MORBIHAN
316 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

MORBIHAN

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
316 pages
Français

Description

"Le Morbihan ne saurait se résumer à ses plages et à ses îles, c'est aussi tout un environnement de landes mystérieuses, de massifs forestiers, sans oublier la mythique Brocéliande. Ce guide département s'articule autour de trois grandes parties : l'invitation au voyage, de lieux en lieux et le département pratique."

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 4
EAN13 9791033194088
Langue Français
Poids de l'ouvrage 37 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

2018
2019
Morbihan
www.petitfute.com
Morbihanpub-Aquarium-Papillon-120x205+TC.pdf 1 09/04/2018 16:17EDITION
Directeurs de collection et auteurs : bienvenueDominique AUZIAS et Jean-Paul LABOURDETTE
Responsable d’édition : Mélanie CHOSSON
Auteurs : Juhel YVON, Marion-Isabelle CAVAGNA-THIVET, dans le morbihan !Nina MONTAGNE, Michel HUELLOU, Anne-Sophie
FESSELIERHAGUET, Fabienne BLUM, Jean-Paul LABOURDETTE,
Dominique AUZIAS et alter
Directeur Editorial : Stéphan SZEREMETA C’est le Golfe et ses 42 îles qui a donné son nom au département,
Rédaction France : Elisabeth COL, Silvia FOLIGNO, puisqu’en Breton, Mor Bihan signifie « petite mer »... Les deux plus
Tony DE SOUSA, Agnès VIZY grandes de ses nombreuses îles sont l’île aux Moines et l’île d’Arz.
Rédaction Monde : Caroline MICHELOT, Morgane VESLIN, Mais avec ses 905 km de côtes, le Morbihan abrite également 4 îles Pierre-Yves SOUCHET, Jimmy POSTOLLEC, Elvane SAHIN
dans le Mor Braz (l’océan) : Groix qui se trouve en face de Lorient,
FABRICATION Houat, Hoëdic et Belle-Ile-en-Mer qui sont toutes trois situées au
Responsable Studio : Sophie LECHERTIER sud-ouest de la baie de Quiberon.assistée de Romain AUDREN
Découvrir le département c’est naviguer autour des îles du Golfe, Maquette et Montage : Julie BORDES, Sandrine MECKING,
Delphine PAGANO, Laurie PILLOIS partir à la découverte de Belle-Ile, Groix, Houat et Hoëdic, mais
Iconographie : Anne DIOT aussi, dans les terres, découvrir les contes et légendes de la forêt
Cartographie : Jordan EL OUARDI de Brocéliande (figure centrale de la légende arthurienne)... Vous
pourrez également visiter de nombreux sites naturels telles que WEB ET NUMERIQUE
Directeur Web : Louis GENEAU DE LAMARLIERE les Montagnes Noires près de Gourin (c’est là que se trouve le point
Chef de projet et développeurs : Cédric MAILLOUX, culminant du département), le lac de Guerlédan, la côte sauvage de
Nicolas DE GUENIN, Nicolas VAPPEREAU, Adeline CAUX Quiberon, les alignements de Carnac, ou encore la réserve naturelle
Intégrateur Web : Mickael LATTES des Marais de Séné. Et ce n’est pas tout...
Webdesigner : Caroline LAFFAITEUR
Le Morbihan est également un lieu où l’histoire ancestrale a
rendezCommunity Manager : Cyprien de CANSON
vous avec l’histoire actuelle : les remparts de Vannes ou d’Hennebont, et Andrei UNGUREANU
le château de Suscinio, ou encore le Domaine de Kerguéhennec...
DIRECTION COMMERCIALE
Sans oublier de citer les villages pittoresques du département parmi
Directrice des Régies : Caroline CHOLLET
lesquels Rochefort-en-Terre (village préféré des Français en 2016), Responsable Régies locales : Michel GRANSEIGNE
Lizio, Saint-Goustan (port d’Auray), Malestroit, et l’incontournable Relation Clientèle : Vimla MEETTOO et Sandra RUFFIEUX
Saint-Cado sur la ria d’Etel...Chefs de Publicité Régie nationale : Caroline AUBRY,
François BRIANCON, Perrine DE CARNE MARCEIN, Département le plus boisé de Bretagne, n’hésitez pas non plus à
Caroline PREAU vous promener en forêt de Camors ou de Pontcallec.
Responsable Clientèle : Déborah LOICHOT
Au niveau de la gastronomie, on ne peut pas passer à côté des crêpes
REGIE INTERNATIONALE et galettes, kraz (croustillantes) ou pas. Celles-ci peuvent être garnies
Chefs de Publicité : Jean-Marc FARAGUET, de beaucoup d’ingrédients, dont l’andouille de Guéméné, autre
Guillaume LABOUREUR assistés d’Erika SANTOS
spécialité du coin ! Et qui dit crêpes, dit cidre, breton bien entendu...
DIFFUSION ET PROMOTION Côté sucré, on vous laisse découvrir par exemple le kouign-amann et
Directrice des Ventes : Bénédicte MOULET le far breton. Et pour les produits de la mer : rillettes de sardines ou
assistée d’Aissatou DIOP et Nahida KHIER
d’ormeaux, soupes de poisson, fruits de mer, huîtres...
Responsable des ventes : Jean-Pierre GHEZ
Vous l’aurez compris, le Morbihan recèle de beaucoup d’atouts, sans assisté de Nelly BRION
Relations Presse-Partenariats : Jean-Mary MARCHAL compter sur ses nombreux festivals (FIFIG à Groix, FIL à Lorient –
plus communément le Festival Interceltique – Jazz à Vannes...) et ADMINISTRATION
événements culturels (festival Photo à La Gacilly, la Semaine du Président : Jean-Paul LABOURDETTE
Golfe...). On ne vous en dit pas plus...Directrice Administrative et Financière :
Valérie DECOTTIGNIES Pour vos découvertes, adoptez Futé, on vous a sélectionné de
Directrice des Ressources Humaines : Dina BOURDEAU nombreuses et belles idées pour votre séjour dans le Morbihan
assistée de Sandra MORAIS et Eva BAELEN
(adresses gastronomiques, hébergements, incontournables, musées,
Responsable informatique : Briac LE GOURRIEREC
sites naturels à visiter...)
Comptabilité : Jeannine DEMIRDJIAN, Christelle MANEBARD,
Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un excellent séjour !Adrien PRIGENT
Recouvrement : Fabien BONNAN assisté de Sandra BRIJLALL
et Belinda MILLE
Standard : Jehanne AOUMEUR
PETIT FUTE MORBIHAN 2018-2019
LES NOUVELLES EDITIONS DE L’UNIVERSITE
18, rue des Volontaires - 75015 Paris. IMPRIMÉ EN FRANCE
& 01 53 69 70 00 - Fax 01 42 73 15 24
Internet : www.petitfute.com
SAS au capital de 1 000 000 E - RC PARIS B 309 769 966
Couverture : Rochefort-en-Terre © Rolf E. Staerk
Sonneurs de biniou © Ursule - Fotolia
Mouette sur les falaises de Belle Île en Mer
© Pilin_Petunyia - istockphoto
Impression : GROUPE CORLET IMPRIMEUR -
14110 Condé-sur-Noireau
Achevé d’imprimer  : juin 2018
Dépôt légal  : 09/07/2018
ISBN : 9791033194057

Pour nous contacter par email, indiquez le nom
de famille en minuscule suivi de @petitfute.com
Pour le courrier des lecteurs : info@petitfute.comSOMMAIRE
Billiers .......................................................85 DÉCOUVERTE Brech ..........................................................86
Carnac – Côte des Mégalithes .........87Les immanquables..................................... 11
Cléguérec .................................................99Nature ...................................................... 16
Crach ...................................................... 101Économie ................................................. 20
Damgan ................................................ 102Histoire ................................................... 22
Erdeven 105
Patrimoine et traditions .......................... 23 Groix ....................................................... 108
Le Morbihan gourmand ........................... 26 Guémené-sur-Scorff ........................ 113
Sports et loisirs ...................................... 32 Guer-Coëtquidan ............................... 114
Festivals et manifestations ..................... 35 Guidel .................................................... 116
Hennebont .......................................... 119
Île aux Moines .................................... 121
DE LIEUX EN LIEUX Île d’Arz ................................................. 124
Ile de Hoëdic ....................................... 127De lieux en lieux ...................................... 42
Île d’Houat ........................................... 128Ambon ......................................................42
Josselin .................................................. 129Arradon ....................................................44
Kernascléden 132Arzal ...........................................................48
Kervignac ............................................. 134Auray .........................................................49
Baden .......................................................61 La Gacilly .............................................. 136
La Roche-Bernard .............................. 141Baud 66
Belle-Île-en-Mer ....................................69 Landévant 144
BELLE-ÎLE-EN-MER ÎLE DE GROIX HOUAT HOËDIC
par Quiberon et Lorient
EMBARQUEZ POUR LES ÎLES
DE BRETAGNE SUD AVEC
LA COMPAGNIE OCÉANE
Des lignes maritimes du réseau de transport
de la Région Bretagne
Réalisation graphique : IMAGE PLUS Vannes Photo : ©BlueOrange - Fotolia.
La Tome de Rhuys
fromage breton La Tome de Rhuys
prend naturellement fromage breton
une large place sur
prend naturellement
les tables en Bretagne
une large place sur
et principalement
les tables en Bretagnesur la Presqu’île de
et principalement sur Rhuys, berceau de ce
fromlaa Pge, de faresqui’t lîle deRa huys, berceau de cefromage, de fait la
« Tome de Rhuys » « Tome de Rhuys » est devenue une tradition culinaire.
est devenue une tradition culinaire. À la ferme fromagèreÀ la ferme fromagère de Suscinio, on élève des vaches
de Suscinio, on élève des vaches de race bretonne pie-noir, de race bretonne pie-noir, cette petite vache est née sur Le Pie Noir Cafécette petite vache est née sur le littoral sud de la Bretagne.
le littoral sud de la Bretagne. Elle produit un lait riche Nouveauté 2018Elle produit un lait riche en matière grasse et très onctueux.
en matière grasse et très onctueux. Avec ses copines Le Pie Noir CaféAvec ses copines « la normande » et « la montbéliarde » elles
Nouveauté 2018« la normande » et « la montbéliarde » elles contribuent contribuent à la fabrication de la Tome de Rhuys.
à la fabrication de la Tome de Rhuys.
La Tome de Rhuys, une tradition culinaire de la Presqu’île de Rhuys
Traite de vaches à 17h30Traite de vaches à 17h30 Visite de la ferme
Visite de la ferme
Fabrication de la tome de Rhuys Céline et Suzie
Fabrication de la tome de Rhuys Célinuzie vous
vous attendent pour la fabrication de la tome
attendent pour la fabrication de la tome de Rhuys à
de Rhuys à partir de 10h30 vous assisterez
partir de 10h30 vous assisterez a toute les étapes de la
a toute les étapes de la fabrication, imprenable
fabrication, imprenable vue sur la cave d'afnage.
vue sur la cave d’afnage.
Gratuit pour les individuels et payant pour les groupes.
Gratuit pour les individuels
+33 (0)6 60 73 59 12 - tomederhuys@orange.fr
et payant pour les groupes.omederhuys@orange.fr
Traite des vaches bretonnes pie-noir
Isabelle vous attend tous les soirs à 17h30 pour
partager avec vous le moment important de la traite
Traite des vaches bretonnes pie-noir
des vaches étape essentielle de la fabrication d'un bon
Isabelle vous attend tous les soirs à 17h30 pour
fromage. Un moment à vivre en famille avec ou sans les
partager avec vous le moment important
enfants. Gratuit.
de la traite des vaches étape essentielle
de la fabrication d’un bon fromage.
Un moment à vivre en famille
avec ou sans les enfants. Gratuit.
Ouvert toute l’année (Fermeture annuelle en janvier)
Ouvert toute l’année (Fermeture annuelle Du 1er octobre au 31 mars :
ouvert du mercredi au samedi de 10h30 à 12h en janvier). Du 1er octobre au 31 mars :
et de 16h à 18h30 et le dimanche de 14h30 à 18h30.ouvert du mercredi au samedi
de 10h30 à 12h et de 16h à 18h30
Du 1er avril au 30 septembre :
et le dimanche de 14h30 à 18h30.ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 19h30
et le dimanche de 12h à 19h30.
Du 1er avril au 30 septembre :
ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 19h30
et le dimanche de 12h à 19h30. Ferme Fromagère de Suscinio
Route Duchesse Isabeau d’Écosse
56370 SARZEAU
+33 (0)6 60 73 59 12Ferme Fromagère de Suscinio
tomederhuys@orange.fr
Route Duchesse Isabeau d’Écosse
www.tomederhuys.fr
56370 SARZEAU
+33 (0)6 60 73 59 12
tomederhuys@orange.fr
www.tomederhuys.fr
513633_1.indd 1 02/01/2009 14:40:14Cinéville
Morbihan
25éCrans
de pur ciné !
> Salles grand confort
> Réserv ation des places
en ligne sur Cinéville.fr
> Des tarifs à partir de
5,50 € la séance*
* 5,50 € la séance tous les jours
pour tous les flms avec la carte Ciné-Liberté
(Hors séances 3D majorées et événements spéciaux).
Carte annuelle nominative, 18 € l’adhésion.
Voir conditions aux caisses de votre cinéma.
Suivez-nous
Vannes Garenne
Cinéville Garenne Cinéville Parc l ann Cinéville l orient
12bis rue Alexandre Le Pontois Z.C. de Parc Lann CCial Leclerc 4 Bd Maréchal Joffre
Vannes centre-ville RN 165 Sortie Vannes-Ouest 56100 Lorient
Exe AP Vannes-Lorient Petit futé 120x205.indd 1 11/04/18 11:06www.centre-morbihan-tourisme.bzh - tourisme@cmc.bzh
Le Centre Morbihan
Baud – Locminé – Saint-Jean-Brévelay
Lanester ................................................. 145 Presqu’île de Quiberon .................... 212
Languidic .............................................. 146 Presqu’île de Rhuys ............................ 219
Questembert ...................................... 236Larmor-Baden ..................................... 146
Larmor-Plage ...................................... 149 Ria d’Etel ............................................... 240
Le Bono 153 Riantec .................................................. 245
Rochefort-en-Terre ........................... 246Le Faouët ............................................... 155
Locmariaquer ..................................... 157 Rohan ..................................................... 250
Saint-Avé 251Locminé ................................................. 160
Séné ....................................................... 252Lorient ................................................... 162
Sérent 254Malestroit ............................................. 178
Theix-Noyalo ........................................ 256Melrand 181
La Trinité-sur-Mer .............................. 259Muzillac 182
Vannes ................................................... 262Pénestin ................................................ 186
Ploemel .................................................. 188
Ploërmel ............................................... 190 ORGANISER Ploëmeur .............................................. 193
Plouay .................................................... 198 SON SÉJOUR
Plouhinec ............................................. 200
Se rendre dans le Morbihan .................. 296Plumelec ................................................ 201
Circuler dans le ..................... 301Pont-Scorff ........................................... 201
S’informer sur le Morbihan .................. 304Pontivy .................................................. 205
Port-Louis ............................................. 208 Index ......................................................307D769
D769
D769
D767
P
re
D3
s
Scorff
q
u
'îl
e
D767
d
Blavet
e
Q
Sarre
Scorff
u
D779
i
Vers Nantes
b
D781
D774
e
r
o
n
D8

t
s
e
r
B
à

s
e
tn
aN
ed

lanaC
N165
N24
D1
D1
O
c
é
a
D778
D764
D19
n
Vers Quimper


D3

Claie

N165

A
t
l
N165 N165
a
D764
D775
n
Arz
D780
t
i
q
D775
u
e
D1
D10

D764
D782
Oust
N165
D772
Evel
D782

e
Claie
D8
D1
D2
Lac de
Guerlédan
n
Côtes - d'Armor
6 Côtes - d'Armor
N
St-Aignan
Ste-Brigitte O EPlourayGourin Silfiac
Langonnet CléguérecLangoëlan
S
Ploërdut SéglienPriziac Ille - et -
Le Croisty La Trinité-Guémené- MauronPorhoetPontivy Noyal- Vilainesous-ScorffLe Faouët St-Caradec- RohanPontivyLignolTrégomel
Forêt de Crédin ConcoretGuilliersLanouéeLes Forges
Kernascléden LanouéeMeslan Néant Berné Melrand Moustoir- Pleugriffet -sur-YvelBieuzy
Inguiniel Remungol TréhorenteucReguigny Loyat
Camp deBubry Radenac TaupontPluméliau CoëtquidanLacFinistère St-Malo- Campénéac BeignonLantillac au Duc de-Beignon
Bellevue-Plouay Moréac Josselin PloërmelGuénin CoëtquidanQuistinic
GuillacCalan
Inzinzac- Porcaro GuerCléguer Locminé BignanBaudLochrist
MonterrinTarun St-Jean- Le Roc-St-André La Chapelle-Camors Brévelay MonteneufCaroPont-Scorff Lizio CaroLanguidic PlumélecCaudan Hennebont
Quéven Bieuzy- Missiriac
Lanvaux SérentGuidel Brandérion RuffiacMalestroit CarentoirPluvignerLanester Landévant Trédion
Grand-ChampLorient Kervignac Brandivy St-Laurent
Plaudren St-GuyomardPloemeur
Landaul LocqueltasLocmiquélic La GacillyPleucadeucLarmor- Brech Elven St-MartinPlage RiantecPort-Louis Locoal- Monterblanc St-GravéMolacSte-Anne MendonPlouhinec Ria d'EtelGâvres d'Auray
Rochefort- GlénacBelz St-Avé la Vraie-Croix PeillacPluherlin en-Terre St-Vincent-Auray PluneretGroixIle de Groix sur-OustVANNES
St-JacutTreffléanEtel Ploemel les-Pins
Plougoumelen Ploëren MalansacQuestembertSulniacErdeven Le Bono SénéCrach Arradon Theix AllairePlouharnel Baden Ile aux LimerzelSt-Philibert Rivière IleMoinesCarnac Noyalod'Arzd'Auray Le Hézo Noyal- Golfe du Rieux
La Trinité- Morbihan Muzillac Le GuernoSurzurSt-Armelsur-Mer PéauleMuzillacle Tour-Locmariaquer Port- du-ParcArzon Sarzeau NivillacAmbonSt-Pierre
ThéhillacNavalo
LarmorLa-Roche- BadenMorbihan DamganSt-Gildas-Quiberon Billiers Arzal Bernard
de-Rhuys Penvins
PénestinEstuaire de
la Vilaine Camoël
Houat
Nationale 4 voies Sauzon HœdicNationale
Départementale Loire-Le Palais
Préfecture AtlantiqueBelle-Ile-Sous-préfecture
Bangoren-MerVille, village 0 30 km
LocmariaAéroport
Reproduction interdite
Jean-Baptiste NényForêt domaniale
Avril 2011
D764
D2
i
N24
N24
D20
a
Oyon
D125
Blavet
l

i
D20
V
Scorff
N24
6
D776
Vers Loudéac
Vers Rennes
D768
6
Vers Rennes
D23
Etel
1
N
Blavet
Blavet
D768
D5
N166
Laïta
D778
D16
D1D769
D769
D769
D767
P
re
D3
s
Scorff
q
u
'îl
e
D767
d
Blavet
e
Q
Sarre
Scorff
u
D779
i
Vers Nantes
b
D781
D774
e
r
o
n
D8

t
s
e
r
B
à

s
e
tn
aN
ed

lanaC
N165
N24
D1
D1
O
c
é
a
D778
D764
D19
n
Vers Quimper


D3

Claie

N165

A
t
l
N165 N165
a
D764
D775
n
Arz
D780
t
i
q
D775
u
e
D1
D10

D764
D782
Oust
N165
D772
Evel
D782

e
Claie
D8
D1
D2
Lac de
Guerlédan
n
Côtes - d'Armor
7Côtes - d'Armor
N
St-Aignan
Ste-Brigitte O EPlourayGourin Silfiac
Langonnet CléguérecLangoëlan
S
Ploërdut SéglienPriziac Ille - et -
Le Croisty La Trinité-Guémené- MauronPorhoetPontivy Noyal- Vilainesous-ScorffLe Faouët St-Caradec- RohanPontivyLignolTrégomel
Forêt de Crédin ConcoretGuilliersLanouéeLes Forges
Kernascléden LanouéeMeslan Néant Berné Melrand Moustoir- Pleugriffet -sur-YvelBieuzy
Inguiniel Remungol TréhorenteucReguigny Loyat
Camp deBubry Radenac TaupontPluméliau CoëtquidanLacFinistère St-Malo- Campénéac BeignonLantillac au Duc de-Beignon
Bellevue-Plouay Moréac Josselin PloërmelGuénin CoëtquidanQuistinic
GuillacCalan
Inzinzac- Porcaro GuerCléguer Locminé BignanBaudLochrist
MonterrinTarun St-Jean- Le Roc-St-André La Chapelle-Camors Brévelay MonteneufCaroPont-Scorff Lizio CaroLanguidic PlumélecCaudan Hennebont
Quéven Bieuzy- Missiriac
Lanvaux SérentGuidel Brandérion RuffiacMalestroit CarentoirPluvignerLanester Landévant Trédion
Grand-ChampLorient Kervignac Brandivy St-Laurent
Plaudren St-GuyomardPloemeur
Landaul LocqueltasLocmiquélic La GacillyPleucadeucLarmor- Brech Elven St-MartinPlage RiantecPort-Louis Locoal- Monterblanc St-GravéMolacSte-Anne MendonPlouhinec Ria d'EtelGâvres d'Auray
Rochefort- GlénacBelz St-Avé la Vraie-Croix PeillacPluherlin en-Terre St-Vincent-Auray PluneretGroixIle de Groix sur-OustVANNES
St-JacutTreffléanEtel Ploemel les-Pins
Plougoumelen Ploëren MalansacQuestembertSulniacErdeven Le Bono SénéCrach Arradon Theix AllairePlouharnel Baden Ile aux LimerzelSt-Philibert Rivière IleMoinesCarnac Noyalod'Arzd'Auray Le Hézo Noyal- Golfe du Rieux
La Trinité- Morbihan Muzillac Le GuernoSurzurSt-Armelsur-Mer PéauleMuzillacle Tour-Locmariaquer Port- du-ParcArzon Sarzeau NivillacAmbonSt-Pierre
ThéhillacNavalo
LarmorLa-Roche- BadenMorbihan DamganSt-Gildas-Quiberon Billiers Arzal Bernard
de-Rhuys Penvins
PénestinEstuaire de
la Vilaine Camoël
Houat
Nationale 4 voies MorbihanSauzon HœdicNationale
Départementale Loire-Le Palais
Préfecture AtlantiqueBelle-Ile-Sous-préfecture
Bangoren-MerVille, village 0 30 km
LocmariaAéroport
Reproduction interdite
Jean-Baptiste NényForêt domaniale
Avril 2011
D764
D2
i
N24
N24
D20
a
Oyon
D125
Blavet
l

i
D20
V
Scorff
N24
6
D776
Vers Loudéac
Vers Rennes
D768
6
Vers Rennes
D23
Etel
1
N
Blavet
Blavet
D768
D5
N166
Laïta
D778
D16
D1Maison de Saint-Cado.
© Virginie CASTOR – Fotolia
découverte TITRE 1
Paysage de la presqu’île de Quiberon.
Maisons du centre-ville de Vannes. Côte des Mégalithes près de Carnac.
Vue aérienne de la ville de Pontivy.
MORBIHAN.indd 1 17/05/2018 15:00
© ALTITUDEDRONE © PASCALE GUERET © ANNA KOCHETKOVA
© OSCITYDÉCOUVERTE
LES IMMANQUABLESTITRE 1
Drapeau – blason
w wGwenn ha du. C’est entre 1923 et 1925 que Morvan Marchal, jeune architecte cofondateur du journal
Breiz Atao, créé pour la Bretagne un drapeau résolument moderne. Il imagina ainsi le fameux Gwenn ha
du (blanc et noir) qui allait devenir très vite le drapeau de l’Emsav, le mouvement breton. Ce drapeau était
constitué d’un champ d’hermines au nombre à l’origine indifférencié, mais, selon les règles héraldiques,
dont le premier rang était coupé dans le sens de la hauteur, et de neuf bandes : cinq noires, représentant
les anciens « pays » ou diocèses de langue gallèse (Dol, Nantes, Rennes, Saint-Brieuc et Saint-Malo) et
quatre blanches, symbolisant les quatre évêchés brittophones (Cournouailles, Léon, Trégor et Vannetais).
Le Gwenn ha Du est bien évidemment inspiré du « stars et stripes » qui, en 1918, était encore un symbole
de liberté et d’indépendance. Exposé pour la première fois sur le pavillon de la Bretagne à l’exposition
des arts décoratifs de Paris en 1925, le drapeau suscite très vite l’enthousiasme du Mouvement Breton,
au point d’être adopté officiellement comme drapeau national breton par le premier congrès du Parti
autonomiste breton réuni à Rosporden.
w wLe drapeau du Morbihan. Le drapeau du Morbihan est composé de deux parties : celle du haut (au
chef) est composée d’un champ d’hermines représentant la Bretagne et celle du bas est toute bleue avec
une légère ondulation représentant la mer.
Entre terre et mer, le Morbihan est une destination aux poraine sont les maîtres mots de sa découverte. Le
emultiples facettes livrant de merveilleux trésors qui ne château date du XVIII siècle, il est niché dans un parc
demandent qu’à être découverts : rivages sauvages, côtes paysager exceptionnel de 45 hectares. Séquoias géants,
dentelées, forêts légendaires, menhirs mystérieux, cités de un unique liquidambar flamboyant en automne, de
nombreux conifères exotiques. La promenade réserve caractères, îles du golfe et îles du large, lieux de culture et de
festivités, sans oublier l’authentique gastronomie locale... de belles surprises, grâce à sa référence en matière de
sculpture contemporaine en Europe. On y trouve une
vingtaine d’œuvres d’artistes majeurs. Vous pourrez aussi
Le Domaine de Kerguéhennec découvrir au Domaine une collection d’œuvres de Pierre
eCe domaine de plus de 170 ha est propriété du départe- Tal Coat, grande figure de la peinture du XX siècle. Enfin,
ment du Morbihan depuis 1972 après avoir été habité le Domaine se veut un centre d’art avec de nombreux
par le Président du Conseil général, le comte Lanjuinais espaces ouverts au sein du château et des expositions
également maire de Bignan. Il est classé au titre des temporaires. Six artistes sont même accueillis à résidence
Monuments Historiques. Patrimoine et création contem- au château chaque année !
Carte d’identité
w wNuméro département : 56
w wPopulation : environ 741 000 personnes.
w wDensité : 108 habitants au km² en moyenne.
w wSuperficie : 6 823 km² (environ 830 km de côte sans compter les îles). Une cinquantaine d’îles et d’îlots
dont Groix, Belle-Ile, Houat, Hoedic...
w wDimensions : environ 110 km de long sur 50 km de large.
w wPréfecture – sous-préfecture : Vannes est la préfecture du département, Lorient et Pontivy en sont
les sous-préfectures.
wwNombre de communes : 256 communes, 21 cantons, 3 arrondissements (Vannes, Lorient et Pontivy).
wwRégion d’appartenance : Bretagne.
wwPoint culminant : le mont Saint-Joseph, 299 mètres d’altitude, sur la commune de Plouray, au
nordest de Gourin.s
LEs immanqUabLE12
Les Petits Trains touristiques
3 sites d’exception à découvrir
Carnac - La Trinité/Mer et Les Menhirs
DÉPART PARKING DU MÉNEC
(Devant maison des mégalithes)
Vannes Quiberon
DÉPART PLACE GAMBETTA DÉPART PLACE HOCHE
7j/7 sans réservation - Renseignements (+réservations groupes)
✆ 02.97.24.06.29 - www.petittrain-morbihan.com
wDOMAINE DE KERGUEHENNEC de Mecque des passionnés des « grosses pierres », il faut
Kerguehennec, BIGNAN savoir que le sentier des mégalithes a été redessiné afin de
& 02 97 60 31 84 devenir un véritable lieu de promenade. A noter que des
www.kerguehennec.fr ateliers «Geste de la préhistoire sont également proposés.
kerguehennec@morbihan.fr
wLES ALIGNEMENTS DE CARNAC o Le Ménec
Ouvert toute l’année. Le parc de sculptures est ouvert tous CARNAC
les jours de 8h à 21h. Le domaine propose des expositions & 02 97 52 29 81
donc voir le site pour les horaires et les dates. Gratuit. Visite www.menhirs-carnac.fr
guidée (exposition et parc sur demande). Restauration carnac@monuments-nationaux.fr
(légère sur place au Café du Parc). Animations. onlm
er erFermé 1 janvier, 1 mai et 25 décembre. Basse saison : Les alignements de Carnac ouvert tous les jours de 10h à 13h et de 14h à 17h. Haute
La Maison des Mégalithes a rouvert ses portes en mars saison : tous les jours de 9h30 à 19h. D’avril à juin et en
2018 après 18 mois de travaux ! L’espace d’accueil y a été septembre de 9h30 à 18h. Gratuit jusqu’à 7 ans. Adulte :
repensé et optimisé afin que le public ait une meilleure 9 E. Enfant (de 7 à 17 ans) : 5 E. Déambulation libre et
appréhension des mystères de ce site... Les visiteurs gratuite dans les alignements à la basse saison d’octobre
pourront ainsi découvrir, dans ce bâtiment flambant neuf, à mars. Label Tourisme & Handicap. Fauteuil manuel en
des espaces de médiation, une salle de projection, une prêt, parking gratuit. Boutique.
librairie-boutique ainsi que l’accueil accessible à tous, sans
exception. Des expositions photos y seront également Rochefort-en-Terreprésentées. Futé : vous pouvez désormais réserver vos
Construite sur un éperon rocheux, cette petite cité de places en ligne pour les visites conférences. Et en juillet,
ecaractère née au XII siècle est l’une des plus petites vous pourrez peut-être assister au spectacle nocturne
communes de Bretagne avec 122 hectares de superficie. Skedanoz et découvrir alors sous un nouvel angle les
menhirs mis en lumière. Petit rappel sur les alignements Elle est réputée pour ses ruelles de charmes peuplées
e eci-et-là de demeures des XVI et XVII siècles aux façades de Carnac : il s’agit de l’endroit qui regroupe la plus forte
concentration de mégalithes au monde (à peu près de granit et ses maisons à pans de bois qui ont pour
3 000 menhirs de tous genres alignés sur 4 km !). Sorte tradition d’être abondamment fleuries, faisant de s
DÉCOUVERTE
LEs immanqUabLE 13
Rochefort en Terre l’une des premières villes fleuries de trop s’approcher du bord, même pour épater la galerie
France. Nombre d’artisans ont choisi d’y installer leur avec la photo du siècle. Au printemps, à l’automne ou
atelier : peintres, fileurs de verre, travail du cuir et de l’été, la balade vaut le coup d’œil. Les plus courageux la
l’ardoise... tous rivalisent d’imagination pour avoir une feront à pied, peut-être même jusqu’à Beg er Lan, aux
enseigne qui à elle seule attire l’œil et le badaud. Quand portes de Quiberon. Le vélo semble toutefois le meilleur
douceur de vivre rime avec patrimoine. Un vrai petit compromis pour profiter du spectacle le nez au grand air
paradis dans lequel il fait vraiment bon flâner. Outre les iodé du large. Pour découvrir la côte Sauvage en partant
du château Turpault, empruntez la route côtière jalonnée brochures éditées par l’office de tourisme (plan de visite
du patrimoine, guide restauration hébergement, agenda de nombreuses aires de stationnement et longez le
des festivités estivales) et les nombreuses documentations sentier côtier. Vous découvrirez l’ancien Vivier, le Trou du
Souffleur, la fontaine de Port Kerné, la pointe de Kervihan et autres dépliants gratuits, un espace boutique propose
où affleurent les fortifications d’un camp néolithique, à la vente un panel de produits : un livre sur l’histoire
de Rochefort-en-Terre, le livre et la carte des Plus Beaux Port-Bara et sa grotte visible à marée basse, la plage de
Port-Blanc et son arche, la pointe du Percho dominée par Villages de France, la Médaille touristique de Rochefort en
les vestiges d’un poste de douanier, et enfin la pointe de Terre frappée de la Monnaie de Paris (2013), mais aussi de
Beg en Aud et son camp vénète.nombreux produits locaux, entre autres. Auréolé de son
titre « village préféré des Français en 2016 », le village de
Rochefort est un des sites les plus visités de Bretagne. Le Haras national d’Hennebont
Au fil de votre visite, découvrez tous les secrets du Haras wROCHEFORT-EN-TERRE TOURISME
et la manière dont il vit aujourd’hui. Vous approchez les 3, place des Halles
fameux chevaux de trait bretons mais aussi les races de ROCHEFORT-EN-TERRE
sport et de spectacle, vous admirez les voitures hippo-& 02 97 26 56 00
mobiles, la sellerie d’honneur, la cour de la forge… Le www.rochefortenterre-tourisme.bzh
Haras est devenu une scène équestre incontournable. info@rochefortenterre-tourisme.bzh
Des artistes de renom se succèdent et vous proposent Haute saison (juillet et août) : ouvert tous les jours de 10h
à 13h et de 14h à 18h30. D’avril à juin et en septembre, des spectacles équestres originaux et de qualité. Un
programme riche et varié pour toute la famille ! Balade ouvert du lundi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 17h30.
à poney, expositions complètent votre visite du Haras.D’octobre à mars, ouvert du lundi au samedi de 14h à
17h30. Fermé en janvier (après les vacances scolaires).
wHARAS NATIONAL D’HENNEBONT
Rue Victor-Hugo
La Côte sauvage HENNEBONT
La Côte Sauvage, tournée vers l’ouest, s’étend sur & 02 97 89 40 30
8 km depuis le Château Turpault jusqu’à la Pointe du www.haras-hennebont.fr
accueil-haras@sellor.comPercho. Pour y aller, à la sortie de Plouharnel, prendre la
direction de Quiberon et quitter la D768, cap sur la pointe Ouvert d’avril à novembre. Horaires variables selon la
du Percho, vue imprenable sur l’océan. Certains aiment saison, consulter le calendrier du site internet. Gratuit
s’y promener quand la tempête souffle et que les vagues jusqu’à 7 ans. Adulte : 7,70 E. Enfant (de 7 à 17 ans) :
6,10 E. Tarif famille : 24,70 E (2 adultes + 2 enfants). de l’Atlantique s’écrasent en de sourds grondements sur
son mur rocheux de 8 kilomètres. Mais attention à ne pas Chèque Vacances. Boutique.
Mégalithes de Carnac.
© Smithores
LEs immanqUabLE14
caractère où l’on peut faire une escale, histoire de se La ria d’Etel
reposer. Et si l’on est organisé, on prévoira un panier
A l’origine, une ria est un mot espagnol définissant pique-nique. Eh oui  ! Les efforts, ça creuse. Toujours
une vallée fluviale envahie par la mer et formant un est-il qu’on n’est pas obligé de parcourir les 53 km dans
estuaire. Aux portes de l’océan Atlantique, Etel offre un sens puis dans l’autre. On peut prendre la voie verte
une vue imprenable sur la barre d’Etel dont la réputation à de nombreux embranchements très bien signalés. Des
n’est plus à faire, aussi bien pour les marins du cru que parkings y sont aménagés pour garer sa voiture. Un grand
pour les plaisanciers. Lorsque la tempête souffle, tout bol d’air assuré pour petits et grands !
le monde la craint. Si l’on s’enfonce dans les terres et
que l’on suit les rives de l’Etel, on arrive au hameau de Le golfe du MorbihanSaint-Cado, bâti sur un îlot relié par une digue de pierre.
Paradis des oiseaux migrateurs et des ostréiculteurs, La légende dit que le moine qui lui laissa son nom trompa
véritable sanctuaire pour la vie sauvage, les saisons le diable en ce lieu  ! Ce dernier aurait accepté de relier
passent en douceur sur la « petite mer », « Mor-bihan » l’île à la rive contre l’âme du premier qui franchirait la
en breton. Une petite mer accueillante et secrète, mais digue... Mais, à peine terminée, le moine fit traverser
qui possède tout de même un sacré caractère si l’on en un chat  ! Aujourd’hui on y trouve une chapelle romane
e juge par la violence de ses courants ! Elle s’étend sur du XII  siècle ainsi qu’un bon nombre d’artistes peintres
près de 100 km² fermée par la presqu’île de Rhuys et qui souhaitent immortaliser cet endroit magnifique et
la pointe de Kerpemir près de Locmariaquer ; pays aux ses superbes lumières.
mille visages et aux 300 îles, pays d’eau, de brumes et
de lumières, où alternent langues de terre et étendues La voie verte d’eau salée, on ne sait pas toujours déceler l’eau de la
Les voies vertes du Morbihan, c’est 964,3 km de pistes terre… Toutes les six heures, sous l’influence de la lune,
cyclables sur 22 voies vertes. Celle qui relie Mauron à le golfe se vide et se remplit, grouillant de vie, véritable
Questembert fait 53 km ; c’est un long ruban, souvent paradis pour l’homme, mais aussi pour les poissons,
d’asphalte, de l’ancienne ligne de chemin de fer sur les coquillages et les oiseaux. Il y a diverses manières
laquelle on peut encore admirer ces petites gares de l’aborder ; par air, en hélicoptère ou en avion afin
d’antan. Son prolongement est prévu au nord pour d’embrasser dans sa totalité le joyau dans son écrin ;
rejoindre Saint-Malo, avec des connexions aux voies à pied, en empruntant les sentiers côtiers mais le tour
vertes existantes, et la presqu’île de Rhuys au sud par est interminable tant les côtes sont découpées et percées
des petites routes tranquilles. Cette voie verte ne sera de vallées profondément encaissées. Et en bateau. Ah le
donc à terme qu’une section d’un itinéraire qui a pour bateau ! Ne pas résister à l’appel du golfe et s’embarquer,
objectif de relier la Manche au golfe du Morbihan. Et embarquer sur toutes sortes de bateaux, plate,
semicela sans croiser ni voitures ni camions. Ou seulement rigide, kayak de mer, voilier, sinagot, navettes, car c’est
aux rares intersections. Mais qu’importe. Cette balade sans doute le meilleur moyen de découvrir cette perle
à travers la campagne s’adresse à tout le monde, que rare dont les paysages changent au gré des caprices de
l’on soit marcheur, cycliste, adepte des rollers, des skis la météo et des marées. Les civilisations n’ont cessé de
à roulettes ou de la course à pied. Surtout que les pentes célébrer le Golfe qui se trouve au centre de l’ensemble
sont douces et le bitume net comme un tapis de billard mégalithique le plus important du monde. Cairn de
anglais. C’est aussi une manière très originale de découvrir l’île de Gavrinis, un chef-d’œuvre, Locmariaquer et ses
l’arrière-pays, les landes de Lanvaux, l’Oust et le canal monuments gigantesques – grand menhir qui culminait
de Nantes à Brest, et de nombreuses petites cités de autrefois à plus de vingt mètres de hauteur, Table des
Evan de Bretagne
Tout a commencé lorsqu’il avait 13 ans, alors qu’il participait à une émission de France 3. A l’époque, il
effectua son premier reportage sur les menhirs de Carnac. Sa passion pour l’audiovisuel était née... Après
des études en ce sens, il est parti travailler dans le domaine sur Paris. Il y a 2 ans et demi, alors que sa
Bretagne natale lui manquait, il s’est lancé dans l’aventure de ses vidéos... La première qu’il réalisa fut
celle d’un gérant de crêperie à Plouharnel. 10 000 curieux visionnèrent sa vidéo ! Ce qui l’encouragea à
continuer. Aujourd’hui, Evan produit toujours ses vidéos de Bretons passionnés qui font le charme de la
région. Il a par exemple réalisé des reportages sur un ostréiculteur, un autre sur des confitures artisanales,
sur le dernier gardien de phare à Belle-Ile, ou encore sur Miss Monde Sirène ! Il a même nagé avec elle... Si,
si, avec une queue de triton ! Ses reportages, qui ne manquent pas d’intérêt, comptabilisent aujourd’hui
4 millions de vues. Ce qui plaît chez Evan, c’est son engagement et son professionnalisme, dans le style
d’un véritable journaliste qui s’intéresse aux gens d’ici. Ses reportages sont fait avec passion, et on le
ressent. D’ailleurs, c’est lui qui choisit ses sujets. Aujourd’hui, contacté il y a quelques mois par France
3, il anime l’émission du matin dans la région des Pays de la Loire. Il a également plein de projets ! Le
dernier, c’était celui de son road trip de 3 semaines en Bretagne, le « minivan d’Evan ». Si vous voulez
suivre ses vidéos, c’est par là sur son blog : evandebretagne.blog, sur instagram : www.instagram.com/
evandebretagne ou encore sur Facebook : www.facebook.com/evandebretagne s
DÉCOUVERTE
LEs immanqUabLE 15
eMarchands, tumulus d’Er Grah – ce n’est pas un hasard nostalgique. Est-ce son petit pont de pierre du XIII  siècle
si l’homme alors nomade du néolithique choisit de qu’il faut franchir ou ses maisons à colombages qui font
sédentariser ici. Douceur et violence mêlées, il se dit que que le visiteur s’y sente bien  ? Nombre d’artisans ont
le soleil luit ici tout autant qu’en pays catalan, le golfe choisi cette petite enclave hors du temps pour y installer
ne sombre jamais dans l’artifice, même au plus fort de leur atelier. D’ailleurs, tous les ans, en juillet et en août,
la saison touristique. Seul un goulet d’un kilomètre de chaque dimanche, les quais du port se transforment en
large entre Port-Navalo en Arzon et Locmariaquer sépare marché de l’art. L’occasion d’une balade en famille des
le « Mor-Bihan » de l’océan. Vannes, au fond extrême du plus agréables. Fin août, les amateurs de cartes postales
Golfe, est à 25 kilomètres de la pleine mer. et de livres anciens pourront également chiner à loisir
et découvrir l’objet tant convoité. Lorsque le soleil est
bien luné, les terrasses des cafés et restaurants s’offrent Les aiguilles de Port-Coton aux badauds le temps d’un verre ou d’un repas. Ensuite,
et la pointe des Poulains rien de tel qu’une petite balade dans les ruelles étroites
de la cité ou le long de la rivière d’Auray. Sur le quai Quitte à gagner Belle-Ile-en-Mer, il serait de bon ton
Saint-Martin, les promeneurs pourront admirer trois de ne pas rater ces deux sites exceptionnels. Le premier,
fontaines qui témoignent de l’histoire de Saint-Goustan. sur la commune de Bangor, a captivé Claude Monet
Une journée pour flâner et goûter au temps qui passe.qui, contre vents et marées, déclina les aiguilles de
Port-Coton en trente-neuf toiles. Il faut bien avouer que
wOFFICE DE TOURISME D’AURAY ces roches dentelées ont tout pour inspirer les artistes. COMMUNAUTÉLes promeneurs ne pourront échapper à un moment
20, rue du Laitd’émotion, surtout lorsque la mer est déchaînée et que
Chapelle de la Congrégationle vent souffle à en perdre haleine. Au nord-ouest de
AURAYl’île, la pointe des Poulains où flotte encore l’ombre de
& 02 97 24 09 75Sarah Bernhardt s’enfonçant dans l’océan. A quelques
www.auray-tourisme.comencablures, l’îlot des Poulains est dominé par un petit
infos@auray-tourisme.comphare. Par temps clair, on peut apercevoir l’île de Groix,
Ouvert du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30 et de 14h Lorient et la baie de Quiberon. A marée basse, l’îlot est
à 17h. Ouvert toute l’année. Le jeudi ouvert de 10h à relié à la pointe des Poulains par une plage de sable
12h30 et 14h à 17h.fin et de galets. C’est en amoureux ou en curieux qu’il
Pour découvrir Auray et sa région, il n’y a pas de meilleur faut s’y rendre. Et pour que le spectacle soit complet, y
partenaire que l’office du tourisme. Vous trouverez ici de attendre le coucher de soleil. A moins de préférer une de
nombreuses brochures pour organiser votre séjour : la ces journées où les éléments sont déchaînés... là aussi,
liste des visites guidées et la rétrospective de l’histoire ça vaut le coup d’œil  ! 800 km de côtes échancrées, des
et de l’architecture à Auray- sur les pas de Hélène Jigado côtes rocheuses, des côtes de sable fin, des côtes qui de
et Marion du Faouet), liste des visites contées (contes de l’Europe entière font accourir chaque été des centaines
saison ; contes en ville ; contes d’un soir), le programme de milliers d’amateurs de douceurs marines. Mais le
du détour d’art ; 21 chapelles à découvrir, et le grand Morbihan ne saurait se résumer à ses plages et à ses îles,
jeu : « pars à la recherche des clés du temps ». Vous y le Morbihan c’est aussi tout un environnement de landes
trouverez également les guides des restaurants et des mystérieuses et de légendaires massifs forestiers... dont
crêperies, plan de ville, carte touristique du pays d’Auray, la mythique Brocéliande. Là, entre Table Ronde et Val sans
calendrier des manifestations. L’Office de tourisme Retour se profilent Merlin, Viviane, Gauvin ! Le Morbihan  ?
propose aussi la vente de billets de bateau pour les Entre légendes et modernités, un monde à découvrir  !
îles (Belle-Île-en-Mer, Houat, Hoëdic, Groix, île aux
Moines et île d’Arz) et le Golfe du Morbihan, la vente
Saint-Goustan de billets et la réservation de spectacles, des visites
Au pied de la cité d’Auray, ce petit port qui, autrefois guidées de Sainte-Anne-d’Auray. Il dispose également
rivalisait avec celui Vannes, a gardé un je-ne-sais-quoi de d’un espace boutique. NATURE
Géographie
De toutes les entités régionales françaises, le Morbihan impitoyables) disposaient de plus d’un tiers du sol breton
est un des rares départements, avec la Dordogne, à se pour danser leur inquiétant jabadao. Depuis ce temps, les
superposer à l’ancien évêché de Vannes, le Bro Gwened landes reculent, on reboise, et pas toujours à bon escient.
edes Bretons. En données brutes, le Morbihan, c’est Au XVIII  siècle, le chêne régnait en maître sur les hauteurs
2 000 heures d’ensoleillement annuel ce qui fait que bretonnes  ; Louis XIV, pour sa marine, eut besoin de ces
le Morbihan bénéficie d’un climat d’une inégalable arbres. La forêt bretonne en fit donc les frais et la lande,
douceur et ici, l’hiver ne se prend pas vraiment au sérieux. ajoncs et genets, prirent possession des terres, pour le
Le Morbihan, c’est aussi 7 000 km², 800 km de côtes, plus grand bonheur des agriculteurs qui trouvèrent là, à
des campagnes préservées et des forêts légendaires... bon compte, fourrage et litière. Aujourd’hui on reboise en
Cependant et malgré cela, le Morbihan ne possède aucune résineux... La Bretagne d’aujourd’hui n’est plus celle d’hier  ;
grande curiosité naturelle. Mais il doit à la mer des curio- les fossés et talus ont été arasés dans les années soixante, ce
sités d’un autre ordre, des îles – plus de trois cents dit-on qui donne parfois l’impression d’être dans une mini-Beauce.
– des roches minées ou trouées par le flot, des falaises
battues par la vague, des cavernes creusées par l’océan, Littoraldes baies tranquilles, des détroits sauvages, et, du haut
de ses caps, on découvre des points de vue immenses, w w Mer, océan et côtes. Le Morbihan est bordé par
l’océan Atlantique formant la Côte des Mégalithes. Sa dont l’aspect varie selon l’état du ciel. Les sites gracieux
superficie est de 6 823 km² pour 905 km de côtes. Comme y abondent ; chaque vallée, chaque vallon a les siens
ailleurs en Bretagne, les marées remplissent et vident propres, dans le bassin de la Vilaine comme dans ceux de
la rivière d’Auray, du Blavet et de la Laita. Dans les cantons les estuaires de fleuves appelés localement en français
du Faouet et de Gourin, ces sites ont une grandeur et une rivières. C’est l’équivalent des abers du Léon et de ce que
sévérité qui imposent. La grandeur on la rencontre aussi les géographes dénomment ria.
à deux pas de Tréhorenteuc, à Brocéliande, l’autre monde, w w Îles et archipels. Les amateurs de symboles à bon
le Tir n’ nog des vieux celtes qui vouaient, en hommes marché affirment qu’il y a autant d’îles dans le golfe que
sages, un véritable culte à la forêt. de jours au calendrier... Il n’est cependant pas impossible
que cela soit la vérité... vraie  ! Ct les plus connues
sont au nombre de quatre... Quatre au large des côtes Climat
morbihannaises, rangées comme sentinelles, proches
w w Ensoleillement : L’ensoleillement est important et lointaines toutes ont conservé leur caractère propre.
entre mai et octobre. La côte est la zone la plus ensoleillée
de toute la Bretagne. A Lorient par exemple, on dépasse Belle-Îleles 2 000 heures d’ensoleillement annuel, ce qui fait que le
Quarante-cinq minutes de croisière suffisent pour aborder Morbihan bénéficie d’un climat (type tempéré océanique
la plus grande des îles bretonnes (neuf kilomètres de large dans la classification mondiale) d’une inégalable douceur.
sur vingt kilomètres de long) par sa capitale Le Palais,
w w Précipitations  : les précipitations moyennes abritée derrière sa citadelle Vauban, ou par le petit port annuelles oscillent entre 800 et 1 100 millimètres, et fleuri de Sauzon. C’est dans ses vallons colorés, dans s’étalent sur 160 jours par an en moyenne. ses dunes fragiles et ses petites criques que Belle-Île la
bien nommée inspira Alexandre Dumas, Monet, Sarah
Bernhardt et bien d’autres...Relief
w w Paysages caractéristiques. Le Morbihan doit à la
Groixmer la plupart de ses curiosités, des îles plus de 300 dit-on,
Pour se rendre sur ce caillou, comme la nomment affec-des roches minées ou trouées par le flot, des falaises
tueusement ses ressortissants, de 8 kilomètres de long, battues par la vague, des cavernes creusées par l’océan,
3 km de large, dès l’embarquement, on passe en revue des baies tranquilles, des détroits sauvages, et, du haut
les différents ports de la rade de Lorient (passagers, de ses caps, on découvre des points de vue immenses,
commerce, pêche, plaisance, militaire) puis la citadelle de dont l’aspect varie suivant l’état du ciel. Le Morbihan c’est
Port-Louis, dernier rempart vers le large. Une entrée en 800 km de côtes, des campagnes préservées et des forêts
matière historique avant d’effeuiller le grand-livre de l’île.légendaires... La grandeur on la rencontre à deux pas de
Tréhorenteuc, à Brocéliande, l’autre monde, le Tir n’a nog
des vieux Celtes qui vouaient un véritable culte à la forêt. Hoëdic
A quelques milles de Houat, une fois franchi le passage w w Forêts et bois. Pays de bocages entre ciel et mer, Argoat
pays des bois, Armor pays de la mer. Il y a cent cinquante des Sœurs, apparaît Hoëdic. Plus petite, plus basse, mais
ans, les korrigans (petits génies malicieux mais parfois modelée dans la même roche granitique à l’épreuve des n
a
DÉCOUVERTE
TURE 17
pires tempêtes. C’est dans un paysage au silence sans L’île aux Moines (Izenah en breton)
trouble, parsemé de fleurs multicolores, que l’île accueille Baptisée la perle du golfe, tellement elle est jolie avec le visiteur pour d’inoubliables promenades. ses ravissantes maisons basses de pêcheurs aux murs
blancs, ses hautes demeures de capitaines en belles
Houat pierres de taille, ses paysages magnifiques avec les
A 14 km au large de Quiberon, séparée de sa sœur jumelle jardinets plantés de mimosas, de camélias, de figuiers,
Hoëdic par 8 km de flots bleus, Houat est une île paisible d’eucalyptus... ses petites collines couvertes de bruyère,
libérée depuis toujours des véhicules motorisés. Port-Saint- son bois d’Amour sans, bien entendu, oublier sa plage... Et
Gildas, son village de pêcheurs sera le point de départ de l’autre merveille... terrestre celle-là, Brocéliande  ! Depuis
randonnées entre les douces plages blanches et les récifs le Moyen Age, identifiée à la forêt de Paimpont, située
écorchés. Comme aux premiers printemps celtiques, ces aux confins du Morbihan et de l’Ille-et-Vilaine, elle est
tapis de landes mauves ou gazon de petites fleurs révéleront un haut lieu de l’imaginaire arthurien. Brocéliande n’est
le sens originel des sons, des parfums, des couleurs... pas un simple site pour touristes, mais un état d’esprit,
c’est pour cela qu’on l’assimile à des mythes profonds
L’île d’Arz ou l’île des Capitaines presque aussi anciens que les hommes eux-mêmes. La
forêt constituée principalement de hêtres et de chênes Surnom qu’elle doit aux nombreux habitants de l’île
ainsi que les landes d’ajonc et de bruyère, n’est que la (les Ildarais) qui naviguaient jadis au long cours. Mais
l’origine du mot breton arz remonterait au celtique partie visible d’un formidable ensemble dont on ressent
arthos, qui signifie ours... sur place la présence.
Faune et flore
est assez fin mais légèrement crochu à son extrémité Faune et ses pattes sont noires. Au contraire de son cousin le
grand cormoran, dont la silhouette est semblable mais
Mammifères d’une taille supérieure, qui se rencontre également sur
Il n’y a plus de loups, les mammouths ont déserté les les plans d’eau et les rivières de l’intérieur, le cormoran
huppé est visible uniquement sur les côtes rocheuses, lieux depuis maintenant 10 000 ans  ; quant aux bisons, il
n’est même pas certain qu’ils aient, un jour, pu fréquenter les îles ou les îlots du bord de mer.
les landes de Lanvaux. Animal emblématique du pays, w w La mouette rieuse. Capuchon brun noir, ailes grises à
l’hermine ne revêt que rarement sa tenue hivernale. En bord blanc, bec et pattes rouges au printemps, vol parfois
effet, le climat de la péninsule est si doux en hiver, que ce acrobatique et surtout voix criarde. Naguère sauvage et
petit carnassier ne se pare que fort peu souvent de sa livrée vagabonde, la proximité de l’homme a transformé cette
blanche. Sans vouloir passer en revue toutes les espèces querelleuse en casanière. Pas regardante sur la nourriture,
distinguées qui peuplent le territoire breton, il est bon son solide appétit trouve satiété dans les embouchures des
néanmoins de signaler la présence d’un mustélidé. Cet ours fleuves et des rivières où abondent détritus en tout genre.
miniature, qu’en breton, on nomme broc’h, par allusion
sans doute à son museau pointu, à savoir le blaireau qui
Poissonspeut atteindre 20 kg, soit deux fois le poids d’un renard.
w w L’hippocampe : poisson peu commun surnommé
Oiseaux cheval de mer à cause de sa tête d’équidé, il est
totalement inoffensif, se nourrit d’animaux de petites tailles
w w Le goéland argenté. Il niche en colonies sur qu’il aspire comme une pipette. Il se déplace debout, îlots et falaises mais on le trouve aussi sur les toits des nageant en position verticale en utilisant les rapides immeubles... On le reconnaît à son plumage gris bleu vibrations de sa nageoire dorsale et sa tête lui sert de pâle, son corps blanc et son bec jaune à pointe rouge
gouvernail. L’hippocampe vit près des côtes, dans les mais on a bien du mal parfois à le différencier de son
algues auxquelles il s’accroche en les enserrant de sa «cousin» le goéland brun, gris et blanc tacheté. Pendant
longue queue. Sa couleur brun vert le dissimule au milieu l’hiver, on le retrouve également à l’intérieur des terres. des algues et sa carapace indigeste le protège mieux que
w w Le goéland marin. On le distingue de ses congénères la fuite. Son mode de reproduction est étonnant  ;
contraigrâce à sa magistrale envergure et son beau manteau rement aux autres espèces animales, le mâle hippocampe
noir qui met en lumière son dessous blanc. Il dispose porte les œufs dans sa poche ventrale pendant quatre
d’un bec massif qui porte également une tache rouge à cinq semaines juste après la fécondation et les garde
sur la partie inférieure. Vous pourrez l’apercevoir sur les jusqu’à ce que de petits hippocampes éclosent. Grâce à des
rochers de la côte ou sur les îlots. contorsions de tout son corps, le mâle expulse un à un les
petits ce qui lui demande une grande dépense d’énergie. w w Le cormoran huppé. Son plumage est noir avec
des reflets vert-bouteille. Sur le front, au printemps De plus en plus rare dans le golfe du Morbihan à cause
pendant la période nuptiale, on lui découvre une petite de la dégradation de son environnement, vous pourrez
huppe repliée en avant. Son bec, jaunâtre et noirâtre en voir quelques spécimens à l’Aquarium de Vannes.n
a
TURE18
gris marron foncé sur le dessus, vivent en petits groupes, Crustacés
se nourrissent uniquement de poissons et escortent Sur l’étal du poissonnier, la crevette grise cuite est rose,
parfois les bateaux jusque dans les ports, d’où leur autre alors qu’elle est pêchée grise vivante. Gris et presque
appellation marsouin des ports. A dire vrai, sur les côtes transparent, le corps de la crevette est protégé par une
sud de la Bretagne, il vous sera possible de les voir surgir carapace. A l’avant, une partie pointue prolonge la tête
des ondes, jouant avec les étraves des bateaux.et est encadrée de deux longues antennes et deux yeux.
La crevette vit dans les estuaires, sur les fonds sableux
et se nourrit de débris organiques. Pour les enfants, Flore
estivants au bord de la mer, la pêche à la crevette est
une activité saine et divertissante à condition d’avoir su Arbres, buissonsse munir d’un haveneau ou filet de pêche et d’un panier
en bandoulière. Le pêcheur à pied fait glisser sur le sable w w L’ajonc. L’ajonc est un véritable emblème végétal
la lame du haveneau qui trouble l’eau  ; dérangées, les breton. Cet arbrisseau à feuilles épineuses et aux fleurs
crevettes s’élèvent verticalement et se prennent dans les couleur jaune d’or, qui appartient à la famille des
papimailles du filet. Détail important, la pêche à la crevette lionacées, pousse dans les landes ou les forêts claires.
se pratique à marée basse. Il peut fleurir tout au long de l’année, avec une période
de prédilection s’étendant d’avril à fin octobre, et peut
atteindre jusqu’à 2,50 mètres de haut.Mammifères marins
La loutre, mammifère semi-aquatique (« dourgi » w w La bruyère. Cette plante à fleurs violettes ou roses
le chien d’eau, comme on la nomme en breton), est pousse sur les sols siliceux où elle forme des landes
familière des canaux et des rivières  ; la Bretagne centrale d’aspect caractéristique. On décompte en Bretagne
abrite un quart de la population française. Le marsouin, quatre variétés de bruyères typique des landes  : la
aussi appelé « souris de l’océan », est de la famille des bruyère ciliée, la bruyère cendrée, la bruyère vagabonde
phocoenidae et fait partie des plus petits des cétacés. et la bruyère à 4 angles. Ses propriétés, dépuratif et
Généralement courts et enrobés, à museau obtus, aux diurétique, font qu’elle est particulièrement indiquée en
dents plates et non pointues, avec un aileron triangulaire, cas d’infection urinaire, cystite, calcul, goutte ou encore
ils sont identifiables à leurs jets. La plupart sont noirs ou rhumatisme.
Parc animalier de Branféré
Avec près de 240 000 visiteurs par an, le Parc animalier botanique et Parcabout vous offre ce qu’on
pourrait intituler « le paradis terrestre » selon les préceptes bouddhistes de ses fondateurs. C’est la
Fondation de France qui en est le propriétaire depuis 1989. En 2004, le site donne le jour à l’Ecole Nicolas
Hulot, donnant ainsi un sens aux créations d’éducation et de sensibilisation de son environnement.
Pénétrer ce vaste espace de liberté de 45 ha qui nous est offert, c’est adhérer à la cohabitation entre
l’homme et la nature : plus de 150 espèces animales des 5 continents, girafes, zèbres, oryx, pandas roux,
gibbons, hippopotames pygmées, loups à crinière, grands koudous, grues du Paradis, loutres d’Asie,
flamants roses, cerfs Sika du Vietnam, ânes de Somalie, autant de noms qui font rêver, autant d’espèces
menacées que le parc s’efforce de protéger. Avec ses points d’eau reliés par des cascades, ses vastes
prairies, ses îles et ses sous-bois, le site offre biodiversité et quiétude remarquables. Avec une collection
de près de 500 oiseaux du monde entier, Branféré est un parc ornithologique. A voir : le spectacle de
haut vol des oiseaux en liberté (3 fois par jour) : cigognes, pélicans, flamants roses, aigles, vautours,
faucons, perroquets et perruches multicolores offrent un véritable ballet aérien et une réelle complicité
entre l’homme et l’animal. Vous serez impressionnés par certains animaux domestiques à la ferme
pédagogique : espace « du coq à l’âne » qui illustre l’histoire de la domestication. On dénombre au parc
animalier de Branféré près d’un millier d’animaux vivant dans des conditions proches de leurs habitats
naturels. Ne partez pas sans parcourir le Parcabout, espace de jeux entre les filets dans les arbres de
près de 3 000 m² surplombant la plaine africaine : une sensation de liberté en pleine nature pour toute
la famille. Et allez vous perdre dans le labyrinthe à bout multipliant les fausses pistes, les impasses et
les pièges.
Depuis 2015 et 2016 : La vallée indienne avec Ajang et Maya, les jeunes rhinocéros indiens, l’espace
marin avec ses 3 bassins permettant de s’immerger dans le monde des phoques et des manchots et
grâce au bassin d’aquavision d’observer leur évolution sous l’eau. Pour votre confort, depuis 2016, le Parc
a ouvert le Restaurant de Branféré, salle de restauration de 150 places, dédiée à la réception de groupes
(familles, associations, entreprises, autocaristes...) et à la réalisation de tout type d’évènement, le
selfservice, rapide et économique, le snack-bar du platane, la crêperie de la plaine africaine, le Kiosque de
Parcabout. Les pique-niques sont interdits à l’intérieur du parc. En revanche des aires avec abris et tables
sont à la disposition du public à proximité du parking. Les visiteurs peuvent entrer et sortir du parc à leur
convenance pour en disposer.n
a
DÉCOUVERTE
TURE 19
Vannes et ses jardins
Vannes est une ville jardin avec 150 ha d’espaces verts, 6 000 m² de massifs fleuris et 9 000 arbres. Voici
quelques jardins à ne pas manquer : les jardins à la française au pied des remparts, les espaces verts du
parc de Trussac (place Anatole-France), le jardin à quatre étages de l’hôtel de Limur (entrée par la rue des
Tribunaux), les espaces verts du parc du golf avec son célèbre aquarium. Le Pays de Vannes compte sur
ses terres de nombreux sentiers de randonnées. Quantité de chemins côtiers, pédestres et cyclables, sont
également aménagés pour des balades plus sportives. Deux itinéraires sont proposés : celui de la rive droite
du port qui s’oriente vers la partie maritime de la ville, et celui de la rive gauche du port qui conduit vers
Vannes et ses jardins. L’office du tourisme organise un dimanche après-midi par mois une randonnée au
pays de Vannes. Autour d’un guide et d’un conférencier, ces balades sont l’occasion de découvrir sur le terrain
l’histoire et les richesses de la ville. En 2018, pour la quatrième fois, la ville de Vannes offre aux entreprises
et professionnels des paysages l’opportunité de créer leurs vitrines de manière à exposer leurs savoir-faire
aux nombreux touristes et autochtones. En 2017, 23 jardins éphémères ont ainsi été aménagés. Quatre
nouveaux sites ont permis d’accueillir l’événement : le jardin des bigotes, la rue de la Fontaine, la cour de
l’hôtel de Limur et la cour des Miracles. Une très belle initiative de la Commission environnement de la ville.
Fleurs et plantes rares on
erFermé du 15 septembre au 1 janvier. Accueil de groupes w w La criste-marine. Egalement appelée fenouil marin
et scolaires toute l’année sur réservation. Ouvert tous les ou perce-pierre, cette vivace qui peut atteindre 50 cm de
jours. En février et mars, ouvert tous les jours de 14h à haut, pousse sur les falaises et les rochers du bord de mer.
18h. D’avril à juin, ouvert tous les jours de 14h à 19h. En Ses fleurs sont vert jaunâtre et ses feuilles, relativement
juillet et août, ouvert tous les jours de 10h à 13h et de 14h charnues et comestibles, rappellent le goût de la carotte.
à 19h. Adulte : 5 E. Enfant : 2,50 E. Forfait famille : 12 E Elle est très appréciée comme condiment, préparée comme
(visites commentées et ateliers nature compris) Sinagot : peuvent l’être des cornichons, avec du vinaigre blanc.
1 E. Label Tourisme & Handicap. Accueil enfants. Visite w w Nombril de Venus. Cette vivace aux fleurs blanc guidée. Boutique. Animations. Balade et atelier pour les
cassé ou rougeâtre se plaît tout particulièrement sur les groupes : sur réservation.
rochers ou sur les murs de pierre. Elle est constituée de Suivez les oiseaux, ils vous mèneront sûrement vers la sels minéraux, de fer, de tanin et de triméthylamine, et presqu’île de Séné. La Réserve naturelle des Marais de est utilisée en usage externe pour les plaies, les ulcères Séné, ou Centre Nature Rémy Basque, ornithologue,
et les hémorroïdes. photographe et co-fondateur du ventre, est le plus
w w L’armerie maritime. Appelée aussi œillet marin, grand espace naturel préservé du littoral du golfe du
cette herbacée vivace protégée s’épanouie de juin à Morbihan – elle couvre 530 hectares. Avec la richesse
août sur les falaises et les pelouses du littoral qu’elle de ses espèces, le site est reconnu en Europe comme l’un
recouvre d’un rose délicat. des espaces les plus remarquables pour sa biodiversité
et plus particulièrement pour ses oiseaux d’eau. Elle est w w L’œillet des dunes. Plante vedette de la dune, chérie
un site d’importance internationale pour les oiseaux de tous, elle a presque disparu à cause du piétinement
d’eau : chaque époque de l’année vous réserve de belles et de la déprédation, les lapins très friands ont peut-être
surprises : avocette, bécassine, tadorne, papillons multi-contribué à sa disparition, si bien qu’il est maintenant
colores, insectes étonnants, plantes des marais, le tout protégé. Ses petites feuilles étroites sont bleutées et un
dans des milieux naturels et changeants. Ses sentiers peu piquantes à l’extrémité, ses pétales frangés varient du
offrent une nature exceptionnelle et des observatoires rose au mauve plus ou moins foncé, mais son succès vient
aménagés vous permettront d’assister à un spectacle de son parfum puissant et envoûtant. Spectaculaire en
extraordinaire, renouvelé à chaque saison. Pour la juin et juillet, sa floraison se prolonge jusqu’en octobre.
découvrir, plusieurs possibilités s’offrent à vous. La visite
libre, la visite commentée d’une heure avec des guides
Parcs et réserves naturelles animateurs nature, des ateliers nature de 45 minutes,
des chantiers nature ou encore des balades nature de
2h30 (plus complète que la visite commentée et guidée Réserves naturelles
du début à la fin) qui vous permettront d’entrer dans
wLA RÉSERVE NATURELLE l’intimité de la réserve et des sites remarquables du
DES MARAIS DE SÉNÉ Morbihan. Des conférences gratuites sont également
Route de Brouel, SÉNÉ régulièrement organisées. Sur place, des expositions
& 02 97 66 92 76 photos permanentes, un mini-espace lecture/jeux pour
www.reservedesene.com les plus jeunes ainsi ou encore un espace boutique.
Située dans la partie orientale de Séné, Sorties avec Bretagne Vivante axées sur les oiseaux des
la réserve est indiquée à partir du bourg sites aux alentours : Presqu’île de Rhuys, Locmariaquer,
de Séné en direction de Montsarrac. Gueltas... ÉCONOMIE
Les Salines de Rhuys
eLes premières apparitions du sel à Lasné remontent au XV  siècle, lorsque le duc François II autorisa son
secrétaire, alors propriétaire de paluds, a les transformer en salines. Jusqu’à la Révolution, la production
de « l’or blanc » y fut conséquente, la presqu’île produisant et exportant jusqu’à 1 000 tonnes de sel
chaque année. C’est en 1789, lors de la suppression de l’impôt sur le sel, la gabelle, que la production a
commencé à décliner, jusqu’à l’abandon total des marais salants dans les années 1960. L’acquisition du
site par le Conseil général du Morbihan et le retour depuis quelques années d’une paludière, Nathalie vous
permet de découvrir les marais salants de Saint-Armel, soit dans un cadre approfondi et professionnel
néanmoins accessible à tous, d’une durée d’1 heure 30, soit par une balade à caractère familial, plus
accessible aux enfants, d’une durée de 2 heures. En quelques années seulement, le sel des marais de
Lasné, réputé pour sa pureté et ses hautes qualités nutritives, a retrouvé ses lettres de noblesse. Les marais
de Lasné sont aujourd’hui la seule saline du Morbihan en activité et l’un des derniers lieux de production
de sel artisanal en France (avec les salines de Guérande, de l’île de Ré et de l’île de Noirmoutier). Vente
de sel sur place. La saline de Lasné, classée Espace naturel Sensible, n’aura plus de secrets pour vous !
globalement aux besoins en électricité d’une population Environnement et énergies
de 1000 habitants). Les autres sources d’énergie renou-La Bretagne se caractérise par une forte dépendance velables (solaire, fumier de volaille...) sont également
énergétique car elle ne produit que 5 % de ses besoins très minoritaires.
en électricité. Deuxième région la plus ventée après
le Languedoc-Roussillon, la Bretagne possède un fort
Agriculturepotentiel de production d’électricité d’origine éolienne
qui peut être estimé à plus de 100 000 MW, et qui pour Le Morbihan est un département agricole par
excell’instant est sous-exploité. A ce jour, dans le Morbihan, lence. La production laitière, l’aviculture, l’élevage
la puissance raccordée des parcs éoliens autorisés s’élève porcin, les bovins à viande et les productions végétales
à 42,5 MW et celle des parcs en cours d’instruction représentent les principales activités dans ce domaine
à 63,6 MW, soit un total de 106 MW (1 MW répond sur le territoire. Quelques chiffres clés : 36 000 emplois
Le Petit Passeur, traversée entre le passage Saint-Armel à Sarzeau et Montsarrac à Séné.
© Irène Alastruey – Author’s Imagen
DÉCOUVERTE
ÉCOOmiE 21
Hôtel de Ville, Vannes.
ersoit 13,5 % de la population active (1  janvier 2007), taux de chômage de la région. Toutefois, quelques points
erplus de 24 000 chefs d’exploitation, 1  rang national en noirs subsistent avec des secteurs d’activité toujours
èmevolailles de chair, 3  département français en production en difficulté face à l’emploi, une demande d’emploi
e eanimale, 3 rang en production porcine, 4 rang en valeur qui a continué de croître et une crise agricole qui s’est
edes productions animales, 6 rang en livraison de lait. La poursuivie.
surface agricole totale représente 71 % de la surface
du département. Ne pas omettre dans l’agenda de vos Tourismeflâneries la visite de la ferme de Suscinio, sur la presqu’île
De par son littoral et la douceur de son climat, ses voies de Rhuys, haut lieu de l’élevage de la race pie noire et
de communications nombreuses et gratuites ou encore l’élaboration de la tome de Rhuys ou du fromage aux
ses sites internationalement reconnus, le Morbihan algues entre autres.
fait partie des destinations phare de l’offre touristique
française. Avec 33 millions de nuitées touristiques enre-Industries gistrées en 2016, la fréquentation du Morbihan est
Les entreprises agroalimentaires  constituent le en baisse de 2,7 % par rapport à 2015. dont environ
second maillon de la filière alimentaire. Elles 3,6 millions en hôtellerie, le tourisme représente entre
emploient 19 600 salariés, soit 46 % des salariés de 1 et 1,5 milliard d’euros de consommation touristique Avec
l’industrie et sont fortement concentrées dans des près de 1,5 milliard d’euros d’apport économique dans
zones et des bassins d’emploi qui présentent toutes le département, le tourisme représente plus de 10 % de
les caractéristiques de la mono-activité. son PIB. Le Morbihan propose aujourd’hui une gamme
Il s’agit essentiellement d’activités de première transfor- de produits qui permettent au plus grand nombre de
mation (abattage, découpe) mais qui progressivement trouver une réponse à ses attentes. Aux traditionnels
s’orientent vers une plus forte valeur ajoutée (plats séjours (2,9 millions) pratiqués dans le Morbihan viennent
cuisinés). Leur chiffre d’affaires est deux fois supérieur s’ajouter désormais les excursions qui constituent un
à celui de l’agriculture. apport tout au long de l’année comme en témoignent
les 1,6 millions de visiteurs recensés dans les sites du
département. Par ailleurs, les 42 Offices de tourisme Tertiaire
ont fourni plus de 1,2 million d’informations sur des En 2015, l’emploi salarié marchand dans le Morbihan
thèmes aussi variés que randonnées, gastronomie, visites renoue avec la croissance (+0,8 %, soit près de
et découvertes...La fréquentation dans les campings 1 200 emplois supplémentaires) après 3 années de
poursuit sa hausse avec une augmentation du nombre baisse. Les effectifs progressent très légèrement dans
e de nuitées de 4 % durant la saison. La clientèle étrangère l’industrie (+0,1 %). Au trimestre 2017, en Bretagne, le
est moins présente dans le Morbihan que dans les autres taux de chômage localisé baisse de 0,1 point et s’établit
départements bretons (15,3 % des nuitées contre 24,9 % à 8,0 % de la population active. Parallèlement, le taux
en Bretagne). Dans les hôtels, l’augmentation du nombre de chômage localisé en France métropolitaine se situe
à 9,2 %, soit également une diminution de 0,1 point. Le de nuitées (+ 6,5 %) est supérieure à celle de la région
Morbihan est toujours le département ayant le plus fort (+ 5,1 %). (chiffre 2015).
© Isabelle LEDOUX HISTOIRE
bout de tout cela, sans doute que les Morbihannais Préhistoire
sont des Bretons comme les autres et leur différence
Le Morbihan, comme beaucoup d’autres départements linguistique ne remonte jamais qu’à quelques siècles,
français, a vu le jour alors que s’écroulait l’ordre ancien. trois ou quatre au plus !Mais contrairement aux quatre-vingt-dix-neuf autres qui
ont été façonnés de manière à permettre au centralisme
De la Révolution jacobin de s’exercer sans entrave, le Morbihan épouse
eà quelques détails près les frontières du bro Gwened, le au XXI siècle
pays de Vannes, de feu le duché de Bretagne. Les origines Le département a été créé à la Révolution française, le de ce bout de Bretagne et plus particulièrement de ses 4 mars 1790 en application de la loi du 22 décembre 1789, sites naturels ont alimenté, et continuent à le faire, bien à partir d’une partie de l’ancienne province de Bretagne,
des controverses ! D’aucuns affirment que les hommes, composée de l’évêché de Vannes (moins deux petites
et les femmes aussi, auraient débarqué sur les côtes parties au nord, une autre à l’est et une dernière à l’ouest, emorbihannaises aux environs du VI siècle. Les mêmes de l’extrême est de la Cornouaille, du sud de l’évêché de affirment qu’ils arrivaient, sans crier gare, de Galles du Saint-Brieuc, du sud-ouest de l’évêché de Saint-Malo et
Sud. A l’appui de cette assertion, la langue galloise qui du nord-est de l’évêché de Nantes.
possède plus d’une similitude avec le dialecte vannetais.
Mais cela ne prouve rien car les autres dialectes bretons
De nos joursprésentent les mêmes parentés avec le gallois ! D’autres
penchent pour, toujours en faisant référence au dialecte Le département du Morbihan fait partie en 1919 de
evannetais, considérant les vannetais comme les ultimes la V  région économique ou région de Nantes
(déparreprésentants de la culture et de la langue gauloise, tements 37-44-49-53-56-72-85), mais aussi de la
autrement dit et pour faire vite la langue gauloise telle région touristique de Bretagne (22-29-35-56). Plus
que la pratiquaient les Venètes. Hypothèse séduisante tard, le Morbihan fait partie des régions « Bretagne »
à ceci près que les Venètes n’étaient sans doute pas créées successivement en 1941, 1944 et
1956-1972des Gaulois ! Plus assurément ils seraient, nos Venètes 1988 (l’actuelle région Bretagne) et regroupant toutes
de la guerre des Gaules, les descendants directs de ce les départements du Finistère, des Côtes-d’Armor et de
peuple préceltique qui érigea les mégalithes ! Alors au l’Ille-et-Vilaine.
Menhirs, dolmens,
cromlec’h et peulvan...
Plutôt que de jeter sur la feuille blanche leur histoire, les gens de cette terre ont élevé des monuments dont
on cherche encore la raison. L’aube de l’humanité a laissé ici menhir et dolmen, cairn, allées couvertes et
tumulus, de leurs empreintes ils ont marqué à tout jamais ce pays. Alors men-hir ou menhir, dol-men ou
dolmen et d’ailleurs ces noms, que signifient-ils ? Le menhir est une pierre longue et le dolmen est un lieu
bas fait de pierre... C’est la traduction littérale de ces deux mots bretons. Breton ? Pas du tout, de construction
ebretonne certes, mais d’origine non ! Voici l’histoire et elle remonte aux confins du XVIII  siècle et début
edu XIX  siècle, alors qu’on commençait à s’intéresser à ces drôles de monuments. Ce sont des savants, des
préhistoriens souvent venus de Paris qui, s’inspirant de la langue locale, baptisèrent ainsi les peulvans des
Bretons. Des menhirs il se dit qu’ils étaient sans doute dévoués à un culte, à moins qu’ils fussent éléments
d’un monumental système de mesure astronomique... Cependant malgré notre informatique, malgré
tous nos vaisseaux spatiaux, malgré tout cela, on est toujours réduits aux conjectures. Assurément, les
hommes des temps immémoriaux ont donné là une jolie occupation à des générations et des générations
de savants...
Les dolmens, colossales tables de pierre, seraient eux, l’âme des sépultures, à l’origine dissimulés par
un monticule de pierres sèches, les cairns, ou encore par un amas de terre formant un tumulus. On peut
en voir à Arzon ou encore à Carnac. Parfois ces tombeaux possèdent des passages à couloir décorés de
gravures comme sur l’île de Gavrinis. Pour être complet évoquons ces cromlec’h(s) qui portent en leur
nom brito-gallois, lieu en courbe, l’essence même de ce qu’ils sont, des menhirs implantés en forme
concentrique. Le plus célèbre de ces cromlec’h est assurément celui d’Er Lannic, en partie immergé dans
le golfe.DÉCOUVERTE
PATRIMOINE ET TRADITIONS
Vieille langue celtique et étrangement moderne... Patrick Patrimoine architectural
Le Lay, patron de TF1 de 1988 à 2008, a surpris ces
Terre de légende et terre d’histoire, le Morbihan fut messieurs du CSA en défendant la cause de sa filiale,
un des hauts-lieux de l’histoire du puissant Duché de TV Breizh en langue bretonne... Nonobstant la situation
Bretagne. La forteresse de Largoet, les remparts de peu enviable où se trouve aujourd’hui le Brezhoneg, la
Hennebont ou encore les Tours de Broerec’h, témoignent langue bretonne... En breton, elle résiste et survit malgré
d’une redoutable puissance militaire. Mais la richesse des interdictions non dites. On vit ici au début du siècle
du Duché de Bretagne s’inscrivit, ici, aussi dans les epassé, le XX , des actes peu en harmonie avec la vocation
villes aux constructions sobres et cossues à l’instar de humaniste de la République française. C’est ainsi que
Vannes ou d’Auray où s’est developpé une intéressante l’on vit fleurir sur les murs de certains lieux publics des
architecture bourgeoise. A côté, dans les campagnes, écriteaux, bonhommes, engageant les naturels à éviter
les maisons de granit blanchi à la chaux voisinent avec de cracher par terre et de parler breton  ! L’instruction
celles érigées en schiste et torchis. A Poul Fétan, une publique n’était pas plus tolérante avec elle  : à l’école,
dizaine de demeures préservées racontent la vie quoti- malheur au petit Breton surpris à converser dans sa
edienne au XIX  siècle dans les campagnes vannetaises. langue maternelle, il devait la journée durant, porter
Mais plus que des murs, ce sont les activités humaines autour du cou un symbole d’infamie, à moins qu’il ne
que l’on peut retrouver dans les écomusées de Groix dénonce un de ces camarades tout aussi occupé que lui
à Inzinzac Lochrist se souviennent de l’histoire de la à échanger dans la langue bannie...
pêche au thon ou celle plus sédentaire des industries La République a parfois de ces grandeurs  ! Plusieurs
métallurgiques. fois donné pour mort, le Breton contre vents et marées
tient bon le cap. Facilement  ? Certes, non, mais tout
Châteaux comme ses locuteurs, il est pugnace. Aujourd’hui plus
de deux mille enfants sont scolarisés en breton, soit Ces grandioses demeures chargées d’Histoire vous
transpar l’Education nationale en classes bilingues, soit par porteront à l’époque des conquêtes féodales ainsi qu’au
Diwan, école privée associative et laïque qui pratique temps des duchés de Bretagne. Vous serez émerveillés
la méthode par immersion (par ailleurs la seule façon par le château de Suscinio en Presqu’île de Rhuys, le
raisonnable d’apprendre une langue  !).château de Josselin avec sa roseraie et ses magnifiques
jardins à l’Anglaise, celui de Comper dans la mythique
forêt de Brocéliande ou encore l’impénétrable château
des Rohan à Pontivy. Liste non exhaustive car le Morbihan
possède pas moins de mille châteaux, manoirs et autres
monuments témoignant des grandes heures historiques
du département.
Architecture religieuse
Ancienne terre de pèlerinage, le Morbihan est ponctué
d’abbayes, croix de campagnes, fontaines dédiées,
basiliques, calvaires, chapelles, églises... Rendez-vous
au sein de la chapelle Saint-Gildas de
Bieuzy-lesEaux qui soulève miraculeusement la montagne ou
encore recueillez-vous face au surprenant jubé de la
chapelle Saint-Fiacre au Faouët. Si vous souhaitez
retrouver votre paix d’esprit, l’abbaye la
Joie-NotreDame à Campeneac ou encore celle de Sainte-Anne de
Kergonan à Plouharnel vous proposeront des retraites
spirituelles, une large gamme de manuscrits,
d’ornements liturgiques...
Traditions et modes de vie
Langue
Lorsqu’on envisage de traîter de tradition et de mode de
vie en Bretagne, la langue se trouve être l’un des
phénomènes les plus marquants du promontoire européen.
La cathédrale Saint-Pierre de Vannes.
© Isabelle LEDOUXa
i
i
a
P TRimOinE ET TRDTOns24
Artisanat
La Bretagne est un pays où l’on mange bien, où l’on boit
bien, alors il n’est guère étonnant de voir les créations
de ce pays être en relation avec la table. Pour preuve,
les grès bleus de Rochefort-en-Terre. La tradition de ces
egrès remonterait au XVI  siècle dit-on. Mais aux confins
edu XIX  siècle la pratique s’étiola et fini par disparaître
presque que pour de bon... Nous aurions pu en rester
là si ce n’était Michel Chantepie qui en créant voici une
vingtaine d’années, une gamme de pièces à usage
alimentaire remit le grès et le bleu à la mode. C’est chaud
et profond. « C’est mystérieux », ajoute son créateur...
Musique – Danses
Amoureux de la musique et de la danse bretonne,
sachez que le département du Morbihan est la terre
par excellence des fêtes, musiciens et danseurs. Ici, on
assiste à une véritable effervescence des festoù-noz
(« fêtes de la nuit », en breton, des fêtes
traditionnelles qui rassemblent toutes les générations autour
de la musique et de la danse bretonne), et le nombre
grandissant de bagadoù, musiciens, chanteurs et autres
sonneurs témoignent de l’intérêt considérable de la
culture bretonne. Parmi les bagadoù et les cercles, il y a Danse bretonne.
entre autres, la Kevrenn alré (groupe de musique et de
danse traditionnelles bretonnes créé en 1951 par des
w w Le dialecte vannetais. Malgré son originalité cheminots de la gare de triage d’Auray) reconnue comme
le vannetais n’est pas la septième langue celtique  ! étant l’un des plus prestigieux ensembles d’inspiration
Cependant, au cours des siècles, le vannetais s’est doté bretonne (huit fois champion national des bagadoù, dix
de particularités grammaticales intéressantes. De plus, fois champion national de danse). Le Bagad Melinerion
il a conservé à peu près intacte des aspects de cette est un bagad originaire de la ville de Vannes. Créée en
langue savante que l’on utilisait dans les chancelleries au 1952, l’association est issue d’un ensemble paroissial.
eXVII  siècle. Sans doute que le vannetais d’aujourd’hui est Ambassadeur zélé de sa ville et de sa région, cet orchestre
un pont vers les formes anciennes de la langue bretonne, breton porte, partout où il se déplace, le souffle épique
mais aussi vers le cornique et le gallois d’outre-Manche... d’une musique traditionnelle résolument moderne !
Le vannetais, la langue bretonne la plus originelle  ? Les compositions proposées par le bagad de Vannes
Peut-être bien  ! sont l’œuvre de sa commission musicale qui regroupe
Petit vocabulaire breton
w wAber, Aven  : estuaire. w wTrugarez  : merci –  Trugarez exprime une
politesse plus marquée que Mersi Bras, très w wAmann  : beurre.
courant mais plus direct.
w wAod  : côte.
w wDu  : noir.
w wArvor  : littoral. w wGwen  : blanc.
w wBrav  : beau, à noter qu’un v en final se w wAvel zo  : il y a du vent.
prononce o.
w wBrav eo an amzer  : il fait beau.
w wKer  : hameau, ville ou village.
w wN’eo ket brav an amzer  : non il ne fait pas beau.
w wKenavo  : au revoir.
w wOu ya, brav eo  : oui il fait beau.
w wTad  : père. w wItron  : madame.
w wDemat  : bonjour.
w wAotrou  : monsieur.
w wDevezh Mat  : bonne journée. w wYa  : oui.
w wMont a ra  ?  : ça va  ? w wNann   : non – Oui comme non ne s’emploient
w wTi  : maison. jamais seul.
© DjiggiBodgi.coma
a
i
i
DÉCOUVERTE
P TRimOinE ET TRDTOns 25
Yann Ber Kalloc’h
Yann Ber Kalloc’h (Groix 1888-Urvillers 1917), Jean-Pierre Hyacinthe Calloch en français, est un écrivain
breton de langue bretonne et plus particulièrement du vannetais. Son recueil posthume publié en 1925,
est un recueil de poèmes relativement mystiques qui le désigne comme l’un des auteurs majeurs de la
Bretagne. Parmi les plus célèbres, on notera l’autobiographique et émouvant Me ‘zo ganet e kreiz ar mor
(Je suis né au milieu de la mer), dans lequel il évoque les dures conditions de marin pêcheur, métier de son
père et le courage de sa mère. Il a collaboré à différents journaux régionalistes dont le Pays breton et est à
l’initiative d’une grande pétition en 1919 en faveur du breton. Yann Ber Kalloc’h est tombé pour la France
en 1917. Son nom figure au Panthéon aux côtés des 546 écrivains morts au champ d’honneur.
une dizaine de membres. Après avoir crevé l’écran et technique de souffle. La clarinette, la flûte traversière et
touché plus de 12,5 millions de téléspectateurs grâce à sa l’harmonica sont aussi très prisés par les musiciens
victoire dans l’émission la France à un incroyable talent, bretons. A noter aussi l’importance du chant qui est
typique du folklore breton.le Bagad de Vannes Melinerion a apporté une formidable
contribution à la diffusion et la promotion de la musique
bretonne en France et à l’étranger ! La danse bretonne est Sports et jeux traditionnels
une danse traditionnelle et régionale de Bretagne. Elle Les jeux traditionnels bretons permettaient de défier la
reste un symbole important de la culture bretonne. paroisse ou le village voisin en des joutes collectives ou
La danse se dit « dañs » en breton et cela se prononce eindividuelles. Si le début du XX  siècle voit leur
quasicomme le mot français. La danse est un moyen de disparition, en 1930, la fédération des Amis des Luttes
communication, de relation, de convivialité entre toutes et Sports athlétiques bretons (FALSAB) sonne leur retour.
les personnes et est considérée comme un sport. C’est
w w La lutte bretonne « Ar Gouren ». Cette lutte une région composée de plusieurs « pays » qui ont
de deux hommes en corps à corps est arrivée sur le chacun leur propre culture et n’ont pas de réel rapport
continent avec les immigrants qui venaient de l’île de avec les départements (Finistère, Côtes-d’Armor,
Ille-etBretagne. Aujourd’hui, elle est encore pratiquée en Vilaine, Morbihan) que nous connaissons aujourd’hui. Les
Cornwall, la Cornouaille britannique, et bien entendu, 2 principales variétés de danse bretonne sont la Gavotte
en Bretagne. Contrairement à la lutte greco-romaine, la et L’An Dro (ou En Dro) qui seraient les danses les plus
lutte bretonne se pratique toujours debout. Elle a pour anciennes de Bretagne Mais il existe aussi la danse Fisel,
but de déséquilibrer l’adversaire et de le faire tomber l’Hanter-dro, les Laridés et Ridés, la danse Plinn. La
en vol plané, les deux épaules devant toucher le sol.danse bretonne se faisait au son de la musique. Les
musiciens accompagnaient la danse de leurs instruments w w La boule bretonne. Elle occupe une place de choix
qui sont toujours les mêmes depuis des décennies. Il dans les jeux traditionnels bretons. Très populaire dans le
existe plusieurs instruments mais certains sont plus Morbihan, avec ou sans plomb, elle se pratique sur des
connus que d’autres. Parmi ceux-ci, on peut citer : Le terrains aussi variés que ses règles de jeux. Les joueurs
biniou-koz : c’est la cornemuse bretonne, sans doute se spécialisent : placeurs, poseurs, tireurs, et si les règles
l’instrument le plus représentatif. La bombarde qui fait ont tendance à s’uniformiser pour faciliter la tenue des
partie de la famille des hautbois avec une anche et de concours, des différences persistent néanmoins.
Sonneurs de biniou.
© Ursule – Fotolia LE MORBIHAN GOURMAND
Le Morbihan est réputé pour sa gastronomie riche en produits golfe à Plougoumelen et son dorénavant célèbre gin H2B, la
du terroir et de la mer. Impossible de passer à côté des fameux fameuse andouille de Guémené/ Scorff, la tapenade d’algues,
plateaux de fruits de mer ou des incontournables crêpes et les délicieuses niniches de Quiberon– qui font le bonheur des
galettes, fers de lance de toute la Bretagne. Mais le Morbihan petits comme des grands – les rillettes d’Ormeaux de Groix,
c’est aussi de nombreuses spécialités locales telles que les ou encore le gourmand kouign patatez, entre autres. Fêtes
pouce-pieds de Belle-Ile, les escargots de Groix, le savoureux gourmandes (festival du saumon à Pont-Scorff, fête de la
cidre Royal de Guillevic, le cidre de Saint-Armel nouvellement crêpe à Gourin, fête du Cidre à Quistinic ou encore celle
médaillé au concours de Paris 2017, le whisky le « Galaad » de l’andouille à Guémené-sur-Scorff...) et marchés du terroir
de la brasserie Lancelot à Roc-Saint-André, la distillerie du vous permettront de découvrir ces produits d’exception.
Spécialités locales
w w Le kouign patatez. Le kouign patatez « gâteau de w w Le far breton. Fer de lance de la Bretagne, le far
pommes de terre » est une spécialité de la région de breton est une sorte de flan jaune-blanc recouvert par
Vannes. Cette galette de purée de pomme de terre déli- une pellicule moelleuse marron foncée. Très nourrissant,
cieusement fondante, est faite à partir de farine de blé il est composé d’une base de farine et de sucre délayée
noir et de beurre. On peut la déguster avec une salade, d’œufs et de lait. On le peut le déguster nature ou enrichi
de beurre, et les variations sont nombreuses : aromatisé de la saucisse ou encore un poisson blanc. Ces dernières
de cannelle ou de vanille, avec des pruneaux, des raisins, décennies, une version « kouign-patate », dont la pâte
aux pommes, au chocolat...plus fluide est mouillée d’eau et de lait, est déposée à la
louche sur le galetier. Les crêperies se sont donc mises w w Le kouign amann. Est-il encore nécessaire de
à proposer ce produit agrémenté de fromage râpé, de présenter cet emblème de la gastronomie bretonne,
jambon, d’œuf… L’industrie agroalimentaire le propose subtil mélange de beurre et de sucre… Le kouign amann
également sous emballage. (de kouign « gâteau » et d’amann « beurre ») se compose
de pâte à pain feuilletée en minces lamelles plaquées w w La godaille. Rustique soupe des pêcheurs cousine
de couches beurrées et sucrées bien onctueuses. Et la de la cotriade, la godaille est une spécialité typique du
préparation de ce gâteau est tout un art ! Dosage des littoral méridional de la Bretagne, de Lorient à Nantes. La
ingrédients, pliage de la pâte, temps de pause et ses godaille est à l’origine le rebut ou les chutes de poissons,
aplatissements à la main, rien n’est laissé au hasard. Et crustacés et coquillages non présentables à la criée, que le
quand il est réussi, son goût délicieusement caramélisé patron pêcheur laissait à ses marins en sus de leur salaire.
marié à une texture craquante et fondante est inoubliable.La spécialité consiste à cuire dans un bouillon aromatisé
pommes de terre, oignons et « rebus » des trésors des mers.
Crêpes et galettes
w w La galette de blé noir ou galette de sarrasin.
Spécialité à part entière de la Bretagne avec la crêpe de
froment, ce disque fin de farine de blé noir, d’eau et de
sel, d’un diamètre de 30 à 40 centimètres, de couleur plus
ou moins grise, à la texture alvéolée, souple et humide,
est cuit sur une galettière (« tuile » pour les Gallos de
Haute-Bretagne, « billig » pour les Bretonnants de
BasseBretagne) chauffée et graissée entre chaque louche. A
l’aide d’un râteau de bois (« rouable » en Haute-Bretagne,
« rozell » en Basse-Bretagne) on étend la pâte que l’on
retourne avec une spatule. Agrémentée d’ingrédients aussi
divers que variés, elle est un repas à elle seule,
accompagnée bien sûr d’une petite bolée de cidre ou de lait ribot.
w w La crêpe bretonne. Il y a la galette et il y a la
crêpe, son inséparable. Elle se présente également sous
l’apparence d’un disque de pâte jaune clair de même
diamètre, très fin et alvéolé, cuit sur les deux faces. Pour la
confection de la base de la pâte, on mélange de la farine
de froment, du lait, des œufs entiers, du beurre fondu, du
sucre semoule et du sel. On peut également aromatisé
cette dernière de vanille, de cannelle, de fleur d’oranger,
de rhum ou encore de lambig (eau-de-vie de cidre).
Crêpes de sarrasin.
© FOOD-micro – FotoliaDÉCOUVERTE
LE mORbihan gOURmanD 27
Produits du terroir
Viandes, volailles et gibiers Poissons, fruits de mer et crustacés
w w L’agneau de Belle-Ile en Mer. L’agneau de
BelleCoquillagesIle-en-Mer est commercialisé sous le label local « agneau
du large ». Omniprésent sur l’île, même s’il ne bénéficie w w Les huîtres du Morbihan. L’huître de la rivière Etel
pas de polders recouverts aux marées, comme ceux des – pays de Lorient – qui pousse dans une vaste ria, fait le
prés salés de la baie du Mont-Saint-Michel, le climat bonheur de ceux qui les aiment légèrement doucereuses.
océanique de l’île chargé d’embruns, associé à l’herbe L’huître du golfe du Morbihan – Vannetais –, cette
et aux fleurs aromatiques ont des effets similaires sur authentique mer intérieure traversée en permanence
la qualité de sa chair. par des violents courants, est depuis toujours apprécié
Pour prétendre au label, créé en 1994, les agneaux se des gourmets. Jadis, on l’exportait à Marennes afin de les
doivent de naître à Belle-Ile, de passer un minimum de faire verdir, avant le développement des parcs ostréicoles
e60 jours au pré et de ne se nourrir que des produits de locaux pendant le dernier quart du XIX siècle. A partir
la ferme. Une petite partie de ces agneaux proviennent de ce moment là, ces huîtres, dites « armoricaines »,
d’une ancienne race vernaculaire, appelée « race de alimenteront les marchés locaux et nationaux.
Deux » ou « mouton de Deux », car très prolifique (2 à L’huître de Quiberon – Vannetais – qui évolue dans
3 agneaux par femelle). Cette population est issue du une eau qui doit sa typicité à sa richesse en algues
croisement d’une race indigène morbihannaise avec des et en plancton, offre un équilibre remarquable entre
e tonicité et subtilité.moutons flandrins au XVIII siècle.
L’huître Pernef – pays Vannetais – située aux confins
du Vannetais et du pays de Redon, offre un parfum et Charcuteries une texture proches de l’huître que l’on peut déguster
côté Tour du Parc.w w L’andouille de Guémené. A Guéméné-sur-Scorff,
l’andouille locale est une institution. La véritable andouille w w Les moules de Pénestin. Sur une large partie du
de Guéméné se différencie des autres par des « chaudins » littoral, on aperçoit à marée basse des pieux régulièrement
(des gros intestins) enroulés les uns sur les autres. 20 à espacés. Ce sont des bouchots à moules, mis en place dès
e25 de ces boyaux de porc de différents calibres sont la fin du XIX siècle et qui produisent des coquillages
nécessaires à la fabrication d’une seule andouille. Marinés réputés pour leur qualité due à la richesse des eaux pures
au préalable dans de la saumure, ces derniers sont enfilés et bien oxygénées de l’estuaire de la Vilaine. En Bretagne,
dans une baudruche de bœuf. Le produit est ensuite on déguste les moules se dégustent crues ou ouvertes
égoutté et fumé au bois de chêne ou de hêtre, entre sur le feu ; sinon, on les cuisine avec une sauce au curry
une semaine et six mois. L’ultime étape est sa lente ou au safran, une vinaigrette, à l’oseille, avec des petits
cuisson dans un bouillon parfumé au foin. Le dernier légumes et de la crème fraîche, du cidre... et bien sûr à la
dimanche d’août, on célèbre à Guémené la fête de marinière, la recette incontournable. La mytiliculture est le
l’Andouille sous l’égide de la Confrérie des Goustiers de plus important secteur économique primaire de Pénestin.
l’andouille de Guémené. w w La palourde. On compte trois espèces de ce
w w Le pâté breton ou pâté de campagne. Le pâté mollusque bivalve qui vit dans les fonds sableux et
breton n’est rien d’autre qu’une grosse terrine campa- vaseux. La volumineuse palourde rose présente à l’état
gnarde, rustique et bon marché, produit courant dans sauvage en Bretagne, surtout dans l’archipel des Glénans
où elle est pêchée de façon professionnelle à la drague. toute la Bretagne, faite à partir de viandes de porcs
(gorge et abats), oignons, fines herbes (thym, laurier, La palourde grise croisée d’Europe, espèce indigène, que
persil) et aromates (poivre, sel). Tout comme le gros pâté, l’on retrouve dans le golfe du Morbihan et la palourde
il est enveloppé dans une crépine et cuit longuement à grise croisée du Japon, longtemps élevée dans le golfe,
four très chaud. et qui se retrouve en particulier dans la rade de Brest.
Recette des moules marinières
w wIngrédients pour 4 à 6 personnes : 4 kg de moules, 2 beaux oignons, 25 cl de muscadet, persil,
beurre, sel et poivre.
w wPréparation : nettoyez les moules. Ne gardez que les moules crues intactes et bien fermées et jetez
celles qui sont cassées ou ouvertes. Emincez les oignons et hachez le persil plat. Dans un grand faitout,
faites fondre le beurre, y faire suer les oignons, puis ajoutez les moules et le persil. Salez légèrement et
poivrez. Pour finir, arrosez de vin blanc et laissez cuire a feu vif pendant 5 à 10 minutes en remuant jusqu’à
ce que les moules soient toutes ouvertes.LE mORbihan gOURmanD28
Crustacés Les poissons
w w La crevette bretonne. En Bretagne, on pratique la w w Le bar de ligne. En Bretagne, la pêche au bar de ligne,
pêche à la crevette depuis une éternité. On attrape deux ce poisson noble à la chair ferme et savoureuse, existe depuis
eespèces : la crevette rose et la crevette grise. La crevette le XVIII siècle. On pratique cette pêche de juin à janvier, à
se déguste froide, après une cuisson au court-bouillon, bord de petits bateaux qui utilisent la traîne ou la palangre.
accompagnée de pain et de beurre. On l’apprécie aussi Outre le bar de ligne pêché au large de la Cornouaille, celui
chaude, avec du cidre. du golfe du Morbihan est également très prisé.
w w La langoustine. Avec ses 2 800 kilomètres de côtes w w Le congre. Familier sur le littoral breton, ce poisson
et ses innombrables ports, la Bretagne s’impose comme anguilliforme mesure un mètre en moyenne et pèse
la principale zone de pêche à la langoustine fraîche. une dizaine de kilogrammes, même si certains peuvent
Exclusivement pêchée au chalut, au printemps et en été, atteindre 3 mètres de long et peser jusqu’à
65 kiloau moyen d’un filet traîné durant deux à trois heures à grammes. On le pêche toute l’année, à la palangre (une
une profondeur de 50 à 150 mètres. Elle est débarquée ligne équipée d’une centaine d’hameçons appâtés de
en masse à Lorient. Très appréciée pour sa chair fine, elle sardines, maquereaux, tacauds, vielles et autres
chinse déguste traditionnellement froide ou mi-tiède avec chards, frais et saignants) que les pêcheurs professionnels
une mayonnaise-maison. posent dans les zones rocheuses à la tombée de la nuit et
w w L’étrille. Ce petit crabe de 5 à 12 centimètres de large viennent relever au matin. En Bretagne, sa chair, toujours
à la carapace sombre, reconnaissables à ses deux fortes très appréciée, se prépare en ragoût et en daube avec
pinces et à ses yeux rouges, vit sous les pierres dans les des pommes de terre (daube de congre), bouillie avec
rochers. Malgré sa petite taille, sa chair savoureuse est des petits pois ou avec du cidre ou encore en soupe.
très convoitée des pêcheurs professionnels. A l’instar w w Le thon blanc germon. La pêche au thon occupe une
du tourteau et de l’araignée, l’étrille était une richesse place importante en Bretagne, essentiellement pour les
alimentaire durant des siècles pour les localités du littoral ports de Saint-Guénolé, Lorient et Concarneau, premier
breton et un appoint pour ses pêcheurs. port thonier d’Europe. Une grande partie de ce thon est
w w La langouste. Elle est la reine des crustacés en destiné aux conserveries locales (conserves de poisson)
Bretagne avec le homard. Sa couleur diffère selon son où il est préparé et conditionné « au naturel », « à l’huile
origine. Celle de Bretagne, la langouste rouge, vit sur d’olive » et « à l’huile d’arachide », « entier », « en filets »
les côtes européennes et se distingue par une épaisse ou « en miettes », même si on apprécie également de
carapace très rouge et de petites antennes. Rare et réputée le cuisiner frais. Sa pêche et sa transformation feront la
comme étant la meilleure grâce à sa chair blanche et fortune, notamment, de l’île de Groix.
ferme, elle est aussi la plus coûteuse. Très appréciée en
Bretagne depuis des siècles, la grosse « écrevisse de mer » Fromages, produits laitierscomme on l’appelait alors, se raréfie malgré des tentatives
d’élevage. Actuellement, la production totale de langouste
française est essentiellement bretonne. La meilleure Les produits laitiers
façon d’apprécier la langouste est de l’acheter vivante et
w w Le beurre breton demi-sel. Fleuron de la gastro-après, c’est une histoire de goût. Cuite au court-bouillon et
nomie bretonne depuis des siècles et des siècles, le consommée froide avec une mayonnaise maison, grillée et
beurre, que l’on consomme et cuisine bien-entendu nappée d’un beurre fondu, sans oublier le cari de langouste.
« demi-sel », est indissociable des mœurs et traditions w w Le homard breton. Il est le seigneur des mers de tout un peuple. Il peut être fermier, bio, de baratte bretonnes avec la langouste. Renommé pour la succulence ou encore artisanal ; vendu en plaquette, en motte ou de sa chair moelleuse et délicate et la l’extrême finesse de en rouleau ; issu d’une coopérative, d’une entreprise son goût, le homard breton se distingue par sa carapace privée ou d’un groupe industriel, pourvu qu’il soit salé...
d’une belle couleur bleu roi qui devient ocre lorsqu’on le (demi-sel, salé au gros sel, à la fleur de sel, aux algues...) plonge vivant dans un court-bouillon. On le pêche au Le beurre demi-sel contient toujours moins de 3 % de sel, casier de juin à septembre. qu’il vienne de Guérande, de Noirmoutier ou d’ailleurs.
w w Le pouce-pied de Belle-Ile. Ce crustacé atypique,
w w Le lait ribot. Le lait ribot (de la ribote, « baratte » appelé aussi « Bec-Rouge » en raison du liseret rouge qui
en breton) est un lait fermenté aigrelet qui appartient borde sa tête, est composé d’un pied noirâtre et d’une
à la culture culinaire de Bretagne autant que la galette coquille de cinq pièces articulées. Il croît en grappes,
de blé noir et la crêpe bretonne. Il apparaît sous la forme fixé aux rochers grâce à son pied qui lui permet de s’y
d’un liquide blanc cassé assez fluide, plus épais que le accrocher. Lorsque sa coquille s’ouvre, elle laisse voir
lait entier. Son goût rappelle celui d’un onctueux yaourt de petites pattes qui brassent l’eau pour baigner ses
nature à boire. A l’origine, le lait ribot était le petit-lait qui branchies. Près de deux années lui sont nécessaire pour
se sépare de la crème lors de son barattage pour obtenir atteindre une taille commercialisable (de 3 à
15 centile beurre. De nos jours, produit dans les laiteries, il s’agit mètres) et plus il est court et trapu, plus sa chair est
d’un lait maigre (1 à 3 % de matière grasse) fermenté charnue. Sa pêche n’est ouverte que huit jours par mois
artificiellement.et fermée en juillet et août. Après une courte immersion
dans un court-bouillon, le pouce-pied est sorti avant w w Le gros lait. Méconnu par rapport au lait ribot, le gros
ébullition pour être servi chaud, tiède ou froid, avec lait n’en demeure pas moins un merveilleux laitage pour
une mayonnaise ou en vinaigrette. ses connaisseurs. Il est une espèce de lait caillé, légèrement DÉCOUVERTE
LE mORbihan gOURmanD 29
La Tome de Rhuys
« La Tome de Rhuys » est douce et sucrée pour se rappeler la race bretonne « pie noir », petite et douce
vache issue de ce littoral sud breton si tempéré. Avec ses copines « la normande » et « la montbéliarde »,
elles produisent un lait riche en matière grasse et très onctueux. On peut assister à l’élaboration de cette
tome à la ferme fromagère de Suscinio, près de Sarzeau. Tous les jours à 17h30 : traite des vaches.
visqueux, à la cassure franche, avec sur le dessus une fine chou vert de type cabus, le chou blanc et le chou rouge.
couche de crème, au goût onctueux et rafraîchissant. Il La production a lieu de septembre à avril, les trois-quarts
provient à l’origine de la race bovine bretonne pie-noire. des choux pommés se récoltant en hiver. Le chou vert de
Milan, qui est le plus cultivé dans la région, est
reconnaissable à ses feuilles finement cloquées et couvertes Fromages
d’un réseau de nervures saillantes. Le chou vert de type
w w La trappe de Timadeuc (autres appellations : cabus est rond ou pointu, à feuilles lisses. Le chou blanc,
trappiste de Timadeuc, fromage de Timadeuc ou de de type cabus, est rond, à feuilles lisses et serrées, de
Thymadeuc). Paradoxe presque incompréhensible, la couleur vert blanc à blanc. Enfin, le chou rouge ressemble
Bretagne, pourtant première région laitière française au chou blanc, mais ses feuilles prennent une couleur
eavec plus de 20 000 producteurs, semble dénuée de toute rouge allant jusqu’au carmin. Au XIX siècle, la Bretagne
pratique fromagère. Ce produit artisanal monastique à comptait déjà plusieurs centres spécialisés dans cette
pâte pressée non cuite, adapté de celui de l’abbaye de production : Ploujean (Trégor/Trégor), Lorient, Douarnenez
Port-Salut, est donc l’un des trois seuls fromages que (Cornouaille), Saint-Brieuc (et son chou bacalan).
compte la Bretagne. Il se présente sous la forme d’un w w Le chou-fleur breton. Le chou-fleur n’est rien de
disque épais d’environ 5 centimètres, de 11 ou 20 centi- moins qu’un chou (chou-pommé) dont on mange les
mètres de diamètre. Sa croûte est légèrement granuleuse inflorescences, appelées fleurs ou florettes. Il existe
et présente une couleur jaune orangée ; sa pâte d’un plusieurs centaines de variétés de choux-fleurs aux blanc ivoire est douce avec de légers arômes de noisette. couleurs diverses : verts, violets et même oranges.
w w Le trappiste de Campénéac. Le trappiste de Peu calorique et contenant beaucoup de calcium, de
Campénéac offre également l’apparence d’un disque magnésium, de potassium ou encore des vitamines,
– d’environ 6 centimètres d’épaisseur – à la croûte ce légume est succulent cru, bien qu’on le prépare le
orangée et à la pâte moelleuse de couleur crème. Produit plus souvent en gratin, en purée, en potage... ou tout
dans l’Entre-deux-guerres par les sœurs de l’abbaye simplement en salade avec une vinaigrette. Bretagne
Joie-Notre-Dame, sa fabrication sera transférée en représente aujourd’hui 80 % de la production française,
même temps que l’abbaye et la fromagerie, en 1953, soit 300 000 tonnes annuelles.
à Campénéac. w w La pomme de terre primeur bretonne. Avec
l’artichaut camus de bretagne, le chou-pommé et le
Fruits et légumes chou-fleur, la pomme de terre primeur bretonne est
un produit phare de la « ceinture dorée », cette bande
w w L’artichaut camus de Bretagne. En Bretagne, on légumière qui ceinture la péninsule armoricaine de la
cultive surtout le camus de Br, le plus volumineux baie du Mont-Saint-Michel à la région nantaise. Le terme
des artichauts puisque deux ou trois têtes suffisent de « primeur » induit une pomme de terre récoltée avant
pour faire le kilogramme. Plus filandreux que les autres maturité, encore gorgée d’eau et de sucre et peu enclin à
variétés, le camus se consomme bouilli ou à la vapeur. la conservation. Sa chair est ferme et délicate, sa saveur
On trempe ses feuilles charnues dans une vinaigrette enrichie par les embruns marins. Plusieurs zones en
et l’on peut farcir ses fonds d’artichauts. L’artichaut en Bretagne sont spécialisées : la région brestoise et l’île de
général, et le camus en particulier, est peu calorique et Batz, le Trégor, la région paimpolaise, la région malouine
riche en fibres et en minéraux. La Bretagne assure les et, sur la côte sud, Belle-Ile, la région de Pont-l’Abbé
trois quarts de la production nationale. en Cornouaille. Jusqu’à 150 000 tonnes de pommes de
w w Le chou-pommé breton. Le chou pommé concerne terre primeur bretonne, selon les années, peuvent être
en Bretagne quatre variétés : le chou vert de Milan, le mises sur le marché.
La spiruline
Elaborée sur la presqu’île de Rhuys près de Sarzeau, venez découvrir les bienfaits de la première Spiruline
100 % eau de mer ! Considérée comme un super-aliment, grâce à son très fort taux en protéine (de 50 à
70 % pour 100 g), et de son fer parfaitement assimilable par l’homme, la spiruline permet également, grâce
également à la présence de vitamine B 12 de développer d’autres produits pour la cosmétique, la nutrition
ou pour l’élaboration de recettes sucrées ou salées par les chefs de cuisine à la pointe de l’innovation.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents