Accueillir un chiot
95 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Accueillir un chiot , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
95 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L’arrivée d’un chiot dans la maisonnée est sans contredit une source de joie. Mais si nous sommes mal préparés pour l’accueillir, ou s’il nous manque les notions de base pour le rendre propre, l’éduquer ou le socialiser, le projet peut vite se transformer en casse-tête.
Ce guide pratique s’adresse autant aux gens qui se procurent un chiot pour la première fois qu’à ceux qui souhaitent acquérir des méthodes d’entraînement modernes basées sur le renforcement positif. Vous découvrirez quelle race de chiot vous convient le mieux et vous aurez tous les outils pour bien l’accueillir et lui assurer une vie saine et heureuse.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 25 janvier 2022
Nombre de lectures 2
EAN13 9782764447161
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0600€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Projet dirigé par Stéphane Dompierre, éditeur

Conception graphique et mise en pages : Gabrielle Deblois
Révision linguistique : Sabrina Raymond
En couverture : Julia Zavalishina / shutterstock.com
Conversion en ePub : Fedoua El Koudri

Québec Amérique
7240, rue Saint-Hubert
Montréal (Québec) Canada H2R 2N1
Téléphone : 514 499-3000, télécopieur : 514 499-3010

Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada.
Nous remercions le Conseil des arts du Canada de son soutien. We acknowledge the support of the Canada Council for the Arts.
Nous tenons également à remercier la SODEC pour son appui financier. Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.


Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada

Titre : Accueillir un chiot : et en faire un chien bien dans sa peau / Sébastien Larabée.
Noms : Larabée, Sébastien (Éducateur canin), auteur.
Description : Mention de collection : Vie pratique
Identifiants : Canadiana (livre imprimé) 20210068221 | Canadiana (livre numérique) 2021006823X | ISBN 9782764445358 | ISBN 9782764445365 (PDF) | ISBN 9782764447161 (ePUB)
Vedettes-matière : RVM : Chiots—Dressage.
Classification : LCC SF427.L37 2022 | CDD 636.7/0887—dc23

Dépôt légal, Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2022
Dépôt légal, Bibliothèque et Archives du Canada, 2022

Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés

© Éditions Québec Amérique inc., 2022.
quebec-amerique.com



Ces pages sont dédiées à :
India et Olivier, sans qui ce livre n’aurait jamais vu le jour, et à leur chien, Gustav, sans qui je n’aurais jamais rencontré India et Olivier.
À Jennifer, ma partenaire, et à son chien, Googly, grâce à qui je suis devenu un meilleur éducateur-canin.
À Murphy et Cookie, mes chiens, qui ont été d’excellents professeurs.
À Patrice, mon mentor et ami, qui a été un excellent enseignant.
À tous mes clients et à tous ces chiens que j’ai croisés au cours de ma carrière et qui ont fourni la matière à ce livre que vous tenez entre vos mains.


Une note sur le terme « éducatrice-canine » que vous lirez dans ce livre. Mon corps de métier est composé en majorité de femmes contre une minorité d’hommes. Ainsi, dans ces pages, le terme féminin « éducatrice-canine » l’emporte.
Aussi, le « vous » imaginé dans l'ouvrage est au masculin singulier par souci d'économie d'espace.
À toutes les collègues que j’adore, à toutes les enseignantes qui ont croisé ma route, merci.


QUI EST SÉBASTIEN LARABÉE
Je suis éducateur-canin depuis 11 ans. Au cours de ma carrière, j’ai travaillé pour la SPCA de Montréal comme évaluateur en comportement canin, travaillé avec la Humane Society International sur des dossiers de saisies d’usines à chiots, en collaboration avec le MAPAQ, et accompagné des milliers d’humains dans l’éducation de leurs chiens.
J’ai suivi des formations variées et constantes sur le comportement animal (chiens, animaux de zoo, perroquets) et enseigné à tous les niveaux (propriétaires d’animaux, éducatrices-canines, zoothérapeutes).
Ce livre est un condensé de toutes mes années sur le terrain et de l’ensemble de mes formations. Dans ces pages vous trouverez toutes les notions de base pour bien intégrer un chiot à votre vie de famille, lui assurer la vie la plus heureuse et saine possible et éviter la plupart des erreurs de parcours que j’ai moi-même commises.


1.
Les besoins du chiot
Ça ne surprendra personne, votre chiot va devoir manger, boire et dormir pour bien se développer. Il devra aussi mâcher et ronger des trucs, faire de l’activité physique et, idéalement, avoir accès à de l’enrichissement alimentaire pour combler ses besoins de stimulation mentale. Ce chapitre couvre les informations essentielles à connaître sur le sujet.
MANGER
La plupart des éleveurs vont vous recommander une marque de nourriture à laquelle votre chiot sera déjà habitué et aussi vous conseiller un horaire de repas pour votre nouvel ami. En cas de doute, vous pouvez vous référer à ce qui suit.
Quantité de nourriture
Si vous regardez sur votre sac de nourriture, vous trouverez une charte qui recommande une portion quotidienne pour votre chiot. Une chose importante à retenir : ces recommandations sont des moyennes. Les besoins réels vont varier d’un individu à l’autre. Si vous notez que votre chiot semble constamment affamé (devient hyper excité en présence de nourriture, continue à manipuler ses jouets d’enrichissement ou à lécher son bol pendant 30 secondes à 1 minute après les repas), augmentez légèrement sa portion. De même, si toutou laisse toujours une part de croquettes au fond du bol ou ne vide pas ses jouets d’enrichissement, vous pouvez diminuer un peu la portion.
Horaire des repas
Lorsque possible, le chiot devrait manger trois repas par jour, comme nous. Étant donné qu’il est en période de croissance, ses besoins caloriques sont élevés, ainsi un horaire de trois repas par jour est idéal.
Lorsque cela est impossible, le minimum est d’offrir au chiot deux repas par jour, soit un le matin et un le soir.
Changer la nourriture
Si vous décidez de changer la nourriture de votre chiot après discussion avec votre vétérinaire ou votre marchand, il vous faudra y aller de façon progressive afin d’éviter des problèmes digestifs à votre nouvel ami. Un changement brutal d’alimentation peut provoquer de la diarrhée ainsi que d’autres inconforts gastriques.
Suivez ce plan pour faire une transition douce :
Nombre de jours
Quantité de la portion quotidienne avec la nouvelle nourriture
Quantité de la portion quotidienne avec l’ancienne nourriture
1-3
1/4
3/4
3-6
1/2
1/2
7-9
3/4
1/4
Fin de la transition
Portion entière
L’ancienne nourriture n’est plus nécessaire
BOIRE
Boire est un besoin essentiel. Manquer d’eau peut occasionner de graves problèmes de santé. Durant la journée, votre chiot devrait avoir accès à de l’eau en permanence, même en cage. Si toutou renverse toujours son bol d’eau, pensez à acquérir un bol que l’on peut fixer aux barreaux. Vous pouvez retirer l’eau le soir, au moment d’aller au lit, et redonner de l’eau fraîche le matin, au lever.
DORMIR
Dans sa première année de vie, votre chiot va beaucoup dormir. Bien évidemment, votre chiot va dormir la nuit, mais il va aussi faire de très nombreuses siestes en journée. Un chiot de 8-12 semaines dort en moyenne 18-20 heures par jour. Le temps de sommeil va ensuite graduellement diminuer jusqu’à se stabiliser, à l’âge adulte, entre 12 et 14 heures par jour en moyenne.
Ne pas déranger le chiot qui dort
Si, au début, vous aurez parfois une grande envie de le réveiller pour jouer avec lui, vous devez résister à ce désir. Les temps de sommeil sont essentiels à la croissance de votre chiot ainsi qu’au développement de son cerveau. En prime, vous verrez que ses besoins en sommeil vont rapidement diminuer au fil des mois qui passent et vous vous prendrez vite à regretter l’époque où votre boule de poil dormait tout le temps.
BESOINS D’ACTIVITÉ
Comme nous, les chiots ont besoin de bouger pour être en santé. Seulement, quelques précautions s’imposent. Évitez les exercices soutenus, avec des impacts répétés comme : Le jogging. Les pratiques d’agilité avec beaucoup d’enchaînements de sauts. Les sauts de haut (plus haut que la taille du chiot).
Votre chiot, dans sa première année de vie, va consolider son ossature, ses articulations et sa musculature, et cette croissance le laissera vulnérable à des dommages physiologiques si on met trop de pression sur son corps en développement. Cela dit, votre chiot peut courir dans votre cour, peut bondir de joie, peut monter et descendre un escalier (assurez-vous que les marches sont antidérapantes pour éviter chutes et glissades). Il faut simplement ne pas répéter ces activités de façon intensive pour le moment.
À la fin de sa croissance, vers 1 an pour les petites et moyennes races et vers 1 an ½ pour les grandes races et les races géantes, votre chien pourra vous accompagner dans toutes vos activités. Suffit d’un brin de patience.
Sports canins
Il existe plusieurs activités que vous pouvez pratiquer avec votre chien pour le stimuler, tant mentalement que physiquement, sans compter que ces sports sont très amusants.
Agilité
Ce sport très connu consiste à enseigner à votre chien à franchir des obstacles selon les directives reçues et en respectant des critères spécifiques. Si votre chiot ne peut pas encore s’entraîner de façon intensive, plusieurs centres d’agilité offrent des cours d’introduction pour familiariser les jeunes chiens avec les divers obstacles et avec les principes de base.
À noter que pour le chien, l’idée de compétition et de trophées n’existe pas, il s’agit seulement d’une activité chouette à faire avec vous. Vous pouvez donc pratiquer l’agilité pour le plaisir du sport, sans plus.
Freestyle canin
En freestyle, on enseigne à notre chiot une chorégraphie sur de la musique. En gros, on danse avec son chien.
Ce sport est moins intense physiquement que l’agilité mais tout aussi demandant pour le mental du chien comme de l’entraîneur. En effet, il faut beaucoup, beaucoup de travail pour enseigner chaque tour au chien et ensuite assembler le tout dans une chorégraphie bien ficelée.
Obéissance de compétition

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents