Mes recettes anti-bestioles et anti-maladies
56 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Mes recettes anti-bestioles et anti-maladies

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
56 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Des feuilles grignotées, des fruits véreux, des fleurs fanées, et tachées, des légumes qui pourrissent, une pelouse abîmée…

Grâce à ce livre, vous apprendrez à lutter de manière écologique contre les principaux parasites, maladies et ravageurs susceptibles de s’attaquer à vos plantes, que ce soit au potager, au verger ou au jardin : mildiou, oïdium, piéride, pucerons, taupe, limace… Vous y trouverez également tous les conseils bio pour protéger vos plantes de ces attaques.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 25 septembre 2017
Nombre de lectures 76
EAN13 9782815312127
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0026€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

MES RECETTES ANTI-BESTIOLES & ANTI-MALADIES
JARDIN, MODE D'EMPLOI
MICHEL BEAUVAIS
Table des matières
LE MILDIOU
LE BLANC (OÏDIUM)
LA LIMACE
LA TAUPE
LE PUCERON
LA COCHENILLE
LA PIÉRIDE
LA NOCTUELLE
LE CARPOCAPSE
LA TEIGNE
LE HANNETON
LA FOURMI
PAGE DE COPYRIGHT
LE MILDIOU
En cas d’infection, il faut se dépêcher d’agir car le mildiou se répand à une vitesse impressionnante. Et les dégâts sont souvent spectaculaires : vos pommes de terre et tomates peuvent être détruites en un jour ! Toutefois, comme dans bien des cas, c’est surtout la prévention qui est importante !
Un mal aisément identifiable
Le champignon, Phytophthora infestans, se manifeste d’abord par des taches jaunâtres sur les feuilles. Au fur et à mesure, celles-ci se dessèchent au centre, en restant jaunâtres sur les bords. Sur la face inférieure, surtout par temps humide, on voit vite apparaître un feutrage blanchâtre. Chez la pomme de terre, les tubercules touchés présentent des taches ; la chair est atteinte par une pourriture sèche et prend une nuance rouille. Chez la tomate, souvent, ce sont seulement les fruits qui sont concernés : apparition de marbrures devenant noirâtres et développement d’une pourriture.
La bouillie bordelaise
Très connue aujourd’hui, la bouillie bordelaise (à base de sulfate de cuivre et de chaux) est assez efficace en prévention, même si elle n’est pas absolument souveraine. Mais quand et comment traiter ? Pour obtenir une efficacité maximale sans trop déverser de produit, il faut tenir compte de la météo, facteur essentiel du développement du mildiou.
Pour les tomates, si le temps est humide, effectuez un premier traitement trois semaines après la plantation. Sinon, attendez que les plants atteignent 50 cm (en général début juin). Appliquez un nouveau traitement quand les tomates sont formées (fin juin, début juillet). On peut encore traiter fin juillet et éventuellement fin août si le temps est à la pluie. Si l’été est très humide, il faut traiter plus souvent. Toutefois, si vos tomates n’ont jamais été touchées les années précédentes, ce n’est pas la peine de traiter.

Un nettoyage en profondeur
Dans le cas de la pomme de terre, nettoyez la planche de culture après la récolte – même si vous n’avez pas eu d’attaque de mildiou durant la saison.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents