Pour un embarquement - Guide pour un réserviste
92 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Pour un embarquement - Guide pour un réserviste , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
92 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Vous embarquez pour la première fois sur un bâtiment de la Marine nationale. Que signifie l’injonction « sur le bord » ou les « honneurs du sifflet » que vous entendez en gravissant une « échelle de coupée » ?Les marins connaissent ces formulations, mais rarement l’origine de ces traditions. Uniformes, sabre, grades, fonctions, comportements, vocabulaire sont, dans cet ouvrage, décrits avec l’explication de leur histoire. Pour le réserviste ou simplement pour le curieux, toute la culture Marine surgit dans ces pages, résultat de nombreuses conférences données dans le cadre des différentes formations de préparations militaires Marine. Les auteurs ont conservé les légendes qui entourent ces traditions, comme celles du pompon (la houppette) et de l’évolution du bonnet ou de la casquette. Aux réservistes et même aux anciens de glisser ces pages dans leur sac.Bertrand Galimard Flavigny et Maëlle Hiliquin, tout deux réservistes et respectivement capitaine de frégate et enseigne de vaisseau, ont uni leur plume pour écrire ce guide à l’usage des marins embarqués. Un livre essentiel pour la vie à bord, illustré par Marie Détrée-Hourrière, peintre officiel de la Marine.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 16 décembre 2001
Nombre de lectures 0
EAN13 9791091601696
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,1€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Ce ouvrage est vendu au profit de l’ADOSM
(Association pour le Développement des Œuvres Sociales de la Marine).

Le Code de la propriété intellectuelle n'autorisant, aux termes de l'article L. 122–5, 2 e et 3 e alinéas, d'une part, que les « copies ou reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective » et, d'autre part, que les analyses et courtes citations dans un but d'exemple et d'illustration, « toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite » (article L. 122–4). Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles L. 135–2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.


© Bertrand Galimard Flavigny, Maëlle Hiliquin, Marie Détrée-Hourrière, 2016 pour Cent Mille Milliards



In memoriam
CV (H) Jacques Baudrillard
Ancien président de l’ACORAM



Préface


Les réservistes sont indispensables à la Marine nationale. Elle ne fonctionnerait pas sans eux, et ils sont des milliers.
Certains sont d’anciens marins, et la marine bénéficie quelques semaines par an de leurs compétences et de leur longue expérience.
D’autres, de plus en plus nombreux, viennent directement du monde civil et apportent leurs compétences spécifiques, leur volonté d’engagement pour notre pays et leur enthousiasme à servir la marine. C’est une chance pour la marine qu’ils l’enrichissent de leurs qualités, de leurs savoir-faire et de leurs regards nouveaux. Ils sont attendus, ils sont les bienvenus et nous avons besoin d’eux.

Ils seront les lecteurs curieux et attentifs de ce guide que leur ont destiné le CF (R) Bertrand Galimard Flavigny et l’EV (R) Maëlle Hiliquin. Il leur donnera des repères et des références réglementaires, culturelles et historiques au moment de franchir nos coupées. Pourquoi cet ouvrage est-il utile ? Pourquoi n’est-il pas aussi simple de vivre à bord d’un navire de combat que de prendre le train ou le ferry-boat ?

Parce que depuis toujours, le bâtiment de combat est un objet de haute technologie dont le service est organisé de manière minutieuse. Les visiteurs qui naviguent avec nous sont toujours étonnés d’entendre très peu d’ordres explicites. Quelques mots comme « au poste de combat », « au poste de manœuvre », « vert appontage » ou « tir libre » et les 2 000 marins du porte-avions ou les 25 du patrouilleur rejoignent simultanément leur poste, en sachant précisément ce que le commandant attend d’eux. Une grande part de cette fluidité est le produit de nos règlements, de nos instructions et de notre « culture » écrite qui tient compte des missions, des menaces, des armements et de notre entraînement. Mais une part aussi importante est le fruit d’une autre « culture » orale, traditionnelle et héritée, détaillée dans ces pages.

Ces deux cultures résultent autant des caractéristiques de nos bâtiments d’aujourd’hui que de l’histoire de la marine. Il existe une réelle filiation entre l’organisation d’une frégate multi-missions en 2016 et celle d’un vaisseau de soixante-quatorze canons du xviii e siècle, deux prouesses technologiques de leurs temps respectifs.
C’est la raison pour laquelle cet ouvrage foisonne de références historiques. Ce n’est pas par passéisme, c’est parce que réellement l’organisation de l’équipage, ses métiers, son rythme de travail, etc., découlent de la longue histoire de la marine autant que des possibilités tactiques et stratégiques des réseaux de transmissions de données à très haut débit, des missiles de croisière ou des sonars à très basses fréquences.

Que ce livre accompagne les premiers pas des jeunes marins de réserve qui nous rejoignent, et que notre folklore et nos singularités ne troublent pas leur jugement sur notre force et notre principale richesse : la solidarité, l’esprit d’équipage, la camaraderie. Chaque marin compte.

Vice-amiral d’escadre Christophe Prazuck
Directeur du personnel militaire de la Marine
Élevé au rang et appellation d’Amiral à compter du 13 juillet 2016 et nommé chef d’État-major de la Marine (CEMM)





Introduction



Un guide du réserviste ?
Un réserviste peut-il être « guidé » ? Une certaine prudence s’impose pour ne pas éteindre cet enthousiasme de l’engagement qui caractérise le réserviste, lorsqu’il entre au service de son pays, dans et par la marine.
Mais une condition est néanmoins indispensable à l’efficacité de la démarche : que l’individu et l’institution partagent une culture, des valeurs et une identité, fruits de cette longue expérience, faite d’histoire et de nécessités, de la vie et du combat en mer.
Dans un monde de maritimisation croissante, dont l’avenir passera assurément par un meilleur usage de la mer, la Marine nationale a une obligation, prioritaire sur toutes: réussir les missions que notre pays lui confie. En dehors des expériences d’embarquement, véritable immersion, présenter cet environnement et les gens de mer est parfois complexe : ce guide est là pour vous y aider.
Le rôle essentiel du réserviste est de soutenir la marine : • disposer des compétences au bon moment pour soutenir une marine en action, optimisée à l’extrême ; • expliquer, faire comprendre, être l’ambassadeur de notre institution dans la société civile et partager une expérience vivante de vrais marins, dans un monde qui en a besoin.
Le réserviste est efficace et utile lorsqu’il devient pleinement marin, c’est-à-dire lorsque ses compétences propres s’intègrent dans cette compétence collective de la marine, qu’elle appelle « esprit d’équipage ».
C’est avec en mémoire ces évidences, que j’ai accueilli avec plaisir ce projet porté par deux réservistes, le Capitaine de frégate Galimard Flavigny et l’Enseigne de vaisseau Hiliquin. En lisant ces pages, en s’imprégnant de cette culture, en comprenant comment elle peut s’appliquer aux actions d’aujourd’hui, le lecteur découvrira la Marine nationale dans ce qu’elle a de plus profond, comprendra comment, et combien elle est aujourd’hui nécessaire pour la France et pourra imaginer son propre rôle dans cette belle ambition.
Merci aux auteurs, non pas de ce guide, mais de ce recueil d’histoires qui forgent l’identité de la marine.

Contre-amiral Thierry Rousseau
Délégué au rayonnement de la Marine




Avertissement


Tout a commencé lorsqu’un jeune réserviste, intégré direct, m’a tapé sur l’épaule (sic) en me disant : « Hé, bonjour, mon commandant ! » Le jeune homme croyait bien faire, et, visiblement, n’avait aucune connaissance maritime. Je me suis ouvert de ce constat au futur Vice-amiral d’escadre Olivier Lajous, alors directeur du Centre d’enseignement supérieur de la Marine (CESM), qui m’a confié la tâche de donner aux réservistes les rudiments des comportements attendus dans la marine. Ses successeurs m’ont renouvelé leur confiance, et c’est finalement le Contre-amiral Loïc Finaz, à son tour directeur du CESM, devenu Centre d’études stratégiques de la Marine, qui m‘a commandé ce livre.
Déjà, jeune marin affecté au cabinet du préfet maritime de Brest, rédacteur de l’hebdomadaire Ponant * , j’avais effectué des recherches sur les origines des mots des marins, ce qui m’avait conduit à mettre en évidence les origines des comportements et traditions marines.
Ce guide est né des interventions que j’ai faites tant à l’École navale que dans les stages organisés par les Centres d’information des réserves de la Marine (CIRAM, SI 5) puis par les Délégation au rayonnement et à l’image de la Marine en Mediterranée (DRIM’M), dans le cadre des préparations militaires marine (PMM) et d’État-major (PMMEM).
On m’a souvent opposé le Marine & bons usages du Vice-amiral Roger Vercken, ce qui est flatteur, mais ces miscellanées ne constituent pas un guide de savoir-vivre. Ce livre est un outil destiné à tous ceux, notamment aux nouveaux réservistes, qui n’ont pas bénéficié de la culture marine.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents