Côte Aquitaine 2020
3000 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Côte Aquitaine 2020

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
3000 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Le guide s'organise autour de 3 parties :- Invitation au voyage (Nature, Histoire et Patrimoine, Région gourmande, Festivals et manifestations),- De lieux en lieux (ce chapitre est classé par départements puis par pays puis par localités classées par ordre alphabétique,- La région pratique (s'informer sur la région, organiser son séjour, se rendre dans la région, circuler dans la région).Riche, festive et accueillante, la région offre à voir des paysages contrastés, entre mer, pinèdes, villes et vignobles renommés. Région privilégiée aussi par son climat doux et ses traditions vivantes, elle se décline au fil des pages entre sites remarquables et l'essentiel des bonnes adresses locales (hébergement, restauration, shopping), coups de projecteurs et encadrés pratiques ou insolites. Un guide pour bien préparer et bien vivre son escapade.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2020
Nombre de lectures 150
EAN13 9782305031507
Langue Français
Poids de l'ouvrage 9 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0000€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Table des matières
Editorial
Découverte
Les immanquables
Nature
Économie
Histoire
Patrimoine et traditions
L'Aquitaine gourmande
Sports et loisirs
Festivals et manifestations
Gironde
Gironde
Landes
Landes
Pays Basque
Pays Basque
Organiser son séjour
Se rendre en Aquitaine
Circuler en Aquitaine
S’informer sur l'Aquitaine
Galerie photos
Galerie cartes
© E. & S. Cowez


© Guitou33 - Fotolia
Editorial
La parution de ce nouveau millésime est un événement toujours attendu dans l'univers de la presse touristique. Avec plus de 780 guides édités chaque année, Petit futé reste l'éditeur qui compte le plus de destinations à son catalogue dans le monde ! De San Francisco à l'Egypte, de la Croatie à la Nouvelle-Calédonie avec la toute dernière destination, la Corée du Nord, c'est toujours avec la même éthique, et le même plaisir que nous mettons en valeur cette année encore ce patrimoine exceptionnel, ce paysage tellement diversifié, paradis des amateurs de patrimoine et d'histoire, de géographie, de cultures propres à chaque département qui constituent « l'ADN » de la Côte Aquitaine, d'activités sportives tellement riches, de trésors gastronomiques grâce à nos producteurs de Gironde, des Landes et du Pays Basque. Ce guide est une nouvelle fois une photographie la plus complète et la plus proche possible avec une actualisation réelle. C'est d'autant la légitimité des équipes de rédaction que d'être sur le « terrain » et de « vivre » auprès des artisans, des restaurateurs, bref des acteurs incontournables qui composent le tissu économique, culturel et touristique au sens noble... Chacune des communes, petites, moyennes ou grandes sont ici pour la plupart présentes avec leur spécificité, leur identité : de Pauillac dans le Médoc, de Biscarrosse ou Mont-de-Marsan dans les Landes, de Bayonne et Biarritz à Saint-Jean-Pied-de-Port dans le Pays Basque, ce sont plus de 1 000 communes que concentrent les trois départements de la Côte Aquitaine. La Gironde, plus vaste département de France métropolitaine avec son ruban de sable balayé par les vagues de l'océan Atlantique, des rives de l'estuaire de la Gironde à la paisible et majestueuse Garonne, paradis des pêcheurs, jusqu'au Bassin d'Arcachon avec ses traditions ostréicoles, des abbayes et nombreux châteaux viticoles aux portes de la capitale du Sud-Ouest, Bordeaux. Le département des Landes avec sa forêt étendue sur presque un million d'hectares et autres sites classés Natura 2000, sa culture profondément ancrée et ses traditions ancestrales, et le Pays Basque avec ses 3 provinces historiques qui la constituent, le Labourd, la Soule et la Basse-Navarre, partie occidentale des Pyrénées-Atlantiques, aux « pépites multiples » sans parler de son esprit festif, de ses montagnes et de sa côte, paradis des surfeurs. Département riche également de ses gîtes, hébergements hôteliers, activités sportives accessibles à tous et avec une grande générosité dans l'offre gastronomique souvent teintée de rouge comme le piment d'Espelette, véritable « or rouge » du Pays Basque. Une économie dynamisée grâce aux liaisons ferroviaires et aéronautiques qui placent Biarritz et Bordeaux à 1h d'avion et 2h de train de Paris, avec également une plus grande accessibilité aux principales grandes villes d'Europe.
Laissez-vous guider au travers des pages de cette nouvelle édition, et partagez avec la rédaction les si nombreux coups de cœur et points d'intérêts qui sont la richesse de ce territoire d'excellence.
L’équipe de la Rédaction
Découverte


Découverte - Parapente sur la dune du Pilat.
© philippe Devanne


Walibi Sud-Ouest !

Walibi Sud-Ouest est le site touristique le plus visité de la région et du Lot-et Garonne, et il est idéalement situé aux portes d'Agen à proximité de la bretelle de sortie d'autoroute. Le parc est inscrit dans un écrin de verdure de 30 hectares. L'alchimie devient parfaite avec cet authentique château du XVIII e  siècle rénové en ces lieux, offrant une magie pour les petits comme pour les grands. De nombreux hôtels, gîtes et campings proposent un forfait comprenant la nuit, le petit déjeuner et l'entrée au parc Walibi, ainsi vous pourrez profiter d'un accès privilégié à l'entrée du parc. Plus de 25 attractions et spectacles pour toute la famille ! Des attractions pour tous allant de la descente du Drakkar, de la Radja River, aux sensations fortes garanties avec le Boomerang et pour les plus petits la Coccinelle et le Galopant... Dès le 15 avril, Walibi Sud-Ouest vous propose le Secret de Squad, un parcours ludique à travers le parc à la découverte des attractions à l'aide d'une carte et un roadbook. En période estivale vous pourrez découvrir le Walibi Show, le moment de la journée où Walibi et sa bande vont vous faire taper dans les mains aux sons électriques, sans oublier le Show Otaries, un grand classique de Walibi ! Et pour finir la saison, place à Walloween où sorcières, monstres et autres momies venues d'outre-tombe investissent le parc. Bref, à Walibi Sud-Ouest, c'est la certitude de vivre et de partager une journée inoubliable. Notez que le parking est payant : 4 € la journée.

Les immanquables


La Côte Aquitaine désigne le littoral de la plus vaste région de France, la Nouvelle-Aquitaine (84 036 km²). Ce littoral qui s'étend sur 350 kilomètres vous offre des paysages à couper le souffle dans chacun des départements qu'il traverse. Que vous soyez campagne, montagne, plage, vignoble, ville… la Côte Aquitaine offre une diversité incroyable en matière de géographie. Elle bénéficie d'un climat essentiellement tempéré, réputé pour sa douceur de vivre avec un ensoleillement avoisinant les 2 000 à 2 200 heures/an grâce en partie au climat océanique. Quel territoire peut se vanter de posséder plusieurs des vignobles les plus prestigieux au monde, d’être bordé par des centaines de kilomètres de côtes océanes et traversée par la chaîne de Pyrénées ? La Côte Aquitaine est un bout de France au patrimoine naturel d’une rare richesse, mais pas seulement. Sa riche histoire en fait un territoire au patrimoine historique tout aussi passionnant avec des identités locales bien ancrées. Les traditions y résonnent fort et une multitude de trésors bien locaux se livreront à vous. Parce qu'il est impossible d'établir une liste exhaustive de toutes les découvertes à faire sur la Côte Aquitaine, nous nous concentrerons sur les incontournables !


Carte d'identité

La Côte Aquitaine désigne le littoral de la région Nouvelle-Aquitaine, dans le sud-ouest de la France. Elle s'étend sur plus de 400 kilomètres. La Côte Aquitaine comprend la Côte sauvage de l'île d'Oléron et la Côte sauvage de la presqu'île d'Arvert, ainsi que – et il s'agit du secteur privilégié pour cette édition du Petit Futé – : la Côte d'Argent (Arcachon) et la Côte Landaise, ainsi que la Côte Basque.
- La Côte sauvage désigne la portion de littoral qui forme la partie occidentale de l'île d'Oléron.
- La Côte sauvage de la presqu'île d'Arvert s'étend de la Pointe espagnole (au nord) à la Pointe de la Coubre (au sud).
- La Côte d'Argent s'étend elle depuis l'estuaire de la Gironde à l'estuaire de l'Adour. On parle aussi de « Côte Landaise ».
- La Côte Basque, de l'estuaire de l'Adour à celui de la Bidassoa (frontière franco-espagnole).
Population (Gironde, Landes, et Pays Basque) : 2 223 812 habitants, dont un quart en Gironde.
Départements : Gironde, Landes, Pyrénées-Atlantiques,
Superficie : 84 000 km²
Point culminant : pic Palas, 2 974 mètres.
Cours d’eau principal : la Garonne, l'Adour et la Dordogne.

Gironde


Gironde - Pinasses du bassin d'Arcachon.
© Eléonore H

La Gironde est le plus étendu des départements français. C’est un territoire aussi vaste que riche, qui allie sans complexe beauté architecturale et paysages naturels majestueux ! La Dordogne et la Garonne sont les deux principaux cours d’eau qui parcourent le département arrosant les contrées qu’ils traversent de leurs bienfaits. Ces fleuves se rejoignent et s’ouvrent sur l’océan Atlantique, formant ainsi le plus grand estuaire d’Europe, l’estuaire de la Gironde. Les plages se succèdent le long de la façade Atlantique mais ne se ressemblent pas forcément. La Gironde peut être découpée en plusieurs secteurs :
Le Médoc et ses plages de sable fin prises d’assaut en période estivale, Lacanau, Montalivet, ses châteaux et vins réputés…
Le Bassin d’Arcachon : sa dune immense, ses marées qui modifient perpétuellement les paysages, son île aux oiseaux, ses huîtres, ses domaines protégés, ses maisons d'époque dans le centre-ville…
Le Sud Gironde : ses vins de Graves, profonds et intenses, le Sauterne, ses châteaux médiévaux, sa forêt, ses produits locaux et son terroir…
L’Entre-Deux-Mers : ses vins à nouveau, son patrimoine historique…
Le Libournais : Saint-Emilion cité médiévale, son vignoble classé au patrimoine mondial de l’Unesco…
La Haute Gironde : ses vins (côtes de Blaye, côtes de Bourg), ses témoignages du passé (la citadelle de Blaye, son estuaire…).
Bordeaux, qui rayonne aujourd’hui sur son département : son Pont de Pierre, sa place des Quinconces, son Grand Théâtre, son pont Chaban-Delmas, ses quais, son désormais très célèbre miroir d'eau… et qui désormais est un point d'escale pour de nombreux paquebots.

La dune du Pyla


LA DUNE DU PILAT
La Teste-de-Buch
✆  05 56 22 12 85
www.ladunedupilat.com
information@ladunedupilat.com
Ouvert toute l'année. Tous les jours et les jours fériés. Parking de la Dune : 30 minutes gratuites. Amende de 40 € en cas de stationnement sur le parking dans la période entre 2h et 7h du matin. Haute saison : 4 heures : 4 € pour les voitures et motos, 8 € pour les gros véhicules. Forfait journée de 7h à 2h : 6 € et 10 €. Abonnement annuel : 15 € et 25 €. Basse saison : 4 heures : 1 € et 2 €, Forfait journée : 2 € et 4 €. L'espace accueil est accessible aux personnes à mobilité réduite avec 8 places de stationnement handicapées, des sanitaires et un point d'informations touristiques adapté. Restauration (snack). Boutique. L’accès à la dune reste gratuit si vous venez en bus, à vélo ou à pied.

Faut-il encore présenter la plus haute dune d’Europe ? Osez grimper sur cette montagne de sable pour profiter de la vue sur l’océan, la forêt, le bassin d’Arcachon, la presqu’île du Cap Ferret et le banc d’Arguin. Ce chef-d’œuvre de la nature, fragile et mobile, se déplace de façon irrégulière, de 1 à 5 mètres   par an. Lorsque la marée est basse, on y voit de superbes bancs de sable aux couleurs paradisiaques. D'avril à octobre, un escalier est installé pour faciliter et protéger la montée de la dune. Quelques commerces prennent place au pied de la dune pour vous restaurer ou profiter d’activités. Une visite guidée ludique ponctuée de jeux est organisée dès le début du mois d’avril, exclusivement pour les enfants sur le thème « Raconte-moi la dune ». Immanquable, la balade au coucher du soleil, durant 1 heure, accompagnée d’un guide, le vendredi en juin et septembre (vers 19h-20h) les lundis et jeudis en juillet et août. Le petit plus, l'exposition permanente à ciel ouvert intitulée « La face cachée de la dune ».


LA DUNE DU PILAT - Parapente sur la dune du Pilat.
© philippe Devanne

Le Grand Théâtre de Bordeaux


GRAND THÉÂTRE – OPÉRA DE BORDEAUX
Place de la Comédie
Bordeaux
✆  05 56 00 66 00
www.opera-bordeaux.com
info@onb.fr
Gratuit jusqu'à 28 ans. Adulte : 6 €. Visite guidée. 14h30 - 16h – 17h30. Réservation obligatoire auprès de la billetterie de l'Opéra National de Bordeaux au 05 56 00 85 95 du mardi au samedi de 13h à 18h30.

Monument emblématique de la ville de Bordeaux, le Grand Théâtre, qui accueille opéras, ballets et concerts, occupe une place de choix. Chacun passant place de la Comédie, pourra confirmer la beauté de ce chef-d’œuvre architectural. Point de départ de la rue Sainte-Catherine et des allées de Tourny, cet édifice est l’œuvre de l’architecte français Victor Louis. 7 longues années, de 1773 à 1780, ont été nécessaires à sa construction.
A l’extérieur, observez la façade et ses douze colonnes corinthiennes surplombées d’autant de statues antiques, représentant chacune la muse de la poésie, de la musique, de la danse, de la tragédie ou encore de la comédie. A l’intérieur, admirez le grand escalier et la salle de spectacle, tout de bleu, blanc et or. Levez les yeux au plafond : la coupole est l’œuvre de l’artiste Robin et le lustre, installé en 1917, est constitué de cristaux de Bohème. Tout simplement sublime.


GRAND THÉÂTRE – OPÉRA DE BORDEAUX - Le grand Théâtre de Bordeaux.
© goodluz – Fotolia

Le Phare de Cordouan


PHARE DE CORDOUAN
La Pointe de Grave
Le Verdon-sur-Mer
✆  05 56 09 62 93
www.phare-de-cordouan.fr
Ouvert d'avril à octobre (uniquement le week-end en avril et octobre), un départ par jour en bateau. Réservation obligatoire. Horaires de départ en fonction des marées. Sortie de 3h30 environ. Adulte : 44 € (traversée en bateau + entrée au phare). Enfant (jusqu'à 16 ans) : 42 €. Groupe (20 personnes) : 42 €. Haute saison : 49 €. Le débarquement à Cordouan se fait les pieds dans l’eau. Boutique. Animations.

Premier édifice à être classé Monument historique en 1862 (en même temps que la cathédrale Notre-Dame de Paris), ce phare est l’un des plus anciens d’Europe et le plus ancien de France encore en activité. Il est aujourd'hui candidat pour être classé au Patrimoine mondial de l'Unesco. Son histoire remonte au début du Moyen Age quand des Maures originaires d’Espagne érigent le premier phare. Ainsi « Cordouan » proviendrait de Cordoue, cité d’origine de ces premiers constructeurs. Il a été ensuite plusieurs fois remanié au cours des siècles suivants et quelques grands noms de l’Histoire (du Prince Noir Edouard d’Angleterre au maire de Bordeaux Michel de Montaigne) prennent en charge les travaux de consolidation. A l’origine, il s’élevait à 37 mètres de haut et un feu brûlait en son sommet pour guider les navires à travers les dangereuses passes de l’estuaire. Ce n’est qu’à partir de 1790 qu’il revêt sa forme actuelle grâce au travail des ingénieurs royaux. En 2005, sa base est consolidée pour faire face à la houle qui menaçait d’ébranler ses fondations. Le phare de Cordouan se dresse au milieu de l’océan à 7 kilomètres des terres, sa hauteur est de 67,50 mètres et il comporte 311 marches. Ne pas manquer les appartements royaux, la chapelle consacrée pavée de marbre, et la lanterne : superbe panorama. L’accès au site est soumis au rythme et à l’amplitude des marées. Il n’est autorisé que de jour, pendant une durée limitée et variable (de 2h30 à 4h30) en fonction des coefficients de marée et des conditions météorologiques. Pour accéder au phare les vedettes La Bohême ll  et  La Bohême III  sont les seules à assurer des liaisons au départ du port du Verdon. La Galantaise de croisières propose en juillet et août un départ de Port Médoc pour 9 personnes maximum. Un jeu de piste est proposé aux enfants pour découvrir le phare en s'amusant.


PHARE DE CORDOUAN - Le phare de Cordouan
© PHOVOIR

Bassin d'Arcachon
Le bassin d'Arcachon est une vaste baie de 174 km², presque fermée par la presqu'île du Cap Ferret. La Leyre, fleuve landais et girondin s'y jette dans un magnifique delta préservé et protégé. De nombreux chenaux drainent ce vaste bassin offert au jeu des marées. L'île aux Oiseaux trône au milieu de ce paysage changeant, flanquée de deux cabanes tchanquées, sentinelles symboliques de ce lieu d'exception. La Petite Mer de Buche, son ancien nom avant la création d'Arcachon, il y a un peu plus de cent ans, s'ouvre sur l'océan au niveau des très redoutées Passes Nord et Sud du bassin d'Arcachon. Dangereuses à franchir, elles protègent néanmoins du large deux trésors naturels : la haute dune du Pilat, géant de sable remarquable et exceptionnel de plus de 100 m de haut et le Banc d'Arguin, île sableuse aux airs de lagon du Pacifique, qui se forme et se déforme au gré des vents et des vagues. Ce sont deux sites merveilleux mais aussi fragiles. Le bassin d'Arcachon est un pays à découvrir au gré de ses 80 km de côtes, des dunes, des forêts et des prés salés ou en bateau, d'un banc de sable à l'autre, d'une plage à l'autre... Le bassin d'Arcachon possède des paysages magiques qui inspirent un grand nombre d'artistes, toutes disciplines confondues. Très prisé en saison estivale, période très animée durant laquelle les multiples campings et hôtels font le plein, il peut être très agréable de découvrir ce territoire hors saison pour en apprécier pleinement toutes ses richesses, parfois insoupçonnées… Découvrez toute la palette de couleurs de ce petit coin de paradis déclaré site du Patrimoine mondial de l’Unesco, situé à une petite cinquantaine de kilomètres de Bordeaux.

Saint-Emilion


Saint-Emilion - Saint-Émilion
© Raphspam – iStockphoto.com
Cette magnifique cité médiévale fut fondée au VIII e siècle par un moine breton, Emilian. Né dans le Morbihan, ce boulanger, fort croyant, œuvrait au service d'un puissant seigneur. Ce dernier lui reprocha un jour de faire des aumônes trop généreuses. Dieu intervint alors pour transformer les pains qu'il cachait sous son manteau en morceau de bois ! Ce miracle le rendit célèbre et Emilian choisit de fuir la notoriété. Il se rendit à Royan où il devint moine bénédictin. Il vint ensuite s'installer sur la route de la Dordogne, dans une grotte où il vécut 17 ans. D'autres hommes se joignirent à lui, ils fondèrent l'actuelle cité. Ainsi, les bénédictins ont entrepris de construire au VII e siècle l'église monolithique, une œuvre monumentale qui demanda un siècle de travail. Au XII e siècle, Saint-Emilion est devenue une puissante cité, défendue par deux kilomètres de remparts, six portes et un donjon-citadelle qui porte toujours le nom de tour du Roy. A cette époque, déjà, ses vins connaissaient une belle renommée, notamment auprès de la couronne d'Angleterre. Les guerres franco-anglaises, puis de religion, n'ont pas épargné les monuments de la ville. La Révolution a marqué la fin de la domination religieuse, très forte à Saint-Emilion. Aujourd'hui, l'architecture de ce bourg fortifié, construit en amphithéâtre dans une combe calcaire, reste tout à fait exceptionnelle. Vous pourrez le constater depuis la terrasse de la tour Saint-Georges qui domine la cité et le vignoble. L'inscription de la juridiction de Saint-Emilion et de ses huit communes voisines au patrimoine mondial de l'Unesco est exceptionnelle. C'est en effet la première fois que cet organisme classe un territoire viticole. Une preuve supplémentaire du remarquable ensemble que forment les paysages viticoles et monuments historiques du site de Saint-Emilion.

Landes


Landes - Forêt de pins
© richard matéo – Fotolia
Le département des Landes, avec ses 331 communes, est le deuxième département français en superficie. Baigné par l'océan Atlantique, la Côte d'Argent : 106 km de plages océanes bordées de dunes et protégées par une forêt de pins.
Jusqu'au milieu du XIX e siècle, l'extrême pauvreté des sols et les marécages contraignaient les habitants des Landes à vivre d'un système agro-pastoral. Ils élevaient des moutons pour fertiliser les terres, et cultivaient essentiellement du seigle et du millet, base de leur maigre alimentation. A cette époque, le berger landais observait ses troupeaux sur des échasses, seul moyen de locomotion pour se déplacer. Les sols sablonneux et détrempés ne permettaient pas aux cultures de se développer et les épidémies de paludisme décimaient les populations. Le Second Empire fut une période faste, Napoléon III chargea Chambrelent d'un vaste plan d'assainissement, de reboisement et d'aménagement du département. Le pin va alors devenir l' « arbre-roi » des Landes de Gascogne. L'empereur et l'impératrice Eugénie lancèrent quant à eux la vogue de certaines stations touristiques, et en 1861 l'impératrice participe à la création de la commune d'Eugénie-les-Bains dans laquelle elle aimait séjourner. Mais c'est au XX e siècle que la Côte d'Argent et ses vastes plages océanes acquirent leur notoriété. L'autre atout du département : la gastronomie. Elle occupe une place non négligeable dans l'art de vivre landais. Les produits du terroir landais sont nombreux : les canards gras, les poulets fermiers landais, le bœuf de Chalosse, les asperges, sans oublier l'armagnac. Autant de produits utilisés à merveille par la généreuse cuisine landaise. Côté sport, les Landes ne sont pas en reste. Le département possède les plus beaux spots de France, les meilleurs surfeurs vous le confirmeront : Hossegor, Capbreton, Seignosse et la plage de la Gravière. Avis aux amateurs et aux spectacteurs, chaque année les Landes accueillent au mois de septembre la seule étape française du Championnat du monde.

Dax, première ville thermale de France
Aquae, Acqs, d’Acqs et Dax : ces noms successifs ne peuvent masquer la spécificité de cette ville d’eau et de thermalisme située dans le département des Landes (Nouvelle-Aquitaine), à 120 km de Bordeaux et 50 km de Mont-de-Marsan. La célèbre source de la fontaine chaude à 64 °C débite 2 600 000 litres d’eau par jour. Ces eaux chaudes, sulfatées, calciques et sulfatées magnésiques sont mélangées à Terdax, la boue de Dax alimentant l’ensemble des établissements thermaux de la ville. C’est en 1894 qu’est construit le premier complexe thermal. Clemenceau, Sarah Bernardt, Sacha Guitry, les personnalités de tous horizons contribueront à donner au thermalisme dacquois tout son prestige.
La particularité de Dax est d’offrir aux curistes une grande diversité d’établissements thermaux avec quinze établissements dont les valeurs thérapeutiques sont reconnues, notamment en matière de rhumatologie, phlébologie et gynécologie, ils accueillent chaque année plus de 50 000 curistes.
Les boues dénommées « péloïdes » s’élaboraient par la lente maturation d’un complexe biochimique formé dans les limons de l’Adour au contact des eaux thermales. Depuis 2001, la Régie municipale a ouvert une installation moderne permettant, dans des cuves de 20 000 l, de préparer les boues en six semaines sous un strict contrôle, algues et bactéries faisant l’objet d’une culture particulière avant d’être mêlées aux limons pour « maturation ». Ces boues sont livrées aux établissements thermaux de Dax et de Saint-Paul-lès-Dax en sacs de 10 kg, la production est de 1 000 mètres cubes par an, et les boues qui ont servi sont recyclées. Les eaux thermales jaillissent entre 54 °C et 62 °C, cinq forages sont nécessaires pour capter 6 000 mètres cubes par jour et les distribuer aux établissements thermaux.

Capbreton


Capbreton - Capbreton
© PAPILLON – FOTOLIA
Capbreton semble être le port le plus ancien des Landes. Au Moyen Age, les Capbretonnais harponnaient la baleine dans le golfe de Gascogne, mais ils la poursuivaient jusqu’à Terre-Neuve. On dit qu’un marin de Capbreton, Cabarrus, aurait conduit le premier navire ayant accosté en Amérique bien avant Christophe Colomb et aurait baptisé l’île Capbreton. Cette île porterait le nom européen le plus ancien de toute la géographie américaine. Henri IV, alors roi de Navarre vint plusieurs fois dans la station : une de ses lettres, conservées à la mairie, l’atteste. Napoléon III, de passage à Capbreton, se rendit compte de la difficulté d’accoster et créa l’estacade  : la jetée. A 300 m du rivage, une curiosité géologique, la faille du Gouf est une fosse marine, qui pourrait atteindre 3 400 m et se rattacherait à un important réseau de failles marines de formation tectonique. Le Gouf aurait joué un rôle d’attraction pour les cours d’eau  : pour preuve, l’embouchure de l’Adour à Capbreton. Mais il a aussi la propriété de diminuer le mouvement des vagues à la surface, ce qui explique l’apaisement des flots dans cette zone qui est une aire de repos pour les bateaux en difficulté. La ville est le seul port des Landes à proposer quelque 1 000 emplacements aux plaisanciers et aux marins pêcheurs. Son église, l’estacade, la Maison du Rey, les ponts qui traversent le canal. Port de plaisance et de pêche très actif, Capbreton est une station balnéaire réputée située à proximité de Soorts-Hossegor sur l'océan Atlantique, aux portes du Pays basque.

Pays Basque
Ce département au caractère fort, bordé à l'ouest par l'Atlantique et le golfe de Gascogne est frontalier de l'Espagne. Il compte une terre au nom évocateur, Pays basque, ce qui lui confère ce caractère si particulier où la gastronomie, le fort patrimoine touristique et sportif, depuis Mauléon, capitale de la Soule aux portes du Béarn et qui longe la chaîne des Pyrénées jusqu'à Hendaye et tout au long du littoral atlantique jusqu'à Bayonne. Pays basque, très verdoyant également avec ses trois provinces basques qui ont chacune leurs particularités. La Basse-Navarre est la plus étendue à travers des collines ondulées, mais aussi les montagnes pyrénéennes toutes proches. De Saint-Jean-Pied-de-Port avec sa culture historique et ses fortifications à Saint-Palais, beaucoup plus moderne, cette province a su conserver une culture et une tradition pastorales. Le Labourd, limité au nord par l'Adour, s'est édifié historiquement et géographiquement en lien avec la mer. De Bayonne, capitale économique et dynamique du pays, à Ustaritz, capitale historique, ce sont autant de magnifiques paysages de nature préservée, bercés par l'océan. Le département des Pyrénées-Atlantiques ne manque donc pas de caractère et les fortes identités locales animent le territoire au fil des saisons. Ainsi les démonstrations de force basque, de danse ou de pelote vont bon train en période estivale, tout comme les fameuses fêtes basques. Les traditions sont bien vivantes dans les Pyrénées-Atlantiques ! Le département est aujourd'hui aussi une terre où le sport a pris toute sa place. Avec le ballon ovale bien sûr, les Pyrénées-Atlantiques comptent trois grands clubs de rugby, l’Aviron bayonnais, le Biarritz olympique et la Section paloise. Mais le 64, c'est aussi le basket, le handball, le ski, le hockey sur glace avec le club professionnel Hormadi à Anglet, le surf avec des spots qui n'ont rien à envier à ceux de la Californie, d'Hawaï, et le canoë grâce aux performances de Tony Estanguet, originaire de Pau, triple champion olympique à Sydney en 2000, à Athènes en 2004 et à Londres en 2012. C'est aussi de multiples randonnées sur les crêtes, pédestres, à vélo (et VAE), à cheval et pottok (race de poneys vivant principalement à l'ouest du Pays basque)...

La cité de l'Océan et du surf


CITÉ DE L'OCÉAN
Avenue de la Plage – La Milady
Biarritz / Miarritze
✆  05 59 22 75 40
www.citedelocean.com
contact@biarritzocean.com
Ouvert en avril, mai, juin, septembre, octobre, et vacances d’hiver et de noël de 10h à 19h. Février, mars, novembre, décembre de 14h à 19h. Nocturnes jusqu'à 20h en été. Fermeture annuelle du 7/01/2020 au 31/01/2020 inclus. Infos sur www.citedelocean.com. Facebook et instagram : @citedelocean. Entrées individuelles : adulte : 13 €, tarif réduit (étudiant, ado, demandeur d'emploi, personne handicapée) : 11 €, enfant (de 6 à 12 ans) : 9 €, gratuit – de 6 ans. Ticket combiné Aquarium + Cité de l'Océan : adulte : 24 €, tarif réduit (étudiant, ado, demandeur d'emploi, personne handicapée) : 20 €, enfant (de 6 à 12 ans) : 16 €. Visites guidées sur réservation. Restauration sur place. Boutique. Climatisation. Parkings gratuits à proximité.

La Cité de l’Océan vous propose de découvrir l’Océan de manière ludique et sensationnelle. Elle s'appuie sur des technologies modernes pour faire vivre aux visiteurs des expériences inédites et interactives. Grâce à Virtual Surf, surfez le tube parfait et tentez de prendre la tête du podium ! Embarquez pour un voyage mouvementé à bord du Bathyscaphe, le cinéma 4D dynamique. Debout sur une planche de surf dynamique et équipé d'un masque de réalité virtuelle vous vous retrouvez dans la peau d'un surfeur grâce à Surf Sensation 5D. Virtual Trip 360° vous propose une plongée étonnante grâce à un masque de réalité virtuelle ! Partez pour une plongée immersive à 360° au cœur d'une meute de 700 requins en Polynésie française, avec l’animation « 700 requins dans la nuit ». Ce documentaire en réalité virtuelle de 12 minutes suit l'expédition menée par Laurent Ballesta, qui aide à comprendre les techniques de chasse de l'un des plus grands prédateurs marins. Vous serez également émerveillés devant la beauté du film 3D de 40 min. Oserez-vous repousser vos limites et défier les lois de la gravité en montant sur Seaborg ? Equipé d'un masque de réalité virtuelle, vous partez pour un voyage immersif et mouvementé sur la beauté de nos côtes aquitaines.
Animations en réalité virtuelle, âge min. 6 ans ; Animation « Seaborg », taille min. 142 cm.
Les nouveautés : grâce à la réalité augmentée, toute la famille partira à la rencontre d’animaux extraordinaires ! Approchez un ours polaire, jouez avec des manchots, caressez des orques… Quelle chance !
Prenez le temps d’échanger avec le robot espiègle qui se fera un plaisir de vous accueillir !

Biarritz Océan : Aquarium de Biarritz et Cité de l'Océan


AQUARIUM DE BIARRITZ
Esplanade du Rocher de la Vierge
Biarritz / Miarritze
✆  05 59 22 75 40
www.aquariumbiarritz.com
contact@biarritzocean.com
Ouvert toute l'année de 9h30 à 19h. Nocturnes jusqu'à 22h en été. Infos sur www.aquariumbiarritz.com. Facebook et Instagram @aquariumbiarritz. Entrées individuelles : adulte : 15 €, tarif réduit (étudiant, ado, demandeur d'emploi, personne handicapée) : 13 €, enfant (4 à 12 ans) : 11 €, gratuit – de 4 ans. Visite guidée (sur RDV) : 65 € en sus. Billetterie en ligne. Ticket combiné Aquarium + Cité de l'Océan : adulte : 24 €, tarif réduit (étudiant, ado, demandeur d'emploi, personne handicapée) : 20 €, enfant (de 6 à 12 ans) : 16 €. Animations pendant les vacances scolaires comprises dans le billet d'entrée. Visites guidées sur réservation. Label Qualité Tourisme. Climatisation. Restauration sur place. Boutique.

En plein centre de Biarritz, face au Rocher de la Vierge, l’Aquarium de Biarritz, au bâtiment Art déco des années 30, invite le public à découvrir une cinquantaine d’aquariums. Cet aquarium fut l’un des premiers instituts océanographiques en France, puisque c’est le visionnaire Marquis Léopold de Folin qui en eut l’idée à la fin du XIX e siècle. Ouvert au public en 1933, puis ayant connu de nombreuses vagues de rénovation avec une extension grandiose de 3 500 m² à 7 000 m² en 2011, l'Aquarium de Biarritz propose une visite originale des fonds marins. Chaque année, plus de 300 000 visiteurs viennent s’y émerveiller de la beauté des océans et de ses habitants. La visite débute devant les bassins du golfe de Gascogne : méduses, poulpe, hippocampes… pour découvrir les espèces qui peuplent la côte atlantique. Après un plongeon dans la galerie des cétacés et l’histoire de la pêche au Pays basque, vous pénétrez dans la grotte des tortues pour un face-à-face surprenant avec plusieurs spécimens dont Alice la tortue caouanne… Arrêtez-vous devant le bassin des phoques, les chouchous de l’Aquarium ! Le repas des phoques est un moment fort de la visite où petits et grands se régalent à les voir jouer et engloutir des kilos de maquereaux, tous les jours à 10h30 et 17h. Retrouvez ensuite la mangrove, ainsi qu’un récif corallien de 11 mètres de long ! Des poissons aux couleurs originales et aux formes improbables virevoltent sous vos yeux ! Enfin, prenez le temps d’admirer tous les pensionnaires de l’aquarium géant de 1,5 million de litres d’eau où évoluent 7 espèces de requins, des barracudas, des raies et le poisson Napoléon. Un spectacle à couper le souffle ! Pendant les vacances scolaires, des animations sont proposées aux visiteurs tout au long de la journée.


© AQUARIUM DE BIARRITZ

Le Rocher de la Vierge


ROCHER DE LA VIERGE
Esplanade du Rocher de la Vierge
Biarritz / Miarritze

Le rocher de la Vierge est un des emblèmes de la ville de Biarritz. C'est sur l'initiative de Napoléon III qu'a été percé ce rocher qui devait servir de point d'ancrage à une digue protégeant un port-refuge. Il doit son nom actuel à la statue de la Vierge édifiée sur son sommet en 1865. Elle devait accueillir les marins retournant au port. L'ancienne passerelle en bois, qui le relie au rivage, a disparu, pour laisser place à une passerelle en acier résistant mieux aux assauts répétés des vagues. De ce port rêvé par Napoléon III, il ne reste donc que ce rocher et sa Dame sans oublier la vue imprenable sur la cité ! La promenade est à recommander vivement. On ne peut quitter Biarritz sans aller au pied de cette vierge. L'un des lieux les plus fréquentés de la Côte aquitaine.


ROCHER DE LA VIERGE - Le Rocher de la Vierge – Biarritz
© PHOVOIR

Aïnhoa


Ainhoa / Ainhoa - Aïnoha
© VINCENT FORMICA
A 25 km de Bayonne et tout juste 3 km de l’Espagne, Aïnhoa est l’un des plus typiques et charmants villages du Pays basque. Le vert de ses collines se marie aux rouge et blanc des façades de ses maisons labourdines ou navarraises. Fondée au XIII e siècle par les Prémontés, la bastide servait d’étape aux pèlerins de Saint-Jacques.
On ne se lasse pas d’admirer les trésors simples et colorés de cette cité miniature  : la rue principale est bordée de vieilles maisons à toits de tuiles débordants de façades reblanchies chaque année à la chaux, elles-mêmes égayées de colombages et de volets peints en vert ou en rouge sang de bœuf. Un incendie causé en 1629 par l’envahisseur espagnol les brûla toutes sauf une. Elles datent donc, pour la plupart, des XVII e et XVIII e siècles. A part cela, rien ne manque, ni le fronton communal de pelote basque, ni l’église typique avec ses deux étages de galeries intérieures, réservées aux hommes. Édifiée au XIV e siècle, elle a fait l’objet de transformations successives aux XVI e et XVII e siècles. Elle est remarquable par son chœur en boiseries dorées ainsi que par son beau retable. Tout autour, le cimetière donne l’exemple des sépultures traditionnelles du Pays basque et de ses stèles discoïdales ou tabulaires. Pour ne pas partir seul à la découverte de ce village classé, l'office de tourisme d'Ainhoa propose des visites accompagnées tout au long de la période estivale et toute l'année pour les groupes (réservations obligatoires).

Izadia, Parc écologique à Anglet
Sur la côte basque, à l’embouchure du fleuve Adour qui sert de frontière naturelle entre les départements des Landes et des Pyrénées-Atlantiques, au bord de l’océan Atlantique, le parc écologique d’Anglet, Izadia, est une destination de balade pour les amoureux d’air pur et de nature préservée.
Ce site de 14 hectares recèle les derniers vestiges de ce que les scientifiques appellent les « milieux dunaires » du littoral de la côte basque, milieu propice au développement d’espèces endémiques, végétales ou animales. A l’entrée du parc, la Maison de l’environnement présente les divers phénomènes écologiques du lieu  : migrations d’oiseaux, de poissons, espèces animales et végétales qui peuplent le parc.
Dans le parc, un parcours organisé en 10 étapes permet d’observer une faune et une flore riches et diversifiées grâce à la situation unique d’Izadia entre fleuve, lacs et océan. Des visites commentées sont organisées (uniquement en français pour l’instant). On peut aussi, à l’aide d’un lecteur audio-vidéo interactif (l’écran tactile est guidé par GPS), à louer sur place, découvrir le parc de façon ludique et instructive (en français, anglais, espagnol).

Saint-Jean-Pied-de-Port


Saint-Jean-Pied-de-Port - Rue de Saint-Jean-Pied-de-Port
© VINCENT FORMICA
Saint-Jean-Pied-de-Port tient son nom de sa situation, car cette ville est au pied du port ou col de Roncevaux au confluent des trois « nives », les rivières d’Arnéguy, de Laurhibar et de Béhorléguy. La ville a été édifiée au XII e siècle. Depuis dix siècles, et encore aujourd’hui, elle a été pour les pèlerins une halte sur le chemin de Compostelle avant de franchir les Pyrénées et de rejoindre, 800 km plus loin, Santiago de Compostela en Espagne. Au Moyen Age, le pèlerin était équipé du bourdon (bâton à crosse), de la coquille et de la calebasse, il entrait dans la vieille ville par la porte Saint-Jacques.
Plus de 20 000 pèlerins de soixante nationalités différentes passent chaque année à Saint-Jean-Pied-de-Port et franchissent les Pyrénées par le col de Roncevaux ou le col du Somport en traversant le vignoble du Jurançon, les coteaux béarnais et les montagnes basques.
Du Pont-Neuf, au cœur de la ville, vous apercevrez les maisons anciennes baignant dans la Nive avec leurs balcons de bois, le vieux pont Notre-Dame et les contreforts de l’église se détachant sur le rideau de verdure qui couvre la colline escarpée de la citadelle.
Vous découvrirez également des joyaux historiques, la porte Notre-Dame, au-dessus de laquelle est nichée une copie de la Vierge à l’Enfant qui, lors des guerres de religion, trouva refuge en Haute-Navarre et ne fut jamais restituée. Grâce aux noms des maisons et leur date de construction, l’histoire de certaines familles peut encore s’y lire, la maison Mansart, majestueux hôtel de style Louis XIV en pierre de taille, située sur la place du marché, la rue d’Espagne qu’empruntaient les pèlerins pour repartir, les auvents richement sculptés, les linteaux portent encore des inscriptions originales et même des enseignes de métiers d’autrefois.
Côté gastronomie, Saint-Jean-Pied-de-Port, dit Donibane Garazi en basque, offre aux plus fins gourmets tout un éventail de produits locaux et de recettes traditionnelles toutes plus alléchantes les unes que les autres : salmis de palombe, axoa (émincé de viande de bœuf ou de veau relevé avec des épices, des piments et des oignons), poulet basquaise, truitelles, piperade, etc.

Nature


Arcachon - Héron cendré
© Fifranck – Fotolia
La Côte Aquitaine s’étend sur un espace naturel riche et diversifié entre océan, montagnes, forêts, vignes, prairies, fleuves, lacs. C’est une nature vivante qui façonne les paysages de ce territoire. Les sites protégés et classés sont très nombreux, à l’image du Parc naturel régional des Landes de Gascogne. Pistes cyclables, sentiers de randonnées, visites guidées, autant de possibilités pour partir à la découverte de ces richesses… La façade maritime de la Côte Aquitaine s'étend sur plusieurs centaines de kilomètres ouverts sur l’océan Atlantique. Au sein de ces différents espaces naturels évoluent de nombreuses espèces végétales et animales dont certaines sont rares et protégées.
La nature brute ou aménagée est présente partout et ne demande qu’à être découverte et préservée, qu’il s’agisse de jardins, de parcs, de prairies, de forêts, de plages, de vignes… D'ailleurs la Gironde, Les Landes et le Pays Basque participent chaque année, au mois de mai, à l'événement national : la Fête de la Nature, organisée par les collectivités territoriales, les établissements scolaires, les associations d'éducation de la nature, les entreprises, mais aussi les particuliers.

Géographie
La côte aquitaine s'étend sur une superficie de 22 258 kilomètres de la Gironde jusqu'au Pays basque. Les zones rurales couvrent une part importante du territoire : vignobles, prairies, forêts, marais… La région est cernée à l’ouest par l’océan Atlantique. L’océan permet d’ailleurs à la côte aquitaine de bénéficier d’un climat plutôt doux mais instable. Les principaux cours d’eau du secteur sont la Garonne et l’Adour. Elle correspond à 8 % du territoire national.

Climat
La Côte Aquitaine, bordée par l'Atlantique et réchauffée toute l'année sous l'influence du Gulf Stream, bénéficie d'un climat océanique. Les vents d'ouest et du nord-ouest sont les plus courants, engendrant la pluie. Les précipitations sont inégales suivant le territoire : les contreforts pyrénéens du Béarn et du Pays basque sont parmi les plus arrosés alors qu'en Gironde et dans les Landes, les épisodes pluvieux sont plus modérés. Tout de même, dans l'ensemble, le soleil brille plus que la pluie ne tombe. C'est au printemps et à l'automne que le temps est le plus instable alors que l'été est plutôt chaud et sec, tout en connaissant des épisodes orageux. L'hiver, quant à lui, est doux et pluvieux mais peut connaître quelques vagues de froid et des forts coups de vent, voire des tempêtes.

Relief


Arcachon - La forêt des Landes
© JEAN-MICHEL POUGET – FOTOLIA
La Côte Aquitaine est un territoire ouvert sur l’océan, essentiellement composé de basses terres. Les Landes proposent une immense surface plane où s’étendent 1 million d’hectares de pins maritimes. Le Bordelais est également peu accidenté. Le relief le plus impressionnant de la Côte Aquitaine se trouve évidemment au sud avec les Pyrénées basques et béarnaises, frontières naturelles avec l'Espagne. D’ouest en est les montagnes s’élèvent petit à petit. Ainsi les montagnes béarnaises sont plus hautes que les basques avec son point culminant, le pic Palas (2 974 m). En effet les Pyrénées basques sont qualifiées de moyennes montagnes, elles sont plus aérées et moins compactes, permettant ainsi la circulation via des routes transpyrénéennes assez fréquentées et sont un formidable terrain de jeu pour un grand nombre d'activités.

Littoral
Si l’on excepte la parenthèse du bassin d’Arcachon, on peut descendre le long de la Côte Aquitaine (longue de plus de 300 km) presque d’un trait de la pointe de Grave à la Bidassoa, au pied des Pyrénées et au bord de l’Espagne. Du nord au sud se succèdent côtes sauvages et stations balnéaires aux caractères particuliers notamment en Gironde : Andernos-les-Bains, Carcans, Montalivet, Pyla-sur-Mer, etc. L’échancrure du bassin d’Arcachon représente 80 km de plages. Outre ses activités touristiques, ce bassin alimenté par la Leyre et le jeu des marées est un site délicieusement préservé. Il offre de multiples paysages entre mer et forêt  : la pointe du Cap Ferret, qui abrite d’innombrables espèces végétales et animales, les parcs à huîtres de plus de 800 km, l’île aux Oiseaux, le banc d’Arguin dont les dimensions varient en permanence au gré des marées. De plus, située sur la commune de La Teste-de-Buch, se dresse la plus grande dune d’Europe : la dune du Pilat. D’une hauteur variant de 107 à 117 m, elle s’étire sur 2,7 km de longueur et 500 m de largeur. Sensible aux caprices du vent, elle est en perpétuel mouvement. Elle recule chaque année de quelques mètres, et, suivant les vents et les saisons, son altitude varie de 2 à 3 m. C’est la côte d’Argent qui prend ensuite le relais. Ainsi baptisée en 1905 par un journaliste poète (ou vice versa), la longue plage blanche landaise s’étend sur 106 km, de Biscarosse, au nord, à l’embouchure de l’Adour. Le surf et le farniente se partagent les faveurs de ceux qui la fréquentent à Mimizan, Hossegor, Capbreton ou à Vieux-Boucau. La configuration du paysage témoigne, à Biarritz, Saint-Jean-de-Luz ou Hendaye, du perpétuel combat auquel se livrent l’océan et la terre.
La grande plage de Biarritz et ses rochers sculptés par les vagues, la baie de Loia et la pointe Sainte-Anne sont les vestiges les plus visibles de cette extraordinaire histoire naturelle. Au pied de la corniche d’Hendaye ou d’Urrugne, la mer découpe à même la falaise des criques et des baies sauvages. Immenses pans de falaises détachés, les Deux Jumeaux d’Hendaye préfigurent un futur paysage côtier peut-être plus découpé encore. Un magnifique terrain de jeu pour les randonneurs, cyclotouristes amateurs et confirmés.

Faune et flore
Les territoires très divers de la Côte Aquitaine abritent une multitude d’espèces végétales et animales. Les différents milieux naturels qui possèdent chacun leurs propriétés et particularités présentent donc une faune et une flore parfois rares et protégées. Le capital nature de la Côte Aquitaine est exceptionnel, de l’océan Atlantique en passant par la forêt des Landes ou encore l’estuaire de la Gironde, les espèces à découvrir sont multiples. Côté faune, balbuzard pêcheur, salamandre tachetée, sittelle torchepot, grèbe huppé, truite fario composent entre autres le patrimoine naturel d'Aquitaine. Côté flore, les visiteurs pourront découvrir au fil de leurs balades la renoncule de Baudot, la potentille argentée, l'œillet superbe, etc. Notez que chaque année la région met en place les Journées Aquitaine Nature : des centaines d’animations gratuites sur les différents sites naturels de la région et notamment de la Côte Aquitaine, pour en faire découvrir les trésors et sensibiliser à leur préservation. C'est un véritable patrimoine naturel et vivant qui, face au constat d'érosion accrue de la biodiversité, doit être impérativement préservé, et cela grâce aux politiques environnementales de sauvegarde avec pour objectif la restauration et le maintien de l'état de conservation des espèces les plus menacées.

Faune


Faune - Marché aux animaux
© Elodie SCHUCK
Un grand nombre d’espèces animales font l’objet de mesures de conservation, de même des espèces dites « invasives » sont l’objet de mesures de régulation. La Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement met en place et coordonne ces mesures de protection. Trois espèces sont particulièrement menacées : le gypaète barbu, le vautour percnoptère, le vison d’Europe. De même les chauves-souris ou le milan royal sont l’objet d’un plan de restauration. L’emblématique ours des Pyrénées fait également partie de la liste des espèces en danger. En ce qui concerne les espèces invasives, on peut citer le ragondin, la tortue de Floride, la grenouille-taureau…
Huit espèces de poissons migrateurs bénéficient d’un plan de préservation dont le saumon atlantique, l’anguille européenne, de la truite de mer, la grande alose, l'alose feinte, l'esturgeon européen, la lamproie fluviatile et la lamproie marine.
La région est également située sur un grand axe migratoire. Le printemps est alors l’occasion de voir défiler des milliers d’oiseaux au-dessus de nos têtes et notamment en automne le traditionnel passage des fameuses palombes bleues venant du nord dans les Landes et le Pays basque qui déchaîne une véritable passion avec une tradition de chasse multicentenaire le littoral aquitain est riche en zones humides aussi la halte est propice pour ces oiseaux. On peut donc admirer les grues cendrées qui hivernent dans nos territoires, les oies cendrées, ou encore les milans royaux. Plusieurs sites d’observation existent en Nouvelle-Aquitaine : la Pointe de Grave ou encore la Pointe du Cap Ferret.


Parc National des Pyrénées

Depuis plus de 30 ans, le parc national des Pyrénées, qui s'étend sur deux départements (les Hautes-Pyrénées et les Pyrénées-Atlantiques) est une zone refuge pour de nombreuses espèces menacées par la multiplication des routes, la chasse et la présence de l’homme.
L’ours. La population des ours ne cesse de diminuer depuis plus de 30 ans. Elle était composée jusqu’à la fin de l’année 2005 de quatorze à dix-huit individus sur l’ensemble du massif. Elle comprend les derniers ours originaires des Pyrénées – deux mâles et un ourson – ainsi que les individus issus du renforcement de 1996-1997. De façon à pérenniser l’espèce dans les Pyrénées, un nouveau renforcement de la population oursine a été décidé par le gouvernement en janvier 2005, suite à la mort de Cannelle, dernière ourse de souche pyrénéenne, tuée par un chasseur. Cette opération consistant, au cours de la période du printemps jusqu’à l’été 2006, au lâcher d’un mâle et de quatre femelles dont deux, Palouma et Franska, sont mortes courant 2007. Le suivi technique et scientifique de la population a été confié à l’Office national de la chasse et de la faune sauvage, qui s’appuie sur des partenaires tels que les fédérations de chasseurs, le parc national des Pyrénées, l’Office national des forêts, des éleveurs, des bergers, des associations… Cette réintroduction s’est faite hors du parc national des Pyrénées, mais le noyau d’ours autochtones et le noyau d’ours issus du renforcement sont probablement appelés à se rejoindre dans l’avenir. En 2011, 22 ours ont été détectés dans les Pyrénées dont 1 ourson mort en cours d'été. Le taux de survie des jeunes reste très bon et le nombre de femelles parmi les oursons est élevé. La population n'est toujours pas viable à long terme et la situation reste critique, seuls des lâchers rapides permettraient d'éviter une disparition prochaine de l'espèce.
www.paysdelours.com − www.ours.ecologie.gouv.fr − www.loup-ours-berger.org
L’isard. L’isard, trop chassé dans les années 1950 aurait bien pu lui aussi disparaître, s’il n’avait trouvé refuge sur ce territoire de liberté dès sa création en 1967. Depuis, les effectifs augmentent régulièrement. On compte aujourd'hui 5 000 isards dans le parc et sa proche périphérie, 50 000 dans l'ensemble des Pyrénées dont 24 000 têtes pour le versant français.
La marmotte. Elle qui avait disparu de la chaîne depuis la fin de la dernière période glaciaire a été réintroduite avec succès par le parc national dans toutes les vallées. Aujourd’hui, c’est certainement pour le visiteur l’espèce la plus visible.
Le grand tétras ou coq de bruyère. Cet oiseau de la famille des gallinacés est un habitant des zones humides de la hêtraie sapinière, entre 1 000 et 2 400 m. Le mâle atteint 6 kg et la femelle 2 kg. Il est connu pour ses parades nuptiales (mi-mai, début juin) et son chant très particulier. La queue déployée en éventail, il poursuit tous les mâles qui osent empiéter sur son territoire.
Le lagopède alpin. On peut observer ce gallinacé de haute altitude dans les Pyrénées également, en dépit de son nom. Sa prédilection pour la proximité des crêtes et des sommets jusqu’à 3 000 m lui vaut le surnom de « perdrix des neiges ». Il passe l’hiver en haute montagne, change de plumage au fil des saisons pour devenir blanc l’hiver et se confondre avec la neige.
Le pic noir. Cousin géant du pic-vert, le pic noir n’est rien moins que le plus grand pic d’Europe… Il creuse des nids de 20 cm de diamètre et de 50 cm de profondeur dans les vieux troncs des hêtres qu’il martèle incessamment. Il se nourrit des insectes qui vivent dans le bois.
Le desman. Une trompe, des pattes palmées, un corps de taupe… point besoin, toutefois, de se trouver sous l’emprise de fortes substances psychotropes pour observer in vivo l’improbable rejeton de l’éléphant et du canard. Strictement indigène, ce petit insectivore vit au bord des rivières jusqu’à 2 200 m d’altitude.
Le gypaète barbu. 3 m d’envergure, un regard d’or cerclé de carmin, un masque et une barbiche noirs, de longues ailes anthracite, un poitrail orangé… Le gypaète ne sonne pas seulement bien au Scrabble. Il se distingue fortement de tous les autres rapaces. Peu envié des êtres humains en principe, son régime alimentaire se compose jusqu’à 90 % d’os de charognes qu’il brise au préalable sur les rochers… Le parc national des Pyrénées est, avec la Corse, le dernier endroit où il en subsiste. Il faut être un peu patient et/ou un peu chanceux, pour avoir le bonheur de voir l’un des neuf couples qui vivent aujourd’hui dans ce parc.
Le vautour fauve. C’est son vol caractéristique qui le fait reconnaître. Le vautour fauve a la manie de décrire de larges cercles au-dessus des sommets, de profiter des courants ascendants pour s’élever le plus haut possible, puis de plonger brutalement pour mieux observer son territoire. Lorsqu’il repère une carcasse, il descend en spirale, alertant ainsi ses congénères. Quelques tuyaux pour l’identifier  : il a une envergure de 2,30 à 2,50 m, ses ailes larges et rectangulaires sont prolongées par de grandes plumes sombres, sa tête, petite, se repose sur un long cou entouré d’une collerette. Quelque 110 couples nichent dans les falaises de la réserve naturelle d’Ossau.
Le percnoptère d’Egypte. Plus petit que le gypaète ou le vautour fauve, le percnoptère passe l’hiver au sud du Sahara et revient nicher l’été dans les falaises des Pyrénées-Occidentales. Appelé « Marie Blanque » dans les Pyrénées, il ne dépasse pas 1,50 m d’envergure pour 60 à 70 cm de long. Il est essentiellement charognard, mais se contente des morceaux laissés par les vautours fauves et les corbeaux.
Le faucon pèlerin. Plus petit, ce rapace-là chasse les oiseaux (corbeaux, canards, pigeons…) et les plume en un lieu dégagé. Il mange principalement les muscles pectoraux, laissant les restes aux corneilles et aux renards qui passent derrière lui.
L’aigle royal. En vol, il ressemble un peu au vautour, mais son envergure est moindre (2 m) et son plumage plus sombre. C’est un redoutable chasseur qui tue les proies dont il se nourrit.
Le pottok. Petit cheval primitif de robe brune ou noire ressemblant aux tarpans préhistoriques, le pottok (qu’on prononce pottiok) gambade encore en liberté dans les landes et montagnes sauvages du Pays basque. Mesurant moins de 1,30 m au garrot, ce très vieux petit poney a sa galerie de portraits dans les grottes de la région… A Lascaux, Combarelles ou Isturitz, les peintures rupestres du Magdalénien présentent en effet des chevaux remarquablement peints, dont les robes et morphologies sont similaires à celles du pottok contemporain.

Flore


Flore - Aconit napel ou Casque de Jupiter
© JACQUES.MOISSONNIÉ – XILOPIX
Tout comme la faune, la flore présente sur la Côte Aquitaine est riche et diversifiée puisqu’elle peut évoluer dans différents milieux naturels. Nombreuses espèces de plantes sauvages sont menacées et font l’objet de mesures de conservation. C’est notamment le cas de l’angélique des estuaires.
Les anciennes régions Aquitaine et Poitou-Charentes (aujourd'hui regroupées dans une seule et même région, la Nouvelle-Aquitaine) ont mis en place le Conservatoire Botanique National Sud-Atlantique dont la mission est de connaître et protéger la biodiversité végétale dans ces deux territoires. Son siège est situé dans le Bassin d’Aquitaine, à Audenge, dans le domaine de Certes. Saint-Jean-de-Luz accueille également le relais méridional et à Anglet, à l'embouchure de l'Adour, le parc écologique Izadia qui vous invite à découvrir la biodiversité des zones humides littorales.


Parc National des Pyrénées

Si le parc des Pyrénées peut se targuer, côté faune, de recenser 75 des 107 espèces de mammifères connues en France, le palmarès n’est pas mal non plus côté flore. On a répertorié quelque 400 espèces de fleurs et 160 espèces endémiques pyrénéo-cantabriques (la ramonde des Pyrénées, le vélar des Pyrénées, l’androsace ciliée, l’hélianthème des Pyrénées ou la vesce argentée) que les amateurs de botanique peuvent se réjouir de trouver là et seulement là. Pour le reste, la flore présente dans le parc se classe sagement en fonction des divers étages. Plus on s’élève, en effet, plus les conditions de vie sont difficiles pour la végétation : la saison estivale est courte, les précipitations abondantes, les vents sont violents, le temps d’enneigement plus long, la température moyenne annuelle est plus basse (-1 °C par 200 m de dénivelé). De 900 à 1 800 m, dès lors, c’est l’étage montagnard. Frais et humide, c’est celui des troupeaux. Sur les versants nord, la forêt est formée de hêtres et de sapins, sur les versants sud plus ensoleillés, on trouve plutôt les pins sylvestres. Les fleurs caractéristiques sont la cardamine à feuilles larges et la valériane des Pyrénées.
De 1 800 à 2 400 m, c’est l’étage subalpin. On y rencontre une forêt claire de pins à crochets, des landes de rhododendrons ferrugineux, des bouleaux et sorbiers des oiseleurs. Les fleurs sont le lys et l’iris des Pyrénées, le chardon à feuilles de carline, le gispet… De 2 400 à 2 900 m, on accède à l’étage alpin (oui, quoique dans les Pyrénées  !). Les seuls arbres qui survivent à cette altitude sont les saules nains. Ils rampent sur les rochers. La végétation devient basse, à ras du sol  : silène sans tige, pavot parfumé, saxifrage d’Irat…

Parcs et réserves naturelles
La Côte Aquitaine possède en son territoire un parc naturel régional : le parc naturel marin du Bassin d'Arcachon. Par ailleurs différents sites sont classés réserves naturelles nationales. C’est le cas entre autres du banc d’Arguin, d’Ossau, de l’étang de Cousseau, des prés salés d’Arès Lège-Cap-Ferret, du marais d’Orx, la baie de l'Aiguillon en Charente maritime, l'étang de Mazière, les réserves géologiques de Saucats et La Brède, de Moëze-Oléron… De même, d’autres espaces naturels bénéficient d’un arrêté préfectoral de protection de biotope. C’est le cas par exemple sur le site de Lesqueblanque, à Saint-Aubin de Médoc en Gironde, afin de protéger la seule station d’une espèce de papillons nommée Azuré de la Sanguisorbe.

Réserves naturelles


PARC NATUREL RÉGIONAL DES LANDES DE GASCOGNE
Maison du Parc
33, route de Bayonne
Belin-Béliet
✆  05 57 71 99 99
www.parc-landes-de-gascogne.fr
Ouvert toute l'année. Le lundi de 13h30 à 17h ; du mardi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h. Agenda des manifestations en ligne.

Entre continent et océan, entre les sources de la Leyre et le Bassin d’Arcachon, les Landes de Gascogne, classées parc naturel régional en 1970, livrent de superbes paysages forestiers et maritimes. Le long de la vallée de Leyre, les 336 052 ha du parc se développe dans un horizon infini de pinèdes, au grès des couleurs changeantes du ciel aquitain où se laisse découvrir un patrimoine naturel riche d'une flore et d'une faune exceptionnelles. Les plus curieux pourront y apprendre comment vivaient les gens de « la grande lande » comme on la nommait au temps où elle était parcourue par les bergers. Puis comment, au siècle dernier, naquit l’immense « pignada » (la forêt de pins), et enfin ce qu’il advint de l’exploitation du bois et de la résine au cours des dernières décennies. En cinquante ans, la surface de la forêt tripla, dépassant le million d’hectares. Les moutons et les bergers disparus, une nouvelle économie s’imposa dans une société recomposée autour du métayage et de métiers naissants  : résiniers, scieurs, débardeurs et autres muletiers… Le pin, exploité pour sa résine (qui donnait colophane et essence de térébenthine) devint « l’arbre d’or ».

Parcs animaliers
Grands fauves, reptiles, oiseaux migrateurs, lapins… Plusieurs parcs animaliers et zoos sont présents sur la Côte Aquitaine, voici quelques idées de visites.
Gironde
- Animalia Parc, Naujac-sur-Mer. Au cœur du Médoc, visitez une ferme aux multiples animaux : pigeons, poules, cygnes, vaches, moutons, chèvres…
- Zoo du Bassin d’Arcachon, la Teste de Buch. Sur un territoire de 14 hectares, partez à la découverte de magnifiques animaux et notamment de centaines de fauves !
- Zoo de Bordeaux Pessac, Pessac. Ce charmant zoo vous propose tous les animaux traditionnels que l’on s’attend à trouver au sein d’un zoo. Ainsi girafes, loutres, lions, panthères, wallabies ou encore pandas roux se succèdent pour le plaisir des petits et grands.
- Musée aquarium d’Arcachon, Arcachon. En plein cœur du Bassin d’Arcachon, découvrez une faune aquatique incroyable : étoiles de mer, tortues, dorades…
- Parc ornithologique du Teich, le Teich. Il s’agit d’un espace naturel protégé d’une grande richesse. C’est un incroyable espace naturel qui abrite de nombreuses espèces animales. Un lieu privilégié pour l’observation des oiseaux sauvages, au cœur de forêts, marais, prairies et lagunes. 120 hectares d’une nature flamboyante. On peut effectivement y observer des centaines d’espèces d’oiseaux, migrateurs ou sédentaires, ainsi que plusieurs espèces protégées.
- Terres d’Oiseaux, Braud et Saint-Louis. C’est sur l’Estuaire de la Gironde que ce site vous propose l’observation d’un grand nombre d’oiseaux migrateurs. Grands échassiers, passereaux, oiseaux nicheurs sur près de 116 hectares.
Landes
- Zoo de Labenne, Labenne. Proche de l’océan, le zoo de Labenne s’étend sur près de 5 hectares où de nombreux animaux évoluent : zèbres, girafes, singes, reptiles…
- Parc animalier de Nahuque, Mont-de-Marsan. Il accueille de nombreuses espèces animales sauvages et domestiques. Ainsi petits et grands apprécieront le contact avec les chèvres naines, lamas, ânes, cygnes noirs et autres oiseaux…
- Reptilarium La Grande Tropicale, Veille-Saint-Girons. En période estivale partez à la découverte de serpents, lézards, caimans, caméléons…
- Reptilarium de Labenne, Labenne. Boas, pythons, lézards, couleuvres, tortues… Découvrez ces étranges animaux le temps d'une visite à la fois distrayante et éducative. Notez que le reptilarium accueille la plus large collection de crocodiles en Aquitaine.
- Le Paradis des Papillons, Sanguinet. Au sein d’une serre retrouvez des papillons en provenance de la terre entière. Vous en prendrez plein les yeux.
Pays Basque
- La Forêt des Lapins, Itxassou. Petits, dodus, géants, à poils longs, angora… Parcourez des kilomètres de sentiers et découvrez un nombre impressionnant de lapins différents. Le plus gros pèse près de 14 kg !
- Parc animalier Etxola, Sare. Près des grottes de Sare, ce parc animalier propose un grand nombre d’animaux domestiques : canards, pigeons, cochons se baladent en liberté dans le parc. Par ailleurs découvrez de nombreux oiseaux, rongeurs, vaches, ou encore daims et dromadaires…
- Aquarium de Biarritz. En plein cœur de la belle ville de Biarritz et sur plusieurs étages découvrez de nombreuses espèces aquatiques : méduses, poissons, étoiles de mer… La visite peut désormais être couplée avec la Cité de l’Océan et du Surf.

Jardins
A l'origine, Bordeaux était doté d'un jardin botanique en centre-ville. En 2002, la ville a créé sur la rive droite, le jardin botanique Bordeaux-Bastide pour la conservation des espèces botaniques régionales (s'appuyant sur un des plus grands herbiers de France). Son originalité est son organisation thématique. Un plan d'eau qui regroupe les plantes aquatiques, une zone reproduit onze milieux naturels du bassin aquitain, un champ de cultures rassemble les plantes utiles en relation avec les activités humaines. Un jardin communautaire est proposé aux riverains pour le plaisir du jardinage. Quant aux serres, elles rassemblent une végétation méditerranéenne et australe. C'est une institution à vocation scientifique destinée à faire découvrir à tous les publics le monde des plantes, la diversité, la nature et la gestion durable des ressources naturelles.

Économie


Bordeaux - Vendanges près de Bordeaux.
© Fabrice Michaudeau / Panther Media / GraphicObsession

Le secteur primaire est relativement important dans l’économie de la Côte Aquitaine, un territoire où la tradition rurale est très présente. Les secteurs privilégiés sont donc l’agriculture, la sylviculture, la pêche ou encore l’aquaculture. Le secteur industriel n'est pourtant pas mis à l'écart notamment l’industrie aéronautique et spatiale y est bien implantée, essentiellement à Bordeaux. Du côté du Pays Basque, outre le port de Bayonne, plateforme phare du secteur industriel, Anglet se démarque avec l'implantation sur ses terres de l'usine Dassault Aviation.
Le tertiaire reste un secteur qui emploie un grand nombre d’actifs. Le tourisme joue un rôle essentiel dans l’économie de la région. Cette activité se concentre essentiellement le long de la Côte d’Argent : la côte landaise et la côte basque. A noter et grâce au déploiement du réseau internet et de la fibre, de plus en plus de création de micro-entreprises individuelles.

Ressources naturelles
L'eau fait bien sûr partie de la plus importante ressource naturelle de la Côte Aquitaine. Notez d'ailleurs la présence de l'estuaire de la Gironde qui est le plus grand estuaire d'Europe, sans compter un réseau de cours d'eau important et les nombreux étangs, marais... La Côte Aquitaine recèle d'autres richesses que l'eau comme la forêt avec l'un des plus grands massifs forestiers, riche par sa variété d'essences (pins, chênes, hêtres...). Le sous-sol a permis aussi l'exploitation d'un gisement de pétrole sur le bassin de Parentis-en-Born dans les Landes. Ressources minérales aussi de par la grande diversité de roches sédimentaires dans le bassin Aquitain, plutoniques, volcaniques et métamorphiques dans les massifs montagneux périphériques des Pyrénées. Plus de 600 carrières sont autorisées et produisent chaque année environ 60 millions de tonnes de matériaux et substances destinés en partie au secteur du BTP.

Agriculture
Les secteurs agricoles, sylvicoles et les activités marines et aquacoles jouent un rôle majeur dans l'économie de la Côte Aquitaine, en matière de création de valeur ajoutée, d'exportation et d'emplois. Au Pays Basque par exemple, le secteur agricole représente 6 % de l'activité locale contre 3 % pour le reste du pays. Production avicole, élevage bovin, production de vins d'appellation, culture de maïs, d'asperges, de piments, de kiwis, de fraises, etc., on trouve de tout sur la Côte Aquitaine. Cette dernière contribue d'ailleurs à faire de la Nouvelle-Aquitaine la 1 re région agricole de France et d'Europe avec un chiffre d'affaires de 10,5 milliards d'euros, ce qui représente 15 % du chiffre national.

Industries
L'agriculture occupe une place prépondérante dans l'économie de la Côte Aquitaine, aussi tout naturellement l'industrie agroalimentaire va s'imposer comme le premier employeur industriel du territoire. Outre ces filières traditionnelles que sont l'agro-alimentaire et l'industrie du bois et du papier, l'industrie sur la Côte Aquitaine repose sur de puissantes filières de haute et moyenne technologies (aéronautique, espace-défense, chimie, pharmacie, matériaux). Des activités émergentes à haute valeur ajoutée se développent, comme le laser-optique, les biotechnologies, les énergies renouvelables, les nanomatériaux... On dénombre en Nouvelle-Aquitaine quatre pôles de compétitivité (ils développent des synergies sur un même territoire entre les entreprises, les centres de formation et les unités de recherche) : Aerospace valley (aéronautique et spatial avec la région Midi-Pyrénées), Route des Lasers (laser et optique) en Gironde, Xylofutur (filière bois) et Prod'Innov (nutrition et santé), tous labellisés par l'Etat. Trois projets de pôle peuvent être rajoutés : CREADH (construction et habitat durable), Aquivin (vigne et vin), Avenia (énergies nouvelles). Ils convient d'ajouter la création de clusters (concentration dans un même lieu d'entreprises industrielles, de recherche et d'enseignement supérieur) entrepris sur la Côte Aquitaine, un cluster tourisme, un cluster agro-alimentaire et un cluster glisse situés en Pays Basque. Innovante également avec un foisonnement de startups, plus de 600 en 2019 soit 3 % des startups françaises.

Tertiaire
La Côte Atlantique n'est pas une exception française et connaît un secteur tertiaire fort avec une croissance récurrente confirmée en 2019. La grande majorité des salariés est employée dans le secteur tertiaire. Dans le Pays Basque par exemple, l'ensemble du tertiaire génère plus de 70 % de l'emploi total. Une tendance qui est sensiblement la même dans les départements de la Gironde et des Landes. Cet ancrage dans le tertiaire contribue à la préservation de l'emploi sur la Côte Aquitaine, (un taux de chômage le plus faible depuis 10 ans). Les principaux secteurs d'activité sont l'administration publique, la santé, l'action sociale, l'éducation, le commerce, les services aux particuliers (services personnels et domestiques et les hôtels, cafés et restaurants), les services aux entreprises (activités de conseils et d'assistances – juridiques et comptables – et les activités opérationnelles – intérim, nettoyage, etc.) et les transports routiers de marchandises et de voyageurs.

Tourisme
La Côte Aquitaine est placée dans le haut du classement des territoires les plus touristiques de France. Le littoral atlantique, les montagnes pyrénéennes, ses espaces préservés, son patrimoine ainsi que son climat attirent un nombre important de touristes français ou étrangers (1/4 des séjours sont réalisés par des étrangers). Les départements de la Gironde, Les Landes et le Pays basque attirent les visiteurs chacun pour ses propres atouts, qui le tourisme rural, qui le tourisme balnéaire, qui le tourisme viticole, mais le tourisme gastronomique pour tous ! Grâce aussi à une implantation d'aérodromes et aéroports dans les principales villes : Bordeaux, Biarritz, etc. la « Californie » de l'Europe est devenue plus facilement accessible de Londres, Rome, Madrid, Stuttgart, Zurich...

Histoire
Mille pages ne suffiraient pas à raconter siècle par siècle les vicissitudes historiques qui secouèrent ce territoire. De la Gironde au Pays basque en passant par les Landes, les touristes curieux d’apprendre picorent les divers vestiges illustrant une histoire. Ils reconstituent, ce faisant, une chronologie palpable dont la trame raconte le rattachement à l’Empire romain par Publius Crassus, lieutenant de Jules César (56 av. J.-C.), la prospérité du I er au III e siècle, l’occupation des Wisigoths (413), l’incorporation aux Etats francs par Clovis (507), l’invasion des Vascons (580), la division de l’Aquitaine en deux principautés (duché d’Aquitaine et duché de Gascogne au XI e siècle), le mariage d’Aliénor d'Aquitaine avec Louis le Jeune puis la dissolution de l’union et son remariage à Henri Plantagenêt (1152), le rattachement consécutif de l’Aquitaine à la Couronne d’Angleterre pour trois siècles, la guerre de Cent Ans (1337-1453), la victoire de Charles VII et la réintégration de l’Aquitaine à la couronne de France, les guerres de Religion, l’autoproclamation de Bordeaux comme République autonome avec l’aide des Anglais en 1649, la fixation des dunes par l’implantation de pins dans les Landes par Brémontier en 1786, le déclin du XIX e siècle, mais le début des stations balnéaires, etc., jusqu’à nos jours. Résolument tournée vers l'avenir, l'Aquitaine n'en oublie pas pour autant son exceptionnel patrimoine qu'elle met en valeur.

Préhistoire
La Côte Aquitaine est peuplée depuis la préhistoire comme l’atteste, en personne, l’homme dit de Cro-Magnon dont on vint troubler le repos millénaire un jour de 1868… La Gironde, comme les Landes et le Pays Basque présentent sous diverses formes leurs souvenirs préhistoriques. En Gironde, la grotte de Pair-Non-Pair est une des plus remarquables grottes ornées du début du Paléolithique supérieur. Découverte à la fin du XIX e siècle, elle est le seul site préhistorique visitable dans le département. La découverte de nombreux outils en os, de silex et des restes osseux d’animaux atteste une occupation du site s’échelonnant du Moustérien (-80 000 ans) à la fin du Périgourdien supérieur (-18 000 ans). Le musée d'Aquitaine (www.musée-aquitaine-bordeaux.fr) invite le visiteur à la découverte de l'histoire régionale de la préhistoire à l'époque contemporaine. Dans les Landes, un musée de la Préhistoire présente à Brassempouy l’exposition des fouilles des grottes du Pape et des Hyènes où l’on découvrit la dame éponyme (de Brasssempouy), sculpture de visage féminin vieux de 25 000 ans. Un circuit pédestre accessible à tous rappelle, dans un décor naturel, l’histoire du monde de 4,6 milliards d’années aux hommes du Néolithique  : les premiers amphibiens, les poissons du Dévonien, les grands dinosaures jusqu’à leur extinction (le plus grand brachiosaure du monde  : 14 m de haut et 30 m de long…), les premiers reptiles volants, les premiers oiseaux, les grands mammifères, l’évolution de l’Homme. Dans les Pyrénées-Atlantiques, les grottes de Sare, d’Isturitz et d’Oxocelhaya (Saint-Martin d’Arberoue) portent des traces d’arts rupestres.

Antiquité
Les vestiges gallo-romains. La Gaule aquitaine ( Gallia Aquitania ) est une des trois grandes provinces romaines avec la Belgique et la Lyonnaise. Divisée en trois provinces : Aquitaine première (Auvergne et Berry), seconde (Bordelais, Saintonge, Angoumois et Poitou), Novempopulanie (Gascogne). Un peu éparpillés, les souvenirs gallo-romains sont également nombreux sur la Côte Aquitaine. En Gironde, d’antiques ruines sont visibles à Bourg et à Bordeaux (palais Gallien), on a mis au jour à Plassac une villa aux mosaïques remarquables. Dans les Landes, Dax figure le type même de la cité lacustre créée par les Romains. La toute petite partie des remparts qu’elle a conservée était qualifiée par les archéologues du siècle dernier de « type le plus beau en France d’enceintes gallo-romaines », Sordes l’Abbaye réserve la surprise des vestiges de sa belle villa gallo-romaine avec thermes et bel ensemble de mosaïques du IV e siècle, à Sanguinet, enfin, le lac livre petit à petit les temples, routes et ponts romains, habitats et camps protohistoriques et autres pirogues abandonnées par des pêcheurs sur les bords d’anciennes rivières.

Moyen Âge
Le Moyen Âge des bastides. Alors que le mot désignait d’abord un ouvrage militaire ou une ville fortifiée, il prend au XIII e siècle le sens d’habitat nouvellement construit (nova bastida). Répondant à un aménagement volontaire, les bastides visent à regrouper la population dispersée, à multiplier les échanges commerciaux et à se protéger, le cas échéant. Dans la première partie du Moyen Âge, en effet, les villes étaient construites sans planification architecturale autour de l’église, attestant de l’importance de la vie spirituelle. La place centrale de la bastide est au contraire un espace voulu commercial (foires et marchés s’y tiennent), civique et municipal (la maison du Sénéchal ou celle du Gouverneur ont pignon sur la place). L’église, elle, s’élève à un angle de la place pour manifester le recul du pouvoir spirituel (le clergé), sur le pouvoir temporel… Les grandes caractéristiques des bastides sont : une ville ou un village sur un terrain octroyé par un suzerain laïc ou religieux – voire les deux -, un plan original sur la base d'un modèle unique, un projet politique fondé notamment sur l'égalité des habitants et leur autonomie. Les visiter procure souvent une impression plaisante d’anachronisme. Des 315 bastides actuellement répertoriées en France, on en observe quelques-unes dans les Landes à Geaune, Grenade-sur-l’Adour, Saint-Justin, ou La Bastide-d’Armagnac, en Gironde à Blasimon, Cadillac, Créon, Libourne, Monségur, Pellegrue ou Sainte-Foy-la-Grande, tandis que les Pyrénées-Atlantiques abritent celles de Sauveterre-de-Guyenne, Labastide-Clairence, Aïnhoa…

De la Renaissance à la Révolution
Le pays de cocagne . La fin de la guerre de Cent Ans marque le début de l’intégration française, en 1462, après 10 années de punition de Bordeaux. Louis XI y crée un Parlement et libère son commerce. L’usage du gascon est alors interdit dans les actes officiels à Bordeaux.
Le temps des mousquetaires. 1615 : Louis XIII vient à Bordeaux pour épouser Anne d’Autriche, infante d’Espagne, mais doit repartir sous escorte pour parer aux huguenots, hostiles à sa politique fiscale. Les troupes de Louis XIII reviennent prendre Nérac, Coutras, Bergerac et le bordelais. Après des années d’épidémie (peste) et de disette, les croquants révoltés contre l’augmentation des taxes sont écrasés à La Sauvetat du Dropt en 1637.
1648 : pour pouvoir faire la guerre contre les Autrichiens, Mazarin avait levé de nouveaux impôts. Le Parlement de Bordeaux mène la Fronde en Guyenne contre l’absolutisme royal, Condé traite avec l’Espagne et lève des troupes en Guyenne, mais se rend en 1649. Issu de cette Fronde parlementaire, un gouvernement révolutionnaire communal, l’Ormée, s’installe à Bordeaux en 1651. Turenne qui a restauré l’autorité du roi à Paris fait capituler Bordeaux en 1653. En 1659, le traité des Pyrénées (signé à l’île aux faisans sur la Bidasoa) met fin à la guerre avec les Espagnols et rattache le Roussillon et la Cerdagne à la France (depuis, les frontières avec l’Espagne n’ont pas bougé).
En 1660, Louis XIV vient se marier à Saint-Jean-de-Luz. L’embouchure de l’Adour est stabilisée. Fortification de Bayonne et construction de Mont-Louis (Pyrénées catalanes) par Vauban.
L'expression « pays de Cocagne » reste aujourd'hui dans le langage, mais aussi dans l'imaginaire. Le terme pourrait dériver de la « coque », une boule de feuilles écrasées ou encore d'autres mots germaniques désignant les gâteaux sino du canton de Cuccagna en Italie.

De la Révolution au XXI e siècle
La Révolution et l’Empire. Avec un temps de retard (le Sud-Ouest est à une bonne semaine à cheval de la capitale), la région suit la révolution parisienne ; Bordeaux est girondine par définition.
1789  : des bandes de paysans armés brûlent des châteaux pour détruire les droits des seigneurs consignés dans leurs archives.
En 1793, Tallien vient instaurer la Terreur à Bordeaux, puis l’arrête sous l’influence de son amie Thérésia Cabarrus.
En 1808, les troupes de Napoléon passent par Bayonne (et par la Catalogne) pour imposer le blocus continental au Portugal et pour placer le frère de Napoléon sur le trône d’Espagne. Développement du tabac dans le Sud-Ouest.
Maine de Biran (né à Bergerac, 1766-1824) écrit ses œuvres philosophiques.
Restauration et Second Empire. En 1814, l’armée anglaise passe les Pyrénées et prend Bordeaux. Biarritz devient un lieu de villégiature du Second Empire grâce à l’impératrice Eugénie.
Entreprises à la fin du XVIII e par Brémontier, les plantations de pins sont étendues pour assainir les Landes, et surtout les grands crus de Bordeaux sont définis, permettant d’asseoir une renommée mondiale.
III e République. Bordeaux devient provisoirement capitale de la France en 1871. Avec l’instauration de la III e République, Bordeaux cesse de battre monnaie pour les particuliers.
1906  : la ré-instauration du congé dominical aide au démarrage du football-rugby. C’est la naissance de l’ovalie dans le Sud-Ouest.
Déclin démographique, migration pour devenir fonctionnaire à Paris. « Le Nord travaille, le Sud gouverne » se console-t-on parfois…
1915-17  : transfert dans le Sud-Ouest, loin du front, des industries d’armement, textiles (habits militaires), chimiques (explosifs) et aéronautiques (Latécoère).
Dans l’entre-deux-guerres, installations d’immigrants belges, italiens, espagnols (l’agriculture qui s’est peu modernisée a besoin de bras).
1940  : Bordeaux redevient très provisoirement capitale de la France. Durant la Seconde Guerre mondiale, la région est coupée par la ligne de démarcation durant deux ans, avant d’être totalement occupée par les Allemands en 1942. Le Sud-Ouest est libéré par les résistants en 1944.
L’après-guerre. 1964  : création des régions administratives autour de métropoles dont l’Aquitaine pour Bordeaux.
A Bordeaux, construction du pont Saint-Jean (1965) et du pont d’Aquitaine (1967).
Le patrimoine mondial s’enrichit des grottes de Lascaux (1979), de la cathédrale Saint-Front de Périgueux (2002), du canal du Midi (1996), des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle (1998) et du centre-ville de Saint-Emilion (1999). La région développe son attrait touristique et son image du bien manger et du bien-vivre.
La réforme territoriale. 2015 : la Nouvelle-Aquitaine regroupe 12 départements, s'étend sur 84 061 km², compte plus de 5,9 millions d'habitants et devient la plus vaste région de France avec une superficie supérieure à celle de l'Autriche et avec pour capitale administrative la ville de Bordeaux.

De nos jours
Depuis 1986, les membres du Conseil Régional sont élus au suffrage universel. Le mandat est de 4 ans depuis février 2010. Aux côtés du Conseil Régional siège le Comité économique et social depuis 1992. Depuis 2003, la décentralisation s'accentue. Le tourisme continue à se développer. De nombreuses stations balnéaires s'équipent et se modernisent. La construction du TGV met Paris à 3 heures de Bordeaux. Depuis le 2 juillet 2017, Paris n'est plus qu'à 2 heures seulement de Bordeaux grâce à la création de la LGV Sud Europe Atlantique. Une nouvelle autoroute relie Pau à Bordeaux, et la N10 est devenue une autoroute payante. Son économie repose essentiellement sur l'agriculture, la viticulture, le tourisme avec un parc hôtelier et gastronomique exceptionnel, l'industrie aéronautique, sur les filières numériques, parachimiques, pharmaceutiques, financières.

Patrimoine et traditions


Bayonne / Baiona - Les fêtes de Bayonne.
© Anky – Shutterstock.com
La tradition et le patrimoine sur la Côte Aquitaine sont étroitement liés à la vocation viticole et à la gastronomie. La musique traditionnelle, la tauromachie, les fêtes reflètent un folklore toujours d'actualité. Le basque est encore une langue bien vivante, notamment dans les milieux ruraux.

Patrimoine culturel
Opéra de Bordeaux, chants basques, chansons populaires du XXI e siècle, la Côte Aquitaine a abrité et abrite encore de célèbres créateurs et romanciers. La Côte Aquitaine a vu naître et passer entre autres le penseur, philosophe et écrivain des Lumières Montesquieu (le 18 janvier 1689 à La Brède) ou encore les écrivains et dramaturges Jean Anouilh (le 23 juin 1910 à Bordeaux) et Edmond Rostand. Depuis plus de deux siècles, l'histoire du Grand-Théâtre de Bordeaux s'écrit au rythme des évènements qui ponctuent son existence. Spectaculaire par sa structure et son acoustique, l'auditorium de l'Opéra de Bordeaux propose une programmation aussi prestigieuse qu'éclectique.

Littérature
De grands noms de la littérature ont fait la fierté de la Côte Aquitaine : Charles Louis de Secondat de Montesquieu, Michel de Montaigne, Marguerite de Navarre, Théophraste Renaudot, François Mauriac, Pierre Benoit, Jean Anouilh, Philippe Solers...

Peinture
Arts rupestres et préhistoriques.  La remontée au cœur de cette nuit des temps peut être effectuée en Gironde par la visite de la grotte de Pair-Non-Pair à Prignac-et-Marcamps. Il s'agit-là de l'une des plus anciennes grottes ornées au monde. Découverte en 1881, elle constitue l'un des plus formidables témoignages de l'époque préhistorique grâce aux nombreux vestiges (outils, ossements d'animaux). La grotte de Pair-Non-Pair, classée au titre des monuments historiques, est encore au programme de recherches scientifiques préhistoriques et paléontologiques. Dans les Landes, n'hésitez pas à aller visiter le musée de la Préhistoire à Brassempouy, qui renferme des richesses archéologiques découvertes lors de fouilles dans la grotte du Pape. C'est dans cette grotte qu'a été découverte la plus importante collection de statuettes préhistoriques à la fin du XIX e siècle. Du côté du Pays Basque, enfin, nous vous conseillons la grotte d’Isturitz qui a figé en son sein un troupeau de rennes gravé sur un pilier stalagmitique, la Verna au cœur de la montagne basque à Sainte-Engrace ou encore les grottes de Sare qui sont un ensemble culturel hors du commun.

Cinéma
La Côte Aquitaine séduit les réalisateurs par ses espaces naturels. Guillaume Canet a réalisé Les Petits Mouchoirs au Cap Ferret en Gironde, tandis que Sylvie Licard originaire de Dax (Landes) a pris le créneau d'un cinéma de témoignages, retraçant la vie rurale. Personne n'a attendu Patrick, pour se rendre au Camping de la Dune, alias le Camping des Flots Bleus à Pyla-sur-Mer, pour découvrir le décor naturel de la trilogie Camping . Toujours sur le bassin d'Arcachon, c'est à la Teste-de-Buch que le film Papa ou Maman avec Marina Foïs et Laurent Laffite, a été réalisé. Quelques scènes du film de Patrice Chéreau La Reine Margot , ont été tournées dans le centre-ville de Bordeaux. Bordeaux et ses environs ont également accueilli Michel Serrault, Annie Grégorio, Clémentine Célarié à l'occasion du tournage d'un téléfilm sorti en 2006, Monsieur Léon. Enfin, le très célèbre Brice de Nice a mis Les Landes sous les projecteurs. De nombreux festivals aussi comme le festival Biarritz Amérique latine, le festival du court métrage, du cinéma féminin ou encore cinémascience à Bordeaux...

Patrimoine architectural


Saint-Jean-de-Luz / DonibaneLohizune - Sur la place de Saint-Jean-de-Luz
© Yvann K – Fotolia

Le patrimoine architectural est saisissant avec ses milliers d'édifices protégés au titre des Monuments historiques tant en ce qui concerne l'architecture religieuse que civile. Par pur chauvinisme, nous aurions bien envie de dire que tous les villages girondins, landais ou basques, sont remarquables, mais il existe un classement officiel pour cela nommé Les Plus Beaux Villages de France. Saint-Jean-Pied-de-Port, Ainhoa et La Bastide-Clairence dans le Pays basque en font partie, tout comme Saint-Emilion et Saint-Macaire en Gironde. Notez que Bordeaux et son Port de la Lune ainsi que la juridiction de Saint-Emilion sont classés au patrimoine mondial de l'Unesco.

Villes et villages
Mémoire du vin et architecture. Depuis 800 ans, la viticulture et son négoce participent à la richesse de l’économie régionale et sont des moteurs essentiels du commerce extérieur français. Figée dans la pierre des façades ou le bronze des statues, la ville de Bordeaux, qui donna son nom aux plus grands crus, en porte tout particulièrement les traces.
Encouragée par l’invasion romaine, ce n’est véritablement qu’au milieu du XVIII e siècle que la ville de Bordeaux s’affirme comme la cité du négoce du vin  : elle va alors s’illustrer par l’essor de son commerce et l’éclat de son architecture. Grâce aux intendants, représentants de l’autorité royale (Claude Boucher, le marquis Louis de Tourny et Nicolas Dupré de Saint-Maur) et des architectes (Gabriel, père et fils, et Victor Louis), la cité médiévale devient une cité classique, et la ville fermée, une ville ouverte, stimulant sa vocation maritime et la présence de commerçants étrangers. On édifie alors la Bourse et les palais de la douane puis les portes d’Aquitaine et Dijeaux… C’est l’âge d’or de Bordeaux qui s’enrichit et s’embellit  ! Des années après la fin du règne des intendants et les changements apportés par la Révolution en 1815, c’est la bourgeoisie bordelaise elle-même qui reprend l’initiative  : construction du pont de pierre, destruction du château Trompette, création des Quinconces, des allées et des places, alignements. Afin d’afficher leur raison sociale, les négociants enrichis se firent construire de magnifiques demeures ornées de grappes de raisin et des figures de Bacchus. Au total, entre le quartier des Chartrons et le faubourg Saint-Jean, Bordeaux se dote de 5 000 immeubles de grand style. De plus, son dynamisme portuaire, véritable carrefour de cultures, influença les styles architecturaux assez éclectiques. Le style néoclassique dominant se mêle au style Old England des jardins, au style batave, Renaissance espagnole, oriental… A Bordeaux, la « mémoire du vin » prospère depuis plus d’un millénaire. Au cœur de ses 108 000 ha, « la Belle Endormie » a retrouvé sa vitalité d’antan. Sans oublier depuis 2016, la Cité mondiale du vin, formidable vitrine devenue emblématique sur l'histoire du vin en Aquitaine.

Châteaux


Hendaye / Hendaia - Château Abbadia.
© OT Hendaye – P. Laplace
Les châteaux et les forteresses de la Nouvelle-Aquitaine sont les grands témoins des différentes époques historiques qu'ils ont traversé. Outre leur architecture formidable, c'est parfois le propriétaire qui attire la curiosité plus que les pierres. C'est le cas du Château de La Brède où Montesquieu y écrira une partie de son ouvrage De l’Esprit des Lois . Toujours en Gironde, le Château Mongenan, planté dans les vignes à Portets, vous ouvre ses portes et vous plonge dans une autre époque le temps d'une visite. Vous y découvrirez notamment son Musée du XVIII° siècle, son Temple Maçonnique et ses jardins classés « Jardins Remarquables » et vous vous laisserez très certainement tenter par une dégustation d'un vin d'appellation Graves du domaine. A Preignac, le Château de Malle se dresse fièrement le long de ses deux ailes, entouré de jardins à l'italienne somptueux. Construit au XVII e siècle, ce Château classé Monument historique a souffert d'un abandon jusqu'en 1950, année lors de laquelle Pierre de Bournazel entreprend des travaux de rénovation, donnant ainsi à ces pierres un second souffle pour en faire un prestigieux domaine viticole. Du côté du Pays Basque, les paysages qui entourent le château d'Abbadia à Hendaye construit par Violet-le-Duc, nous laissent rêveurs. N'oublions pas le château de Roquetaillade ou celui de Langoiran, tout aussi remarquables. La liste est longue avec plus de 80 châteaux, forteresses et ruines en Aquitaine.

Architecture religieuse
Roman et gothique néo- aquitains. C’est, affirment les spécialistes, parce qu’elle voit converger sur ses terres quatre voies importantes des chemins de Saint-Jacques, que la Côte Aquitaine est si riche d’ouvrages romans et gothiques. La voie littorale parcourt le territoire du nord au sud et traverse la Gironde et les Landes jusqu’au Pays basque. Parmi les étapes essentielles en Gironde, la superbe abbaye de la Sauve-Majeure était un point de ralliement pour tous les pèlerins du Nord. La voie du Puy relie Puy-en-Velay aux montagnes pyrénéennes et traverse le célèbre village basque d’Ostabat à la confluence des routes de Tours, Vézelay et du Puy.
Un tourbillon roman emmène ainsi le promeneur de la vaste Notre-Dame-de-la-Fin-des-Terres à Soulac ou au portail de Petit-Palais en Gironde. Il l’envoie admirer le chapiteau de Saint-Paul-lès-Dax, la commanderie de Saint-Jacques-de-l’Epée-Rouge à Bessau ou la superbe abbatiale de Saint-Sever, dans les Landes. Religieux (le plus souvent), militaires (parfois) ou civils (plus rarement), les monuments romans ponctuent toute la région en se resserrant un peu plus dans un entre-deux-mers riche de choses à voir. Côté gothique, c’est le foisonnement. Touchant d’abord les pays de vignobles (Bordeaux…) son développement s’étend ensuite aux villes de fleuves  comme La Réole. L’adoption de la croisée d’ogives donne naissance à des édifices originaux à la fin du XII e siècle. Le siècle suivant sent les influences du gothique de l’Ile-de-France ou de la Champagne, d’une part et du gothique méridional, d’autre part. Des expressions dont on peut mesurer les nuances à travers les nombreux monuments qui demeurent à ce jour. Citons, évidemment, les cathédrales Saint-André de Bordeaux (33) • Saint-Jean-Baptiste de Bazas (33) • Sainte-Marie de Bayonne (64) • Saint-Vincent de Dax (40) • d’Uzeste (33) • les églises, innombrables encore, qui courent toute la région de Fronsac (33) • en passant par Geaune (40). Discrètes ou magistrales, toutes marquent la longue et riche histoire religieuse d'aquitaine.

Traditions et modes de vie


Traditions et modes de vie - Folklore basque.
© Laiotz


Lexique français – basque

Pain : ogi.
Gagner : irabazi.
Été : uda.
Marché : azoka.
Chaud : bero.
Mère : ama.
Mairie : udaletxea.
Ecole : escola.
Hôpital : hospital.

Langue
Le basque. "J’ajoute qu’ici un lien secret et profond, et que rien n’a pu rompre, unit, même en dépit des traités, des frontières diplomatiques, même en dépit des Pyrénées, ces frontières naturelles, tous les membres de la mystérieuse famille basque. On naît basque, on parle basque, on vit basque et l’on meurt basque. La langue basque est une patrie, j’ai presque dit, une religion. Dites un mot basque à un montagnard dans la montagne, avant ce mot, vous étiez à peine un homme pour lui, vous voilà son frère." Cette observation de Victor Hugo ( Les Pyrénées ) en dit long sur la force de la langue basque… Ancien, autant que mystérieux, le basque cherche encore la source de ses origines. La langue basque présente, en effet, des particularismes évidents pour les oreilles néophytes. Nul ne pourra espérer picorer du sens à partir de bases, même solides, en anglais, espagnol ou allemand… Complexe et originale, l’euskara se distingue tant par sa prononciation (E = é, Z = z, U = ou, S = sh, J = i, X = ch, G = gu, C = k…) que par sa grammaire (qui compte douze déclinaisons) et la syntaxe des phrases. On estime aujourd’hui de 700 000 à 1 million le nombre de bascophones sur l’ensemble des provinces d’Euskadi, soit un tiers des habitants. Les jours de marché, Espelette, Saint-Jean-Pied-de-Port ou Tardets résonnent de ses sonorités et de son rythme. Préservé par l’Euzkaltzaindia, l’Académie de la langue basque, le basque est aussi enseigné de la maternelle au secondaire (dans les ikastolak et les ikas-bi, enseignement bilingue basque français). Depuis quelques années, l’université de Bayonne délivre, en outre, un diplôme d’études basques. Aujourd'hui en Aquitaine, on compte plus de 75 000 bascophones.

Artisanat
Le béret basco-béarnais. Bien qu’il ait été popularisé par les Basques, le béret est en fait béarnais. Ce sont les bergers qui les tricotaient et s’en servaient non seulement comme couvre-chef, mais aussi comme panier pour la récolte des cèpes ou encore comme gants pour éviter les brûlures. C’est en Béarn également que subsiste la seule industrie du béret en France.
La chistera. L’instrument le plus utilisé au Pays basque est né par hasard en 1856, quand Gantchiki Arotcha joua avec une pelote dans un panier d’osier de forme ovale et oblongue qui servait à ramasser les fruits. L’engin fut perfectionné au fil du temps pour atteindre sa structure actuelle  : charpente en châtaignier pour la solidité, frêne pour les fixations, osier pour les côtes qui lui donnent sa courbure et sa souplesse, et cuir pour l’emballage, la bride et le gant, vissé au contre bois de frêne.
L’espadrille. L’ancêtre de l’espadrille chaussait, raconte t-on, les fantassins du roi d’Aragon au XIII e siècle. Chaussure utilitaire, s’il en était, la savate de toile a traversé les siècles avec entrain jusqu’à gagner droit au farniente et même à l’art de vivre. Au XVIII e siècle, en tout cas, les artisans du chanvre et du lin fabriquaient déjà l’espadrille au Pays basque. Au début du XIX e siècle, une famille de Mauléon se lança dans la vente en gros, collectant la production au domicile des artisans dans les villages voisins. Il faut attendre 1880 pour voir les premières espadrilles sortir d’usine. Mauléon, capitale de la Soule, en tirera bientôt sa prospérité. La ville comptera jusqu’à 1 600 ouvriers sandaliers et une dizaine d’usines. Et cette nouvelle demande aboutira à la création de 30 usines en Soule. Le grisou, finalement, aura raison de l’espadrille. Pour éviter les explosions, après la guerre, on humidifiera les mines, signant l’arrêt de mort des semelles de corde. Malgré l’invention de la semelle en caoutchouc, l’industrie déclinera lentement face à la concurrence asiatique… Les modèles se déclinent en couleurs gaies et en formes variées.
Le linge basque. Traditionnelle aux sept rayures, cette toile qui servait autrefois de mante à bœuf pour les protéger de la chaleur et des moustiques, dont on parait le bétail les jours de fête aussi, est utilisée aujourd’hui pour les arts de la table et de l’intérieur. En coton ou en lin, on en fait des nappes, des torchons, des rideaux, des housses de coussin ou de couette.
Le parapluie de berger. Constitué d’armatures en rotin, jonc ou bois afin de parer la foudre, le parapluie du berger se trouve encore dans les vallées pyrénéennes. Sa toile est en coton, de préférence au synthétique et son envergure est assez large (entre 140 et 180 cm) pour abriter le petit troupeau familial. Parfaitement adapté à la vie en montagne, il protège aussi des rayons du soleil…
Le makila. Tout à la fois bâton de marche, aiguillon de berger et arme de défense (son pommeau dissimule une pointe en acier forgé), le makila du Pays basque, d’abord utilitaire, est désormais la crème des beaux objets d’artisanat. Encore fabriquée aujourd’hui à Larressore, Ibarolle ou Bayonne, cette canne-épée très travaillée fait des cadeaux d’exception (de 150 € à 1 500 € environ selon le travail d’ornementation et le métal employé pour le pommeau) qui se méritent par la patience (souvent plusieurs semaines d’attente). Il attendra de nombreuses années de séchage avant d’être teinté et monté en makila. Une fois le moment venu, alors, le haut de la tige de néflier sera gainé de cuir ou habillé de métal plus ou moins précieux (cuivre, maillechort ou argent). Le pommeau en corne ou métallique sera ciselé aux initiales du propriétaire. Une devise personnelle sera enfin inscrite sur la virole du makila.
La Faïence de Samadet. Créée en 1732, à Samadet un village landais où on compte un peu plus de mille âmes qui vivent, la "Manufacture royale de fayance" a fait preuve au fil des années d'un savoir-faire connu et reconnu jusqu'à nos jours. Des centaines de pièces minutieusement décorées ont été produites jusqu'à faire de la faïence de Samadet un gage de qualité. La faïence de Samadet possède son propre musée et met à l'honneur les art de la table.

Musique – Danses
Citons la Fédération girondine des associations des danses et musiques traditionnelles (http://fgadmt.free.fr) fondée en 1994 dont l'objectif est de rassembler les associations pratiquant et assurant la promotion ou la diffusion des musiques et danses traditionnelles, de favoriser leur développement et leurs actions. Vous pourrez notamment y suivre un cours de « boha », comprenez de cornemuse des Landes de Gascogne, un instrument à vent traditionnel, qui a connu, jadis, ses heures de gloire en Gironde et dans Les Landes. Si vous êtes plus danseur que chanteur ou instrumentiste, dirigez-vous vers l'Institut culturel basque, qui vous informera sur l'histoire de la danse basque et tous les événements à venir pour participer à des démonstrations et qui a pour mission principale d'encourager le développement et le rayonnement de la culture basque.

Sports et jeux traditionnels


Sports et jeux traditionnels - Pelote basque
© Yves Roland-Fotolia
La chasse à la palombe. Plus qu’une tradition, un rite, une frénésie qu’on appelle « le mal bleu ». Chasse emblématique du Sud-Ouest, ce mode de chasse perdure depuis des siècles. Si l'occasion vous est offerte de visiter une palombière, surtout n'hésitez pas, vous ne le regretterez pas. Les palombières à pantes (filets) s'imposent comme le modèle de chasse le plus répandu. Le nom scientifique de l'oiseau est colomba palombus ou pigeon ramier, mais dans le Sud-Ouest de la France, l'oiseau est connu sous le nom de palombe, les Pyrénées représentant une barrière difficilement franchissable. Les palombes s'arrêtent principalement dans le Lot-et-Garonne, les Landes, le Gers et le Pays basque. Durant la saison migratoire, d'octobre et jusqu'à la mi-novembre, les passionnés de cette chasse regagnent leurs palombières pour essayer de capturer l'oiseau bleu. C'est pourquoi, vous pouvez apercevoir au milieu des bois, de longs couloirs recouverts de fougères et de brandes (bruyères) qui sont reliés à la cabane et permettent aux chasseurs de se déplacer et de pouvoir approcher les oiseaux tant convoités. Et, usant de stratagèmes, ils vont essayer de les attirer, de les faire se poser. On dit d'eux qu'ils sont épris du mal bleu, tant la passion est forte. Dans les villages vivant au rythme du flux migratoire, certains commerces sont fermés pour cause de congés annuels tant la tradition de chasse est ancrée dans les mœurs. Tous les regards sont tournés vers le ciel.
La tauromachie espagnole. Depuis la mythologie, l’existence de défis et de jeux avec le taureau est largement prouvée. En Espagne, la corrida a traversé les siècles et les époques pour arriver à sa forme actuelle au XVIII e siècle. En France, l’apparition de la corrida date de 1853 à Bayonne. Depuis lors, l’Aquitaine n’a cessé d’être une terre de taureaux où la tradition taurine reste bien ancrée. Une tradition qui est dans l'ADN des adeptes... Aujourd’hui, on y recense 27 arènes où sont organisées des corridas. La saison taurine appelée « temporada » commence au mois de février à Samadet et se termine au mois de novembre à Rion-des-Landes. Plus de 80 spectacles sont organisés durant cette période. Les grands rendez-vous se trouvent à Mont-de-Marsan vers le 14 juillet pour les fêtes de la Madeleine, à Bayonne au début du mois d’août et à Dax, autour du 15 août, pour sa traditionnelle Feria. Vous pourrez lors de ces événements admirer les toreros les plus réputés du monde taurin, ainsi que le torero aquitain Julien Lescarret, qui se mesure de plus en plus aux grandes figures espagnoles. Après les courses, les aficionados friands de débats se retrouvent dans de très nombreux clubs taurins pour échanger leurs ressentis et leurs visions sur l’après-midi vécue. Ces fameuses discussions sont appelées « tertulias ». Elles sont ouvertes à tout le monde. Vous serez bien reçu à la Peña Campo Charro ou au Splendid Hôtel à Dax, ainsi qu’à la Pena El Juli à Mont-de-Marsan. Pour les amoureux des taureaux, n’hésitez pas à visiter l’un des six élevages aquitains de taureaux braves, dont les plus fameux sont El Palmeral à Arraute-Charrite, Alma serrana à Saint-Sever et Malabat à Brocas-les-Forges.
La course landaise. L’histoire ne dit pas si elle naquit le jour où un berger landais traversa inopinément un champ de vachettes énervées, mais le principe, en tout cas, tient de cela, à peu de chose… Pratiquée depuis toujours dans le Sud-Ouest, la course landaise est l’un des spectacles les plus haletants qu’il soit donné de voir. En 1457, un document authentique faisait état d’une coutume déjà immémoriale de faire courir vaches et bœufs dans les rues de Saint-Sever à l’occasion des fêtes de la Saint-Jean… C’est dire que l’habitude n’est pas née d’hier. Mais c’est au cours du XIX e siècle que la course landaise est devenue ce qu’elle est aujourd’hui. L’obligation de pratiquer les courses dans des lieux délimités et fermés, entourés de gradins, et non librement dans la rue comme c’était le cas jusque-là, et l’apparition, d’autre part, du bétail d’origine ibérique lui donna ses formes actuelles.
Dans l’espace limité de l’arène naquirent l’écart puis le saut, les deux figures artistiques de la course landaise. A la fin du même siècle, les toreros landais adoptèrent la tenue qu’ils portent toujours  : le pantalon blanc et le boléro de couleur rehaussé de paillettes d’or ou d’argent. La corde et le teneur de corde (courdayre ou cordier) apparurent, enfin, à la même époque ainsi que les tampons au bout des cornes des coursières les plus dangereuses. Sport traditionnel des Gascons, la course landaise reste aujourd’hui encore l’événement principal des fêtes de village. Une course formelle (ou 1 re catégorie) dure environ 2 heures. Elle débute toujours par le défilé des écarteurs au son de la marche cazérienne jouée par l’harmonie qui pendant tout le spectacle accompagne les exploits. L’acteur s’installe au centre de la piste, le second, derrière lui, aura pour rôle d’attirer l’animal à lui quand l’écart sera effectué. Tandis que la coursière fonce sur lui, il l’esquive. Au moment où la bête donne de la corne, il pivote sur un pied et elle glisse dans le creux de ses reins. Le sauteur doit, quant à lui, effectuer divers exercices spectaculaires, prisés par le public qui les découvre (saut à la course, saut de l’ange, saut périlleux, saut les pieds dans le béret). Il faut faire preuve d'agilité, de souplesse et surtout avoir une excellente détente pour...courir !
Les courses de trainières (regatas de traineras). Fort utilisées au XVII e siècle où les Basques se livraient à la pêche à la baleine et au commerce de leur huile, les trainières étaient, en effet, de fiers bateaux à rames utilisés par les pêcheurs. Afin d’être les premiers à vendre le poisson, une véritable course s’organisait parfois entre les équipages rentrant de la pêche. Ainsi naquirent les premières régates organisées, vers la fin du siècle dernier. C’est à l’occasion, désormais, de fêtes nautiques qu’on assiste à ces joutes amicales, mais très suivies, mettant aux prises des équipages plus vraiment constitués de pêcheurs, mais de forts rameurs, particulièrement bien entraînés. Les régates sont suffisamment nombreuses tout au long de l’année pour que des équipages se forment et s’entraînent, comme des équipes de haut niveau, pour ces compétitions. Elles expliquent notamment la vitalité des clubs d’aviron dans la région bayonnaise (et son célèbre club de l’Aviron bayonnais où l’on joue aussi un peu au rugby…). Les bateaux sont aujourd’hui profilés et on utilise la fibre de carbone pour allier souplesse et légèreté. Un sport de tradition pratiqué des deux côtés de la frontière.
La force basque. Par tradition, les jeunes paysans de chaque village basque avaient l’habitude de se lancer des défis sur des thèmes rustiques  : soulever une charrue, courir avec des bidons de lait, des ballots de paille, jouter au tir à la corde, les traditions sont restées, et sont même devenues de véritables sports pratiqués encore aujourd’hui par de nombreux jeunes Basques qui s’affrontent lors de tournois réguliers. Ces différents sports sont réunis sous le titre évocateur de force basque. Depuis « Intervilles » et les années 1960, le tir à la corde a acquis une renommée nationale. Il demande certes une force maximale, mais l’équipe gagnante n’est pas toujours la plus lourde ou même la plus imposante en force pure  : c’est la mieux soudée, et surtout la mieux synchronisée dans l’effort. Les bûcherons de la forêt d’Iraty sont sans doute les mieux entraînés du monde  : quand ils ne sont pas aux travaux forestiers, ils jouent entre eux, et plusieurs disciplines les concernent, selon l’instrument, hache ou scie. Une discipline internationalement pratiquée dans plus de 14 pays.
La pelote basque. Quiconque a déjà assisté à une rencontre, au bord du fronton ou à la télévision, peut s’étonner qu’un sport aussi visuel, aussi élégant et chorégraphique, ne soit pas davantage médiatisé. Il arrive parfois, en saison, qu’une chaîne cryptée bien connue nous donne quelques rencontres. Certes, l’audience de la pelote basque, et son terrain d’exercice, en France réduite au Sud-Ouest, mais étendue, à l’international, à l’Espagne et à la plupart des pays d’Amérique latine et du Sud, ne permettent pas une diffusion à grande échelle. Les champions ne sont pas connus hors de leur région d’origine (mais ceux de pétanque guère plus), et le néophyte peut ne pas assimiler toutes les règles en une seule séance. Pourtant, ce qu’on peut en voir est extrêmement parlant  : un sport qui réclame des qualités physiques et d’adresses peu communes, un bon sens tactique et une exemplaire complémentarité dans les rencontres en double. Bref un sport complet, visuel, passionnant.
Les origines de la pelote basque se perdent dans la nuit des temps. Si l’on sait que Gaintchiki Harotcha inventa le chistera en 1857 pour perfectionner le lancer, on ne sait en revanche pas depuis combien de siècles les Basques expédient la balle au mur. Des écrits la font remonter au moins au XVII e siècle, voire au XVI e siècle par certaines allusions. Un fait est certain  : les frontons se sont multipliés, et étendus à tout le pays, à partir de la seconde moitié du XIX e siècle. On pourrait schématiser en évoquant les deux grandes familles de jeu  : à main nue ou avec un accessoire, sorte de raquette (pala) ou prolongement du bras incurvé (chistera). Mais le terrain et les règles offrent également des diversités. Une chose est commune  : la balle (pelote) vient frapper le mur (fronton).
Le fronton  : il est la base, le dénominateur commun à toutes les formes de jeu. Chaque village basque possède le sien, bien en vue, au centre, sur la place de la mairie ou de l’église. Il est le terrain d’exercice favori des petits et grands. A environ 1 m du sol, le fronton est barré par une bande horizontale, généralement matérialisée par une latte métallique, qui marque la limite de validité  : si la pelote est expédiée en dessous de cette ligne, elle est considérée comme faute (falta).
Dans les formes les plus simples, le fronton est l’unique surface sur laquelle est expédiée la pelote. Mais il peut être complété par des murs latéraux et arrière. Lorsque le terrain est limité au seul fronton et à l’aire de jeu, il prend le nom de place libre. On peut alors jouer à main nue, ou avec un chistera.
Le mur à gauche ou jaï alaï   : le fronton peut être prolongé aussi par un mur latéral gauche, autorisant un rebond avant ou après que la pelote ait frappé le fronton, ainsi qu’un mur de fond (on peut laisser rebondir la pelote sur le mur de fond avant de la jouer). Le jaï alaï est la forme et la dimension courante de ce terrain pour les compétitions de cesta punta (celles que l’on voit généralement à la télévision).
Le trinquet  : dans un trinquet, le fronton est flanqué de deux murs latéraux et d’un mur de fond qui permettent des rebonds variés, donc des combinaisons et des coups tactiques utilisant ces différentes surfaces. Le mur gauche est en outre équipé d’une galerie oblique, et le droit d’une coupe à pan incliné. Sur la droite du mur de face se trouve encore le chilo (trou). On joue, dans un trinquet principalement à main nue ou avec un accessoire plus simple que le chistera (pala, xare). Chaque village du Pays basque possède un ou plusieurs frontons, souvent au centre du village, car c'est bien là, le cœur de la tradition sportive de la région.
La pastorale. Uniquement jouée en Soule, la pastorale est l’une des plus anciennes manifestations culturelles qui soient dans le Pays basque. Pièce de théâtre chantée, elle est montée par tout un village sur un thème historique ou religieux, à la fois proche des mystères médiévaux d’où elle tirerait ses origines et adaptée à la vie moderne. Jouée tout en basque, en plein air, elle dure environ 3 heures et fait la part belle aux chants et aux danses. Une seule pastorale est montée chaque année en Soule. Elle demande près d’un an de répétitions, de préparation des costumes pour deux représentations seulement. Considérée comme un événement majeur par le milieu culturel basque, cette forme de théâtre déplace les foules de l’Euskadi. Il est indispensable, cependant, de comprendre la langue pour en apprécier pleinement le sens et les finesses. Cette pratique est classée à l'inventaire du patrimoine culturel immatériel en France depuis 2018.
Les quilles. Ce probable ancêtre du bowling actuel se pratique dans les Landes, surtout en Chalosse et en Armagnac en lieu et place de la traditionnelle pétanque. Il demande une grande dextérité. Il existe encore des quillers (places de jeu) couverts comme celui d’Arboucave. En Chalosse, on joue avec neuf quilles, une boule de 6 kg est lancée. L’aire de jeu en terre battue est un carré de 4,40 m de côté (quiller) entouré d’une bande de 1,10 m de large (le faux) dans lequel se place le joueur pour tirer.
En Armagnac, on préfère six quilles, trois plus grandes que les autres. En trois jets au maximum, on doit en faire tomber cinq. Pas plus, pas moins il doit en rester une debout. On marque alors un point. La partie se déroule en dix ou quinze jeux. Depuis 1957, je jeu de quilles est subordonné par la Fédération Française de Bowling et de Sport de Quilles (FFBSQ).
Les échasses. Il valait mieux vivre au XIX e siècle pour voir plus couramment des échassiers gambader vaillamment, leurs longues tiges aux pieds. Jusqu’aux années 1950 environ, les bergers parcouraient la grande lande avec leurs troupeaux de moutons. Pour mieux les surveiller sur ces étendues infinies et marécageuses, ils utilisaient des échasses. Au fur et à mesure que la forêt artificielle fut plantée, cette pratique a régressé puis disparu. Aujourd'hui sont organisées des courses dans certains villages de Chalosse.
Le rugby. Le culte du ballon ovale est si prégnant en Aquitaine qu’on en oublierait, pour un peu, les origines d'outre-Manche du jeu à quinze. Après la transgression originelle des règles du football par William Webb Ellis, au collège de Rugby, près de Londres (en 1823), un demi-siècle presque confidentiel s’est encore écoulé. Le rugby, officiellement, a débarqué en France en 1872. Mais toujours pas en Aquitaine… Le Havre et Paris ont adopté le sport avant que Bordeaux ne forme son équipe. A partir de 1904, des Anglais et des Gallois, attirés par le négoce des vins du Médoc, ont transmis leur passion au pays. Agen, Mont-de-Marsan, Pau, Bayonne, Dax, Marmande, Tyrosse, Périgueux et bien sûr Biarritz ont hissé leurs couleurs, offrant à leurs supporters néo-aquitains pas loin d’un siècle de frissons… La preuve en est du dynamisme dans la pratique de ce sport : un tiers des clubs aquitains sont dans le Top 14 !
La Mayade. Dans les Landes, ne vous étonnez pas de voir à partir du mois de mai devant certaines maisons un pin décoré avec du papier de couleurs, du lierre… c’est la tradition de la Mayade qui est inscrite à l'inventaire du patrimoine culturel immatériel en France. On retrouvait déjà cette coutume au Moyen Âge, le premier jour de mai, les jeunes gens du village allaient couper dans la forêt quelques branches vertes qu’ils plantaient la nuit venue devant la demeure des jeunes filles. Le 1 er mai était alors la fête de la Jeunesse, car une fois les branches installées les jeunes gens et les jeunes filles soupaient ensemble. Au cours des siècles cette tradition a perduré, mais elle s’est transformée. De nos jours, le 1 er mai permet d’évoquer l’estime d’une communauté villageoise à un de ses membres. Chaque année, c’est devant la maison de toute personne que les jeunes installent un pin. Il est placé en l’honneur de quelqu’un pour un anniversaire, un mariage, une retraite… L’heureux destinataire devra inviter pour un repas tous ceux qui l’ont installé. Région gourmande oblige.

L'Aquitaine gourmande


© goodluz

La Côte Aquitaine, un terroir aussi riche et varié, peut se vanter sans gêne aucune de sa gastronomie que certains n'hésitent pas à qualifier d'exceptionnelle ! Les traditions locales et les savoir-faire partagés par les habitants de ces territoires en sont le résultat. De nombreuses appellations prestigieuses, mais surtout savoureuses se retrouvent sur la Côte Aquitaine à l’image du bœuf de Bazas, du piment d’Espelette, des huîtres d’Arcachon, les cannelés de Bordeaux… A partir de ces nombreux produits de qualité, des spécialités incontournables sont nées : la lamproie à la bordelaise, la salade landaise… Et s'il fallait s'arrêter là ! Mais sur la Côte Aquitaine plantée au cœur de la première région viticole de France, on ne laisse rien au hasard. On accompagne ces nombreux plats incontournables des meilleurs vins du territoire : Bordeaux, Armagnac, Sauternes reconnus dans le monde entier… Découvrir la Côte Aquitaine c’est donc également découvrir ses traditions et ses innovations en termes de gastronomie. Que ce soit dans un grand restaurant avec chef étoilé, dans une petite brasserie familiale, dans un marché de producteurs locaux, dans la cuisine d’un ami, la gastronomie est ici généreuse et d’une richesse inépuisable grâce à ses nombreux producteurs.

Spécialités locales
Elles sont presque inépuisables. Il serait facile de créer tout un repas, de l'entrée au dessert, avec les spécialités locales. Il y a les huîtres d'Arcachon ou la chiffonnade de jambon de Bayonne, puis en plat de résistance une poule au pot ou une pipérade. Pour le fromage, un morceau d'ossau-iraty et enfin pour le dessert, un petit cannelé de Bordeaux. De quoi titiller les papilles, n'est-ce pas ?


Chipirons au piment d'Espelette

Ingrédients : 1 kg de calamars frais nettoyés • 400 g de chorizo fort • 2 gousses d'ail • huile d'olive • 1 pincée de piment d'Espelette • 1 brin de persil
Préparation : faites rissoler à feu doux les calamars dans un peu d'huile d''olive. Dès que l'eau s'est évaporée, retirez du feu et réservez les calamars. Dans la même poêle, faites chauffer les rondelles de chorizo assez épaisses. A mi-cuisson, retournez-les et ajoutez l'ail haché, remuez rapidement et incorporez les calamars. Servez aussitôt avec un riz blanc et quelques rondelles de citrons.


La pipérade basque

Ingrédients (pour 4 personnes) : 8 œufs, 4 tranches de jambon de Bayonne, 1 poivron rouge, 1 poivron vert, 4 tomates, 1 oignon, 2 gousses d'ail, huile d'olive, sel et poivre.
Préparation : Laver, épépiner et détailler les tomates en quartiers et les poivrons que l'on coupe en lamelles. Hacher l’oignon et le faire dorer dans une poêle huilée avec les poivrons et les tomates. Saler, poivrer et laisser mijoter à feu doux. Poêler les tranches de jambon de Bayonne, puis les mélanger aux légumes. Battre les œufs puis verser dans la poêle sur les légumes et laisser cuir pour obtenir une omelette baveuse ou bien cuite. Servir tiède ou froid.

Produits du terroir
Foie gras, confits, magrets de canard, cous farcis, grattons, gésiers évoquent une cuisine au gras typique de ce petit coin de France. Les Landes sont plus connues pour leurs volailles, leurs asperges des Sables des Landes, leurs kiwis de l'Adour et leur armagnac. Que dire du Bordelais pour son bœuf de Bazas, son agneau de Pauillac, sa lamproie, son vin et même maintenant son caviar de Gironde. Le Pays Basque nous offre son thon, son piment d'Espelette, son fromage et son jambon de Bayonne sans oublier les incontournables chocolats, macarons et autres tourons..

Viandes, volailles et gibiers
L’agneau de Pauillac. Cette appellation très contrôlée ne concerne qu’une petite zone autour de Pauillac (33). Les amateurs de viande d’agneau se pâment devant la finesse et la tendresse de ces petites bêtes nourries exclusivement du lait de leur mère durant deux à trois mois. L’origine de cet agneau des vignes, typique du Bordelais, remonte au temps de la transhumance, où moutonniers et propriétaires de châteaux s’échangeaient les bons procédés. Après les vendanges, dans le Médoc notamment, les moutons pouvaient pacager au milieu des pieds de vigne. Ils faisaient en se nourrissant office de désherbant naturel et « fumaient » en même temps les champs. Au printemps, lorsque les jeunes pousses naissaient, les moutons étaient ramenés à la bergerie. Les petits ne se nourrissaient alors que du lait de leur mère. Cette viande se cuisine en toute simplicité, sans préparation sophistiquée.
Le bœuf de Bazas. Il s’en est fallu de peu que la bazadaise s’éteigne. Race locale à la belle robe gris clair, le véritable bœuf de Bazas ne désigne qu’une viande bovine de très haute qualité. Engraissé à l’ancienne, le bœuf de Bazas doit répondre à un cahier des charges très précis. L’animal est élevé en plein air et abattu à un âge gastronomiquement mûr après une minutieuse période de finition.
Le bœuf de Chalosse. Le bœuf de Chalosse est issu d’une tradition d’élevage plus que d’une race particulière, reconnu par un Label Rouge. Sa viande goûteuse et fondante provient de deux races, limousine ou blonde d’Aquitaine, élevées jusqu’à trois ans et demi minimum, en respectant les méthodes traditionnelles chalossaises : litières abondantes, maïs concassé et pâturage dès que la saison le permet.
La blonde d'Aquitaine. Race bovine allaitante de grande taille, d'une couleur unie et qui résulte de la fusion en 1962 de 3 rameaux : la Garonnaise, la Quercy et la Blonde des Pyrénées. Viande d'excellence avec de nombreux labels.
Le label Herriko. Le label a été créé en 2013 par les producteurs basques de viande bovine. Il garantit aux consommateurs des bêtes nées, élevées, engraissées, abattues, transformées et commercialisées au Pays basque. Cette traçabilité est une valeur ajoutée au produit.
L’entrecôte bordelaise . Préparée à la bordelaise, elle est sans conteste la grande spécialité gastronomique girondine. Taillée dans une viande de bœuf fine et tendre (bœuf de Bazas, par exemple), l’entrecôte est ensuite grillée sur les sarments de vigne, relevée aux échalotes ou servie avec une sauce au vin.
L’axoa. Plat typique du Pays basque, si l’en est, l’axoa (prononcer atchoa) est un succulent ragoût de veau aux piments rouges (d’Espelette) et verts. Il s’accompagne le plus souvent de pommes de terre sautées.
Les palmipèdes à foie gras du Sud-Ouest . Dans leurs cavernes déjà, au berceau de l’humanité, les ancêtres aquitains nourrissaient pour les palmipèdes un intérêt présumé coupable. La (pré) histoire ne dit pas si les gourmands de l’âge de pierre mangeaient déjà du foie gras, mais tout de même, les abris de La Madeleine, en Dordogne, attestent de la présence d’oies dans les gravures et des sculptures d’animaux retrouvées… Les Egyptiens sont toutefois les inventeurs officiels du gavage. Transmise par les Hébreux, la technique s’est ensuite propagée tout autour du Bassin méditerranéen avant de franchir les Pyrénées vers la fin du Moyen Âge. A partir du XVI e siècle, la culture du maïs (importé d’Amérique par Christophe Colomb) très répandue dans le Sud-Ouest, a donné un nouveau coup de pouce à l’élevage régional, son grain donnant des résultats très supérieurs aux céréales (millet, panic) habituellement utilisés pour l’alimentation des volailles et le gavage des palmipèdes. Mais la vraie carrière du foie gras a commencé bien plus tard encore avec l’invention de la conserve par Nicolas Appert en 1805. Autour des traditionnels marchés au gras sont alors apparues les premières conserveries de foies gras dont les plus importantes existent encore aujourd’hui. Le foie gras, il faut s’y faire, est le fruit savoureux du gavage. La vie d’un canard à foie gras commence à un jour avec la sélection des mâles (ce sont eux qui donnent les plus beaux foies…). L’élevage dure entre 13 et 14 semaines. Il se pratique généralement en bandes sur un grand espace (le parcours) où les canards peuvent faire de l’exercice et s’alimenter de maïs, de céréales et d’herbe. Ce n’est que dans les deux dernières semaines que l’animal est préparé au gavage. On l’habitue, pour ce faire, à prendre deux gros repas quotidiens, de façon à élargir son jabot. Le gavage proprement dit s’étend sur 12 à 15 jours. La première condition de sa réussite est le respect du rythme alimentaire et de la bonne santé de l’animal. La ration quotidienne de maïs sera augmentée progressivement pour atteindre plus d’un kilo en fin de gavage. Si le principe peut choquer (au siècle de l’avènement des régimes…), on précisera en passant que le gavage ne rend pas le foie du palmipède malade. Il suffit d’arrêter l’engraissement pour que l’animal retrouve un foie de taille et de fonctionnement normal. Si leur foie est leur trésor, les palmipèdes à foie gras fournissent, presque en prime, une abondante nourriture. Dans le paletot, partie charnue autour de la carcasse, on découpe les magrets à la chair très appréciée, confite ou grillée. On en retire également les cuisses, les ailes et les manchons souvent préparés, avec les cous, en confits dans la graisse de l’animal. Les abats (cœurs et gésiers) sont aussi préparés en confit, ce délicieux mode de cuisson, originellement mis au point pour la conservation. L’IGP (Identité Géographique Protégée) Sud-ouest couvre l’ensemble des bassins traditionnels d’élevage, de gavage et de transformation du foie gras .
Les volailles fermières des Landes. La particularité des volailles fermières des Landes (premier Label Rouge de France) tient à leur élevage en totale liberté. Les producteurs ont conservé un principe d’élevage traditionnel, proche de celui des basses-cours avec la construction de « marensines », cabanes en bois entièrement démontables, installées dans la forêt de pins, déplacées sur un nouveau terrain à chaque cycle d’élevage. En 2002, les Landes sont le deuxième bassin de production de volailles sous label avec près de 11 millions de têtes.
Le poulet basquaise. Mitonné à la tomate, ail, oignons, piment vert doux et vin blanc, le poulet basquaise a largement dépassé les frontières d’Euskadi. La vraie recette y ajoute les abats grossièrement hachés en fin de cuisson.
Les chapons. C’est de Grignols, en Sud-Gironde, que viennent les chapons. Pour obtenir un chapon, il faut castrer le coquelet, l’élever en liberté, le nourrir de maïs et de produits laitiers. Agé de six à sept mois en décembre, il est prêt à passer à table pour le réveillon de Noël…
Le foie gras . Spécialement célèbre dans les Landes, le foie gras fait la gourmandise de tous. Les gourmets aiment à se quereller sans fin sur la préférence de l’oie ou du canard sans jamais dénouer la question (une pure affaire de goût…). Les producteurs de gras s’ouvrent aujourd’hui de plus en plus au tourisme en organisant des visites d’exploitations à l’occasion desquelles on peut faire aussi ses achats. On peut également fréquenter les marchés au gras (en hiver) et décider de se lancer soi-même dans la fabrication des conserves.
La sanquette. Sang de volaille que l’on fait frire et que l’on assaisonne d’ail et de persil.
La palombe. La palombe n’est autre que le pigeon ramier. Les chasseurs du Sud-Ouest vivent une véritable passion à traquer ces oiseaux de passage qui finissent ensuite en savoureux salmis ou rôtis.


Les foies gras Lafitte, un siècle d'excellence

En 2020, Lafitte Foie Gras fête son centième anniversaire ! L'aventure a commencé il y a un siècle sur les marchés des Landes et en particulier à Montaut, village adossé aux collines de Chalosse, auquel l'entreprise est intimement liée. En 1920, la famille Lafitte débute le travail du canard et de l'oie avec à sa tête le fondateur Pierre. Il décède prématurément, et c'est son fils Léon, figure de la profession, qui reprend l'affaire avec son épouse Solange. D'abord fournisseur des gibiers et de foies gras auprès des restaurateurs de la région, la maison Lafitte se développe au fil des générations et fait du canard gras des Landes sa spécialité. Pour fêter son centenaire, elle propose un coffret « prestige » anniversaire siglé à l'or fin, composé d'un duo de foies gras en édition limitée : foie gras de canard entier des Landes (130 g) et foie gras d'oie entier du Sud-Ouest (130 g).
Les nombreuses récompenses obtenues prouvent la qualité des différents produits proposés, tous certifiés. En 2019 par exemple, Lafitte a décroché deux médailles d'argent au Concours Général Agricole de Paris pour son foie gras de canard entier des Landes mi-cuit recette au poivre et pour son foie gras de canard entier des Landes mi-cuit dans sa terrine en grès.
Lafitte travaille avec quelque 80 éleveurs-gaveurs tous situés à quelques kilomètres de la maison mère. Depuis 2002, l'entreprise dispose de son propre cahier des charges d'élevage et de production qui garantit un canard gras élevé pendant 102 jours minimum, bénéficiant de l'Indication Géographique Protégée (IGP) Landes. Aujourd'hui, cinq boutiques en région, une autre à Paris, la vente par Internet, des détaillants, des épiceries fines, la diffusion en Europe et dans le monde entier permettent aux gourmets de déguster des produits d'excellence travaillés dans la plus pure tradition. L'évolution est notable dans la gamme proposée : foie gras cru, mi-cuit, confit de canard cuisiné, gésiers confits, bloc de foie gras de canard des Landes truffé, spécialités de magret de canard, terrines et pâtés mi-cuits, paniers gourmands. Depuis quatre générations, Lafitte Foie Gras est plus que jamais sur le devant de la scène et continue à innover. Dernière nouveauté, des aiguillettes confites au foie de canard (30 % bloc de foie gras) déclinées dans trois bocaux de 80 g : nature, poivrées et au piment d'Espelette.

Charcuteries
Les grillons. Nom bordelais des rillons, sorte de charcuterie ressemblant à des rillettes grossières avec de gros morceaux de maigre.
Le grenier médocain. Cette charcuterie qui ressemble à l’andouille est préparée avec de la panse de porc lavée, nettoyée, roulée, cousue autrefois, puis cuite dans un bouillon plus ou moins relevé. Cette tradition très limitée à la région du Médoc a survécu, car on avait gardé l’habitude, dans les exploitations, d’élever un ou deux cochons.
Les crépinettes. A l'approche des fêtes, les charcuteries girondines de renom se lancent dans sa fabrication, car elle fait partie du folklore local. Constituée de chair à saucisse, elle tire son originalité et son nom de la membrane qui l'entoure et qui entoure la chair en saucisse : la crépine qui est un délice lorsque l'on y ajoute de la truffe, du persil et une goutte d'Armagnac. La crépinette s'apprécie d'autant avec des huîtres et vin blanc.
Le jambon de Bayonne. Dans les fermes de la région, le jambon de Bayonne reste l’un des fleurons de la gastronomie régionale. Fait dans tout le bassin de l’Adour, le jambon de Bayonne ne portait pas tant son nom comme indication de son lieu de fabrication qu’en référence au port d’où on l’expédiait de tout temps vers les pays voisins gourmands. Protégée par une IGP depuis 1998, l’appellation jambon de Bayonne répond désormais à des critères précis. Les porcs destinés à sa fabrication doivent, pour commencer, être nés et avoir été élevés dans le Sud-Ouest exclusivement. L’alimentation des cochons doit obligatoirement comprendre 60 % de céréales et pois, l’utilisation de substances anabolisantes, d’huiles de poisson et de farines animales, étant rigoureusement interdite. Les animaux ainsi obtenus sont ensuite abattus et découpés dans des établissements agréés. Pour devenir Bayonne, chaque jambon doit correspondre encore à des canons précis de chair et de graisse (qui doit être blanche, ferme et d’une épaisseur bien définie).
L’élaboration du jambon de Bayonne repose, à partir de ce stade, sur le savoir-faire traditionnel des salaisonniers du bassin de l’Adour. L’opération principale est le salage  : les jambons sont frottés et massés avec du sel sec des salines de l’Adour. On peut y ajouter d’autres épices et aromates enrichissant leur saveur. Les jambons sont, après cela, suspendus en salle de repos et entament un séchage à basse température. Cette phase qui se déroule classiquement les mois d’hiver est nécessaire pour que la chair s’imprègne de sel et amorce sa lente déshydratation. Les jambons sont, ensuite, placés dans des séchoirs. Le vrai séchage commence là. L’alternance de temps sec et d’humidité, l’effet du vent du sud (haïze hegoa) et les nombreux chocs thermiques vont donner au jambon de Bayonne ses arômes caractéristiques en même temps que son moelleux. En fin de séchage, l’affinage vient parfaire la maturation du jambon, enrichissant sa saveur spéciale de notes de noisette et de châtaigne. Ne reste plus, après contrôle, qu’à apposer le sceau Bayonne au fer sur chacun des jambons.
À découvrir, deux musts des musts : l’Oberena, fabriqué par 23 artisans charcutiers associés pour profiter de leur propre saloir-séchoir et seul jambon artisanal de Bayonne à détenir un Label Rouge.
L’Ibaïona est élaboré dans la vallée des Aldudes, sous l’impulsion d’un Pierre Oteiza sauveur, il y a quelques années d’un cochon basque rustique qui frôlait l’extinction. Il est aujourd'hui préparé par 3 charcutiers du Pays Basque (chez Mayté à Saint-Jean-le-Vieux, chez Montauzer à Guiche et chez Ospital à Hasparren). Ce jambon, élaboré à partir d'un cahier des charges très strict, provient de porcs de 12 mois dont l’alimentation est à base de céréales : orge, blé, maïs.
Les tricandilles. Ces tripes de porc, lavées et dégraissées sont vendues cuites au court-bouillon et persillées, avant d’être poêlées ou grillées sur un feu de braises.
Les rillettes de canard fermier des Landes. Dans les Landes, on a su adapter cette recette datée du XV e siècle, au départ destinée à la viande de porc, au produit local le canard. Ces rillettes de canard, il en existe même au foie gras, régaleront vos convives, que ce soit à l'occasion d'un apéritif ou d'une entrée de repas.
Grattons de Lormont. Cette charcuterie préparée à base de jambon frais, d'épaule et d'épices se déguste tout au long de l'année, il n'y a pas d'occasion particulière, la gourmandise fait l'occasion. Créés à Lormont, les grattons ont petit à petit envahis la Gironde jusqu'à même franchir ses frontières.
Les charcuteries basques. De nombreuses spécialités locales avec saucisson, saucisse sèche, en passant par le boudin, le pâté, la ventrèche...


Les marchés au gras

De consonance un peu effrayante pour les néophytes soucieux de diététique, les marchés au gras du Sud-Ouest désignent simplement la vente des oies et canards gavés au maïs. Il fallait, autrefois, attendre l’approche de Noël pour profiter de ces marchés qui s’achevaient avec la saison froide. Les techniques de conservation ayant quelque peu progressé, c’est désormais toute l’année que l'on engraisse, et que l’on vend les oies et les canards. Ici non plus, il n’y a plus de saison… Toutefois durant la saison froide de nombreux marchés au gras se succèdent dans toute la région : Bergerac, Ribérac, Grignols, Langoiran, Dax, Saint Sever, Agen, Orthez…
On y achète donc oies ou canards entiers (sans foie parfois) ou déjà découpés. Pour les foies, il faut avoir l’œil… Un beau foie frais doit avoir un aspect régulier, une peau tendue, lisse, ferme, mais souple. La couleur peut varier du beige rosé au jaune clair dans les Landes où oies et canards sont gavés au maïs blanc, jusqu’au jaune doré en Périgord où le gavage se fait au maïs jaune. Ces marchés sont un « paradis » pour les amoureux du canard et un lieu idéal et convivial pour échanger avec les producteurs.

Poissons, fruits de mer et crustacés


Arcachon - Huîtres.
© Max Tactic – Fotolia
L’alose. Gros poisson gris bleuté, l’alose remonte l’estuaire de la Gironde, de mars à juillet, pour aller se frayer dans la Dordogne ou la Garonne. Sa chair est délicate, mais le poisson est plein d’arêtes. C’est pourquoi la recette la plus courante consiste à le faire cuire sur un lit d’oseille (qui fait fondre les arêtes). Tout simplement grillé sur la braise, il est fameux aussi.
Anguilles et pibales. Les anguilles et leurs rejetons viennent de loin pour mériter le privilège d’être pêchés dans la Garonne. Nés dans la chaude mer des Sargasses, ils se laissent porter par les courants et arrivent sur les côtes atlantiques d’où ils cherchent ensuite à rejoindre des fleuves souvent longs, mais pas toujours tranquilles. Devenues anguilles, les pibales rejoindront leur mer originelle, à condition que dans l’intervalle aucun gourmand girondin n’ait posé son filet prédateur.
Les huîtres d’Arcachon. La conchyliphilie (ou l’amour des huîtres) remonte à la plus haute antiquité et pour le moins à l’ère romaine si l’on en croit les coquilles fossilisées retrouvées non seulement tout autour du Bassin, mais aussi sur les îles de l’estuaire de la Gironde… Nommé gravette, le coquillage plat originel d’Arcachon a désormais quasi disparu. S’il reste fort prisé des amateurs, le goût de noisette de cette huître sauvage est un plaisir d’exception. Longtemps, la gravette fut remplacée par la Portugaise. C’est aujourd’hui la Japonaise creuse graostrea gigas qui prospère dans le Bassin. On la déguste fraîche, toute nature ou agrémentée d’un filet de citron. La tradition girondine (dont on ne sait où elle remonte faute de fossiles, cette fois) l’accompagne d’une petite saucisse chaude et large appelée crépinette et truffée pour les fêtes. Le pain de seigle beurré et le verre d’entre-deux-mers sont en toute saison des acolytes recommandés. Comme les vins ou presque, les huîtres sont influencées par leurs secteurs de production. Celles du banc d’Arguin ont ainsi un degré de salinité supérieur et des arômes comparables à ceux des huîtres au goût sauvage. Les spécialistes s’accordent à dire que les plus belles productions sortent des parcs situés au plus fort des courants vifs et océaniques. Si les huîtres sont, désormais, consommables tout au long de l’année, les meilleures saisons courent cependant de janvier-février, en début de maturation, à juillet (où elles délaitent et deviennent plus claires). Elles sont, de juin à mi-juillet environ, dites laiteuses, c’est-à-dire remplies de laitance. En juillet-août, les huîtres sont un peu fines. Elles sont de nouveau pleines (mais pas grasses) à partir du mois d’octobre.
La lamproie. Vermiforme, effrayant, ce poisson qui n’en est pas un (mais un vertébré aquatique primitif selon les spécialistes) est si bien associé à Bordeaux que l’énonciation de son nom entraîne immanquablement la finition à la bordelaise. Sentimentale, la lamproie aime (à l’instar du saumon) à retrouver ses eaux natales pour venir y frayer.
La maturité sexuelle atteinte, elle quitte alors la mer et use ses dernières forces à remonter les courants d’eau douce jusqu’au lieu choisi. Elle meurt généralement après l’étreinte brutale qui lui promet la descendance. Mais ce n’est pas encore, ce qui fonde le tropisme de l’homme pour la lamproie. On conclura plutôt en précisant que c’est cuisiné dans une sauce au vin rouge avec des poireaux que la lamproie à la bordelaise constitue l’un des fleurons de la cuisine locale.
Caviar et esturgeon. L’esturgeon était, autrefois, un poisson commun en Gironde. On le pêchait pour sa chair blanche et fine comparable à celle de la lotte. Quant aux œufs, aujourd’hui si précieux, ils amélioraient l’ordinaire des poules et des cochons… Ce n’est qu’après la guerre de 1914-1918 que les pêcheurs girondins apprirent à préparer le caviar sur les conseils d’un Russe blanc, ancien chef des pêcheries du tsar. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, on en produisait jusqu’à 8 tonnes par an...
Pour des raisons de préservation de l’espèce, la pêche à l’esturgeon fut interdite, au début des années 1980. La production du caviar de Gironde était toutefois maintenue à 25 kg par an. Aujourd’hui au Moulin de la Cassadote, à Biganos (sur le bassin d’Arcachon), un pisciculteur a relevé le défi. Depuis 1983, Jacques Carré élève, en effet, des esturgeons et l’on voit réapparaître sur les tables de fête l’or gris de Gironde. Rare et savoureux, le caviar de Gironde se classe immédiatement après le béluga. Et il est trois fois moins cher à la vente…
Le Mulet. Le Mulet se pêche tout au long de l'année sur le Bassin d'Arcachon. En réalité, il serait plus pertinent de dire les Mulets car il en existe trois espèces : le Mulet Blanc, le Mulet Noir et le Mulet Sauteur. Ce poisson se déguste cru ou cuit, selon le goût du chef.
Les principales espèces exploitées à Saint-Jean-de-Luz. Un port très actif toute l'année avec sa pêche côtière sur la côte basque : merlu, sole, turbot, maquereau, raie, seiche, baudroie, bonite, rouget, saint-pierre, bar, homard, langouste, tourteau et thon rouge sont les principales espèces pêchées et que l'on retrouve sur la plupart des tables de la région.

Fromages, produits laitiers


Fromages, produits laitiers - Gâteau basque.
© uckyo – Adobe Stock

L’ossau-iraty. Pur brebis à pâte pressée non cuite et très officielle AOC depuis 1980, l’ossau-iraty est sans doute le plus prisé des fromages néo-aquitains. Le faible nombre de ses concurrents n’enlève rien, cependant, à la valeur d’un produit de longue, longue tradition. En cherchant bien, en effet, on fait remonter la fabrication du fromage de brebis au premier siècle de notre ère. Pour mériter son nom avant cela, il aura dû être produit en Béarn ou en Pays basque, dans les Pyrénées-Atlantiques ou dans lune des trois communes agréées des Hautes-Pyrénées, venir du lait des races locales (manech têtes noires et têtes rousses ou basco-béarnaises) et répondre, encore point par point aux exigences du cahier des charges. Les producteurs fermiers (qui sont plus de 90) proposent un ossau-iraty fermier au lait cru de type basque (de 2 à 3 kg avec une croûte allant du gris au jaune orangé) ou béarnais (4 à 5 kg, plus moelleux et à la croûte plus orangée). Les laiteries et coopératives (près de 10) produisent un ossau-iraty laitier sous une marque commerciale spécifique. La qualification montagne, enfin, désigne un fromage fermier d’estive issu du lait des brebis nourries des pâturages d’altitude. Selon la durée et le lieu précis de son affinage, la croûte de l’ossau-iraty varie du jaune orangé au gris cendré. Quant à la pâte, d’une belle couleur ivoire, elle sera plus ou moins onctueuse et d’un goût plus ou moins prononcé. L’ossau-iraty développe des arômes variés qui dépendent des pâturages, des méthodes de fabrication et des lieux d’affinage. A la base casse-croûte de berger, l’ossau-iraty tire sa gloire aussi de sa variété de consommation. Les amateurs l’apprécient autant en amuse-bouche qu’en salade, en plat et même en dessert, accompagné comme on fait chez lui d’une cuillerée de confiture de cerise noire.
Etorki. Fromage fabriqué au Pays basque, il signifie « origine » en basque. Il est fait avec du fromage de brebis pasteurisé, à croûte morgée et à pâte pressée non cuite. On le déguste toute l’année.
La tomette de brebis. Ce fromage a la même origine que l’ossau-iraty dont il est proche. Il est à base de lait de brebis, à pâte pressée non cuite pour un poids de 600 g. Après un affinage de trois mois, sa période de dégustation optimale se fait de juin à décembre, mais il est aussi excellent de mai à février.
L'Amou. Ce fromage de brebis qui porte le nom de la commune landaise de son origine, se déguste après 8 à 10 semaines d'affinage en cave. Sa croûte fine et dorée attire l'œil et son goût réveille les papilles.

Fruits et légumes


Fruits et légumes - Guirlandes de piments d'espelette.
© Laiotz – Fotolia
Des riches plaines alluviales des bords de Garonne aux vastes clairières des forêts des Landes, la Côte Aquitaine offre des terroirs privilégiés pour la culture de légumes de grande qualité. L’espace, la diversité des sols et la douceur du climat alliés à l’abondance des eaux de surface font depuis longtemps la réputation de ses légumes. Quant aux fruits… Dire de la Côte Aquitaine qu’elle est l’un des plus beaux jardins de France est à peine exagéré. Des grands vergers de la Garonne aux Landes, le territoire produit depuis toujours des fruits appétissants, reflets de son climat ensoleillé et de la typicité de ses terroirs. L'agriculture bio a en Aquitaine augmenté d'un quart de ses surfaces depuis 2018. Épiphénomène ces dernières années, l'Aquitaine a accéléré sa démarche avec des surfaces bio et en cours de conversion en progression de 27 % l'an dernier. Elle devient la deuxième région détenant le plus d'exploitations bio derrière la région Occitanie.
L’asperge des sables. Pour rester blanche, l’asperge des sables s’abrite de la lumière sous une butte de terre meuble. Ainsi protégée du soleil, elle conserve un teint pâle à peine nuancé de vert et rosé sur la pointe. Lorsque le temps est chaud, elle peut pousser de 15 cm par jour. On comprend alors l’expression « grandir comme une asperge ». Elle est cueillie à la main à l’aide d’une gouge qui permet de l’extraire du sol sans la casser.
Bien droite, la tête bien fermée, un blanc ou un joli rosé, légèrement brillante, le talon frais, douces et fondantes ces asperges sont un régal. L’asperge des sables est produite dans les Landes (1 er département producteur avec 3 500 t par an), la Gironde et le Blayais. L’asperge des sables des Landes est reconnue depuis peu par une Identification Géographique Protégée.
Le kiwi. Sa culture s’établit principalement sur les rives de l’Adour et des gaves pyrénéens, les vallées de la Garonne. Consommé en hiver, il est récolté à l’automne juste avant les premières gelées. Sous sa peau brune velue, il révèle une jolie chair de couleur vert jade, ponctuée de petits grains noirs. On l’apprécie nature ou en salade pour son goût frais, sa petite pointe acidulée, sa richesse exceptionnelle en vitamine C. Sa bonne aptitude à la conservation permet de s’en régaler tout l’hiver et tout le printemps. Reconnu de qualité supérieure, le « kiwi de l’Adour » bénéficie d’un Label Rouge.
La pomme de terre primeur. Cultivée dans les Landes entre autres, la pomme de terre primeur fait le bonheur des gourmets. Cueillie avant sa maturité, elle possède une peau très fine, une chair tendre au goût délicat et légèrement sucré. C’est un tel régal que l’on peut la manger en robe des champs, simplement cuite à la vapeur et relevée d’une noisette de beurre ou d’un filet d’huile d’olive, mais elle est aussi délicieuse poêlée, en omelette, en canapés avec des tranches de saumon et d’œuf dur, en mille-feuilles garnis de fromage blanc, de persil et de miettes de noix…
Les pommes. On en verra, des grands vergers de pommiers en traversant la Gironde. Plusieurs variétés rentrent dans cette classe des bicolores  : Royal Gala et Fuji (sucrées), Braeburn (acidulée). Mais on cultive également la célèbre Golden et la verte Granny.
Les cerises d’Itaxassou. Depuis des siècles, la nature produit à Itaxassou des cerises rouges et noires de trois variétés, la Xapata, la Peloa et la Beltxa. Des confitures, des sirops, des compotes sont produits avec ces délicieuses cerises.
Le cèpe. Il faut bien sûr parler du cèpe. Ce champignon fait l’objet d’un véritable culte et d’une ruée massive dès septembre. Il existe en fait plusieurs cèpes. Celui qui a le pied bien bombé et le chapeau bien foncé est le meilleur. Il se prépare généralement en fricassée avec de l’ail et du persil.
L'artichaut de Macau. Ce n'est pas un hasard si l'artichaut figure sur le blason de la ville de Macau. Ces artichauts, nous les devons aux bretons qui nous les ont apporté. Tout de suite, ils ont pris racine sur les terres girondines pour devenir un légume emblématique de la culture maraîchère girondine.
L'arbousier. On le nomme également l'arbre-fraise ou l'arbre à fraises. Les baies cachent sous une peau rugueuse et piquante, une chair acidulée et sucrée que l'on accompagne volontiers avec des noix. On trouve des arbousiers notamment le long de la côte landaise.
Le potiron "galeux" d'Eysines. D'apparence, ce cucurbitacée cultivé à Eysines depuis le XIX e siècle, est peu attractif. Et pourtant, son goût délicat n'appartient qu'à lui. En gratin ou en soupe, il régale tous les palais.
Le maïs grand roux basque. Cette variété originale de maïs était cultivée dans le Pays Basque au début du XIX e siècle. Si on le pensait disparu, il n'en est rien, le maïs roux basque continu de pousser et est notamment transformé en farine que l'on retrouve par exemple dans le très célèbre gâteau basque.

Pains, pâtes
Elément incontournable de l'alimentation française, le pain a ses « lettres de noblesse » en Aquitaine grâce aux très nombreux artisans qui ont chacun leurs spécialités. Avec ou sans gluten, bio ou non, baguette de tradition ou en graine, tourte de meule, pain complet, de seigle, aux céréales, de petit ou grand épeautre, à la farine de maïs, de châtaigne, de méteil, de campagne, etc. la liste est longue avec un savoir-faire unique.
La couronne bordelaise. Ce pain traditionnel qu'on ne trouve que dans les boulangeries de la Côte Aquitaine est composé de huit ou neuf boules de pain attachées entre elles pour former une couronne. Ce délicieux pain de campagne au levain, croustillant et à la mie dense et moelleuse est un délice !
Le méture. Il s'agit là d'un pain plat à base de farine de maïs autrefois servi avec la soupe et le fromage. Sa croûte légèrement grillée lui donne un goût de noisette.
Le tignolet. Ce gros pain originaire de Gascogne et du Pays basque a une forme spéciale avec une grosse protubérance sur le dessus. Là encore, il s'agit d'un pain d'antan.

Huiles, épices, condiments
Le piment d’Espelette. Le cliché est incontournable de ces guirlandes de piments rouges qui mangent les façades et offrent aux voyageurs la plus basque des images d’Epinal. Le piment d’Espelette, cependant, est loin d’être un fantasme entretenu pour les touristes. Sans doute arrivé du Mexique autour du XVI e siècle, il a vu sa culture propagée à la majeure partie des fermes de la région. Utilisé pour l’assaisonnement et la conservation des viandes, il a peu à peu gagné la cuisine familiale, devenant au fil des siècles une composante typique de bien des plats du Pays basque. L’AOC décrochée en 2000, puis l'AOP en 2012 a officialisé le terroir du piment d’Espelette sur une zone de production couvrant les terres de dix communes : Aïnhoa, Cambo-les-Bains, Espelette, Halsou, Itxassou, Jatxou, Larressore, Saint-Pée-sur-Nivelle, Souraïde et Ustaritz. Sa particularité gustative, le piment d’Espelette la doit, selon les experts, à la combinaison de piquant chaud et de parfums, et à la prévalence de son côté aromatique sur son côté piquant. Le piment d’Espelette frais mesure de 7 à 14 cm. Il est assez trapu, de forme conique et son extrémité pointue est légèrement arrondie. Son épiderme lisse arbore à maturité un rouge vermillon qui fonce en séchant. Le piment est semé au mois de mars sur couche chaude ou sous châssis, car il faut 20 °C à 26 °C pour que la germination se déclenche. Les plantules sont ensuite repiquées dans des mottes et se développent environ deux mois sous tunnel ou châssis avant d’être plantées en plein champ entre avril et mi-juillet. Les piments sont récoltés à la main lorsqu’ils sont rouges sur au moins 80 % de leur surface. La récolte s’échelonne sur une dizaine de semaines, de la mi-août aux premiers froids à partir desquels la production diminue. La fin de végétation est marquée par les premières gelées. Immédiatement après la récolte, les piments sont triés à la main  : on exclut ainsi les piments blessés, fendus ou nécrosés. Ils sont le plus souvent transformés par les producteurs pour être commercialisés en corde ou en poudre. La mise en corde se fait aussi à la main. Les cordes comportent au moins 20 piments enfilés par le pédoncule sur de la ficelle alimentaire. Ils sont ainsi prêts à sécher dans un endroit chaud et aéré, en intérieur ou extérieur. Traditionnellement, les cordes s’accrochent aux façades ensoleillées des maisons.
La fabrication de poudre, quant à elle, demande un savoir-faire précis dont les règles empiriques se transmettent oralement de génération en génération. Après la récolte et un premier tri, les piments sont mis à sécher, soit en cordes de façon traditionnelle, soit sur des clayettes dans un endroit abrité et aéré. Durant cette phase, les piments se déshydratent lentement et poursuivent leur maturation. On observe alors un développement aromatique qui permet l’exaltation des parfums. Les piments sont ensuite passés au four pour une déshydratation plus poussée.
Ceci permet un broyage aisé et une bonne conservation de la poudre obtenue. Cette poudre d’une couleur orangée à rouge est ensuite conditionnée sous vide ou en pot de verre pour assurer la préservation de ses qualités aromatiques. Il est ensuite conseillé de la conserver dans un endroit sec, à l’abri de l’air et de la lumière.

Douceurs
Le bouchon de Bordeaux. Cette gourmandise est un mélange d’amandes broyées et de raisins mi-confits parfumé à la fine de bordeaux et enroulé d’une pâte au beurre. Son inventeur n’est autre que Jacques Pouquet, maître artisan pâtissier-chocolatier installé à Bordeaux depuis 1965 et qui a depuis développé sa gamme.
Le can nelé bordelais. Tirant son nom du moule cannelé duquel elle tient sa forme, cette pâtisserie indigène a fait du chemin dans l’estime locale avant de gagner son titre de spécialité bordelaise. C’est sur les quais de Bordeaux qu’on retrouve sa trace originelle au XVI e siècle. Les religieuses de l’ordre des Annonciales montaient sur les navires et grappillaient les farines tombées des sacs pour confectionner des gâteaux destinés aux plus démunis. Dans son extravagant ABC du Bordelais , Dominique Tarride explique doctement que « ce gâteau à la graisse de cane pressée à la roue à aubes se prépare dans un verre à moutarde ». Et qu’on « le démoule en claquant le verre contre le comptoir ». Pour être honnête, les canelés de Baillardran (le leader bordelais du marché) et ceux des pâtissiers de la ville ressemblent autant à ces définitions que l’homme peut ressembler au singe.
Pressé d’oublier ses origines miséreuses, le canelé est aujourd’hui composé des ingrédients les plus nobles : rhum vieux des îles, vanille de Bourbon, sucres et farines soigneusement sélectionnés.
Le chocolat. Non contente d’être la capitale nationale du jambon, Bayonne est aussi, chronologiquement, la première ville chocolatière de France. De lointains souvenirs d’histoire nous rappellent que c’est Christophe Colomb qui ramena du Nouveau Monde les fèves de cacao que les Mayas et les Aztèques consommaient parfumées d’épices dans une boisson très amère. Quand ils furent chassés d’Espagne par l’Inquisition, les Juifs portugais, maîtres dans l’art chocolatier, se réfugièrent faubourg Saint-Esprit à Bayonne et livrèrent à la ville les secrets d’une gourmandise qu’on perpétue depuis trois siècles. Noir, amer, à forte teneur en cacao, le chocolat de Bayonne est fabriqué par sept artisans, constitués en guilde des chocolatiers de Bayonne.
Le gâteau basque. Le véritable gâteau basque originel est, selon la tradition orale, fourré à la confiture de cerises noires d’Itxassou (la même dont les Basques accompagnent le fromage de brebis des Pyrénées). La plupart des versions que l’on rencontre aujourd’hui sont remplies de crème pâtissière légèrement parfumée au rhum.
Les macarons. Spécialités de Saint-Emilion et du Pays basque. Ce biscuit fondant est fait de sucre, d’amandes, et de blanc d’œuf.
Les mascarons. Créée fin 1996, c’est la dernière-née des friandises bordelaises. Son nom et sa forme évoquent ces faciès hilares ou grimaçants des façades de la ville et si typiques de l’architecture des XVI e et XVIII e siècles. Les mascarons marient chocolat, vin de Bordeaux, raisins ainsi que noisettes grillées et broyées.
Les noisettines du Médoc. Il s’agit d’une délicieuse confiserie, préparée avec une grosse noisette enrobée d’un sirop puis d’un caramel chaud, fabriquée à Baignan-Médoc.
Le pastis landais. En gascon, le pastis désigne seulement le gâteau générique (du latin pasta , pâte…). Dans les Landes cependant, le mot appelle une gourmandise particulière. Large de 8 à 25 cm de diamètre et lourd de 250 g à 1 kg, le pastis landais est fait de beurre, de farine, d’œufs, de lait, de levure et parfumé de fleur d’oranger, de rhum et d’anisette.
Souvent compact, il présente une belle pâte jaune particulièrement savoureuse en goûter ou en dessert avec une crème ou une boisson chaude.
Les pralines. Nées à Blaye, ces délicieuses confiseries n’ont plus de secret pour les gourmands. Selon la petite histoire, le maréchal du Plessis Praslin, ambassadeur de Louis XIII, serait à l’origine de la création des pralines en 1649.
Selon la grande histoire, le maréchal a bien séjourné à Blaye, où il avait été mis en poste pour mater une insurrection bordelaise…
Les sarments du Médoc. Ces confiseries en forme de sarments de vigne sont faites avec du chocolat additionné d’un parfum  : menthe, orange, café…
La tourtière. Pâtisserie faite d’une superposition de couches fines de pâte feuilletée que l’on garnit de pommes, de pruneaux ou encore des deux à la fois. L’ensemble est relevé à l’armagnac.
Les merveilles. On les trouve dans le département des Landes, à base d’œufs, de farine, de lait et de beurre, ces petits beignets sont frits dans l’huile, accompagnement idéal pour déguster thé, café ou chocolat.
Les Dunes blanches. Créées par Pascal Lucas, artisan boulanger, les Dunes blanches sont une spécialité du Ferret. Ces choux à la crème recouverts de sucre sont uniques, ceux qui y ont goûté ne pourront nous contredire. Depuis le mois de juillet 2016, les Dunes blanches possèdent leur boutique à Bordeaux.
Le touron. A Bayonne comme à Saint-Jean-de-Luz et Biarritz, le touron est une pâte d'amandes dorée au jaune d'œuf et cuite au four. On la parfume aux saveurs du pays : au chocolat, au café, aux fruits confits, à la pistache, au piment d'Espelette...


Les cannelés


Les cannelés - Le canelé est une spécialité de Bordeaux.
© seiler – Adobe Stock

Ingrédients : 1/2 litre de lait, 250 g de sucre semoule, 50 g de beurre, 1 gousse de vanille, 1/2 verre de rhum, 2 jaunes d'œufs, 150 g de farine et du beurre pour les moules.
Préparation : 20 minutes la veille puis 1 heure de cuisson
Portez à ébullition dans une casserole les 3/4 du lait avec le beurre, puis retirez du feu et ajoutez le quart de lait froid que vous avez préalablement mélangé aux jaunes d'œufs. Mélangez bien le tout et laisser refroidir.
Quand la préparation est froide, ajoutez le sucre, la farine, le rhum et les graines de la gousse de vanille fendue en deux. Mélanger bien puis passer cette préparation au travers d'une passoire pas trop fine. Laissez ensuite reposer la pâte 24 heures.
Beurrer largement les moules à cannelés, remplissez-les au 2/3 du bord des moules. Faites-les cuire au four à 200° pendant une heure. Démoulez-les dès la sortie du four et les disposez sur une plaque à pâtisserie le temps qu'ils refroidissent.
Servez avec un verre de sauterne frais ou un bordeaux blanc moelleux.
Cette recette est pour 12 cannelés. Attention, ne pas beurrer les moules s'ils sont en silicone.


Les macarons

Ingrédients : Pour 4 personnes – 1 blanc d’œuf, 74 g de sucre glace, 42 g d'amandes en poudre, 10 g de sucre en poudre, 1/2 cuillère à café de colorant alimentaire en pâte, 300 g de chocolat au lait, 21 cl de crème liquide.
Préparation : 40 minutes de préparation.
Mixez le sucre glace avec la poudre d'amandes. Afin que la poudre soit la plus fine possible, passez le mélange au tamis. Battez le blanc en neige, ajoutez le sucre en poudre, le colorant, et mixez jusqu'à ce que le blanc soit figé. Ajoutez ensuite le sucre glace et les amandes en poudre et mélangez délicatement. Mettez la pâte dans une poche à douille et faites des petits tas sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Laissez reposer pendant 1/4 d'heure puis placez la plaque de macarons dans le four à 140-150 °C et porte entrouverte. Laissez cuire pendant 10 minutes. Ce délai passé, sortez la plaque du four et versez un peu d'eau sous la feuille de papier sulfurisé ce qui permettra de décoller plus facilement les macarons.
Pour la ganache à présent, admettons au chocolat. Faites fondre le chocolat au bain-marie. Faites bouillir la crème liquide puis incorporez-la petit à petit dans le chocolat. Placez au réfrigérateur pour que la ganache prenne.
Ne reste plus qu'à garnir les coques et déguster !

Eaux minérales, boissons locales
L'eau minérale Abatilles Sainte-Anne . Cette eau minérale naturelle produite sous la marque Abatilles Sainte-Anne trouve sa source à Arcachon. C'est l'ingénieur dénommé Louis Lemarié qui, en 1923, lors d'un forage pour trouver du pétrole, l'a découverte. En 1925, le corps médical a accordé à cette eau minérale des qualités thermales.
L'eau minerale d'Ogeu-les-Bains. Le village d'Ogeu-les-Bains dans les Pyrénées-Atlantiques est désormais célèbre grâce à son eau minérale gazeuse. La diffusion de cette eau minérale a franchi depuis peu les frontières du grand Sud-Ouest pour arroser tout le territoire national.

Alcools et spiritueux

Vins


Vins - Vignoble de l'Entre-Deux-Mers.
© BP Lamarque

Le Bordeaux. C’est la Gironde, donc (à qui l’apprendra-t-on  ?) qui renferme le plus vaste et le plus connu des vignobles de vins fins du monde. Les 115 200 ha, dont 112 000 ha en AOC (Appellation d’Origine Contrôlée) plantés en vignes, produisent chaque année une moyenne de 6,6 millions d’hectolitres, soit 800 millions de bouteilles vendues. Le sol girondin est surtout riche de diversité. Le département compte 12 700 viticulteurs qui exploitent en moyenne 9 ha chacun, avec cependant un écart-type très important puisque certains propriétaires exploitent moins de 3 ha tandis que d’autres en alignent plusieurs centaines… Plus de 50 appellations différentes et des alliances de cépages minutieuses permettent de produire des crus de belle qualité. Ces vins ont toujours plu à nos voisins britanniques (entre autres) qui ont assuré leur notoriété au fil des siècles. Il ne semble pas prouvé, pour l’histoire, que les tribus gauloises installées en Gironde cultivaient déjà la vigne. Ce qui est certain, c’est que l’invasion romaine a développé le goût de nos ancêtres pour les vins italiens. Aussi décidèrent-ils de planter eux-mêmes des vignes afin d’assurer leur consommation. Durant tout le Moyen Age, le vignoble s’étendit et le commerce s’amplifia.
De grands navires quittaient le port de la Lune vers l’Angleterre et le reste de l’Europe. En 1461, Louis XI créa le Parlement de Bordeaux qui réunissait les plus grosses fortunes locales. Ces riches propriétaires allaient contribuer au développement du vignoble aux XVII e et XVIII e siècles. Durant tout le XVIII e siècle, le commerce enrichit la Gironde et une sorte de frénésie poussa bourgeois et aristocrates à planter en Médoc, dans les Graves et en Saint-Emilionnais notamment. A cette époque, le quartier des Chartrons de Bordeaux battait son plein. C’est là que résidaient les négociants. Le XIX e siècle connut un nouvel âge d’or du vin qui entraîna la construction de prestigieux châteaux. Ces demeures empruntaient à diverses époques des bribes de styles architecturaux, ce qui donne un ensemble de constructions plutôt surprenant. Le siècle s’acheva néanmoins sur une violente attaque de phylloxéra qui obligea à arracher une grande partie du vignoble. Le fléau continua ses ravages durant le XX e siècle. Ce n’est qu’après la guerre que les vins retrouvèrent un nouvel essor.
Les vins de Bordeaux peuvent être répertoriés en grands terroirs viticoles au sein desquels on distingue 57 appellations officielles. Pour faciliter votre découverte des différents crus de la Gironde, on vous conseille de vous munir de quelques guides et prospectus indispensables, d’autant plus qu’ils sont gratuits et qu’ils sont disponibles dans tous les offices de tourisme et dans les maisons des vins.
Le Médoc. La région du Médoc ne produit que des vins rouges qui s’inspirent d’un sol d’une extrême pauvreté  : la grave. Cette langue de terre borde l’estuaire de la Gironde et bénéficie ainsi d’un climat privilégié ignorant les écarts violents de température. Les cépages cabernet et merlot sont judicieusement assemblés pour donner un vin au bouquet floral et fruité lorsqu’il est jeune, capiteux et puissant pour un vin plus vieux. On distingue les appellations génériques (médoc et haut-médoc) et celles correspondant aux villes et villages où ils sont produits  : margaux, pauillac, saint-estèphe, listrac, moulis, saint-julien. En tout, huit appellations distinctes composent le médoc.
La région des Graves et du Sauternais. En remontant la Garonne, toujours sur la rive gauche, s’étend l’aire des Graves (du nom de la terre qui recouvre le sol). Ses vins rouges sont souvent comparés aux médocs bien qu’ils possèdent des qualités propres  : belle couleur rubis, sève marquée et bouquet délicat. De plus, ils ont une belle aptitude au vieillissement. Il faut également prendre le temps de découvrir les graves blancs, très riches en arômes, et eux aussi d’excellents vins de garde. Au sein de ce secteur qui va jusqu’à Langon, se situe l’appellation sauternes, autour de laquelle gravitent d’autres vins blancs, doux, qui possèdent des qualités intéressantes  : barsac et cérons sur la rive gauche, loupiac, sainte-croix-du-mont ou cadillac, entre autres, sur la rive droite de la Garonne. Quatre grandes appellations sont donc à distinguer  : Les appellations graves et pessac-léognan se sont rendues célèbres par quelques châteaux non moins célèbres tels que Haut-Brion, Pape-Clément et Carbonnieux. Le vignoble des Graves a 2 000 ans, ce qui en fait le plus ancien de Bordeaux. Sa superficie avoisine les 5 000 ha pour une production annuelle globale de 32 millions de bouteilles (22 millions de rouges et 10 millions de blancs). N’oublions toutefois pas de citer les graves supérieurs que l’on peut qualifier de liquoreux. En 1987, les châteaux de communes les plus proches de Bordeaux se sont regroupés pour créer l’appellation pessac-léognan.
Aujourd'hui 1 200 ha sur les 5 000 de la région des Graves produisent près de 8 millions de bouteilles (80 % en rouges et 20 % en blancs secs). Les graves rouges se dégustent entre 16°C et 18 °C sur les volailles, les viandes blanches, les fromages et les cèpes. Quant aux graves blancs, secs, ils se servent entre 8°C et 10 °C à l'apéritif, sur un poisson grillé ou en sauce, une salade de coquillages ou une viande blanche.
L'appellation sauternes a atteint une renommée internationale grâce notamment à la notoriété du Château d'Yquem. Seules cinq communes (Sauternes, Barsac, Fargues-de-Langon, Bommes et Preignac) ont le droit de porter la prestigieuse appellation, ce qui représente près de 2 000 ha de vignes pour une production annuelle moyenne de 5 à 6 millions de bouteilles. Mais ce nectar a des exigences draconiennes. Dans le Sauternais, on ne parle pas de vendanges, mais de cueillette, ce qui permet de récolter, par tris successifs, uniquement les raisins obtenus « Pour écriture noble ». De plus, les précieuses grappes ne peuvent être ramassées que par temps sec. On comprend mieux les rendements infimes de ces propriétés : un cep de vigne ne produit qu'un verre de vin alors qu'ailleurs, il fournit une bouteille.
L'appellation cérons est beaucoup plus intime et n'englobe que 3 communes : Cérons, Illats et Podensac. Bénéficiant du même microclimat généré par le Ciron, du même terroir et de la même cueillette manuelle qu'en Sauternais, son vignoble produit logiquement un vin proche des sauternes qui vieillit tout aussi bien.
L'Entre-deux-Mers. Entre Dordogne et Garonne, le vaste terroir de l'Entre-deux-Mers est presque entièrement recouvert de vignes qui produisent essentiellement des vins blancs, secs, fort appréciés. Cette aire géographique de l'Entre-deux-Mers est aussi le berceau de vins blancs liquoreux, de rouges et bien sûr du clairet, un rosé à boire bien frais.
Les appellations entre-deux-mers (1 700 ha), entre-deux-mers haut-benauge (120 ha) et bordeaux haut-benauge (15 ha). Ces trois appellations font découvrir les grands vins blancs secs de la Gironde. Les vignobles remontent au XI e siècle avec l'édification de l'abbaye de la Sauve-Majeure. Les moines assurèrent la prospérité de la région en plantant des vignes. La tradition se poursuit aujourd'hui pour que l'on puisse encore déguster, de préférence jeunes, ces vins à la robe d'or pâle, fruités, élégants et savoureux. Ils sont les compagnons de prédilection des poissons, coquillages et crustacés, mais se révèlent aussi très bien sûr les charcuteries, la terrine de canard, les confits et à l'apéritif.
Les appellations cadillac (255 ha), loupiac (416 ha) et sainte-croix-du-mont (460 ha), situées sur les coteaux de la rive droite de la Garonne, s'inscrivent dans la zone prestigieuse des vins blancs, liquoreux obtenus, comme pour les célèbres sauternes, à partir des grains cueillis au fur et à mesure dès qu'ils sont attaqués par la pourriture noble… le champignon botrytis cinerea .
Cadillac a obtenu sa propre appellation en 1973, mais son vignoble est toujours inclus dans l'aire d'appellation des premières-côtes-de-bordeaux. Son vin blanc moelleux, grand favori des Hollandais et des Flamands, est élégant et aromatique, avec du fruité et de la sève.
Loupiac est un tout petit terroir qui vit depuis des siècles au rythme de la vigne. Son délicat breuvage se déguste tout particulièrement en apéritif, sur les foies gras et les fromages (roquefort) mais également sur les poissons, les volailles et les viandes blanches.
En voisin du loupiac, la sainte-croix-du-mont devient particulièrement savoureuse au terme de trois années de vieillissement en cuve ou en fût de bois.
Les appellations premières-côtes-de-bordeaux (3 320 ha) et côtes-de-bordeaux saint-macaire (46 ha). Sur la rive droite de la Garonne, les premières-côtes-de-bordeaux couvrent 37 communes et forment une bande étroite de vignobles, étalée sur 60 km, du Langonnais au nord de Bordeaux. On y produit des vins rouges et des vins blancs. Les premiers, très colorés, de bonne garde, accompagnent parfaitement les viandes rouges, les civets, la lamproie à la bordelaise et les fromages. Les seconds sont moelleux et se dégustent très frais, en apéritif ou lors d'un repas sur du melon, du foie gras, des viandes blanches ou des fromages à pâte persillée.
Les appellations bordeaux et bordeaux-supérieur. Outre les appellations précédentes, la région de l'Entre-deux-Mers est une grosse productrice de bordeaux et de bordeaux-supérieur qui sont d'ailleurs produits sur l'ensemble de la zone de délimitation des appellations contrôlées bordeaux.
De Saint-Emilion à Pomerol. Traversons la Dordogne pour nous rendre dans un autre terroir d'exception : le Libournais. Là encore, les appellations sont diverses même si le cœur de ce vignoble est Saint-Emilion et ses vins si riches.
Les appellations du saint-émilionnais. Sous ce terme très général, on peut regrouper six appellations d'origine contrôlée distinctes.
L'appellation saint-émilion et l'appellation saint-émilion grand cru s'étendant sur les communes de Saint-Emilion, Saint-Christophe-des-Bardes, Saint-Etienne-de-Lisse, Saint-Hippolyte, Saint-Laurent-des-Combes, Saint-Pey-d'Armens, Saint-Sulpice-de-Faleyrens, Vignonet et une partie de la commune de Libourne, et représentent une superficie de 5 200 ha et une production moyenne annuelle de 280 000 hectolitres.
L'appellation lussac-saint-émilion couvre une superficie de 1 400 ha pour une production moyenne annuelle de 85 000 hectolitres. Elle compte 215 propriétaires et récoltants.
L'appellation montagne-saint-émilion s'étend sur 1 500 ha et ses 250 propriétés produisent 95 000 hectolitres de vin par an.
L'appellation peutguin-saint-émilion représente une superficie de 740 ha, une production moyenne annuelle de 45 000 hectolitres et 130 viticulteurs dont une cinquantaine de coopérateurs.
Enfin, l'appellation saint-georges-saint-émilion est la plus petite tant en superficie, 170 ha, qu'en production, 10 200 hectolitres annuellement.
Les huit autres appellations du Libournais. Les appellations côtes-de-francs et côtes-de-castillon se situent à l'est des appellations du saint-émilion et représentent une superficie de 3 300 ha. Les appellations pomerol et lalande-de-pomerol sont à l'ouest des appellations du saint-émilion et sont séparées par le cours d'eau de la Barbanne. Elles couvrent à elles deux 1 900 ha de vignes qui donnent des crus aux bouquets et saveurs très particuliers et de qualité très régulière. Le petit terroir de Pomerol produit l'un des vins les plus chers du monde : château Petrus.
Les appellations fronsac et canon-fronsac se nichent au confluent de l'Isle et de la Dordogne sur une superficie de 1 100 ha de vignes (800 ha pour fronsac et 300 ha pour canon-fronsac). La production moyenne annuelle est de 600 000 caisses et les 170 propriétaires réussissent ici des vins aux saveurs épicées très caractéristiques.
L'appellation graves-de-vayres, sur la rive gauche au pied de la Dordogne, représente une superficie de 570 ha.
Enfin, l'appellation sainte-foy-bordeaux (190 ha) regroupe une vingtaine de communes localisées dans le prolongement de l'Entre-deux-Mers, au carrefour des départements de la Gironde, de la Dordogne et du Lot-et-Garonne. Moins connue que les autres appellations, elle a engendré cependant des enfants blancs et rouges ainsi que de légers et fruités blancs moelleux qualifiés de sauternes du Libournais.
Les vins du Blayais-Bourgeais. Les premières traces du vignoble de Blaye remontent à la conquête romaine. Au fil des siècles, la vocation viticole de la région s'affirme et c'est en pleine prospérité que le phylloxéra frappe à la fin du XIX e siècle. Cette catastrophe naturelle a pourtant eu un effet bénéfique ; depuis, contraints et forcés par la nature, les vignerons replantent de façon plus cohérente. C'est la renaissance du vignoble tel que nous le connaissons aujourd'hui. Glissons-nous donc jusqu'au nord de la Gironde pour découvrir successivement, les côtes-de-bourg et les côtes-de-blaye, des vins de qualité régulière, en progression constante et aux caractéristiques très diverses.
Les appellations blaye, côtes-de-blaye et premières-côtes-de-blaye couvrent les cantons de Blaye, Saint-Ciers et Saint-Savin et représentent 5 000 ha de vignes et environ 450 producteurs. Les sols, le climat et les cépages donnent une gamme de vins aux multiples arômes : les rouges, à déguster de préférence jeunes, acquièrent fruité et rondeur grâce au merlot, et caractère fleuri et épicé grâce au cabernet sauvignon et au cabernet franc. Du côté des blancs, à servir frais, la muscadelle donne son parfum de muscat, le sauvignon apporte de la fraîcheur, et le colombard unifie les arômes des deux autres cépages.
L'appellation côtes-de-bourg couvre 3 700 ha sur 15 communes : Bayon, Bourg-sur-Gironde, Comps, Gauriac, Lansac, Mombrie, Prignac et Marcamps, Pugnac, Saint-Ciers-de-Canesse, Saint-Seurin-de-Bourg, Saint-Trojan, Samonac, Tauriac, Teuillac et Villeneuve. Plus de 600 viticulteurs réalisent une production annuelle moyenne de 230 000 hectolitres. La force des côtes-de-bourg, c'est d'être de grands séducteurs à tout âge de leur vie. Les rouges se marient admirablement avec les entrées, la cuisine légère, les poissons grillés, les tendres volailles, les grillades et tous les fromages. Les blancs, quant à eux, savent charmer à l'apéritif, avec un plateau de fruits de mer, sur les plats de poisson en sauce, les viandes blanches et les fromages frais.
L'Irouleguy. Accroché aux montagnes de basse Navarre, le vignoble d'Irouleguy a été implanté par les moines de l'abbaye d'Orreaga (Roncevaux). Classé en VDQS depuis 1953 et en AOC depuis 1970, le plus basque des vins ne cesse, depuis lors, de gagner en qualité. Constitué de parcelles pentues arrachées à la montagne, le vignoble est essentiellement cultivé sous forme de terrasses, tant les inclinaisons sont fortes (jusqu'à 60 %). Les rendements y sont très faibles, du fait des faibles densités et des conditions d'exploitation difficiles : environ 40 hl/ha, bien loin du maximum autorisé… Les vendanges sont exclusivement manuelles, ce qui permet de préserver toutes les qualités du raisin et de ne sélectionner que les meilleures grappes.
Les cépages utilisés en rouge et rosé sont le tannat et le cabernet franc, d'origine assez ancienne dans le vignoble, ainsi que le cabernet sauvignon, d'introduction plus récente. Les cépages blancs de l'appellation ont également une origine locale : gros manseng, petit manseng et courbu qui associent arômes de fruits exotiques et notes florales. La Cave des Vignerons du Pays basque vinifie et commercialise la majeure partie des vins d'Irouleguy, soit plus de 5 000 hectolitres répartis en rouges (60 %), rosés (30 %) et blancs.
Le Tursan et le Chalosse. Blotties dans les courbes de l'Adour sur les coteaux caillouteux et argileux, les vignes landaises déterminées d'un climat ensoleillé. Les raisins mûrissent paisiblement en développant les caractéristiques des cépages baroques, gros manseng, petit manseng, sauvignon, cabernet franc et sauvignon, ariloba, tannat, fer servadou ou egiodola utilisés pour la confection des vins de Tursan et Chalosse, blancs, rouges et rosés.
Les vignerons des deux appellations sont désormais unis sous le titre « Vignerons Landais » pour faire connaître la richesse vinicole de leur région et la qualité de leurs vins. Taille courte, conduites traditionnelles, traitements appropriés… tout est fait, dans le pays, pour favoriser naturellement la qualité. Chaque année, ainsi, les dates des vendanges sont décidées en fonction de la maturité des raisins secs. Les vins blancs avec des vinifications très soignées sont débourbés à froid et profitent de fermentations basse température. Les rosés sont des vins de saignée obtenus par une courte macération suivie d'un pressurage rapide. Les rouges, issus de baies totalement égrappées sont vinifiés par cépages. Selon l'origine des raisins et l'âge des vignes, les macérations sont conduites pour donner des vins souples ou plus charpentés en fonction des gammes. On trouve dans les tursan et chalosse, des appellations d'origine « vins délimités de qualité supérieure » comme des vins de pays des Landes et des vins de pays des Terroirs landais qui méritent sans doute de sortir de l'anonymat. En 2011, le tursan a obtenu l'appellation AOC pour sa cuvée « Impératrice ».
Le vin et ses différences :
- Le vin naturel est obtenu à partir de vignes bio, non traitées, avec une vendange manuelle, une fermentation en cuve, naturelle (aucun ajout), que du raisin.
- Le vin biodynamique est obtenu, comme le vin biologique, à partir de vignes non traitées, sans herbicide sur les sols. Les vignerons se servent de la faune, la flore, la lune ou par exemple les infusions à base de plantes pour entretenir leur domaine.
- Le vin biologique est obtenu à partir de vignes non traitées, sans herbicide sur les sols, mais peut recevoir plusieurs produits pour entre autres stabiliser le vin de la vinification.
- Le vin conventionnel est obtenu à partir de vignes sur-traitées, lors de la fermentation s'y ajoute énormément de produits.

Bières, cidres
La Côte Aquitaine est certes réputée pour sa culture viticole, mais il existe dans cette région des amoureux de la bière qui proposent aux amateurs de bonnes mousses blondes, blanches, brunes ou ambrées, des spécialités artisanales. Rendez-vous compte, un Belge nommé Laurent Lefèvre a même installé sa brasserie à Saint-Caprais-de-Bordeaux. Il n'y a pas de raison pour que la bière ne se fasse pas mousser ! Foisonnement aussi de brasseries basques qu'on achète directement chez de petits producteurs.
Gironde : brasseries Missyl, Frog & Rosbif, de l'Entre-deux-Bières, Bruno Baillarguet, Aliénor, Fleur de Houblon ainsi que L'Atlantique et sa bière à la vodka, brasserie Mira, la brasserie L'Amirale, La Gasconha, Bordeaux Beer Shop. Notez que la capitale girondine possède son association de brasseurs : L'association des brasseurs de Bordeaux.
Landes : brasserie La Séquère, La Vache à Bière, brasserie Rosny, brasserie Jamms, brasserie Hapchot.
Pyrénées-Atlantiques : brasseries Akerbeltz, Etxeko, Bob’s Beer, Eguzki, Oldarki, Belharra, etc.

Alcools, eaux de vie et liqueurs


L’Armagnac. Plus vieille eau-de-vie de France, l’armagnac est connu dès le Moyen Age pour ses vertus thérapeutiques. C’est donc avec la meilleure des consciences que l’on peut s’adonner ici à la dégustation suivie (mais modérée) d’un breuvage sûrement béni. Réparti sur 1 500 ha, le vignoble de l’armagnac occupe le cœur de la Gascogne sur trois départements dont deux se situent en Nouvelle-Aquitaine  : Landes et Lot-et-Garonne. Il est obtenu par la distillation de vins blancs, produits à partir de certains cépages. On distille d’abord le vin dans un alambic en cuivre. On recueille ainsi une eau-de-vie incolore qui peut atteindre 72°. Puis l’armagnac est mis dans des fûts de chêne de 400 à 420 l. Lorsque le vieillissement semble suffisant, le maître de chai assemble plusieurs eaux-de-vie d’origines et âges différents, puis réduit le taux d’alcool à 40°. Une fois mis en bouteille, l’armagnac ne vieillit plus, c’est pourquoi on indique les mentions de vieillissement sur l’étiquette de la bouteille. On indique toujours l’âge de la plus jeune eau-de-vie qui a été utilisée lors de l’assemblage  : 3-étoiles (au moins 2 ans de vieillissement), VSOP ou Réserve (au moins 5 ans), Napoléon, XO ou extra (au moins 6 ans) et hors d’âge (au moins 10 ans). Le millésime indique l’année de la récolte du vin qui a été distillé sans coupage ni assemblage avec une autre année. Les richesses de l’armagnac se méritent. Elles se révèlent au mieux lorsque l’alcool, servi dans un verre exprès, s’est réchauffé entre les mains et a été longuement humé avant d’être enfin dégusté.
Le Floc de Gascogne. Exclusivement produit dans la zone d’appellation armagnac, le floc de Gascogne se sirote autant dans ses départements pourvoyeurs (les Landes et le Lot-et-Garonne) que dans l’ensemble du Sud-Ouest. Elaboré à partir de moût de raisin frais (2/3) et d’armagnac (1/3), il titre de 16 % à 18 % d’alcool. Blanc ou rosé, il se boit généralement en apéritif frais ou glacé, mais de préférence sans glaçon qui en diluerait trop les sucs. Une AOC honore sa qualité depuis 1990.
L’Izarra. Signifiant « étoile » en basque, l’izarra est une liqueur à base de plantes. Verte ou jaune, elle se sert en digestif ou version plus moderne, en cocktail avec du jus d’ananas ou de pamplemousse ou encore avec des sodas. La première étape de sa fabrication passe par la distillation dans un alambic de cuivre doré, ensuite la liqueur vieillit dans des fûts de chêne. L’izarra, désormais, ne se fabrique plus à Bayonne, mais on la trouve dans beaucoup de magasins du Pays basque. Izatonik, mojito basque, sorbet à l'Izarra, de nombreuses déclinaisons avec la dernière création de la gamme, l'Izarra 54.
Le Lillet. Kina (comme quinquina) lillet est l’ancien nom de la société Lillet, implantée à Podensac (sud de la Gironde) depuis 1887 et qui produit aujourd’hui environ 900 000 bouteilles par an de cet apéritif singulier, qui devrait faire un retour en force sur la table des gourmets, sous l’impulsion de la jeune équipe à la tête de l’entreprise. A découvrir en commençant par une visite de la maison Lillet, avant de le déguster frappé, en rouge ou blanc.
La Marie-Brizard. Autrefois connue sous le nom d'anisette de Bordeaux, la Marie-Brizard porte le nom de sa maison productrice (Marie-Brizard Roger) fondée en 1755. Issue de la distillation de substances végétales (anis vert, fenouil, écorces d’orange et de citron, iris de Florence, etc.) macérées dans de l’eau-de-vie avec de l’eau pure, cette liqueur translucide titre 25 % d’alcool. Elle se consomme en digestif sur de la glace ou en cocktail.
Le Patxaran. Fabriqué à partir de la macération de prunelles sauvages dans de l’alcool anisé, le patxaran prononcé « patcharane » est une liqueur du Pays basque. La terminaison -aran signifie « prune ».
La Garluche. Cet apéritif artisanal qui tient son nom de la pierre landaise à cause de sa couleur rouille, est fabriqué à Blanquefort. Il s'agit d'un mélange de vin blanc, de rhum et de zestes d'oranges amères.


La distillation de l'armagnac au château Garreau

Le château Garreau, acheté par la famille du même nom en 1919, est situé à cheval sur les départements des Landes et du Gers. Sur ce domaine géré par la quatrième génération, appelé aussi Domaine de Gayrosse, on trouve un pavillon d'accueil et une boutique gourmande et culturelle, l'Ecomusée de l'armagnac, le Musée du vigneron, un auditorium, une salle d'exposition, ainsi que le Musée des alambics, réagencé en 2016 pour une meilleure mise en valeur des onze alambics, dont la reproduction du plus vieil appareil distillatoire connu (3 500 ans av. J.-C.). Les armagnacs sont issus de cépages Baco (80 %), Ugni blanc et folle blanche. Après de subtils mélanges, ils sont élevés dans le chai souterrain du domaine, une vraie particularité. Pendant la distillation, des journées d'initiation, de dégustation et de découverte sont organisées, ainsi que des repas. Le château Garreau est un lieu d'échange et de transmission. En été aussi les portes s'ouvrent aux producteurs et artisans locaux pour une journée découverte. De grandes tables sont installées devant l'Ecomusée. Les visiteurs sont invités à faire leurs emplettes pour réaliser un grand pique-nique, et pourquoi pas, terminer la journée par la promenade botanique ou le parcours nature.

Sports et loisirs


Sports et loisirs - Footing sur le Le pont Jacques-Chaban-Delmas.
© Vincent Bengold – OT Bordeaux

Côté terre ou mer et même dans les airs, balades oisives, sportives ou carrément insolites, à sensations fortes, la Côte Aquitaine a plus d'une idée loisir dans son sac. Il n'est pas trop commun de dire qu'il y en a pour tous les goûts. A découvrir, une multitude de terrains de jeu pour une infinie variété d'activités sportives et ludiques pour tous âges.


Sensations fortes à Aqualand Agen

A deux pas du département des Landes, c'est le site idéal pour trouver la fraîcheur lors des brûlantes journées d'été et pour combler les amateurs de sensations fortes. Direction le Lot-et-Garonne voisin ! Alors que le parc mécanique bat des records de fréquentation, Walibi Sud-Ouest a ouvert en 2018 un Aqualand sur une zone de 5 hectares aux portes d'Agen. Après avoir ouvert une première partie en 2017 (avec une piscine à vagues de 1 600 m², une pataugeoire, des jeux d'eau et 5 toboggans), ce nouvel Aqualand, le plus grand parc aquatique de France, va ravir petits et grands... mais aussi les plus téméraires avec de nombreux toboggans à sensation. Les plus courageux peuvent ainsi braver le plus haut toboggan d'Europe, qui culmine à 28 mètres, avec une pente de 80° au démarrage. Les autres peuvent toujours profiter de bains ludiques plus calmes ou de moments de détente à l'ombre. Côté pratique, les deux parcs sont indépendants et un tarif combiné à tarif préférentiel Walibi + Aqualand a donc été mis en place. Petits et grands passeront une journée trépidante avec pour la restauration des espaces pique-nique.
Aqualand Agen  : Château de Caudouin – Roquefort. ✆ 05 59 96 58 32. Calendrier d'ouverture et informations sur www.parcagen.fr

Activités de plein air
Le mascaret est une vague qui remonte la Gironde, sur laquelle on peut surfer sur plusieurs kilomètres à l'intérieur des terres.
On peut pratiquer le ski nautique sur le lac de Biscarrosse (40), handi-ski également.
Pratique de la voile sur les lacs de Hourtin (33), Biscarrosse (40) ou Soustons (40 - handi-voile).

Randonnées pédestres


Randonnées pédestres - Randonnée dans le Béarn
© JACQUES.MOISSONNIÉ – XILOPIX
Balade tranquille en forêt des Landes… La marche à pied permet sans doute de découvrir la région d’une manière unique avec plus de 6 000 km de sentiers balisés qui sillonnent les paysages les plus variés. Le littoral, lui-même, offre une grande diversité de curiosités qui ne sont souvent accessibles qu’à pied. On y saisit l’occasion idéale de découvrir la forêt de pins, les anciens marais, les rives des canaux, les étangs et courants, la dune et l’océan, le temps d’un circuit de quelques kilomètres. Approchée en douceur, la végétation particulière des lieux se dévoile : la dune et ses oyats, ses chardons bleutés, ses œillets, ses immortelles argentées, la forêt entièrement boisée de pins maritimes, d’arbousiers, de chênes et de genêts, les lacs bordés de roseaux et de joncs… D'Hendaye aux portes de l'Espagne à la pointe du Verdon à l'embouchure de l'estuaire, c'est 400 km de randonnées qui alternent entre piste, chemin dans les forêts et plages qui longent le littoral de la côte Aquitaine.
En approchant les Pyrénées, les choses changent. C'est un voyage en montagne basque, une randonnée sportive dans les canyons qui vous sont proposés. Il faut avoir envie d’apprendre la faune, la flore, l’histoire et les traditions locales de ce pays. Plusieurs chemins de petites et grandes randonnées permettent ces rencontres dont notamment  : les sentiers d’Emilie, le GR10 qui vous fait découvrir les Pyrénées d’ouest en est, les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle dont le chemin d’Arles (GR653) et celui du Puy (GR65)… Le plus souvent, ces chemins sont également praticables à vélo ou à cheval.


Trains urbains et touristiques

Le petit train continue de séduire petits et grands  ! Ce moyen de locomotion permet de découvrir en toute tranquillité les multiples paysages de la région  : cheminer dans les villages, au cœur des ruelles typiques et des maisons basques pittoresques, parcourir les principales curiosités de sa ville, traverser les vignobles et les châteaux de Saint-Emilion ou encore gravir le mont Baïgura pour jouir du panorama de 360° sur les Pyrénées et contempler la faune et la flore. Au cœur des villes, des villages ou des montagnes, le petit train touristique assure de charmantes et reposantes escapades. Alors, en voiture et toujours pour un prix très modique ! Petits trains de la Rhune à Sare (64), du Cap-Ferret (33), mais aussi à Hendaye, Saint-Jean-de-Luz, Biarritz, Arcachon, etc.
Le train à vapeur de Guîtres à Marcenais. L'Association des amis du chemin de fer de la vallée de l'Isle a remis sur les rails de vieux trains à vapeur pour une aventure touristique et historique de Guîtres à Marcenais, soit un voyage d'une quinzaine de kilomètres. Un arrêt est prévu au moulin de Charlot, un coin de nature propice à la promenade et à la détente. Au retour en gare de Guîtres, si le cœur vous en dit, peu de place au doute, le mu s ée du Chemin de fer de la vallée de l'Isle au nord du Libournais vous ouvre ses portes et dévoile les objets ayant appartenu à d'anciens trains, aujourd'hui disparus, ainsi que ses locomotives à vapeur ou diesel entourées de leurs wagons d'époque et restaurées à l'identique. www.trainguitres.fr

Randonnées à cheval et à dos d’âne
Un moyen de locomotion idéal pour découvrir de façon originale les sentiers battus de la Côte Aquitaine. Rien de mieux en effet que de chevaucher à grand galop ces étendues de sable, de forêt, de campagne, de parcourir les terres vierges chargées d’histoire… Cavaliers débutants, confirmés ou chevronnés, petits et grands, il y en a pour tous les goûts, pour tous les niveaux et pour tous les prix. Un excellent moyen pour parcourir agréablement la région et approcher de près la faune sans trop la perturber et cela grâce à la présence d'un très grand nombre de centres équestres.
De la randonnée équestre à l'histoire. Tous les week-ends entre le 14 juillet et le 15 août, sont organisées des randonnées équestres originales. En effet, il vous est proposé d'entrer au galop dans l'histoire, jusqu'au château de Castegens en Gironde où se déroule le désormais célèbre spectacle son et lumière de la bataille de Castillon (qui mit fin à la guerre de Cent Ans). www.tourisme-aquitaine.fr

Balades à vélo, cyclotourisme et VTT
Pistes cyclables (dont 500 km de site propre sur le seul littoral), itinéraires paisibles, chemins et sentiers balisés... La Côte Aquitaine déroule aux rois de la petite reine un véritable tapis rouge. Que dirait-on, par exemple, de descendre du train à la gare d'Arcachon, d'embarquer son vélo jusqu'au Cap Ferret et de s'offrir pour le retour – il faut être courageux, mais ça vaut le détour – à 85 km de pistes traversant et longeant tour à tour villages ostréicoles, réserves naturelles de prés salés et autres petits ports de pêche… L'estuaire de la Gironde, la forêt landaise, les grands vignobles bordelais, la vallée de la Leyre, la côte atlantique, les bastides perchées, le chemin de Saint-Jacques et bien sûr les Pyrénées sont autant de lieux à découvrir sur bicyclette sur d'anciens chemins de gemmeurs, des voies ferrées abandonnées (et aménagées, pour s'éviter l'inconfort des travées !) ou des tracés entièrement neufs. Ce ne sont, cette fois, pas moins de 2 000 km de pistes balisées et classées par difficultés qui s'ouvrent aux VTTistes. Les sites labellisés pour la Fédération française de cyclisme offrant à ceux qui fréquentent la garantie de rouler sur des sentiers balisés, régulièrement entretenus, accessibles à tous les niveaux et les structures de structures d'accueil (location, lavage, réparation, information...). Certaines pistes cyclables se transforment petit à petit en voies vertes, plus larges, accessibles non seulement aux cyclistes, mais aux personnes à mobilité réduite et aux rollers. En Gironde, dans les Landes et dans les Pyrénées-Atlantiques, certains itinéraires de randonnée pédestre sont accessibles aux VTT. Et depuis 2 ans déjà, au départ d'Arcachon, partez pour une traversée de la côte Atlantique jusqu'à Hendaye, aux portes de la frontière espagnole ou le Pays basque vous attend sur la plus longue véloroute de France : la Vélodyssée. Les renseignements sont fournis par les comités départementaux du tourisme (CDT). Ceux qui recherchent, au final, les sensations fortes voient promettre de grands moments à parcourir les pistes de ski de fond dans les stations pyrénéennes. Cela se fait notamment au Somport, à Iraty, au col de l'Aubisque ou à la Pierre-Saint-Martin.

Baignade
Si la Côte Aquitaine, c'est bien sûr un océan à perte de vue, ce territoire accueille aussi le plus grand lac d'eau douce de France : le lac d'Hourtin et de Carcans. Classé réserve naturelle, le site constitué de dunes de sable et de forêt de pins s'étend sur près de 6 000 hectares. En réalité, c'est une route des grands lacs landais qui se profile le long du littoral grâce à la formation de dunes de sable qui empêche l'eau de s'écouler vers l'océan. Il y a donc le lac d'Hourtin, mais aussi le lac de Lacanau, le lac de Cazaux et le lac de Parentis-en-Born. Les amateurs de baignade et de farniente n'hésitent pas à investir les lieux lorsque les premiers rayons de soleil percent les nuages. D'autres activités peuvent aussi se pratiquer sur le site, mais ça, c'est une autre histoire.
Renseignements : www.tourisme-gironde.fr

Tourisme fluvial
Croisière au fil de l’eau. De la Gironde au Pays Basque, pour découvrir les trésors cachés de la Côte Aquitaine, n'hésitez pas à quitter la terre. Sur l'eau, vous observerez un autre paysage de la Gironde, des Landes et du Pays basque. Plusieurs formules vous sont proposées par les office de tourisme de ces trois secteurs, en voici quelques exemples. A Bordeaux, on vous invite à embarquer dans le Burdigala pour une balade (sur la Garonne) commentée des plus belles façades classées au patrimoine mondial de l'Unesco. Renseignements : www.croisieresburdigala.fr. Du côté des Landes, c'est à bord de la Hire que vous glisserez le long du fleuve Adour et plongerez en pleine nature, le regard fixé sur le rivage à l'affût du moindre mouvement d'une faune riche en espèces. Renseignements : http://croisadour.free.fr. Enfin, dans le Pays Basque, l'offre est riche, mais nous vous proposons, une belle aventure à bord du voilier Marloi, à la découverte des côtes sauvages de l’Euskal Herria. Sans oublier les mini-croisières au départ de Saint-Jean-de-Luz, Ciboure, Hendaye, Bayonne ou encore Capbreton.

Plongée sous-marine
Plongeurs occasionnels et confirmés, vous avez le choix entre un grand nombre de clubs de plongée sur le littoral Aquitain. Avec le Comité interrégional Atlantique Sud représente la Fédération française d'études et de sports sous-marins (FFESSM) sur son territoire de responsabilité qui comprend la Côte Aquitaine, retrouvez tous les clubs qui sont recensés sur le site www.plongee-cias.org.

Spéléologie
La pratique de la spéléologie est réglementée par la Fédération française de spéléologie. Il existe une fédération dans chaque département de la Côte Aquitaine. Renseignements sur le site www.club.quomodo-com/ffspeleo-csra qui recense les clubs et également dans la rubrique loisirs des communes de la région du guide.

Parcours dans les arbres
La Côte Aquitaine riche en forêts se prête bien à ce genre d'activité. De nombreux parcs d'accrobranches vous attendent : Cap Ferret, Gujan-Mestras, Preignac, Soustons, Anglet, Urrugne...
Renseignements : www.loisirs.fr/Aquitaine/Accrobranche.html

Alpinisme, escalade et via-ferrata
Le comité régional Aquitaine fait partie de la Fédération française de la montagne et de l'escalade qui depuis 1945 assure la promotion et le développement en France de l'escalade, de l'alpinisme, du canyonisme, de la randonnée de montagne, de la raquette à neige et du ski-alpinisme. Le comité régional, quant à lui, se charge plus spécifiquement du développement sportif territorial, du soutien et de la représentativité des associations.
Renseignements : www.craquitaineffme.fr

Golf
Dire que le premier golf d’Europe continentale fut créé dans la région (à Pau en 1856 pour être tout à fait précis) suffirait à attester, sans doute, l’authenticité de la tradition golfique sur la Côte Aquitaine. En 150 ans, presque, les greens ont fait des petits. Les golfeurs peuvent ainsi découvrir, sans lâcher leur club, la diversité des paysages, de la Gironde au Pays basque. Ils en profitent d’autant mieux que la douceur du climat permet de jouer toute l’année. Les golfs du secteur sont le cadre de compétitions internationales comme le Grand Prix des Landes de golf à Hossegor en juillet, la Golf Biarritz Cup, l’une des plus anciennes compétitions de golf amateur, en juillet aussi ou le Golf Makilas Pro Am, à Biarritz en octobre. Chantaco, Chiberta, Arcangues, Ilbarritz sont parmi les plus beaux golfs du Pays basque. Une brochure éditée par le Comité régional du tourisme Aquitaine présente les sites golfiques de la Côte Aquitaine.

Chasse, pêche et nature
Chasse, pêche... et traditions (nom d'un parti politique). Toutes ces pratiques sont toujours le prétexte à des discussions passionnées. Un grand terrain de jeu sur la Côte Aquitaine qui n'est pas en reste dans ce domaine, avec des chasses dites sensibles, comme celle de la palombe et dans des réserves privées dans les Landes. Côté pêche, chaque département de la Côte Aquitaine possède sa fédération, laquelle œuvre au quotidien pour gérer, protéger et valoriser des kilomètres de rivières et des hectares de plans d’eau. Garonne, Adour, Gaves, Nive et autres rivières font aussi le bonheur des passionnés. Gironde : www.peche33.com. Les Landes : www.federationpeche.fr/40/. Pyrénées-Atlantiques : www.federation-peche64.fr. 

Chasse
La chasse en Côte Aquitaine est une activité très répandue. Chasse à courre, battues, chasse aux gibiers d'eau, sangliers, palombes... Différentes techniques employées avec un savoir-faire parfois ancestral.

Pêche
Si les baleines se font rares sur la côte atlantique, la variété des espèces susceptibles de mordre un hameçon aquitain demeure plus qu’honorable. Le département des Pyrénées-Atlantiques offre des potentialités uniques en France et en Europe pour un pêcheur sportif pratiquant la mouche, le toc ou le lancer dans la Nive et la Nivelle. Côté eau douce, la région déroule un linéaire de 2 800 km de cours d’eau dont plus de 1 700 km sont classés à truites et à saumons. Tous les biotopes aquatiques d’eau vive y sont représentés. On trouve, dans ce coin d’Aquitaine, presque tous les poissons des rivières de France. Il est donc possible de pratiquer toutes les pêches existantes.
Côté mer, Hossegor, le bassin d’Arcachon, Saint-Jean-de-Luz, sont autant de lieux paradisiaques pour le pêcheur. Le littoral aquitain regorge en effet de poissons  : bars, turbots, maigres, soles, dorades, raies, chiens de mer…
A partir de Saint-Jean-de-Luz ou Biarritz, les amateurs de sensations peuvent s’offrir une partie de pêche au large avec de vrais professionnels et ramener, peut-être, des thons et des requins. Les autres testeront la pêche originale qu’est le surf-casting, pratiqué sur les plages océanes. On a besoin, pour ce faire, d’une canne de 4,50 à 5 m, de 300 m de fil robuste, d’un moulinet inoxydable, de biceps itou et de patience...

Ornithologie
Parc ornithologique du Teich (33) : oiseaux sauvages à observer dans un espace naturel préservé, aménagé pour accueillir les oiseaux sauvages et favoriser leur observation par le public sur 110 hectares de boisements, prairies, marais et lagunes. Renseignements : www.parc-ornithologique-du-teich.com

Astronomie
L'observatoire d'astronomie de Dax est un des premiers observatoires amateurs de France, tant pour ses équipements que pour ses travaux. Le lieu est ouvert au public certaines nuits. L'observatoire participe chaque année à la Nuit des Etoiles qui a lieu partout en France et organise une nuit portes ouvertes pendant les vacances d'été, à laquelle participe un astronome professionnel pour une conférence. Egalement, la Société Astronomique de Bordeaux (SAB) qui réunit les amateurs d'astronomie.
Renseignements : obsdax@wanadoo.fr – www.astrosurf.com/obsdax – http://astrosurf.com/sab33 

Dans les airs
Le Sud-Ouest a eu et a, une vocation en matière d'activité aérienne, l'hydraviation est née à Biscarrosse (musée de l'hydraviation Latécoère), l'armée de l'air a une base aérienne 106 à Bordeaux-Mérignac et 118 à Mont-de-Marsan alors que Dax possède une école de pilotage d'hélicoptère.

Baptêmes de l’air
Baptême de l'air en planeur à Biscarrosse (40) : Biscarrosse Olympique Planeur (http/boplaneur.pagesperso-orange.fr). Baptême de l'air en hélicoptère à Arcachon (33) : Cap Adrénaline (www.aeroclubandernos.com). Baptême de l'air à Anglet (64) : aeroclub-basque.com ; baptême de l'air en ULM/paramoteur avec Aventure 64 (www.paramoteur64.com). Baptême en hélicoptère à Biarritz (64) : www.sport-decouverte.com/bapteme-air-helicoptere-biarritz.html

Montgolfière
Baptêmes de l'air en montgolfière en Gironde et Pyrénées-Atlantiques. Vol libre d'1 heure avec participation à la préparation (gonflage du ballon). Renseignements : http://aquitaine-montgolfieres.fr ; et dans les Pyrénées Atlantiques : www.sudouest-montgolfiere.fr

Parapente – deltaplane


Parapente – deltaplane - Parapente sur la dune du Pyla
© DOMINIQUE MARIOTTI – Fotolia

La Fédération française de vol libre en Nouvelle-Aquitaine dont dépend la Côte Aquitaine, c'est quatre disciplines : parapente, deltaplane, cerf-volant et kite-surf. 3 écoles, 5 clubs et 13 sites agréés en Pyrénées-Atlantiques et Gironde. Renseignements :
www.pyreneesatlantiques.com ou ligue-aquitaine.ffvl.fr ou www.parapente.fr.com 
A Saint-Pée-sur-Nivelle avec Adventure Côte Basque paramoteur : www.cotebasqueparamoteur.fr

ULM
Biscarrosse (40), école de pilotage et baptêmes à bord d'ULM et ULM hydro ou d' une réplique de chasseur Fokker : Le vol des aigles – www.levoldesaigles.com. A Soulac (33), ULM pendulaire : renseignements www.adrenactive.com

Parachute ascensionnel
Parachute ascensionnel sur le lac de Biscarrosse (40) : www.loisirs.fr/handiski-club-du-sud-ouest-biscarrosse.html ou à Carcan-Maubuisson (33) : www.loisirs.fr/au-petit-mousse-carcans-maubuisson.html – Air Evasion Biarritz Parachutisme : biarritz-parachutisme.com – Paral'aile à Ciboure : www.paral-aile.fr › parachute-ascensionnel - Vertical T'air Parachutisme Arcachon : www.verticaltair.com.

Chute-libre
Nombreuses possibilités pour tenter la chute libre (baptêmes, écoles). Bordeaux (33) : www.adrenaline-parachutisme.com ; et Mimizan (40) et son école de parachutisme, Cigogne chute libre. Renseignements : www.cigogneschutelibre.com.

Saut à l’élastique
Possibilité de tenter l'expérience à l'intérieur du parc Bisc'aventures (Biscarrosse, 40). Renseignements : www.aventurier.fr. ou à l'Isle-Jourdain à 2 heures de Bordeaux, tout en haut des 50 mètres du viaduc. Une activité proposée par l'équipe d'Oxygène 33 installée à Pessac. Renseignements et réservation obligatoire au 06 82 81 86 26 ou sur www.oxygene33.com . Evolution2/Accrobranche à Anglet : https://www.office-des-sports-du-pays-basque.com

Cerf-volant
Renseignements auprès de la Fédération française de vol libre : www.pyreneesatlantique.com

Sports d’hiver
La montagne pyrénéenne offre dans un cadre somptueux toutes les possibilités de sports des neiges. Du ski de piste au ski de fond, en passant par les snow-parks, le scooter des neiges, ou de somptueuses randonnées en raquettes, vous trouverez certainement votre bonheur. Découvrez des stations familiales, miniatures ou dynamiques, qui ont chacune leurs charmes et spécificités.

Sports à sensation

Sports nautiques


Sports nautiques - Surf
© Bacalao – Fotolia
Le surf est sans conteste l’un des sports de glisse les plus répandus en Côte Aquitaine. Originaire des îles Hawaï (où il constituait une épreuve initiatique réservée aux futurs rois), le surf a débarqué en Europe via les plages biarrotes. En 1956, le scénariste Peter Viertel visitait Biarritz pour les besoins du tournage du Soleil se lève à l’ouest adapté du roman d’Hemingway. Fasciné par les rouleaux qui déferlaient, il fit venir sa propre planche de Californie et se lança à l’assaut des vagues, sous le regard, on s’en doute, éberlué des autochtones… Un an plus tard, à son retour sur la côte basque, il rencontrait de Rosnay, Rott, Barland et Hennebute, fondateurs du premier club de surf français  : le Waïkiki Surf Club. Depuis, la passion de la glisse a fait quelques émules. Grâce à leurs spots très réputés, les côtes basques et d’Argent attirent des surfeurs de toute l’Europe.
L’esprit du surf s’est même transformé en art de vivre (le fameux aloha spirit ), entraînant dans son sillage l’apparition de magasins de sportswear, ateliers de fabrication de planches, stages et cours, publication de magazines spécialisés et autres compétitions internationales. C'est aujourd'hui une véritable industrie et une activité touristique de 1 er plan. Grandes fêtes plus que compétitions, le Biarritz Festival Surf, le O’Neil Surf Challenge, le Gotcha Lacanau Pro et le Rip Curl Pro attirent, chaque été, des milliers de spectateurs et des légendes vivantes du surf venues d’Hawaï et du monde entier. Ceux qui trouvent ce sport trop risqué peuvent tenter le bodyboard. Et pour ceux qui ne veulent pas se mettre à l’eau, il vous suffit de vous familiariser avec le vocabulaire ultra pointu (les aerial , roller , take-off et autre bottom turn …), pour aller frimer en terrasse  ! Liste des clubs affiliés à la Fédération française de surf sur www.surfingaquitaine.com

Sports d'eaux-vives
Idéal pour découvrir des paysages inaccessibles à pied. Les torrents et les rapides qui dévalent les Pyrénées aquitaines se prêtent au jeu des petites frayeurs que l’on aime se faire et des bains parfois forcés. Aussi le rafting, le canyoning, la randonnée aquatique et l’hydrospeed proposent-ils dans la région leur lot de fortes émotions. Dans le patois local, on nous parle de gave, de nive de luy (prononcez loeil), mais dans tous les cas, le mot désigne une rivière.

Bien-être et remise en forme
Plusieurs centres de bien-être et de thalassothérapie ont ouvert ces dernières années, aussi bien sur la côte atlantique que dans les terres néo-aquitaines. Notons la Thalasso à Biarritz (64), ainsi que Hélianthal à Saint-Jean-de-Luz (64), Thalazur à Arcachon (33), Therme à Préchacq-les-Bains (40) ou le Thalasso Serge Blanco à Hendaye (64) qui côtoie l'Espagne.

Thermalisme
Dax, Cambo-les-Bains, Saubusse, Barbotan, Saint-Paul-lès-Dax, Eugénie-les-Bains sont quelques exemples de villes thermales du Sud-Ouest. Dax, première ville thermale de France, accueille chaque année environ 50 000 curistes. Toute une économie s'articule autour de ces séjours de trois semaines pendant lesquelles ces curistes consomment, se divertissent, achètent, et dégustent « local ». A l'heure du bien-être, les établissements thermaux se sont développés et adaptés de façon à accueillir une autre clientèle, souvent plus jeune, adepte de soins dits de confort. Le thermalisme et la thalassothérapie sont aujourd'hui des options incontournables dans nombre d'hôtels et de résidences hôtelières dans le Pays basque : Biarritz, Hendaye, Anglet...

Thalassothérapie
Ce n’est pas pour rien que le mot thalassothérapie (de thalassa et therapei voulant dire « soigner par la mer » en grec) fut inventé en 1865 par un Aquitain, le docteur de La Bonnardière, originaire d’Arcachon. Depuis la plus haute Antiquité, on a reconnu l’intérêt médical de l’eau de mer et du climat marin. La Côte Aquitaine a su mettre à profit les vertus thérapeutiques naturelles de son environnement à travers de nombreux centres de thalasso. Rien de mieux, pour retrouver son bien-être, que de profiter des bienfaits relaxants de l’eau de mer, des algues et des boues marines, dans ces centres réputés de Biarritz, Hendaye, Saint-Jean-de-Luz et Arcachon, pour ne citer qu'eux. Hôtel du Palais, Le Miramar, Serge Blanco, Thalazur, etc. sont quelques-uns des fleurons de la thalassothérapie moderne dans les complexes hôteliers de la Côte basque.


Vinothérapie

La vinothérapie est la dernière découverte en matière de soins esthétiques et de bien-être. Les propriétés du raisin et de la vigne, sous différentes formes, sont utilisées pour la détente et les soins anti-âge par des massages ou des bains. Seul le centre de Caudalie, à Marcillac, propose ces soins uniques en France, alliant les vertus d’une eau de source naturellement chaude, riche en minéraux et oligo-éléments, à des extraits de vigne et de raisin pour lutter contre le vieillissement en proposant un programme de soins exclusifs dans un environnement d'une rare beauté. Et pour ne rien gâcher, le cadre du centre de Caudalie est tout simplement magnifique. Renseignements : www.sources-caudalie.com.

Festivals et manifestations

Gironde

Fêtes


PRINTEMPS DES VINS DE BLAYE CÔTES DE BORDEAUX
À la citadelle de Blaye
Blaye
✆  05 57 42 91 19
www.printemps.vin-blaye.com
info@vin-blaye.com
A partir d´avril 2020. Animations et atelier sur réservation uniquement sur place le jour même, dans le Couvent des Minimes.

Déjà 26 ans que Blaye régale les visiteurs avec Le Printemps des Vins. C’est dans la célèbre Citadelle Vauban de Blaye, face au plus vaste estuaire d’Europe, inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco, que se réunissent chaque mois d’avril près de 90 vignerons. Les amateurs de vin se pressent à cet événement remarquable, qui ne manque pas de convivialité. En effet, pendant deux jours, ateliers, animations et balades sont au programme : visite guidée de la Citadelle, démonstrations de tonnellerie, course de garçons de café, initiation à la dégustation, atelier peinture au vin… Cette nouvelle édition du Printemps des Vins de Blaye Côtes de Bordeaux ne manquera pas de vous surprendre !


BORDEAUX FÊTE LE FLEUVE
Bordeaux
✆  05 56 00 66 00
www.bordeaux-fete-le-fleuve.com
otb@bordeaux-tourisme.com
Juin 2021.

En alternance, une année sur deux avec la fête du Vin, ces deux fêtes constituent un élément majeur de la vie culturelle bordelaise. Afin de célébrer la Garonne, la ville a déjà accueilli le Belem, ce magnifique bateau-école qu'il est possible de visiter, ainsi que le départ de la Solitaire-Urgo Le Figaro. Tout le long des quais, des stands et des animations mis en scène au sein d'un village éphémère, animé et gourmand, rendent le paysage agréable au cours de la journée. Des feux d'artifice ouvrent et clôturent la fête, des concerts et autres expositions ponctuent ces dix jours d'allégresse. Les enfants ne seront pas oubliés avec de nombreuses animations sportives, ludiques ou culturelles.


BORDEAUX FÊTE LE FLEUVE - Bordeaux fête le fleuve.
© Steve Le Clech


LES ÉPICURIALES
Allées de Tourny
Bordeaux
www.epicuriales.com
En juin. De 11h à 1h du matin. Restauration.

Pour sa 26 e édition, Les Epicuriales font la part belle à la gastronomie bordelaise. Les célèbres allées de Tourny se parent de couleurs festives et prennent des allures de guinguette et de village champêtre ! Dans ce lieu éphémère dans lequel se pressent les touristes et les Bordelais, on s’attable aux terrasses des grands chefs, qui délaissent pour l’occasion leur quartier et proposent de grands plats à petit prix. Une vingtaine de restaurants (la liste est sur le site de la manifestation) vous accueillent pendant 11 jours de la fin de matinée jusqu’au milieu de la nuit pour fêter le vin, la cuisine et la convivialité.


LES MÉDIÉVALES DE L'ESTUAIRE
Parc de l'Esconge
Bourg
✆  06 87 15 43 93
www.medievales-estuaire.fr
lesmedievalesdebourg@gmail.com
Fin août. Pass 1 jour 9 €, pass 2 jours 13 €, pass famille 28 €.

Oyez, oyez, demoiselles et damoiseaux ! Tous les derniers week-ends d'août, l'association Les médiévales de Bourg (sur les bords de l'Estuaire de la Gironde) organise au pied des remparts de Bourg-en-Gironde, une célèbre foire à la mode du Moyen Âge. Le temps de ce festival, baptisé Les Médiévales de l’Estuaire, plusieurs animations sont prévues autour de la période médiévale. Comme au temps de l'empereur Charlemagne et du roi Clovis, venez applaudir ou jouer avec de joyeux troubadours, des ménestrels, des cracheurs de feu, des fauconniers, des chevaliers, des archers, des artisans et des marchands. La convivialité est à son comble lors du banquet médiéval !


GUJAN-MESTRAS EN FÊTES
Lac de la Magdeleine
Gujan-Mestras
✆  06 80 44 67 13
www.gujanmestrasenfetes.com
Mi-août. Entrée gratuite. Restauration. Fête foraine, concerts, concours de pétanque, feux d'artifice.

Tous les ans, à la mi-août, les habitants de Gujan-Mestras et de toute la Gironde se retrouvent autour du lac de la Magdeleine, au milieu de la forêt de pins à l'occasion d'une grande et belle fête populaire et conviviale. Au programme : des concerts, des spectacles, des stands de restauration et de dégustation de vins et champagnes, une bodega pour s'amuser jusqu'au bout de la nuit et une fête foraine avec des manèges pour les petits et les grands. Attention, pour faire partie de Gujan-Mestras en fête, vous devez arborer la tenue des lieux : haut blanc, bas noir et bandana noir. On s’y retrouve en 2020 ?


PRINTEMPS DE LA FORÊT DU BOURGAILH
160, avenue de Beutre
Pessac
✆  05 56 15 32 11
3 ème week-end d’avril.

Chaque année, en avril, les amoureux du jardin et de la nature se donnent rendez-vous au Printemps de la Forêt du Bourgailh. A l'orée de la Forêt du Bourgailh, cette fête de plein air organisée par la Ville de Pessac et l'association Ecosite du Bourgailh, propose des stands de conseils et d'échanges, un marché aux plantes par des horticulteurs privilégiant qualité et originalité, et de produits gourmands mettant en valeur la gastronomie locale. De nombreuses animations de sensibilisation au respect de l'environnement sont également proposées par les associations au sein d'un village écocitoyen. Le public est alors invité à découvrir les actions en faveur de la protection de la nature et à s'initier aux diverses techniques durables. Ainsi, tout au long de ce week-end festif, vous profiterez de nombreuses animations et d'ateliers pour les enfants, sans oublier les spectacles originaux, la grande ferme et des pauses musicales.

Foires – Salons


Vinexpo

Vinexpo, le salon international du vin et des spiritueux réservé aux professionnels, se déroule à tour de rôle à Bordeaux et à Hong Kong. En 2017, le salon s'est tenu au 2 cours du 30-Juillet à Bordeaux. Ainsi donc, en toute logique, la prochaine édition à Bordeaux aura lieu du 13 au 16 mai 2019, puisque l'édition de 2018 se tiendra en Chine. Pour vous donner un petit aperçu de l'ampleur du phénomène, l'an dernier il y a eu 2 300 exposants venus de 44 pays et plus de 40 000 visiteurs de 151 nationalités qui ont découvert les 40 000 mètres carrés de stands de Vinexpo. Le succès de ce salon est retentissant et depuis il a fait des petits !


LES AUTOMNALES DE L'ART
Barsac
✆  06 87 34 64 35
www.barsac.fr/art-vin-et-patrimoine
mairie@barsac.fr
Mi-octobre. Gratuit pour les visiteurs.

Organisé par l'association « Art Vin et Patrimoine » soutenue par les viticulteurs et la Ville de Barsac, le festival des Automnales de l'Art est devenu un des rendez-vous incontournables de peinture, pour initiés et amateurs, adultes et enfants. Depuis 18 ans, les artistes installent leur chevalet dans les rues avec un seul objectif : mettre en valeur le patrimoine architectural et naturel de Barsac. Puisqu'il s'agit d'un concours, chaque toile est jugée, puis les plus belles sont récompensées d'un prix. Le deuxième jour des Automnales de l'Art, la Foire des Arts est organisée à la Salle du Parc Montalivet, il s'agit-là d'une expo-vente à laquelle de nombreux artistes participent.


MAISON BASQUE DE BORDEAUX
7, rue du Palais de l'Ombrière
Bordeaux
✆  05 47 79 41 18
www.euskaletxea.org

Créée en 1947, la Maison Basque de Bordeaux regroupe actuellement environ 700 adhérents. L’association est structurée en sections ayant chacune un fonctionnement indépendant : traditionnel et festif, danses pour enfants et adolescents, apprentissage d’instruments traditionnels, accordéon diatonique, ateliers danses traditionnelles, cours de langue basque tous niveaux enfants et adolescents, atelier cuisine, randonnée pour petits et grands, entraide , jeu de cartes, cours de danse basque pour adultes, initiation et pratique de la pelote, plus rugby et foot. La Maison basque a aussi son épicerie remplie de bons produits basques traditionnels : charcuterie, poissons, viandes, plats cuisinés, légumes, condiments, vins, bières et cidres. Elle participe à des manifestations comme la Fête du fleuve ou le Festival basque de Bordeaux.


SALON INTERNATIONAL DU VIN ET DES SPIRITUEUX
Parc des expositions
2, cours du 30 juillet
Bordeaux
✆  05 56 56 00 22
www.vinexpobordeaux.com
visitor@vinexpo.com
Tous les deux ans. Prochaine édition à Bordeaux en mai 2021. Badge pour les visiteurs de 20 € (en prévente) à 60 € (sur place). Badge producteurs de 80 € à 100 €. Restauration.

Rendez-vous incontournable de Bordeaux, Vinexpo rassemble producteurs, négociants, passionnés et amateurs à l'occasion de ce salon dédié aux vins et spiritueux. Tous les deux ans, c'est ici que se jouent les accords entre marchands et producteurs, que les petits deviennent grands et que les passionnés ont l'occasion de rencontrer les producteurs qu'ils apprécient et de goûter le fruit de leur travail. Bien que les vins se taillent la part du lion, les spiritueux ne sont pas en reste.

Manifestations culturelles – Festivals


ANDERNOS JAZZ FESTIVAL
Andernos-les-Bains
✆  05 56 82 02 95
www.andernos-jazz-festival.fr
A partir du 24 juillet 2020.

En 2018, Andernos Jazz Festival a fêté ses 50 ans ! Une longévité exceptionnelle qui s'explique par la multiplicité de la programmation et la gratuité des concerts. Pendant trois jours de musique jazz, se réunissent près de 30 000 spectateurs dans la jolie ville d’Andernos-les-Bains. En 2020 aura lieu fin juillet, la nouvelle édition de ce festival créé en 1968. Concerts de jazz international, parades dans les rues dans toute la ville, projections de films, scènes en plein air... La musique envahit la ville, les places et la jetée. Andernos Jazz Festival est une référence en termes de programmation. Tous à vos agendas pour ne pas manquer cet excellent rendez-vous musical !


LIVRES EN CITADELLE
Blaye
✆  06 63 30 97 16
www.preface-blaye.fr
Début décembre. Le samedi de 14h à 18h et le dimanche de 10h à 12h puis de 14h à 17h.

Tous les ans, à Blaye, le premier week-end de décembre est à la fête. Pendant deux jours, on célèbre le livre ! Organisée par l'association Préface, la manifestation Livres en Citadelle a pour but de faire rencontrer les auteurs adultes et jeunesse avec le public. Conférences, lectures de conte, animations... La littérature est à l'honneur dans cette belle citadelle de Blaye, qui rappelons-le, est classée au patrimoine de l’Unesco. Ce joli festival se termine par un spectacle d’une heure le dimanche après-midi, de quoi passer un bon moment en famille ! Bon à savoir : toute l'année, sont organisées des Apér'auteurs, des rencontres avec des artistes locaux, à Blaye et la Haute-Gironde !


BORDEAUX GEEK FESTIVAL
Parc des Expositions de Bordeaux
Bordeaux
https://geek-festival.fr
Durant La Foire Internationale de Bordeaux. De 10h à 19h sans interruption. Gratuit jusqu'à 7 ans, et 5 € de 8 à 12 ans. Pass 1 jour : 15 €, 2 jours : 20 € et 3 jours : 30 € en ligne.

Bordeaux Geek Festival, né d'une collaboration entre Congrès et expositions de Bordeaux et l'association Mandora, s'est installé pour la première fois au cœur de la Foire internationale de Bordeaux en 2015. Ça a été un succès, quelque 20 000 visiteurs ont approché la « bête curieuse ». Depuis, le nombre de visiteurs ne cesse d'augmenter. Chaque année, pendant trois jours, ils peuvent découvrir et vivre la culture geek et tous ses univers, fantastique, science-fiction, high-tech, Webculture ou encore comics, en participant à des conférences, des spectacles et notamment le défilé Cosplay, des tournois de jeux vidéo, des expositions, des jeux et des quizz.


ESCALE DU LIVRE
Quartier Sainte-Croix
Place Renaudel
Bordeaux
✆  05 56 10 10 10
www.escaledulivre.com
contact@escaledulivre.com
(début avril. Gratuit).

L'Escale du livre a été créée en 2004 par l'association Escales littéraires Bordeaux Aquitaine. Trois jours durant, la littérature sous toutes ses formes, jusqu'aux mangas, est mise à l'honneur au travers de débats, de lectures et de rencontres avec de nombreux écrivains mais aussi des éditeurs et des libraires. Chaque année en avril, des milliers de lecteurs assidus, amoureux des mots ou simples curieux, petits et grands répondent présents au rendez-vous organisé au cœur du quartier Sainte-Croix à Bordeaux pour découvrir les nouveautés littéraires. Pour patienter d'une édition à l'autre, l'été, l'Escale du Livre enfile ses tongs et donne rendez-vous aux enfants et aux familles, le temps d'un week-end littéraire et ludique à la plage de Bordeaux-Lac.


FESTIVAL CHAHUTS
Quartier Saint-Michel
Bordeaux
✆  05 56 91 88 05
www.chahuts.net
contact@chahuts.net
Début juin.

Chahuts, le festival des arts de la parole, n'en est pas à sa première édition et, à chaque fois, il fait parler de lui. Chahuts, du nom de l'association, c'est un joyeux bordel qui s'installe dans le quartier Saint-Michel de Bordeaux et ses alentours. Spectacles, chantiers, contes, ateliers, projets participatifs, expositions, performances, voyage en bateau, répétitions à ciel ouvert, échauffements publics, écoutes collectives, boums, etc. Ils inventent aussi des zones utopiques temporaires aux sorties des écoles, pour se placer à hauteur d’enfant. Le programme est chargé et ne manquera pas de vous régaler. Retrouvez tout le programme sur : www.chahuts.net


FESTIVAL CLIMAX
DARWIN, l’Eco-Système de la Caserne Niel
87, quai des Queyries
Bordeaux
http://climaxfestival.fr
contact@oceanclimax.fr
Courant septembre.

Climax est un festival hybride et engagé qui a été lancé en 2015 à Bordeaux, au sein de la caserne Niel ; cette friche militaire abandonnée et bien connue, en partie reconquise par l'écosystème Darwin. Lors de sa 4 e édition, le festival s'est partagé entre le Parc Palmer de Cenon et Darwin. Au programme de ces quatre jours de festival : 40 concerts et plus de 30h de musique pour tous les genres, des débats et des conférences pour éveiller les consciences avec de nombreux intervenants, de l'activisme avec 25 ONG mobilisées, du cinéma avec des films et des documentaires à découvrir, de l'art urbain avec une scène artistique et sportive internationale pour émouvoir et divertir...
Autre adresse : Rocher de Palmer, 1 rue Aristide Briand – 33152 Cenon


FESTIVAL INTERNATIONAL DES ARTS
9, rue des Capérans
Bordeaux
✆  09 86 40 07 29
http://fab.festivalbordeaux.com/fr
contact@festivalbordeaux.com

Le FAB, Festival International des Arts de Bordeaux Métropole, est le résultat de la fusion du très pointu festival Novart de Bordeaux et du festival Des Souris, des Hommes de Saint-Médard-en-Jalles. La programmation est pluridisciplinaire, nationale et internationale. Et elle est aussi très surprenante, avec du théâtre, de la danse, des performances, du cirque, de la musique et des arts visuels. Et beaucoup de performances inédites ou nouvelles en France pour faire vibrer Bordeaux Métropole. Lors de la 3 e édition sur le thème « Paradis » (2018), le FAB avait installé son QG à la plaine des sports de Bordeaux, sous un chapiteau en bois. Quelques chiffres pour résumer cette édition : 20 journées dans 32 lieux métropolitains, 30 spectacles, 99 représentations dans les musées, dans les rues de Bordeaux et de Saint-Médard, dans des lieux insolites aux confins de la métropole en traversant toutes les frontières géographiques, physiques, sociales et imaginaires... Et 68 484 spectateurs !


FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM INDÉPENDANT
Bordeaux
✆  05 24 60 62 49
www.fifib.com
contact@fifib.com
Octobre 2020.

Afin de porter haut et fort les couleurs du cinéma, de nombreux artistes et musiciens prennent part tous les ans à l'événement. On peut citer par exemple, Abdellatif Kechiche, Roman Polanski, Edouard Baer, Clémence Poésy, Valeria Bruni-Tedeschi, Julie Depardieu, Jérémie Elkaïm, Elli Medeiros, Philippe Katerine, Oxmo Puccino, Eric Judor, Samuel Benchetrit... Ce festival fait l'objet d'une compétition de courts et longs métrages. En 2019, il a rassemblé plus de 26 000 festivaliers. Comme chaque année, il a bénéficié de la présence de représentants prestigieux du cinéma mondial, d'artistes et de musiciens venus défendre l'indépendance d'esprit et de création à Bordeaux.


LES FOUS RIRES DE BORDEAUX
Bordeaux
http://lesfousriresdebordeaux.fr
contact@lesfousriresdebordeaux.fr , contact@laboitedeouf.fr
Du 14 au 21 mars 2020 (billetterie en ligne). Tarifs billet à l'unité de 12 € à 40 €.

Le festival Les Fous Rires est attendu pour sa 4 e édition en mars 2020. Au programme, et comme son nom l'indique, du rire et de la bonne humeur. Les humoristes invités sont nombreux, près de 80 en tout. Lors de ce festival, vous découvrirez l'humour dans tous ses états : des sketches comme on a l'habitude d'en voir, des arts plastiques à l’iconographie en passant par la mode et pourquoi pas la cuisine ? D'expositions photos à battles d’improvisation, de fanfares improbables au cinéma de plein air... L’humour est fédérateur, l’humour est source d’inspiration, l’humour se consomme sans modération. Sachez que ce festival dans sa forme, comme celui d'Avignon, est divisé en deux parties avec le IN et le OUF, ce dernier géré par l'association la Boîte de Ouf qui, l'année dernière en tout cas, proposait des spectacles gratuits. Retrouvez bientôt tout le programme du festival sur http://lesfousriresdebordeaux.fr


LES JOURNÉES DU PATRIMOINE
Bordeaux
www.journeesdupatrimoine.culture.fr

Comme son nom l’indique, les Journées du patrimoine permettent de découvrir le patrimoine français… gratuitement. 2020 fêtera la 37 e édition de ce festival qui attire les foules chaque année. Et pour cause, les plus beaux monuments et musées sont accessibles librement : idéal pour une sortie en famille. A Bordeaux, vous pourrez notamment découvrir l’Ecole Nationale de la Magistrature, participer à des ateliers à la Maison basque ou à la Cathédrale Saint-André, assister à des démonstrations au Musée des Compagnons du Tour de France ou encore profiter d’un panorama unique en haut de la Tour Pey-Berland. Gardez l’œil ouvert pour les activités : c’est un week-end à ne pas rater !


RELÂCHE
Bordeaux
www.relache.fr

Tous les étés, le festival Relâche investit la ville de Bordeaux pendant quatre mois. L'année 2020 accueillera déjà la 11 e édition de ce festival très prisé par les Bordelais et les touristes. La particularité de cet événement ? Les scènes sont itinérantes et étalées sur plusieurs mois. Les concerts sont gratuits (sauf exception indiquée au préalable) et ont lieu dans divers endroits de la ville : Bacalan, Saint-Michel, les quais de la Garonne, le Rocher de Palmer, la Base sous-marine… En plein air, ces événements festifs font la part belle à tous les genres musicaux : rock, pop, soul, blues… Une programmation éclectique qui continue chaque année d’attirer les foules !


FESTIVAL VIE SAUVAGE
Château de la Citadelle
Place De La Citadelle
Bourg
✆  06 19 33 85 10
www.festivalviesauvage.fr
communication@festivalviesauvage.fr
Juin 2020. Pass deux jours : 40 €. Pass une journée 25 €.

A Bourg-en-Gironde, le festival Vie Sauvage réussit, lors d'un week-end épicurien, la délicieuse alliance de la découverte des produits locaux et du meilleur de la scène indépendante française actuelle. En 2019, de nombreux spectateurs ont pu applaudir de nombreux noms de la scène musicale. Une programmation éclectique allant de Yuksek à Etienne de Crécy. Côté gastronomie, on se régale dans des restaurants éphémères créés à l’occasion par les meilleurs chefs de la région (Jérôme Billot du restaurant Dan, Félix Clerc de Symbiose...). Enfin, n’oubliez de savourer un verre de Côtes de Bourg, un vin AOC produit aux alentours lors de cette expérience musicale originale.


FESTIVAL DES HAUTS DE GARONNE
Rocher de Palmer
Cenon
✆  05 56 74 80 00
www.lerocherdepalmer.fr
contact@lerocherdepalmer.fr
Courant juillet. Concerts gratuits à Bassens, Cenon, Floirac et Lormont.

Le Festival des Hauts de Garonne est un festival de musique du monde. Gratuit et itinérant, cet événement a lieu tous les ans depuis 1992. C'est aux beaux jours, au mois de juillet, qu'il se tient dans des parcs de la rive droite de Bordeaux à Bassens, Cenon Floirac et Lormont. Durant quatre jours apéros-concerts, siestes musicales, rencontres, projections, présentation d'instruments, valises du monde à emporter chez soi, pour prolonger le plaisir... Dans le village écocitoyen des espaces de restauration « cuisines du monde », des stands de produits artisanaux, DJ sets, village associatif et renseignements sur le festival. Le programme est une véritable invitation à la découverte culturelle sous toutes ses formes.


DANSES ET RYTHMES DU MONDE
Parc des Vergers
Langon
www.folklore-langon.fr
Mi-juillet.

En 2020, Langon accueillera la 37 e édition du Festival Folklorique International Danse et Rythmes du monde au parc des Vergers. Sous l’initiative du groupe de musique langonnais Lous Gueys Bignerouns, cette journée sera l’occasion de découvrir à travers les danses et les chants, les traditions et les arts populaires des différentes nations. Le festival accueille depuis quelques années des groupes connus ou méconnus, venus d'ici et d'ailleurs, du Pérou, de Russie, de Cuba, d’Argentine ou encore du Rwanda. Partez donc à la découverte de ces autres cultures !


FESTIVAL ODP
Parc Peixotto
Talence
www.festival-odp.com
contact@festivalodp.fr
Début juin. Pass 1 jour : 41 €, 2 jours : 75 €, 3 jours : 105 €. Tarif réduit pour les moins de 12 ans. Espace PMR limité.

Avant d'être une manifestation musicale, le festival ODP, né en 2015, est une action solidaire organisée au profit des orphelins des pompiers via l'association l'Œuvre des Pupilles Orphelins et Fonds d’Entraide des Sapeurs-Pompiers de France ainsi que la Ville de Talence. Trois jours durant, ce festival accueille des artistes de renommée nationale et même au-delà, pour une série de concerts en marge desquels se tiennent des stands où le public pourra en savoir un petit peu plus sur le métier des pompiers et leur prise de risque. L'édition 2019 a vu défiler sur sa scène des artistes tels que Nekfeu, Bob Sinclar, Tété, Gaëtan Roussel, Eddy de Pretto, Chef &amp ; The gang (le groupe de Philippe Etchebest !), etc.Un joli moment à la fois festif, ludique et utile qui rassemble des milliers de festivaliers.


FESTIVAL DE CAPE ET D'ÉPÉE
Château de Vayres
Vayres
✆  06 88 64 41 24
www.fineslamesdumedoc.fr
isabelle@fineslamesdumedoc.fr
Début août. Entrée : 12,50 € (par jour). Enfant : 10 €. Nocturne seule : 10 €. Restauration.

Apprentis chevaliers et mousquetaires, rendez-vous au Château de Vayres, à moins de 25 kilomètres de Saint-Emilion. Tous les ans, au début du mois d'août se tient le Festival de Cape et d'Epée. Déjà plus de 10 ans que cet événement, organisé par l'association des Fines Lames du Médoc propose des animations dans la cour d'Honneur et dans les salles du château. Parade de fifre et tambours, duels d'escrime, saynètes, échoppes d'artisans, balade en calèche, envol de faucons, concerts de harpe et de flûte... Plongez dans l'univers des chevaliers et mousquetaires de la Renaissance. La restauration est assurée à la taverne du château, remplie de produits locaux, dans la basse-cour : dépaysement assuré !

Manifestations sportives


LA RUÉE DES FADAS
Domaine du Faisan doré
Saucats
✆  07 82 21 02 90
www.rueedesfadas.fr
info@rueedesfadas.fr
21 juin. A partir de 30 € en pré-vente et jusqu'à 60 € le jour J.

Qui ne connaît pas la Ruée des fadas ? Après une 4 e édition « Fadamémorable » comme ils disent, La Ruée des Fadas revient en 2020 au Domaine du Faisan doré à Saucats pour une nouvelle édition. L'idée ? Des participants s'engagent sur un parcours de 8 kilomètres – jusque-là, rien de surprenant ! La particularité, ce sont les obstacles décalés et déjantés qui parsèment le parcours. A cela s'ajoute la tenue réglementaire d'un vrai fada, à savoir son costume et son maquillage ! Vous l'aurez compris, les fadas ne jouent pas vraiment le chrono, ils s'amusent et amusent aussi le public qui se déplace en nombre à chaque fois. Place au fun et rendez-vous en juin prochain !

Landes

Manifestations culturelles – Festivals


LES OCÉANES DE LA RADIO

C'est l'une des plus anciennes radios indépendantes de France, Fréquence Grands Lacs (FGL) a fêté ses 30 ans d'existence en 2012. En 2017, elle a organisé la 20 e édition des Océanes de la Radio à Biscarosse plage, un spectacle musical gratuit de plein air où des stars telles que Magic System se sont produites. Du côté du public, plus de 10 000 spectateurs se donnent rendez-vous (www.frequencegrandslacs.fr). Prochaine édition au mois de juin 2018.


BULLES D'AIRE
Festival de Bande Dessinée
Aire-sur-l'Adour
http://mediatheque.cdcaire.org
mediatheque@cdcaire.org
Festival organisé au Centre d'Animation d'Aire-sur-l'Adour fin novembre. Entrée gratuite.

Depuis 2001, le festival Bulles d'Aire accueille les bédéphiles et les curieux lecteurs et amateurs de bandes dessinées. Deux jours de plaisir pendant lesquels le maître mot est le plaisir. Vous êtes fan de bandes dessinées, grand lecteur de cet art ou lecteur occasionnel ? Rendez-vous à la médiathèque de la communauté de communes d'Aire-sur-l'Adour ! Vous pourrez rencontrer quelques auteurs, vous rendre à des séances de dédicace, faire votre shopping parmi un large choix de bandes dessinées. Notez que petits et grands pourront participer à des ateliers ludiques tout au long de cette manifestation. Un moment immanquable à faire en famille !


FESTIVAL DU CONTE
Capbreton
✆  05 58 72 21 61
www.capbreton.fr
Début août. A partir de 5 € le spectacle.

Depuis 1990, le conte, dans toute sa diversité et toute sa magie, fait rêver les habitants de Capbreton pendant 4 jours. Ce festival accorde une place importante au jeune public. Mêlant l’imaginaire à l’inspiration venue de voyages et de rencontres, les conteurs imprègnent la ville de la magie de leurs mots. Quatre jours où l’émerveillement attend les petits comme les grands à chaque coin de rue. Pour célébrer le conte toute l'année, la mairie a acquis deux anciennes maisons au 54 et 56, rue du Général-de-Gaulle et après avoir été restaurées, elles ont été transformées en pôle régional dédié aux contes mais aussi à l'histoire et aux légendes de Capbreton.


MUSICALARUE
81, rue Abbé-Lameignère
Luxey
✆  05 58 08 05 14
www.musicalarue.com
contact@musicalarue.com
En août 2020.

Rendez-vous à Luxey à la mi-août pour un festival qui a fêté ses 30 ans d'existence en 2019. Les salles, les rues, les places de Luxey résonnent des concerts et des spectacles de rue qui cohabitent dans une joyeuse ambiance tout au long de ces deux journées. En plus des nombreuses scènes improvisées, le spectacle se déroule dans la salle baptisée Les Cigales, d'une capacité de 450 personnes debout et 236 assises, accueillera tout au long de l'année une programmation éclectique d'octobre à juin puis le festival Musicalarue. Pour ses 30 ans, le festival a accueilli notamment, Patrick Bruel, Trois Cafés Gourmands ou encore Marcel Amont. La programmation du festival est dévoilée début mai.


JAZZ IN SANGUINET
Espace Gemme
Sanguinet
✆  05 58 78 67 72
www.biscagrandslacs.com/jazz-in-sanguinet
Du 23 au 26 juillet 2020. Passeport 2 jours à 50 € (vendredi et samedi).

Démarré en 1999, le Festival Jazz in Sanguinet est le moment de passer un week-end 100 % jazz ! A l'époque, le succès a été tel que la mairie et l'office de tourisme ont décidé d'en faire un événement annuel sous forme de festival. Un projet applaudi des deux mains par les amateurs de jazz, nombreux dans ce village landais, très vite rejoints par les curieux des villages alentours. Le public vient en masse, à tel point que dès la deuxième édition, les organisateurs prennent la décision de quitter la place de Sanguinet, trop petite et bruyante, pour s'installer à l'Espace Gemme. C'est ici, que la musique jazz se laisse écouter dans toute sa diversité, dans toutes ses origines.

Manifestations sportives


LA FÉRIASCAPADE
Stade Maurice Boyau
Oeyreluy
✆  06 30 28 11 86
https://feriascapade.fr
organisation@feriascapade.fr
A partir du 12 août 2020. Entrée : 14 € (jusqu'au 10 août 2020). Prix inscription sur place : 22 €.

2020 accueillera la 25 e édition Feriascapade ! Si la Feria de Dax attire tous les ans des milliers de festayres , sachez que les sportifs, eux aussi, peuvent y trouver leur compte. Et pour cause : la Fériascapade réunit annuellement près de 4 300 athlètes ! Sur 10 km plat, la course suit un parcours sans grandes difficultés dans le périmètre de Dax. Rien à signaler mis à part une côte de 300 m au sixième kilomètre. À vos baskets !
Tarif : 14 € / 22 €
Distance : 10 km
Difficulté : facile à moyenne
Rendez-vous : stade municipal Maurice Boyau à Dax. Départ à 8h45
Autres informations pratiques : tout participant non licencié devra se munir d’un certificat médical mentionnant l’absence de contre-indication à la pratique de la course à pied en compétition


PELERINAGE DE LA COURSE LANDAISE
Pomarez
✆  05 58 45 45 98
www.courselandaise.org
ffcl@wanadoo.fr

Sport traditionnel des Gascons, la course landaise est aujourd’hui encore l’événement principal des fêtes de village. Elle débute toujours par le défilé des écarteurs au son de la marche cazérienne jouée par l’harmonie qui pendant tout le spectacle accompagne les exploits. Les figures principales de la course landaise sont l’écart, la feinte et le saut. L’acteur s’installe au centre de la piste, le second, derrière lui, aura pour rôle d’attirer l’animal à lui quand l’écart sera effectué. Tandis que la coursière fonce sur lui, il l’esquive. Au moment où la bête donne de la corne, il pivote sur un pied et elle glisse dans le creux de ses reins. Le sauteur doit, quant à lui, effectuer divers exercices spectaculaires, prisés par le public : saut à la course, saut de l’ange, saut périlleux, saut les pieds dans le béret. Le pèlerinage permet d'effectuer une visite historique des arènes, des torils avec des vidéos techniques et éventuellement de visiter une ganaderia.

Pays Basque

Fêtes


LES FÊTES DE BAYONNE
Bayonne / Baiona
✆  05 59 46 09 00
www.fetes.bayonne.fr
Du 29 juillet au 2 août 2020.

Pendant 5 jours, comme tous les ans, tout Bayonne s’habille de blanc et de rouge  ! Tradition typique et incontournable du Sud-Ouest, il est absolument inenvisageable de passer dans la région sans assister ou participer à ces festivités hors normes. Au programme, chars du corso lumineux, courses de vaches (qui se veulent respectueuses des animaux), corridas, danses traditionnelles au karrikaldi et bien sûr la journée du jeune festayre où toutes les activités des grands sont adaptées aux plus jeunes  !


LES FÊTES DE BAYONNE - Les Fêtes de Bayonne.
© Delpixart


LES CASETAS
Biarritz / Miarritze
www.biarritz-evenement.fr
Du 23 au 28 juin 2020 sur le site de la Côte des Basques.

Les Casetas marquent l’ouverture de la saison estivale à Biarritz. Pendant une semaine sur la Côte des Basques, animations et concerts viennent célébrer le soleil et la fête. Le festival est familial et bon enfant. A midi, la fête commence, et ce jusqu’à minuit, et les mineurs de moins de 16 ans doivent être accompagnés d'un adulte. Des directives qui ne gâchent en rien ces fameuses Casetas, au pied des falaises de la Côte des Basques où les Biarrots, les Basques mais aussi les touristes ont pris l'habitude de se retrouver et de festoyer dans un cadre superbe avec une vue magnifique sur l'océan. Bodegas, groupes musicaux et DJ. Le lieu est incontournable si vous vous trouvez à Biarritz à ce moment-là avec coucher de soleil en prime...


WHEELS AND WAVES
Cité de l'Océan
Biarritz / Miarritze
www.wheels-and-waves.com
info@wheels-and-waves.com
Du 10 au 14 juin 2020.

2020 accueillera la 9 e édition du festival Wheels et Waves, en français « Roues et vagues ». Vous avez deviné le programme de cet événement ? Pendant quatre jours à la mi-juin, tous les surfers et bikers se retrouvent pour faire la fête dans la bonne humeur et la convivialité. Depuis 2011, la culture skate, moto et surf est à l’honneur à Biarritz, Cité de l’Océan. Des concerts, des apéros et des stands de nourriture viennent s’ajouter à ce week-end festif. Une manifestation qui attire désormais un public international.


FÊTE DU GÂTEAU BASQUE
Cambo-les-Bains / Kanbo
✆  05 59 29 70 25
www.lafetedugateaubasque.com
info@cambolesbains.com
Samedi 3 et dimanche 4 octobre 2020.

Le gâteau basque… incontournable du Pays basque. C’est donc logiquement que tous les ans en octobre, deux jours de fête sont dédiés à cet art culinaire. Le temps d’un week-end, pas moins de 17 000 visiteurs sont attendus dans la cité thermale de Cambo-les-Bains. Le programme ? Atelier cuisine pour apprendre à faire le fameux gâteau, dégustation et vente, concours du meilleur gâteau basque. Une fête sous le signe du partage, de la convivialité et de la découverte. Musicien, artisans, producteurs, pâtissiers… Allez à leur découverte !


LA FÊTE DU PIMENT D'ESPELETTE
Place du Jeu de Paume
Espelette / Ezpeleta
24 et 25 octobre 2020.

La fête à Espelette débute le samedi par des animations autour de la gastronomie avec des producteurs locaux. Le défilé de tambours anime les rues, au même titre que les danses basques au fronton. Le soir, la fête continue avec un apéritif-dîner typique dans tous les restaurants, suivi d’un concert avec un chœur d'hommes. Le dimanche à 10h, commence la messe avec la bénédiction des piments. A midi, la cérémonie d'intronisation se déroule derrière le château avant un repas gastronomique dans tous les bars du bourg. Le reste de l’après-midi se déroule dans la convivialité avec concerts sur la place, partie de pelote et danses souletines.


FÊTE DE LA CERISE
Itxassou / Itsasu
itsasuarrak@outlook.fr
Dimanche 7 juin 2020. Menu du midi à 25 €.

Ce jour-là sont réunis tous les producteurs de la fameuse cerise d’Itxassou et sa confiture. Le programme laisse place à la convivialité et à la gourmandise : messe et partie de pelote le matin, danse traditionnelle en musique (mutxikoak avec la txaranga Espelette) avant le repas du midi autour des fleurons de la cuisine basque (piperade jambon, agneau de lait, fromage et confiture de cerise, gâteau basque)… Et bien sûr, toute la journée, retrouvez des animations, des concours de confiture de cerise, des stands de producteurs… Un événement unique en son genre à découvrir absolument dans le charmant village d’Itxassou.

Expositions


EXPOSITION DES MÉTIERS D'ART
Cloître de la cathédrale Sainte-Marie
Bayonne / Baiona
En août.

2020 accueillera la 40 e édition organisée par le GAAPA (Groupement d'artisans d'art des Pyrénées-Atlantiques) pour cette expo-vente de nombreux artisans d'art, de sculptures, de photos, etc. C'est l'occasion pour les visiteurs de découvrir le travail sur bois, pierre, verre, textile, cuir et métal, entre autres. Le tout dans un cadre atypique et exceptionnel : le joli cloître de la cathédrale Sainte-Marie de Bayonne.


LE BROUILLARTA DES ARTISTES BASQUES
Jardins de la Grande Plage
Biarritz / Miarritze
Les 11 et 12 octobre 2020.

Le long de la Grande Plage s’exposent le temps d’un week-end les œuvres des artistes peintres, sculpteurs, aquarellistes, pastellistes professionnels et amateurs du Pays basque. L’occasion pour la centaine d’exposants de rencontrer un très large public dans un cadre magnifique avec le bruit des vagues en fond sonore. C'est une invitation à la promenade artistique. Un jury décernera le prix de la ville de Biarritz dans chaque catégorie, avec aussi le « Coup de cœur du public ». Le talent récompensé ici.

Foires – Salons


ARTS SHOPPING
Casino municipal
Biarritz / Miarritze
Consultation de programme et des tarifs sur http://tourisme.biarritz.fr/fr/agenda.

Art Shopping est la nouvelle manifestation dédiée aux arts contemporains et qui aura lieu dans les salons du majestueux casino municipal de Biarritz.


LURRAMA, LA FERME PAYS BASQUE
Halle d'Iraty
Biarritz / Miarritze
www.lurrama.org
lurrama@orange.fr
Du 13 au 15 novembre 2020. 4 € pour les adultes, gratuit pour les moins de 15 ans et le vendredi. Parking gratuit.

Lurrama est le salon de l'agriculture paysanne basque. Désormais installé à la Halle d'Iraty, il accueille quelque 25 000 visiteurs qui peuvent y découvrir le chapiteau des animaux, le marché fermier et de nombreuses animations et dégustations autour du thème de la ferme basque. Côté animation, des soirées animées sont au programme les vendredis et samedis soir, et ce jusqu'à 3h du matin ! Ce salon très populaire est l'occasion pour les agriculteurs et les éleveurs d'unir leurs forces pour la défense d'une agriculture paysanne.

Manifestations culturelles – Festivals


BAYONNE FÊTE SON CHOCOLAT
Bayonne / Baiona
Le 1 er week-end de novembre.

Pour fêter cette gourmandise, l'Académie du Chocolat et la ville organisent « Bayonne Fête Son Chocolat » qui se déploie pendant 3 jours dans les rues et les lieux emblématiques de la ville. Plus de 20 animations organisées autour de 3 « parcours » (pédagogique, ludique, ou gastronomique) pour vous faire découvrir l’Histoire commune du Chocolat et de Bayonne. Les points forts de la dernière édition ont marqué les esprits et les papilles des grands et des petits ! Découverte de la biologie du Cacao et du cacaoyer dans son espace naturel (forêt tropicale reconstituée) – Démonstration du travail du chocolat sur le métate, la pierre historique utilisée par les premiers chocolatiers au XVII e siècle – Dégustation de chocolat tel que le buvait Marie Thérèse, l’infante d’Espagne et reine de France, ou d’une brochette de chocolat artisanal enrobant une guimauve, un praliné ou une orange confite – Exposition de sculptures, conférences, spectacle musical, initiation à la dégustation, visites guidées à thème... Un véritable festival du chocolat !
Retrouvez l'histoire du chocolat de Bayonne sur www.chocolatdebayonne.fr


WEEK-END GOURMAND, CHOCOLAT ET COMPAGNIE
Bayonne / Baiona
Week-end de l'Ascension au mois de mai.

Un nouveau souffle est donné aux traditionnelles « Journées du chocolat de Bayonne ». Toujours en partenariat étroit avec la ville, l'académie du chocolat de Bayonne vous propose de découvrir la richesse de la gastronomie bayonnaise. C'est l’occasion d'aller à la rencontre des commerçants, des artisans des métiers de « bouche » et de découvrir la haute qualité de leur « savoir-faire », la diversité, l’originalité et la gourmandise de leurs produits !
Un programme qui ne passe pas inaperçu ! Devant les échoppes, des démonstrations participatives de moulage, de trempage de bonbons de chocolat, sculptures, dégustations gourmandes, mais aussi des ateliers « croisés » entre les différents métiers de « bouche » … originaux, créatifs, parfois décalés, mais toujours délicieusement chocolatés !
Retrouvez l'histoire du chocolat de Bayonne sur www.chocolatdebayonne.fr


BIARRITZ AMÉRIQUE LATINE
Biarritz / Miarritze
✆  05 59 23 26 26
www.festivaldebiarritz.com
lucile.decalan@festivaldebiarritz.com
Du 28 septembre au 4 octobre 2020.

Le Festival Biarritz Amérique latine est un festival de référence pour le cinéma latino-américain. En 2020, il célèbrera sa 29 e édition. Outre les trois compétitions de films – longs métrages, courts métrages, documentaires –, cet événement vous propose de découvrir la culture latino-américaine sous d’autres formes avec des rencontres littéraires, des expositions et des conférences universitaires. Le petit plus, tous les soirs, au cœur du Village du Festival Biarritz Amérique latine, vous pourrez assister à des concerts gratuits. C'est chaque année, une affluence toujours plus importante.


FESTIVAL BIARRITZ ANNÉES FOLLES
Biarritz / Miarritze
1 er week-end du mois de juin 2020.

L'incontournable festival « Biarritz années folles » ! Exposition, conférence, spectacles, grand défilé en costumes, soirée de gala, voitures anciennes... pour revivre le temps d'un week-end les années folles à Biarritz. C'est la grande kermesse des années 20 et tous les participants sont en costumes d'époque.


LE TEMPS D'AIMER LA DANSE
Biarritz / Miarritze
www.letempsdaimer.com
biarritz-culture@wanadoo.fr
Du 11 au 20 septembre 2020. Ventes par téléphone au 05 59 22 37 87, gare du Midi et aux différents offices de tourisme. Différentes formules proposées.

Biarritz, avec sa gare du Midi et sa compagnie de ballet Malandain, a fait de la danse une composante importante de son agenda culturel et prolonge merveilleusement les vacances estivales avec ce festival de danse qui fait vivre la ville à son rythme... ou plutôt à ses rythmes car aucun style n'est privilégié. Du classique au hip-hop, ça bouge ! Et c’est le cas de le dire car les spectacles prennent littéralement possession de l’espace public qui devient une scène ouverte invitant passants et curieux à prendre part aux animations. Ces répétitions publiques et gratuites sont un temps fort du rendez-vous. Des compagnies internationales s'approprient les salles et les théâtres de leurs chorégraphies esthétiques et éclectiques : plusieurs spectacles par jour, plusieurs cadres, plusieurs styles, une formule gagnante. Fondé par Jakes Abeberry, président de Biarritz Culture, en collaboration avec la municipalité, cet événement mêlant spectacles, ateliers, films, et expositions, est une véritable source de poésie… Il est temps d'aimer la danse ! Programmation consultable sur le site https://letempsdaimer.com

Manifestations sportives


LA BIARRITZ CUP
Golf du Phare
2, avenue Edith Cavell
Biarritz / Miarritze
✆  05 59 03 41 08
www.biarritz-cup.com
assogolfbiarritz@orange.fr
Du 5 au 12 juillet 2020.

Tous les ans au mois de juillet, le Golf de Biarritz Le Phare accueille la plus importante et la plus ancienne des épreuves françaises réservées aux amateurs. Disputée sur 4 jours et 72 trous, c'est la compétition amateurs qui se rapproche le plus des professionnelles.


BIARRITZ MASTERS JAÏ ALAÏ PELOTE BASQUE À CESTA PUNTA
Rue Cino del Duca
Parc des sports Aguiléra
Biarritz / Miarritze
✆  05 59 23 91 09
www.cesta-punta.com
biarritz.jaialai@hotmail.fr
Deuxième semaine de septembre 2020. Location sur place et dans les offices de tourisme.

Aujourd'hui, sous l'égide de la Fédération Française de Pelote Basque, plusieurs frontons (Jaï Alaï) s'unissent pour organiser des compétitions sur toute l'année. Le Jaï Alaï Pro Tour fédère plusieurs Jaï Alaï : Biarritz, Pau, Saint-Jean-de-Luz, Villenave-d'Ornon et aussi en Espagne Gernika. Le Biarritz-Atlétic-Club dispose d'un fronton couvert de 54 m, d'un mur à gauche et d'un trinquet. Avec possibilité d'initiation à la pelote basque.


COURSES DE TROT
Hippodrome des Fleurs
Biarritz / Miarritze
www.hippodrome-biarritz.com
hippodrome-biarritz@wanadoo.fr
Du 4 au 31 Juillet 2020.

A Biarritz, le mois de juillet est le moment de l'année que les amateurs de courses de trot ne manqueront pas : le meeting de trot. Ces rendez-vous hippiques ont lieu à l’Hippodrome des Fleurs dès 20h le temps de 13 soirées estivales. Dans ce lieu agréable, vous assisterez aux compétitions de trot attelé. Sur 803 mètres, la piste est l’une des plus petites de France, ce qui permet d’être au plus près de l’action et de vibrer encore plus en pariant à partir de 2 € seulement.


PELOTE BASQUE GANT D'OR DE CESTA PUNTA
Biarritz Jaï Alaï – Parc des sports Aguiléra
Rue Cino Del Duca
Biarritz / Miarritze
✆  05 59 22 37 10
www.cesta-punta.com
biarritz.jaialai@hotmail.fr
Du 2 juillet au 22 août 2020 (tous les lundis et mercredis).

En hommage à la tradition des Etats-Unis où le vainqueur se voyait remettre un petit gant d'or, le Biarritz Athétic Club a créé il y a une vingtaine d'années le désormais célèbre Gant d'Or de Cesta Punta qui ravit amateurs et néophytes. Il est vrai que voir l'élite professionnelle mondiale se battre sur la « Cancha » du jaï alaï (grand trinquet ouvert) à la poursuite d'une balle pouvant dépasser les 300 km/h est époustouflant !


INTERNATIONAUX PROFESSIONNELS DE CESTA PUNTA
Saint-Jean-de-Luz / DonibaneLohizune
www.cestapunta.com
Du 30 juin au 27 août 2020. Entrée : 10 €. Enfant : 6 €. Gratuit pour les moins de 10 ans.

Tous les étés ont lieu les internationaux professionnels de Cesta-Punta, le jeu de balle le plus rapide au monde ! Ces compétitions de pelote basque se déroulent toujours dans une ambiance festive et familiale. Pendant deux mois, de la fin du mois de juin à la fin du mois d'août, à Saint-Jean-de-Luz, les meilleurs joueurs de la planète (américains, espagnols et français) s’affrontent devant des centaines de supporters dans le jaï-alaï, où l’on pratique la Cesta-Punta. A découvrir en famille ou entre amis !
Gironde


Gironde - Gironde


Bordeaux - Pont de Pierre de Bordeaux.
© Alexander DEMYANENKO – Fotolia

Gironde


Label "Naturellement Bassin"

Le label "Naturellement Bassin" a été créé par les offices de tourisme du bassin d’Arcachon et le Syndicat intercommunal du bassin d’Arcachon (SIBA) à destination des locations saisonnières et aux chambres d'hôtes, avec la volonté de faire vivre "l'esprit bassin". Mais que cela signifie-t-il ? Faire vivre "l'esprit bassin", c'est partager ses connaissances, sa passion, ses découvertes sur le bassin d'Arcachon avec ses hôtes pour rendre leur séjour unique et inoubliable. Gujan-Mestras, La Teste-de-Buch, Andernos-les-Bains, Audenge, Arcachon, Biganos, Arès, Le Teich, Lanton et Lège-Cap-Ferret, dans chacune de ces communes se cache un hébergement de qualité labellisé "Naturellement Bassin". Comment les trouver ? Il vous suffit de vous rendre sur le site www.naturellement-bassin.fr, tous ces hébergements y sont référencés, vous n'aurez plus qu'à faire votre choix. Simple et efficace, c'est aussi cela l'esprit bassin !

Andernos-les-Bains


Andernos-les-Bains - Le port d’Andernos
© Marc DE TIENDA

Andernos-les-Bains mérite vraiment le détour ! La ville était une importante bourgade à l’époque gallo-romaine, de nombreux vestiges sont exposés à la Maison Louis David et on peut visiter un site classé monument historique depuis 1933 : les vestiges d'une villa du IV e siècle. Cette commune bercée par les marées bénéficie d’un climat particulièrement doux, où il fait bon vivre toute l’année. Ici, les Andernosiens ne s’arrêtent pas de vivre à la fin de l’été. Même si la saison estivale est particulièrement animée, avec par exemple le célèbre festival de jazz, des feux d’artifice, des concerts et spectacles, la basse saison n’est pas délaissée. Pour preuve, tout début décembre est célébrée « Cabanes en Fête », une manifestation d’envergure, festive et conviviale durant laquelle le public est accueilli dans des cabanes pour la plus grande joie des papilles. Toute l’année, les idées de balades et de visite ne manquent pas à Andernos : faites un tour au port ostréicole, marchez jusqu’à la plage des Quinconces. La nature est très présente et la réserve naturelle abrite une faune et une flore préservées, avec notamment des pins centenaires isolés dans une belle chênaie, des tamaris en bord de plage, et surtout d’anciens réservoirs à poissons creusés en 1840 sur l’emplacement de marais salants abandonnés. De là, il est possible de rejoindre les prés salés d’Arès. Profitez de la plus longue jetée de France : 232 mètres pour vous rapprocher un peu plus du coucher de soleil, et appréciez la douceur d'une soirée pour déguster des huîtres en terrasse, et pourquoi ne pas prendre un dernier verre en ville ?


Manifestations

Mai. Fête foraine de la Sainte-Quitterie.
Juin. Fête de la musique (21 juin), concerts gratuits. Feu de la Saint-Jean et bal gascon.
Juillet. 48 e édition du célèbre Andernos Jazz Festival fin juillet 2020.
Août. Sardinade à Jeannot : trois soirées d'animations et de restauration, proposées par les amis du jumelage Nussloch-Andernos autour du 15 août. Feu d'artifices et bal populaire du 15 août. Bénédiction des bateaux, à la halte nautique avec danses folkloriques.
Septembre. Fête de la Bière. Journées européennes du patrimoine.
Décembre. Cabanes en Fête – Huîtres Entre-2-Mers se déroule le premier samedi de décembre. Ostréiculteurs et viticulteurs proposent des recettes de tapas de la mer de chefs cuisiniers ainsi que l'exposition d'œuvres d'artistes peintres et photographes du bassin d'Arcachon.


OFFICE DE TOURISME
Esplanade du Broustic
✆  05 56 82 02 95
https://andernos-tourisme.fr
contact@andernos-tourisme.fr
Basse saison : ouvert le lundi et du mercredi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 17h. Haute saison : du lundi au samedi et les jours fériés de 9h à 19h ; le dimanche de 10h à 13h. Moyenne saison : d'avril à octobre (hors juillet et août) ouverture du lundi au samedi de 9h30 à 12h30 et 14h à 18h.

L’Office de tourisme propose de nombreuses activités pour organiser votre séjour : que ce soit pour les enfants (pêche aux crabes, initiation au surf, CAP33 et club de plage), pour les amoureux de la nature en quête de dépaysement et de détente (sorties nature, balade en paddle, découverte du site des Quinconces) ou pour les férus de culture et d’histoire (découverte du patrimoine, à pied ou à vélo, sortie à la marée...). Pour vos emplettes, le marché couvert est ouvert tous les jours (sauf le lundi) et le vendredi matin uniquement pour le marché de plein air. De nombreuses manifestations ponctuent également le rythme de la ville : festival de jazz fin juillet, concert sur l'esplanade de la jetée tous les samedis en saison, cabanes en fête début décembre…


L'HUÎTRE DU BOUCHER
Cabane 48
Port ostréicole
✆  06 99 02 64 10
www.huitres-andernos.jimdo.com
lababouche@free.fr
Adulte : 45 €. Enfant (de 8 à 12 ans) : 22,50 €. Groupe (4 personnes) : 130 € (2 adultes et 2 enfants). Capacité de 5 personnes.

Envie d'une expérience nouvelle et authentique ? Laissez-vous embarquer avec les ostréiculteurs du bassin d’Arcachon. Au départ du port ostréicole d'Andernos, (mais également de Gujan-Mestras, Lège-Cap-Ferret, ou d'Arès). Avec Stéphane Boucher, partez pendant 6 heures (1h de bateau à l'aller et 1h au retour + 4 heures sur les parcs à huîtres) ; suivant les horaires des marées, vous naviguerez dans les chenaux jusqu'aux parcs à huîtres, appréhenderez les ficelles du métier et une fois la marée remontée, vous rentrerez pour décharger la pêche de la journée que vous dégusterez avec en prime une petite recette typique du bassin. Habillez-vous en conséquence et mettez-vous dans la peau de ces professionnels qui seront intarissables sur leur passion. Au départ d’Andernos, partez à bord du  Papy Boyington , d u Sirroco II ou encore de l' Xtrem pour une aventure hors du commun. Les pêcheurs et ostréiculteurs vous attendent trois heures avant la marée basse et comme celle-ci n'attend pas, la ponctualité est donc primordiale.

Le couvert


LA CABANE DU MAURET
7, place de l'Etoile
✆  09 53 30 82 84
www.lacabanedumauret.fr
Ferme entre novembre et décembre. Ouvert du jeudi au lundi le midi et le soir ; le mardi midi. Plat à emporter – Traiteur. Menus de 22 € à 30 €. Carte : 45 € environ. Menu enfant : 12,50 €. Formule du midi : 16 €. Vin au verre. Chèque Vacances, Chèque Restaurant. Accueil des groupes (sur réservation). Terrasse. Animaux acceptés.

Voici une cabane blanche et bleu qui vaut le détour. Dans un cadre bucolique, le Cabane du Mauret offre un décor contemporain dans une ambiance familiale et très conviviale. La cuisine met à l'honneur les produits régionaux, frais et de saison : huîtres, moules, coquillages et poissons, mais pas que ! Le Mixed Grill (pièce de bœuf, araignée de veau, magret de canard avec une sauce au piment d'Espelette) a aussi toute sa place dans la carte. En dessert du grand classique ou la tarte du jour avec sa boule de glace.


LE FISH HEAD
Promenade de la Piscine
✆  05 56 82 32 24
Basse saison : ouvert du mercredi au dimanche le midi et le soir. Haute saison : tous les jours le midi et le soir. Carte : 35 € environ. Menu enfant : 10,50 €. Formule du midi : 16 €. Afterwork tous les jeudis soirs (Apéros, Tapas, Dj).

Le Fish Head a les pieds dans l'eau, idéal pour un apéro « tapas » en terrasse dans une ambiance jeune et décontractée, ou bien au chaud en hiver dans les deux jolies salles avec vue imprenable sur le Bassin. La cuisine est réalisée à base de produits 100 % frais et tout est fait maison. Les spécialités sont bien sûr les produits de l'océan : poissons grillés à la plancha, plateaux de fruit de mer, fish &amp ; chips et le fameux burger de la mer. Le menu du vendredi midi était, lors de notre venue, tout poisson : tartare de cabillaud au basilic (excellent et copieux) puis un filet de mulet et purée de butternut avec des pommes de terre vitelottes presque mises en chips, et pour finir un entremet au daim... Pour ceux qui préfèrent la terre, une viande est quand même à la carte. On n'oublie pas tous les petits plus de la maison : impatience pour attendre l'entrée, la baguette mise entière sur la table, le thé vient de Dammann Frères et le service impeccable. La salle panoramique du premier étage est climatisée.


LES TAMARIS
2, place Louis-David
✆  05 56 26 74 77
www.restaurant-tamaris-andernos.fr
tamarisandernos@orange.fr
Ouvert toute l'année. 7j/7 de 9h à 23h. Service en continu. Sans réservation. Menu unique à 34 € (entrée + plat + dessert). Carte : 40 € environ. Menu enfant : 12,50 €. Formule du midi : 21 € (entrée + plat ou plat + dessert). Vin au verre. Le Burger des Tamaris : 19,50 €. Chèque Restaurant. Accueil des groupes (jusqu'à 120 personnes,). Terrasse.

Face à la jetée et à quelques pas à peine de la plage, le restaurant-brasserie les Tamaris offre un cadre et une vue exceptionnel sur le Bassin pour un déjeuner en terrasse, presque les pieds dans l'eau ou un dîner à l'intérieur. Les amoureux de fruits de mer seront ravis c'est certain mais laissez-vous tenter par le poisson du jour grillé à la plancha, des viandes grillées ou encore par les belles suggestions à l’ardoise. C'est une cuisine de saison, du 100 % fait maison par un maître restaurateur avec des produits frais. Si vous êtes plutôt tapas, sangria et soirée festive, installez-vous à la Bodega ! Au-delà de la cuisine savoureuse, le service est agréable, professionnel et l'équipe accueillante.

Le gîte


CAMPING FONTAINE VIEILLE***
4, boulevard du Colonel-Wurtz
✆  05 56 82 01 67
www.fontaine-vieille.com
contact@fontaine-vieille.com
Fermé du 4 novembre au 30 mars. Réservation recommandée. De 9h à 18h en avril, mai, juin et septembre et de 8h à 22h en été. Arrivées tardives possibles. Terrain de 13 ha. 660 emplacements (d'environ 100 m²). Exposition : ombragé. Emplacement + véhicule + 2 personnes (avec 5 A) à partir de 19,50 €. Bungalows pour 2 à 4 personnes à partir de 250 € la semaine ; mobil-homes pour 2 à 8 personnes à partir de 336 €. Lodge à partir de 560 € la semaine, cabane à partir de 294 € (4 personnes). Club enfants. Jeux pour enfants. Animaux acceptés (uniquement sur les emplacements). Wifi payant. Service de ménage. Restauration (restaurant et epicerie ouverts de mi-avril à mi-septembre). Animations. Kit bébé offert (lit parapluie, baignoire, chaise haute) dans la limite des stocks disponibles et sur réservation.

Situé en bord de plage, le camping Fontaine Vieille est le plus vaste camping d'Andernos-les-Bains. Fleuri à l'entrée, parfaitement situé dans un cadre agréable et boisé, le lieu propose des emplacements de tentes, un espace spécial camping-cars, des mobil-homes, des bungalows toilés, des cabanes « nature » et des lodges premium avec vue pour certains sur le bassin. Le camping est très calme, mais de nombreuses animations sont régulièrement proposées. Par ailleurs vous avez accès direct à la plage et à de nombreux services : un bar lounge, un restaurant, un espace salle de jeux, des plats à emporter, dépôt de pain, des animations pour les enfants, un terrain de volley, des tables de ping-pong, une aire de jeux pour les petits. Ne manquez pas les soirées karaoké, les parties de baby-foot humains, ambiance assurée ! La journée, vous pourrez profiter de la belle et grande piscine du camping. Quasiment les pieds dans l'eau du bassin, le camping Fontaine Vieille vous permet de laisser de côté la voiture et de vous laisser aller à de vraies vacances, à pied ou à vélo.

Loisirs


OZENSPA
10, rue Bernard Palissy
✆  05 56 03 33 03
www.ozenspa-andernos.com
contact@ozenspa-andernos.fr
Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 12h30 et de 14h à 20h30 ; le samedi de 9h à 12h30 et de 14h à 19h. Tous les dimanches de novembre à avril, possibilité de privatiser l'espace aquatique de 15h à 18h : 121 € pour 1h jusqu'a 12 personnes (à partir de 13, entrée payante en supplément : 20 €). Abonnements spa à partir de 39 €.

Ozenspa est un temple de beauté dédié au bien-être à Andernos, un « médispa » qui s'appuie sur les bienfaits de l'eau pour vous offrir détente, douceur et confort. Une équipe de kinésithérapeutes travaille ici en harmonie avec une sophrologue, une psychologue spécialiste du développement personnel, un ostéopathe, une esthéticienne ainsi que des professeurs de yoga, Pilates, fitness et gymnastique holistique. Dans ce havre de paix, vous ferez du bien à votre corps et à votre esprit : bain à remous, hammam, sauna, cours d'aquagym, aquabike, aquatonic, hydrojet, séances quotidiennes de Spa sonore, massages, médecine traditionnelle chinoise, shiatsu... Toute l'année l'espace Aqua est ouvert avec sa terrasse bordée par la forêt d'eucalyptus et de sa piscine chauffée à 32 °C. Vous pourrez dégustez un thé, café ou jus de fruits avant de vous glisser dans le Iyashi dôme pour éliminer les toxines et profitez des mains de fée de l'esthéticienne qui prodigue des massages absolument divins.

Arcachon


Arcachon - Arcachon.
© Sablin – iStockphoto

La naissance d’Arcachon est liée à l’apparition de la mode des bains de mer sous la Restauration. Cet engouement pour le bain doit autant aux loisirs qu’à une nécessité médicale. C’est à une dynastie de médecins, précurseurs de la climatothérapie et de la thalassothérapie d’aujourd’hui, que la station doit ses premiers succès. Les structures d’accueil se réduisent alors à quelques cabanes de résiniers en location, quand un navigateur normand, le capitaine François Legallais, ouvre en août 1823 le premier hôtel-établissement de bains de la région. La vogue des bains de mer attire ici une « colonie étrangère » d’altesses et de célébrités, têtes couronnées, grandes familles, hommes de lettres et artistes lyriques. Le front de mer, sur près de 3 km, voit se bâtir chalets et villas préfigurant ainsi la Ville d’été. C’est le début de l’essor d’Arcachon. Le 2 mai 1857, Arcachon est érigée en commune par décret impérial de Napoléon III. C’est à cette même date que la ligne de chemin de fer entre Bordeaux et La Teste est prolongée jusqu’à Arcachon. Afin de rentabiliser cet investissement, les frères Émile et Isaac Pereire (riches banquiers et principaux actionnaires de la Compagnie des chemins de fer du Midi) achètent pour leur compte et celui de la compagnie 96 hectares de terrains forestiers et créent la Ville d’hiver. Dès le printemps 1862, avenues et rues sont tracées, casino et villas sortent de sable. Des villas cossues de tout style apparaissent dans un dédale de petites « allées courbes brise-vent ». La Ville d’hiver est inscrite à l’inventaire des Monuments historiques depuis 1985. En 1858, la nouvelle municipalité arcachonnaise légifère : les bains de mer doivent être pris habillés, du cou aux talons s’il vous plaît ! En 1863, le court séjour de Napoléon III et ses retombées médiatiques placent Arcachon au rang des grandes stations climatiques. Les bains de mer, la Ville d’hiver et le chemin de fer ont fait le bonheur d’Arcachon et de ses visiteurs. En 1926, Arcachon est classée station balnéaire.


Théâtre Olympia, au cœur de la culture

L'Olympia d'Arcachon a fêté en 2016 ses 10 ans. Toute l’année, théâtre, danse, musique, cirque, opéra, humour, chanson, etc. Face à face, public et artistes se retrouvent dans cette salle de 1 000 places, accessible aux personnes à mobilité réduite, pour un moment de partage. Informations : www.arcachon.com/saison_culturelle.html


Arcachon fête Noël

C'est une tradition. Tout au long du mois de décembre, la ville d'Arcahon s'habille de mille lumières et s'anime à l'occasion des fêtes de Noël. Il y a bien sûr les incontournables dont la patinoire en plein air installée face à la mer sur la place Thiers juste à côté des chalets gourmands ou encore la Grande roue qui depuis la place Peyneau vous offre un panorama magnifique sur le bassin d'Arcachon. Et puis, il y a ces spectacles de Noël que l'on peut voir au théâtre de l'Olympia, ces ateliers organisés par les maisons de quartier, ce vide-grenier, cette brocante, mais aussi ce bain de Noël où tout le monde est invité à se jeter à l'eau, suivi de l'arrivée en bateau du Père Noël. Oui, à Arcachon, il arrive en bateau, et pourquoi pas ? Un mois durant, petits et grands trouveront tout un programme de fête pour les faire patienter jusqu'au jour J, Noël.
Renseignements : Office de tourisme – 05 57 52 97 97 - www.arcachon.com.


Des phoques sur le Bassin

You a été l'un des premiers phoques aperçus en 2015 en train de barboter sur la côte girondine. Il avait été attrapé puis relâché dans l'Atlantique Nord. Mais on ne se débarrasse pas de You aussi facilement ! En 2016, il était revenu du côté d'Arcachon, provoquant l'évacuation immédiate de la plage. You reste un animal sauvage de presque 2 tonnes, un détail à ne pas prendre à la légère ! 2017, rebelote, c'est au pied de la Dune du Pilat que le mammifère a pointé le bout de son museau au mois de juin. Alors peut-être que vous aussi, en vous baladant le long des plages girondines, vous apercevrez You, mais aussi d'autres jeunes phoques signalés dans le Bassin. Toutefois, soyez prudent, ne vous approchez pas et surtout contactez l’observatoire Pelagis de La Rochelle au 05 46 44 99 10.


Les incontournables Fêtes de la Mer

C'est une tradition à Arcachon ! Chaque 14 et 15 août sont célébrées les Fêtes de la Mer. Les festivités débutent le 14 août au soir par un pique-nique géant et musical. Il s’agit d'un banquet de 300 mètres de long avec 2 500 places assises, organisé sur le Front de Mer, suivi d'une procession et d'une messe à l’église Notre-Dame-des-Passes au Moulleau, puis de la procession mariale et d’une marche aux flambeaux. Le lendemain au matin, une messe est célébrée sur la place Thiers avant la bénédiction de la mer et le défilé nautique qui précèdent la grande fête de la voile traditionnelle. Les Fêtes de la Mer, lors desquelles tous les participants portent fièrement un foulard jaune, s'achèvent par le feu d’artifice du 15 août.


La vélo d'Arcachon

Pour permettre aux Arcachonnais de préférer le vélo à la voiture, un vélo de ville aux couleurs d’Arcachon est attribué gratuitement à chaque membre âgé de plus de 14 ans et rattaché au foyer, ou, au choix, une subvention de 200 euros pour l’acquisition d’un vélo électrique.


LA CRIÉE
✆  05 57 52 97 97
www.arcachon.com
Ouvert le lundi et le jeudi de 6h30 à 8h15. Sur réservation à l'Office de tourisme. Adulte : 7 €.

Il faut se lever aux aurores, mais le sacrifice vaut le coup. Jean Lannes, un guide passionné, dévoile tous les secrets de la vente de la criée deux matinées par semaine, les lundis et jeudis matin. On pénètre dans les coulisses de ce milieu très fermé et on rencontre des professionnels de la pêche. En sortant, on connaît tout ou presque sur la filière pêche, sur le circuit du poisson, depuis son débarquement jusqu'à sa vente informatisée depuis 1958... C'est un endroit unique. Seul hic : les particuliers ne peuvent pas acheter de poissons.


LE P'TIT TRAIN D’ARCACHON
Départ depuis le rond-point de la Poste.
www.lepetittraindarcachon.fr
lanecdote@icloud.com
Horaires en fonction des circuits, voir sur le site. Gratuit jusqu'à 3 ans. Adulte : 6,50 €. Enfant (de 3 à 12 ans) : 4 €. La Panoramique : 8,50 € par adulte, enfants de 3 à 12 ans : 5 €, gratuit pour les moins de 3 ans. Achat du billet auprès du chauffeur.

Le P'tit Train d'Arcachon est le moyen de transport préféré des touristes qui aiment se relaxer et admirer les sites sans pour autant faire fonctionner leurs mollets ! En 40 minutes, on découvre la Ville d'hiver – un quartier pittoresque d'Arcachon – et son passé riche en histoires. Située sur les hauteurs d'Arcachon, elle dissimule, au cœur d'une végétation exotique, des villas d'influence mauresque et gothique du XIX e siècle. Cette visite est audio-guidée. Autre circuit : la Panoramique. De la ville d'hiver à la plage Pereire, une balade d'environ une heure pour découvrir le patrimoine architectural et l'une des plus belles vues sur le bassin et la presqu'île.


UNION DES BATELIERS ARCACHONNAIS
76, boulevard de la Plage
✆  05 57 72 28 28
www.bateliers-arcachon.com
Navette : départs Arcachon, Cap Ferret, Le Moulleau, Le Canon, Andernos, Dune du Pilat, Arès. Pour les excursions et les navettes les prix varient en fonction de la distance. Visite guidée.

Les navettes quotidiennes qui relient villes et sites remarquables et les excursions menées par les fiers marins sont un moyen original et incontournable de découvrir les richesses du Bassin. Et il y en a de toute durée et pour tous les goûts : grand tour de l'Ile aux oiseaux, croisière océan sur la côte d'Argent, le tour du littoral de l'île à l'océan, voyage à l'Ile aux oiseaux, cabanes tchanquées, coucher du soleil, feu d’artifice, du 14 juillet, ferme à huîtres, etc. L’UBA vous emmène aussi faire des parties de pêche, propose une balade en pinasse, bateau traditionnel du Bassin, en catamaran ou en greenboat que l'on peut privatiser.

Points d'intérêt


ABATILLES
157, boulevard de la Côte-d'Argent
✆  05 56 22 38 50
http://sourcedesabatilles.com
Ouvert toute l'année. Le mardi et le jeudi de 10h à 11h30. Gratuit jusqu'à 12 ans. Adulte : 7 €. Visite guidée (réservation obligatoire auprès de l’Office de Tourisme d’Arcachon Tél : 05 57 52 97 97).

En 1923, Louis Lemarié cherche du pétrole et trouve… de l’eau ! L’eau des Abatilles est captée à une profondeur de 472 mètres et à une température de 25 °C, ce qui en fait la source la plus profonde de France. Elle jaillit en pleine nature, à proximité de la dune du Pyla et de la forêt des Landes. En 1925, la société thermale des Abatilles est exploitée pour la première fois, l’eau mise en bouteilles et commercialisée sous le nom de Sainte-Anne. C’est une eau légère, peu minéralisée. Après avoir été rachetée par Nestlé Waters en 2008, la société a été reprise en 2013 par le producteur bordelais Jean Merlaut, notamment propriétaire du Château Gruaud Larose (Saint-Julien-Beychevelle, deuxième cru classé 1855) et du Château Malagar (qui abrite le centre culturel Mauriac), et Hervé Maudet, Directeur général de la Source et fondateur de négoce MVins, spécialisée dans la restauration. La visite guidée permet de découvrir les différentes étapes de production depuis le forage jusqu'à l’embouteillage. Au Petit musée historique, on vous racontera la fabuleuse histoire de la Source des Abatilles, de sa découverte à nos jours. A la fin, dégustation directement à la Source où l’eau sort à son émergence à 25 °C. Deux gammes : la Bordelaise et la Pétillante.


ASCENSEUR DU PARC MAURESQUE
Place du 8 mai
Ouvert toute l'année. Basse saison : tous les jours et les jours fériés de 8h30 à 19h30. Haute saison : tous les jours et les jours fériés de 7h à 22h. Haute saison : juin à septembre. Gratuit.

Un ascenseur en ville ? Eh oui ! Afin de rejoindre le parc Mauresque situé dans la Ville d'hiver, vous pouvez emprunter l'ascenseur mis à votre disposition par la ville tout au bout de la rue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, derrière la superbe fontaine. Après un long couloir au plafond très coloré puis la montée en ascenseur, vous arriverez au cœur de l'arboretum, face à une belle vue sur le bassin et la Ville d'été d'Arcachon, en contrebas. Auparavant, la liaison entre la Ville d’Eté et la Ville d’Hiver se faisait à pied en empruntant un petit chemin à lacets jalonné de galets. Construit en 1913, le funiculaire d'origine a très vite été emprunté par les joueurs du Casino Mauresque et les Arcachonnais en général. Transformé en 1948 en un ascenseur plus sûr, il permet encore aujourd'hui de s'épargner la montée à pied, non pas moins agréable mais certes plus fatigante.


ÉGLISE NOTRE-DAME-DES-PASSES
Parvis Notre Dame des Passes du Moulleau
Le Moulleau
Ouvert toute l'année. Gratuit.

Surplombant la ville d'Arcachon, l'église est un ancien couvent Dominicain, elle est notamment remarquable par son style grec orthodoxe rappelant les églises byzantines. Construite en 1863 au sommet d'une dune, elle fut agrandie en 1928 pour devenir une église paroissiale et restaurée en 1993. Le chœur et la nef sont ornés de superbes fresques représentant principalement des anges. La particularité de toutes ses représentations est une statue, quasi unique en France, représentant la Vierge en état de grossesse nommée : « La Vierge de l'Avent ». Balade incontournable ; visiter l'église qui offre une sublime perspective sur l'avenue du même nom, descendre jusqu'à la jetée du Moulleau sans oublier l'arrêt au Sorbet d'Amour pour déguster ses crèmes glacées artisanales.


ÉGLISE NOTRE-DAME-DES-PASSES - L'église Notre-Dame-des-Passes dans le quartier du Moulleau
© Seb Hovaguimian – Fotolia


LE PARC MAURESQUE
Ville d'hiver
Avenue Victor-Hugo
✆  05 57 52 98 98
www.arcachon.com
tourisme@arcachon.com
Ouvert toute l'année. 7j/7. Du 15 juin au 31 août de 7h à 22h. En septembre, ouvert de 8h30 à 22h. Le reste de l’année de 8h30 à 19h30. Basse saison : tous les jours de 8h30 à 19h30. Haute saison : tous les jours de 7h à 22h. Gratuit.

Très agréable, le parc Mauresque domine la ville et permet de se balader tout en profitant du panorama, on aperçoit même un bout de bassin. Situé en ville d'hiver, il est dessiné à la façon des jardins anglais, tout en sinuosité. On y flâne, on s'y promène, on admire les statues et les arbres centenaires dans une ambiance Belle Epoque. C'est aussi l'occasion d'y voir l'ancien site du casino, ainsi que sa maquette et de se plonger dans l'Arcachon du début du siècle. Le casino Mauresque était un véritable joyau de la Belle Epoque, ses façades imitant notamment l'Alhambra de Grenade, la mosquée de Cordoue ou encore l'Alcazar de Tolède. Il connut malheureusement un destin tragique et brûle en 1977. C'est près de la maquette qu'arrive l'ascenseur accessible du bout de la rue du Maréchal de Lattre de Tassigny, derrière une superbe fontaine. Vous trouverez des aires de jeux pour enfants, un théâtre de verdure, des animations pour les enfants (voitures à pédales...), une roseraie ainsi que de nombreux bancs pour se détendre ou pique-niquer.

Le couvert


CAFÉ DE LA PLAGE – RESTAURANT CHEZ PIERRE
1, boulevard Veyrier-Montagnères
✆  05 56 22 52 94
www.cafedelaplage.com
contact@cafedelaplage.com
Ouvert toute l'année. Tous les jours et les jours fériés le midi de 9h30 à 23h. Bar ouvert de 8h à 2h. Réservation recommandée. Carte : 30 € environ. Menu enfant : 13 €. Vin au verre. Plateaux de fruits de mer de 47 € à 65 € et SushiBar. Petit-déjeuner : 9,50 € (une boisson chaude, un jus de fruit, un croissant, une tartine, beurre confiture). Chèque Restaurant. Accueil des groupes. Chaises bébé. Terrasse. Animations.

La Café de la Plage, c'est l'incontournable d'Arcachon. Sa terrasse située face à la plage est un atout de taille, certes, mais la qualité de la carte et du service, et ce même en période estivale, font en premier lieu le succès de cet établissement. Que ce soit pour un café, un cocktail ou bien pour un déjeuner ou un dîner, l'équipe dynamique et chaleureuse du Café de la Plage vous accueille avec enthousiasme, toujours le sourire aux lèvres. Asseyons-nous maintenant à la table du restaurant Chez Pierre, si vous avez le temps bien sûr car sinon vous pouvez toujours investir le coin brasserie où l'on peut manger de très bonnes salades, des tartines, des coquillages et des crustacés, etc. Revenons au restaurant, à la déco chic et moderne. Là, le chef vous propose une cuisine gastronomique, raffinée et créative, à base de produits régionaux tels que le foie gras pour réaliser une spécialité : la tourte royale pour 2 composée de pigeon et foie gras rôtis, légumes de saison ou le foie gras mi-cuit et brioche façon pain perdu, anguille fumée et pomme au porto. Situation et plage obligent, vous craquerez sans aucun doute pour l'un des plateaux de fruits de mer, comme le plateau royal avec un demi-homard. Pour les amateurs de poissons crus, une dégustation de sushi et de maki du côté du Sushi-bar. Et pour laissez-vous tenter par un dessert fait maison souvent original comme des ravioles et espuma d'ananas, crème coco safran, opaline caramel, raisins marinés et glace au rhum brun... Fabuleux...


LE GRAND CAFÉ VICTORIA – ARCACHON
Front de Mer
26, boulevard Veyrier-Montagnères
✆  05 56 83 07 75
Ouvert toute l'année. Tous les jours de 9h30 à 22h. Service en continu toute l'année. Carte : 32 € environ. Menu enfant : 13 €. Vin au verre. Chèque Vacances, Chèque Restaurant. Terrasse.

Face à la mer, à deux pas du lit de sable, vous apprécierez l'élégance des lieux : des tables recouvertes d'une nappe blanche, des lustres anciens, du mobilier en bois, etc. Le personnel est tout aussi élégant, mais aussi bienveillant, ce qui ne gâche rien. Le Grand Café Victoria vous accueille tout au long de l'année pour une dégustation de divers horizons. Car vous pourrez y déguster des huîtres, les spéciales de Joël Dupuch, et plus largement des plateaux de fruits de mer bien garnis ou encore des spécialités de la Botte : risotto au fruits de mer, linguine aux palourdes ou langoustines, escalope de veau Bocconcini, encornets grillés à l'italienne ainsi que les pizzas, des classiques de la gourmandise italienne. Le tout pourquoi pas arrosé d'un vin italien. Voilà pour la carte mais, chaque jour, le chef y ajoute ses suggestions, là encore un mélange équilibré entre les poissons et les plats d'inspiration italienne ou de notre région. Si la foule ne vous gêne pas, nous vous conseillons, en période estivale, d'investir la terrasse du Victoria.


LA PIZZERIA
19, rue Jehenne
✆  05 56 83 20 46
www.pizzeria-jehenne.com
contact@pizzeria-jehenne.com
Ouvert toute l'année. Basse saison : du mardi au dimanche et les jours fériés le midi et le soir. Haute saison : le dimanche et le lundi le soir ; du mardi au samedi le midi et le soir. Service tardif le week-end et en haute saison. Carte : 30 € environ. Vin au verre. Pizza de 10,90 € à 13,90 €, pâtes de 10,90 € à 12,90 €, spécialités à partir de 13,90 €. Chaises bébé. Terrasse. Vente à emporter.

Située juste à côté du quartier du marché municipal, la Pizzeria Jehenne est une institution à Arcachon, elle a été fondée en 1978 et elle est ouverte en toute saison. L'été, la terrasse, assez grande et très agréable, est très prisée. L'hiver on s'installe dans des salles décorées de détails italiens, à l'ambiance familiale et chaleureuse. Dans les assiettes, c'est aussi l'Italie : les pizzas à la pâte fine sont bonnes et le choix est varié ! A côté, des salades, des antipasti, des pâtes, des pâtes farcies, des gnocchis et un grand choix de veau cuisinés de différentes façons et à toutes les sauces, ou presque, ainsi qu'un excellent tartare italien. Pour accompagner le repas, la carte des vins offre les classiques italiens chianti, montepulciano, lambrusco.


LA RÉSERVE
8, rue du Professeur-Joylet
✆  05 56 83 97 70
nathalie.roulet@cegetel.net
Haute saison : ouvert tous les jours et les jours fériés le midi et le soir. Réservation recommandée. Menu unique à 18,90 €. Menu enfant : 10 €. Vin au verre. Accueil de petits groupes sauf en haute saison. Chaises bébé. 2 terrasses. Chèques non acceptés. Chèque Vacances, Chèque Restaurant. Accueil des groupes (hors saisons). Chaises bébé. 2 terrasses.

Ce restaurant situé à deux pas de la plage est une histoire de famille, celle du couple Roulet et de leur fille Tracy ainsi que de Kevin, le chef en cuisine... L’établissement reçoit les gourmands sur les deux terrasses, dans un décor moderne au style lounge très soigné. La première impression très agréable est confirmée par l’accueil qui se révèle absolument adorable. La cuisine ne gâche rien, bien au contraire, chaque jour le chef propose des plats alléchants confectionnés exclusivement à partir de produits frais, de quoi régaler les papilles. De belles salades généreuses, des huîtres du bassin, des moules à toutes les sauces, des poissons frais parfaitement cuisinés comme la sole, le turbotin, les seiches à l’ail et au persil, entrecôte française, magret de canard, confit de canard et des desserts gourmands. A n’en pas douter vous passerez un très agréable moment à la Réserve.


LA TABLE DU BOUCHER
16, rue du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny
✆  05 56 54 06 28
http://la-table-du-boucher.com
contact@la-table-du-boucher.com
Ouvert toute l'année. Du mardi au dimanche le midi et le soir. Carte : 45 € environ. Menu enfant : 11 €. Formule du midi : 19 €. Vin au verre. Accueil des groupes. Terrasse.

La Table du Boucher reprend les codes de la brasserie traditionnelle : grand bar qui court le long de la salle, petites tables, banquettes rouges et grands miroirs. Avec dans le fond « la cuisine du boucher » d'où sortent de bons plats. Le petit plus : la terrasse. Cette brasserie où la viande est à l’honneur vous proposera tout de même du poisson et des huîtres en provenance directe du bassin, tout au long de l’année. Les clients apprécient le choix à la carte : côte de bœuf, entrecôte avec son os à moelle, andouillette 5 A sauce savora, confit de canard, tartare de bœuf, pluma de porc laquage cajun et wok de légumes, etc. avec frites maison, wok de légumes, pommes de terre sarladaises, salade verte ou accompagnement du jour, et des sauces variées (poivre, roquefort, échalotes crues ou cuites, mangue, crème d'ail, tartare ou savora). Les suggestions et les menus du jour s'affichent à l'ardoise. Cette adresse à la fois bistrot, brasserie et bar à vin en pleine rue piétonne du centre-ville et à deux pas de la plage vaut le détour. Un accueil simple et chaleureux.

Le gîte


ARC HÔTEL SUR MER***
89, boulevard de la Plage
✆  05 56 83 06 85
www.arc-hotel-sur-mer.com
Ouvert toute l'année. Accueil 24h/24. 30 chambres. Chambre double à partir de 98 € ; chambre triple à partir de 158 €. Petit déjeuner en chambre : 13 €. Parking fermé inclus. Lit bébé (0 à 2 ans) : 10 € par enfant et par nuit. Sauna, hammam ou jacuzzi : 10 € l'unité par personne. Chèque Vacances. Garde d'enfants. Séminaires. Wifi gratuit. Tv satellite. Hammam, bain bouillonnant, sauna. Veilleur de nuit.

Si vous recherchez un hôtel « les pieds dans l'eau », vous l'avez trouvé ! Dès votre arrivée, vous pourrez apercevoir devant vous la plage et le bassin d’Arcachon. Vous traverserez le hall de la réception au décor mélangeant savamment baroque avec art contemporain. Etablissement de charme, disposant d'un espace détente avec hammam, sauna et bain à remous, salle de fitness et piscine extérieure avec accès direct à la plage... Le cadre est idyllique et apaisant, petits déjeuners servis au bord de la piscine dans les salons ou directement dans votre chambre. Pour les « lève tôt » ou « lève tard », un petit déjeuner continental est prévu avant 7h et après 11h. Les chambres sont spacieuses (24 m²), lumineuses et décorées sobrement. Elles sont toutes équipées d’une terrasse privative, certaines ont une vue panoramique sur la mer, les autres donnent sur le jardin. Une situation rare, une qualité de prestation remarquable et un accueil irréprochable font de cet hôtel une belle adresse à Arcachon.


HOTEL DE LA PLAGE***
10, avenue Nelly Deganne
✆  05 56 83 06 23
www.hotelarcachon.com
contact@hotelarcachon.com
Ouvert toute l'année. Accueil 24h/24. 53 chambres. Chambre simple à partir de 79 € ; chambre double à partir de 89 € ; suite à partir de 170 €. Petit déjeuner buffet : 13 €. – 10% aux lecteurs Petit Futé (hors cathégorie sur chambre et Petit déj). Jeux pour enfants. Animaux acceptés (supplément 8 € la nuit). Séminaires. Wifi gratuit. Tv satellite, Canal +.

L'Hôtel de la Plage est un hôtel 3 étoiles face au casino. Vous êtes à deux pas de la promenade du front de mer et de la plage. D'architecture contemporaine, l'ambiance est agréable et feutrée. Les chambres sont décorées sobrement dans l'esprit des cabanes du bassin. Elles invitent au repos et à la tranquillité. Le confort y est total et les commodités irréprochables : sèche-cheveux, salle de bains avec douche à l'italienne, climatisation, écran plat, plateau d’accueil avec biscuits et café, on s’y sent tout de suite bien et complètement chez soi, en prenant le bon air sur le balcon. Pour les services, les clients ont accès gratuitement et 24 heures sur 24 à la salle de sport très bien équipée et au business corner. L'hôtel loue également des vélos (électriques ou non) et propose un excellent buffet pour un petit déjeuner sucré et/ou salé. L’accueil chaleureux est agrémenté d’une foule d’attentions et de petits services.


HÔTEL LE DAUPHIN***
7, avenue Gounod
✆  05 56 83 02 89
www.dauphin-arcachon.com
hotel@dauphin-arcachon.com
Ouvert toute l'année. Accueil 24h/24. 50 chambres. Chambre simple à partir de 75 € ; chambre double à partir de 65 € ; chambre triple à partir de 95 €. Petit déjeuner : 10 € (12 € en chambre). Parking inclus. Pension complète ou demi-pension avec des restaurants partenaires (sauf Juillet-Aout). Garde d'enfants. Animaux acceptés (sur demande avec supplément). Poste Internet. Wifi gratuit. Tv satellite, Canal +.

Le Dauphin est situé au cœur de la ville, dans une authentique villa arcachonnaise du XIX e siècle. Cet hôtel à la façade atypique, de briques couleur rouille et blanc, est doté d'une superbe piscine extérieure. A peine à 300 mètres du centre-ville et de la plage, vous trouverez ici confort et accueil irréprochables. Les chambres sont climatisées et donnent sur le jardin fleuri de l'hôtel. Aménagée avec des lits simples ou doubles chaque chambre a une TV avec Canal+ et satellite, mini-frigo dans les chambres supérieures, wifi en accès libre et une salle de bain avec baignoire et toilettes privées. La décoration est sobre et cosy à la fois, fraîche et reposante. L'hôtel propose des packs séjours, de quoi profiter pleinement de la région. Notez que l'hôtel met à disposition des serviettes de plage en location. Ne serait-ce que pour en admirer la façade, un détour par cet hôtel est obligatoire.


HÔTEL ORANGE MARINE**
35-37, boulevard Chanzy
✆  05 57 52 00 80
www.hotel-orange-marine.fr
orangemarine@wanadoo.fr
Fermé du 15 novembre au 1 er mars. Accueil jusqu'à 23h. 20 chambres. Chambre simple à partir de 59 € ; chambre double à partir de 59 € ; chambre triple à partir de 89 €. Demi-pension : 30 € (par jour et par personne à rajouter au tarif de la chambre choisie, petit-déjeuner et dîner). Petit déjeuner buffet ou en chambre : 10 €. Soirée étape : 89 €. Chèque Vacances. Animaux acceptés (sur demande sans supplément). Séminaires. Réceptions et mariages. Wifi gratuit. Restauration (ouvert tous les soirs de la semaine). Tv satellite.

C’est à deux pas du port de plaisance, à 1 kilomètre environ du centre-ville et à 50 mètres de la plage qu’il faut dénicher ce charmant hôtel dont la façade de briques rouges anciennes est joliment rehaussée d’une frise de carreaux de faïence. L’établissement a bénéficié de travaux d’embellissement et derrière les murs se cache un patio luxuriant, avec une fontaine et un jardin, qui permet d’accéder aux chambres très agréables car décorées sobrement mais avec goût et certaines offrent une vue sur le bassin. Toutes disposent d’une salle de bains privée. Il y a aussi une chambre pour personne en situation de handicap moteur. La cuisine du restaurant marie simplicité et saveurs méridionales avec des plats comme les accras de morue ou le croustillant de chèvre, les brochettes de canard grillé, le dos de merlu à la provençale et, pour finir en douceur, le cannelé façon profiteroles ou la salade d'orange à la cannelle. L'Hôtel Orange Marine est le lieu idéal pour profiter au mieux des paysages et des activités du bassin d'Arcachon.


HÔTEL POINT FRANCE****
1, rue Grenier
✆  05 56 83 46 74
www.hotelpointfrance.com
contact@hotelpointfrance.com
Fermé du 10 novembre au 15 mars. Accueil 24h/24. 34 chambres. Chambre double à partir de 106 €. Petit déjeuner buffet ou en chambre : 18 €. Lit supplémentaire. Parking : 18 € (par nuit uniquement sur réservation). American Express, Diners Club, Chèque Vacances. Jeux pour enfants. Animaux acceptés (sur demande avec supplément). Séminaires. Réceptions et mariages. Wifi gratuit. Tv satellite, Canal +.

Bénéficiant d'une excellente situation, face à la plage centrale d'Arcachon, cet établissement, presque les pieds dans l'eau, est à deux pas du front de mer et du casino. Agréables et bien conçues, les chambres à la décoration cosy et contemporaine, sont équipées d'un coin bureau, de toilettes séparées de la salle de bains, d'un dressing et d'une terrasse où vous apprécierez sûrement de prendre votre petit déjeuner complet à base de fruits frais, yaourts, pain et viennoiseries. L'accueil est souriant et toujours à votre service pour passer un merveilleux séjour. On aime la réception chic et design et les chaises longues qui permettent de prendre le soleil face au bassin en toute tranquillité. Des travaux de rénovation réguliers assurent la pérennité du standing. Bon à savoir : de nombreux avantages tarifaires sont disponibles sur le site Internet ou par téléphone.

Chambres d'hôtes


VILLA VARINKA
8, avenue Saint-François-Xavier
✆  05 56 54 03 54
www.arcachonplage.fr
Ouvert toute l'année. A partir de 1 400 € la semaine. 4 chambres. Barbecue.

Située à 50 mètres de la plage, non loin de la jetée du Moulleau, la Villa Varinka, lumineuse et spacieuse, est un petit coin de paradis. En famille ou entre amis, cette maison arcachonnaise vous ouvre ses portes pour un séjour dépaysant au cœur d'un quartier très animé et très prisé à la fois par les touristes et les locaux. Choisir la Villa Varinka, c'est choisir un concept de vacances "comme à la maison", car parfaitement équipée et dotée de tout le nécessaire pour profiter de votre séjour en parfaite autonomie (cuisine moderne avec tous les appareils ménagers, cave avec réfrigérateur, congélateur et machine à laver le linge, barbecue à l'extérieur, etc.). Au rez-de-chaussée vous apprécierez le grand salon de 30 m², ainsi qu'à l'étage, les quatre chambres joliment décorées. Si l'intérieur est remarquable, l'extérieur l'est tout autant avec son espace verdoyant baigné de soleil.

Campings


CAMPING CLUB D’ARCACHON****
5, allée de la Galaxie
✆  05 56 83 24 15
www.camping-arcachon.com
info@camping-arcachon.com
Fermé de janvier à avril. Accueil ouvert de 9h à 12h et de 14h à 18h (hors saison). De 8h à 20h en juillet et août. Terrain de 6 ha. 350 emplacements (dont 90 locatifs). Exposition : ombragé. Sol : sablonneux. Relief : vallonné. Emplacement + véhicule + 2 personnes de 15 € à 38 €. (avec 8 A) de 4 € à 6 €. Chalets pour 7 personnes à partir de 400 € la semaine ; bungalows pour 3 à 4 personnes à partir de 245 € ; mobil-homes pour 4 à 6 personnes à partir de 305 €. Roulotte pour 2 ou 4 personnes à partir de 140 € la semaine. Chèque Vacances. Animaux acceptés (supplément de 2 €). Aire pour camping-cars. Wifi payant.

Au cœur d’une magnifique pinède et à seulement 1 km du centre-ville et des plages, où vous pourrez vous rendre en navette gratuitement ou à pied en 20 minutes, vous avez ce qu’il y a de mieux dans les parages en matière d'hôtellerie de plein air. Tout est prévu pour pouvoir passer des vacances les doigts de pied en éventail : bar restaurant, épicerie, piscine avec toboggan aquatique, bain bouillonnant, pataugeoires et spa chauffé, aire de jeux sans oublier les animations avec lesquelles le dépaysement est assuré pour les saisonniers en été, avec des activités adaptées aussi bien aux enfants qu’aux sportifs ou aux fêtards ! A noter que toutes les locations sont entièrement équipées avec vaisselle, salle d’eau, WC, terrasse extérieure avec mobilier de jardin et les locations pour 7 personnes sont composées de deux ou trois chambres. Ne manquez pas de dormir dans un hébergement atypique : la roulotte ! Le camping a créé l'Espace d'Antan où 4 roulottes, dont 3 tout équipées, prennent religieusement place pour un séjour sous le signe de l'originalité.

Loisirs


ARCAJETMARINE
4, quai du capitaine Allègre
✆  05 57 15 35 04
www.arcajetmarine.fr
contact@arcajetmarine.fr
Ouvert tous les jours dès 9h, du 1 er avril au 31 octobre. Initiation jet-ski (45 min) : 99 €. Randonnée jet-ski (1h) à partir de 115 €. Baptême jet ski pour les 8/16 ans (30 min) : 50 €. Activités nautiques : flyboard, flyblade by jet-blade, bouée tractée, parachute ascensionnel, paddle et paddle géant... Chèque Vacances. Accueil des groupes et CE.

Cette base nautique incontournable vous propose de découvrir le bassin d'Arcachon autrement, en randonnées jet ski de 45 min à 3h, dont une sortie de 30 min pour les ados. Si vous avez le permis mer, louez votre machine et partez à l'aventure vers les cabanes tchanquées, l'île aux oiseaux, la presqu'île du Cap Ferret, le banc d'Arguin et la dune du Pyla. Vous êtes plutôt à la recherche de fun et de sensations fortes entre amis ? Dans ce cas, les bouées tractées (et volantes) sont faites pour vous. Le paddle géant est aussi une des activités que l'on pourra vous proposer comme le parachute ascensionnel ou le flyboard. Bref, vous avez du choix et une équipe au top pour vous accompagner !

Emplettes


LA POISSONNERIE DE L’AIGUILLON
51, boulevard Mestrezat
✆  05 56 83 70 53
www.poissonneriedelaiguillon.fr
Ouvert du lundi au samedi de 8h30 à 12h45 et de 15h30 à 19h30, le dimanche de 8h30 à 13h. Juillet/août du lundi au samedi de 8h30 à 13h et de 15h30 à 20h, le dimanche de 8h30 à 13h. Cours de cuisine sur réservation et 6 personnes maximum par séance : 70 €/personne de 16h à 18h (accessoires, équipement, matières premières fournis).

La Poissonnerie de l’Aiguillon est une véritable institution à Arcachon. Elle est reconnue pour son savoir-faire, la passion du métier des poissonniers, l'exigence dans le choix, l'extrême fraîcheur des produits achetés sur toutes les criées de la côte avec un arrivage de poissons quotidien.Toute l'équipe vous accueille dans une jolie boutique : les écaillers s'affairent pendant que les vendeurs vous servent, le tout dans une ambiance conviviale et bon enfant. En compagnie du produit phare, les huîtres du Bassin, il y a les langoustes, homards de Bretagne et l'incontournable plateau de fruits de mer, spécialité de la maison. A côté, le chef Manu propose quelques plats traiteurs : paella de la mer, zarzuela, marmite du pêcheur, salade de crustacés, risotto de Saint-Jacques, etc., et il organise tous les samedis (ou en semaine sur demande) des ateliers de cuisine pour apprendre à cuisiner les poissons du Bassin. Vous cuisinerez pour 2 personnes et vous aurez la possibilité d'emporter 2 entrées et 2 plats. Juste en face dans l'ancienne poissonnerie, s'est installée L'Epicerie de l'Aiguillon, une épicerie fine qui propose des produits artisanaux, des végétaux iodés comme des rillettes à la laitue de mer, du caviar et une belle sélection de bouteilles de vins et champagnes pour accompagner le tout. A noter que des cours de cuisine sont donnés tous les samedis en compagnie du chef. Le programme est à consulter sur leur site Internet ou leur page Facebook.


LA TOQUE CUIVRÉE – CANNELÉS DE BORDEAUX
4-6, boulevard Mestrezat
✆  05 56 54 74 90
www.la-toque-cuivree.fr
contact@la-toque-cuivree.fr
Ouvert du lundi au samedi de 8h à 19h ; le dimanche de 8h à 13h. Canelé gros 0,70 €, canelé lunch 0,50 €, canelé bouchée 0,40 € (prix unitaire TTC). Ventes en boutique et sur Internet (livraison à domicile sous 24h).

Arcachon a aussi sa boutique... Les cannelés sont devenus emblématiques à Bordeaux et connaissent un engouement au-delà des frontières. La Toque Cuivrée met à votre service tout son savoir-faire pour valoriser le cannelé traditionnel, entrez dans la boutique et les parfums de vanille et de gâteaux fraîchement cuits vous inviteront à la dégustation ! Vous pourrez alors choisir de croquer dans un cannelé plus ou moins gros selon vos envies (bouchée, lunch ou gros) et plus ou moins cuit pour y découvrir une pâte moelleuse et subtilement parfumée. Toute l'équipe de la Toque Cuivrée met en œuvre ses compétences pour vous garantir des produits de qualité accessibles à tous les budgets. En boutique vous pourrez découvrir quelques autres spécialités comme la tourtière, les caramels aux éclats de cannelés, les verrines de cannelés au rhum et le Bordelais amande ou chocolat. Si vous n'êtes pas de Bordeaux et que vous souhaitez faire découvrir le cannelé à vos proches, sachez que vous pouvez commander en ligne et que vous serez livré sous 24h ! Vous êtes alors assuré d'avoir des produits frais et de pouvoir les conserver quelques jours sans qu'ils perdent de leur qualité. En période de fête nous vous recommandons de passer commande auprès du magasin !
Autres adresses : 1 bis, avenue Gustave-Eiffel, Pessac ✆ 05 56 08 49 68 • 126, boulevard Jean-Jacques-Bosc, Bègles ✆ 05 56 64 01 29 97 • 151-153, boulevard Godard, Le Bouscat ✆ 05 56 10 59 53 • 164, avenue Général-de-Gaulle, Libourne ✆ 05 57 24 46 94 • 18, cours du Général-de-Gaulle, Gradignan ✆ 05 56 89 37 63 • 332, avenue du Taillan-Médoc, Eysines ✆ 05 56 16 50 72 • 338, avenue des Etats-Unis, Toulouse ✆ 05 61 46 32 46 • 41, place Gambetta, Bordeaux ✆ 05 57 83 61 67 • 46, avenue de Saint-Médard, Mérignac ✆ 05 57 21 45 40 • 60, boulevard André-Sautel, La Rochelle ✆ 05 46 50 64 55 • 97 bis, avenue Teycheney, Artigues ✆ 05 56 74 82 16 • CC Le Phare de l’Europe, 29, route de Gouesnou, Brest ✆ 02 98 42 87 17 • Moulin de la Cassadotte, rue Louis-Braille, Biganos ✆ 05 57 18 30 22 • Parking Géant Casino, 100, rue du Puits de la Ville, Chauray ✆ 05 49 33 36 73 • Village Nacarat (parking Géant Casino) 9100, boulevard Saint-Jean, Clermont-Ferrand ✆ 04 73 24 96 60

Arès
Du côté nord du bassin d'Arcachon, les Arésiens habitent une belle petite commune située entre Andernos-les-Bains et Lège-Cap-Ferret, elle comptait au XIX e siècle cinq moulins. Aujourd’hui, on peut voir les restes de l’un d’entre eux, face à l’esplanade Georges-Dartiguelongue. Sa tour ronde crénelée semble veiller sur la petite station balnéaire. Au Moyen Age, le port d’Arès était très important, notamment dans le transport des vins du Médoc vers les îles britanniques. La jetée de la commune, datant du XVIII e siècle, est la plus ancienne du bassin. Côté port ostréicole, il est très agréable de flâner au milieu des petites cabanes en bois colorées de bleu, de jaune et de vert. Le lieu pittoresque est composé de 2 darses (équivalent de rues) au milieu desquelles, dès les beaux jours, on aperçoit les poches d'huîtres qui sèchent au soleil. Les seuls bateaux présents sont les « plates », ces embarcations utilisées par les ostréiculteurs. Il est possible d'ailleurs de partager avec eux leur passion avec des sorties et des dégustations des huîtres du bassin. Mais l’un des atouts les plus précieux de la ville d'Arès est sans conteste sa nature. Avec un patrimoine environnemental exceptionnel et préservé, la faune et la flore évoluent notamment dans la réserve des prés salés ou encore sur le site des Quinconces. Des écrins de nature à protéger mais qu'il faut absolument admirer à pied ou à vélo.


Fête de l’huître

A Arès, c’est la fête de l’huître du 15 au 18 août. Au programme : bandas, dégustation d’huîtres et de vin blanc et on n’oublie pas son bandana « Fête de l’huître Arès ».


OFFICE DE TOURISME
Place Weiss
✆  05 56 60 18 07
www.ares-tourisme.com
De février à mai et en octobre, ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h. En juin et septembre, du lundi au samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h, le dimanche de 9h30 à 12h30. En juillet et août : tous les jours de 9h à 19h. De novembre à janvier, du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 17h30.

L’office de tourisme d’Arès est à votre entière disposition pour vous aider à passer un agréable séjour dans le cadre typique du Bassin d’Arcachon. Venez découvrir l’incroyable patrimoine naturel de la commune grâce à des randonnées, des visites guidées et commentées, sur la terre ferme, sur l’eau ou même dans les airs. Partez également à la découverte des traditions d’Arès, découvrez par exemple le port ostréicole, l’église Saint-Vincent-de-Paul ou encore la Tour d’Arès au bout de l’avenue de la Plage. Que vous soyez plutôt balade, surf, canoë, vélo, ou encore ULM, vous trouverez toutes les informations nécessaires auprès de l’office de tourisme. Les familles sont les bienvenues à Arès puisque la commune est labellisée Station Famille Plus, ainsi les activités et animations sont adaptées à tous les publics et notamment aux plus jeunes. Les « P’tits Botanistes » par exemple, ou "Sur les Pistes de Robin" sont des activités entièrement dédiées aux enfants, basées sur la découverte et le jeu. Vous l’aurez compris, activités, hébergement, restauration, bons plans et conseils, toutes les infos sont à votre disposition à l’office de tourisme d'Arès.

Points d'intérêt


RÉSERVE NATURELLE DES PRÉS SALÉS
www.reserve-naturelle-pres-sales.org
Accès par la rue du Port ostréicole.
Ouvert toute l'année. Durant les mois de novembre, décembre et janvier, des visites thématiques sont programmées. Gratuit. Visite guidée (inscriptions à l'office de tourisme, 4 € par adulte et gratuit pour les enfants jusqu'à 12 ans).

Voici l'un des rares sites naturels encore totalement intact et préservé du Bassin d'Arcachon. Partagés entre l'eau douce des petits ruisseaux et l'eau de mer amenée par le large, les prés salés d'Arès et de Lège sont des marais salants sauvages. Ici, on apprend comment la nature s'est adaptée à la présence de sel, en luttant ou en l'assimilant. Venez admirer 200 hectares où la faune et la flore évoluent à leur rythme. Vous rencontrerez plus de 200 espèces de plantes, du chêne-liège au tamaris en passant par la gracieuse orchidée. Vous pourrez également observer de majestueux hérons cendrés ainsi que les rapaces, depuis le point d’observation. Soyez attentifs car selon la sagesse populaire, si leur migration a lieu avant le 15 août, l'hiver sera particulièrement précoce et rigoureux. Comptez 3 ou 4 heures pour un parcours jalonné de surprises... Au programme, quiétude et découverte, au sein d'une biodiversité en constante mutation au gré des jeux de lumières naturels et des saisons. A noter que des visites guidées de 2 heures (4 km) sont proposées, inscriptions à l'office de tourisme d'Arès et du Cap Ferret.

Le couvert


B COMME BISTROT
3, avenue de la Libération
✆  05 24 18 65 88
b.comme.bistrot@gmail.com
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 15h et de 18h30 à 0h. Menus de 28 € à 35 €. Carte : 30 € environ. Menu enfant : 9 € (- 12 ans). Formule du midi : 13,40 € (à 14,90).

Anne-Sophie et Guillaume sont à la tête de B comme bistrot. Côté déco, un mélange de bois et de matériaux contemporains qui confère à la salle un style design très chaleureux. A l'extérieur, une belle et grande terrasse est aménagée sous les arbres. La cuisine est bien troussée et tout est fait maison à base de produits frais de qualité (Label Rouge, viande limousine d'une boucherie locale, etc.). La carte Mer favorise le thon « sashimi » et le poisson du moment de la criée d'Arcachon. La carte Terre met l'accent sur le bœuf : pour les amateurs le burger du Bistrot est un régal et le tartare de 180 g ou 360 g rassasie les plus gourmands. Enfin les « Vég » ont aussi leurs plats. Le service et l'accueil sont conviviaux.


LA CABANE DU BOUT
Port ostréicole d'Arès
Cabane 1 et 2
✆  05 56 60 92 29
lacabanedubout33@gmail.com
Basse saison : ouvert le jeudi et le dimanche le midi ; le vendredi et le samedi le midi et le soir. Haute saison : du mercredi au lundi et les jours fériés le midi et le soir. Carte : 30 € environ. Formule : 14,50 € (et 19,50 €). Tapas à 15 € l'assiette.

Cette cabane porte bien son nom, car elle est située les pieds dans l'eau, au bout du port d'Arès. On y admire les couchers de soleil sur le Bassin et on respire l'air du large à plein poumon sur la terrasse. C'est à la fois un restaurant et un bar à tapas, très animé en saison lors de soirées apéros musicales. La carte est 100 % marine et tant pis pour les viandards… Le menu du midi peut comporter un carpaccio de mule en entrée, un dos de lieu noir sauce miroir et poêlée provençale en plat et une crème brûlée en dessert. On vous recommande également la nouvelle carte de sushis, les plateaux de fruits de mer de la Cabane, le demi-homard grillé environ 400 grammes, crème de crustacé et légumes du moment ou la paella de la mer garnie de langoustines, d'espadon, de moules, de crevettes et d'un soupçon de chorizo pour aromatiser le tout à l'espagnole qui n'est pas toujours à la carte, malheureusement. Les produits sont frais et bien cuisinés. L'ambiance est jeune et le personnel très à l'écoute.


LA FILLE DU BARBU
20, place de l'Église
✆  05 56 26 85 33
www.restaurantlafilledubarbu-33.com
contact@restaurantlafilledubarbu-33.com
Basse saison : ouvert du lundi au vendredi le midi et le soir. Haute saison : du lundi au vendredi le midi et le soir ; le samedi soir. Menu unique à 29 €. Carte : 32 € environ. Menu enfant : 10 €. Formule du midi : 14 € (à 16 €). Plat du jour à 10 €. Chèque Restaurant.

Le Barbu c'est Nicolas Desvignes, patron et chef de ce petit restaurant qui a fait plus que son trou à Arès et au-delà. Sa fille existe réellement et il l'aime tendrement. Nous ce qu'on aime, c'est sa cuisine, faite maison à partir de produits frais agrémentés de sa touche personnelle et travaillés avec passion. Le menu du jour ne fait pas dans l'œuf mayo et le steak/frites, mais plutôt dans un thon mi-cuit sauce vierge ou une côte de cochon fermier sauce aromates. Le menu-carte comporte 3 entrées, 3 plats et 3 desserts au choix. La carte change régulièrement, car tous les produits sont frais et de saison. Le crumble de légumes d'automne et chèvre frais est un bel assemblage. La souris d'agneau braisée reste classique, mais savoureuse. En dessert la Tatin aux figues réjouit tous les gourmands. A cela il faut ajouter une belle présentation. Au service, la compagne du chef, souriante et professionnelle. Nicolas Desvignes organise des soirées live et des soirées à thème pour des événements comme la Saint-Valentin. Le restaurant est privatisable pour les groupes.


CHEZ PÉPÉ – ESTANQUET
Cabane 37 et 38
Rue du Port ostréicole
✆  05 57 70 95 68
Haute saison : ouvert tous les jours le midi et le soir. Réservation recommandée. Carte : 25 € environ. Vin au verre. Terrasse.

Chez Pépé, la convivialité est le maître mot ! Un cadre de rêve sur le port ostréicole, des concerts très jazzy, une ambiance de bons copains, c'est la recette de ce restaurant. Côté cuisine, on se laisse tenter par des produits de qualité : assiettes d'huîtres, locales bien sûr, des poissons grillés, tartare de saumon, sole et divers fruits de mer à la dégustation... L'endroit est idéal pour boire un verre sur la terrasse avec une bonne assiette de tapas qui fleure bon l'été et la fête (jambon serrano, melon, bigorneaux et chorizo). Le petit truc en plus c'est que l'on peut s'y rendre en bateau en accostant directement sur la première darse. Et pour couronner le tout des concerts comme par exemple un guitariste jouant du jazz manouch.

Le gîte


HÔTEL-RESTAURANT LE BOÏATE***
11, boulevard de l’Aérium
✆  05 56 60 20 46
www.leboiate.com
Ouvert toute l'année. 8 chambres. Chambre double à partir de 59 €. Demi-pension : 138 € (à 180 € pour 2 personnes suivant la saison). Petit déjeuner buffet ou en chambre : 8 €. Lit supplémentaire : 13 €. Parking (à proximité et gratuit). Soirée étape à 88 €. Animaux acceptés. Wifi gratuit. Restauration (formule du midi : de 14 € à 19 €. Plat du jour : 11 €. Menu enfant : 11 €). Tv satellite.

Isabelle et Richard, venus du Nord de la France, vous accueillent dans un superbe cadre où l'équipe se met en quatre pour vous faire passer un agréable séjour. Dans un quartier résidentiel d'Arès, calme, arboré, au charme indéniable, à deux pas des plages du bassin, le Boïate se situe dans un emplacement idéal. Avec une nouvelle décoration typique du bassin d'Arcachon, dans les tons doux et chauds de sable et de couleurs marines, les 8 chambres proposées par l'hôtel portent les noms de l'Ile aux Oiseaux, Côté Bassin, l'Océan, les Dunes, le Cap Ferret, le Phare, Entre Terre et Mer et Promenade en Pinasse. Deux d’entre elles possèdent leur terrasse privative. L'hôtel dispose aussi de son restaurant. A la carte ou en formule du midi, on retrouve des plats de saison comme la brochette de Saint-Jacques et gambas, la parillada cuisinée à la plancha, la déclinaison de foie gras ou encore des huîtres du bassin. Le Boïate est un petit hôtel de charme au bord du bassin qui invite à la détente.

Campings


CAMPING LES GOÉLANDS***
64, avenue de la Libération
✆  05 56 82 55 64
www.goelands.com
contact@goelands.com
Ouvert de mars à fin octobre. Accueil jusqu'à 20h (en juillet-août et jusqu'à 18h hors saison). Terrain de 10 ha. 400 emplacements. Emplacement + véhicule + 2 personnes de 16,50 € à 32 €. (avec 6 A) de 4 € à 6 €. Mobil-homes pour 2 à 6 personnes à partir de 315 € la semaine. Frais de réservation et garanties : 25,50 €. Chèque Vacances. Club enfants. Jeux pour enfants. Animaux acceptés (3 € par nuitée). Wifi gratuit. Service de ménage. Restauration (snack). Vente (épicerie, pains, viennoiseries, glaces... Le dépôt de pain, glaces etc, ouvert qu'en juillet et août au restaurant). Animations. Piscine extérieure chauffée : un bassin sur les deux.

Premier atout du Camping Les Goélands : sa situation. Une telle qualité d’environnement se fait de plus en plus rare : le camping est en plein cœur d’une magnifique forêt de grands pins maritimes. Entre deux réserves naturelles : les prés salés et le domaine de Saint-Brice, une chose est sûre, vous ferez le plein de nature, à pied ou à vélo. A quelques mètres des plages du Bassin ou quelques kilomètres des plages océanes, de la dune du Pilat, d’Arcachon, du Cap Ferret, vous êtes idéalement placé pour vivre des vacances 100 % Bassin ! Réservez votre emplacement ou votre location tout confort, vous serez certes au calme mais également dans un camping très animé, avec un complexe aquatique en plein air pour les petits et les grands ! Vous profitez également de la piscine, la salle de jeux, des soirées animées : bonne humeur garantie ! Le camping vous propose une large palette de services : restauration, snack, location de vélo, bar… Vous serez accueilli avec un large sourire, communicatif, que vous garderez tout au long de votre séjour !

Bazas
L’antique Cossium était située sur l’ancienne voie romaine Bordeaux-Toulouse et fut la ville natale du père du poète latin Ausone. Place forte dès le IV e siècle et évêché dès le V e siècle, Bazas dispose très tôt d’un édifice religieux d’importance et au XI e siècle, le pape Urbain II vient consacrer un nouveau lieu de culte. Au XIII e siècle, c’est au tour du puissant évêque Arnaud de Pins de restaurer la cathédrale dans un style gothique. Centre de commerce important, la cité était au Moyen Age, une étape sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, en même temps qu’un enjeu entre Anglais et Français durant la guerre de Cent Ans. Du XVI e au XIX e siècle, la ville était connue pour ses verreries dont de beaux exemples sont visibles dans les collections de l’apothicairerie de l’hôpital Saint-Antoine. Aux XVII e et XVIII e siècles, la faïencerie de Saint-Michel bénéficiait de la qualité de l’argile des lieux. Les tanneries ont utilisé durant les mêmes périodes les eaux des sources locales. Ville pleine de charme, Bazas est aujourd’hui une étape clé en Sud Gironde, notamment pour les gastronomes qui apprécient son fameux bœuf gras. Cette véritable institution du terroir girondin donne lieu à la fête des Bœufs Gras chaque jeudi avant Mardi Gras.


Quelques manifestations

Chaque année, la ville s'anime :
En mai, une grande manifestation florale est organisée sur la place de la Cathédrale. Le marché aux fleurs de Bazas est aussi l'occasion d'un concours de chapeaux fleuris ouvert aux petits et aux grands.
Le jeudi avant Mardi gras (février ou mars), c'est la fête du Bœuf Gras de Bazas avec défilé de bœufs, de chars et concours. Une institution !
En juillet , la fête des arts et du cirque est toujours suivie d'un feu d'artifice. Feu, illusion, déambulation fantastique, équilibristes,, musique, danse... Un très beau programme.
En août, vous pouvez assister à un très beau spectacle historique « Son et Lumière », joué sur la place du village avec une centaine de figurants, des cavaliers et des artifices. Chevaux et attelages composent cette grande fresque historique et romanesque pour un voyage inoubliable de plus d'une heure à travers le temps.
En septembre, en pleine période de migration, c'est la fête de la palombe. Reconstitution d'une palombière au centre du village et animations sont au programme. Autre événement, la Foire aux bouquinistes organisée par l'association du livre ancien, « L'entrecôte littéraire bazadaise ».
En octobre, le festival « Les 33 heures » met l'art en tout genre en valeur. La deuxième édition s'est déroulée du 11 au 13 octobre 2019.
En décembre , à la nuit tombée, on enflamme « lo Halha de Nadau ».


Le bœuf de Bazas

La ville de Bazas est en grande partie connue pour son bœuf de Bazas. Issu des meilleures races bovines, le bœuf de Bazas est sélectionné dans des élevages agréés de la Gironde ainsi que dans quelques zones limitrophes des Landes et du Lot-et-Garonne par exemple. La viande de bœuf de Bazas est largement reconnue pour sa qualité et jugée par beaucoup comme la meilleure des viandes. Par ailleurs, elle est reconnue par le Label Rouge et l’Identification Géographique Protégée. Le bœuf de Bazas est reconnaissable par sa belle robe poivre et sel et sa silhouette trapue. Depuis 1283, chaque jeudi précédant Mardi Gras, la cité de Bazas accueille la célèbre « Fête des Bœufs Gras » au cours de laquelle sont présentés les plus beaux spécimens de la race bazadaise. La journée se termine par un banquet où l'on peut déguster cette fameuse viande persillée.


Voie verte de Mios à Bazas

Une balade de 76 km dans la nature, ça vous tente ? Réalisée par le Conseil Général de la Gironde sur le tracé d'une ancienne voie ferrée, la RD802, vous emmènera de Mios jusqu'à Bazas, que vous soyez à pied, à vélo ou à rollers. Par goût, nous avons choisi cette dernière option. Nous avons donc chaussé nos rollers de randonnée, pour un parcours de 30 kilomètres (oui, courageux mais pas assez téméraire pour tenter les 76 km !) à partir de Salles. Bien équipés, nous voilà partis, glissant sur le bitume plutôt bien entretenu, à l'exception de certains endroits où des amateurs de motocross indisciplinés se sont visiblement essayés aux dérapages au bord de la voie. Il nous faudra donc slalomer entre les cailloux, mais le parcours reste très agréable car très varié. On file à travers la forêt de pins du Parc naturel régional des Landes de Gascogne et on se laisse surprendre par une biche qui traverse la voie juste devant nous. Au fil des kilomètres, on quitte la ville pour pénétrer dans un décor où les bruyères se mêlent aux genêts en fleur, où seuls quelques oiseaux et autres animaux et insectes non identifiés se font entendre. Quelques pentes nous donnent du fil à retordre, mais l'effort est vite récompensé, le paysage coloré qui s'offre à nous est magnifique. Les haltes sont réparatrices et contemplatrices. A découvrir ! Bon à savoir : plus d'une dizaine d'hébergements se trouve à + ou – 5 km maximum de la voie verte.


OFFICE DE TOURISME DU BAZADAIS
1, place de la Cathédrale
✆  05 56 25 25 84
www.tourisme-sud-gironde.com
bazas@tourisme-sud-gironde.com
Ouvert toute l’année. D'octobre à mai, du mardi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 17h30. Fermé les jours fériés et le lundi (hors vacances scolaires). Du 1 er au 15 juin et du 1 er au 15 septembre, du lundi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h. Du 15 juin au 15 septembre, du lundi au samedi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h, dimanche et jours fériés de 14h30 à 18h.

A deux pas de la cathédrale Saint Jean-Baptiste, l'équipe de l'Office de Tourisme du Bazadais vous donnera toutes les informations pratiques et touristiques de son secteur, à savoir les communes de Bazas évidemment, mais également de Captieux et Grignols entre autres. Elle assure la billetterie de l'écomusée de Marquèze (tarifs préférentiels) ainsi que de l'apothicairerie de l'hôpital Saint-Antoine, mais aussi de la plupart des spectacles se déroulant en Bazardais. Le Bazardais, vous l'aurez compris, est un territoire riche à découvrir. N'hésitez pas alors à vous inscrire à l'une des visites guidées ou prendre connaissance des circuits touristiques libres. Vous obtiendrez également tous les renseignements nécessaires pour vos envies de sorties culturelles, vos activités sportives, pour vous loger et vous restaurer.

Points d'intérêt


APOTHICAIRERIE
Hôpital Saint-Antoine
✆  05 56 25 25 84
www.tourisme-bazadais.com
contact@tourisme-bazadais.com
Visite guidée ou accompagnée uniquement sur RDV (sauf en juillet-août, le jeudi et samedi à 15h). Groupe accepté.

Avez-vous déjà eu l'occasion de visiter une apothicairerie ? Celle de Bazas est nichée au cœur de l'Hôpital Saint-Antoine, construit pour les pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Vous pourrez ainsi venir y découvrir une splendide collection de pots à pharmacie, en verre ou en faïence. Datant du début du XVIII e siècle, ce lieu constitue un ensemble remarquable comme il en existe très peu en France. C'est d'ailleurs l'un des trésors de la cité de Bazas ! Dans de belles boiseries en chêne sculpté, la collection s'étend à de la verrerie locale (carafes, cantines, bouteilles, flacons ou fioles) aux divers pots en faïence stannifère : albarels (vases de Lyon du XVI e , vases de Montpellier du XVII e ) en passant par les pots de Bordeaux du XVIII e (pots couverts, chevrettes, piluliers, pots de monstre) et par les pots du Sud-Ouest du XVIII e (pots canons, pots-pourris). Avec ses quelque 110 pots aussi beaux que différents, l'apothicairerie de Bazas est un lieu empreint d'une atmosphère atypique.


CATHÉDRALE SAINT-JEAN-BAPTISTE
Place de la Cathédrale
Ouvert tous les jours en accès libre en dehors des offices. Visites guidées possibles sur rendez-vous pour les groupes.

Classé Monument historique en 1840 et au patrimoine mondial de l'Unesco en 1998 au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France, cet imposant édifice de 83 mètres de long offre à ceux qui la visite, trois portails finement sculptés. Celui qui se tient au centre est dédié à Saint Jean-Baptiste et les deux portails latéraux sont dédiés d'une part à saint Pierre et d'autre part à la Vierge. Son clocher est formé à la base des plus anciennes pierres de l'église, datant du V e siècle. A l'intérieur, la taille de la nef est impressionnante. Le chœur est composé de cinq absides ainsi que de tableaux qui ornent les chapelles. Vous pourrez admirer une superbe vierge dorée datant du XIII e siècle trônant au-dessus de l'autel. Les vitraux, quant à eux, datent du XIX e siècle. A ne pas manquer !
Le couvert


LE BOEUF POP
30, place de la Cathédrale
✆  05 56 65 77 56
Ouvert du lundi au samedi le midi ; le vendredi et le samedi le soir. Réservation recommandée. Plats de 15 à 29 €. Menu enfant : 10 €. Vin au verre. Chèque Restaurant. Terrasse. Vente à emporter.

Situé sur la plus belle place de Bazas, le Bœuf Pop vous ouvre ses portes pour un moment de gourmandise en toute convivialité. L'accroche est sympathique et de bonne foi, promis ! Avant de jeter un coup d'œil à la carte, survolez donc les lieux, pas grands certes, mais si bien agencés qu'il est aisé d'y installer un groupe. Vous avez vu ? Tout n'est que curiosité, à commencer par la carte accrochée au mur, à l'ardoise sur un bœuf ! Amateur(s) de viande, vous ne serez pas déçu(s), d'autant que tous les plats sont préparés ici, à base de produits frais de provenance toute proche. Au Bœuf Pop, on privilégie le circuit court. La viande arrive de la boucherie Charrier et le pain du burger, de la boulangerie Sauboua. Pavé de race Bazadaise, tricandilles de Bazas (sur commande), magret de canard, tartare... Les assiettes sont servies avec des frites maison. Les végétariens sont également les bienvenus avec des plats pensés spécialement pour eux. Les appétits gargantuesques seront rassasiés ! Desserts gourmands, carte des vins de Graves et belle équipe (Vanessa en salle, Victorien en cuisine...), que demander de plus ?


NOOSA CAFÉ
31, place de la Cathédrale
✆  05 56 25 45 78
Ouvert du mardi au vendredi de 10h à 19h ; le samedi de 9h à 19h. Terrasse couverte. Formule du midi : 11,70 € (plat au choix + café ou thé gourmand).

Le Noosa Café est un beau café et une belle épicerie fine situé sur la place de la Cathédrale. L'accueil est souriant, le service est cordial et l'ambiance est très agréable. Les tables sont entourées par de nombreux produits gourmands en tous genres : chocolats fins, bonbons, guimauves, thés, cafés, confitures... difficile de ne pas succomber ! La carte propose une bonne variété de cafés et de chocolats chauds aromatisés (cannelle, orange...) et une cinquantaine de variétés de thés et d'infusions. Les cakes sucrés sont à essayer, ainsi que les salades et les tartines à l'heure du déjeuner. La carte est succincte, mais les produits sont frais ! Côté boissons, beaucoup sont bio et locales, il y a encore des bières et le vin est servi au verre. Les végétariens sont les bienvenus.


RESTAURANT CARO & CO
38, place de la Cathédrale
✆  05 56 65 24 58
www.restaurantcaroandco.fr
caroandco@orange.fr
Basse saison : ouvert tous les jours le midi ; du jeudi au samedi le soir. Sur réservation les autres soirs (à partir de 10 pers.) Haute saison : du jeudi au mardi le midi et le soir ; le mardi midi. Menus de 16 € à 19 € (le midi en semaine). Carte : 28 € environ. Plat du jour : 13,90 € (le midi en semaine). Vin au verre. Accueil des groupes. Jardin.

Caroline et son mari Pascal ont choisi la place de la cathédrale de Bazas pour donner vie à leur rêve. Sud-Africaine, Caroline mêle ses origines à la cuisine française et anglaise pour concocter ses plats. En plus des assiettes joliment orchestrées autour des produits de saison, on peut aussi y déguster, de temps en temps, un authentique bobotie, recette emblématique de la cuisine du Cap. Le bœuf de Bazas est aussi à l'honneur ! Ici, la carte est renouvelée 4 à 5 fois par an et c'est à chaque fois de nouvelles occasions pour vous y rendre. De plus, le restaurant jouit d'un emplacement central et plein de charme. A l'arrière, le jardin est très convoité dès l'arrivée des beaux jours. L'accueil est chaleureux et vous passerez ici un excellent moment de gourmandise. Bien sûr, un menu spécial est concocté à l'occasion de la Fête du Bœuf Gras de Bazas ! Un conseil : pensez à réserver.


LA TABLE DE FOMPEYRE
Route de Mont de Marsan
✆  05 56 25 98 00
www.latabledefompeyre.com
reservation@domaine-de-fompeyre.com
Ouvert tous les jours le midi et le soir. Menus de 24 € à 35 €. Menu enfant : 12 €. Formule du midi : 19 € (en semaine uniquement).

Au cœur de la Gironde et aux portes de Bordeaux, à la lisière des vignobles de Sauternes et des Graves, le Domaine de Fompeyre abrite un hôtel 3*** de charme ainsi qu'un bar-restaurant apprécié pour sa belle vue sur Bazas et sa cathédrale. Au cœur d'un parc de 3 ha, La table de Fompeyre propose une cuisine appétissante et originale. Vous pourrez y déguster un duo de foie gras mi-cuit aux fruits de saison, au Sauternes et confiture d'oignons ou un œuf parfait 64° sur fondue de poireaux, espuma d'épinard et lieu noir fumé, en plat un pavé de turbo rôti, émulsion thé Matcha, lentilles corail et poupeton de blettes ou de la souris d'agneau confite, jus au thym, velours persil tubéreux et châtaignes rôties. Pour le dessert, la mousse à la mandarine, quartiers rôtis et crumble ainsi que la poire Rocha rôtie enrobée chocolat, croustillant chocolat et rosace de poire fraîche titillent nos papilles. Côté bar à vins, vous allez pouvoir vous faire plaisir dans la découverte.

Le gîte


CAMPING « LE PARADIS DE BAZAS »
Route de Grignols
✆  05 56 65 13 17
www.camping-paradis-bazas.fr
paradis@capfun.com
Fermé de septembre à avril. Mobil-home, chalet ou assimilé, tente aménagée à partir de 154 € la semaine. Chèques non acceptés. Chèque Vacances. Club enfants. Jeux pour enfants. Salle de bains pour bébés. Animaux acceptés (sous conditions). Aire pour camping-cars. Wifi gratuit. Animations.

Outre ses locations confortables et très bien équipées type mobil-home, chalet ou tente aménagée et ses emplacements pour les toiles de tente, les caravanes ou les camping-cars, le Camping « Le Paradis de Bazas », se targue d'être bien situé entre les vignobles bordelais et les forêts des Landes. Il peut surtout se vanter d'offrir un des espaces aquatiques les plus attrayants avec son bassin chauffé de 110 m², sa pataugeoire chauffée de 120 m² avec Bateau Pirate, ses trois toboggans, dont le Crazy Cone pour les plus grands, mais encore sa piscine naturelle avec plage de sable blanc de 1 200 m². De nombreuses activités et animations pour tous les âges sont également proposées en journée et en soirée, pratiquement non-stop jusqu'à minuit. Voilà de quoi ravir toute la famille !

Sorties


Les secrets de Bazas

Vous visitez Bazas ? Sachez que l'antenne bazadaise de l'Office de Tourisme Sud-Gironde organise des visites de la ville. Sur réservation uniquement auprès de l'Office de Tourisme (05 56 25 25 84), ces balades commentées ont lieu le mardi matin. Pour les groupes de plus de 8 personnes, – sur réservation toujours -, les visites peuvent se dérouler tous les jours. Pour 5 euros (gratuit pour les moins de 16 ans), vous observerez toutes les richesses patrimoniales de la ville, dont la cathédrale Saint-Jean-Baptiste classée par l’Unesco dans le cadre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, un passage secret permettant d'accéder à la cité, ainsi qu'une maquette de la ville fortifiée exposée au musée municipal.

Emplettes


CAFÉ D'OC
13, rue Bragous
✆  05 56 25 96 08
www.cafedoc.com
contact@cafedoc.com
Boutique et salon de thé ouverts du mardi au samedi de 9h à 19h. service en continu jusqu'à 17h45 carte de galettes et crêpes, omelettes, salades et coupes glacées. Formules de 10 € à 17 €, menu enfant : 6,90 €.

Torréfaction artisanale de cafés fins du monde, le Café d'Oc est une petite institution de Bazas. Vous sentez la richesse tentatrice des arômes de ses cafés, la douceur envoûtante de sa large gamme de thés, ou encore les parfums subtils de ses crêpes ? En effet, le Café d'Oc vous propose également de manger à toute heure dans sa crêperie ou de partager un agréable moment dans son salon de thé. Aux beaux jours, la terrasse devient le lieu idéal pour toutes les dégustations. Outre les cafés et les thés à rapporter à la maison ou à offrir, vous trouverez dans la boutique de nombreux produits d'épicerie fine sucrée et salée. Il y a par exemple des chocolats en vrac ou en tablettes, des confiseries, des gâteaux croustillants ou moelleux, des confitures artisanales, des apéritifs, des crèmes et alcools fins, quelques vins régionaux et d'autres surprises, etc. Bien sûr, il y a encore des cafetières et des théières, des tasses, des mugs et des bols, tout comme des passoires, des filtres et d'autres petits objets. Sur les murs, une exposition permanente de photographies vous fera découvrir le charme festif du Sud-Ouest.

Dans les environs

Le Nizan


DOMAINE ECOTELIA
5, Lieu-dit Tauzin
✆  05 56 65 35 38
www.domaine-ecotelia.com
contact@domaine-ecotelia.com
Ouvert toute l'année. Hébergement insolite de 2 à 6 pers. à partir de 84 € la nuit. Petit déjeuner inclus. Parking. Matériel bébé. Séminaires. Réceptions et mariages. Restauration (cuisine collective, kota grill, service de plateaux repas, tables de pique-nique). Animations. Espace bien-être.

Est-ce possible de passer une seule et même nuit sur les cinq continents à la fois ? Au Domaine Ecôtelia, oui ! Cet hôtel de plein air écologique (gestion des déchets, préservation de l'espace naturel, assainissement par filtres plantés de roseaux, baignade naturelle, etc.) vous propose des hébergements insolites. Et le choix ne manque pas ! Sur ce vaste site de 8 hectares, planté en pleine nature, une vingtaine d'hébergements de dix styles différents ont poussé de terre. Prêt pour la visite ? On y va ! Procédons par continent. Côté Europe, vous pourrez séjourner dans la cabane palombière, le château dans les arbres ou dans l'œnolodge fabriqué avec le bois de la forêt beaujolaise. Il y a aussi le Pod, une petite cabane originaire d'Angleterre, ainsi que les roulottes tzigane et viticole. Partons maintenant en Afrique avec la tente Caïdale, puis en Amérique dans la cabane de trappeur, en Asie dans la yourte et enfin en Océanie dans la tente safari. Tous vous offrent une vue imprenable sur la nature, notamment la bulle écologique. Bon à savoir, une cuisine collective est à votre disposition pour préparer vos repas. N'hésitez pas non plus à réserver le Kota Grill pour la soirée. De quoi s'agit-il ? C'est une hutte finlandaise, traditionnellement utilisée pour un repas au coin du feu dans une ambiance conviviale ! On adore. A découvrir absolument pour une expérience inédite en Gironde !

Mazères
La petite bourgade de Mazères compte moins de 700 habitants. En latin, son nom signifie « mur de clôture » (en pierre sèche), « muraille » et « masure ». C'est un petit plateau viticole encadré par les ruisseaux de Presquey et de Brion. Ils ont taillé le plateau et formé des petits talus ou des grottes. L'histoire s'arrêterait là, si, en 778, Charlemagne n'y avait pas établi avec son fils Roland une fortification sur la route des Pyrénées. Une place forte qui sera améliorée notamment en 1306 pour devenir une forteresse inexpugnable. Viollet-le-Duc s'intéressa au site et mena le chantier de rénovation de 1860 à 1870. Ce monument historique est aujourd'hui l'un des plus visité du département de la Gironde.


CHÂTEAU DE ROQUETAILLADE
Roquetaillade
✆  05 56 76 14 16
www.roquetaillade.eu
roquetaillade@hotmail.com
Fermé le 25 décembre. Visite guidée tous les jours à 15h et 16h, de 10h30 à 18h en juillet et août, à 15h pendant les vacances de Noël. Adulte : 9,50 €, enfant & étudiant : 6,50 €. La métairie : 3 € (visite combinée avec le château : adulte 11 €, enfant & étudiant 8 €). CB non acceptée. Aire de pique-nique. Animations. Privatisation pour événements.

Ouvert au public depuis 1956, le château de Roquetaillade est aujourd'hui reconnu comme l'un des monuments phares du grand Sud-ouest. Site exemplaire, il est composé de deux forteresses, toujours meublées et habitées par la même famille depuis 700 ans ! Le bâtiment du XIV e siècle qui a très peu souffert des guerres, a été restauré au XIX e siècle par Viollet-le-Duc. A l’intérieur, on est ébloui par l'éclat de la Renaissance. On admirera notamment la superbe cheminée, la grande salle, le grand escalier gothique du XIX e siècle, les décors et le mobilier créés par Viollet-le-Duc ainsi que la cuisine, qui sert toujours, avec ses cuivres étincelants. Le château a d’ailleurs servi de décor à plusieurs films, dont Le pacte des loups. Les visites sont conduites par un guide bénévole. Découvrez aussi la Métairie avec ses instruments, ses animaux de ferme en voie de disparition (bovins de la race Bazadaise, poules et cochons Gascons, ânes des Pyrénées), le chai, le pigeonnier du XII e et le four à pain. Le musée nous permet encore de découvrir la vie à la campagne et son évolution de 1850 à 1950. A l’ouest, subsistent quelques vestiges du vieux château des XII e et XIII e siècles. A quelques pas, une chapelle néogothique est remarquable. Le vignoble replanté en 1988 devant l'entrée du Château sous le nom de Château Fort de Roquetaillade, produit des vins d'AOC Graves en rouge, blanc sec et blanc doux.


LE ROAD 524
2, Sencey
✆  05 56 27 08 66
http://road524.com
contact@road524.com
Ouvert toute l'année. Du lundi au samedi de 12h à 1h ; le dimanche de 12h à 16h. Menus de 20 € à 28 €. Carte : 22 € environ. Menu enfant : 7 €. Plat du jour : 9 € (formules de 12 € à 14 €, le midi en semaine uniquement). Côte de bœuf bazadaise sur réservation 48h à l'avance. Accueil des groupes (jusqu'à 250 pers., sur réservation). Terrasse. Animations.

C'est à la place du relais de Sencey, dans une bâtisse de 1776, sur la route nationale 524 entre Langon et Bazas, et dans un cadre vintage que le Road 524 vous attend pour vous faire découvrir sa cuisine et sa programmation. Sur la terrasse ombragée, dans la grande salle en pierres apparentes ou dans le séchoir à tabac, le midi comme le soir, on sert ici un repas traditionnel ou un buffet froid. Et les assiettes ont le mérite d'être généreusement garnies. Au choix : le célèbre burger « Duck524 » (simple, double ou quadruple !), des salades, l'assiette de foie gras, des cuisses de grenouilles, des viandes rouges et des poissons selon les arrivages et la carte. Le tout concocté à partir de produits frais et locaux ! Ici, on renouvelle tout (ou presque) à chaque saison. Le Road 524, on l'aime aussi pour ses ambiances festives allant des soirées café-concert aux soirées cabaret en passant par les spectacles de magie, de théâtre ou les karaokés sans oublier les après-midi dansants. Et puis chaque premier dimanche du mois, la maison accueille aussi un rassemblement de voitures anciennes. Le séchoir à tabac avec ses belles poutres apparentes permet l'organisation de vos événements. Pensez-y ! Bonne humeur et convivialité sont au programme.

Belin-Beliet
Belin-Beliet est composée de deux noyaux anciens : l’ancien village de Beliet au Nord et l’ancien village de Belin au Sud, qui ont fusionné en 1974. De son ancienne disposition en deux communes, le village a gardé deux bourgs formant actuellement les zones les plus agglomérées : le bourg de Belin et le bourg de Beliet, chacun organisé autour d’une place avec son église, sa salle des fêtes et son ancienne mairie. Si le village garde encore quelques édifices d’un âge très respectable, la grande majorité des constructions les plus anciennes remontent au XIX e siècle et au début du XX e siècle : grandes maisons bourgeoises, villas, petites maisons traditionnelles… L’ancienne école des filles de Belin accueille la Maison du Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne. La surface de la commune est occupée à 80 % par la forêt et est traversée par la Leyre. A voir : l'église de Mons (XI e siècle) et la fontaine miraculeuse Saint-Clair. Situé sur la « voie de Tours », antique chemin menant à Saint-Jacques-de-Compostelle, Belin-Beliet est encore aujourd’hui un lieu de passage pour de nombreux pèlerins. Les habitants de Belin-Beliet sont les Belinètois.

Le couvert


LA TOSCANA
67, route de Bordeaux
✆  05 56 88 08 70
www.restaurant-la-toscana.fr
Ouvert du mardi au dimanche le midi et le soir. Menus de 18,60 € à 27,80 €. Menu enfant : 8,30 €. Formule du midi : 11,90 € (uniquement en semaine). Chèques non acceptés. Chèque Vacances, Chèque Restaurant. Animaux acceptés. Accueil des groupes. Terrasse. Vente à emporter. Parking.

Pour les habitants des environs et les habitués, l'adresse sonne comme un rendez-vous amical. Dans un décor assez traditionnel, on vous propose ici, les grands classiques de la cuisine italienne : l'indétrônable pizza et son large choix de garnitures qui vous laissera hésitant, les généreuses pâtes et les gratins gourmands. Les sauces sont délicieuses et les lasagnes à la bolognaise sont à tomber ! La Toscana, c'est aussi un grand choix de viandes, de salades copieuses, des gambas et bien sûr, toutes les suggestions du chef très « Sud-Ouest ». Une chose est sûre, les quantités ne manquent pas et vous ne partirez jamais avec la faim. Un seul bémol : le service qui mériterait d'être un peu plus souriant parfois. Pour la plupart, le très bon rapport qualité-prix suffira à faire oublier ce point sensible, pour d'autres, le plaisir pourra en être gâché.

Dans les environs

Hostens
La découverte de lignite a profondément marqué le paysage hostensois. Des années 1930 à 1966, elle sera exploitée en surface. Depuis, la nappe phréatique a envahi les fosses d'extraction. Quelques traces rappellent encore ce passé minier, comme la ligne de chemin de fer. Aujourd'hui, c'est une piste cyclable qui relie Belin-Beliet et le bassin d'Arcachon à Saint-Symphorien, et au-delà à Villandraut et Bazas. Certains historiens font remonter l'histoire d'Hostens au XIII e siècle avec la présence supposée d'un château au lieu-dit Le Castéra. Au cœur de la forêt des Landes, la filière bois constitue la principale activité économique de la commune avec des sylviculteurs, des charpentiers et des menuisiers. Les habitants de Hostens sont les Hostensois.


DOMAINE DE LOISIRS D'HOSTENS
2, route d'Arcachon
✆  05 56 88 70 29
www.gironde.fr
dgaj-hostens-blasimon@gironde.fr
Ouvert toute l'année. Entrée et parking gratuits. Activités, loisirs, hébergements, séjours groupe. Accessibilité aux personnes en situation de handicap.

Faire du sport, c'est bien, le faire en pleine nature, c'est mieux ! Situé à 45 km au sud de Bordeaux, le domaine de loisirs d'Hostens offre un espace naturel de 600 hectares comprenant 5 lacs dont un – le lac de Lamothe – est réservé aux activités nautiques et à la baignade. Lieu idéal pour pratiquer son activité sportive, c’est le terrain de jeu privilégié de tous les amateurs de marche, de balades à VTT ou à cheval, de pêche, mais également de balades sur les eaux. La période estivale vous permettra de louer des canoës, un paddle, des bateaux à pédalier ou même des VTT. En effet, 3 pistes vertes de 8, 11 et 16 km ont été aménagées autour des lacs. A pied ou à vélo, c'est selon ! Vous trouverez même une aire de Trial VTT et une piste de bosses ainsi qu'une piste de randonnée équestre vers le lac du Bousquey. Les amateurs de sensations fortes pourront quant à eux s'essayer aux parcours du parc accrobranche. Classé Espace Naturel Sensible et site espace Natura 2000, le domaine héberge par ailleurs, une faune et une flore remarquables avec de nombreuses espèces protégées. Le snack-buvette de la base nautique propose de quoi vous restaurer et vous rafraîchir avec ses différentes formules, ses boissons et ses glaces. Côté hébergement, le domaine d'Hostens possède 2 chalets canadiens d'une capacité de 6 personnes, un bel édifice en pierre pouvant accueillir jusqu'à 22 personnes et un camping. Les camping-caristes pourront quant à eux profiter des lieux au plus près des plages. Le site est régulièrement le point d'accueil de manifestations sportives : trails, raids ou natation en eau libre. Il est également réputé pour la pêche à la carpe. Bref, de quoi satisfaire tout le monde d'autant que la baignade est surveillée à compter du mois de mai.

Le Barp


HÔTEL-RESTAURANT LE RÉSINIER
68, avenue Pyrénées
✆  05 56 88 60 07
www.leresinier.com
contact@leresinier.com
Maître Restaurateur. Ouvert du lundi au samedi de 12h à 14h et de 19h30 à 21h30 ; le dimanche de 12h à 13h. Ouvert le dimanche soir en juillet et août. Réservation recommandée. Menus de 20 € à 54 €. Carte : 50 € environ. Menu enfant : 13 €. Formule du midi : 16 € (« Le 40 Minutes Chrono » sur place ou à emporter). Vin au verre. Chèque Vacances, Chèque Restaurant. Accueil des groupes (privatisation de la Grange à partir de 20 personnes). Jardin. Terrasse. Boutique.

Havre de paix à mi-chemin entre Bordeaux et Arcachon, en plein cœur de la forêt des Landes Girondines, Le Résinier sert une vraie cuisine du Sud-Ouest, généreuse et savoureuse. A la carte ou dans les menus – y compris celui servi en semaine –, le terroir reste le mot d'ordre ! Parmi les plats emblématiques du chef Christophe, la montgolfière de ris de veau aux cèpes et à l’Armagnac, le duo de foie gras mi-cuit et poêlé (sauce au Loupiac et fruits de saison), le magret de canard rôti, pommes de terre frites, la Tatin du Gemmeur (confit de canard cuisiné avec de l’aubergine, des champignons, du lard du Pays basque (préparé façon Tatin), le moelleux au chocolat noir Valrhona, le pain perdu au caramel beurre salé servi tiède ou la crème brûlée à la vanille de Madagascar. L'accueil est très chaleureux et le service, béret basque vissé sur la tête, est impeccable. Que vous soyez dans l'une ou l'autre des salles du restaurant, vous apprécierez sans aucun doute, le soin qui a été apporté à la décoration. Aux beaux jours, la terrasse extérieure affiche complet. Une verrière permet de garder un œil sur ce magnifique jardin. N'hésitez pas à demander à faire le tour du propriétaire avant votre déjeuner ou votre dîner. Le Résinier est un lieu insolite qui mérite réellement qu'on s'y arrête. Pour un moment de partage en famille, un mariage ou un séminaire, demandez à privatiser La Grange du Résinier et profitez d'une terrasse privative avec un accès direct à la piscine... Insolite !

Salles


Qualité traiteur

Formé chez Alain Ducasse, il a ouvert deux restaurants, – L'Eyre 2 rien et L'Eyre 2 rien, la suite -, il détient le titre de maître-restaurateur et sa cuisine est reconnue par le Collège Culinaire, le Petit Futé a nommé : Jérôme Lonlas. Avec la même exigence du bon et du bien, le chef se distingue également dans la gestion de prestations événementielles. Entouré d'une équipe spécialisée, Jérôme Lonlas régale les particuliers autant que les entreprises pour un petit déjeuner de travail, un cocktail sur mesure, un évènement familial ou encore un apéro dînatoire avec sa déclinaison de tapas. Vous aurez le choix d'un service adapté. Le chef assure même le show avec ses découpes en salle (saumon, foie gras, jambon de Bayonne et salaisons, etc.). Bonne nouvelle, les offres traiteur sont disponibles toute l'année sur commande. A emporter, sur place ou encore dans un lieu que vous affectionnez, l'équipe ajuste ses propositions au plus près des besoins, le budget et les goûts de chacun. Songez-y !


L'EYRE 2 RIEN, LA SUITE
Résidence du Château de Salles
35, rue du Château
✆  05 57 67 63 49
leyre2rien@gmail.com
Basse saison : ouvert du lundi au dimanche le midi et du jeudi au samedi le soir (fermé le mercredi). Haute saison : tous les jours le midi et le soir. Menus de 22,50 € à 39,90 €. Menu enfant : 8,90 € (-12 ans). Formule du midi : 13,90 €. Accueil des groupes. Terrasse. Traiteur.

Situé à 30 minutes de route d'Arcachon, «  L'Eyre 2 Rien, la suite  » se trouve en plein cœur du parc de la Résidence Château de Salles. C'est là, dans ce cadre très sympathique, que le Chef Jérôme Lonlas a choisi d'ouvrir sa deuxième table dans la continuité de la première où rappelons-le il a obtenu le titre de Maître-restaurateur moins d'un an après l'inauguration de «  L'Eyre 2 rien  ». Du côté du Château de Salles, il est toujours question d'une cuisine traditionnelle accessible, mais plus raffinée. On retrouve alors le menu du jour à 13,90 euros ainsi que le fameux menu chasseur avec ses terrines, ses pavés de cerf et ses civets de sanglier. Sans oublier, le foie gras marbré maison et les gambas flambées ; les plats signatures du chef. Finalement qu'importe vos choix, les recettes mettent en valeur le goût authentique des produits frais, travaillés et cuisinés sur place. Voilà comment, quelques bouchées suffisent à laisser en bouche un goût délicieux et en tête, un souvenir gourmand ! Ici aussi, la qualité de l'accueil et du service en salle est à la hauteur de la cuisine du chef. La salle de restaurant est très agréable, dotée d'un étage pour accueillir les repas de groupe et les séminaires. Et que dire de la fontaine sur la terrasse. Un très bel endroit où il faut s'attendre tout au long de l'année à des soirées animées en musique, notamment lors des soirées « barbecue ». C'est aussi une chouette adresse pour organiser une réception ou un séminaire pour une centaine de personnes dans une salle décorée avec légèreté et distinction, avec mise à disposition d'un vidéoprojecteur.


CAMPING LE BILOS
37, route de Bilos
✆  05 56 88 36 53
https://lebilos.wixsite.com/camping-lebilos
lebilos@aol.com
Ouvert toute l'année. Réservation recommandée. Terrain de 2 ha. 85 emplacements. Exposition : ombragé. Sol : herbeux. Relief : plat. Emplacement + véhicule + 2 personnes de 14 € à 15,20 €. Caravanes pour 1 à 6 personnes de 285 € à 365 € la semaine. Accès PMR. Jeux pour enfants. Animaux acceptés. Garage mort de 42 € à 99 €.

Pas de mobil-home, pas d'animation, ni de piscine, simplement 85 emplacements au milieu des pins et des chênes et un accès direct à la forêt. Actuellement en cours de labellisation par le PNRLG qui positionne le territoire sur le label «  Réserve Internationale de Ciel Etoilé  », le camping « Le Bilos » vous permettra de passer vos vacances au plus près de Dame Nature. Outre le spectacle offert par les étoiles à la nuit tombée, on vient ici pour se ressourcer et passer un séjour en toute tranquillité. Depuis 1972, la famille Dulaurans a su préserver une douce ambiance et un accueil discret, qui se marie à merveille avec les senteurs ambiantes de résine de pin. A l'écart du centre de Salles, mais seulement à 5 min en voiture, ce camping est un point de chute idéal pour vous reposer, lire au calme ou encore profiter des activités auxquelles se prêtent la région, à savoir les balades en forêt, les promenades à vélo, les randonnées en canoë, la baignade... Les habitués l'ont bien compris ! Les enfants profiteront toutefois d'une aire de jeux, d'un terrain de volley et de tables de ping-pong.


H2O AVENTURE CANOË KAYAK
Tour ronde du pont de Leyre (halte nautique)
40, rue Haute-Lande
✆  05 56 88 20 53
www.h2oaventure.com
h2o.aventure@wanadoo.fr
Ouvert de mai à septembre. Horaires des activités, de 8h30 à 12h et de 13h à 17h30 à la 1/2 journée, de 8h30 à 17h30 à la journée. Canoë : 15 € la 1/2 journée, 19 € la journée (+ 2 € pour le parcours Saugnac). Enfant (6-12 ans) au milieu : 2 €. Kayak : 20 € la 1/2 journée, 24 € la journée. Tarifs de groupe. Kayak de mer sur le bassin d'Arcachon : 35 € (6 pers. min.).

A vos marques ! Prêts ? Pagayez ! Que vous soyez débutant ou confirmé, la Leyre est une rivière accessible et enchanteresse, bien qu'on la surnomme « La Petite Amazone ». H2O Aventure vous propose donc d'aller à sa découverte à bord d'un kayak ou d'un canoë si vous voulez partager la même embarcation ; pas toujours le plus évident selon les duos. Ces randonnées sur l'eau pourront se faire à la 1/2 journée (12 km) ou sur une journée entière, voire jusqu'à 4 jours pour les aventuriers. Attention à ne pas surestimer vos capacités ! Le parcours Saugnac-Salles de 26,5 km n'est pas à la portée de tous. Pas de problème pour les autres parcours, ils sont parfaitement adaptés aux sorties en famille. Pensez à emporter votre pique-nique, de l'eau, des chaussures fermées, une casquette… Tout ne s'improvise pas.

Biganos


Biganos - Biganos.
© Eric Cowez
Biganos est une commune du Parc naturel régional des Landes de Gascogne, également située sur le delta de la Leyre : de ce fait, elle est traversée par de nombreux cours d'eau dont la Leyre, la Leyrote, le Lacanau ou le Ponteils. La richesse du patrimoine boïen transparaît des différents sites remarquables de la commune tels que les deux ports : le port de Biganos en zone protégée et le port des Tuiles, protégé par le Conservatoire du Littoral mais aussi l'île de Malprat et le site archéologique situé entre la Leyre et l'Eyga, témoin d'un passé chargé d'histoire. Ces paysages forestiers, agrestes et aquatiques sont à découvrir à pied, à vélo ou sur l'eau, en canoë-kayak par exemple.

Points d'intérêt


LES DEUX PORTS

On ne peut pas passer ses vacances sur le Bassin d’Arcachon sans passer par les si typiques ports des différentes communes. Vous séjournez à Biganos ? Vous n’échapperez pas à la règle ! Le premier port existerait depuis le temps des Romains déjà. Pour vous y rendre, prenez la rue du Port, depuis l’église. Il peut accueillir 160 bateaux, mais surtout les promeneurs qui y admirent les cabanes colorées et la rivière habillée de végétaux. Le second est le port des Tuiles. Vous le trouverez au bout de la rue du Prieuré de Comprian. Tout à fait charmant, ce port était le point de départ des tuiles produites à Biganos qui partaient vers les autres ports du Bassin, pour les ostréiculteurs. Encore très sauvage, le port des Tuiles abrite une trentaine de cabanes et est placé sous la protection du Conservatoire de l’espace littoral et des rivages lacustres.


LE MOULIN DE LA CASSADOTTE
Route de la Cassadotte
✆  05 56 82 64 42
www.caviardefrance.com
contact@caviardefrance.fr
Prendre sortie : Facture-Biganos. Puis au 1 er rond-point : direction Auchan. Et au rond-point d'Auchan : direction Marcheprime.
Visite uniquement sur réservation d’avril à fin septembre, hors week-end et jours fériés. Adulte : 25 €. Enfant (jusqu'à 12 ans) : 5 € (sans dégustation). Groupe (10 personnes) : 15 €. American Express, Diners Club. Visite guidée.

Cet ancien moulin à farine situé à l'entrée du Bassin d'Arcachon fut construit en 1804. Repris en 1985 pour l'élevage des esturgeons, c'est 8 ans plus tard que sera produit le premier caviar français, Caviar de Gironde . Il est installé sur un site de 12 ha dont 3 de bassins. Les poissons sont élevés en faible densité dans les bassins avec un environnement très proche de leur milieu naturel. Mais la production de caviar est un travail de longue haleine. En effet, il faut près de 10 ans pour que la femelle, dans des conditions bien particulières, produisent des œufs de bonne qualité tant convoités. Découvrir ce métier minutieux, c'est ce que propose le site avec une visite guidée d'1h30 pour en apprendre plus sur l'histoire du moulin, sur l'esturgeon, cette espèce aux allures de créature préhistorique, sur son élevage jusqu'à l'écloserie. Au terme de la visite, la dégustation tant attendue est proposée avec un détour, si vous le souhaitez, à la boutique histoire de ramener un souvenir ou, pourquoi pas, un peu de cet or noir chez vous.

Le couvert


BRAISE & CO
174 bis, avenue de la Côte-d'Argent
✆  09 86 12 97 14
www.braiseandco.com
Ouvert du mardi au jeudi le midi ; le vendredi et le samedi le midi et le soir ; le dimanche midi. Menus de 18,80 € à 22,80 €. Menu enfant : 4,80 € (- de 10 ans : 9,80 € et – de 14 ans : 13,80 €). Formule du midi : 14,80 € (à 18,80 €). Groupes : 23 € en semaine et 25 € le soir et week-end (apéritif, dessert, café et vin compris). Chèque Restaurant.

Chez Braise &amp ; Co tout est cuit au feu de bois et tout est à volonté des entrées au dessert en passant par les grillades. On peut se mettre en appétit grâce aux fruits de mer, à la truite fumée ou à la charcuterie espagnole. Ensuite les viandes ou la daurade grillées sont accompagnées de frites et de légumes. La salle vaste est décorée de manière élégante mettant à l'honneur le bois. Le mélange des couleurs donne un côté chaleureux convivial à ce lieu, on s'y sent bien et surtout ça sent la gourmandise. Le service est agréable et discret.

Emplettes


LA TOQUE CUIVRÉE – CANNELÉS DE BORDEAUX
Moulin de la Cassadotte
Rue Louis-Braille
✆  05 57 18 30 22
www.la-toque-cuivree.fr
contact@la-toque-cuivree.fr
Ouvert du lundi au samedi de 8h à 19h ; le dimanche de 8h à 13h. Cannelé gros 0,70 €, Cannelé lunch 0,50 €, Cannelé bouchée 0,40 €.

Installé à Biganos, ce fabricant de cannelés, qui, fier de son succès (et nous aussi !), en Gironde et ailleurs, a ouvert 21 adresses dont 16 en Gironde. Les cannelés sont devenus emblématiques à Bordeaux et connaissent un engouement au-delà des frontières. La Toque Cuivrée met à votre service tout son savoir-faire pour valoriser le cannelé traditionnel, entrez dans la boutique et les parfums de vanille et de gâteaux fraîchement cuits vous inviteront à la dégustation ! Vous pourrez alors choisir de croquer dans un cannelé plus ou moins gros selon vos envies (bouchée, lunch ou gros) et plus ou moins cuit pour y découvrir une pâte moelleuse et subtilement parfumée. Toute l'équipe de la Toque Cuivrée met en œuvre ses compétences pour vous garantir des produits de qualité accessibles à tous les budgets. En boutique vous pourrez découvrir quelques autres spécialités, comme la tourtière, le gâteau basque, les caramels aux éclats de cannelés, les verrines de cannelés au rhum et le tout nouveau gâteau choco. Si vous n'êtes pas de Bordeaux et que vous souhaitez faire découvrir le cannelé à vos proches, sachez que vous pouvez commander en ligne et que vous serez livré sous 24h ! Vous êtes alors assuré d'avoir des produits frais et de pouvoir les conserver quelques jours sans qu'ils perdent de leur qualité. En période de fête nous vous recommandons de passer commande auprès du magasin !
Autre adresse : sur le site internet

Blaye
En 1685, Vauban, à la demande de Louis XIV, apporte ses plans de citadelle à Blaye pour y réaliser celle dont il est la plus fière. Place stratégique de défense de Bordeaux et du Royaume de France, Blaye et sa contrée furent l’objet de nombreuses convoitises et connurent ainsi une histoire riche et mouvementée dès le néolithique, et ce jusqu’au XIX e siècle. De tout temps occupée, les Romains, dès le 1 er siècle, apprécièrent la douceur de vivre de la contrée en s’y installant, comme le montre la présence des villas gallo-romaines de Plassac, riche témoin de ce passé. Charlemagne de retour de Roncevaux déposa la dépouille de son neveu Roland, Comte de Blaye, à la basilique Saint-Romain en partie détruite aujourd’hui. Au XII e siècle, elle fut la patrie du troubadour Jaufré Rudel qui se rendit à Tripoli pour y retrouver sa bien-aimée, Mélissinde, à qui il dédia ses "amours lointains". Après la guerre de Cent Ans, la ville connaît un calme relatif et Blaye est marquée au XVII e siècle par le passage du Roi Soleil. Ce dernier, sentant la menace anglaise arriver, demanda à Vauban de rebâtir la ville pour la transformer en citadelle entre 1685 et 1689. En 1832, Son Altesse Royale Marie-Caroline Duchesse de Berry, séjourna quelque temps dans le Pavillon de la Place, après avoir tenté de soulever la Provence et la Vendée contre Louis-Philippe, au nom de son fils le Duc de Bordeaux. C’est ainsi que l’antique Blavia fut surnommée, au XIX e siècle, le "verrou de l’Aquitaine" en raison du rôle militaire qu’elle joua en défendant Bordeaux contre les Anglais. Elle devint alors l’Étoile et la Clé de l’Aquitaine, toujours devise de la ville. Restée longtemps édifice militaire, la citadelle, classée Monument historique constitue désormais le site majeur de la Haute Gironde et de l’Aquitaine, avec ses 17 hectares de casernements, magasins, poudrière et logements des officiers. Elle est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2008 au sein du verrou Vauban sur l’estuaire et avec onze autres fortifications Vauban en France. Mais Blaye possède d’autres trésors, à l’image du vignoble du Blayais, terroir d’une richesse rare.


Vignoble blayais

On vous dit Blaye, vous pensez vin, évidemment ! Mais pas n’importe quel vin, le vignoble blayais est particulier et plein de nuances. A noter que depuis 2009, l’appellation premières-côtes-de-blaye a été rebaptisée blaye-côtes-de-bordeaux. Le Blayais est incroyablement riche en histoire mais jouit également d’un terroir extrêmement riche. 700 viticulteurs, 6 000 hectares le composent. Depuis les rives de l’estuaire jusqu’aux coteaux plus élevés, le terroir peut varier mais l’authenticité reste la même. Parmi les cépages rouges, on retrouve le cépage roi localement, le merlot, mais également le cabernet sauvignon, le cabernet franc et le petit verdot. Le blaye-côtes-de-bordeaux rouge est principalement issu du merlot. Ses vins sont fruités. Le sauvignon est le cépage le plus présent pour le blaye-côtes-de-bordeaux blanc, ce qui donne des vins jaune pâle, fins et intenses. N’hésitez pas à vous rendre dans les différents châteaux pour découvrir les savoir-faire et les vins du Blayais.


OFFICE DE TOURISME DE BLAYE
Rue des Minimes
✆  05 57 42 12 09
www.tourisme-blaye.com
info@tourisme-blaye.com
Qualité Tourisme. Ouvert toute l'année, tous les jours. En janvier, février, novembre et décembre de 10h à 12h30 et de 14h à 17h. De mars à mai et en octobre de 10h à 12h et de 14h à 17h30. De juin à septembre de 10h à 18h30. Service de billetterie : croisières sur l'estuaire et petit train touristique. Visite guidée de la citadelle. Wifi gratuit.

La ville de Blaye vous promet de très belles visites et découvertes. « La citadelle par les souterrains » notamment vous plongera dans une autre époque et vous permettra de découvrir ce monument sous un angle différent : en dessous ! Une chose est sûre, le poids de l’histoire ne vous échappera pas une fois dans les entrailles de la majestueuse citadelle. La Balade Verrou vous permettra de découvrir l'ensemble du Verrou Vauban : inscrit au patrimoine mondial de l'Unesco. A Blaye, on s'amuse ! Le « grand jeu de la Citadelle », promet une découverte ludique de la citadelle de Vauban, à découvrir en famille ou entre amis. Envie d’escapades à deux ? De visites originales en famille ? Découvrez les balades-apéro sur l’estuaire de la Gironde et la halte-déjeuner sur l’île Patiras, de juin à septembre ! L'office de tourisme, ayant obtenu la marque « Qualité tourisme », vous renseignera également pour les balades équestres, pédestres ou cyclables dans le vignoble et au bord de l'estuaire seul, entre amis ou en famille !


BACS GIRONDE (FERRYS)
Service maritime départemental
6, cours du Général-de-Gaulle
✆  05 57 42 04 49
www.gironde.fr/deplacements/les-bacs-girondins-ferries
ferry@gironde.fr
Ouvert toute l'année. Gratuit jusqu'à 4 ans. Adulte : 3,10 € (aller simple). Enfant (de 5 à 13 ans) : 1,50 €. Vélo : gratuit ; voiture : 18,50 € ; camping-car : 26 €.

Pratique et rapide, un ferry traverse l'estuaire de la Gironde et vous conduit d'une rive à l'autre : depuis Blaye (aux Allées Marines) jusque dans le Médoc à Lamarque (sur le port) ou de Lamarque vers Blaye. Tous les jours de l’année, entre 4 et 10 départs ont lieu de 7h15 le matin à 20h30 le soir. Les horaires et les tarifs varient selon les saisons et les jours de la semaine : n’oubliez pas de consulter les heures de traversée sur le site internet ! Vous pouvez prendre le bac quel que soit votre moyen de transport (cheval, voiture, vélo, moto ou encore camping-car) et la traversée durera 30 minutes. Il est recommandé aux usagers d’arriver 30 minutes avant le départ.


LE CLOS DE L'ECHAUGUETTE
Citadelle de Blaye
✆  05 57 42 94 20
www.vin-blaye.com
Visite chaque mercredi de juin à septembre. Tarif : 5 €. Réservation auprès de la Maison du Vin de Blaye et en ligne.

La Citadelle de Blaye, édifiée entre 1685 et 1689, offre aux visiteurs un panorama majestueux sur le plus vaste estuaire d'Europe. Classée au patrimoine mondial de l'Unesco en 2008, le Citadelle fait partie des sites les plus visités du Bordelais. Niché en son cœur, au sein du « bastion des Pères », un tout petit vignoble mérite qu'on s'y intéresse. Accessible uniquement par un tunnel creusé sous le rempart de terre, le Clos de l'Echauguette est un lieu chargé d'histoire. Planté à 100 % en Merlot, ce vignoble de seulement 15 hectares bénéficie d'une situation exceptionnelle. Conduit en agriculture biologique, il est un modèle en matière de biodiversité : labour à cheval, vendanges manuelles, jachère fleurie... Pour ce millésime en appellation Blaye Côtes de Bordeaux et élevé en fût de chêne, 737 bouteilles sont produites (une par pied de vigne !). L'été, le Clos de l'Echauguette se visite. Début août, une soirée festive est organisée en compagnie des vignerons. Au programme : dégustations, buffet dînatoire, démonstration de labour et animation musicale. Un moment exceptionnel !

Points d'intérêt


CITADELLE DE BLAYE
Office de tourisme du canton de Blaye
Rue des Minimes
✆  05 57 42 12 09
www.tourisme-blaye.com
info@tourisme-blaye.com
Ouvert toute l'année. Gratuit. Aires de pique-nique, parking gratuit (véhicules interdits dans l'enceinte de la citadelle). Visite guidée (citadelle et ses souterrains : adulte 7 € ; enfants de 5 à 12 ans 5 €).

Construite entre 1680 et 1689 sous le règne de Louis XIV, la Citadelle de Blaye, avec le fort Paté et le fort Médoc, fait partie du Verrou de Vauban, en l'honneur du superviseur des travaux : Sébastien Vauban. A l'époque, l'ensemble forme une véritable protection à l'entrée de l'estuaire de la Gironde. Fortification militaire, la citadelle est formée au centre d'une place d'armes, entourée de casernes, d'un couvent et encerclée de remparts (des courtines en langage militaire) qui relient les quatre bastions. La citadelle et le Verrou Vauban furent classés en 2008 au Patrimoine mondial de l'Unesco au sein du Réseau des sites Majeurs de Vauban (cet architecte militaire a plus de 150 sites fortifiés à son actif). On vous conseille vivement de visiter ce magnifique lieu chargé d’histoire qui promet une balade passionnante. Des visites guidées avec l'office de tourisme de Blaye sont organisées toute l’année, à pied, en bateau, en train ou en calèche, sur réservation. Renseignez-vous pour choisir la formule de visites qui vous conviendra le mieux.


CITADELLE DE BLAYE - Citadelle de Blaye.
© serge parin – Adobe Stock

Bordeaux


Bordeaux - Le lion Veilhan dominant la place Stalingrad.
© Vincent Bengold – OT Bordeaux

La découverte de la Gironde passe obligatoirement par Bordeaux et les communes qui l’entourent. Le passé de ces petites villes est parfois d’une grande richesse à l’image de Blanquefort et de son château médiéval. L’antique Burdigala, quant à elle, ne compte plus ses atouts. En enregistrant le plus important secteur médiéval sauvegardé et la plus grande façade néoclassique d’Europe, elle a de quoi plaire aux amoureux de vieilles pierres. A Bordeaux, le touriste averti ne manquera pas de lever le nez le plus souvent possible pour admirer les balcons et les façades, particulièrement le long des quais qui ont bénéficié d’un programme de rénovation. Le charme de la ville vient sans doute de la diversité et de l’harmonie qui règnent dans chaque quartier. L’influence du XVIII e siècle, extrêmement forte tout autour du Grand-Théâtre, contraste avec les ruelles étroites de Saint-Pierre. On s’enfonce plus encore dans le passé en allant vers le quartier Saint-Eloi, puis l’on revient vers des siècles plus proches en traversant la place Pey-Berland, entièrement «  refondue  » pour les besoins du tramway, pour pénétrer dans l’architecture des années soixante-dix du quartier Mériadeck. Enfin, Bordeaux s’attache depuis quelques années à valoriser les berges de son fleuve et à faire revivre sa tradition portuaire. Ainsi sur ces quais vous pourrez découvrir le Quai des Marques – restaurants, skate-park, jardins, promenades – et le fameux Miroir d’eau  qui reflète l’architecture XVIII e siècle de la place de la Bourse. Le réaménagement des quais remporte un franc succès : ceux-ci sont devenus une promenade très prisée des Bordelais, et d’autant plus lors de la Fête du Fleuve ou de la Fête du Vin, qui alternent chaque année en période estivale. Les efforts d’embellissement et de réaménagement de la ville ont été payants puisque Bordeaux est désormais inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco, depuis le jeudi 28 juin 2007. C’est la reconnaissance de la valeur et de l’unité patrimoniale de la ville.


COMITÉ RÉGIONAL DU TOURISME
4, place Jean Jaurès
✆  05 56 01 70 00
www.nouvelle-aquitaine-tourisme.com

Depuis la fusion de l'Aquitaine, du Limousin et du Poitou-Charentes, la région voit grand. Tous les bons plans pour venir en train, avion, les endroits à visiter, les trésors à découvrir, les bonnes adresses pour vous loger, manger, boire un verre, festoyer, faire du sport et toutes sortes d'activités, ainsi que l'agenda des manifestations et festivals, c'est sur le site que vous les trouverez. Tout est classé suivant vos envies ou suivant la destination, tout est donc envisageable... Toutes ces informations s'adressent aussi bien aux touristes qu'aux résidents curieux de découvrir encore plus leur région. Pour un séjour réussi, n'hésitez surtout pas à vous balader sur le site très complet et très bien fait.


OFFICE DU TOURISME DE BORDEAUX
12, cours du 30 Juillet
✆  05 56 00 66 00
www.bordeaux-tourisme.com
otb@bordeaux-tourisme.com
Tramway lignes B et C station Quinconces
Ouvert du lundi au samedi de 9h à 18h30 ; le dimanche et les jours fériés de 9h30 à 17h. Label Tourisme & Handicap.

Ouvert 7j/7, l’Office de Tourisme est souvent le lieu idéal pour commencer une visite de la ville. Ici, vous trouverez une boutique de souvenirs, des comptoirs thématiques (visites de Bordeaux, excursions dans le vignoble, etc.). Le personnel est à l’écoute dans de nombreuses langues et n’est pas avare de conseils ! Quels sont les visites guidées du jour, les sentiers de randonnées, les jeux de pistes à faire avec les enfants, les meilleurs bars de la ville ? Ici, vous aurez toutes les réponses. Demandez leur guide qui présente Bordeaux par quartier, très pratique lorsque l’on visite la ville la première fois, sans oublier un plan pour vous guider ! Bon à savoir, vous pourrez recharger votre téléphone portable dans l’un des petits casiers sécurisés situés à l’entrée, le temps d’une promenade ! Juste en face se situe l’École du vin, si vous voulez prendre un cours de dégustation ou simplement boire un verre en terrasse, face au Grand Théâtre.
Autres adresses : Bordeaux patrimoine mondial, 2-8 place de la Bourse • Espace information routes du vin, La Cité du Vin, 1, esplanade de Pontac • Gare Saint-Jean, espace MODALIS, accès Parvis Sud


BIENVENUE EN COULISSES
✆  05 56 10 88 01
https://bienvenueencoulisses.com/
Chèques non acceptés. Visite guidée.

Depuis plus de 2 ans, avec « Bienvenue en coulisses », Com&amp ; Visit s'emploie à faire de la visite d'entreprises, un produit culturel, ludique, pédagogique et surtout, accessible à tous. Des dessous (et des dessus) de la gare Saint-Jean à Bordeaux à la Plateforme industrielle du Courrier où transite près de 3 millions de plis par jour, votre guide vous ouvrira des portes habituellement fermées au grand public. Par petit groupe, souvent en semaine en raison de l'activité économique, vous en apprendrez beaucoup sur le fonctionnement d'une structure et serez surpris d'en découvrir les secrets. Com&amp ; Visit valorise également les savoir-faire locaux des artisans, notamment en allant à la rencontre d'un fondeur d'art à Mérignac. Parmi les visites insolites, le MIN de Bordeaux – le Marché d'intérêt national – a particulièrement attisé notre curiosité. De bonne heure et de bonne humeur, de la halle aux fruits à la mûrisserie jusqu'au pavillon des fleurs, nous avons eu le privilège de pénétrer l'antre de la distribution agroalimentaire, d'en apprendre son histoire, ses codes et son avenir au cœur d'un quartier en pleine mutation. Très intéressant !


BORDEAUX VISIOTOUR
Kiosque
Allées de Tourny
✆  05 56 02 11 50
www.bordeaux-citytours.com
contact@bordeaux-citytours.com
Minimum de 8 personnes. Gratuit jusqu'à 5 ans. Adulte : 14 € (tarif réduit 12 €). Enfant (de 5 à 12 ans) : 5 €. Durée : 1h10 environ.

Découvrir Bordeaux à bord de ces grands bus rouges à impériale, à 4 mètres de haut, quelle bonne et agréable idée ! Pendant un peu plus d’une heure, vous profiterez des incontournables de la ville, de la rive droite et de la rive gauche, des monuments, le tout ponctué d’histoires et d’anecdotes. La visite guidée se fait à l’aide d’écouteurs et est disponible en 10 langues. Le bus est climatisé et accessible aux personnes à mobilité réduite. Les billets sont vendus en ligne ou directement au Kiosque à proximité, situé à côté du manège allées de Tourny. Un mini canelé Baillardran est offert à la fin de la visite. Rendez-vous devant l'Office de Tourisme !
Il y a des départs tous les jours à partir du 8 février à 10h30 - 12h – 14h30 - 16h ; avril - mai – juin : 10h30 - 11h15 - 12h- 13h45 - 14h30 - 15h15 - 16h – 16h45 ; juillet – août – septembre : 10h30 - 11h – 11h30 - 12h – 12h30 - 14h – 14h30 - 15h – 15h30 - 16h – 16h30 - 17h ; octobre : 11h – 13h45 - 15h15 - 16h45 ; novembre : 10h30 - 12h – 14h30 - 16h ; décembre : 10h30 - 12h – 14h30 - 16h.


CROISIÈRES BURDIGALA
Face au 7, quai de Queyries
Ponton "Croisières Burdigala"
✆  05 56 49 36 88
www.croisieresburdigala.fr
croisieresburdigala@orange.fr
Croisière Bordeaux au Fil de l'Eau, croisière UNESCO. Toute l'année Janvier/Février/Mars : tous les samedis Avril à Octobre : tous les jours Novembre/Décembre : le dimanche 1er, le mercredi 11 novembre et tous les samedis. CB non acceptée. Croisière Bordeaux au Fil de l'Eau, croisière UNESCO.

Avec les croisières Burdigala, vous naviguerez le long des façades des quais classées au Patrimoine mondial de l’Unesco et de la Cité du Vin en passant sous l'emblématique pont Chaban-Delmas. La croisière est commentée par un guide conférencier (français/anglais).
Déroulement de la croisière : Embarquement à 15h au Ponton d'Honneur – Départ à 15h30 pour une heure et demie de croisière commentée – Retour à 17h au Ponton d'Honneur.
Croisière à la journée avec escale sur l'estuaire ou vers l'amont du fleuve, 4 destinations au choix : Blaye – Bourg-sur-Gironde – Cadillac – Île Nouvelle. Départs en saison d'avril à octobre : date à consulter sur notre site Internet.


CROISIÈRES BURDIGALA - Bateau Burdigala II
© CROISIÈRES BURDIGALA


GRAND THÉÂTRE – OPÉRA DE BORDEAUX
Place de la Comédie
✆  05 56 00 66 00
www.opera-bordeaux.com
info@onb.fr
Gratuit jusqu'à 28 ans. Adulte : 6 €. Visite guidée. 14h30 - 16h – 17h30. Réservation obligatoire auprès de la billetterie de l'Opéra National de Bordeaux au 05 56 00 85 95 du mardi au samedi de 13h à 18h30.

Monument emblématique de la ville de Bordeaux, le Grand Théâtre, qui accueille opéras, ballets et concerts, occupe une place de choix. Chacun passant place de la Comédie, pourra confirmer la beauté de ce chef-d’œuvre architectural. Point de départ de la rue Sainte-Catherine et des allées de Tourny, cet édifice est l’œuvre de l’architecte français Victor Louis. 7 longues années, de 1773 à 1780, ont été nécessaires à sa construction.
A l’extérieur, observez la façade et ses douze colonnes corinthiennes surplombées d’autant de statues antiques, représentant chacune la muse de la poésie, de la musique, de la danse, de la tragédie ou encore de la comédie. A l’intérieur, admirez le grand escalier et la salle de spectacle, tout de bleu, blanc et or. Levez les yeux au plafond : la coupole est l’œuvre de l’artiste Robin et le lustre, installé en 1917, est constitué de cristaux de Bohème. Tout simplement sublime.


WINEFAMILY TOUR
✆  06 10 07 09 06
winefamilytour.com
contact@winefamilytour.com
Haute saison : ouvert tous les jours. Offre Enfant à partir de 45 € et offre Famille à partir de 285 €. CB non acceptée. Visite guidée (français, anglais). L’offre enfants en français, anglais, allemand et italien.

Visiter une ville ou une région avec les enfants n'est pas toujours très simple. Il faut savoir les intéresser, leur permettre d'accéder à certaines activités où ils ne sont pas toujours les bienvenus, notamment dans les vignobles, et rendre ludique ce qui pourrait devenir une corvée. Une mère de famille, formée dans les métiers du tourisme, a eu l'idée de créer Winefamily Tour. L'offre spéciale Enfant propose, par exemple, une visite culturelle et ludique de la ville par des yeux d'enfants, encadrée par des animateurs, ou une chasse aux trésors pour partir à la découverte des pirates. L'offre Famille emmène sur la dune du Pilat avec un détour par le vignoble des Graves, la visite d'une propriété dans le Sauternes, une croisière sur l'estuaire ou la rencontre d'une propriété viticole du Médoc avec dégustation et atelier pour enfants. Le but : découvrir tout en passant de bons moments en famille et en partageant des souvenirs. Possibilité d'activités sur mesure.

Pour y circuler

Transports verts


VCUB – V³
✆  09 69 39 03 03
www.infotbm.com/fr/mode/v3
Utilisation occasionnelle 24h : 1,70 € – 7 jours : 7,70 € (gratuit pendant 30 min., au-delà : 2 € par heure). Utilisation régulière 1 mois : 11 € – 1 an : 33 € (+ 72€ option électrique).

Le saviez-vous ? Bordeaux fait partie des villes les plus cyclables au monde et ce n’est pas pour déplaire aux amateurs de la petite reine. Grâce au réseau TBM, l’agglomération bordelaise, qui compte plus de 1 200 kilomètres d’aménagement cyclable, est dotée de 175 stations et de 1 800 vélos en libre-service. En plus des VCUB mis à disposition, TBM a mis en place de nombreux stationnements pour vos vélos personnels : 10 abris à vélo sécurisés de Cenon à Bègles, ainsi que plus de 700 places à la gare Saint-Jean. Depuis le printemps 2019, 1 000 nouveaux V³ équipés de l'assistance électrique sont disponibles et vous ouvrent les portes d'une mobilité tout en douceur. Ils sont identifiables par leur jupe bleue à éclairs. Ces nouveaux vélos sont aussi bien utilisables avec l'assistance électrique liée à l'option électrique ou simplement avec un abonnement V3 classique. Seul bémol : l'option est accessible uniquement avec un abonnement annuel.
Utilisation : Pour libérer un vélo, vous sélectionnez sur l’écran votre type d’adhésion et le numéro d’un des vélos disponibles, puis vous relevez le numéro de son cadenas antivol. Il suffit ensuite de le déverrouiller à la borne. Pour restituer un vélo, vous pouvez le déposer dans la station de votre choix. Il suffit de bien l'enclencher dans sa borne. Un voyant s’allume en vert et un bip sonore vous indique qu'il est bien engagé.

Location de voitures


CITIZ BORDEAUX
Pôle Urbain des Mobilités Alternatives
16, rue Ausone
✆  05 56 31 10 66
www.bordeaux.citiz.coop
bordeaux@citiz.fr
Voitures en libre-service disponibles 24h/24 pour 1h, 1 jour ou plus. Avec ou sans abonnement. A partir de 2€/h et 0,19€/km avec un abonnement mensuel à partir de 8€.

Dans une grande ville comme Bordeaux, nous sommes nombreux à privilégier les transports en commun, la marche ou le vélo. Pourtant parfois une voiture s'avère nécessaire. La solution la plus facile et adéquate s'appelle Citiz. Implanté dans plusieurs villes de France, ce service de location de voiture en libre-service 24h/24 vous permet de louer une voiture pour la durée que vous choisissez (une heure, une soirée, un week-end...). Pour profiter de ce service, il faut d'abord procéder à une inscription en ligne ou en agence pour posséder une carte d'accès. La suite est un jeu d'enfant : rendez-vous dans une des stations (il y en a une trentaine à Bordeaux et son agglomération) pour récupérer votre véhicule réservé avec votre carte d'accès. De la citadine au monospace, 100 voitures sont disponibles, dont plusieurs sont adaptées aux personnes à mobilité réduite.

Points d'intérêt


ALLÉES DE TOURNY

« J'en ferai la plus belle ville du Royaume ». C'est avec une modestie toute personnelle que l'Intendant Louis-Urbain Aubert, marquis de Tourny a pensé « ses » allées aménagées en 1745. Cette promenade présente une belle enfilade de façades élevées entre 1745 et 1760 entre la place Tourny et le Grand Théâtre. Au n° 37, le bel hôtel Meyer hébergea le poète allemand Hölderlin qui y écrivit un poème sur Bordeaux. On y trouve de nombreux restaurants, agences de voyages, de belles boutiques et des hôtels haut de gamme. Chaque année, les Allées accueillent des manifestations festives comme le marché de Noël durant le mois de décembre et, au début de l’été, les Epicuriales. Les allées de Tourny se parent alors d’une multitude de chalets abritant des artistes, artisans et métiers de bouche. Au bout de l'allée, côté Grand Théâtre, vous pouvez vous adresser au kiosque culture qui vend des billets pour différents spectacles, et qui distribue gratuitement Bordeaux Culture. Vous retomberez même en enfance le temps d'un petit tour de manège sur les chevaux de bois !


ALLÉES DE TOURNY - La statue du Marquis de Tourny, Allées de Tourny
© Rostislavv – Fotolia


ESPLANADE DES QUINCONCES
Place des Quinconces

Créée au début du XIX e siècle sur l'emplacement du château Trompette, l’esplanade des Quinconces est composée à moitié d'arbres dont la disposition en quinconces lui donne son nom. L’esplanade descend en pente douce vers la Garonne. La superficie de place (12 hectares) en fait la plus grande de France et une des plus grandes d'Europe, accueillant ainsi manifestations, concerts, cirques et foires. Au cœur de la place, le Monument aux Girondins élevé entre 1894 et 1902 à la mémoire des députés de la Révolution. De part et d’autre de cette colonne, deux bassins prennent place avec sur chacune d’éblouissantes sculptures baptisées Le Triomphe de la République et le Triomphe de la Concorde.


PLACE DE LA BOURSE

La place de la Bourse est un ensemble monumental exceptionnel pensé par l'Intendant Boucher : sur la place rectangulaire, à pans coupés, l'Hôtel des Fermes et l'Hôtel de la Bourse sont construits de part et d'autre d'un pavillon central. La fontaine des Trois Grâces datant de 1869, s’élève sur l’emplacement de la statue du souverain, démantelée sous la Révolution. Les maisons construites sur les quais offrent un alignement homogène d’arcades, d’étages et de toitures d’ardoises. La place de la Bourse accueille notamment la Chambre de Commerce et de l'Industrie de Bordeaux. Traversez la route et placez-vous derrière le miroir d'eau, vous prendrez une des plus belles photos de la ville.


PLACE DE LA BOURSE - Détail de la Fontaine des Trois Grâces, Place de la Bourse.
© nevskyphoto – Fotolia


PLACE PEY-BERLAND

Au cœur de Bordeaux, la place Pey-Berland abrite plusieurs monuments de la ville, faisant d’elle un des lieux les plus marquants. Connue également sous le nom de la place de la Mairie, elle abrite en premier lieu le Palais Rohan, devenu l’Hôtel de Ville en 1837. En face, la Cathédrale Saint-André et le tour Pey Berland trônent sur la place. Ce dernier offre un point de vue unique sur la ville, du haut de ses 66 mètres. Sur la place, vous pourrez également admirer la statue de Jacques Chaban Delmas, maire de Bordeaux de 1947 à 1995, auquel a succédé Alain Juppé, puis Nicolas Florian, actuellement en poste. Du côté des transports, ce sont les lignes de tramway A et B qui sont desservies.


PLACE PEY-BERLAND - La place Pey Berland.
© Vincent Bengold – OT Bordeaux

Monuments


BASILIQUE SAINT-MICHEL
Place Canteloup
✆  05 56 94 30 50
Gratuit jusqu'à 12 ans. Adulte : 5 €. Tarif réduit : 3,50 €.

Au cœur du quartier Saint-Michel en pleine mutation, se trouve une basilique gothique érigée à la fin du XIV e siècle. Quatorze chapelles latérales bordent ses bas-côtés et représentent les différentes corporations ayant financé sa construction (couvreurs, charpentiers, merciers, marins, mesureurs de sel, marchands, pèlerins de Saint-Jacques-de-Compostelle). Le monument possède une crypte – à visiter absolument, ainsi qu’un clocher indépendant culminant à 114 mètres et dont l’entrée est payante. Cette Flèche Saint-Michel est le deuxième plus haut clocher de France ! Pour l’anecdote, la basilique figure parmi les étapes du chemin de Compostelle, avec Saint-Seurin et Saint-André.


BASILIQUE SAINT-MICHEL - Vue sur la basilique Saint-Michel, Bordeaux.
© Designbydx – Fotolia


CATHÉDRALE SAINT-ANDRÉ
Place Pey-Berland
✆  05 56 52 68 10
cathedrale-bordeaux.fr
Ouvert le lundi de 14h à 19h ; le mardi, le jeudi et le vendredi de 10h à 12h et de 14h à 18h ; le mercredi et le samedi de 10h à 12h et de 14h à 19h ; le dimanche de 9h30 à 12h et de 14h à 18h. Messe le dimanche à 10h30.

Amateurs d’architecture ne passez pas à côté de l’imposante Cathédrale Saint-André de Bordeaux qui se dresse fièrement sur la place Pey Berland, à deux de la Mairie de Bordeaux et de la très jolie rue commerçante des Remparts. Cette cathédrale gothique du XI e siècle est l’un des plus somptueux monuments de la ville. Son histoire est riche, de son édification, à son incendie au XVIII e siècle, jusqu’à sa restauration un siècle plus tard. Aujourd’hui inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, elle figure parmi les étapes du Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, avec deux autres lieux de culte bordelais : la Basilique Saint-Michel et la Basilique Saint-Seurin. A l’intérieur, les yeux seront rivés sur l’orgue de la Cathédrale, elle-même porteuse de plus de 500 ans d’histoire !


CATHÉDRALE SAINT-ANDRÉ - Cathédrale Saint-André.
© No_limit_pictures – iStockphoto


GROSSE CLOCHE
1, rue Saint-James
✆  05 56 48 04 24
www.bordeaux-tourisme.com
otb.bourse@bordeaux-tourisme.com
De mars à mai et d'octobre à novembre : visite sur réservation tous les samedis de 14h à 17h. De juin à septembre : visite tous les jours toutes les 45 minutes de 13h à 19h par groupe de 5 personnes, billets en vente sur place. Adulte : 5 €. Gratuit avec le Bordeaux Métropole City Pass. Visite guidée.

Au bout de la rue commerçante Saint-James se trouve la bien-nommée Grosse Cloche. Au Moyen Age, elle faisait partie des remparts de la ville, avant de subir de nombreuses modifications. Rare monument de cette époque que Bordeaux ait conservée, elle est connue pour sa cloche qui prévenait à l’époque de toutes les catastrophes. Le lieu fut transformé en prison – on peut d’ailleurs voir aujourd’hui des dessins et inscriptions des détenus qui décomptaient leurs jours d’enfermement – avant de devenir un des plus touristiques beffrois de France. Si vous aimez voyager dans le temps, optez pour une visite guidée dans ce mystérieux lieu chargé d’histoire. N’oubliez pas de venir à la nuit tombée, quand la Grosse Cloche est éclairée de lumières bleues.


MIROIR D’EAU
Quai de la Douane
Le miroir d'eau fonctionne tous les jours de 10h à 22h.

Le Miroir d’eau est un lieu incontournable le long des quais. A sec, c'est une immense ardoise. Dès les beaux jours, le pavage est recouvert de 2 centimètres d'eau qui transforment la dalle en un immense miroir dans lequel la place de la Bourse se reflète. Il se remplit en 3 minutes et 15 minutes après la vidange commence, les brumisateurs se mettent en place. L’eau est traitée et recyclée. Petits et grands enfants ont vite pris l’habitude de jouer avec les volutes ou les reflets, les touristes de s'y photographier, les jeunes d’y danser ou de s'asperger. Le soir venu, le spectacle continue avec l'illumination de la façade de la Bourse. Tout simplement magique !


MIROIR D’EAU - Sur le célèbre miroir d'eau.
© Christophe Bouthe – OT Bordeaux


PALAIS GALLIEN
126, rue du Docteur Albert Barraud
✆  05 56 00 66 00
www.bordeaux.fr/ville/palais-galien
salesfr.ecom@ingenico.com
Fermé d´octobre à mai. Visites guidées tous les jours à 10h30 et 15h30 (3 € par personne). Noctuvisite (3 €) à 21h30 le samedi en juillet et août.

Les ruines du palais Gallien font partie des anciens vestiges de la ville de Bordeaux. A l’époque romaine, cet édifice, bâti par l’empereur Gallien au III e siècle, servait d’amphithéâtre pour les jeux. Les gradins en bois accueillaient alors à l’époque 20 000 spectateurs venus assister aux courses de chars et combats de gladiateurs. Pour en savoir plus sur cet édifice et ses anciens occupants, n’hésitez pas à réaliser une des visites guidées proposées l’été en journée ou en soirée. Le palais Gallien, classé monument historique, recèle de trésors. Depuis le XIX e siècle, il fait l’objet de fouilles archéologiques !


PALAIS GALLIEN - Palais Gallien.
© choupi33 - Fotolia


PALAIS ROHAN
Hôtel de Ville
Place Pey-Berland
Gratuit jusqu'à 12 ans. Adulte : 5 €. Enfant : 3,50 €. Les billets doivent être impérativement achetés à la billetterie de l'Office de Tourisme, pas de billetterie sur place. Visite guidée (le mercredi à 14h30 et le vendredi à 10h).

Juste à côté de la Cathédrale Saint-André de Bordeaux se trouve le Palais Rohan. Une visite commentée permet de découvrir ce monument construit en 1772 sous l’initiative de l'archevêque Ferdinand-Maximilien Mériadeck de Rohan. Archevêché jusqu’à la Révolution, Hôtel du département, siège du tribunal révolutionnaire en 1791, Hôtel de la préfecture en 1802, Palais impérial de Napoléon I er  en 1808, château royal en 1815 sous Louis XVIII, il devient l'Hôtel de Ville de Bordeaux en 1837. Vous pourrez découvrir l’aménagement moderne de la mairie et notamment celui de la salle du conseil municipal. Pendant la visite, n’oubliez pas d’admirer l’escalier d’honneur monumental : il vaut le coup d’œil.


PALAIS ROHAN - Le Palais Rohan.
© Leonid Andronov – Fotolia


PONT JACQUES CHABAN-DELMAS
Quai de Bacalan – Quai de Brazza

Il ne s'agit pas à proprement parler d'un monument historique, mais il faut tout de même évoquer ce projet monumental mis en service en 2016. Vous ne pourrez passer à côté (ou dessus) sans être impressionné par ce pont reliant le quartier de Bacalan à celui de la Bastide. Ce projet a failli mettre en péril le classement à l'Unesco de la ville : la communauté urbaine de Bordeaux a dû revoir sa copie pour avoir son pont et ses lettres de noblesse. Il a donc été conçu pour s'intégrer au mieux au paysage sans le dénaturer. Vous serez sans doute surpris de voir cette travée centrale se lever pour laisser passer les bateaux de croisière. Là encore, il s'agissait d'une condition sine qua none pour que ce pont soit édifié. Aujourd'hui, ils sont nombreux les coureurs, cyclistes, promeneurs, à profiter de ce pont pour faire toute une belle boucle en douceur entre le pont de pierre et le pont Chaban. Une belle balade de 7 km pour admirer Bordeaux rive droite et rive gauche !


PONT JACQUES CHABAN-DELMAS - Le pont Jacques-Chaban-Delmas.
© Vincent Bengold – OT Bordeaux


PORTE CAILHAU
Place du Palais
Ouvert tous les jours de 10h à 13h et de 14h à 18h. Gratuit jusqu'à 12 ans. Adulte : 5 €. Enfant : 3,50 €.

La Porte Cailhau a été érigée entre 1493 et 1496 pour commémorer la victoire de Charles VIII à Fornoue en Italie. Les jurats voulaient ainsi célébrer la monarchie à travers cet édifice, à la fois arc de triomphe et ouvrage défensif. Sur la place du Palais, accueillant de nombreux bars et restaurants, la Porte Cailhau s’élève sur trois étages avec un plan ovale, et présente des techniques défensives classiques : vantaux de bois au rez-de-chaussée, assommoir, herse, logement pour la garnison, couronnement de mâchicoulis à créneaux. Passez la porte et découvrez une magnifique vue panoramique sur le Vieux Bordeaux, les quais de la Garonne et le fameux Pont de Pierre.


PORTE CAILHAU - Porte Cailhau.
© Fred – Fotolia


PORTE D’AQUITAINE
Place de la Victoire

Véritable arc de triomphe, la porte d’Aquitaine dressée sur la place de la Victoire, est ornée d’un côté des armes royales et de l’autre des armes de la ville. Elle est construite en pierres de Saint-Macaire et percée d’une arcade de plus de 11 mètres de haut et 5 m de large. En 1753, la porte d’Aquitaine a pris la place de l’ancienne porte Saint-Julien qui, elle, datait de 1302 et ouvrait le passage vers l’Espagne, deux guichets placés de chaque côté permettant le contrôle des piétons. Cette dernière tenait son nom de l’hôpital voisin, créé en 1231 pour soigner les lépreux et les pestiférés.


TOUR PEY-BERLAND
Place Pey-Berland
✆  05 56 81 26 25
www.pey-berland.monuments-nationaux.fr
Ouvert toute l'année. Basse saison : tous les jours de 10h à 12h30 et de 14h à 17h30. Haute saison : tous les jours de 10h à 18h. Dernière visite 30 min avant la fermeture. Fermé 1 er janvier, 1 er mai et 25 décembre. Gratuit jusqu'à 18 ans (et moins de 25 ressortissants de l'Union Européenne). Adulte : 6 €. Groupe (20 personnes) : 5 €. Gratuit les premiers dimanches des mois de novembre à mai. Capacité du monument limitée à 19 personnes en simultané.

L'édifice gothique flamboyant fut érigé entre 1440 et 1466. Quand on parle de la tour Pey Berland, il s’agit du clocher de la cathédrale. Cet isolement résulte du double désir qu’on avait au XV e siècle de bâtir un édifice gothique flamboyant d’une part et de le doter de cloches plus importantes, dont les vibrations auraient pu menacer la structure. C’est en 1869 que le bourdon Ferdinand-André de huit tonnes fut monté. Tronquée par une tempête en 1667, la flèche fut reconstruite et couronnée en 1863 par la statue de Notre-Dame d’Aquitaine, restaurée et redorée en 2002. L'édifice doit son nom à son commanditaire, l'archevêque Pey-Berland (vers 1370-1458), artisan du renouveau de l'Eglise dans l'Aquitaine alors sous la domination des Plantagenêt. La visite nécessite d'être en forme, car il faut gravir les 229 marches d’un escalier à vis offrant successivement la découverte de la charpente du beffroi, des quatre cloches, puis à 50 m, de la vue exceptionnelle sur la ville de Bordeaux et ses monuments.


TOUR PEY-BERLAND - La tour Pey-Berland – Bordeaux
© BP Lamarque

Musées


LA CITÉ DU VIN
1, esplanade de Pontac
✆  05 56 16 20 20
www.laciteduvin.com
contact@laciteduvin.com
De janvier à début avril de 10h à 18h. D'avril à août de 10h à 19h. Septembre à janvier, lundi à vendredi de 10h à 18h (19h week-end, jours fériés et vacances scolaires). Adulte : 20 € (billet Parcours permanent avec compagnon de voyage + accès au belvédère, dégustation d'un verre de vin). Abonnement annuel (accès illimité pendant 1 an à La Cité du Vin) : 48 € pour 1 personne / 84,50 € pour 2 personnes. Chèque Vacances. Visite guidée. Restauration. Boutique. Animations.

Musée nouvelle génération à l’architecture audacieuse et emblématique, la Cité du Vin propose un voyage immersif et sensoriel unique à la découverte des multiples facettes du vin, à travers les âges, autour du monde et dans toutes les cultures. Avec une scénographie innovante, le parcours permanent constitue le cœur de la visite. 19 modules thématiques et plus de 120 productions audiovisuelles et multimédia se visitent avec un compagnon de voyage multimédia disponible en huit langues. Le belvédère situé au 8 e  étage, à 35 mètres du sol, propose aux visiteurs une vue panoramique exceptionnelle sur Bordeaux et la Garonne, et les invite à déguster un verre de vin du monde. Expositions temporaires de renommée internationale, conférences, spectacles, ateliers de dégustation et autres animations culturelles rythment la vie de la Cité du Vin pour offrir aux visiteurs une diversité d'expériences inégalée.


LA CITÉ DU VIN - La cité du vin, inaugurée en Juin 2016.
© La Cité du Vin


MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE BORDEAUX
20, cours d’Albret
✆  05 56 10 20 56
www.musba-bordeaux.fr
musbxa@mairie-bordeaux.fr
Fermé les jours fériés (sauf le 14 juillet et le 15 août). Ouvert du mercredi au lundi de 11h à 18h. Bibliothèque de consultation sur rendez-vous (Tél. 05 56 10 25 09), du lundi au vendredi de 9h à 17h. Gratuit jusqu'à 18 ans. Adulte : 5 € (tarif réduit 3 €). Galerie : Expositions temporaires (ce ticket donne accès aux collections permanentes) : 7 € et 4 € réduit (gratuité sous conditions). Label Tourisme & Handicap. Visite guidée (3 € en sus de l'entrée). Boutique. Animations. Bibliothèque. Expositions temporaires à la Galerie des Beaux-Arts, place du Colonel Raynal, Tél. 05 56 96 51 60.

Le Musée des Beaux-Arts de Bordeaux est le premier musée de la ville. Avec la Galerie des Beaux-Arts, son espace d’exposition temporaire, il propose un ensemble architectural original, réparti sur les deux côtés du jardin du palais Rohan (Hôtel de Ville) et de l’autre côté du cours d’Albret. Créé en 1796, le premier musée de la ville présente 8 000 œuvres occidentales, de la Renaissance à nos jours. Le parcours chronologique privilégie également les regroupements par école, ce qui est parfaitement didactique. On y effectue un tour d’horizon complet des principaux courants de l’art occidental de la Renaissance au XX e siècle. On y retrouve de nombreuses œuvres désormais sorties des réserves. Vous y admirerez des chefs-d’œuvre d’Eugène Delacroix, Boudin, Matisse, Picasso, Titien, Rubens… La plus ancienne des œuvres conservées est la Vierge de Pitié entourée de saints de Hans Clot (1469). Intégré au réseau Tourisme &amp ; Handicap, il équipe la plupart des œuvres de vidéos en langue des signes et sous-titrées ainsi que de tablettes tactiles, afin de s’imprégner de la création de l’œuvre, de la vie de l’artiste et de ses restaurations. Vous pourrez profiter des visites guidées du musée et des jardins en groupe, en individuel, en langue des signes. De nombreuses animations sont prévues pour les enfants et les adolescents (à partir de 11 ans), comme des cours de dessin ou encore l’organisation d’anniversaires originaux.


MUSÉE MER MARINE
89, rue des Étrangers
✆  05 57 19 77 73
www.mmmbordeaux.com
Ouvert du mercredi au vendredi de 10h30 à 18h ; le week-end et les jours fériés de 10h30 à 19h. Fermé le 1 er janvier et le 25 décembre. Gratuit jusqu'à 6 ans. Adulte : 14 €. Enfant (de 6 à 17 ans) : 10 €. Tarif senior : 13 €. Visites guidées : Sur demande (minimum 12 personnes).

L’été 2019 est marqué par le lancement du Musée Mer Marine de Bordeaux. Dans un bâtiment atypique, hissé sur les bords des bassins à flot, une collection de 10 000 objets de marine (maquettes et bateaux grandeur nature, instruments de navigation, cartes et atlas) et œuvres d’art sont désormais visibles au public. Ces trésors retracent des millénaires d’histoire de la navigation et de ses techniques. Si le rez-de-chaussée et le premier étage sont consacrés à l’histoire de la mer et à celle des aventures humaines, le second étage met à l’honneur l’exploration océanographique. Une scénographie moderne et interactive mêle des objets de collection et des dispositifs multimédias, les uns agissant comme témoins vivants et les autres comme outils ludiques de compréhension et d’émotions partagées. En 2020, à l’occasion du 500 e anniversaire de la disparition de Leonardo de Vinci, le Musée Mer Marine met à l'honneur le peintre florentin. A ne pas louper !


MUSEUM DE BORDEAUX SCIENCES ET NATURE
5, place Bardineau
✆  05 24 57 65 30
Ouvert du mardi au dimanche de 10h30 à 17h30. Adulte : 7 €. Enfant (de 6 à 18 ans) : 3 €.

En 2019, le Museum de Bordeaux Sciences et Nature a rouvert ses portes après 10 ans de fermeture pour travaux et inventaire. Situé dans le Jardin public, l'Hôtel de Lisleferme, qui abrite les collections, a été agrandi pour accueillir des expositions temporaires et faciliter l'accessibilité au public. Désormais, le musée est lieu de médiation, d'apprentissage et de sensibilisation. Expositions temporaires et semi-permanentes côtoient le parcours muséographique très ludique avec des dispositifs interactifs et un spectacle multimédia, ainsi qu'un « Musée des Tout-petits », pour l'éveil des moins de six ans. Tout est mis en place pour proposer une approche moderne de l'Histoire naturelle.

Balades, flâneries


JARDIN BOTANIQUE DE BORDEAUX
Esplanade Linné
✆  05 56 52 18 77
http://jardin-botanique-bordeaux.fr
j.botanique@mairie-bordeaux.fr
Accès tramway ligne A arrêt Jardin-Botanique.
Partie extérieure : du dernier week-end de mars au dernier week-end d'octobre, tous les jours de 8h à 20h ; en hiver : ouvert tous les jours de 8h à 18h. Serres et salles d'expositions ouvertes tous les jours de 11h à 18h. Fermées les lundis et les jours fériés. Gratuit. L'accès aux serres et aux salles d'expositions du Jardin Botanique : 4 €. Gratuit le 1 er dimanche de chaque mois et lors des journées nationales : Nuit des Musées, Journées Européennes du Patrimoine. Visite guidée (visite gratuite tous les samedis et dimanches à 16h. RDV devant le buste de Linné sur l'esplanade). Animations. Location d'espaces possible sur demande.

A voir dans le jardin botanique : des reconstitutions de milieux naturels représentant des paysages de la rive gauche de la Garonne, et ceux de sa rive droite. Coteaux calcaires, dunes blanches, prairie humide, forêt de chênes pubescents sont autant de milieux à explorer selon la progression du temps géologique et celle de l'évolution des formations végétales. Les enfants leur préféreront peut-être le jardin aquatique, la serre et ses plantes carnivores. Sans oublier un musée pour les collections permanentes contenant fruits, graines, herbiers, etc. De quoi bien occuper petits et grands les mercredis et les week-ends ! Bon à savoir, le Café restaurant Le Caillou régalera les papilles.

Le couvert


L'AÉRO
12, cours du Chapeau-Rouge
✆  05 56 44 80 90
gaelchaignaud@yahoo.fr
Ouvert du lundi au vendredi de 7h30 à 18h. Plat du jour : 9,50 €. Vin au verre. Dessert du jour à 4,50 €. Accueil des groupes. Terrasse.

L’Aéro a des allures de petite brasserie parisienne avec ses banquettes rouges, ses tables rapprochées et son ambiance dynamique. A l’intérieur ou sur la terrasse (avec une vue sur le majestueux cours du Chapeau Rouge), on se régale. La carte et les prix attractifs attirent les touristes et font de ce lieu un repaire des habitués du quartier. Ici, on déguste des plats à la plancha : bavette d’aloyau, magret de canard, pavé de saumon ; des tartares de bœuf traditionnel ou à l'italienne, des salades à l’instar de l’Aérobar composée de salade, tomates, emmental, jambon blanc et œuf dur. Ouvert uniquement en semaine et le midi, l’Aéro propose également un plat du jour, selon les envies du chef, ainsi qu’un dessert proposé à l’ardoise. Côté vins, le restaurant réserve de belles surprises avec notamment des vins sud-américains venant compléter l'offre régionale.


BABETTE CONCEPT STORE
207, quai de Paludate
✆  05 64 37 15 11
www.babette-conceptstore.com
Ouvert tous les jours de 12h à 14h30 et de 19h à 22h. Formule du midi : 22 €. Menu 3 plats à 34 € le soir. Corner shop.

C’est sur les quais de Paludate, dans un quartier en plein essor, que nous emmène ce nouvel établissement. Babette est à la fois un restaurant, un café, un snack et un corner shop . Côté cuisine, la salle de restaurant est immense proposant de nombreuses tables avec canapés et sièges confortables. La décoration est charmante et dans l’air du temps avec notamment un plafond d’abat-jours. La cuisine est entièrement ouverte, permettant aux clients de voir la préparation en direct. Les plats sont bien exécutés : pièce de bœuf et risotto aux cèpes, velouté de crustacés aux écrevisses, filet de daurade et son embeurrée de choux au chorizo… Après le plat, ne passez pas à côté de la sélection de fromages affinés de la Maison Deruelle, une des fromageries les plus réputées de Bordeaux, et en dessert, goûtez à leur crème brûlée à la vanille.


BERTHUS
15, rue des Bahutiers
✆  07 85 63 60 53
Ouvert le lundi et le mardi de 19h à 22h30 ; du mercredi au dimanche de 12h à 14h30 et de 19h à 23h. Formule : 20 €.

Le Sud-Ouest est à l’honneur dans ce nouvel établissement du quartier Saint-Pierre. Derrière cette belle façade verte, l’équipe de Berthus fait la part belle à notre beau terroir. Le menu unique, entièrement fait maison, propose quatre entrées, quatre plats et quatre desserts au choix. Attention, les plats sont copieux : avis aux gourmands ! Commencez le repas par un Saint-Nectaire rôti au four et ses chips de poitrine de porc fumé, puis goûtez au parmentier de canard au parmesan, et finissez par la panna cotta au chocolat blanc. Le lieu est très agréable, mais l’on regrette le manque d’extérieur : seule une table a le privilège d’être sur le balcon. Pensez donc à réserver !


BISTROT NIEL
7, avenue Abadie
✆  05 56 67 52 30
Ouvert du lundi au vendredi de 7h à 0h ; le samedi de 9h à 2h. Formule du midi : 17 €.

Depuis quelques mois, le quartier de La Bastide se dynamise ! Un des nouveaux venus ? Le Bistrot Niel, installé à deux pas du Jardin botanique. Le midi, la cuisine est simple et généreuse, faisant la part belle aux produits de saison : dorade et tomates provençales, coupe de fraises et melons… Le soir, changement d’ambiance : le bistrot se transforme en bar à tapas avec concerts et animations. Sur l'agréable terrasse face à l’église Sainte-Marie-de-la-Bastide, sirotez un verre de vin avec quelques tapas du chef. L’intérieur ne manque pas non plus de charme avec ses pierres apparentes et son bistrot d’époque. Très spacieuses, les salles du fond sont idéales pour organiser des repas de groupe.


BRASSERIE P'TIT QUÉBEC CAFÉ
93, rue Eugène Jacquet
✆  05 56 96 90 57
www.quebecafe.com
info@okaribou.com
Tram A arrêt François Mitterrand.
Ouvert toute l'année. Du lundi au mercredi de 7h30 à 1h ; le jeudi et le vendredi de 7h30 à 2h ; le samedi de 9h à 2h ; le dimanche de 9h à 1h. Cuisine en continue : 11h30 à 22h. Happy Hour de 17h à 20h tous les jours. Brunch tous les dimanches de 11h30 à 15h. Réservation recommandée. Menu unique à 19,50 €. Menu enfant : 10 € (- 10 ans). Vin au verre. La poutine : 4,50 € à 8 €. Terrasse. Vente à emporter. Boutique.

Situé à Bordeaux dans le quartier St-Augustin, le P'tit Québec Café est devenu avec les années « la brasserie québécoise » de référence. Le propriétaire Marc Dorion, Québécois « pure laine », a ce petit accent reconnaissable entre tous qui donne le ton. A toute heure de la journée, les Français peuvent craquer pour la « fameuse Poutine » (une portion de frites avec du fromage en grains et la bonne sauce qui va bien) et un éventail de burgers tous meilleurs les uns que les autres. On mange aussi des club-sandwichs, des bagels, des salades, une bonne pièce du boucher et même du bison. Accompagnées de salade et de frites ou de Poutine, les portions sont à l'américaine : délicieusement énormes ! En dessert, vous serez sûrement tenté de vous « sucrer l'bec », séduit par un cheesecake, un crumble, une tarte au sirop d’érable et noix de pécan ou un brownie bien chocolaté.
Autre adresse : Québec Music Café : 263 avenue Pasteur, 33600 Pessac – 05 57 89 24 24


LE CAFÉ DU PORT
1, quai Deschamps
✆  05 56 77 81 18
www.lecafeduport.com
contact@lecafeduport.com
Ouvert tous les jours de 12h à 14h30 et de 19h30 à 22h30. Réservation recommandée. Menus de 29,50 € à 37 €. Carte : 40 € environ. Menu enfant : 14 €. Formule du midi : 14,50 € (à 19 €). Chèque Restaurant. Accueil des groupes (de 50 à 250 personnes, menus personnalisés). Chaises bébé. Jardin. Terrasse. Voiturier. Parking.

Situé sur les berges de la Garonne, la vue panoramique sur le pont de Pierre, les quais et la flèche de Saint-Michel est tout simplement époustouflante, surtout en soirée avec un beau coucher de soleil et un bon verre de vin : c'est divin. À l'intérieur, on se croirait dans une immense cabane de pêcheurs, agrémentée de magnifiques luminaires qui apportent une belle clarté aux lieux. Dîner romantique, repas de groupe entre amis ou en famille, vous serez charmés par ce lieu et par sa cuisine. La carte change tous les trois mois, vous pouvez donc y retourner régulièrement sans jamais risquer de vous lasser. Au gré des saisons, goûtez aux poissons finement travaillés, aux succulentes viandes ou encore aux gourmands desserts. La cuisine que l'on nous sert ici est un mélange de spécialités provençales, du Sud-Ouest et de Charente. Le menu du soir ravira toutes les papilles. Par ailleurs, l'équipe est agréable et bienveillante.


LA CAVERNE AUX FROMAGES – BAUD ET MILLET
19, rue Huguerie
✆  05 56 79 05 77
www.baudetmillet.com
baudetmillet@hotmail.com
Ouvert du lundi au samedi de 10h à 23h. Carte : 42 € environ. Plat à partir de 20 €, découverte de la caverne au 100 fromages à discrétion : 34 €. American Express, Chèque Vacances, Chèque Restaurant.

Chez Baud et Millet, on déguste du fromage affiné avec du vin depuis 1986. Dans ce petit restaurant à la déco façon ancien bistrot de village ou ferme de montagne, on déguste du fromage, on teste des vins et on savoure de bons plats dans une ambiance chaleureuse au cœur de Bordeaux. C'est sans doute l'un des plus originaux dans sa proposition et le plus fourni. Vous voilà dans un lieu gourmand, tout en longueur, dans lequel on vous propose des plats tout fromage. Vous descendez alors un petit escalier pour vous retrouver dans une cave joliment mise en scène où se trouve une collection impressionnante d'une centaine de fromages de toute la France et de certains pays d'Europe comme l'Espagne, l'Italie ou l'Angleterre. A vous de faire votre sélection : vous pouvez ensuite venir vous resservir autant que vous le souhaitez. Pour ceux qui préfèrent le chaud, la carte propose des tapas de charcuterie et de fromages et de nombreux plats : le croque-monsieur au foie gras et Brillat-Savarin, la tomme de Savoie aux morilles, le Creuset d'Auvergne et sa suite (400 g de Saint-Nectaire, charcuterie et petites rattes), de la fourme d'Ambert au saumon écossais fumé sur fondue de poireaux, etc. Plus de 300 bouteilles de vin sont exposées, à vous d'aller choisir celle qui vous inspire. En sous-sol, la salle voûtée en pierre peut accueillir jusqu’à 35 personnes pour célébrer vos événements. La Caverne aux 110 fromages propose également des dégustations animées.


COMPTOIR CUISINE
2, place de la Comédie
✆  05 56 56 22 33
www.comptoircuisine.com
contact@comptoircuisine.com
Fermeture annuelle : 24 décembre au soir, 25 décembre et 1 er janvier. Ouvert tous les jours le midi et le soir. Carte : 40 € environ. Menu enfant : 9 €. Formule du midi : 20,40 € (en semaine – retour du marché). Vin au verre. Accueil des groupes (privatisation de salle à l’étage (16 à 60 personnes, repas assis). Privatisation du comptoir (20 personnes, idéal pour dégustation de vins, possibilité présence sommelier). Cocktail dînatoire et privatisation (+ de150 personnes). Menu à 43 € ou 63 €). Terrasse.

Voici une adresse d'exception au cœur du Triangle d'Or, place de la Comédie. Le chef Laurent Mougenot propose une cuisine bistrot haut de gamme avec une touche d'exotisme. Le concept de cet établissement à l'initiative du couple Boyer est porté par son nom « Comptoir Cuisine ». Vous êtes invité à déguster vos plats assis au comptoir. Cet agencement permet une « cuisine spectacle », le chef et sa brigade préparent sous vos yeux votre plat. Plusieurs possibilités s'offrent à vous : opter pour le cornet de charcuterie Louis Ospital ou encore le Jabugo iberico bellota ; un plat bistrot tel un tartare de bœuf au couteau et ses frites ; un plat végétarien à l'image de la crème de petits pois au raifort avec parmesan et beignet de blettes. Mais la spécificité de « Comptoir Cuisine » est de proposer le midi « Retour du marché » du lundi au vendredi. C'est un plateau 3-en-1 composé d'une entrée, d'un plat et d'un dessert servis en une seule fois ; pratique, rapide et gourmand. La carte change au fil des saisons. L'endroit est magnifique à la fois chic et décontracté et possède une magnifique terrasse. Une cuisine remarquable pour un lieu remarquable.


LA COUR DE NANA
73, cours Victor Hugo
✆  06 23 74 51 38
www.lacourdenana.fr
contact@lacourdenana.fr
Ouvert le lundi, le mardi, le jeudi et le vendredi de 8h30 à 17h30 ; le samedi de 9h30 à 18h30 ; le dimanche de 10h à 17h. Formule du midi : 11,50 €. Petit déjeuner à 7,50 €. Brunch à 21 € (tous les jours).

Plafond de fleurs de jasmin, sol en carreaux de ciment, miroirs à volets… La décoration de La Cour de Nana est toute en délicatesse à l’instar de sa fondatrice Dima Chaban. Après des mois de travaux, cette jeune restauratrice a ouvert ce sublime café-restaurant syrien, engagé et féministe. En cuisine, ce sont des femmes syriennes réfugiées qui partagent leur savoir-faire culinaire. Quel régal ! Petit déjeuner, déjeuner, goûter… Les papilles sont en ébullition. Tous les jours, La Cour de Nana propose un copieux brunch aux saveurs orientales : plateau de mezzés à partager (houmous, caviar d’aubergines, chakchouka...), pain pita, man’oushé... Sans oublier notre coup de cœur sucré, l’atayef, cette petite crêpe syrienne fourrée à la crème de lait et aux pistaches. Une belle adresse à découvrir, qui mêle gourmandise et engagement.


LA GRANDE MAISON DE BERNARD MAGREZ
10, rue Labottière
✆  05 35 38 16 16
www.lagrandemaison-bordeaux.com
info@lgmbordeaux.com
Fermé du 13 au 30 août. Ouvert du mardi au samedi le midi et le soir. Réservation impérative. 4 plats : 145 €, accord mets et vins : 95 €. 6 plats : 195 €, accord mets et vins : 135 €. Carte : 300 € environ. Formule du midi : 60 € (en 2 plats ou 85 € en 3 plats).


HORACE
40, rue Poquelin Molière
✆  05 56 90 01 93
Ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 18h30 ; le week-end de 9h30 à 18h30. Sans réservation. Carte : 22 € environ. Brunch du dimanche à 21 €. Petit déjeuner du lundi au samedi jusqu'à 11h de 4,5 € à 11 €. Accueil des groupes. Terrasse.

Prendre la suite des Mots Bleus, le café librairie qui a fermé ses portes en 2017, n'était pas un pari facile. Et pourtant ! En quelques mois, Horace a réussi à se faire une belle réputation. Pour cause, un environnement idéal (on adore le papier peint jungle dans la grande salle), un esprit cantine cosy et familial, un service plus qu'attentionné et de délicieux plats dans l'assiette. Horace nous régale à toutes les heures de la journée, du petit déjeuner à l'apéro !
En entrant dans l'établissement, nous voilà déjà en appétit ! Sur le comptoir, une dizaine de pâtisseries faites maison attendent d'être dévorées : carrot cake, fondant au chocolat (un délice !)... Des gourmandises parfaites pour un dessert ou pour le goûter. Côté salé, les assiettes sont très copieuses et équilibrées : croque-madame et œuf mollet, tartare de bœuf ou de poisson, assiettes carnivores ou végétariennes, composées selon l'envie du chef... Le dimanche, Horace propose un brunch complet avec un plat, un jus et une boisson chaude. Pour les amateurs du restaurant dès le matin, le petit déjeuner vaut également le déplacement. Etes-vous plutôt œufs brouillés, œufs pochés, brioche perdue maison ou fromage blanc granola ? Pour le savoir, foncez chez Horace. Vous ne serez pas déçus !


LAXEMADD
39, rue Bouffard
✆  05 56 81 48 13
laxemadd@gmail.com
Ouvert du mercredi au lundi de 11h à 17h. Menus de 13 € à 16 €. Plat du jour : 9,50 €. Accueil des groupes (le soir sur réservation). Terrasse. Vente à emporter.

Peter est danois, Peter c'est aussi Lax &amp ; Co, un traiteur dont les saumons d'Ecosse et les harengs fumés (de pêche Norvège) mettent tout le monde d'accord. C'est lui encore qui se cache derrière l'équipe du LaxeMADD. Le restaurant a pris possession des cuisines du Musée des Arts décoratifs et du Design, le MADD pour les intimes. Immédiatement à gauche en rentrant dans la cour intérieure du musée, le restaurant est accessible à tous. Les tables installées dehors ne manquent pas d'égayer le magnifique ensemble architectural de l'hôtel particulier de Lalande construit entre 1775 et 1779. Ici, pas de chichis, on vous propose avant de tout de goûter à une cuisine de saison mettant l'accent sur les goûts et les saveurs. La carte se résume alors très simplement, autour d'une entrée, de deux plats et des desserts du jour, auxquels s'ajoutent un délicieux sandwich toasté et une salade. Sans oublier l'assiette danoise servie avec deux sortes de harengs fumés, du saumon fumé maison et un saumon mariné à l'aneth ; ou comment se délecter en toute simplicité (ou presque) des spécialités de la maison ! Quant aux pains maison, ils sont à tomber. Jusqu'à 17h, vous pourrez encore venir siroter un verre ou céder à la gourmandise en choisissant peut être une part de « lagkage ».


L’ EMPIRE BORDEAUX
14, rue de la Devise
✆  05 56 48 80 00
Ouvert du mercredi au samedi de 19h à 2h. Réservation recommandée. Vin au verre. Planche à 20 €. Accueil des groupes (menu à 30 €). Location de salle.

En plein cœur de Bordeaux, L'Empire est installé dans un lieu d'exception : les anciennes écuries napoléoniennes de la ville. Dès l'entrée, on est époustouflé par le magnifique bar en mosaïque, sur lequel on savoure une des nombreuses créations de cocktails, des plus classiques comme le Cosmopolitan aux plus complexes comme la Frozen Margarita. Côté restauration, il est possible de composer soi-même sa planche en choisissant à la carte de délicieuses bouchées : samoussas au poulet et raison secs, croquette de risotto, tempura de gambas… De quoi émoustiller les papilles. Tout est frais, le chef le garantit. Tous les produits sont bio et la maison se fournit exclusivement chez des producteurs locaux, tout comme la carte des vins qui ne propose que des vins bio ou d'agriculture biodynamique. Dans ce grand espace, l'ambiance est festive et le lieu est propice à la danse ! L'Empire est d'ailleurs privatisable pour vos événements.


L’ENTRECÔTE
4, cours du 30-Juillet
✆  05 56 81 76 10
www.entrecote.fr
Tram B ou C arrêt Quinconces.
Ouvert tous les jours et les jours fériés de 12h à 14h et de 19h à 22h30. Sans réservation. Formule : 19,50 €. Desserts de 5,50 € à 6 € et vins : 4 € au verre, 9 € a demi bouteille et 16 € la bouteille. Café : 1,60 €. Chèque Restaurant. Terrasse.

Paul Gineste de Saurs a lancé ce restaurant en 1959 à Paris, puis ce fut Toulouse, Bordeaux, Nantes et Montpellier. La formule est simple : une salade de noix en entrée puis une tranche de contre-filet de 170 grammes finement coupée avec ses pommes allumettes et sa célèbre sauce. Cette sauce, dont la recette est jalousement gardée secrète, est un régal et vient accompagner une viande tendre et délicieuse. A l'intérieur, sur plusieurs étages, retrouvez le décor mural écossais et noir et le jaune citron qui égaye les nappes, les menus et les tenues des serveuses. Deux vins au choix : un bordeaux, réserve de l'Entrecôte et un vin régional. S'il vous reste encore un peu d'appétit, goûtez aux desserts ; pour les plus gourmands, osez les profiteroles ou le vacherin c’est un vrais régal : )


L’ORLÉANS
36, allée d’Orléans
✆  05 56 00 50 06
www.brasserie-lorleans.fr
brasserielorleans@orange.fr
Ouvert toute l'année, du lundi au jeudi de 12h à 14h30 et de 19h30 à 23h30, le vendredi et le samedi de 12h à 14h30 et de 19h30 à 23h, le dimanche de 12h à 15h. Ouvert à partir de 9h pour les petits déjeuners et pour les boissons les après-midi. Groupe accepté (jusqu'à 40 personnes). Privatisation. Réservation recommandée. Formules du midi de 15 € à 21 €. Chèque Restaurant. Terrasse.

Le goût simple de la tradition depuis 1942 ! Située place des Quinconces, la Brasserie L'Orléans est une institution bordelaise qui a tout le charme des brasseries parisiennes dans lesquelles on vient se retrouver après un spectacle. La carte propose une vraie cuisine authentique, sans prétention, mais goûteuse, copieuse et généreuse. Poireaux vinaigrette, huîtres du Bassin, escargots beurre maître d'hôtel, entrecôte, foie de veau à l'ancienne, steak tartare, sole meunière... Les desserts faits maison. Les serveurs vous conseilleront dans vos choix, notamment dans celui des vins. La cave de L'Orléans possède de belles références. Les groupes sont acceptés jusqu'à 40 personnes, et accueillis dans un salon privé avec un accès indépendant sur la rue de Condé. En amoureux, en famille ou entre amis, profitez également de la terrasse couverte et chauffée.


LA MAISON DE MARGOT
27, rue Arnaud Miqueu
✆  06 14 29 75 06
www.lamaisondemargot.fr
contact@lamaisondemargot.fr
Ouvert le mardi et le mercredi de 10h à 17h ; du jeudi au samedi de 10h à 23h. Restaurant. Bar à vin. Caviste. Salon de thé. Boutique de décoration. Expositions. Pièces de théâtre. Concerts. Privatisations possibles. Formule du midi 17 à 20 €. Boutique.

Quel sublime endroit chez Margot ! Dans l’ancien Couvent de la Merci se tient ce bar à vin, salon de thé et restaurant. Décorées avec goût, les deux salles sont élégantes et confortables. Fleurs séchées, canapés de velours… C’est un enchantement qui se prolonge dans l’assiette. Pour le déjeuner, Margot mitonne de délicieux plats de saison. Le soir, les planches de charcuterie et fromages affinés viennent remplacer les douceurs du goûter. Margot a sélectionné avec soin des vins bio que l’on peut déguster sur place ou prendre à emporter. Avant de partir, jetez un œil au petit coin épicerie : canard du Sud-Ouest Maison Carrère, miels de Bordeaux… Ici, vous trouverez la crème de la gastronomie !


LE MIRABELLE BRASSERIE
31, rue Camille Godard Bordeaux
✆  05 57 82 62 36
Ouvert 7J/7. Carte : 25 € environ. De 11h à 2h. Les formules entrée/plat ou plat/ dessert à 14 € et 17 € entrée/plat/désert. Happy hour de 17h à 20h. Dîner de 20h à 22h30. Chèque Restaurant. Terrasse.

Le Mirabelle est une vraie brasserie moderne. Les fruits et les légumes sont cultivés par des maraîchers dans un rayon de 150 km, les poissons sont péchés sur des bateaux français... Ici, c'est le genre de détails qui a de l'importance. On retrouve ainsi au menu préparé par le chef Arnaud Oung, une cuisine simple mais bonne, des quantités correctes de l'entrée au dessert et des plats qui donnent envie d'être dégustés. Au Mirabelle, les assiettes sont colorées et appétissantes avec un service impeccable et attentionné. Pour les habitués du quartier dont les mérites de l'établissement ne sont plus à vanter, c'est vraiment l'adresse sympa et bon plan. D'abord pour les prix et la carte du midi qui change tous les jours mais aussi pour la grande terrasse qui est l'une des plus ensoleillées de Bordeaux et parce qu'il est possible d'y venir pour un café ou un verre entre amis (la sélection d'alcool et de vin est plutôt remarquable). Le soir la carte est différente, elle change moins régulièrement mais propose une plus large sélection. Brasserie multi-générationnelle, le Mirabelle organise également des soirées plutôt originales comme leur fameuse soirée huîtres, la tapas et flamenco mais aussi la Gin Tonic où chacun aura le loisir de faire son propre cocktail grâce aux épices ou agrumes... A noter, les tickets restaurant sont acceptés uniquement le midi.


MOELLEUSES ET PERSILLEES
65, quai des Chartrons
✆  05 57 87 60 82
Ouvert du mardi au dimanche de 12h à 14h30 et de 19h à 23h. Formule du midi : 18 € (à 21 €). Côte de bœuf : blonde de Galice (Espagne) 11 €/100 g, Black Angus (USA) 11 €/100 g, Bazadaise 10 €/100 g. Accueil des groupes. Terrasse.

Le restaurant Moelleuses &amp ; Persillées est exclusivement dédié à la viande ou, soyons plus précis, à l'art de la viande. Inspiré des Steak Houses, un concept typiquement londonien, cet établissement imaginé et géré par Adeline Pray et Giovanni Lombardi met à l'honneur le bœuf dont chaque pièce a été soigneusement sélectionnée parmi les meilleures races à travers le monde. Les pièces sont exposées dans une cave, qui permet la maturation de la viande pour obtenir un produit de qualité supérieure en goût et en tendreté. N'hésitez pas à demander conseil, car chaque viande a son caractère : l'équipe de Moelleuses &amp ; Persillées vous répondra avec précision et gentillesse.


MONZÙ
12, place des Grands Hommes
✆  05 64 28 60 09
www.monzu.fr
contact@monzu.fr
Ouvert tous les jours de 8h à 1h. Menu enfant : 10 €. Pizza à partir de 10 €.

Installés en hauteur sur les chaises de bar, les clients de Monzù apprécieront la préparation des pizzas et la dextérité du pizzaiolo. La pâte est travaillée à la minute, puis garnie et enfournée dans le four en cuivre ! Vous l'aurez compris, la convivialité est au rendez-vous dans ce petit restaurant italien niché au cœur du Triangle d’Or. D’ailleurs, ne soyez pas étonnés de partager votre table avec d'autres clients, cela fait partie du charme du lieu ! Pour bien commencer le repas, on vous conseille des antipasti à partager. Les involtini d'aubergines sont un délice. Pour continuer, les amateurs de viande rouge se régaleront avec une bistecca alla fiorentina (côte de bœuf) . Vous trouverez également des poissons et des risottos à la carte. Sans oublier les pizzas ! Avec leur pâte légère et des garnitures excellentes, c'est un sans-faute. Bon à savoir : pour ceux qui voudraient les savourer sans bouger du canapé, optez pour la livraison à domicile. Enfin, ne quittez pas la table sans une des douceurs typiques : affogato, moelleux de Gênes, tiramonzù... Bienvenue en Italie !


LE REGALLIEN
77, rue du Palais Gallien
✆  05 56 44 70 93
www.regallien.com
Ouvert toute l'année. Du mardi au samedi le midi et le soir. Réservation recommandée. Carte : 38 € environ. Formules du midi de 16,50 € à 19 €. Vin au verre. Chèques non acceptés. Chèque Restaurant. Terrasse.

Le Régallien, voilà un nom tout indiqué pour un restaurant bistronomique installé dans la rue du Palais Gallien ; une arène romaine en forme d'ellipse située aux portes du Bordeaux de l'époque. Comptant parmi les pépites du quartier, le Régallien raconte l'histoire de deux passionnés de cuisine qui ont pris le temps de voir grandir leurs enfants avant d'ouvrir leur propre table. Et les voici désormais à la tête d'un établissement prometteur ! Outre le cadre très agréable de la salle, et de la petite terrasse cachée, la magie opère avant même le début du repas… Car cette fois, l'amuse-bouche qu'on vous servira donne vraiment le ton ! D'une si petite bouchée, les saveurs explosent en bouche. La suite est un régal ! Le Chef maîtrise les cuissons autant que les assaisonnements, et agrémente ses recettes d'herbes fraîches dont il a le secret pour réveiller les saveurs d'un velouté, d'une viande ou d'un poisson. Bref, le genre de petits détails que les amoureux de cuisine sauront apprécier… Sans-faute également pour l'accueil et le service. C'est un coup de cœur !


SAVEURS D'AQUITAINE
16, place des Quinconces
✆  05 56 81 95 02
saveursdaquitaine@orange.fr
Ouvert du lundi au vendredi de 11h à 15h ; du mercredi au vendredi de 18h à 23h. Formule du midi : 20 €. Boutique.

Sur la place des Quinconces, Saveurs d’Aquitaine est à la fois le restaurant et l’épicerie de la truffe de Bordeaux. On s'attable en toute simplicité et convivialité dans une décoration sobre, aux tons noirs et gris pour déguster les incontournables de la truffe que sont brouillades, coquillettes ou croque-monsieur généreusement accompagnés des truffes de saison et le fameux suprême de truffe que l’on retrouve dans de nombreux restaurants multi-étoilés français. Gage de qualité, la truffe est produite par les propriétaires de Saveurs d'Aquitaine qui fournissent les tables des plus grands noms de la gastronomie. Les truffes fraîches et les préparations truffées sont aussi à la vente pour réussir, chez vous, à coup sûr et facilement des plats uniques.


LA TUPINA
6, rue Porte de la Monnaie
✆  05 56 91 56 37
www.latupina.com
latupina@latupina.com
Ouvert du mardi au dimanche de 12h à 14h et de 19h à 23h. Réservation recommandée. Vin au verre. Menu du midi : 18 €. Menu classique : 64 € (74 € avec 3 verres de vins et une bouteille d'eau minérale). Menu enfant : 18 €. Accueil des groupes. Terrasse. Voiturier.

Vous souhaitez découvrir et déguster les saveurs du patrimoine gastronomique du Sud-Ouest ? Voici la meilleure adresse : La Tupina. Depuis 1968, l'équipe s'efforce de dégoter les meilleurs produits du terroir pour concocter des plats simples et de tradition qui rappellent ceux de nos grands-mères. D'ailleurs, la « tupina » en basque signifie : chaudron ou marmite. Dans les assiettes, des produits d'une grande qualité sont travaillés pour donner le meilleur d'eux-mêmes. On savoure les œufs cocotte au foie gras, la lamproie à la bordelaise, la macaronade aux cèpes et au foie-gras, l'aile d'oie et pommes de terre sarladaises... Côté terre et côté mer, la provenance des produits est garantie de chez le producteur : asperges de Blaye, canard des Landes, gibiers, poissons de l'estuaire, porc noir des Pyrénées… Les frites sont bien évidemment maison et ces dernières sont cuites à la graisse de canard. A s'en lécher les babines ! Les desserts nous plongent dans nos souvenirs d'enfance, notamment le pain perdu ou la crème brûlée qui est à tomber. La cheminée dans laquelle trône la « tupina » annonce la couleur de la déco, en adéquation avec la carte, mimant une maison paysanne d'époque, avec fioles d'armagnac sans âge, carrelage ancien, ustensiles d'antan. Inutile de préciser que la carte des vins est triée sur le volet. Ce restaurant est devenu au fil des ans une institution de la cuisine régionale du Sud-Ouest.


LE TXISTU
15, quai des Chartrons
Hangar 15
✆  05 57 87 38 30
Tram B arrêt Cours du Médoc ou Les Hangars.
Ouvert toute l'année. Du mardi au dimanche de 12h à 14h30 ; le vendredi et le samedi de 19h à 22h30. Carte : 25 € environ. Formule du midi : 18 €. Chèque Restaurant. Terrasse. Terrasse chauffée et couverte.

Le Txistu met la cuisine basque à l’honneur sur les quais bordelais. Installez-vous en terrasse de ce joli restaurant pour admirer la vue sur la Garonne. Il y a un comme un air de vacances ici et les touristes ne manquent pas. Ce lieu est souvent pris d’assaut, en raison de ses petits prix, de sa cuisine simple et gourmande et de sa situation imprenable. A la carte, vous trouverez des incontournables (salade landaise, tartare basque, steak de thon grillé à la plancha…), ainsi que des tapas. Laissez-vous tenter par ces petites bouchées espagnoles pour l’heure de l’apéro ! Le choix est large : txistorra (charcuterie basque), crevettes à l’ail, croquettes de chorizo, encornets à l’espagnol, travers de porc caramélisés… Tout est réuni pour vous faire passer un bon moment !

Le gîte


HILTON GARDEN INN****
17, allée de Rio
✆  05 64 37 15 10
www.naoshotelbordeauxcentre.com
Chambre simple à partir de 125 € ; chambre double à partir de 95 € ; chambre triple à partir de 125 € ; suite à partir de 154 €. Petit déjeuner buffet : 18 €. Parking fermé : 12 € (par jour uniquement sur réservation). Un dépôt de garantie d'un montant de 50 € est demandé à l'arrivée. Garde d'enfants. Animaux acceptés (sur demande avec supplément. Gamelles et panier pour animal de compagnie). Séminaires. Wifi gratuit. Restauration (ouvert tous les jours midi et soir). Tv satellite.

Dans l’ancienne Halle Debat-Ponsan cet hôtel 4 étoiles, très design, présente de nombreux avantages : il est à 5 minutes de la gare de Bordeaux Saint-Jean et des transports en commun, il offre sur place de nombreux services (bar, restaurant, panier-repas, fitness) et il s'adresse aussi bien aux voyages d'affaires qu'aux voyages d'agrément avec les enfants. L'hôtel met à la disposition des parents des chaînes de télévision pour enfants, des barrières de sécurité pour bébés, des cache-prises et une garde d'enfants avec supplément. Dernier avantage et pas des moindres : l'excellent rapport qualité-prix. Les chambres, contemporaines, sont décorées avec soin et les suites ont une superbe vue sur la ville. Le restaurant concept store Babette est à la fois un restaurant, un bar à vin, un take away , un corner de vêtements, d’accessoires ou de déco et galerie d’art… Il est accessible directement de l’hôtel et tout au long de la journée il propose différents services de restauration. Tout, ou presque, est fait maison par des chefs qui emploient des produits frais de saison.


HÔTEL BURDIGALA****
115, rue Georges-Bonnac
✆  05 56 90 16 16
www.burdigala.com
burdigala@burdigala.com
83 chambres (et 15 suites). Chambre simple à partir de 155 € ; chambre double à partir de 170 € ; suite à partir de 350 €. Petit déjeuner buffet ou en chambre : 21 €. Parking fermé : 15 € (par jour sans réservation). Garde d'enfants. Animaux acceptés (sur demande avec supplément). Séminaires. Réceptions et mariages. Connexion Internet gratuite. Wifi gratuit. Restauration. Tv satellite, Canal +. Bain bouillonnant. Location de voiture.

Le Burdigala, ancien nom de Bordeaux à l'époque romaine, est un bel hôtel 4 étoiles à 5 minutes de la place Gambetta, de l'hôtel de ville et de la place Pey-Berland. L'hôtel propose 83 chambres climatisées et insonorisées. Équipées d'un accès wifi gratuit, d'un téléviseur à écran plat, d'un coffre-fort et d'une célèbre machine à café que George Clooney aime aussi, ces chambres accueillent régulièrement les vedettes qui viennent chanter à la patinoire ou présenter un film dans un cinéma du centre-ville. Vous avez le choix entre les chambres classiques, celles qui sont équipées en plus d'une douche à l'italienne et d'une baignoire, des chambres duplex avec mezzanine et petit salon et des suites spacieuses ! Le restaurant propose un beau buffet au petit déjeuner et le chef travaille chaque jour des produits frais et une cuisine gastronomique à la hauteur de l'exigence de la clientèle. Allez donc profiter de leur nouveau cadre, chic, contemporain et design et découvrez leur délicieuse formule « Inspiration du Chef » qui comprend un plat du jour, un café ou thé gourmand, un verre de vin ou un soft. Le Bacchus Bar qui propose une belle carte de vins mais aussi des cocktails variés, est souvent le rendez-vous des touristes, des hommes d'affaires ou de la presse quand une rencontre avec une personnalité est organisée. L'hôtel accueille toute l'année de nombreuses entreprises pour des séminaires, et dispose d'un bel amphithéâtre d'une capacité de 120 personnes, ainsi que quatre belles salles de réunion. Un hôtel 4 étoiles de la collection MGallery by Sofitel.


HÔTEL DES 4 SŒURS***
6, cours du Trente-Juillet
✆  05 57 81 19 20
www.hotel-bordeaux-4soeurs.com
contact@hotel-bordeaux-4soeurs.com
Tram B et C arrêt Quinconces
Ouvert toute l'année. 33 chambres. Chambre simple à partir de 98 € ; chambre double à partir de 108 € ; suite à partir de 138 €. Petit déjeuner : 11 €. American Express, Chèque Vacances. Animaux acceptés (sur demande avec supplément de 7 €). Poste Internet. Wifi gratuit. Ont Bein sport et Canal+. Tv satellite.

Comment faire plus central entre la place des Quinconces et les Allées de Tourny, à deux pas de l'Opéra et de la rue Sainte-Catherine ? L'Hôtel des 4 Sœurs offre un emplacement idéal pour visiter la ville tout en alliant charme, caractère et élégance. C'est une véritable institution bordelaise datant de 1841 qui a hébergé de nombreuses célébrités comme Wagner ou Manu Chao. Les chambres, décorées avec goût et raffinement, sont sobres et élégantes, confortables et lumineuses, insonorisées, équipées d'un coin bureau et de belles salles de bain. Certaines donnent sur la rue et ont une vue superbe sur la ville, d'autres sur la cour intérieure, au calme. Vous y serez accueilli avec chaleur et gentillesse. De nombreuses informations touristiques et conseils précieux sont fournis sur place. Les réservations sur le site permettent de bénéficier d'offres promotionnelles. A noter qu'un partenariat est mis en place avec le parking public des Grands Hommes.


MERCURE – CITÉ MONDIALE****
18, parvis des Chartrons – 20 quai des Chartrons
✆  05 56 01 79 79
www.mercure.com
H2877@accor.com
Ouvert toute l'année. Accueil 24h/24. 97 chambres. Chambre simple à partir de 105 € ; chambre double à partir de 105 €. Petit déjeuner buffet ou en chambre : 17 €. Parking : 19 € (par jour sans réservation. Borne de recharge pour les véhicules électriques). Animaux acceptés (sur demande avec supplément). Séminaires. Réceptions et mariages. Wifi gratuit. Restauration (restaurant et bar à vin : Le Parvis, cuisine régionale et belle carte des vins, notamment de Bordeaux, ouverture de 12h à 14h et de 19h à 22h).

Très bien situé, sur les quais, en bord de Garonne, dans le quartier historique des Chartrons, l'hôtel 4 étoiles Mercure Cité Mondiale est idéal pour séjourner à proximité d'un haut lieu de négoce du vin. Les chambres et les suites sont climatisées, spacieuses, très confortables et bien équipées. Vous serez séduit par l'une des plus belles vues panoramiques de Bordeaux, offertes depuis le septième étage de l'hôtel, vous apprécierez également sa terrasse ensoleillée pour vos petits déjeuners et les brunchs en été. Vos événements seront des moments uniques. L'hôtel se transforme en un centre de congrès pour organiser vos réunions, séminaires et conventions, avec deux vastes salons de restauration panoramiques. Le bar-restaurant Le Parvis vous propose une cuisine régionale et une belle carte des vins et des cocktails. Cet hôtel vous donnera entière satisfaction au cœur de la ville.

Loisirs


BORDEAUX SCOOTERS
47, rue de Tauzia
✆  05 57 59 10 18
www.bordeauxscooters.com
bordeauxscooters@gmail.com
Ouvert du lundi au samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h. Livraison possible. Vélos : de 14 € à 39 € les 24h. Scooters/maxi scooters : de 29 € à 99 € les 24h. Motos de 65 € à 119 € les 24h. Inclus dans le prix : véhicule, assurance, casque (1 ou 2), gants si besoin, antivol. Chèques non acceptés.

A deux pas de la gare Saint-Jean, vous pourrez louer des motos, des scooters ou des vélos que ce soit pour une journée, un week-end, une semaine ou bien sûr, sur une plus longue durée. Montez sur un scooter 125 m³ ou enfourchez une grosse cylindrée à petit prix. Inclus dans la location : véhicule, assurance, casque (1 ou 2), gants si besoin, antivol. Les enfants eux aussi pourront pédaler sur des vélos adaptés. Une bonne initiative, vous pouvez vous faire livrer et ne pas vous déplacer ! Bordeaux Scooters propose également un scooter médical. Vous l'aurez compris, Bordeaux Scooters, c'est la solution à vos déplacements ! Et aussi pour la réparation et la révision de votre vélo (toutes marques) !

Sorties


Sorties nocturnes à Bordeaux

C’est « Bordeaux by night » qui vous intéresse ? Commencez la soirée par un petit restaurant ou un verre en ville, plusieurs quartiers vous promettent une soirée animée ! La Victoire et son effervescence des soirs de match, Sainte-Croix et sa culture omniprésente : le TNBA, les Beaux-Arts, le Conservatoire, Saint-Pierre et ses belles terrasses de bars et cafés chaleureux, ses restaurants savoureux et sa beauté historique. Mais Pey-Berland, les Chartrons ou les quais vous invitent à une excellente soirée également. Pour les noctambules, la soirée pourra se poursuivre jusqu’au petit matin sur le quai de Paludate, derrière la gare : prenez la ligne A du Tramway et marchez un peu… Quelques noms ? La Plage, le Lusi Klub ou le Fabrick Club… Pour des soirées branchées, pensez également au quartier des Bassins à flots : ses discothèques, ses péniches et son atmosphère si particulière ! L’I.Boat par exemple vous promet une programmation pointue principalement électro… Mais ceci n’est qu’un échantillon des lieux festifs de Bordeaux !

Salons de thés


LA DOUCE PARENTHÈSE
8, rue Maucoudinat
✆  06 46 14 46 59
Ouvert le mardi et du jeudi au samedi de 11h30 à 18h30 ; le mercredi de 11h30 à 15h. Douceur sucrée à 4 €. Thé ou infusion à 4 €.

Ouverte en 2018, la Douce Parenthèse est un lieu chaleureux et familial qui porte parfaitement bien son nom ! Dans ce salon de thé, on se sent comme à la maison. Virginie vous y accueille avec une grande gentillesse. C’est dans ce cocon que l’on déguste les tartes, soupes et gâteaux cuisinés le matin même. Pour le quatre-heures, on se régale avec une part de namandier, un délicieux gâteau à la poudre d'amande, accompagné d'un thé de la marque Maison Bourgeon : on craque pour le Rose litchi et le Noisette brownie ! Cet établissement familial organise régulièrement des ateliers pour enfants et adultes : lecture de conte, séance de yoga, initiation au massage bébé... Un lieu coup de cœur !

Bars, pubs


BALTHAZAR
8, rue des Augustins
Ouvert tous les jours de 16h à 2h. Terrasse. Animations. Happy hours & planches apéritives.

Une grande terrasse chauffée, un happy hour à n'en plus finir... C'est Balthazar ! Ouvert depuis la rentrée à deux pas de la place de la victoire, le Balthazar fait déjà figure de temple pour les amateurs de bières et des bons endroits. Ici, l'ambiance est plus que cool. Outre les retransmissions de match, le quiz du dimanche soir et les autres soirées événements, on s'y retrouve tous les jours dès 16h, et jusqu'à 2h. Au programme : 18 bières à la pression et plus de 50 bières bouteilles d'ici et d'ailleurs, un grand choix de vins, cocktails, spiritueux et apéritifs. Comme ils disent «  il y a de quoi faire !  ». Et chacun a ses petites préférences à commencer par Tony le manager qui apprécie particulièrement la Brooklyn IPA et le Whisky Sour. Pour Paul, aka le roi des cocktails, ce serait plutôt la Kwak et, comme cocktail, un Old Fashion. Et vous ? Pour le savoir, n'hésitez pas à pousser les portes de ce bar bien sympa à la déco tout en briques que l'on adore. Chaque mois, l'équipe met une bière en avant ; une bonne occasion de se laisser tenter pour découvrir un nouveau breuvage. Pour les petites (et grandes) faims, bonne nouvelle : Balthazar a mis en place une collab' avec La Big Part, et vous propose aussi ses planches apéritives de qualité et petits prix. Buvez votre bière ou mangez votre part de pizza, chez l'un ou chez l'autre. Super idée !


CAMBRIDGE ARMS
27, rue Rode
✆  05 56 51 19 22
Tram C arrêt Place Paul Doumer.
Ouvert tous les jours de 10h30 à 2h. Spécialités : English Breakfast, Fish and Chips, Burgers, Pies, Sunday Roast. Happy hours. Le midi, plat du jour 9,50 €, formule à 11,50 €. Menu enfant 7 €. Terrasse. Restauration.

Ce pub ouvert depuis de nombreuses années est situé en plein cœur des Chartrons. Laissez-vous embarquer par l'ambiance feutrée et accueillante typiquement britannique. Installez-vous et savourez l'une des nombreuses bières pression : Sambrook's, Wadworth, Guinness, Aspall cidre... La belle sélection de whiskies fait également la spécificité du lieu : pas moins d'une trentaine de pur malt et blended en provenance d'Ecosse, d'Irlande et même du Japon ! Côté restauration, on y mange les traditionnelles et généreuses spécialités anglaises (chicken and mushroom pie, fish and chips, Cambridge beef burger...). Aux beaux jours, profitez de la large terrasse sur le parvis du marché des Chartrons !


LOFT 33
45, quai Lawton
✆  09 62 63 28 81
www.loft33.fr
reservation@loft33.fr
Ouvert du lundi au mercredi de 10h à 23h45 ; le jeudi et le vendredi de 10h à 1h45 ; le samedi de 16h à 1h45. Concerts.

Un lieu unique sur Bordeaux a vu le jour dans le quartier en plein essor des Bassins à flots : Le Loft 33. Cet établissement a la particularité d’être à la fois un bar à vin, un lieu de concerts et un restaurant où l'on mange (très) bien ! La diversité de la programmation musicale ainsi que la qualité des produits tiennent particulièrement à cœur nos deux amoureux de musique et de gastronomie. Le pari est réussi pour Olivier et François qui ont su allier leurs passions dans une ambiance conviviale. Régalez-vous avec une carte de plats faits maison, en terrasse ou confortablement installés dans les fauteuils club de cette salle aux tons new-yorkais. Une adresse à retenir !


MOLLY MALONE’S
83, quai des Chartrons
✆  05 57 87 06 72
www.molly-pub.com
contact@molly-pub.fr
Ouvert tous les jours de 10h30 à 2h. Service de restauration en continu le week-end. Happy hours (en semaine de 17h à 19h). Plats de 9,90 € à 11,50 €. Snacks de 5,80 € à 6,50 €. Pinte de bières de 5 € à 6,50 €. Terrasse. Concerts. Diffusions de matches de rugby et de foot sur 4 écrans.

Le Molly Malone's, pub irlandais installé le long des quai des Chartrons depuis 2004, est une adresse incontournable à Bordeaux. Etudiants ou actifs, touristes ou Bordelais, supporters de foot ou amateurs de jazz… Tous se retrouvent dans ce lieu entièrement dédié à la culture irlandaise. A toute heure de la journée, on y déguste une bonne bière : la Molly Malone's (blonde tendre mais de caractère), la Guinness (brune Stout), la Kilkenny (rousse), la O'Haras Irish Red et la O'Haras IPA, la Carlsberg (blonde) ou encore la Grimbergen blanche. Le Molly Malone's propose également à sa carte un cidre sec et pétillant, le Magners ainsi que pour les connaisseurs, de belles références d'Irish Whiskey et Malt Whisky proposées en digestif. Pour déjeuner ou dîner, la cuisine de ce pub offre un vrai dépaysement avec notamment un classique irlandais le Galway fish &amp ; chips, mais aussi le Barbecue Pork Ribs, le beef &amp ; Guinness pie et six burgers gourmands et généreux. Vous l'aurez compris, il y en a pour tous les goûts et toutes les envies chez Molly Malone's. Ne manquez pas la Saint-Patrick : typique !


ROCKWOOD
4, quai Louis XVIII
www.rockwood.fr
Ouvert du lundi au samedi de 16h à 2h ; le dimanche de 16h à 23h. Happy hours (16h à 19h30 sauf le dimanche). Terrasse. Animations.

Près de la place des Quinconces se tient le Rockwood, ouvert en 2015. Face à la Garonne et idéalement situé sur les quais de Bordeaux, le bar ne désemplit pas. La faute à une belle terrasse chauffée et une atmosphère très conviviale. Le soir, le Rockwood est très rapidement bondé, que ce soit à l’extérieur ou à l’intérieur, un peu petit. L’ambiance est « playground » (comprendre « ambiance cour de récréation ») grâce à son baby-foot et ses fléchettes. Le bar, qui propose cocktails, bières pression, gin, rhum et whiskies, est un spot de qualité : le lieu idéal pour vos soirées. Laissez-vous tenter par l'Happy Hour sur les quais toutes les fins de journée, sauf le dimanche !


LE SWEENEY TODD'S
2, cours Alsace-et-Lorraine
✆  05 56 48 21 13
Ouvert tous les jours de 12h à 2h. Fermeture à minuit le dimanche. Happy hours (16h – 19h). Peut accueillir des groupes. Terrasse. Restauration. Brunch. Retransmission de matches sur 4 grands écrans.

Vous connaissez le barbier sanguinaire Sweeney Todd’s ? On vous présente le pub bordelais du même nom où l’on savoure de bons burgers et les délicieuses tourtes de Lance et Margot. Le cadre est chaleureux, la tapisserie baroque et la déco, bien sûr, anglo-saxonne. L’ambiance est toujours au rendez-vous : breakfast anglais, happy hour, retransmissions des grands matchs... A midi, ne passez pas à côté du fry-up , le vrai déjeuner british avec, entre autres, saucisses, bacon, œufs. Dans l’assiette, la carte apporte ce que l’on cherche : de bons et copieux burgers maison avec un steak haché goûteux ou un beau morceau de poulet. Les végétariens ne sont pas oubliés car les patrons leurs ont aussi concocté un burger maison et un brunch aux saucisses de soja ! On aime également les frites et le coleslaw maison (la fameuse petite crudité si fréquente en Angleterre) et le traditionnel Fish &amp ; Chips avec sa sauce tartare. Pour l’apéro, les bières sont multiples et variées. Bref, ici pas de coupe-gorge, aucun danger, on voyage entre les îles britanniques sans s’étouffer devant l’addition ! On recommande vivement !


VINTAGE BAR
45, rue Saint-James
www.vintage-bar.fr
Ouvert du lundi au samedi de 16h à 2h ; le dimanche de 17h à 22h. Happy hours (de 16h à 20h, à partir de 4 € la pinte et le ti'punch).

Installé dans la très agréable rue Saint-James, le Vintage Bar jouit d'une très belle terrasse pour les beaux jours avec vue sur la Grosse Cloche. Vous préférez vous poser à l'intérieur ? Ce n'est pas l'espace qui manque ! Dans ce pub tamisé et animé, vous trouverez une ambiance chaleureuse mais intime, idéal pour un cocktail à deux ou une bière pression entre amis, rythmée par les airs de musique rock ou reggae. Lieu très prisé par la jeunesse bordelaise, ce bar-rhumerie organise régulièrement des soirées et propose des happy hours très intéressantes pour les fins de journée. Retrouvez toute l'actualité du pub sur la page Facebook, pour ne pas en perdre une goutte !

Discothèques


LA PLAGE
40, quai de Paludate
✆  06 82 57 88 37
Ouvert toute l'année. Du jeudi au samedi de 0h à 6h. Tarifs selon les soirées. Privatisation possible. Animations.

Faut-il encore présenter La Plage ? Cette immense discothèque située quai de Paludate, attire les jeunes Bordelais depuis plus de 15 ans. Comme son nom l'indique, ici règne une ambiance résolument estivale avec des effets de lumière et une déco en accord (entrée bleu des mers du Sud, bars nichés dans des coques de bateaux, palmiers, salle en plein air pour danser sous les étoiles...). Du côté de la programmation musicale, il y en a pour tous les goûts. Une fois par mois, des DJ venus du monde entier sont invités à prendre les platines. Pour connaître la programmation des soirées ou découvrir les clichés des événements passés, il suffit d'aller sur leur page Facebook.

Emplettes

Panier gourmand


BAILLARDRAN
Galerie des Grands Hommes
✆  05 56 79 05 89
www.baillardran.com
info@baillardran.com
Ouvert du lundi au samedi de 8h30 à 19h30. Expédition. Vente en ligne.

Bordeaux rime avec canelé ! Vous connaissez ces petites douceurs nées au XVI e siècle dans un couvent ? Notre adresse pour en déguster : la Maison Baillardran reconnue pour son savoir-faire. A l’intérieur, des étals de ce petit gâteau à la robe caramélisée et au cœur moelleux, doré aux parfums de rhum et de vanille. Vous en trouverez de toutes les tailles et de différentes cuissons. C’est d’ailleurs amusant de voir leur fabrication en direct, dans ces petits moules en cuivre « canelé » qui leur donne ce nom, à travers la vitrine de la boutique des Grands-Hommes. Depuis 2019, Baillardran s'est agrandi en proposant un bar à canelés rue Sainte-Catherine, une boutique concept qui propose des desserts à l'assiette confectionnés par les pâtissiers sous vos yeux. Ce serait dommage de se priver !
Autres adresses : 10, cours du 30-Juillet ✆ 05 56 30 50 46 • 111, rue Porte-Dijeaux ✆ 05 56 51 02 09 - Salon de thé • 29, rue Porte-Dijeaux ✆ 05 56 52 87 45 • 41, rue des Trois-Conils ✆ 05 56 44 10 61  • 55, cours de l’Intendance ✆ 05 56 52 92 64 • Gare Saint-Jean Départ ✆ 05 57 95 84 23


GASTRONOMIE DES PYRÉNÉES
12, cours Portal
✆  05 56 52 87 59
lionelgdp@gmail.com
Tram C arrêt Place Paul-Doumer.
Ouvert du lundi au samedi de 8h30 à 13h30 et de 15h30 à 20h.

Cette jolie boutique est un temple de la gastronomie pyrénéenne. Les étagères foisonnent de conserves et de bocaux aux noms enchanteurs : foies gras mi-cuit du Périgord ; Domaine Le Ranquet, axoa de veau du Pays basque, haricots tarbais, miels bio des Pyrénées. Le rayon frais quant à lui rassemble quelques stars de la gastronomie : bœuf de race charolaise, agneau du Pays basque, volaille de la Ferme du Rivet (abbaye entre Bazas et Langon), porc fermier, mais aussi du jambon Bellota ainsi que de l'Ibaïama (coupe avec délicatesse par une machine à jambon manuel), du saumon fumé, du caviar et enfin toute la gamme frais et épicerie de la maison Pétrossian. A cette appétissante assemblée s’ajoutent des rôtis de canard, pintade et de lapins farcis et fourrés aux cèpes ou au foie gras frais, préparés avec délicatesse par Lionel. Pas de temple sans libations, vous pourrez donc découvrir un large éventail de vins, de champagnes, d'apéritifs, d'armagnacs... Bref, de quoi organiser un pique-nique de rêve ou encore composer, avec les conseils avisés de Lionel, une corbeille gastronomique selon vos goûts et votre budget. A noter : des produits sont en promotion tous les mois et ça vaut le coup.


LAFITTE FOIE GRAS
26 bis, rue Mably
✆  05 56 48 01 05
www.lafitte.fr
boutiques@lafitte.fr
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 13h et de 14h30 à 19h.

Située à deux pas des Grands-Hommes, cette jolie boutique est le point de vente directe de la Maison Lafitte.
Depuis quatre générations, la famille Lafitte entretient la passion des traditions et du savoir-faire de la gastronomie landaise. La Maison Lafitte, qui fête en 2020 son centième anniversaire, distribue en France ses produits certifiés, régulièrement primés. Les canards sont élevés et préparés dans les Landes. Le canard doit être gavé au maïs grain entier et être âgé de 102 jours minimum, caractéristiques de la certification IGP (Indication Géographique Protégée) qui se retrouve sur toutes les étiquettes des produits certifiés Lafitte. Le foie gras de canard entier des Landes mi-cuit cuisiné dans sa terrine en grès « façon maison », auquel il est conseillé d'ajouter une pincée de fleur de sel, mais aussi le Foie gras de canard entier des Landes fumé mi-cuit, une spécialité dont seule la maison a le secret, sans oublier le foie gras millésimé, proposé chaque année en édition limitée – il est conseillé de le laisser vieillir et s'affiner –, figurent parmi les produits d'excellence de la maison Lafitte. Pour célébrer son siècle d'excellence, elle propose un coffret duo de foies gras en édition limitée : un foie gras d'oie et et foie gras de canard dans un écrin d'exception qui concentre tout le savoir-faire de la maison landaise. Vous pouvez également déguster la dernière nouveauté : le trio d'aiguillettes au foie gras déclinées en 3 saveurs : nature, poivre et piment d'Espelette. Idéal pour vos apéritifs ou vos salades.
Vente en ligne et par correspondance, actualités et nombreuses recettes sur le site Internet.


MATTHIEU ROUFFINEAU – HUÎTRES SPÉCIALES PAPIN
Marché des Capucins
✆  06 77 06 53 44
www.huitres-yves-papin.com
contact@huitres-yves-papin.com
Page Facebook : « Huîtres Rouffineau – Spéciale Papin ».

Les huîtres Spéciale Papin sont des produits d'exception. Fins connaisseurs et amateurs d'huîtres trouvent ici un produit de grande qualité à la saveur unique et racée, grâce à un long et patient travail d'affineur. Ces huîtres-là, maintes fois médaillées et récompensées, sont appréciées pour leur finesse, leur petit goût de noisette unique. On les retrouve sous la halle du marché des Capucins toute l’année. Produites à La Tremblade, en Charente-Maritime, elles sont reconnaissables à leur belle couleur verte. Matthieu Rouffineau, amoureux et fier de son produit, est issu d'une famille d'ostréiculteur depuis 4 générations, et neveu de la famille Papin. N'hésitez pas à engager la conversation : comme tous les passionnés, il est intarissable sur le sujet.
Autres adresses : Bordeaux- Marché des Capucins : vendredi, samedi et dimanche d'octobre à Pâques. Samedi et dimanche, de Pâques à septembre. • La Rochelle : 7j/7 en juillet et août


NOISETTINES DU MÉDOC
34, rue des Remparts
✆  09 53 92 55 05
www.noisettines.fr
noisettines@gmail.com
Ouvert du lundi au samedi de 11h à 19h. Livraison possible (vente en ligne via la boutique).

Edith, couturière, et Michel Noyez, cuisinier, ont créé dans les années 70, la Noisettine du Médoc. Ils étaient loin de penser qu'on la retrouverait aujourd’hui dans de nombreux étals de la région, ainsi qu'à Paris et même en Belgique ! Et pourtant c'est bien normal, car tout le monde craque pour cette gourmandise originale dont la recette daterait de 1649. C'est une noisette cuite dans un sirop maison, puis enrobée d’un caramel soufflé. Pour déguster cette petite douceur du coin, rendez-vous au magasin rue des Remparts à Bordeaux ou à Blaignan, la boutique-musée. En 2017, le nom propre Noisettines rentre au Petit Larousse et en 2018 l'entreprise est reconnue par le Collège Culinaire de France comme Artisan de qualité.
Autre adresse : Route de la Landette – Blaignan ✆ 05 56 09 03 09


PIERRE OTEIZA
52, rue des Remparts
✆  05 56 52 38 76
www.pierreoteiza.com
boutique.bordeaux@pierreoteiza.com
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 19h30. Livraison possible (via site Internet seulement).

L'odeur est inimitable et perceptible dès l'entrée de cette jolie boutique de salaisons et de plats préparés du Pays basque, à proximité des allées de Tourny. Les jambons suspendus sont une invitation à la découverte des produits de qualité en provenance directe des Aldudes, où Pierre Oteiza est producteur éleveur. Difficile de choisir entre les jambons, saucissons, chorizos, les délicieux foies gras, pâté de palombe ou au piment d'Espelette ou entre les plats cuisinés : axoa de veau, cassoulet (porc, canard ou mouton), chipirons à la basquaise, salmis de palombe, poulet à la basquaise, piperade, marmitako de thon (ragoût). Pour les soirées d'hiver, réchauffez-vous d'une bonne garbure ou d'un velouté aux châtaignes, de confits et de magrets sans oublier les nouveautés gourmandes : la poule au pot et le Porc basque en pot-au-feu. Accompagnez le tout d'un fromage artisanal et d'un bon Irouléguy, finissez par un petit verre de patxaran ou de manzana, vous serez dépaysé. Pour la douceur, succombez aux confitures et aux gelées ou à l'excellent beurre des Aldudes. Pierre Oteiza a eu la bonne idée de préparer pour le plaisir des bonnes tables en famille ou entre amis, des plateaux de charcuterie et organise des buffets jusqu'à 2 000 personnes. Et la cerise noire sur le gâteau, c'est l'agréable accueil et les conseils de cuisine, autour des nouvelles créations de sauces : la sauce Pika Gorri (réduction de jus de cerise au vinaigre) et la sauce Pika Berdea (réduction de jus de kiwi et de manzana). Le site en ligne (traduit en basque, en anglais et en japonais) propose des recettes variées ainsi que la vente des produits. « Apetitu on ! ».
Autres adresses : 13, rue d'Espagne – Saint-Jean-Pied-de-Port ✆ 05 59 37 23 26 • 21, rue du Général-de-Gaulle – Capbreton ✆ 05 58 72 42 58 • 22, avenue Foch – Biarritz ✆ 05 59 24 28 86 • 70, rue d'Espagne – Bayonne ✆ 05 59 25 56 89 • Rue Principale – Ainhoa ✆ 05 59 29 30 43


LA TOQUE CUIVRÉE – CANELÉS DE BORDEAUX
41, place Gambetta
✆  05 57 83 61 67
www.la-toque-cuivree.fr
contact@la-toque-cuivree.fr
Ouvert tous les jours de 8h à 20h. Vente en boutique et sur Internet (livraison à domicile sous 24h pour les achats en ligne). Parking suivant les boutiques. A la pièce : canelé Gros à 0,70 €, canelé Lunch à 0,50 € et canelé bouchée à 0,40 €.

L’origine du canelé de Bordeaux est ancienne. Ce sont les religieuses du couvent des Annonciades qui les fabriquaient en récupérant le blé tombé des cales des bateaux et les jaunes d’œufs des chais du quai des Chartrons, le blanc d’œuf étant utilisé par les vignerons. Elles y ajoutaient une goutte de rhum et quelques paillettes de vanille venues des îles. Les meilleurs se trouvent sans doute chez La Toque Cuivrée. En 2018, l’enseigne a ouvert une nouvelle boutique sur la place St-Projet, au cœur de la fameuse rue Sainte-Catherine. Un succès qui ne trompe pas. Ici, les parfums de vanille et de gâteaux fraîchement cuits vous chatouilleront les papilles : laissez-vous tenter par des canelés de différentes tailles (bouchée, lunch, gros) et cuissons. La pâte est moelleuse et subtilement parfumée. En boutique, vous pourrez découvrir quelques autres spécialités gourmandes : les tourtières aux pommes, les Bordelais à l’amande et au chocolat, les verrines de canelés au sirop de rhum ou encore les caramels aux éclats de canelés.
Autres adresses : 1 bis, avenue Gustave-Eiffel – Pessac ✆ 05 56 08 49 68 • 124, cours de Verdun – Bordeaux ✆ 05.56.48.28.62 • 126, boulevard Jean-Jacques-Bosc – Bègles ✆ 05 56 64 01 29 • 151-153, boulevard Godard – Le Bouscat ✆ 05 56 10 59 53 • 164, avenue Général-de-Gaulle – Libourne ✆ 05 57 24 46 94 • 18, cours du Général-de-Gaulle – Gradignan ✆ 05 56 89 37 63 • 332, avenue du Taillan Médoc – Eysines ✆ 05 56 16 50 72 • 4-6, boulevard Mestrezat – Arcachon ✆ 05 56 54 74 90 • 46, avenue de Saint-Médard – Mérignac ✆ 05 57 21 45 40 • 5, rue Saint-Catherine – Bordeaux ✆ 05 57 83 17 93 • 82-84, rue Sainte-Catherine – Bordeaux ✆ 05 57 59 54 04 • 97 bis, avenue de Techeney33370 Artigues-près-Bordeaux✆ 05 56 74 82 16 • Moulin de la Cassadotte – rue Louis-Braille – Biganos ✆ 05 57 18 30 22

Vins et alcools


L'INTENDANT
2, allées de Tourny
✆  05 56 48 01 29
www.intendant.com
contact@intendant.com
Tram B arrêt Grand-Théâtre.
Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h30.

Certainement LA boutique incontournable de la ville. Conçue comme une tour de douze mètres de haut contenant plus de 15 000 bouteilles, cet endroit procure une fascination incomparable sur tout un chacun. Son escalier en colimaçon et son ascenseur offrent une visite des divers châteaux et millésimes de la région, tout en nous permettant d'acquérir des connaissances sur les notions d’appellation, de terroir, de cépage, de vinification… Plus on monte, plus le prix des bouteilles augmente et plus la rêverie envahit le visiteur. Demi-bouteilles, bouteilles, magnum, double magnum (3 litres) et impérial (6 litres) sont exposés. Les années proposées remontent à 1929 pour les rouges et à 1934 pour les blancs. Il en est de même pour les grosses contenances, ce qui peut faire une idée de cadeau originale en offrant une belle bouteille de son année de naissance. De nombreux domaines sont proposés suivant la qualité des années. Les quelque 200 châteaux représentés seront expliqués à qui le désire par les vendeurs postés à chaque étage. Faites un arrêt au troisième pour admirer les étiquettes des bouteilles de Mouton Rothschild dessinées chaque année par un artiste célèbre (Salvador Dali en 1958, Picasso en 1973, Andy Warhol en 1975) ainsi qu’au cinquième pour voir la collection de blancs. Située face au Grand Théâtre, on ne peut que franchir les portes de cette boutique et être attiré jusqu’au sommet, pour le plaisir des yeux… et du palais !

Marchés


LA HALLE BOCA
208, quai de Paludate
✆  06 48 83 85 77
https://halleboca.com
Ouvert le lundi et le mardi de 10h à 17h ; du mercredi au vendredi de 10h à 0h ; le samedi de 11h à 2h ; le dimanche de 11h à 18h.

Depuis novembre 2018, les quais de Paludate accueillent un nouveau concept gastronomique : la Halle Boca. Ce lieu de vie inédit réunit dans les anciens abattoirs de Bordeaux, entièrement rénovés, un hôtel, des restaurants (Indiana Café, Viapiano, le Garde-Manger) et un foodcourt . La Boca Foodcourt propose 14 corners de restauration (fruits de mer, spécialités asiatiques, tapas, pizzas napolitaines, cuisine gastronomique, cuisine corse, etc.), un mur à bières en libre-service, une cave à vin et un bar central. En tout, sont réunis dans une seule et même salle, au décor épuré et à l’ambiance très chaleureuse, 350 sièges autour de grandes tablées. On peut également se restaurer dehors, il faudra juste penser à mettre des stores...

Dans les environs

Bègles


BORDEAUX SUR L'EAU
1, port Garonne
✆  07 68 93 39 22
www.bordeauxsurleau.fr
contact@bordeauxsurleau.fr
Visite guidée. Restauration.

Cette activité insolite et intimiste offre aux Bordelais et aux curieux une belle balade le long des berges de Bègles : la découverte de Bordeaux sur l'eau. Pierre André a remonté un chaland (barque dont se servent les ostréiculteurs) depuis le bassin d'Arcachon et l'a entièrement aménagé avec un plancher bois ainsi que des fauteuils et tables pour que votre balade soit aussi confortable que gustative. Car notre capitaine a su combiner balade et gastronomie : durant certaines des balades, vous pouvez savourer un menu local, car ce navire est équipé d'un frigo pour maintenir votre apéritif au frais et vos plateaux de fruits de mer, mais également d'une plancha pour un bon moment de dégustation. Surprenez vos amis en les invitant à monter à bord pour, par exemple, un enterrement de vie de garçon ou de jeune fille.


LE CHIOPOT
281, rue des Quatre-Castéra
✆  05 56 85 62 41
www.lechiopot.fr
Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h et de 20h à 22h ; le samedi de 20h à 22h. Réservation recommandée. Carte : 50 € environ (vin inclus). Vin au verre. Formule du midi de 20,50 € à 24,50 €. Accueil des groupes. Jardin. Terrasse. Parking privé.

Aux portes de Bordeaux, à Bègles, le Chiopot se dresse fièrement. Derrière ses portes, dans une ambiance sobre et très design, se cache une histoire vieille de 90 ans. Respectueux de cette histoire, le chef travaille les spécialités ancestrales du Chiopot comme les rognons de veau poêlés, sauce moutarde à l'ancienne, brochettes de tricandilles à l'ail, magret de canard entier grillé et pigeonneau de Mios cuit à la broche. Les amateurs de viande seront comblés avec les pièces nobles de viandes de races Aubrac, Charolaise, Limousine, Blonde d'Aquitaine, Salers : côte de bœuf, entrecôte, faux-filet... Côté mer, les huîtres, par exemple, viennent du bassin Marennes Oléron et de la Tremblade. Rien n'est laissé au hasard. En dessert, les plus gourmands se régaleront avec l'incomparable moelleux chocolat, spécialité de la maison. Quant à la cave, elle ne compte pas moins de 500 références environ de vins français et de vins du monde. Pour un déjeuner ou un dîner, à l'extérieur dans le jardin arboré et ombragé l'été ou à l'intérieur dans la salle à manger climatisée, le Chiopot vous accueille pour une expérience de vrai plaisir gourmet.


MERCI !
Port Garonne
10, rue Louis Blériot
✆  05 56 49 29 29
www.restaurant-merci.com
merci.begles@gmail.com
Ouvert tous les jours et les jours fériés le midi de 12h à 14h et le soir de 19h30 à 22h. Menu unique à 37 € (soir, week-end et jours fériés). Menu enfant : 14 €. Formule du midi : 34 €. Vin au verre. Côte de bœuf de 500g : 29 €. Desserts : 7,50 €. Chèques non acceptés. American Express, Chèque Vacances, Chèque Restaurant. Accueil des groupes. Chaises bébé. Terrasse. Parking.

On adore cette adresse : un restaurant sur pilotis tout de verre et de métal vêtu, en surplomb de la Garonne, avec son mobilier design et moderne, son immense luminosité et un bel espace extérieur. On apprécie la formule unique composée de six huîtres sélectionnées par Sébastien Degrave, d'un buffet de fruits de mer à volonté, d'un poisson au choix cuit à la plancha (ou d'une côte de bœuf avec supplément pour les amateurs) et d’un dessert au choix. Nombreux sont ceux qui calent avant la douceur sucrée ! Peut-être ont-ils eu les yeux plus gros que le ventre face au long banc d’écailler ? Ce qui est certain, c'est que l'on dit « Merci ! » aux nouveaux propriétaires de l'établissement et à son équipe jeune et souriante, qui font perdurer le concept et aménagent une belle et grande terrasse au bord de l'eau. Amateurs de fruits de mer, ne cherchez plus, c'est l'adresse qui, à coup sûr, vous régalera !

Gradignan


LE CHALET LYRIQUE***
169, cours du Général de Gaulle
✆  05 56 89 11 59
www.chalet-lyrique.fr
info@chalet-lyrique.fr
Ouvert toute l'année. 44 chambres. Chambre simple à partir de 50 € ; chambre double à partir de 74 € ; chambre triple à partir de 105 € ; suite à partir de 114 €. Petit déjeuner en chambre : 9 € (12 € en chambre). Parking inclus. 20 % de réduction sur les chambres le week-end et jours fériés. Animaux acceptés (6 €). Séminaires. Réceptions et mariages. Wifi gratuit. Restauration. Tv satellite, Canal +.

A quelques minutes de Bordeaux, à proximité des plus beaux sites de Gironde, le Chalet Lyrique offre tous les atouts d'une maison de renom, et ce depuis 1948. La direction se consacre à renouveler l’hôtel tout en prenant soin de préserver son cachet. Le décor est sobre, mais pas froid du tout, l’idée est de ne pas de ressembler à un hôtel impersonnel, mais de garder le côté chaleureux de l’établissement. Les chambres sont uniques dans leur décoration, possédant chacune leur style, un meuble spécifique, une touche de couleur... Pour les curieux quelques photos sont disponibles sur leur site Internet. Côté confort, elles sont équipées de télévision à écran plat, porte-bagage, téléphone et salle de bains avec baignoire. Le 3-étoiles dispose également d’un restaurant de cuisine traditionnelle (brasserie en semaine) et propose les spécialités du Sud-Ouest réputé pour ses viandes, ses poissons et ses produits frais du terroir et de saison. Aux beaux jours, vous profiterez d'une agréable terrasse avec sa fontaine et ses oliviers centenaires, dans une ambiance un peu provençale et reposante à la fois. Une bonne adresse !

Mérignac


CANOPÉE CAFÉ
1, chemin de Pouchon
✆  05 56 51 70 00
www.restaurant-canopeecafe-merignac.com
canopeecafe@orange.fr
Ouvert du lundi au samedi de 12h à 14h30 et de 19h30 à 23h. Fermeture à 23h30 le vendredi et samedi. Bodega de Marcel : Tapas de 17h30 jusqu'à 1h30 (horaire printemps/été). Réservation recommandée. Carte : 40 € environ. Menu enfant : 13 € (- de 12 ans). Formule du midi : 19,50 € (entrée + plat ou plat + dessert). Vin au verre. Entrée + plat + dessert à 24.50 €. Salades composées de 13 € à 15 € – Tapas de 6 € à 15 € – Plats sans gluten sur demande. Accueil des groupes. Terrasse. Animations. RoofTop – Soirées à thème avec DJ. Boulodromes à ciel ouvert.

Lieu unique à Bordeaux à 10 mètres de hauteur, le Canopée Café a été imaginé et conçu par Jean-François Tastet (connu dans le monde de la restauration et créateur de l'Escale au Cap-Ferret), et ses associés, Olivia Ferrandery et Lionel Lamarque, personnalités des soirées bordelaises. C'est dans un décor de bois et d'acier, très « nature » et aux ambiances chaudes de fête espagnole que vous pourrez déjeuner, dîner ou prendre l’apéro sur la terrasse paysagée de la Bodega de Marcel. Car oui, il faut le savoir, La Canopée propose un espace bodega pour déguster quelques tapas mais pas que... Vous pourrez vous détendre et décompresser avec une partie de pétanque entre copains sur le boulodrome de la Canopée. La cuisine bistronomique, inventive et ensoleillée, est concoctée par le chef passionné Sébastien Sevelec, ancien chef étoilé de l'île de Beauté. Au menu, la salade Canopée café (avec artichauts marinés, tomates confites, mesclun, courgettes grillées, tartines de chèvre, copeaux de jambon), le tartare de bœuf façon Thaï ou encore le Baba Burger (veau, échalotes, oignons rouges, huile d’olive, persil, tomate, fromage et roquette).


LES ÉLEVEURS GIRONDINS
3, avenue du Maréchal-Leclerc
✆  05 56 71 14 45
www.eleveursgirondins.fr
geg.33@eleveursgirondins.fr
Ouvert du mardi au samedi de 7h30 à 13h et de 16h à 19h30.

Créé en 1983, le Groupement des Eleveurs Girondins (GEG) compte aujourd'hui 150 adhérents, dont 120 éleveurs de bovins et 30 éleveurs d’ovins. Le GEG a plusieurs cordes à son arc : la sauvegarde et la promotion de produits de qualité du terroir girondin, comme « le Bœuf Certifié Sous Signature Gironde » ou l'Agneau de Pauillac Label Rouge ; la mise en marché de la production des exploitations de ses adhérents. Depuis 2002, la coopérative a ses propres points de vente avec ses propres artisans bouchers aux quatre coins de la Gironde. Les clients peuvent y trouver des viandes de bœuf, veau, agneau, volaille et plats cuisinés faits maison. « De la fourche à la fourchette » tel était l'objectif du GEG. A force de travail et de volonté, le défi est relevé avec brio pour garantir le meilleur en toute confiance aux producteurs et aux consommateurs.
Autres adresses : Boucherie de l'Entre-deux-Mers – 6, Le Bourg Daignac – 33420 Créon • La Boucherie du Médoc – 1A, rue de la Rège – 33340 Gaillan-Médoc • La Boucherie du Sud Gironde – 64, avenue du 8-Mai-1945 – 33210 Toulenne • Les Prairies d'Arcin, 40-44, rue Radio Londres, 33130 Bègles

Pessac


CHÂTEAU PAPE CLEMENT
216, avenue du Docteur Nancel Pénard
✆  05 57 26 38 38
www.chateau-pape-clement.fr
visiteschateaux@pape-clement.com
Ouvert toute l'année. Du lundi au vendredi de 8h à 19h30 ; le samedi de 9h à 19h30 ; le dimanche de 9h à 12h30. Visites de 20 à 49 €. Ateliers à partir de 79 €. Privatisation. Parc du Château ouvert 7j/7 en libre accès.

Grand cru classé de Grave, le Château Pape Clément situé aux portes de Bordeaux, propose tout au long de l'année des visites guidées, des cours de dégustation, des ateliers et des happy hours chaque jeudi de juin à septembre. Parmi les offres proposées, la « Visite &amp ; dégustation » vous permettra de découvrir le domaine, l’univers du vin Pape Clément et de déguster 3 vins. Vous pourrez aussi faire une « Visite &amp ; initiation à la dégustation », une « Visite des 5 sens », un atelier de création de vin et une initiation aux accords vins et fromages. Il est également possible de privatiser le lieu pour des réceptions et découvrir la vie de Château dans l’une des suites de l’établissement. Ici, vous traverserez sept siècles d’histoire et découvrirez les secrets de vinification. C’est dans les années 80 que Bernard Magrez prend les rênes du domaine et donne à ce grand cru classé une aura internationale : un vin rare dont l'élégance et la puissance nous rappellent combien la tradition bordelaise est inégalable.


FORET DU BOURGAILH
160, avenue de Beutre
www.pessac.fr
Ouvert toute l'année. Gratuit. Animations proposées par la Ville de Pessac et l’Association Ecosite du Bourgailh. Refuge périurbain « Le Tronc Creux ». Espace accueil en saison.

Situé à Pessac, cet écrin de verdure de 110 hectares est l'un des espaces naturels les plus importants de l'agglomération bordelaise. Déjà fréquenté et identifié des amoureux de la nature, de la faune et la flore, des sportifs et des promeneurs, de récents travaux ont permis la création de nouveaux espaces autour de trois thématiques : la nature, le sport et la famille pour le plus grand bonheur des visiteurs. Connu pour ses trois belvédères d'observation ainsi que ses nombreux sentiers propices à l'observation de la nature, sa serre tropicale ouverte de mi-avril à mi-octobre et qui se visite le mercredi, son jardin et son potager pédagogique ouverts de mi-avril à mi-octobre, le site dispose désormais d'une aire de jeux de 2 000 m² avec des sculptures en bois réalisées par l'artiste David Steinfield sur la thématique de la faune locale, d'un théâtre de nature de 400 places assises, d'un bike park, d'un skate park, d'un pumptrack, de blocs d'escalade, d'un terrain de sports de sable, d'un terrain de basket et d'une aire de fitness de plein air. La Forêt du Bourgailh abrite également « Le Tronc Creux », un des refuges périurbains de Bordeaux Métropole. La forêt est ouverte au public toute l'année et en libre accès, son entrée principale se situe avenue de Beutre, à proximité du rond-point des Provinces.


FORET DU BOURGAILH - Belvédère de la colline, Forêt du Bourgailh.
© Association Écosite du Bourgailh


ASSOCIATION ECOSITE DU BOURGAILH
Association Ecosite du Bourgailh
179, avenue de Beutre
✆  05 56 15 32 11
www.bourgailh-pessac.fr
contact@bourgailh-pessac.fr
Association d'éducation à l'environnement.

L'association Ecosite du Bourgailh est une structure d'éducation à l'environnement et de protection de la nature basée à Pessac. Sa vocation est de faire vivre la nature au plus grand nombre et de participer à sa protection. Elle poursuit cet objectif lors d'animations dans la Forêt du Bourgailh – un Espace Naturel Sensible de 110 hectares à Pessac –, et de son suivi naturaliste, lors d'interventions techniques et pédagogiques extérieures (sur d'autres territoires et au sein de structures éducatives) et lors de formations professionnelles. L'association Ecosite du Bourgailh aborde la Biodiversité, le Jardin, la Faune et la Flore, mais aussi le Bien-être, l'Alimentation ou encore l'Astronomie par des ateliers pour les particuliers ou pour les groupes, des événements, des balades naturalistes, des initiations, des formations et des interventions techniques (inventaires et études de milieux).

Talence

Le couvert


LES PETITS CAPRICES
Domaine de Raba
35, rue Rémi-Belleau
✆  05 57 26 58 28
www.domainederaba-talence.fr/restaurants-bar/les-petits-caprices/
contact@domainederaba-talence.fr
Ouvert tous les jours de 7h à 23h. Bar & restaurant. Carte : 18 € environ. Brunch le dimanche.

Loisirs


CRRP NOUVELLE-AQUITAINE
Maison régionale des sports
2, avenue de l'Université
✆  05 57 88 26 43
www.ffrandonnee-nouvelle-aquitaine.com
nouvelle-aquitaine@ffrandonnee.fr
Ouvert toute l'année. Du lundi au vendredi de 14h à 16h30. Prix de base d'une licence adulte : 22,40 €. La FFR propose la Rando Santé®, adaptées aux personnes en situation de handicap ou de difficulté.

220 000 adhérents, 20 000 bénévoles (animateurs, baliseurs, dirigeants...), 120 comités, 3 400 clubs, 180 000 km de sentiers balisés, 260 Topo-guides ® ... La FFR du Limousin est particulièrement active. Le pays de la Météorite, la route Richard Cœur de Lion, le parc naturel régional Périgord-Limousin, les forêts des monts de Blond sont autant de richesses locales que l'on peut découvrir à pied. La Haute-Vienne est riche en itinéraires. Elle est traversée par deux chemins de grande randonnée qui ne font qu'un entre Saint-Goussaud et la Pouméroulie : le sentier Méditerranée-Océan (GR®4) et le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (la voie de Vézelay, GR® 654, compte 180 km de sentier dans le département). Pour randonner assuré, la fédération propose plusieurs formules de randocartes qui incluent l'assistance 24h/24 et 7j/7. C'est aussi par le biais du comité départemental que l'on se forme à l'animation de randonnées, d'abord en suivant le stage d'initiation puis en passant un brevet fédéral.

Détente, forme


LA VAGUE & LA PLUME
116, rue de la République
✆  06 79 59 47 60
www.vagueplume.com
vagueplume@gmail.com
Ouvert du jeudi au lundi de 10h à 18h30. Modelage à partir de 40 €. Tarif réduit : -20% pour les moins de 17 ans.

Emplettes


PATISSERIE XAVIER BOUTET
7, cours Gambetta
✆  05 56 04 13 14
www.patisserieboutet.fr
patisserieboutet@gmail.com
Tramway B, station Saint-Genès.
Ouvert du mardi au dimanche de 9h à 20h.

Artisan pâtissier, chocolatier, glacier et confiseur depuis quatre générations, la famille Boutet est renommée pour la qualité de leurs douces et succulentes recettes de desserts. Le chef aux commandes, Xavier Boutet, allie à la perfection technique et produits d'exception. Ici, on fait littéralement du lèche-vitrine : on apprécie autant expérimenter les créations du chef que redécouvrir les grands classiques, tel que la pièce montée, témoin d'un savoir-faire disparu de bon nombre de pâtisseries. Dans les incontournables, vous vous laisserez tenter par la mousse aux trois chocolats sur un praliné croustillant, par les délicieux éclairs, ou encore par les craquantes galettes charentaises. Côté innovations, Xavier Boutet nous propose une déclinaison alléchante de macarons, sphère en chocolat, verrine de mousse mascarpone et autres délices qui vous feront craquer à coup sûr. Pour encore plus de plaisirs gourmands, de délicieux chocolats ou encore d'irrésistibles glaces artisanales sont également à découvrir sans tarder ! Un incontournable à Bordeaux, qui ravira petits et grands.

Bourg-sur-Gironde
Située au niveau de l'estuaire de la Gironde, la ville de Bourg a connu de multiples péripéties ! Son histoire mouvementée nous ramène dès le Moyen-Âge, au IV e siècle, lorsqu'elle était une ville fortifiée. Cela n'a pas empêché les Wisigoths de s'installer à Bourg lors de leur invasion de l'Aquitaine. Au fil des décennies, batailles et sièges furent quotidiens, jusqu'en 1653 : Bourg est livré aux Espagnols ! C'est fort de ce patrimoine historique et culturel exceptionnel que la ville accueille aujourd'hui des touristes du monde entier, charmés par son château, ses remparts, ses ruelles étroites et pittoresques, et ses nombreuses marches : près de 500 marches séparent la ville haute et la ville basse. La vieille cité abrite également quelques autres ouvrages à visiter : le musée de la Citadelle, le lavoir couvert de 1828, la villa mauresque, la crypte de la Libarde… Les amateurs d'architecture apprécieront les maisons fortifiées ainsi que les façades typiques des XVIII e et XIX e siècles. Plongez sans attendre dans cette ville de caractère !


Quelques animations

En mai : week-end des Cent Châteaux et fête de l'alose.
Le premier dimanche de septembre : foire Troque-Sel et salon des antiquaires.
Marché : le premier et troisième mardi matin du mois sur la place du District et le dimanche matin sous la halle de 8h30 à 12h30.


OFFICE DE TOURISME
Hôtel de la Jurade
Place de la Libération
✆  05 57 68 31 76
www.tourisme.bourg-en-gironde.fr
Ouvert du mardi au vendredi de 14h à 18h ; le samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 18h ; le dimanche de 9h30 à 12h30.

Pour découvrir le joli village médiéval de Bourg, pensez à passer à l’office de tourisme pour être sûr de ne rien rater de ses trésors. Profitez des visites guidées qui offrent un tout autre regard sur la ville. Des visites audioguidées sont possibles, à pied ou en voiture, pour des circuits de découverte insolites. Découvrez ainsi les fenêtres sur l’Estuaire, des installations architecturales installées le long de la route de la corniche et offrant une superbe vue sur l’estuaire de la Gironde. L’office de tourisme propose aussi la location de vélos électriques. Rendez-vous sur le site internet pour plus d'informations !


BALADES ESTUARIENNES
Croisières promenades
✆  05 56 39 27 66
http://croisiere-bordeaux.com
contact@bordeaux-river-cruise.com
Gratuit jusqu'à 5 ans. Adulte : 21 € (à 38 €). Enfant (de 5 à 12 ans) : 15 € (à 20 €). Suivant les formules choisies de 18 € à 45 €. Chèque Vacances. Visite guidée. Animations.

La Sardanne navigue sur la Garonne à la découverte des îles de l'Estuaire. Ce navire rouge et noir a tout pour affronter « la rivière de Bordeaux » quelquefois capricieuse. A bord, un salon cosy offre 50 places assises autour d'un bar où s'organisent les dégustations de vins. En extérieur, 25 places permettent de profiter de l'air du large. Plusieurs formules sont proposées dont la balade avec apéritif vigneron, en compagnie d’un viticulteur des Côtes de Bourg, le terroir local n’aura plus de secret pour vous. Vous dégusterez des vins de l’appellation. Si vous optez pour la Balade estuarienne, la nature incroyable, les maisons de pêcheurs et les îles de l'estuaire devraient vous combler.


© BALADES ESTUARIENNES


ROUTE DE LA CORNICHE
Office de tourisme de Blaye
Rue des Minimes – La Citadelle
✆  05 57 42 12 09
www.tourisme-blaye.com

Prenez le temps de partir à la découverte de jolis paysages en prenant la petite route étroite et pittoresque qui longe la Dordogne jusqu'à la formation de l'estuaire de la Gironde. Vous suivrez les magnifiques jardins fleuris qui font partie de cette promenade, unique dans la région. Vous y découvrirez les jardins fleuris d'anciennes petites maisons de pêcheurs, des habitations troglodytes nichées au cœur de la falaise et bien sûr, les surprenants carrelets , ces curieuses cabanes de pêcheur perchées au-dessus des eaux. Vous profiterez de vues sublimes et rares qui mêlent le fleuve, la pierre et la vigne et, qui vous sont présentés et racontés dans l'itinéraire audioguidé « Terre d'estuaire ». Cette promenade exceptionnelle est ponctuée par les Fenêtres sur l'estuaire, des aménagements paysagers et ludiques qui permettent de comprendre la faune et la flore de la corniche. La route de la corniche c'est la rencontre de paysages apaisants, voire romantiques...

Le couvert


LES 4 BAIGNEURS
7, cours du Port
✆  05 57 32 30 54
www.les4baigneurs.fr
Ouvert du mardi au samedi de 12h à 13h30 et de 19h à 21h30. Menus de 21 € à 26 €. Menu enfant : 9,50 €. Plat du jour : 11 €. Chaises bébé. Terrasse.

Dans le village médiéval de Bourg vous attend le restaurant des 4 Baigneurs. Derrière ce curieux nom se cachent deux chefs qui ont à cœur de proposer des recettes gourmandes à travers une carte de saison simple et authentique. Tout est élaboré à base de produits frais régionaux : croustillant de boudin de Philippe Caset et sa vinaigrette à la pomme, tartare de veau bio de chez Antoine (producteur à Civrac de Blaye) au raisin des vignes d'à côté, brioche perdue de la Maison Benoist avec sa boule de glace vanille. Autant de recettes savoureuses à déguster avec un verre de vin : la carte propose une belle sélection de productions vinicoles locales. Le tout à savourer face au petit port de Bourg !

La Brède
Terre des Graves en bordure de la forêt girondine, La Brède est située à 18 kilomètres au sud de Bordeaux. Berceau et patrie de Montesquieu, La Brède a nourri les pensées du philosophe qui a fait sa renommée et dont il est, depuis lors, le plus fidèle ambassadeur. Charles de Secondat, baron de Montesquieu, de La Brède et autres dépendances, était effectivement un philosophe des Lumières, né le 18 janvier 1689 au château de La Brède. Avec le château bien entendu, l'église Saint-Jean-d'Étampes est un des sites remarquables à voir dans la ville. Dans le cimetière de l’église du bourg, considérablement remaniée au XIX e siècle, on peut d’ailleurs voir plusieurs pierres tombales, dont celle du grand-père de Montesquieu ou Jean de Secondat. Les habitants de La Brède sont les Brédois et les Brédoises.


POINT D'INFORMATION DE LA BRÈDE
Avenue du Château
✆  05 56 78 47 72
www.tourisme-montesquieu.com
info@tourisme-montesquieu.com
Fermé de mi-novembre à début avril. Horaires et jours d'ouverture variables, à consulter sur le site internet.

Pratique, le point d'information de la Brède vous attend pour organiser votre séjour sur le territoire. Antenne de l'Office de Tourisme de Montesquieu située à Martillac, vous y trouverez en saison, de très nombreux renseignements et de très bons conseils pour visiter la région. Bon à savoir : le point d'information se trouve sur le parking du Château de La Brède.

Points d'intérêt


CHÂTEAU DE LA BREDE
Avenue du Château
✆  05 56 78 47 72
www.chateaulabrede.com
guidechateaulabrede@gmail.com
Ouvert aux groupes de mars à décembre et aux particuliers d’avril à novembre. Consulter les horaires sur le site. Gratuit jusqu'à 7 ans. Adulte : 8 € (tarif réduit : 6 €). Enfant (de 7 à 15 ans) : 4 €. Parc (visite libre) : 3 €. Visite guidée combinée (château + parc) : adulte : 12 € (tarif réduit : 9 €), enfant : 6 €. Visite guidée.

Classé Monument historique depuis 1951, le château de La Brède est un édifice exceptionnel et incontournable de la région. Il est situé au cœur d'un parc classé de 150 hectares. Edifié au début du XIV e siècle, puis rénové et réaménagé à la Renaissance puis au XIX e siècle, ce curieux château étonne par sa forme polygonale. A l'origine, on accédait au château par trois ponts-levis qui ont été remplacés par des passerelles en bois. C'est dans ce château que naît, le 18 janvier 1689, Charles-Louis de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, plus connu sous le nom de Montesquieu. Il passe beaucoup de temps entre sa chambre et la bibliothèque, où il a rédigé une grande partie de l'ouvrage « De l'Esprit des lois ». La dernière propriétaire, la comtesse Jacqueline de Chabannes est l'une des descendantes de Denise, la plus jeune fille de Montesquieu. Elle résida au château jusqu'à son décès en 2004. Sans descendant, elle a souhaité que le domaine reste ouvert au public. Pour cela, elle a créé la Fondation Jacqueline de Chabannes afin de préserver et faire découvrir ce patrimoine. Depuis, la vigne du château a été remise en activité et on retrouve ainsi une ambiance vivante. Des visites guidées sont organisées pour visiter le château et son jardin régulier. Pour obtenir des renseignements et pour réserver, les groupes doivent s'adresser à l'Office de Tourisme de Montesquieu. Notez que les chiens ne sont pas autorisés à entrer sur le domaine.

Le couvert


LA TABLE DE MONTESQUIEU
9, place Saint-Jean d’Etampes
✆  05 56 94 25 36
www.tabledemontesquieu.fr
tabledemontesquieu@outlook.fr
Ouvert le mardi et du jeudi au samedi le midi et le soir ; le mercredi et le dimanche le midi. Réservation recommandée. Menus de 16,50 € à 18,50 € (du mardi au vendredi midi). Carte : 30 € environ. Plat du jour : 13 €. Côte de bœuf pour 2 pers : 59 €, pour 3/4 pers : 85 €. Accueil des groupes. Terrasse. Parking.

Installée dans l'ancienne école communale, La table de Montesquieu est un restaurant élégant où modernité et classicisme se marient avec bonheur autour de la gastronomie. Ici, la carte varie en fonction du marché et des saisons, avec des produits et des mets toujours de qualité ! Parmi les spécialités de la maison : le bar de la poissonnerie de La Brède, servi entièrement désarêté et au beurre sur un lit de légumes, mais aussi les rognons de veau à la sauce porto et son écrasé de pommes de terre ou encore, la salade de tricandilles croustillants déglacés au vinaigre de vieux vin et persillade. Côté dessert, on ne résiste pas au moelleux au chocolat noir 72 % de cacao avec son cœur coulant et sa crème glacée caramel beurre salé. Le chef, auparavant dans les cuisines de belles maisons parisiennes, ajoute à ces plaisirs de nouvelles suggestions ainsi qu'un menu pour le déjeuner. Ainsi, les plus pressés trouveront à coup sûr, satisfaction avec le plat du jour. Pour accompagner votre dégustation, La Table de Montesquieu vous propose également une sublime carte de vins. Le Sud-Ouest y est à l'honneur avec d'excellents millésimes de Châteaux classés ! Mention spéciale pour le Château d'As - AOC Graves que nous avons choisi lors de notre venue. Couleurs, chaises, éclairages... Aline et Xavier nous ont glissé à l'oreille qu'un vent de nouveauté allait souffler sur la salle de restaurant. Il nous tarde déjà d'y retourner tant la cuisine du Chef mérite d'être dégustée ! Et n'oublions pas les charmes de l'accueil et du service.

Emplettes


LE MOULIN DE LA MOLLE
Avenue du Château
✆  05 56 20 20 79
www.moulin-de-la-molle.fr
info@moulin-de-la-molle.fr
Boutique en ligne.

Connaissez-vous Robert Chaffanjon ? Fondateur de la conserverie du Moulin de la Molle, cet épicurien dans l'âme est considéré comme l'un des plus grands orfèvres du foie gras. Depuis plus de 30 ans, Robert Chaffanjon propose aux fins gourmets des foies gras des Landes en oie et en canard exclusivement au sommet de la qualité. Les oies et les canards sont soigneusement gavés et choisis de telle sorte que leurs foies ne perdent pas de graisse lors de la cuisson. Robert Chaffanjon officie dans le plus petit laboratoire de France, à la lisière de la forêt des Landes de Gascogne, dans un vieux moulin restauré de ses mains. Seul, il choisit, éveine, assaisonne met en boîte ou en terrine et cuit ses foies gras qu'il vend sur place ou qu'il expédie à travers le monde. Son conseil de dégustation : un bon pain de mie, grillé et chaud ou tout simplement un excellent pain de campagne avec un vieux Sauternes. On salive déjà !

Dans les environs


CHEZ LES POTES
2, place de Ségur
Cabanac-et-Villagrains
✆  05 57 80 44 89
www.chezlespotes.fr
contact@chezlespotes.fr
Ouvert du lundi au mercredi le midi ; du jeudi au samedi le midi et le soir. Sur réservation, du lundi au mercredi le soir et le dimanche. Menu enfant : 10 € (-12 ans). Formule du midi : 12,50 €. Chèque Vacances, Chèque Restaurant. Terrasse. Traiteur.

Chez les Potes... Voilà un restaurant qui porte bien son nom ! Particulièrement fréquenté, notamment à l'heure du déjeuner, l'endroit est convivial. Terrasse, parking, bon accueil et rapidité du service Chez les Potes a tout pour plaire. Chaque jour, le chef prépare un buffet d'entrée froide. Charcuterie, crudités, œufs mimosa… C'est plutôt classique, mais redoutablement efficace. Pour la suite, ça se passe du côté de l'ardoise où sont affichés les deux plats du jour. Parmi les incontournables de la maison : la pièce du boucher et le magret de canard pour les amateurs de viande ou les poissons selon arrivage. Le tout, cuit au feu de bois dans la cheminée. Et sous vos yeux s'il vous plaît. Les cuissons sont parfaitement maîtrisées. Que les amateurs de viande bleue soient rassurés ! Vous mangerez à votre goût, chaud et à petit prix. Le soir, vous aurez davantage de choix. Si les tarifs sont plus élevés, les plats à la carte sont beaucoup plus élaborés. Sur réservation, les groupes sont les bienvenus tous les jours à l'exception du dimanche soir. Petit truc à savoir, il arrive que l'établissement ferme ses portes un midi ou un soir, en raison d'un déplacement traiteur. Pour ne pas vous casser le nez, faites un tour par la page Facebook ou n'hésitez pas à appeler.

Cadillac
Bastide du XIII e siècle fortifiée au XIV e siècle, Cadillac borde la rive droite de la Garonne à une trentaine de kilomètres au sud de Bordeaux. La ville fut fondée en 1280 par Jean de Grailly. De ses fortifications du XIV e siècle, elle conserve de beaux vestiges, ainsi que son plan intra-muros découpé en îlots rectangulaires. Le mieux est encore de laisser sa voiture le long des remparts pour faire le tour de la cité à pied grâce au guide en vente à l’office de tourisme, sans manquer de rendre par la suite, une visite au très beau château des ducs d’Epernon. Par ailleurs, le vignoble de Cadillac produit un vin réputé que vous auriez tort de ne pas découvrir.


Quelques manifestations...

A Cadillac, presque tous les week-ends, il y a quelque chose à faire ou à voir... La Bastide s'anime alors pour quelques heures ou quelques jours. Outre le très animé marché hebdomadaire du samedi matin, trois vendredis en été, Cadillac invitent les Producteurs à mettre en valeur le patrimoine gastronomique du pays. Dans une ambiance festive, les visiteurs peuvent également se restaurer sur place. Toujours aux beaux jours, le festival Les Baladins à Cadillac fait le plaisir des amateurs de spectacles insolites. Musique, théâtre, cirque et feu d'artifice ! Les festivités théâtrales et musicales se poursuivent au mois de septembre avec la Ronde de Nuit en Bastide . Pour le carnaval, tradition oblige, les plus beaux costumes paradent dans toutes les rues de la ville en musique et sous une pluie de confettis. Pour animer les longues soirées d'automne et d'hiver, il faut s'intéresser aux apéros-concerts des P'tites Scènes . Au tour ensuite du marché de Noël de répandre sa magie en plein cœur de la Bastide. Encore bien d'autres manifestations à découvrir sur www.mairiedecadillac.net


OFFICE DE TOURISME DU PAYS DE CADILLAC ET DE PODENSAC

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents