LA HONTE
66 pages
Français

LA HONTE , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
66 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Moukala a tout pour plaire, le pouvoir et l'argent. Mais il lui manque un critère de la plus haute importance pour être entièrement considéré comme homme. Une femme et des enfants. Et avec le lourd soupçon d'homosexualité qui pèse sur sa tête, il risque d'être exclu par le clan. Le prétexte d'une réunion familiale précipitera violemment cette exclusion. A l'heure où la parole LGBT semble libérée, plongez vous à travers cette pièce de théâtre dans la réalité quotidienne des tropiques où cette catégorie sexuelle est encore classée dans le registre des minorités.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2021
Nombre de lectures 60
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,05€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

1
Tous droits de représentation, traduction ou reproduction, réservés pour tous les pays
©Éditions Yo’o Nonena, 2021
Douala, Cameroun
Tel (237)691 012 963
2
PREFACE
En Afrique, au CAMEROUN, en pays Banen, qu’est-ce-qui fait d’un individu de sexe masculin un homme accompli ? Des richesses ? Sans doute. Des terres ? Assurément. Des femmes ? Certainement. Mais plus que tout, ce qui nous confirme dans notre statut divin de « MUNEN », c’est d’être un archer qui vise juste et qui remplit sa besace. Il en va de l’équilibre de notre société
si patriarcale et si phallocratique.
Un archer qui vise juste, c’est un étalon qui sait être adroit
avec son phallus. Or avant d’êtreun aiguillon, le phallus doit être une boussole. Il doit guider le mâle vers une cible, femelle de préférence, avec tous les atouts de la
féminité (belle poitrine, jolie visage et…de grosses fesses comme le génotype tropical sait en fabriquer). Quand on a une boussole qui ne se trompe pas, la reconnaissance
est garantie. La méthode ensuite, elle doit être celle d’un ouvrier sexuel très habile, qui sait durcir et durer, s’endurcir et endurer, en veillant d’emprunter le bon canal
; qui ne doit en aucun cas être anal. C’est l’honneur de
3
tout un homme, non, de tout un nom ; mieux, de toute une
famille qui est en jeu.
Un archer qui vise juste sans remplir sa besace, c’est comme un avant-centre qui dribble bien sans marquer de
buts et c’est pire qu’unmauvais archer qui remplit sa
besace. Car cocu pour cocu, c’est mieux de l’être pour
ses mauvaises performances que pour sa stérilité. Certes l’athlète aura la bienveillance du sexe faible qui sous les tropiques porte bien son nom, mais il ne gagnera jamais la reconnaissance de la société qui l’enterrera avec un caillou coincé dans la main.
Et quand on cumule toutes les tares comme MOUKALA, notre personnage principal, la société BANEN a vite fait de vous un paria. Et si en plus de cette honte, vous mourezd’une mort déshonorante en laissant une lettre d’adieu scandaleuse, vous devancez par votre suicide, la
mort sociale à laquelle vous étiez condamné.
Découvrons ensemble, dans cet après-midi ensoleillé de décembre, le village de HIOTOT qui pour l’occasiond’une cérémonie de dot, porte bien son nom.
4
PERSONNAGES
MOUKALA, frère ainé de la fiancée
MOUNGUI, frère cadet de la fiancée
ENGANALIM, la fiancée
MBOMBO, la mère de la fratrie
FOTSO, le fiancé
FOKOUA, le père du fiancé
La scène est dans le salon d’une maison de village à HIOTOT, petit village de la région du Centre-CAMEROUN, en pleine forêt équatoriale.
5
6
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents