Sport et genre (volume 3)
394 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Sport et genre (volume 3) , livre ebook

394 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Le sport participe à la mise en place des signes, pratiques et symboles qui dénotent une appartenance identitaire et fondent un type de relation (pouvoir, hiérarchie...) entre les sexes ou au sein de chacun des sexes. Ces mécanismes complexes ont une histoire. Le présent ouvrage, qui questionne la construction des identités sexuelles et l'apprentissage des rapports sociaux de sexe au sein des organisations éducatives, constitue le troisième volume des actes du 11e carrefour d'histoire du sport.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2006
Nombre de lectures 709
EAN13 9782336268576
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,1350€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Collection “Espaces et Temps du Sport” dirigée par Jean Saint-Martin et Thierry Terret

Le phénomène sportif a envahi la planète. Il participe de tous les problèmes de société, qu’ils soient politiques, éducatifs, sociaux, culturels, juridiques ou démographiques. Mais l’unité apparente du sport cache mal une diversité aussi réelle que troublante : si le sport s’est diffusé dans le temps et dans l’espace, s’il est devenu un instrument d’acculturation des peuples, il est aussi marqué par des singularités locales, régionales, nationales. Le sport n’est pas éternel ni d’une essence transhistorique ; il porte la marque des temps et des lieux de sa pratique. C’est bien ce que suggèrent les nombreuses analyses dont il est l’objet dans cette collection créée par Pierre Arnaud qui ouvre un nouveau terrain d’aventures pour les sciences sociales.
Dernières publications :

Michaël Attali, Le syndicalisme des enseignants d’éducation physique, 1945-1981, 2004.
Julie Gaucher, L’écriture de la sportive. Identité du personnage littéraire chez Paul Morand et Henry de Montherlant, 2004.
Photographie de la couverture :
L’escrime et le tir - Grande revue internationale illustrée, n°42, juillet 1924.
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
© L’Harmattan, 2005
9782747595650
EAN : 9782747595650
Sport et genre (volume 3)
APPRENTISSAGE DU GENRE ET INSTITUTIONS EDUCATIVES

Jean Saint-Martin
Thierry Terret
Sommaire
Page de Copyright Page de titre Introduction - Quand le genre s’apprend... Corps des femmes et genre des corps (XIXème-XXème siècles) Première partie - Genre, entretien de soi et Gymnastique Volontaire
L’éducation physique féminine de Philippe Tissié : discours et pratiques (1888-1913) Les origines oubliées de la Gymnastique Volontaire entre les deux guerres mondiales GV : Où sont passés les hommes ? Les années 1960 et 1970 : âge d’or de la féminisation du sport ? De la représentation collective à la pratique quotidienne de la forme
Deuxième partie - Genre, éducation physique et mouvements affinitaires
L’éducation corporelle nudiste au sein de la Ligue Vivre : une redéfinition des genres au service de l’émancipation féminine (1927-1939) Le Rayon Sportif Féminin, de l’éducation physique aux sports (1937-1967) René Barbier de la Serre, aumônier général des Guides de France : Le genre féminin, une énigme pas très catholique ?
Troisième partie - A l’école du genre, l’éducation physique en France
D’un modèle sexué à l’éducation de l’élève : les différences ont-elles disparu ? (1942-1979) Les oubliées de la démocratisation scolaire de l’éducation physique française (1959-1967) Éducation physique, éducation sexuelle et apprentissage des rapports sociaux de sexe depuis la fin des années 60 en France Le genre de la danse hip hop en EPS
Quatrième partie - Genre, éducation physique et formation professionnelle
La formation des professeures d’éducation physique à l’ENSEP, 1943-1950 : Analyses à partir de la revue Les Notes techniques de l’ENSEP Le genre dans la revue EP.S Le Genre, l’idéologie et la formation des professeurs espagnols d’éducation physique (1936-1939) Itinéraire d’une « prof de gym ». Paulette Morisson (1914-2000)
Cinquième partie - Genre, éducation physique et perspective internationale
La gymnastique scolaire comme lieu de construction du genre : Analyse des manuels utilisés entre 1866 et 1916 dans le canton de Vaud (Suisse) Le Mouvement National et son influence dans l’éducation physique et le sport des femmes espagnoles (1939-1975) Éléments pour une histoire de l’Education Physique en Tunisie : La corporéité en question
Ouvrages déjà parus dans la collection
Jean SAINT-MARTIN, Maître de conférences en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives, Centre de Recherche et d’Innovation sur le Sport (Université Lyon 1).
Derniers ouvrages publiés : - L’éducation physique de 1945 à nos jours. Les étapes d’une démocratisation, Paris, Armand, Colin, 2004 (avec Michaël Attali). - Le Sport et ses valeurs, Paris, La Dispute, 2004 (avec Michaël Attali, Tony Chapron et Philippe Liotard) - L’éducation physique à l’épreuve de la nation. 1918-1939, Paris, Vuibert, 2005.
Thierry TERRET, Professeur en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives, Centre de Recherche et d’Innovation sur le Sport (Université Lyon 1).
Derniers ouvrages publiés : - Histoire du sport en Europe, Paris, L’Harmattan, 2004 (avec Arnd Krüger et Jim Riordan). - Pratiques sportives et identités locales, Paris, L’Harmattan, 2004 (avec Bernard Michon) - Sport and Education Sankt Augustin, Academia Verlag, 2005 (avec Gigliola Gori).
Jean SAINT-MARTIN et Thierry TERRET ont publié ensemble : - Le sport français dans l’entre-deux-guerres. Regards croisés sur les influences étrangères, Paris, L’Harmattan, 2000. - Le sport et les Français pendant l’Occupation, Paris, L’Harmattan, 2002, 2 volumes (avec Pierre Arnaud et Pierre Gros).
Cet ouvrage est publié avec l’aide du Fond Social Européen et de la Région Rhône-Alpes.
Tous les textes du volume 3 de « Sport et Genre » ont été expertisés par un comité scientifique constitué de Rebecca Rogers, Jean Saint-Martin, Anne-Marie Sohn, Thierry Terret et Michelle Zancarini-Fournel.
Introduction
Quand le genre s’apprend...
Jean Saint-Martin & Thierry Terret CRIS, EA-647, Université de Lyon I

Le genre 1 , cet ensemble de rapports qui définissent les relations entre les individus de manière au moins aussi puissante que les rapports de classe ou de race, n’est pas une donnée inscrite une fois pour toute dans un contexte particulier et qui s’imposerait mécaniquement à chacun et chacune. A l’échelle d’une société comme à celle des personnes, le genre est en perpétuelle reconstruction. Il est redéfini et fait l’objet d’ajustements au moment même où il façonne ses normes. Pourtant, ces reconstructions se produisent bien en référence à des modèles dominants qui permettent de stabiliser les hiérarchies. Le genre est en effet un puissant acteur dans le processus de socialisation auquel l’ensemble des membres d’une société est soumis. Sans doute est-ce la raison pour laquelle les institutions éducatives sont très largement productrices des définitions les plus légitimes des identités sexuelles et des rapports sociaux de sexe. Celles qui font de l’éducation corporelle l’un de leurs projets majeurs échappent d’autant moins à ce rôle que le corps est le lieu par excellence où se joue l’intériorisation des modèles 2 . L’Ecole, à travers l’éducation physique, mais aussi les fédérations sportives dites « affinitaires » 3 qui font du sport un outil au service d’ambitions éducatives sont évidemment directement concernées. Ce sont elles qui sont l’objet de cet ouvrage. Si le genre s’apprend, il convient en effet d’explorer les institutions qui contribuent à en assurer la diffusion. Plus précisément, par quels processus l’apprentissage du genre se produit-il ? D’abord à travers les politiques et les pratiques mises en œuvre, aussi bien, d’ailleurs, celles que l’on trouve dans les programmes scolaires et fédéraux que celles, plus diffuses, qui se développent en dehors de toute organisation planifiée à l’avance. Ensuite à travers l’organisation même de ces structures qui, selon les cas, peuvent être par exemple mixtes ou divisées. Enfin, à travers les modèles que donnent à voir ceux et celles qui, instituteurs/trices, éducateurs/trices ou entraîneur/es, sont en charge de l’éducation corporelle des filles et des garçons.
Toutes ces pistes ne sont ici qu’esquissées ; toutes ne sont pas abordées systématiquement. Il resterait par exemple à travailler sur l’histoire des comportements et des attitudes des élèves eux-mêmes dans le gymnase, le stade, la cour de récréation ou le vestiaire. Une telle histoire toucherait à celle du harcèlement, celle des ajustements et régulations dans la classe, ou celle, toujours taboue, de la sexualité. D’autre part, les travaux présentés s’inscrivent dans une histoire genrée des institutions éducatives qui a fait l’objet de nombreux travaux, en particulier pour l̵

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents