La Lune aux rayons brisés
46 pages
Français

La Lune aux rayons brisés

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
46 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cheminant à rebours, inversant le cours des saisons, les haïkus de Satoko Tamura délaissent doucement les froidures et duretés, pour esquisser la résurrection, pour capter la vie qui explose. Allant d’hiver en printemps, tissé de poèmes minimalistes et atmosphériques, ce recueil laisse deviner, sous un réel à peine esquissé, les vagues discrètes de l’intime et de l’existence. Traduits par Camille Aubaude, les haïkus de Satoko Tamura permettent de prendre la mesure d’une tradition poétique, toujours vivace, en perpétuelle révolution, contrepoint nécessaire à nos vies échevelées et emportées par tous les courants. Recueil tendu de quelques mots, qui ne s’explique pas mais qui vous imprègne, "La Lune aux rayons brisés" invite au silence, au ressenti, à la perception épidermique et instinctive.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 18
EAN13 9782748349351
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0038€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

CollectionLa maison des pagesdirigée par Camille Aubaude
La Lune aux rayons brisés
Satoko Tamura La Lune aux rayons brisés Préface d’Eva Doucet Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0113920.000.R.P.2009.030.40000 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2009
Préface L’Héritage du Haïku
La poésie japonaise ancienne faisait alterner des phrases courtes ou longues sans se soucier du nombre de syllabes. Dans le Japon ancien, les mythes et les légendes étaient transmis uniquement oralement, le japonais des origines n’étant pas une langue écrite. Lorsque les idéogrammes chinois, leskanjis(dekanchinois etjisigne) arrivèrent au Japon, ils furent adaptés à la langue locale par les femmes. Pour faciliter cette adaptation, deux alphabets japonais syllabiques d’une soixantaine de signes chacun furent utili-sés. Ce sont leshiraganaset leskatakanas. Leshiraganas, aux lignes arrondies, servent d’enclitiques. Ils sont em-ployés pour les conjugaisons, simplissimes en japonais, ou pour indiquer la prononciation d’un kanji que l’on ne connaît pas encore. Leskatakanas plus anguleux servent à transcrire les mots et noms propres d’origine étrangère. Il faut savoir que deux mille kanjis au minimum sont néces-saires pour lire le japonais couramment. Les lettrés en connaissent bien davantage. Certains kanjis sont très com-plexes et se dessinent en douze traits. Un kanji correspond à une ou deux syllabes, un hiragana ou un katakana à une syllabe.
A l’époque de l’introduction des signes alphabétiques et idéographiques chinois au Japon, la poésie chinoise s’écrivait en vers de cinq ou sept syllabes. La poésie japo-naise a repris le schéma 5-7-5-7-5-7 etc. dans une poésie qui fut au début pratiquée par des femmes, et qui a perduré jusqu’à nos jours. La répétition des vers de cinq et sept
9
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents