Chine
140 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Chine

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
140 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Margot Zhang, auteur du blog culinaire Recettes d’une Chinoise, vous invite à un voyage gourmand pour vous révéler ses meilleures recettes chinoises. Découvrez une cuisine raffinée et pourtant si facile à préparer au quotidien. Plus de 60 recettes délicieuses, toutes les bases, des infos sur les ingrédients et les ustensiles, les gestes incontournables, des astuces et des centaines de photos en pas à pas. Cuisiner chinois, c’est easy !


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 18 avril 2016
Nombre de lectures 223
EAN13 9782317016059
Langue Français
Poids de l'ouvrage 15 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0012€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Margot Zhang
Margot est née et a grandi à Pékin. Dès son plus jeune âge, auprès de sa mère et de sa grand-mère, elle s’initie aux secrets d’une cuisine familiale et savoureuse. Elle débarque à Paris pour y achever ses études par un doctorat de linguistique. En 2008, elle crée son blog pour nous faire partager sa cuisine simple et authentique, et s’impose très vite comme la référence en cuisine chinoise de la blogosphère francophone. Elle se consacre aujourd’hui pleinement à sa passion entre cours de cuisine pour les particuliers et activités de consulting (formation, création de recettes originales) pour les professionnels.
Introduction à la cuisine chinoise
Il y a tant à dire sur la cuisine chinoise ! De sa variété, de ses particularités régionales, de son histoire, de ses liens avec la philosophie et la médecine traditionnelle chinoise... Mais c’est autour de la convivialité et du partage que j’ai choisi de construire ce livre. En Chine peut-être plus qu’ailleurs, ces valeurs sont au cœur de la cuisine. Rien que le mode de service nous le montre déjà : pas d’assiette individuelle, les plats sont disposés au milieu de la table pour que les convives les partagent à l’aide des baguettes ; il n’y a pas de succession entrée-plat-dessert, mais on recherche un équilibre et une harmonie sur l’ensemble des plats présentés sur la table.
Alors même si chaque région a ses spécialités, les techniques de base restent les mêmes. En vous plongeant dans ces recettes, souvent familiales et populaires, vous allez découvrir la vie authentique des Chinois.
Les habitudes alimentaires en Chine
Pour ouvrir ce chapitre, pourquoi ne pas commencer par certains clichés que l’on a sur la cuisine chinoise, en France ?
Tout d’abord, les nems ne sont pas chinois, mais vietnamiens : n’attendez donc pas que l’on vous serve des nems en Chine. Les raviolis ne sont jamais dégustés en entrée (en fait, il n’y a pas d’entrée), mais comme un plat à part entière.
Si vous ne trouvez rien de sucré pour clôturer votre repas, c’est normal parce que les desserts n’existent pas. Pourtant, la cuisine chinoise comporte bien des mets sucrés, mais on les déguste en dehors du repas, au milieu de la matinée ou dans l’après-midi.
Les trois repas en Chine
Les repas sont généralement pris plus tôt qu’en France.
Le petit-déjeuner, entre 6 et 8 heures, est assez copieux. Vous pourrez déguster des mets salés comme la soupe de nouilles, la soupe de raviolis, du bouillon de riz, des beignets, des baos, des galettes frites…

Quant au déjeuner, le commencer à 11 h 30 n’a rien d’inhabituel en Chine – jusqu’à 13 heures environ. Pour un déjeuner simple, on peut prendre un grand bol de nouilles ou un plat sauté avec du riz ; un repas un peu plus élaboré se composera de plusieurs plats avec du riz et d’une soupe légère pour terminer.

Pour le dîner, qui sera servi entre 18 et 19 heures, les Chinois mangent généralement léger : une soupe ou un bouillon de riz, par exemple, mais chaque région a ses propres habitudes alimentaires.
En dehors des repas, on peut toujours trouver quelque chose à grignoter dans la rue à n’importe quelle heure, et la plupart des restaurants restent ouverts également toute la journée. Ainsi, les Chinois se laissent souvent tenter par quelques snacks, un épi de maïs ou une brochette de viande achetée dans la rue, un petit en-cas devant la télévision…

Les boissons
Les Chinois boivent beaucoup de thé.
Le plus consommé est le thé vert, mais il existe bien d’autres variétés : thé oolong, thé rouge chinois, thé blanc…
En général, on ne boit pas d’eau à table ; en cas d’exception, ce sera une eau plate chaude. Au restaurant, on peut consommer du thé, de la bière, des sodas ou du jus de fruits. À la maison, si c’est un repas simple, il se termine par une soupe légère ou un bouillon de riz (avec les baos ou les galettes comme plat principal).

Les invitations
Quand on s’invite à dîner ou à déjeuner en Chine, c’est le plus souvent au restaurant. Il ne faut d’ailleurs pas essayer de payer sa part : chacun paye la totalité de l’addition à tour de rôle. Il est de bon ton de toujours proposer de payer même si l’on sait très bien que ce n’est pas à notre tour – il convient même d’insister. Quand on doit payer, il ne faut surtout pas se laisser « voler » l’addition, on insiste autant que l’on peut ; il est également possible d’aller payer discrètement, juste avant la fin du repas (l’addition ne se règle en général pas à table mais au comptoir, à l’entrée du restaurant).

Ingrédients

Certains ingrédients sont incontournables dès que l’on parle de cuisine chinoise. Sauce soja, gingembre, ciboule, vin de riz shaoxing, vinaigre de riz…, autant de produits qui vous accompagneront tout au long de ce livre.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents