Sanokho ou le métier du rire
154 pages
Français

Sanokho ou le métier du rire , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
154 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

A l'instar de beaucoup de créateurs frappés de la malédiction des artistes, Sanokho fut incompris de ses contemporains, mais la postérité soucieuse de justice l'a adopté. L'auteur tente une réhabilitation de celui qui a frayé la voie du "métier du rire" à de nombreuses générations d'artistes. Ses nombreuses productions de sketchs, d'imitations, de chansons, de téléfilms ne peuvent pas laisser indifférent un homme appréciant l'audace et la créativité.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 septembre 2013
Nombre de lectures 15
EAN13 9782336324883
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Omar Guèye
San kho ou Le métier du rire Préface de Amadou Lamine Sall
Sanokho ou le métier du rire
Dernières parutions chez L’Harmattan-Sénégal (Catalogue en ligne sur harmattansenegal.com) NGUETTE Ibrahima Abou,Projet de société pour un Sénégal émergent. Initiative pour une politique de développement (IPD), essai, juillet 2013. KAMARA Moustapha, LY Mamadou Selly, SAKHO Abdoulaye, Droit des associations sportives. En l'honneur de Lamine Diack, Mémento pratique, Co-édition CRES, essai, juillet 2013. KAMARA Moustapha, LY Mamadou Selly, SAKHO Abdoulaye, Sport et contrat de travail. En l'honneur de Lamine Diack, Mémento pratique, Co-édition CRES, essai, juillet 2013.KAMARA Moustapha, LY Mamadou Selly, SAKHO Abdoulaye, Sport et droit des sociétés. En l'honneur de Lamine Diack, Mémento pratique, Co-édition CRES, juillet 2013. DIA Hamidou, GUISSÉ Youssoupha Mbargane,Aboubakry Kane, Le dernier fils de la Grande Royale, Collection « Mémoires et Biographies », n°9, juillet 2013. KANE Abdoul,La vie sur un fil,nouvelles de mon hôpital, juillet 2013. MANCABOU Ange Constantin,Gestion fiscale et comptable de l'entreprise, Fiscalité sénégalaise et comptabilité OHADA, juin 2013. NDIAYE Amadou Alain,24 impasse Salonique, roman, « Nouvelles Lettres Sénégalaises », juin 2013. GUISSÉ Ameth,Une mort magnifiqueNouvelles Lettres, roman, « Sénégalaises », juin 2013. SÈNE Ibrahima,La diplomatie sénégalaise de Léopold Sédar Senghor à Abdoulaye Wade. Regard d'un chancelier, essai, juin 2013. CAMARAElHadjiAiloune,DRAMANILatif,THIAMIbrahima,Structure et dynamique de l'économie sénégalaise,essai, mai 2013. DIENG Azo,Premières pluies, poèmes, avril 2013.
OMARGUEYESanokho ou le métier du rire
© L'HARMATTAN, 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-30434-2 EAN : 9782296304342
À Fansou Diédhiou,
À Gora Seck,
À Ramatoulaye Seck – Bébé Rama,
À Pape Armand Boye,
À Ibrahima Mbaye Sopé,
En hommage à tous les artistes de Rufisque.
DÉDICACE
7
REMERCIEMENTS
Ce travail est certes une inspiration personnelle, mais il ne pourrait arriver à terme sans les encouragements et le soutien effectif de nombreuses personnes qui l’ont tout de suite « senti » et accompagné. La liste serait longue s’il faudrait les citer, elles se reconnaitront toutes, mais je voudrais toutefois mentionner certaines personnes. Tout d’abord, Marième la sœur de Mamadou Sanokho, et toute sa famille, qui m’a réservé un accueil de toute première qualité et n’a pas cherché à influencer ma recherche. Cette aventure humaine m’a aussi permis de mieux connaitre le monde des artistes à qui je rends hommage à travers mon sujet. Être des personnalités publiques ne leur enlève aucunement leur modestie et leur sens de l’humain : merci à Samba Sine alias Kouthia, à Ndiogou Mbengue alias Sa Ndiogou, à Gallo Thiello, à Momar Guèye Djembé, à Adiara Fall et à Pape Demba Ndiaye pour vos témoignages et vos marques de sympathie. Je pense particulièrement à Kader Diarra alias Pichininico, le tonton adoré des enfants, et à toute la communauté du centre culturel Blaise Senghor de Dakar. Mes remerciements vont aussi à la direction de l’Administration pénitentiaire pour son ouverture à la recherche universitaire et pour son assistance au projet tout en respectant la confidentialité et le devoir de réserve. Enfin, ce travail ne serait pas possible si je n’avais pas pu disposer de toutes les cassettes de Sanokho, et je le dois particulièrement à Abdou Diakhaté commerçant au marché Sandaga.
Je décerne une mention spéciale à mes amis Massamba Guèye, Alioune Diouf, Abdoulaye Diallo, El Hadji Malick Guèye, Bachir Coly et Amadou Lamine Sall, des intellectuels
9
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents