Luberon 2020 Carnet
450 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Luberon 2020 Carnet , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
450 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Le carnet de voyage sur le Luberon a un format très pratique et une nouvelle maquette faisant la part belle aux photos. Destiné à tous les voyageurs qui partent en courts séjours et recherchent un guide complet au meilleur prix sur le Luberon. Il propose surtout des informations culturelles et de découverte : l’essentiel et plus ! Il est le compagnon idéal pour comprendre le Luberon et profiter au mieux de son séjour. Vous y retrouverez tous les bons plans pour optimiser votre séjour. Idéal pour le voyageur indépendant mais aussi le voyageur en groupe...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2020
Nombre de lectures 23
EAN13 9782305029344
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0000€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Table des matières
BIENVENUE DANS LE LUBERON
DÉCOUVERTE
Les immanquables
Nature
Économie
Histoire
Patrimoine et traditions
Le Luberon gourmand
Sports et loisirs
Festivals et manifestations
DE LIEUX EN LIEUX
Ansouis
Apt
Beaumont-de-Pertuis
Bonnieux
Buoux
Cabrières-d'Aigues
Cadenet
Cavaillon
Coustellet
Cucuron
Gargas
Gordes
Goult
La Bastidone
Lacoste
La Tour d'Aigues
Lauris
Lourmarin
Manosque
Ménerbes
Mérindol
Mirabeau
Oppède
Pertuis
Roussillon
Rustrel
Saignon
Vaugines
Viens
ORGANISER SON SEJOUR
Se rendre dans le Luberon
Circuler dans le Luberon
Opérateurs touristiques
Hébergement
S’informer sur le Luberon
Galerie photos
Galerie cartes
Luberon
BIENVENUE DANS LE LUBERON


Cucuron - Vue sur les toits de Cucuron.
© HOCQUEL Alain – Coll. CDT Vaucluse

Le Luberon, c'est un grand vaisseau de pierre qui vogue, d'ouest en est, entre Cavaillon et presque jusqu'à Manosque, pour un voyage immobile dans l'espace et le temps. Les villages perchés, les anciens abris troglodytes ou encore les cabanes en pierres sèches, vestiges des habitats primitifs, se succèdent au fil de la roche calcaire. Par endroits, l'étrave s'habille de pins parasols et se couvre parfois de forêts de chêne. La nature y est préservée, protégée, il faut l'espérer à tout jamais, grâce à l'action du Parc naturel régional du Luberon. Les panoramas sont à tomber à genoux, en levant les bras au ciel. Mais le Luberon, c'est aussi la démesure des opulentes villas, parfaitement intégrées dans le paysage. Ces véritables petits castels appartiennent, pour la plupart, à de riches étrangers, à des stars de cinéma, à des hommes politiques ou encore à des artistes connus. On y trouve une concentration incroyable de célébrités. Toutes viennent ici jouir du soleil et d'un environnement très haut de gamme ou pour chercher l'inspiration. Le Luberon, c'est également une intense vie culturelle. Les spectacles, les festivals, les expositions et les animations s'y succèdent tout au long de l'année. On ne s'y ennuie jamais. Idem pour la vie sociale et économique ; les restaurants hors classe pullulent, les établissements hôteliers de charme foisonnent, les petites auberges et les commerces champignonnent. Vous l'aurez compris, la vie dans le Luberon a quelque chose d'idyllique, un peu comme un goût d’Éden. Le mieux est encore de vous en assurer vous-même. Vous serez séduit, l'effet est garanti !
Hervé Michel
DÉCOUVERTE


DÉCOUVERTE - L'Abbaye Notre-Dame de Sénanque, Gordes.
© StevanZZ – iStockphoto

Les immanquables


Carte d'identité

Départements : Vaucluse, Alpes-de-Haute-Provence.
Région d’appartenance  : Provence-Alpes-Côte-d'Azur.
Population : environ 184 000 habitants.
Démographie : +50 % depuis les 30 dernières années.
Superficie  : 1 851 km²
Préfecture – sous-préfecture  : Avignon (Vaucluse), Apt (sous-préfecture Vaucluse), Forcalquier (sous-préfecture Alpes-de-Haute-Provence).
Nombre de communes  : le Parc régional du Luberon compte 77 communes.
Point culminant  : le Mourre Nègre (1 125 m).
Cours d’eau principal  : le Calavon.

Les immanquables
Etre touriste dans le Luberon est un métier à plein temps ! Le nombre de villages labellisés « plus beaux village de France » est assez vertigineux pour un si petit territoire et on ne comprend pas toujours pourquoi certains de leurs voisins ne le sont pas. C'est simple, que ce soit au nord ou au sud, vous rencontrez une petite merveille de pierre tous les 5 km. Peu de châteaux, il est vrai, mais des murs qui traversent la nature ! Cette nature risque aussi de vous obliger à des choix cornéliens ! Entre les ocres, les forêts de cèdres, la résurgence et les falaises à escalader. Et comme la cigale aime chanter tout l'été, on organise des festivals reconnus dans le monde entier. Allez... au boulot !

Les plus beaux villages (labellisés)


Lourmarin - Vue de Lourmarin
© Irène ALASTRUEY – Author's Image

Lourmarin.
Quand on vient du pays d'Apt, il faut passer par la combe de Buoux. Alors on prend le temps parce qu'il y a beaucoup de virages et que le paysage est magnifique. Le village ouvre la voie sur le versant sud du massif. Il est dans la plaine, dominé par son château, lieu de culture très actif. Les ruelles piétonnes sont parsemées de restaurants, cafés, boutiques et galeries d'art. Albert Camus et Henri Bosco y ont vécu et y sont enterrés. C'est un village vivant été comme hiver !
Ménerbes.
Ménerbes a des airs graves et austères. Il se dresse sur une étroite arrête rocheuse. La citadelle fut longtemps une place forte des Vaudois. C'est un très beau village qui surveille paisiblement la plaine fertile plantée de fruitiers et de vigne. Il ressemble un peu à un vaisseau de haut bord qu'une subite décrue aurait abandonné au sommet d'une colline, surtout quand on vient de la route d'Oppède. Mais que l'on ne s'y trompe pas, Ménerbes est bien vivant, immortalisé en 1989 dans Une année en Provence, le roman best-seller du Britannique Peter Mayle. Faites un petit détour pour découvrir une curiosité unique, le Pichouno, plus beau dolmen de Provence. Il est sur la route de Bonnieux.
Ansouis.
Le village est cramponné à son promontoire rocheux au-dessus de la plaine de la Durance. C'est un autre site de carte postale avec un château réputé (X e -XVIII e siècles, à la fois place forte médiévale et bastide) qui appartint aux comtes de Forcalquier, avant de passer aux ducs de Sabran-Pontevès. La couleur de ses pierres paraît plus chaude, la place provençale plus vaste, des ruelles anciennes et des maisons restaurées avec soin. On s'y sent hors du temps tellement l’atmosphère y est paisible. Jean-Paul Rappeneau, qui avait l’œil, l'a utilisé comme décor pour son film Le hussard sur le toit .
Roussillon.
Ce village est vraiment à part. C'est qu'il est perché au cœur de gisements d'ocres maintenant en sommeil et de ce fait, tout en couleur ! Cette terre a quelque chose de magique, totalement imbibée d'oxydes naturellement mêlés à de l'argile ou à du sable qui donne au paysage des tons lumineux, du jaune le plus pâle au rouge le plus vif. On en cherche toutes les nuances dans ses ruelles, en grimpant ses escaliers. On en profite pour découvrir ses maisons des XVII e et XVIII e siècles joyeusement pigmentées. Du reste, la nature ne s'y trompe pas : à Roussillon, par contraste, le vert des arbres est plus vert, le bleu du ciel plus ardent.
Gordes.
C'est sans doute la perle la plus délicate du Luberon. L'arrivée dans le village offre un panorama à couper le souffle sur les maisons en restanques dominées par l'imposant château Renaissance. Au XVI e siècle, le seigneur du lieu, Bertrand de Simiane fit d'importants travaux pour transformer sa cité. Mais la décadence de Gordes, après lui, fut rapide et inéluctable. Au début du XX e siècle, les maisons étaient en ruine, les rues envahies de ronces. Gordes ressemblait à un village fantôme. Heureusement pour elle, Marc Chagall en nouveau seigneur, s'y installa après la Seconde Guerre mondiale. Les vacanciers y affluèrent et le peintre prit la poudre d'escampette ! Un autre mécène, artiste lui aussi Victor Vasarely fit du village un endroit à la mode. Les vieilles ruelles, les demeures anciennes furent restaurées, concentrées autour de leur château, avec des cultures et des jardins en terrasses cascadant vers la plaine. Bien sûr, sa renommée attire les foules, c'est parfois un peu dérangeant en pleine saison, mais la beauté des lieux n'est pas altérée.

Les villages perchés


Saignon - Vue de Saignon
© Irène ALASTRUEY – Author's Image
Le Luberon est une succession de petites collines parfois accidentées. C'est sur ces pics que les villages se sont perchés... parfois depuis la préhistoire. C'est dire comme l'endroit est accueillant !
Saignon : dominant la vallée d'Apt, dans le Grand Luberon, ce petit village et ses maisons massées autour d'un énorme piton rocheux, feuilleté comme une tranche de gâteau, auquel s'agrippent encore des lambeaux de fortifications. Il f

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents