PARIS SENIORS 2018 (avec photos et avis des lecteurs)
300 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

PARIS SENIORS 2018 (avec photos et avis des lecteurs)

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
300 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

"Des idées de sorties culturelles ou bien-être ? Un restaurant, une guinguette, un salon de thé ? Mais aussi des bons plans pour passer du temps avec vos petits-enfants ? Voilà ce que renferme avant tout le guide Paris Seniors. Au fil des pages, de multiples activités que vous pourrez pratiquer à proximité de chez vous (randonnées, cours de cuisine ou d'informatique…) et des sorties en tout genre (musées, bals, brocantes…). Si vous êtes également à la recherche d'une association ou d'un club de sport, d'un magasin bio ou d'une info santé, cette nouvelle édition est faite pour vous. À la fin du guide, vous trouverez les bonnes adresses de service à domicile ainsi qu'un carnet pratique pour les démarches administratives et de nombreux numéros utiles. Un guide essentiel pour se sentir bien dans sa tête et dans son corps."

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 1
EAN13 9791033180029
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Table des matières
Paris Seniors
Sorties
Sorties
Loisirs
Loisirs
S'entretenir
S'entretenir
S'investir
S'investir
Zen attitude
Zen attitude
Bien chez soi
Bien chez soi
Santé et prévention
Santé et prévention
Carnet pratique
Carnet pratique
Galerie photos

Paris Seniors
Chacun cherche à vivre sa vie du mieux possible, y compris la dernière partie. Certes, l’âge a ses inconvénients dans le domaine de la santé et de l’état physique, mais on peut atténuer ceux-ci grâce aux progrès accomplis par la médecine, la science et la technique moderne. Et en ce qui concerne d’autres domaines tels que les loisirs, la culture, la vie citoyenne ou les obligations administratives, notre époque, là encore, apporte des facilités et des possibilités dont nos ancêtres n’eussent jamais osé rêver ! Vous aider à profiter de ces possibilités et facilités, voici l’ambition de ce Guide Paris Seniors 2018  du Petit Futé . Loin devant les autres villes de France, Paris offre une gamme inouïe de loisirs nous permettant d'acquérir une richesse intellectuelle et artistique dont nous n'avons pas eu le temps de profiter lorsque nous étions dans la vie active. Visiter les expositions, les musées, aller au théâtre, prendre des cours, suivre des stages, danser le tango ou la salsa, s'offrir un bon repas : on n'en finirait plus de dénombrer toutes les activités possibles pour nous, seniors, à Paris ! Et les activités collectives, comme la couture, les arts plastiques, la cuisine, l'informatique, le jardinage, l'écriture, l'œnologie ou encore la photographie, offrent d’excellentes occasions de faire des connaissances ! Côté physique, nous vous aiderons à adopter la « tonique attitude » : en effet, il faut le dire et le répéter, l'exercice physique a une énorme influence sur le moral (une bonne, bien sûr) ! Vous pouvez également aider les autres en vous investissant dans le bénévolat. À Paris, ce ne sont pas les ONG ou associations qui manquent et vous aurez sûrement l’opportunité de trouver celle qui correspondra à votre personnalité pour lui apporter votre bonne volonté. Au fil des pages de ce guide, vous découvrirez également l’apport en qualité de vie que procurent les produits bio, mais aussi de précieuses infos pratiques dans le domaine de la santé et de la prévention (notamment en ce qui concerne les soins spécifiques dédiés aux seniors, la retraite ainsi que le patrimoine et la fiscalité). Adieu les travailleurs, bienvenue aux seniors !
Sorties


© Paul Bradbury

Sorties


Ne plus être astreint à exercer une profession ne signifie pas que l’on doit rester chez soi à ne rien faire ! Le temps de la retraite peut être mis à profit de mille et une façons, surtout dans une ville comme Paris. Celle-ci offre des loisirs inépuisables, que l’on n’a pas toujours eu le temps d’explorer lorsqu’on était dans le carcan du métro-boulot-dodo. Chiner dans des magasins d’antiquités, visiter un musée ou se promener à travers la capitale, se cultiver lors de cours, conférences ou débats, aller danser, s’offrir un bon repas, assister à des spectacles au cours de l’un de ces innombrables événements qui animent Paris toute l’année, sans oublier les sorties à partager avec ses petits-enfants… Il y a de quoi faire ! En prenant connaissance des adresses et activités qui figurent dans ce chapitre, vous constaterez que l’accès à une bonne part d’entre elles n’est guère onéreux, voire gratuit.

Antiquités et brocantes
Pour enrichir sa collection, trouver des objets qui rappellent sa jeunesse, un beau meuble ancien à rénover, d’antiques vêtements ou bijoux, rien de tel que d’arpenter les rues des passages parisiens et des marchés aux puces, ou encore de se rendre chez les antiquaires ou une salle de vente. Et même si l’on n’a pas envie ou la possibilité d’acheter quelque chose, ce sont des buts de promenade agréables dans le cœur de la ville ou à sa périphérie.


Des chiffonniers aux « puciers »

L’histoire des Puces se confond avec celle des chiffonniers qui vivaient aux portes de Paris au pied des fortifications construites au XIX e siècle. Souvent appelés « pêcheurs de lune », ils profitaient de la nuit pour entreprendre leur chasse au trésor. Inspectant minutieusement les ordures, ils ne désespéraient pas d’y découvrir des objets de valeur. Ils vendaient ensuite leur butin sur les différents marchés. Souvent associés aux habitants de la Cour des miracles, ils furent chassés de la ville à la fin du XIX e siècle et s’installèrent par petits groupes près des portes de Montreuil, de Vanves, du Kremlin-Bicêtre et de Clignancourt. Certains « pêcheurs de lune » devinrent alors brocanteurs. Vers 1880, un chineur inconnu, regardant du haut des fortifications, se serait écrié à la vue des étalages de ferraille, des vieux meubles et des haillons : « Ma parole, mais c’est le marché aux puces ! » Bientôt, les « puciers » s’associèrent et constituèrent des marchés pérennes qui sont aujourd’hui dotés d’une réputation mondiale, notamment pour celui de Saint-Ouen.


Brocantes et vide-greniers

Des brocantes et vide-greniers sont très régulièrement organisés dans les rues de Paris. En général, ces événements se déroulent le week-end, le temps d’une ou deux journées. Au cours des vide-greniers, les chineurs expérimentés peuvent dénicher des perles rares au milieu d’objets hétéroclites que des particuliers déposent parfois à même le sol. Les autres y glaneront un livre, un jouet, un vase ou un vêtement souvent dans un état quasi neuf pour un prix modique.
Des sites Internet permettent de savoir où se tiennent brocantes et vide-greniers, à commencer par celui de la Mairie de Paris à la page : http://quefaire.paris.fr/brocantes
Autres sites :
http://vide-greniers.org
www.brocabrac.fr
www.brocorama.com


LE LOUVRE DES ANTIQUAIRES
2, place du Palais-Royal (1 er )
✆  01 42 97 27 27
www.louvre-antiquaires.com
sylvie72@wanadoo.fr
M° Palais Royal – Musée du Louvre
Ouvert du mardi au dimanche de 11h à 19h. Fermé le dimanche en juillet et en août.

Dans le très chic quartier du Palais Royal, à deux pas du Louvre, s’étale sur 10 000 m 2  la plus grande vitrine d’antiquités au cœur de Paris. Le cadre en est résolument moderne. Sur trois niveaux, 250 antiquaires présentent des objets d’une rare beauté. Les galeries sont réparties selon leurs spécialités. Examinez quelques-unes d’entre elles pour découvrir l’incroyable spectre embrassé par le Louvre des Antiquaires : Argenterie, Art populaire, Art sacré, Arts premiers, Arts d'Asie, Bijouterie-Joaillerie, Horlogerie, Objets de Collection, Tableaux anciens. Pour vous reposer entre deux boutiques, n’hésitez pas à passer au bar ou au restaurant. Leur ambiance apaisante vous guidera dans des rêves nourris par les trésors que vous venez de découvrir. Soignez tout de même votre tenue car l’endroit est chic. Quoi qu’il en soit, on ressort du Louvre des antiquaires ébloui par tant de beauté !


MARCHÉ AUX TIMBRES
Avenue Gabriel (8 e )
M° Champs-Élysées Clemenceau
Ouvert le jeudi, le samedi, le dimanche et les jours fériés de 9h à 19h.

Les philatélistes ne manqueront en aucune manière cette bourse de plein air qui se tient près du Rond-Point des Champs-Élysées depuis 1887. S’y pressent des collectionneurs et amateurs de tous âges, dotés de petits ou de gros budgets, alléchés par des stands de négociants professionnels ou des particuliers qui vendent et achètent timbres du monde entier, lettres, cartes postales ou télécartes.


DROUOT-RICHELIEU
9, rue Drouot (9 e )
✆  01 48 00 20 20
www.drouot.com
contactdrouot@drouot.com
M° Richelieu Drouot ou Le Peletier
Drouot-Richelieu : ouverture du lundi au vendredi de 11h à 18h et chaque 1 er samedi du mois et certains samedis et dimanches (nocturnes tous les jeudis jusqu'à 21h). Expositions publiques la veille de la vente de 11h à 18h et le jour même de 11h à 12h. Ventes généralement à partir de 14h. Drouot- Montmartre : ouverture à 8h30. Exposition les jours de vente de 8h30 à 9h. Ventes à partir de 9h.

Vous avez entendu parler des ventes aux enchères ? Vous en avez peut-être même vues dans des films, dans des documentaires à la télévision ? Le monde des enchères et des objets d’art vous a paru un monde à part, un peu et même très intimidant, fermé, réservé aux initiés ? Eh bien non, pas du tout : il n’y a rien à payer pour entrer à l’Hôtel Drouot, ce temple des enchères, la plus ancienne institution de ventes aux enchères publiques au monde, créée en 1852, rue Drouot, dans le 9 e arrondissement, dans le style Art déco et redessinée dans les années 1970. Rien ne vous empêche de choisir comme but de visite cet endroit magique, fréquenté par 5 000 visiteurs chaque jour et où 800 000 lots, tableaux, meubles et d'objets d'art, de toutes les époques et de toutes les valeurs, sont vendus chaque année via un réseau de 75 maisons de vente, pour un chiffre d’affaires de plusieurs centaines de millions d’euros. Rien à payer non plus pour entrer dans l’une des seize salles où une vente va avoir lieu. Vous ne payerez que si vous y participez en devenant vous-même acheteur, en vous accordant ce plaisir qui fait battre le cœur un peu plus vite : surenchérir pour arracher à votre voisin et concurrent cet objet particulier que vous avez repéré avant la vente et que vous convoitez ! L’estimation de l’objet est faite par un expert habilité dans une étude ou par Drouot-Estimations, les prix sont fixés en accord entre le vendeur et le commissaire-priseur. Pour enchérir, il suffit de lever la main : en général, le commissaire priseur donne les enchères, toujours proportionnelles à la mise à prix de départ. Un lot est vendu en moyenne en moins d’une minute, il faut donc être rapide ! Lorsque le marteau tombe, la vente est officielle. Mais il n’est pas obligatoire, cependant, d’aller jusqu’à l’achat d’un objet : vous pouvez simplement visiter Drouot, y compris en famille, car c’est un véritable « musée éphémère », riche de beautés et d’Histoire. Rien ne vous empêchera de flâner devant les vitrines d'exposition, consulter les catalogues de ventes, approcher les œuvres, les examiner, vous renseigner sur leur estimation et, peut-être, ensuite, en acquérir une, à condition de « consommer avec modération », en restant dans les limites d’un budget raisonnable que vous vous serez fixé à l’avance. En dehors de Drouot-Richelieu, au 9 rue Drouot, où ont lieu les ventes d'œuvres d'art et d’objets de collection, un autre lieu, Drouot-Montmartre, au 64 rue Doudeauville, dans le 18 e , est destiné aux ventes de mobilier et objets courants. Depuis 2009, un gros effort a été fait par Drouot pour se mettre à l’heure d’Internet en créant la plate-forme « Drouot Live » (www.drouotlive.com), permettant de participer à distance à des enchères publiques et DrouotOnLine (www.drouotonline.com) où tout se passe sur le Net. De même le magazine La Gazette Drouot , qui recense les ventes aux enchères en France et dans le monde et renseigne sur tout ce qui concerne Drouot, est accessible sur Internet sur www.gazette-drouot.com. En avril 2015, Drouot a ouvert dans ses murs, en partenariat avec Cremonini, le restaurant de prestige L'Adjugé, avec une carte créée par la chef Amandine Chaignot, des vins sélectionnés par le sommelier Jérôme Moreau et un design d’Erwan Boulloud qui fait de ce lieu à la fois de gastronomie et d’affaires une œuvre d’art contemporain qui vient s’ajouter à tous les objets d’art qui se vendent ici…


MARCHÉ DU LIVRE ANCIEN ET D'OCCASION
104, rue Brancion (15 e )
✆  01 42 50 80 25
www.gippe.org
gippe@wanadoo.fr
M° Porte de Vanves ou Convention
Ouvert le week-end de 9h à 18h.

Des dizaines de stands vous procurent des heures de chine ! Vous recherchez un ouvrage déclaré épuisé par son éditeur, ou provenant d’une maison d’édition elle-même plus qu’épuisée ? Vous aurez ici de réelles chances de le trouver. Des revues, des lithographies ou tout autre imprimé sont également proposés dans ce marché situé sous des halles en bordure du parc Georges Brassens.


LE VILLAGE SUISSE
78, avenue de Suffren
54, avenue de la Motte-Picquet (15 e )
✆  01 73 79 15 41
www.villagesuisse.com
info@villagesuisse.com
M° La Motte-Picquet ou Grenelle
Ouvert du jeudi au lundi et les jours fériés de 10h30 à 19h.

Bâti à l’emplacement de la grande roue de l’Exposition universelle de 1900, Le Village Suisse est aujourd’hui une véritable référence pour les amateurs d’art, chineurs du dimanche ou professionnels. Malgré son nom, ce village n’a rien d’helvétique, si ce n’est le souvenir du lieu où était situé le pavillon suisse lors de l’Exposition. Ce lieu regroupe plus de 150 boutiques indépendantes et spécialisées dans les objets d’art de tous styles et toutes époques : gravures, horlogerie, armes anciennes, porcelaine… Avec en prime des expositions temporaires thématiques et des manifestations culturelles telles que des spectacles équestres. Hormis ces puces de luxe, le visiteur peut s'offrir de jolies promenades dans les jardins suspendus et patios arborés. Très chic !

Marchés aux puces


MARCHÉ AUX PUCES DE LA PORTE DE VANVES
Avenue Marc-Sangnier
Avenue Georges-Lafenestre (14 e )
www.pucesdevanves.typepad.com
pucesdevanves@hotmail.fr
M° ou T3 Porte de Vanves
Ouvert le week-end de 7h à 14h. Le marché occupe deux avenues dans le 14 e arrondissement de Paris : l'avenue Marc-Sangnier et l'avenue Georges-Lafenestre.

Réunissant des marchands en tout genre, ce marché aux puces propose d'innombrables choses à acheter. Il y en pour tous les goûts : verrerie, gravures, jouets, tableaux, bijoux, livres, horloges, lampes, poupées, vêtements, appareils phonographiques... À la fois mieux organisé que celui de la porte de Montreuil et plus accessible que celui de Saint-Ouen, c'est un lieu apprécié des chineurs qui cherchent à faire d'excellentes affaires.


MARCHÉ AUX PUCES DE LA PORTE DE MONTREUIL
Avenue de la Porte-de-Montreuil – Rond-point de la Porte de Montreuil
Avenue du Professeur-André-Lemière (20 e )
M° Porte de Montreuil
Ouvert le week-end et le lundi de 7h à 19h30.

Depuis 1860, les puces de Montreuil sont le paradis des chineurs. Énorme bric-à-brac, on trouve de tout : bibelots, chaussures, vélos, BD… mais aussi (et surtout) des vêtements bourrés de charme. Juste à l’entrée du marché, près du rond-point de la porte de Montreuil se trouvent une vingtaine de marchands spécialisés dans les « fripes vintages ». Dentelles, fourrures mais aussi vestes en cuir sublimées par le temps ou accessoires des années 1960, les fashion addicts adorent l’endroit. L’ambiance varie selon les jours. Si vous n’aimez pas les bains de foule, évitez de vous promener aux puces pendant les week-ends. Les samedis et dimanches sont les jours où la fréquentation atteint des sommets. Pour le reste, tout est question de coups de cœur et de chance. On raconte que dans les années 1990, une personne a acheté un Van Gogh pour moins de 10 000 francs, il serait estimé aujourd’hui à plusieurs millions d’euros.
phiphi75 le 14/03/2012 on y trouve de tout plus ou moins en parfait état.Beaucoup de bazar tres pratique. Coté habits quelques vendeurs interressants .Le mauvais coté beaucoup de vendeurs à la sauvette et marché sauvage


LE MARCHÉ AUX PUCES DE SAINT-OUEN / PARIS
Autour de la rue des Rosiers
Saint-Ouen
✆  01 40 11 77 36
www.marcheauxpuces-saintouen.com
contact@marcheauxpuces-saintouen.com
M° Porte de Clignancourt ou Garibaldi
Les marchés sont ouverts le samedi de 9h à 18h, le dimanche de 10h à 18h et le lundi de 11h à 17h. Points d'accueil de l'office de tourisme : 7, impasse Simon (de 10h à 13h et de 14h à 17h30) et 30, avenue Gabriel-Péri (du lundi au jeudi de 10h30 à 13h et 14h à 18h, et le vendredi de 13h à 18h). Visite guidée : voir l'office de tourisme.

Sur sept hectares, plus de deux mille stands et boutiques abritent des trésors en tout genre. Vous trouverez là des amas hétéroclites d'objets exposés souvent à même le sol et des stands de vêtements et de livres, par exemple. Mais ce sont ses marchés d'antiquaires (Biron, Dauphine, Jules-Vallès, Paul-Bert, Serpette, Vernaison...) qui font le succès des Puces de Saint-Ouen à travers le monde entier. Ses multiples allées forment une sorte de labyrinthe dans lequel on a vite fait de s'égarer. Alors n'hésitez pas à télécharger un plan du marché sur le site Internet de l'office de tourisme de Saint-Ouen ou à le demander au point d'accueil de cet organisme qui se trouve sur place. Concernant l'accès à cet étonnant « centre commercial », sachez que l'aborder par la porte de Clignancourt reste le plus simple. À la sortie du métro, vous découvrez de premières échoppes puis, en avançant vers le pont du boulevard périphérique, vous pénétrez le cœur des Puces de Saint-Ouen.

Cours, conférences et débats
Vous avez soif de connaissances ? Vous souhaitez « retourner à l'école » afin de profiter au mieux de votre temps libre ? C’est tout à fait possible et cela sans aucune condition d’âge ou de diplôme. Art, histoire, littérature, philosophie, sciences… Autant de disciplines à découvrir au travers de cours ou de conférences, assis sur les bancs d’une université ou sur le siège d’un auditorium de musée ou encore dans une salle de théâtre. Et pour ceux qui hésitent encore, répétons qu’il n'est jamais trop tard pour apprendre !


Les cours municipaux d’adultes

Les nombreux cours municipaux d’adultes de la Ville de Paris vous forment dans plusieurs domaines : artisanat et métiers d’art, arts appliqués et communication, enseignement général, entreprise, informatique, langues étrangères, langue française, métiers du social, techniques industrielles... Débutant ou confirmé, vous pouvez les suivre toute l’année ou seulement durant quelques heures : vous trouverez le cours qui correspond à votre rythme. Les enseignements se déroulent dans des établissements situés dans différents arrondissements. Attention, ces cours sont victimes de leur succès et les places disponibles sont limitées : il faut donc ne pas tarder à se renseigner et s’inscrire. Ils coûtent de 20 € à 450 € selon la formule choisie.
Renseignements : ✆ 39 75 (coût d’un appel local depuis un poste fixe) – www.paris.fr/cma


UNIVERSITÉ PERMANENTE DE PARIS
29, rue de Rivoli (4 e )
✆  39 75
www.paris.fr

Sciences, histoire, communication, philosophie, économie politique, santé, paléontologie… autant de domaines à découvrir toute l’année grâce aux conférences de l’Université permanente de Paris dont les activités se déroulent dans plusieurs lieux de la capitale. L’accès à ces conférences est gratuit à condition de résider à Paris, d’être préretraité ou retraité, d’avoir au moins 55 ans ou encore d’être en situation de handicap. Pour en profiter, il faut vous inscrire auprès du service loisirs de la section du Centre d'action sociale de la Ville de Paris (CASVP) de votre arrondissement – voir les coordonnées dans la partie « Carnet pratique » de ce guide. Notez que des ateliers, des stages, des visites, des sorties culturelles et des randonnées sont également au programme, lequel est disponible dans les mairies, les sections d’arrondissement du Centre d’action sociale de la Ville de Paris, les CLIC Paris Émeraude, les Maisons des Associations et le salon d’accueil de l’Hôtel de Ville.


LE COLLÈGE DE FRANCE
11, place Marcellin-Berthelot (5 e )
✆  01 44 27 12 11  / 01 44 27 11 47
www.college-de-france.fr
message@college-de-france.fr
M° Maubert – Mutualité

La naissance en 1530 du Collège de France est due à François I er qui, sollicité par l'humaniste François Budé, décida de créer une nouvelle structure d'enseignement supérieur qui ne serait pas contrôlée par l'Université de Paris. C'est sous le règne d'Henri II que les bâtiments furent construits ; ils ont été plusieurs fois agrandis depuis. Des annexes se trouvent également au 52, rue du Cardinal-Lemoine et au 3, rue d'Ulm. Le principe du Collège de France est que les enseignants sont libres de délivrer des cours comme ils l'entendent. Cette école unique en son genre ne prépare à aucun diplôme. Autre particularité importante : tout le monde a le droit d'assister aux cours, dans la limite des places disponibles. Les chaires tenues par des professeurs et chercheurs couvrent des domaines très variés : mathématiques, physique, chimie, biologie, histoire, archéologie, linguistique, orientalisme, philosophie, sciences sociales...


LE COLLÈGE DES BERNARDINS
20, rue de Poissy (5 e )
✆  01 53 10 74 44
www.collegedesbernardins.fr
contact@collegedesbernardins.fr
M° Cardinal Lemoine ou Maubert Mutualité
Fermé de fin juillet à mi-août. Ouvert du lundi au samedi de 10h à 18h ; le dimanche et les jours fériés de 14h à 18h. Grande nef, ancienne sacristie, expositions : entrée libre. Visite guidée du site entier : 6 € (réduit : 3 €). Gratuit pour les moins de 12 ans. Restauration. Boutique. Animations. Concerts.

Inauguré et béni par le pape Benoît XVI en 2008, ce centre culturel catholique propose des expositions, des projections de film, des concerts, des rencontres et des cours de théologie. Datant du XIII e siècle, le bâtiment est un vaste navire de pierre médiéval construit pour former de jeunes moines venus de toute l'Europe. Après la Révolution française, il a successivement servi de prison, d'entrepôt, de caserne de pompiers et d'internat pour les élèves de l'École de Police. Entièrement rénové par Herbé Baptiste (architecte en chef des Monuments historiques) et Jean-Michel Wilmotte (architecte designer), ce rare vestige des bâtiments scolaires qui abondaient dans le vieux quartier Latin présente une superbe grande nef gothique dotée de colonnes et d'ogives en son rez-de-chaussée. Ses sous-sols et étages comprennent des salles de réunion et un auditorium. À gauche du parvis a été créé un petit jardin. Les tables rondes, conférences et colloques abordent des sujets très variés : religion, questions de société… Et cela avec des universitaires, théologiens, experts, personnes engagées sur le terrain… Ces événements sont tantôt gratuits, tantôt payants (se renseigner).


LES RENDEZ-VOUS DU MUSÉUM
Rue Cuvier (5 e )
✆  01 40 79 56 01  / 01 40 79 54 79
www.mnhn.fr
valhuber@mnhn.fr
Horaires variables. Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

Réunis sous le titre « Les Rendez-vous du Muséum », plusieurs cycles de conférences, rencontres et autres animations sont organisés toute l’année dans plusieurs sites du Muséum national d’Histoire naturelle. Ces rendez-vous sont liés aux activités de l’institution et à l’actualité de la recherche. Le lundi à 18h se tiennent des conférences scientifiques, des rencontres avec un auteur (à l’occasion de la parution d’un ouvrage), ainsi que des débats entre spécialistes de divers horizons sur des thèmes liés à une exposition en cours (dans l'auditorium de la grande galerie de l’Évolution). Des débats variés nommés « Bar des Sciences » sont également organisés plusieurs fois par an au café-restaurant La Baleine. Le dernier dimanche du mois, à 15h, des rencontres avec des professionnels vous permettent aussi de découvrir les métiers qui s’exercent au Muséum et au Jardin des Plantes (dans l'auditorium de la grande galerie de l’Évolution). Les samedis et dimanches à 15h sont également proposées des projections de films (dans l'auditorium de la grande galerie de l’Évolution). Vous avez en outre la possibilité d’assister à des cours publics pour amateurs éclairés le jeudi à 18h, lesquels sont donnés par un professeur du Muséum qui aborde un thème général, lié à l’histoire des sciences ou au travail d’un chercheur (au grand amphithéâtre du Muséum). Deux jeudis par mois, d'avril à octobre, à 14h, se déroulent en plein air les « Propos de Jardiniers », visites-conférences des jardiniers et botanistes du Jardin des Plantes (accueil à la table de démonstration de l’École de Botanique). Notez que le Musée de l'Homme a rouvert et que des conférences s'y tiennent à nouveau. À noter également : « Pousse-Pousse », nouveau rendez-vous cinéma un samedi par mois à 16h pour les tout-petits (à partir de 2 ans), propose, à travers des films d'animation inédits ou rares de tous les pays, de se plonger dans l'univers des animaux et de la nature. Des visites spécifiques sont enfin proposées aux visiteurs en situation de handicap (visiteurs déficients visuels ou visiteurs sourds), notamment sur les expositions temporaires ou les galeries permanentes (dates et inscription : info-accessibilite@mnhn.fr). L'animation est gratuite, l'entrée est gratuite pour le visiteur et un accompagnant, payante pour les autres. A noter, pour finir, que des visites naturalistes sont programmées toute l'année (dates et horaires variables) : Jardin écologique, flore sauvage du Jardin des Plantes, initiation à l'ornithologie, découverte de l'École de Botanique, Jardin alpin, ménagerie, et autres Petites histoires qui racontent l'Histoire (infos : valhuber@mnhn.fr). L'animation est gratuite, mais l'entrée dans le site peut être payante selon le lieu.


UNIVERSITÉ DE TOUS LES SAVOIRS
Université Paris-Descartes
45, rue des Saints-Pères (6 e )
✆  01 42 86 20 62  / 01 42 86 38 50
www.canal-u.tv/producteurs/universite_de_tous_les_savoirs
info@utls.fr
M° Saint-Germain-des-Prés ou Rue du Bac
Horaires variables. Entrée libre.

Créée le 22 mars 2001, l’Université de tous les savoirs est une association Loi 1901. Tout comme l’Université Inter-Âges, l’association ne prépare à aucun examen et ne délivre aucun diplôme, ce qui n’ôte rien à la qualité des savoirs enseignés. L’association a pour buts :
d’organiser annuellement plusieurs centaines de conférences ouvertes à tous présentant la recherche et le savoir actuels, données par les plus grands scientifiques, chercheurs et intellectuels venant faire part de leurs recherches les plus actuelles.
de diffuser les savoirs vers le grand public par les moyens techniques les plus actuels, ainsi toutes les conférences sont consultables en audio et vidéo sur le site www.utls.fr, ce qui le place parmi les plus importants sites des savoirs francophones.
d’apporter son soutien aux organismes, institutions, associations, communautés, entreprises ou personnes voulant organiser des conférences et diffuser des savoirs.
de contribuer à la diffusion de la recherche et du savoir francophones.


UNIVERSITÉ POPULAIRE DU QUAI BRANLY
Musée du Quai Branly
37, quai Branly (7 e )
✆  01 56 61 70 00
www.quaibranly.fr
conferences@quaibranly.fr
M° Alma-Marceau ou RER C Pont-de-l’Alma
Horaires variables. Accès libre dans la limite des places disponibles.

Le musée du Quai Branly expose des œuvres et objets d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et d'Amérique. En marge de ses collections permanentes et de ses expositions temporaires, il propose des débats et conférences dans son Théâtre Claude Lévi-Strauss. Cinq thèmes majeurs sont explorés : l’Enfance, Histoire mondiale de l’esclavage, Décalages : les autres et nous, les Grandes Révoltes, et Grands Témoins (rencontres avec des personnalités).


LES RENCONTRES DU FIGARO
Salle Gaveau
45-47, rue La Boétie (8 e )
✆  01 57 08 70 03
M° Miromesnil
Jours variables. Tarif : 20 € ; Sur réservation. Réservations par Internet (www.boutique.lefigaro.fr) ou par téléphone (✆ 01 49 53 05 07 ou 01 70 37 31 70).

Depuis novembre 2015, les Grandes Conférences du Figaro, le fameux quotidien national, sont devenues les Rencontres du Figaro et ont lieu désormais à la salle Gaveau. Alexis Brezet (directeur des rédactions) et Vincent Tremolet de Villers (directeur des pages Débats et Opinions & Figaro vox) interrogent un grand témoin pour éclairer l’actualité. Entre autres invités prévus : Natacha Polony, Alain Finkielkraut, Agnès Verdier-Molinié ou encore Fabrice Lucchini, chacun d'eux dissertant sur un thème politique, culturel, artistique, économique ou religieux. Les conférences sont suivies d’une séance de dédicaces.


LES RENCONTRES À LA CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE
51, rue de Bercy (12 e )
✆  01 71 19 33 33
www.cinematheque.fr
contact@cinematheque.fr
M° Bercy
Conférences le jeudi à 19h. 4 €. Forfait 6 places : 5 €. Tarif réduit : 3 €. Carte CinÉtudiant : 2,50 €. Libre Pass : accès libre. Autres événements : se renseigner.

La Cinémathèque française vous permet de voir des trésors du septième art en salle, parcourir des expositions ou encore assister à des rencontres avec des cinéastes, acteurs, producteurs, chefs opérateurs ou compositeurs de musiques de film. Ces rencontres prennent la forme de dialogues, de tables rondes ou de « Leçons de cinéma ». Vous pouvez aussi assister à des conférences organisées à l'occasion de rétrospectives et d'expositions temporaires. La Cinémathèque propose également des rencontres-dédicaces dans sa librairie.


AUDITORIUM DE LA CITÉ DE L’ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE
7, avenue Albert-de-Mun (16 e )
✆  01 58 51 52 00
www.citechaillot.fr/fr/auditorium
M° Iéna ou Trocadéro
Horaires et tarifs variables.

Ceux qui ont connu l’ancienne Cinémathèque française au Palais de Chaillot, avant son déménagement pour Bercy, retrouveront la salle où ils ont pu voir tant de grands classiques, désormais aménagée en auditorium faisant partie intégrante de la Cité de l'architecture et du patrimoine, où sont proposés des cours, des conférences, des débats et des projections de films. La programmation audiovisuelle présente des fictions et des documentaires dans lesquels la ville, l’architecture et le patrimoine sont représentés, interprétés ou imaginés. Les cours publics sur l'architecture et le patrimoine sont offerts aussi bien aux amateurs éclairés, qu'aux enseignants, étudiants ou simple curieux... Les conférences et débats accompagnent quant à elles les expositions des galeries d'actualité de la Cité.

Événements culturels
Toute l’année, Paris est le théâtre d’événements culturels en tout genre : concerts, spectacles de danse, festivals de cinéma, portes ouvertes, défilés et autres festivités en plein air... Bien souvent, ces événements permettent de s’offrir des promenades dans de beaux lieux du patrimoine ou bien dans des espaces verts. De plus, notez qu'un certain nombre d’entre eux sont gratuits.


Le culte de la musique !


Le culte de la musique ! - La Sainte-Chapelle
© ErickN – Fotolia

Beaucoup d’églises et temples de la capitale accueillent des concerts de musique classique, sacrée ou profane. On peut y écouter des formations professionnelles et amateurs. C’est souvent gratuit ou peu cher. Miraculeux, non ? Nous vous donnons ci-dessous quelques adresses de lieux de culte très actifs en ce domaine pour que vous puissiez vous faire une idée. Cela dit, rendez-vous dans celui qui se trouve être le plus proche de chez vous, même le plus modeste, pour y consulter les annonces de concert qui doivent y être affichées.
En outre, l’association La Toison d’Art organise le festival Musique en l'île de juin à septembre et Les Musicales de décembre dans des lieux comme l’église Saint-Louis-en-l’Île, ainsi que l’église Saint-Germain-des-Prés, Saint-Étienne-du-Mont ou Saint-Sulpice. Les répertoires sacrés sont particulièrement à l’honneur durant les concerts grâce à des formations françaises, anglo-saxonnes, russes, basques ou corses.
MUSIQUE EN L'ÎLE ✆ 01 44 62 00 55  - www.latoisondart.com
Enfin, il ne faut surtout pas oublier le festival de Saint-Denis, l’un des plus importants rendez-vous de la musique classique en France. Les grands orchestres et les meilleurs solistes et chanteurs s’y produisent en juin dans la basilique cathédrale gothique qui orne le centre de la ville de Saint-Denis (93).
FESTIVAL DE SAINT-DENIS ✆01 48 13 06 07  - www.festival-saint-denis.com


BASILIQUE SAINTE-CLOTILDE
23 bis, rue Las-Cases (7 e )
Paris
✆  01 44 18 62 63
www.sainte-clotilde.com
M° Solférino
Messes le lundi à 12h15 (basilique) et à 12h45 (missel du boulevard Jean-XXIII), le mardi à 8h (chapelle de Jésus Enfant) et 12h15 (basilique), le mercredi à 8h (chapelle de Jésus Enfant) et 12h15 (basilique), le jeudi à 12h15 et 19h (basilique). Le week-end : le samedi à 11h45 et 18h30 (basilique) et le dimanche à 11h (basilique) et 19h (chapelle de Jésus Enfant).

La paroisse Sainte-Clotilde a été fondé en 1857 par l'architecte François Gaud. Elle est la première église parisienne de style néo-gothique. La façade et ses deux flèches de 70 m de hauteur sont l’œuvre de Théodore Ballu. Le pape Léon XIII en fit une basilique en 1896. Cette église renferme un véritable trésor : l'orgue extraordinaire créé par maître Cavaillé-Coll, dont César Franck fut titulaire pendant plus de 31 ans, que l'on peut apprécier lors de concerts d'orgue (dates variables) et, bien sûr, lors des offices. Les services du dimanche ont lieu à 11h (dans la basilique) et à 19h (dans la chapelle de l'Enfant Jésus).


CATHÉDRALE AMÉRICAINE
23, avenue George-V (8 e )
Paris
✆  01 53 23 84 00
www.americancathedral.org
M° Pont de l'Alma

La cathédrale américaine de Paris a été fondé il y a plus de 125 ans et fut consacrée pour la première fois le jour de Thanksgiving 1886. Elle accueille depuis, dans le prestigieux quartier des Champs-Élysées, les croyants anglicans qui souhaitent pouvoir suivre le culte en anglais. L'église compte plus de 400 fidèles permanents, et lors de la haute saison, ce chiffre peut considérablement augmenter.


LES CONCERTS DE LA SAINTE-CHAPELLE
Palais de Justice de Paris
6, boulevard du Palais (1 er )
Paris
✆  01 53 40 60 80
www.sainte-chapelle.monuments-nationaux.fr
M° Cité ou Saint-Michel
Dates, horaires et tarifs des concerts variables.

Un concert classique dans la célèbre chapelle royale du roi Saint-Louis, la Sainte-Chapelle, située au cœur de Paris, sur l'île de la Cité, est une expérience inoubliable. Avec ses fameux vitraux multicolores, l'architecture gothique de la Sainte-Chapelle est un cadre magnifique pour savourer la beauté de la musique. Au programme plus d'une centaine de concerts chaque année comprenant les œuvres les plus célèbres du répertoire classique, interprétées par des artistes et ensembles de stature internationale. Achat des billets en ligne.
kalymimi le 31/08/2010 Un endroit magique, des vitraux d'une splendeur inimaginable, elle méritait vraiment que l'on s'intéresse à elle, merci de lui redonner son éclat, moi qui l'avait visitée dans la tristesse, elle retrouve toute sa splendeur, la conciergerie quand à elle nous permet d'imaginer ce que pouvait être ce lieu dans le passé, c'est un grand saut dans l'histoire
nichoukette le 31/08/2010 Très bel endroit même si je déplore le prix et les vendeurs de souvenirs en plein milieu au RDC ! L'étage est magnifique mais pas de chance, c'est en réfection et toute une partie est cachée, ce qui gâche le plaisir. Allez, je vous donne le tuyau pour ne pas faire la queue : soit vous achetez d'abord sur internet et vous profitez du coupe-file, soit vous allez d'abord à la conciergerie juste à côté où la queue est bien moins longue où vous achetez le billet groupé et ensuite vous doublez tout le monde à la Sainte Chapelle... Merci qui ?
lilasbleu le 03/02/2010 A l’origine, elle fut créée aux XIII siècles pour abriter les reliques de la Passion du Christ.Faites cette visite incontournable de préférence un jour bien ensoleillé car la chapelle est sobre. La lumière illuminera tout : des fresques d’apôtres en médaillon, sculptures, colonnes, vitraux et bien sûr peintures murales. Avancez vous vers le fond pour y voir la fameuse peinture de l’Annonciation, la plus vieille de Paris.A l’étage, se dresse les majestueux vitraux retraçant des passages de la Bible et toute la finesse de l’architecture gothique.Vous pouvez acheter un billet groupé à pour visiter la Conciergerie qui jouxte cette chapelle.A découvrir absolument.


ÉGLISE AMÉRICAINE DE PARIS
65, quai d'Orsay (7 e )
Paris
✆  01 40 62 05 00
www.acparis.org
RER Pont de l'Alma

Cette église est la première mission établie hors des États-Unis, en 1814. Le premier sanctuaire fut consacré en 1857 et cette communauté protestante a pris ses quartiers au quai d'Orsay en 1931. Un service quotidien a lieu à 9h. Le dimanche, une messe traditionnelle a lieu à 11h, avec la présence d'un soliste ou d'un chœur. Enfin, toujours le dimanche, une messe a lieu à 13h30. L'église protestante de Paris compte de nombreux fidèles et accueille beaucoup de monde les dimanches, surtout lors de la saison touristique.


ÉGLISE DE LA MADELEINE
Place de la Madeleine (8 e )
Paris
✆  01 44 51 69 00
www.eglise-lamadeleine.com
madln@orange.fr
M° Madeleine
Ouvert toute l'année. Tous les jours de 9h30 à 19h. Messe à 12h30 à l'église du lundi au vendredi et du mardi au vendredi à 18h30 à la chapelle de semaine. Messe anticipée le samedi à 18h et messe le dimanche à 9h30 (chants et orgue), à 11h (messe solennelle, ensemble vocal de la Madeleine) et à 18h. Gratuit. Visite guidée. Concerts.

Un site exceptionnel, un bâtiment majestueux ! L'église de la Madeleine domine le faubourg Saint-Honoré et les grands boulevards de tout son faste. Celle-ci présente une façade en forme de temple antique qui est en parfaite symétrie avec le palais Bourbon, lequel lui fait face de l'autre côté de la Seine via la rue Royale et la place de la Concorde. Commencée en 1763, sa construction a vu se succéder plusieurs architectes jusqu'à son inauguration en 1842. Entre temps, il fut question qu'elle soit transformée en Assemblée nationale, en temple de la Révolution ou en temple dédié à la Grande Armée de Napoléon I er , avant d'être définitivement consacrée au culte catholique. Ceinte de colonnes corinthiennes, l'église est riche en œuvres sculptées et peintes, dont une importante fresque de Jules Ziegler qui, ornant le chœur, raconte l'histoire du christianisme. Dû à Aristide Cavaillé-Coll, le grand orgue de la Madeleine est réputé, de même que l'acoustique de l'édifice. Notez que certaines messes sont mises en musique et que l'église accueille très fréquemment des concerts classiques. Si vous avez quelques minutes devant vous, prenez le temps d'admirer le fronton extérieur de l'église sculpté par Henri Lemaire. Juste en dessous, vous pourrez y lire l'inscription en latin : « D.O.M. SVB. INVOCAT S. MAR. MAGDALENÆ » qu'on pourrait traduire par : « Au dieu tout puissant et très grand, par l'invocation de Marie-Madeleine ». Cette citation incite alors à découvrir la sainte patronne de l'église sur le fronton, agenouillée à la droite du Christ. Vos yeux se porteront aussi sur les portes en bronze du monument, exceptionnelles par leurs dimensions. Elles sont en effet plus grandes encore que la porte de bronze de Saint-Pierre de Rome.
parsifal le 29/07/2010 Grande messe gregorienne tous les dimanches à 11 h et De nombreux concerts gratuits


ÉGLISE DES BILLETTES
24, rue des Archives (4 e )
Paris
✆  01 42 72 38 79
www.egliselutherienne-paris.com
eglisedesbillettes@orange.fr
Le culte est assuré tous les dimanches à 10h30 avec la Sainte Cène, sauf en l’absence d’un pasteur ordonné. Dates, horaires et tarifs des concerts et manifestations variables. Concerts (programmation) : 06 62 45 91 29.

L’église des Billettes, dotée d’un cloître, était un édifice catholique à l’origine. Le nom de « billettes » vient de l’habit primitif des frères hospitaliers de la Charité Notre-Dame qui était orné de figures héraldiques en forme de rectangle nommées billettes. A la Révolution, l'église et le couvent furent vendus à des particuliers puis rendus au culte par Napoléon en 1808, mais désormais affectés au Consistoire de l'Eglise luthérienne. L'aménagement intérieur de l'église date de l’Empire et du règne de Louis-Philippe, sauf l'autel, le lutrin et l’orgue qui sont de création contemporaine. De nombreux concerts de musique ancienne mais pas uniquement religieuse sont donnés dans l'église et le cloître sert de lieu d'exposition pour de jeunes artistes.


ÉGLISE SAINT-LOUIS-EN-L’ILE
19 bis, rue Saint-Louis-en-l’Ile (4 e )
Paris
✆  01 46 34 11 60
www.saintlouisenlile.catholique.fr
Ouvert du lundi au samedi de 9h30 à 13h et de 14h à 19h30 ; le dimanche de 9h30 à 13h et de 14h à 19h. Concerts de musique (religieuse ou non) à dates et horaires variables.

On sait que Saint Louis venait prier dans une église précédant celle-ci au même emplacement. Il y prit même la Croix avec ses chevaliers en 1269 pour partir délivrer Jérusalem. L’église actuelle fut inaugurée en 1679. Elle fut vendue comme bien national à la Révolution, puis rachetée, sa décoration actuelle à tonalité baroque datant du XIX e siècle. L’église offre au public une large accès à la musique religieuse : la Schola Saint-Louis, participant à la liturgie de la paroisse et proposant une audition en fin d’année est ouverte à toute personne désirant approfondir le chant grégorien. Divers concerts de musique spirituelle sont organisés et on peut entendre régulièrement les grandes orgues de la paroisse tenues par MM. Alard et Rigot.


L'ÉGLISE SAINT-GERMAIN-DES-PRÉS
3, place Saint-Germain-des-Prés (6 e )
Paris
✆  01 55 42 81 10
www.eglise-saintgermaindespres.fr
accueil@eglise-sgp.org
M° Saint-Germain-des-Prés
Ouvert tous les jours de 8h à 19h45. Horaires des messes : du lundi au samedi 12h15 et 19h, dimanche 9h, 11h, 17h et 19h.

Propriétaire d'un vaste domaine agricole, l'abbaye de Saint-Germain-des-Prés a connu une longue existence, du VI e siècle jusqu'à la Révolution française. N'en reste plus aujourd'hui que le palais abbatial (XVI e siècle ; rue de l'Abbaye) et l'église. L'origine de cette dernière remonte au XI e siècle. Elle a depuis été profondément remaniée à plusieurs reprises mais subsiste de cette époque son clocher, du moins la partie qui s'élève jusqu'au niveau de ses arcades, lesquelles datent du XII e siècle. L'intérieur de l'édifice mêle les styles roman et gothique. Notez que d'importants travaux de restauration de cette église ont été menés au XIX e siècle, en particulier par l'architecte Victor Baltard. L'église Saint-Germain-des-Prés accueille à dates variables des concerts de musique classique, religieuse ou profane gratuits ou payants. Les concerts payants se tiennent habituellement le jeudi ou le vendredi, et débutent à 20h30 sauf avis contraire. Les concerts à entrée libre (récital d'orgue par les organistes de Saint-Germain-des-Prés) ont lieu le dernier dimanche du mois en début d'après-midi.


Animations festives dans les rues de Paris

Le nouvel an chinois
Le 16 février 2018 sous le signe du Chien de Terre : il est célébré pendant plusieurs jours dans les quartiers où se trouvent des groupes importants de la diaspora chinoise, notamment dans le « Chinatown » du 13 e arrondissement.
Carnaval de Paris
Le Carnaval de Paris aura lieu le dimanche 11 février 2018 avec pour thème : Les Contes de Perrault et d'ailleurs et le Carnaval des Femmes le 11 mars 2018 avec toujours le même mot d’ordre : Les femmes en reines, les hommes en femmes… s’ils osent ! Organisé par l’association Droit à la culture, ce carnaval libre et gratuit réunit dans la rue un joyeux cortège de compagnies d’art de la rue, des batucadas, des fanfares, des groupes carnavalesques antillais ou tous autres artistes auxquels il est ouvert sans condition mais attention : sans rémunération également… Le parcours va de la place Gambetta (20 e ) à la place de la République (✆ 09 53 72 16 61 ou 06 26 67 76 39 - www.carnaval-paris.org).
Fête de la Musique
Lancée le 21 juin 1982 à l'initiative de Jack Lang et de Maurice Fleuret, cette fête désormais devenue un phénomène de société a lieu chaque 21 juin. Des concerts organisés de façon professionnelle et des performances d'amateurs ont lieu partout dans la ville en soirée (✆ 01 40 03 94 70 - www.fetedelamusique.culture.fr)
Marche des fiertés LGBT
Dimanche 24 juin 2018. Autrement appelée Gay Pride, cette marche des lesbiennes, gays, bi et trans réunit des centaines de milliers de personnes pour un défilé traversant tout Paris. S’il s’agit d’une marche militante – une revendication est mise en avant chaque année –, ce n’est pas vraiment une manif comme les autres. Slogans, tubes disco et rythmes techno se mêlent de façon très gaie – sans jeu de mot ! –, tout comme les publics homo et hétéro (✆ 01 72 70 39 22 - contact@inter-lgbt.org – www.marche.inter-lgbt.org).
Carnaval Tropical de Paris
Début juillet. Des groupes de tambourinaires, des chars, un public nombreux... D’année en année, cette parade initiée par des associations culturelles antillaises voilà une décennie prend de l’ampleur (✆ 06 60 40 73 12 ou 06 64 53 99 14 - fede.carnavaltropikal@yahoo.fr – www.carnavaltropicaldeparis.fr).
Festivités du 14 Juillet
Dès le 13 juillet au soir des bals populaires sont organisés dans tous les quartiers de Paris, notamment dans les casernes de pompiers. Le feu d’artifice musical donné le 14 juillet à la tombée de la nuit sur le Champ de Mars conclut traditionnellement les réjouissances liées à la célébration de la fête nationale. Prévoyez de venir bien à l’avance si vous voulez avoir une place assise sur le gazon afin de voir la tour Eiffel prendre de très vives couleurs !
Paris Plages
En juillet et août. Touristes et Parisiens se pressent en nombre sur la voie Georges-Pompidou qui, interdite à la circulation des voitures, est transformée en longue balade piétonne. Espaces de détente, activités en tout genre, rendez-vous musicaux, restaurant, buvette… : tel est le programme. En plus de la plage « historique » qui se trouve rive droite, sur les quais entre le Louvre et le pont de Sully, les rives du bassin de La Villette dans le 19 e arrondissement sont également mises à contribution (✆ 39 75 – coût d’un appel local depuis un poste fixe – www.paris.fr/parisplages).
Procession de Ganesh
Fin août-début septembre. Cette procession très colorée fait un grand tour à travers le quartier du 18 e arrondissement où se situe le temple Sri Manicka Vinayakar Alayam, son point de départ et d'arrivée. Danseurs, chanteurs, joueurs de flûte et de tambour, fidèles et curieux suivent un char haut d’environ 5 m où trône la statue de Ganesh décorée de guirlandes, de fleurs et de fruits. 17, rue Pajol (18 e ) (✆ 01 40 34 21 89 ou 01 42 09 50 45 - srimanicka@yahoo.fr – www.templeganesh.fr).
Techno Parade
Mi septembre. La rituelle Techno Parade fait défiler des dizaines de chars d’assaut soniques durant un après-midi à travers Paris. Cette parade étant dédiée, comme son nom l’indique, à la musique techno qui n’est guère inspirée de Mozart, mieux vaut ne pas avoir de problèmes aux tympans pour se rendre sur le parcours de ce carnaval retentissant ! (✆ 01 53 36 04 19 - info@technopol.net – www.technoparade.fr)


FESTIVAL D’AUTOMNE À PARIS
✆  01 53 45 17 00  / 01 53 45 17 17
www.festival-automne.com
info@festival-automne.com
Septembre-décembre. Horaires et tarifs variables.

Théâtre, danse, musique, cinéma, arts plastiques… : le festival d'Automne à Paris donne chaque année l’occasion de découvrir des dizaines d’œuvres de créateurs français et étrangers, pour la plupart inédites. Il y a donc beaucoup de découvertes à faire durant tout l’automne dans des lieux trop nombreux pour être cités tous, mais parmi lesquels on peut mentionner le centre Pompidou, le Centquatre, le théâtre de la Colline, le Jeu de Paume, l’Opéra national de Paris ou la Cité de la musique.


JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE
✆  01 40 15 38 00
www.journeesdupatrimoine.culture.fr
Mi-septembre. Horaires variables. Gratuit (certains établissements publics conservent un droit d’entrée payant).

De nombreux sites du patrimoine parisien et francilien (monuments, églises, théâtres, châteaux, mais aussi demeures privées, banques, tribunaux, préfectures, palais de justice, hôtels de ville, chambres de commerce, etc.) sont chaque année ouverts gratuitement au public le temps d’un week-end. C’est l’occasion de découvrir des lieux habituellement fermés au public, comme, par exemple, le palais de l'Élysée, siège de la Présidence de la République. Étudiez bien le programme pour établir votre planning, sachant que vous devrez sans doute patienter dans de longues files d’attente avant de pénétrer dans les sites les plus recherchés. Des animations originales accompagnent parfois les visites.


LA NUIT EUROPÉENNE DES MUSÉES
www.nuitdesmusees.culture.fr
nuitdesmusees@hexagramm.fr
M° Palais Royal – Musée du Louvre
Mi-mai. Gratuit. Informations chaque année via le site Internet.

Le public peut découvrir sous un angle inédit les collections et expositions des musées et centres culturels qui participent à cette opération internationale à Paris, mais aussi dans de nombreuses villes de France. Des animations inédites sont assurées par des musiciens, des comédiens ou des artistes dans un certain nombre de lieux : illuminations, visites insolites, performances, lectures, concerts, projections de films, rencontres... Les événements les plus tardifs se concluent à 1h du matin.


PARIS QUARTIER D’ÉTÉ
Dans plusieurs lieux de Paris
✆  01 44 94 98 00
www.quartierdete.com
paris@quartierdete.com
De mi-juillet à mi-août. Horaires et tarifs variables. Les concerts dans les parcs et jardins sont gratuits.

Pour les visiteurs de la capitale et les Parisiens qui n’ont pas la chance de partir en juillet ou août, la série de spectacles qu’organise chaque année Paris Quartier d’Été est une aubaine. Tout est de qualité. Au programme figurent des spectacles inédits de danse et de théâtre, du cirque, des projections de films, des concerts donnés dans plusieurs jardins publics…


PRINTEMPS DES POÈTES
✆  01 53 80 08 00
www.printempsdespoetes.com
avec@printempsdespoetes.com
En mars. Horaires et tarifs variables.

Le Printemps des Poètes est une manifestation qui incite tout à chacun à envoyer des poèmes à ses proches, à en lire, dans les gares ou dans la presse… De nombreux événements se déroulent dans plusieurs salles de spectacles et musées parisiens, ainsi que dans des espaces publics. Des visites contées pour les enfants sont également à l’affiche, de même que des rencontres avec des poètes dans les bibliothèques d’arrondissement.


TOUS À L’OPÉRA !
✆  01 42 56 49 70
www.tous-a-lopera.fr
En mai. Dates et horaires variables. Gratuit.

Cette opération portes ouvertes dure deux journées pendant lesquelles des salles d’opéra de la capitale (mais aussi de toute l'Europe ! 80 opéras dans 25 pays d’Europe) dévoilent leurs secrets : Opéra national de Paris (Garnier et Bastille), Opéra-comique, Théâtre des Champs-Élysées, Athénée-Théâtre Louis Jouvet… Au programme : des visites de coulisses, d’ateliers costumes et maquillages, des rencontres avec des professionnels, des répétitions publiques, des concerts gratuits ! Une occasion à ne pas manquer !


FESTIVAL JAZZ À SAINT-GERMAIN-DES-PRÉS PARIS
✆  09 75 86 74 13
www.festivaljazzsaintgermainparis.com
festival@espritjazz.com
18 ème édition du jeudi 24 mai au lundi 4 juin 2018. Horaires et tarifs variables selon les concerts. Kiosque du festival. Place Saint-Germain-des-Prés.

Le jazz et Saint-Germain-des-Prés, c’est une vieille histoire d’amour. Une équipe de passionnés la célèbre dans tout le quartier et même un peu au-delà. Cela se passe aussi bien en plein air qu’en salle ou dans des églises. On peut chaque année découvrir de nouveaux talents et, bien sûr, écouter des « pointures » de toutes tendances, pourvu qu’elles soient jazz, blues ou gospel. Des expositions, des projections de films, des débats, un bal et d’autres événements ponctuent cette manifestation qui restitue une partie de son passé à un quartier en pleine mutation.


FIAC
Grand Palais
Avenue Winston-Churchill (8 e )
✆  01 47 56 64 21
www.fiacparis.com
info@fiac.com
M° Champs-Élysées Clemenceau
Fin octobre. De 12h à 20h.

Près de deux cents galeries du monde entier sont représentées lors de cette très importante Foire internationale d’art contemporain (FIAC), laquelle entend proposer un panorama équilibré de l’art moderne, de l’art contemporain et de la création émergente aux professionnels comme au grand public. Elle est organisée sous la verrière du Grand Palais, ainsi que dans d’autres sites comme le Jardin des Tuileries, le Jardin des Plantes et différents espaces du Muséum national d’histoire naturelle.


SAISON MUSICALE PARISIENNE DU PALAIS ROYAL
Salle de l’ancien Conservatoire
2 bis, rue du Conservatoire (9 e )
✆  01 45 20 82 56
www.le-palaisroyal.com
contact@le-palaisroyal.com
M° Grands Boulevards

Attention : le Palais royal dont il est question ici n'a rien à voir ni avec le Palais-Royal, haut lieu de l'histoire de France, ni avec le théâtre du même nom. Il s'agit d'un ensemble musical, chœur et orchestre, de grande qualité, même s'il est encore relativement peu connu. Le nom de l'ensemble fait référence à la vie musicale des cours européennes des XVII e , XVIII e et XIX e siècles. L'orchestre explore les répertoires baroque, classique et romantique. Les musiciens utilisent des instruments différents selon l'époque de l'œuvre. Fondé en 2004 par le chef Jean-Philippe Sarcos (dirigeant depuis l'âge de 14 ans), le Palais royal est l'association d'un orchestre jouant sur instruments d'époque (Tami Troman, violon solo) et d'un chœur de chanteurs spécialisés dans la musique ancienne. Il faut noter que les concerts ont lieu dans la salle où l'ensemble est en résidence : la salle de l'ancien Conservatoire, à Paris, construite en 1811 spécifiquement pour le concert et non pour l'opéra, un lieu qui présente une acoustique remarquable et fut un lieu musical important au XIX e siècle, une salle tout en bois et en toile peinte, dotée d'un charme captivant qui nous transporte en des époques anciennes et nous fait rêver. En 2018, le Palais royal donnera dans cette salle les Fêtes Galantes (Musiques du Paris du Second Empire à la Belle Epoque) et des Airs et duos d’opéra et d’oratorio de Haendel et Mozart. Comme précédemment, le Palais royal donnera également ces concerts à travers toute la France…


FESTIVAL CLASSIQUE AU VERT
Bois de Vincennes
Parc Floral de Paris (12 e )
✆  01 45 43 77 58
www.classiqueauvert.paris.fr
vfranssen@sequenza-comprod.com
M° Château-de-Vincennes
Les samedis et dimanches du 2 ème week-end d’août à début septembre. Gratuit. Droits d’entrée du parc, à régler sur place : plein tarif 2,50 €, tarif réduit 1,50 €, gratuit pour les moins de 7 ans.

Une scène en plein air, des brises et des ramures rafraîchissantes : la Ville de Paris accueille au Parc Floral, chaque saison, de début juin à fin septembre, un « Été Musical au parc floral », composé de trois festivals : Paris Jazz Festival, Classique au Vert et Pestacles. Pour ce qui concerne Classique au Vert, vous pouvez écouter de la musique classique au milieu des fleurs, installé assis dans un fauteuil, debout, ou encore allongé sur l’herbe : c’est comme vous voulez, car tel est le principe de ce festival. Les concerts mettent en scène – sous auvent – des artistes de renom et des nouveaux talents. Le programme est éclectique, du Moyen Âge à nos jours.


PARIS JAZZ FESTIVAL
Bois de Vincennes
Parc Floral de Paris (12 e )
✆  01 48 76 83 01
www.parisjazzfestival.fr
info@ccprod.org
M° Château de Vincennes
Les week-ends de juin et juillet à 13h30, 15h, 16h, 18h et/ou 21h, selon les jours. Gratuité des concerts. Ouverture du parc de 9h30 à 20h. Droits d’entrée du parc hors concert tous les jours de mai à octobre : plein tarif 2,50 €, tarif réduit (de 7 à 25 ans) 1,50 €, gratuit pour les moins de 7 ans.

La Ville de Paris accueille au Parc Floral, chaque saison, de début juin à fin septembre, un « Été Musical au parc floral », composé de trois festivals : Paris Jazz Festival, Classique au Vert et Pestacles. De renommée internationale, le Paris Jazz Festival réunit un public très nombreux. Pour le prix d’entrée au parc, on a la possibilité d’assister à des concerts qui se déroulent sous un grand auvent. Il est particulièrement réjouissant d’écouter de la musique environné de fleurs et d’herbe. Attention, l’accès étant libre, il vaut mieux ne pas arriver trop tard pour être bien placé. Sont passés là : Wynton Marsalis, Thomas Dutronc, Stacey Kent, Ahmad Jamal, Didier Lockwood, Erik Truffaz, Richard Galliano, etc. On n'en finirait pas de les énumérer !


FESTIVAL CHOPIN À PARIS
Parc de Bagatelle – Bois de Boulogne (16 e )
✆  01 45 00 22 19
www.frederic-chopin.com
chopinparis@aol.com
M° ou RER Porte Maillot, puis bus 244 : entrée par la Grille d’Honneur, allée de Longchamp. M° Pont de Neuilly puis bus 43 : entrée par la Grille de Sèvres, route de Sèvres à Neuilly.
En juin et juillet. Dates et horaires variables. Tarifs : droit d’entrée au parc en journée 2,50 €, tarif réduit 1,50 €, exonération pour les festivaliers munis d'un billet ou d'une contremarque. Tarifs des concerts : de 17 à 34 €, et tarif réduit (Société Chopin, étudiants). "Piano à Portes ouvertes" : entrée libre. Concert d’inauguration 34 €. Concerts aux chandelles 27 €. Concert de clôture 27 €. Récitals du week-end 17 €. Tarifs réduits (Société Chopin, étudiants moins de 26 ans) : concert d’inauguration 27 €. Concerts aux chandelles 27 €. Concert de clôture 27 €. Récitals du week-end 17 €. Tarifs réduits (Société Chopin, étudiants moins de 26 ans) : concert d’inauguration 27 €, concerts aux chandelles et clôture 22 €, récitals du week-end 13 €.

En 2018 aura lieu le 35 e Festival Chopin à Paris. Chopin et Paris, ce fut plus qu’une liaison, on peut parler d'une relation longue et passionnée pour évoquer celle de la capitale et du compositeur polonais ; celui-ci est d’ailleurs enterré au Père-Lachaise. Afin de célébrer la mémoire du musicien romantique, ce festival invite chaque année dans le parc de Bagatelle d’excellents pianistes tels que Philippe Bianconi, François Chaplin, Cyprien Katsaris, Anne Queffélec, Jean-Marc Luisada… Cerise (allumée) sur la gâteau : certains concerts du soir sont éclairés aux chandelles !


CINÉMA EN PLEIN AIR
Prairie du Triangle – Parc de La Villette
211, avenue Jean-Jaurès (19 e )
✆  01 40 03 75 75
www.lavillette.com
contact@villette.com
M° Porte de Pantin
Juillet-août Du mercredi au dimanche à la nuit tombée. Gratuit. Transat : 7 €.

Un programme de projections des plus grands et plus passionnants classiques du cinéma (toujours en VO sous-titrée, pour les films étrangers) est proposé aussi bien aux amoureux du noir et blanc que du Cinémascope. Chaque année, les films sont choisis selon un thème. Notez que le vendredi, un court métrage ouvre la séance. Bon à savoir : un dispositif gratuit d’audio-description des films est à disposition des aveugles et malvoyants.


FESTIVAL JAZZ À LA VILLETTE
Dans différents lieux du parc de la Villette
211, avenue Jean-Jaurès (19 e )
✆  01 44 84 44 84
www.jazzalavillette.com
contact@cite-musique.fr
Première quinzaine de septembre. Entre 16h et 23h. Plein tarif : de 25 à 35 € par concert. Tarifs réduits et Formule festival (se renseigner).

Le jazz, mais aussi ses cousins que sont le blues, le funk, le hip hop, le rock et diverses musiques africaines modernes se mélangent harmonieusement au cours de cet important festival qui se déroule dans plusieurs espaces du parc de La Villette. On peut y écouter des nouveaux talents et des artistes de renom, dont certains se produisent rarement à Paris. Chaque année, l’affiche donne le tournis !


FESTIVAL JAZZ MUSETTE DES PUCES
Saint-Ouen
www.festivaldespuces.com
M° Porte de Clignancourt ou Garibaldi
Courant juin. Gratuit.

Le principe de ce festival est formidable. De nombreux musiciens de jazz musette et manouche jouent dans les rues et bars des Puces de Saint-Ouen durant un week-end. Ces artistes, auxquels se joignent des vedettes de la chanson, sont au contact direct du public, ce qui n’arrive pas fréquemment. Un grand concert conclut cette sympathique opération de séduction menée en direction du grand public. Elle est parrainée par Didier Lockwood, un musicien de renommée internationale dont le curriculum comporte, entre autres, Miles Davis, Billy Cobham, John Mac Laughlin ou encore Stéphane Grappelli – excusez du peu ! Le point de départ, ce fut les Rencontres manouches, en 2004 au Théâtre Café Picolo, avec Didier Lockwood bien sûr, mais aussi Thomas Dutronc, Aldo Frank et « Ninine » Garcia. La première édition du Festival Jazz Musette eut lieu en 2005 et connut un réel succès. Outre les musiciens manouches, le festival est ouvert à des "pointures" portant l’événement au-delà du genre et le faisant évoluer sans cesse. Citons entre autres : Thomas Dutronc, Christian Escoude, Richard Galliano, Biréli Lagrene, Olivia Ruiz ou Sanseverino...

Guinguettes, bals et dancings
Tango, valse, rock’n’roll, salsa… Des dancings et des guinguettes situés dans Paris et ses proches environs vous invitent à guincher l’après-midi ou en soirée. Parmi les adresses qui figurent ci-dessous, vous trouverez des établissements qui combinent plaisirs de la danse et de la table. De quoi passer d’excellents moments en bonne compagnie !


RÉTRO DANCING
23, rue du Faubourg-du-Temple (10 e )
✆  01 42 08 54 06
www.retrodancing.fr
M° République
Thé Dansant (Paso – Tango – Valse – Boléro – Chacha – Slow – Rock – Rumba – Biguine – Zouk – Madison – Merengue) : Mercredi – Jeudi – Vendredi de 14h à 20h. Entrée : 6 € (consommation sans alcool comprise) – entrée à 4 € à partir de 17h30 (boisson sans alcool comprise) sauf le week-end et jours fériés. Samedi de 14h à 20h. Entrée : 8 € (consommation sans alcool comprise). Dimanche et jours fériés de 14h à 20h. Entrée : 8 € (avec consommation sans alcool comprise). Salsa Cubaine Samedi de 20h à 3h du matin – 20h – 21h : cours de salsa débutant – 21h – 22h : cours de salsa intermédiaire – 22h – 03h : soirée salsa, bachata, kizomba. Entrée 14 € : cours + soirée + boisson alcoolisée. 12 € à partir de 22h : soirée + 1 boisson alcoolisée – Vestiaire : 1 €.

Voilà une discothèque faite pour les amoureux (de tous âges !) de la danse en couple. Dans cette ancienne salle de cinéma, à 100 m de la place de la République, vous pratiquerez le tango, la salsa, le boléro, la valse, le madison, le merengue, etc. L'établissement propose également à peu de frais des cours de tango argentin et de salsa cubaine. Et comme les soirées qui succèdent aux cours restent sur le même thème, vous serez préparés et échauffés pour être les rois et reines du dancefloor .
jardinier75 le 24/08/2012 allez au WC c est plus que dégueulasse les verres a moities laves et les sièges c est comme le reste la musique pas trop mal le pire des thés dansant


LE BALAJO
9, rue de Lappe (11 e )
✆  01 47 00 07 87
www.balajo.fr
balajo@balajo.fr
M° Bastille
Nombreux horaires et tarifs. Se renseigner.

Le Balajo est une des dernières salles où l'on peut guincher à la Bastoche, quartier renommé pour avoir été le berceau du musette, genre musical né de la rencontre entre Auvergnats et Italiens installés à Paris. On y pratique la danse d'agrément sous toutes ses formes à des tarifs abordables : thé dansant, soirées dansantes et cours de danse collectifs (salsa, rock et autres danses de salon.)


MISSION BRETONNE – TI AR VRETONED
22, rue Delambre (14 e )
✆  01 43 35 26 41
www.missionbretonne.org
contact@missionbretonne.org
M° Vavin ou Edgar-Quinet
Ouvert du lundi au vendredi de 18h à 23h ; le samedi de 10h30 à 13h30. Ouvert le week-end en fonction des manifestations qui y sont organisées : Festoù-deiz, concerts, stages, Contes et Mer Veillent, Kafe Istor, Evangile et Vie, Fest-noz Bihan. Adhésion annuelle : 37 € (20 € pour les moins de 26 ans).

La mission bretonne Ti ar Vretoned – « Maison des Bretons » – est une association à but non lucratif et à vocation sociale, culturelle et spirituelle. Elle a été fondée en 1947 par l’abbé Gautier afin de venir en aide aux Bretons arrivant à Paris. Installée dans les locaux actuels depuis 1977, elle organise de nombreuses activités dont des concerts et des bals. Ateliers en semaine : musique et danse. Activités du week-end : Les mots (Salon des écrivains bretons, Bibliothèque Kafe Istor, Contes et Mer Veillent), La musique (Festoù-deiz, concerts, les rencontres du Kan ar Bobl), Langue bretonne, Danse, Mémoire de la Bretagne, livres, cinéma, Évangile et Vie, Convivialité et esprit Mission). Tous les publics sont acceptés. Seule exigence : être discret quand on arrive ou part de ce lieu. Il faut en effet traverser une cour bordée de logements avant de l’atteindre… On a beau aimer faire la fête, on n’est pas obligé d’embêter le monde !


LA GUINGUETTE DE L’ÎLE DU MARTIN-PÊCHEUR
41, quai Victor-Hugo
Champigny-sur-Marne
✆  01 49 83 03 02
www.guinguette.fr
martin-pecheur@guinguette.fr
RER A Champigny
Horaires : variables au cours de l‘année, se renseigner. Tarifs : Menu du Pêcheur : 26 € (boissons non comprises). Repas dansant avec musicien(s) : 31€ (boissons non comprises). Menu Enfant : 12,60€. Label Tourisme & Handicap. Terrasse. Concerts.

La guinguette est située sur une île accessible par une passerelle et est dotée d’un terrain arboré où les enfants peuvent s’amuser (balançoires, jeux de chamboule-tout). La cuisine, traditionnelle, vous propose poissons, moules, viandes grillées, andouillette... Pour ce qui est de la musique à danser, vous trouverez de l'accordéon musette et de la chanson de variétés (musiciens solistes ou ensembles) et aussi de la salsa le dimanche soir (avec cours, mais pas de restauration).


CHEZ FIFI – BAR DE LA MARINE
Rue Maurice-Bertaux
Place Stalingrad
Neuilly-sur-Marne
✆  01 43 08 20 31  / 06 81 52 91 04
www.guinguettechezfifi.fr
chez.fifi2@hotmail.fr
Ouvert du lundi au vendredi en hiver (octobre au printemps) : de 8h à 20h. Le samedi : de 8h à 22h en fonction du temps et des diverses manifestations. Le dimanche : de 8h à 20h. Ouvert du lundi au vendredi en été : de 8h à 0h, week-end 8h à 0h. Fritures et moules à toutes heures. Plusieurs menus. Terrasse.

Située en bord de Marne, cette guinguette traditionnelle est dotée d’une terrasse ombragée. Un orchestre anime le lieu chaque week-end aux beaux jours au cours d'un thé dansant et d'un bal animé, avec accordéon. On y mange des moules-frites à toute heure et, selon les moments, d'autres plats comme : jambon d'York au porto, terrine de saumon frais aux épices, cuisse de canette au poivre vert, filet de daurade farcie...


LA GUINGUETTE AUVERGNATE
19, avenue de Choisy
Villeneuve-Saint-Georges
✆  01 43 89 04 64
www.guinguette-auvergnate.fr
contact@guinguette-auvergnate.fr
RER D Villeneuve Triage
Ouvert toute l'année. Jazz, mustte, country, folk les dimanches ou le soir jusqu’à 2 h du matin – 2 fois par mois : bal auvergnat animé par Guy Letur. Menu à 13,50 €. Menu à 22 €. Chèque Vacances. Label Tourisme & Handicap. Terrasse. Concerts.

Voici un lieu entièrement consacré aux plaisirs de la vie. La Guinguette Auvergnate propose en effet une carte copieusement fournie en plats de terroir du Massif central, avec une préférence pour les mets aveyronnais. Pour ce qui est de la danse (le dimanche ou en soirée), vous avez le choix entre bourrée, java, musette, jazz, folk ou country. La musique est servie par des orchestres. Belle vue sur la Seine depuis la salle de restaurant panoramique ou la terrasse. Possibilité de faire du ski nautique !

Humeur gourmande

Brasseries
Après un théâtre ou une sortie, un détour par une brasserie est souvent le bienvenu, pour déguster une cuisine généreuse au menu ou à la carte. Chaud devant ! Des plateaux chargés d’huîtres et de fruits de mer ou de belles pièces de bœuf vous attendent : rien ne vaut la tradition des grandes brasseries parisiennes. Voici quelques-unes des meilleures adresses de la capitale.


AU PIED DE COCHON
6, rue Coquillière (1 er )
✆  01 40 13 77 00
www.pieddecochon.com
reservationaupieddecochon@blanc.net
M° Les Halles
Ouvert tous les jours 24h/24. Réservation recommandée. Pied de cochon : 21,50 €. Carte : 49 € environ. Vin au verre. Menu déjeuner semaine et week-end : 19,90 €. American Express, Diners Club, Chèque Vacances, Chèque Restaurant. Accueil des groupes. Terrasse.

La brasserie parisienne dans toute sa splendeur. Ouverte depuis 1946, elle n’a jamais fermé ses portes et accueille à tour de bras, de jour comme de nuit, les affamés pour un moment de partage autour des grands classiques de brasserie comme le plateau d’huîtres ou de fruits de mer, la soupe à l’oignon et évidemment les incontournables pieds de cochon grillés à la béarnaise ou farcis périgourdine. La tentation de Saint-Antoine (une assiette 100% cochon avec queue, oreilles, museau, pieds de cochon), la côte de cochon ou le jarret de porc complètent parfaitement le tableau avant que le vacherin Au pied de cochon (glace à la vanille bourbon, sorbet framboise, meringue et chantilly) ne fasse son entrée.
pioute le 08/09/2009 C'est copieux et bon, mais vraiment gras ! Les desserts sont décongelés... Dommage ! Le service est convivial et le restaurant, ouvert toute la nuit, est très bien placé...


LE VAUDEVILLE
29, rue Vivienne (2 e )
✆  01 40 20 04 62
www.vaudevilleparis.com
reservationbrasserie@groupeflo.fr
M° Bourse
Ouverture dimanche et lundi 8h-23h, de mardi à samedi 8h-minuit. Vin au verre. Carte : moyenne 45 € – Menu Vaudeville Entrée + Plat ou Plat + Dessert : 25€ et Entrée + Plat + Dessert : 32€. Terrasse, service continu, ouvert le dimanche, fermeture tardive, parking offert (2h – voir conditions), vente à emporter de plateaux de fruits de mer.

Le Vaudeville est une brasserie à la déco vertigineuse et enivrante. Édifiée pendant les années 1920, elle est toujours aussi majestueuse presque un siècle plus tard. Dans ce lieu sublime, on se régale d’une cuisine de brasserie traditionnelle. Parmi les nombreuses propositions : huîtres, plateaux de fruits de mer, gros escargots de Bourgogne marinés au chablis, morue fraîche, purée de pommes de terre à l'huile aromatisée à la truffe, tête de veau sauce ravigote, escalopes de foie gras de canard poêlées, pommes et raisins aux épices douces, andouillette 5A et pommes frites...
devendeuvre le 07/07/2011 Très beau décor et ambiance garantie brasserie parisienne. J'y vais principalement pour les fruits de mer, huitres, et autres crudités ; excellentes. Mais les produits cuits sont souvent décevants, comme ceux du plateau royal, visiblement cuits au minimum de la veille et relativement secs. Alors vive l'ambiance et le cru ! ! !
orfeo le 02/07/2009 C'est pile en face de la Bourse.Ca fait je crois au moins 30 ans que ça existe et c'est toujours aussi pro dans l'accueil et dans l'assiette ; certes ça reste une brasserie, mais elle est beaucoup plus conviviale moins "usine" que d'autres grandes maisons parisiennes


BOFINGER
5-7, rue de la Bastille (4 e )
✆  01 42 72 87 82
www.bofingerparis.com
M° Bastille
Ouvert tous les jours de 12h à 15h et de 18h30 à minuit (jusqu'à 23h le dimanche). Menus de 33 € à 54 € (menu Prestige). Carte : 45 € environ. Menu enfant : 11,90 €. Vin au verre. Accueil des groupes. Vente à emporter.

Établie en 1864, cette authentique brasserie à la décoration Belle Époque – marqueterie Panzani, verrière de Néret et Royer, banquettes de cuir et cuivres – est l’un des grands classiques du quartier. Première grande brasserie alsacienne de la capitale, première à servir de la bière pression à ses clients, Bofinger, désormais propriété du groupe Flo, a su fidéliser une clientèle très parisienne. On y vient pour sa choucroute, garnie, paysanne, au confit de canard ou royale : il s'agit là incontestablement de la spécialité de cette maison. Mais il faut compter aussi avec les huîtres et les fruits de mer. Côté carte, chair de tourteau et avocat au citron vert ou foie de veau poêlé à la française, confit d’échalotes au riesling et purée au beurre demi-sel. En dessert, baba bouchon aux raisins blonds et sa crème fouettée à la vanille Bourbon, ou le traditionnel Paris-Brest.
esthernizien le 24/04/2009 Le Bofinger fait partie des institutions. Mais de celles qui ont vieilli. La cuisine est moyenne, et l'on peut attendre des heures son plat.
bertrand le 24/04/2009 Idéal pour un gigantesque plateau de fruits de mer dans une grande brasserie parisienne au décor très classique. Immuable.


LIPP
151, boulevard Saint-Germain (6 e )
✆  01 45 48 53 91
www.brasserielipp.fr
M° Saint-Germain-des-Prés
Ouvert tous les jours de 8h30 à 0h45. Carte : 50 € environ. Plat du jour selon les jours de 22 € à 29 €.

Si vous cherchez un petit bistrot pas cher, vous n’êtes pas vraiment à la bonne adresse. En effet ici « ce n’est pas donné » et pour cause : ce temple du parisianisme, classé par les Monuments historiques pour son décor 1900 – céramiques murales de Léon Fargues et plafonds peints par Charly Garrey –, accueille une clientèle constituée notamment d'écrivains, d'artistes et d'hommes politiques. On y sert des mets typiques des brasseries parisiennes. Le midi, chaque jour de la semaine a ses deux plats. Exemple le lundi, c'est pavé de bœuf au poivre ou haddock poché au beurre blanc. On trouve aussi du cassoulet, de l'osso buco de lotte avec tagliatelles au pistou, de la tête de veau ravigote, etc. La maison a aussi ses spécialités comme le cervelas rémoulade, les sardines millésimées (collections 2009, 2010 ou 2011) ou le pied de porc farci, grillé.


VAGENENDE
142, boulevard Saint-Germain (6 e )
✆  01 43 26 68 18
www.vagenende.com
M° Odéon ou Saint-Germain-des-Prés
Ouvert tous les jours de 12h à 24h. Menus de 26 € à 32 € (sauf jours fériés et fêtes exceptionnelles). Carte : 45 € environ. Vin au verre. American Express. Accueil des groupes. Terrasse.

Cette brasserie fondée en 1904 est une institution du quartier Saint-Germain. Une machine à remonter le temps où chacun appréciera le souci du détail et la délicatesse du service. Le décor est d’origine, classé à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques et brillamment restauré : miroirs biseautés qui se reflètent à l’infini, encadrés de boiseries travaillées dans un pur style “nouille”, fait de courbes et d’arabesques. La carte très variée propose néanmoins de découvrir chaque jour un plat du moment : onglet de veau aux échalotes, purée maison le lundi, aile de raie aux câpres riz basmati le mardi ou encore filet de dorade et piperade le vendredi. Mais chez Vagenende, la carte s'est adaptée aux nouveaux goûts des clients et sans partir dans des excès d'exotisme elle a été revisitée tout en conservant la traditionnelle soupe à l'oignon ou le foie gras de canard maison et sa brioche avec compotée de fruits secs. En entrée, le carpaccio d’espadon, lait de coco et citron vert est très apprécié. En plat, si l'andouillette AAAAA à la graine de moutarde, frites maison, la tête de veau sauce gribiche, pommes vapeur ou le tartare de bœuf d’Aubrac, frites et salade mêlée remportent toujours autant de succès, le cheeseburger à la viande d’Aubrac et cantal, frites est très demandé tout comme le thon mi-cuit mariné au citron vert, ratatouille. Côté dessert : baba au rhum, mi-cuit au chocolat, brioche façon pain perdu et son caramel laitier, dessert cognac Hennessy XO et chocolat, poire pochée aux épices, glace pistache... Une valeur sûre.
azqs le 28/07/2010 bel endroit, cuisine bonne et le serveur arnaud tres aimable et comique,a faire en couple ou entre amis
rheingold le 23/04/2009 La déco et l'ambiance valent la visite.Côté fourneaux, c'est une honnête cuisine de brasserie, en tous cas meilleure qu'au Procope voisin.


CHARTIER
7, rue du Faubourg-Montmartre (9 e )
✆  01 47 70 86 29
www.bouillon-chartier.com
restaurant@bouillon-chartier.com
M° Grands Boulevards
Ouvert tous les jours de 11h30 à 0h. Sans réservation. Carte : 18 € environ (entrées de 1,80 € à 6,80 €. Plats de 8,50 € à 13,50 €. Desserts de 2,20 € à 4 €). Vin au verre.

Le Bouillon Chartier, dans le quartier des grands boulevards, est non seulement un des rares bouillons encore en activité, mais aussi sans doute le seul à opérer sans discontinuer depuis sa création en 1896. Il n’a connu que quatre propriétaires différents et sa grande salle, dans le plus pur style Belle Époque, a été classée à l’inventaire des monuments historiques en 1989. Côté restauration, c’est une affaire de confiance : les meubles à tiroirs, sur le côté, étaient autrefois remplis des serviettes de tables des habitués… La cuisine se veut familiale, sans chichis et surtout à petits prix. Avocat sauce crevettes, céleri rémoulade, aile de raie beurre aux câpres, poulet rôti fermier frites, tripes à la mode de Caen, pommes frites ou haricots verts à l’anglaise, choucroute alsacienne ou quenelles de saumon sont au programme. Pour le dessert, laissez-vous tentez par un délice au chocolat, des pruneaux au vin ou une simple compote de pommes. Le service, assuré par des garçons de salle en rondin et tablier blanc, perpétue cette rapidité et cette efficacité si caractéristique des grandes brasseries parisiennes. La commande sera notée sur la nappe en papier, tout comme l’addition. On comprend la queue qui se forme invariablement à chaque service et dans laquelle on retrouve des voisins, des habitués et des touristes qui veulent tous manger au moins une fois dans leur vie chez ce doyen de la restauration parisienne.
jeanmichmuch le 30/10/2015 Ce restaurant du début du siècle dernier est vraiment à essayer, vous en aurez pour votre argent, avec une très belle et bonne carte à petits prix d'entrées plats et desserts "maison", une belle salle d'époque sous verrière et mobilier ancien, un service fait par des garçons efficaces et souriant, une commande notée sur votre nappe papier ainsi que votre addition finale, le typique d'un autre âge.La cuisine est simple mais de qualité et quantité, vous serez mêlés avec d'autres clients à table, excellente ambiance, vraiment un des bons coups de Paris.
user_790082 le 21/03/2015 Une brasserie typique Paris début 20 ème siècle qui fait son effet ! Côté cuisine, des plats traditionnels, populaires, bien exécutés, sans plus. Ici on vient surtout pour l'ambiance et le décor.Toutefois, manger au bouillon Chartier se mérite. En effet, il faut être courageux pour accepter de prendre part à la longue file de clients qui s'étire le long de la rue. Mieux vaut venir en couple qu'en famille car l'attente pour qu'une table de quatre personnes ou plus se libère est plus grande. Ensuite, il vaudra mieux s'amuser du côté "usine" des lieux, service ultra speed et pas question de trop s'attarder à table, à nouveau file d'attente pour se rendre aux toilettes ! Enfin voilà, ne boudons pas notre plaisir, suite à ce petit voyage dans le temps (Ah, la belle époque), le Bouillon Chartier est tout simplement victime de son succès.Ah, j'oubliais, le folklore final, le moment où le serveur note l'addition directement sur la nappe en papier. C'est amusant, d'autant plus que le total n'est vraiment, vraiment pas agressif.
valerieelliott le 12/04/2012 La beauté de la salle classée aux monuments historiques ne suffit pas à compenser le vacarme, la chaleur, les serveurs abrupts, les tables trop serrées, les frites congelées, l'andouillette fade, la choucroute amère et la crème anglaise industrielle. Malgré tout, les poireaux vinaigrette étaient très bons, et les escargots bien croquants. Je pense que pour une vingtaine d'euros chacun, on doit pouvoir trouver mieux à Paris !
ceratine7 le 31/07/2011 A l'occasion d'un city-trip à Paris avec ma fille, j'ai eu la malencontreuse idée de déjeuner chez Bouillon Chartier. Tout simplement HONTEUX ! Ayant commandé une tête de veau sauce grébiche (11€60), j'ai vu arriver, médusée, 3 morceaux de gras, cartilage et autre substance non identifiéé, encore RECOUVERTS DES POILS DE LA BÊTE, qui surnageaient dans une eau tiédasse peu ragoutante, accompagnés de 2 pommes vapeur. Pas complètement ignare dans le domaine culinaire, je sais que la tête de veau n'est pas en soi un plat de fine gastronomie, j'en ai déjà goûté à plusieurs reprises donc je ne m'attendais pas à une préparation fine destinée à éblouir autant mes yeux que mes papilles mais il y a des limites ! Les poils de veau, même à la fourchette ... non, merci ! Ce brouet était immangeable. Quand j'en ai fait la remarque au serveur – personnage hautain à la limite de l'impolitesse – il m'a été répondu que je n'avais pas choisi un plat "facile" et que de toute façon, "c'était toujours meilleur à la maison, pas vrai ? ? " .. ! ! ? ? ! ! Ma fille, moins téméraire dans ses choix culinaires, avait opté pour des côtes d'agneau grillées accompagnées de pommes frites avec un supplément haricots verts .. On dira pour rester sobre dans notre critique que les frites n'étaient pas mauvaises.Une déception énorme.Pour nous, Bouillon Chartier : A DECONSEILLER FORMELLEMENT


LA COUPOLE
102, boulevard du Montparnasse (14 e )
✆  01 43 20 14 20
www.lacoupole-paris.com
M° Vavin
Du lundi au vendredi de 8h à minuit. Samedi, dimanche et jours fériés de 8h à minuit, service continu de midi à minuit. Réservation recommandée. Menus de 25 € à 59 €. Carte : 50 € environ. Menu enfant : 11,90 €. Formule du midi : 25 €. American Express. Terrasse. Voiturier. Vente à emporter. Boutique.

Il faut venir au moins une fois dans sa vie dans cette illustre brasserie, ouverte en 1927, se poser et écouter le bruit ambiant, les cliquetis des couverts, et voir le ballet des serveurs qui portent à bout de bras des plateaux. C'est un temple de l'Art déco, orné de piliers et de pilastres peints. La salle de restaurant est classée à l'inventaire des Monuments historiques depuis 1988. Les lieux ont vu passer et voient encore passer des personnalités du monde de la politique, du show-biz, des arts et des lettres, etc. L'établissement est ouvert toute la journée. On s'installe à l'intérieur ou en terrasse pour un petit-déjeuner, un grignotage, un déjeuner, un brunch, un goûter, un apéritif au bar américain ou encore un dîner. La carte s'adapte à chaque moment et à chaque faim. En bonne place, un large choix d'huîtres et de fruits de mer. Les nostalgiques retrouvent les plats de la Belle Epoque comme une soupe à l’oignon, croûtons et emmental râpé, le fameux curry d’agneau à l’indienne servi depuis 1927 et un millefeuille à la vanille. Parmi les entrées d'aujourd'hui, une tarte fine au saumon fumé et haddock, crème fouettée au vinaigre de Banyuls, une poitrine de veau lentement cuisinée à la provençale, et pour finir une alliance chocolat, gingembre et thé Earl Grey. Au sous-sol le dancing est ouvert du jeudi au dimanche. Au programme : rétro-disco, latino, soul, années 1980 ou 1990, et le dimanche le thé dansant pour tous les amateurs de paso-doble, salsa, tango, rock, chachacha, rumba, fox-trot, etc.
rvtrompette le 20/10/2010 Très bon accueil dans un cadre original où sont venues plein de célébrités(Gainsbourg, Mitterrand...) , un service attentif et une cuisine raffinée en fonction des saisons
LaDubarry le 24/04/2009 Etablissement somme toute trés médiatisé. Est ce du au fait que le chef soit une femme ? Est ce du au génie de la cuisine ? A vous de voir et de décider...


WEPLER
14, place de Clichy (18 e )
✆  01 45 22 53 24
www.wepler.com
wepler@wepler.com
M° Place de Clichy
Ouvert tous les jours de 8h à 24h. Vin au verre. Menus Wepler : entrée/plat ou plat/dessert : 25,50 €. Entrée/plat/dessert : 32 €. Terrasse. Vente à emporter.

Brasserie de style et d’excellente réputation, le Wepler séduit par son côté rétro : garçons en tablier, fresques à l’égal de celles de la Coupole... La salle ne désemplit parfois que pour laisser le temps au personnel de dresser à nouveau les tables, toujours impeccables, sur lesquelles quelques instants plus tard, on déposera un beau plateau de fruits de mer, sa sauce béarnaise et ses frites maison ou un des desserts maison... La carte, comme dans toute grande brasserie qui se respecte, est assez large, et le banc de l’écailler, en extérieur, permet aussi d’emporter ses fruits de mer. Depuis 2015, un nouveau chef, le jeune et talentueux Yann Eymery, officie en cuisine, tout auréolé du prestige qu’il a acquis en étant admis au sein du Club des Toques Blanches, aux côtés de 13 chefs renommés. Mais le Wepler, que Michel Bessière, de Pruines en Aveyron, gère avec tact et professionnalisme, n’est pas seulement un lieu gastronomique, c’est aussi un lieu culturel fréquenté par l’intelligentsia parisienne. La maison Wepler s’est donné l’image d’un lieu chic et plus accessible qu’un Lipp, par exemple, proposant à la fois restaurant et café et faisant vente à emporter. Son emplacement sur une des plus grandes places parisiennes, au pied de la Butte Montmartre, est pour beaucoup dans son succès. Cerise sur l’huître, le Wepler organise un prix littéraire, le prix Wepler-Fondation La Poste, événement bien dans la tradition culturelle parisienne, Courageusement, ce prix récompense des livres qui ne sont pas forcément dans le « mainstream » de l’édition.
abeche le 20/11/2013 Huîtres toujours parfaites. Ce midi bonne ambiance du dimanche avec beaucoup de monde. La poêlée de cèpes était copieuse et savoureuse. Le pavé de thon en plat du jour était nickel. Et le service toujours aussi convivial, avec une petite dose d'humour qui passe très bien
saintsulpice le 20/11/2013 Une brasserie comme je les aime où l'on est toujours bien reçu. Un service très pro et aimable. Les plateaux de fruits de mer sont toujours formidables mais le reste de la carte tient très bien la route avec un petit coup de cœur pour la choucroute.
oscar_10 le 30/11/2010 Notre dernier passage était en avril 2010.L’on regrette les « bonnes têtes » de l’ancienne équipe. Le service et la qualité ne sont plus les mêmes, quand à la vielle et fameuse formule annuelle du « plateau d’huîtres », elle est révolue... Dommage.Toutefois, une atténuation pour le Wepler : il semblerait que la tendance de qualité des brasseries ancestrales soit hélas à la baisse de manière générale.
poupou75 le 14/09/2010 Bravo aux écaillers qui se "caillent" dehors pour préparer de super plateaux de fruits de mer.On peut aussi emporter des huîtres et se les faire ouvrir.

Brunchs


Brunchs - Brunch
© Lewkmiller – iStockphoto
Des piles de pancakes au sirop d’érable, du jus d’orange fraîchement pressé, des tranches de bacon grillé, des œufs sur le plat… Voici le genre de délices que l’on peut s’octroyer le dimanche lors d’un brunch, après le bonheur d’une grasse matinée. Mi-sucré mi-salé, entre le petit déjeuner et le repas traditionnel, copieux voire débordant, le brunch illustre le plaisir de débuter sa journée sans contrainte. Il fournit une excellente occasion de retrouver ses proches dans une atmosphère chaleureuse et détendue.


LE FUMOIR
6, rue de l'Amiral-Coligny (1 er )
✆  01 42 92 00 24
www.lefumoir.com
booking@lefumoir.fr
M° Louvre – Rivoli, Pont Neuf ou Châtelet
Ouvert tous les jours de 11h à 2h. Brunch le dimanche de 11h30 à 15h. Réservation recommandée. Menu déjeuner : entrée + plat ou plat + dessert : 24 € ou entrée + plat + dessert : 28 €. Le soir : entrée et plat ou plat et dessert : 35 € et entrée, plat et dessert : 39 €. Vin au verre. Brunch à 27 €. Terrasse.

Malgré sa longévité, Le Fumoir continue à être une adresse tendance pour ne pas dire branchée. La terrasse face au Louvre est évidemment un must . La presse mise à disposition est un plus que les clients apprécient au bar quand ils viennent se poser le matin ou entre deux rendez-vous. Enfin, la carte satisfait le plus grand nombre. Le chef Henrik Andersson réalise une cuisine inventive en fonction des saisons en ajoutant quelques notes scandinaves bien à lui. Tous les midis un poisson du jour est affiché ainsi que des plats végétariens. Mais que ce soit le midi ou le soir c'est un menu-carte. On peut se régaler en entrée d'un tartare de maquereau et huîtres, concombre et oseille. Ensuite l'échine de porc rôtie au four, kale, chanterelles et câpres est tendre et goûteuse. La fin est tout aussi plaisante avec une terrine au chocolat, sorbet cacao, miettes de crumble café et noisette.


LES ÉDITEURS
4, carrefour de l'Odéon (6 e )
✆  01 43 26 67 76
www.lesediteurs.fr
info@lesediteurs.fr
M° Odéon
Ouvert tous les jours de 8h à 1h. Restauration en service continu de 12h à 2h du matin. Brunch des Editeurs : 26 €. Menus restaurant : entrée + plat ou plat + dessert à 22,60 € ou entrée + plat + dessert à 27,80 €. Menu des Editeurs à 35,90 € avec un choix entre 3 entrées, 3 plats et 3 desserts. Vin au verre. Accueil des groupes.

Au carrefour de l’Odéon, on se demande si Les Éditeurs est un restau-bibliothèque ou une bibliothèque-restaurant ? En fait les maîtres des lieux affichent « café-restaurant » sur leur site : voilà qui tranche la question, mais seulement en apparence, car, en fait, c’est à la fois un café, un restaurant, un bar lounge , un salon de thé et effectivement une bibliothèque… Deux cents places sont réparties sur les deux étages où plus de cinq mille livres trônent sur l’ensemble des étagères : si cela ne suffit pas à jouir de ce lieu comme d’une bibliothèque, c’est qu’on n’aime pas les livres ! Dans un cadre élégant, vous pouvez donc, à toute heure, dévorer un roman en même temps qu’un plat ou lire la presse en savourant un cocktail. La cuisine riche et variée s'adresse aux petites ou grandes faims. Pour les petites faims des croque-monsieur ou croque-madame ou des clubs sandwichs. Pour les plus grosses faims, une soupe à l'oignon, un foie gras maison, un steak tartare charolais, du thon mi-cuit au sésame, légumes et nouilles sautés. Au dessert, on est ravi d’avoir choisi la minute de chocolat noir de Tanzanie et sa glace au lait d'amande. On repart de ce lieu nourri… de bonne cuisine et de bonne littérature !


LE QUAI
Port de Solférino (7 e )
✆  01 44 18 04 39
www.restaurantlequai.com/brunch.php
info@restaurantlequai.com
Tous les samedis, dimanches et jours fériés de 11h45 à 16h/17h, 1 er service à 11h45/12h, 2 ème service à 14h/14h15. Formule Brunch tout compris à 35 €/pers. et 18 €/enfant (moins de 12 ans). Infoline Brunch 06 58 41 70 91. Réservation fortement conseillée.

Le Quai propose une formule brunch qui comprend des boissons chaudes : café, chocolat, et différents thés et différents jus de fruits. Pour ceux qui aiment le sucré : minis viennoiseries chaudes (pains au chocolat, croissants, pains au raisin), petits pains ciabata ou baguette, pancakes maisons et toasts grillés, accompagnés de confitures, miel, Nutella et sirop d’érable, fruits, salades de fruits, céréales et muesli, fromage blanc et fromages sur plateau, des tartes ou gâteaux, mini financiers, madeleines et cakes et, régulièrement, des surprises du chef telle la mousse au chocolat noir, des mini panna cotta fruits rouge, caramel… Pour les tenants du salé : saumon fumé et/ou mariné, harengs fumés, œufs brouillés, mini saucisses, bacon, jambon, différentes charcuteries, crudités et salades et les fameux wok de poulet, de porc et de saumon, accompagnés de pommes de terre et nouilles chinoises sautées, riz ou légumes verts. Voilà qui est copieux, non ? Et de plus, comme l’indique le nom du restaurant, vous « bruncherez » au grand air puisque vous serez sur une terrasse flottante !


LA GARE
19, chaussée de la Muette (16 e )
✆  01 42 15 15 31
www.restaurantlagare.com
M° La Muette
Ouvert tous les jours. Brunch le dimanche. Carte : 50 € environ. Menu enfant : 15 €. Formule du midi : 24 € (et 28 €). Vin au verre. Brunch tous les dimanches de 12 à 15h. Prix : Adultes 39,50 € ; Enfants 17 €. American Express. Accueil des groupes. Jardin. Terrasse. Voiturier.

Créé en 1996 en lieu et place de l’ancienne gare de Passy-La Muette, cet immense restaurant avec ses trois salles et ses grandes terrasses vient de se relooker dans un style colonial avec un mobilier vintage. En haut, le Café de la Gare est devenu un jardin d'hiver joliment agrémenté de sièges en velours bleu marine et d'un bar en marbre. La terrasse juste à côté est transformée en espace de verdure. La verrière sous laquelle se tenaient les quais et les voies ferrées de la petite ceinture est toujours là, plus belle que jamais. Elle accueille le restaurant et ses 250 places. Ne ratez pas le train du brunch qui passe tous les dimanches et qui est servi sous forme de buffet à volonté, avec choix entre boissons chaudes et jus de fruits (le chocolat chaud est excellent !). Côté entrées, on vous propose une large sélection de charcuterie, saumon fumé, et différentes salades de saison. À volonté également : plusieurs plats principaux, dont les traditionnels œufs brouillés-saucisses. Enfin beau plateau de fromage puis de nombreux et délicieux desserts avec notamment une mousse au chocolat exquise.
naguga le 24/05/2016 Je conseille ce restaurant avant tout pour son cadre exceptionnel... une gare rénovée dans un style colonial. Composé de plusieurs salles et de divers univers, le lieu dispose de 250 couverts. La nourriture semi gastronomique est correcte, sans être exceptionnelle.
sibiu le 13/05/2010 Après une expérience satisfaisante, il y a quelques années, ce fut une déception cette fois ci. Un personnel tendu, des coquilles Saint Jacques trop cuites, un pain un peu sec, des dessert insipide et la bouteille d'eau a 7 euros. Dommage car le cadre reste sympa.
verofutee le 12/11/2009 Cadre superbe dans cette ancienne gare du 16 ème . Service impeccable et attentif.Cuisine dépaysante.A découvrir
ericoi le 24/04/2009 Le brunch est copieux, le cadre original et la clientèle agréable.


LA MÈRE LACHAISE
78, boulevard de Menilmontant
✆  01 47 97 61 60
M° Père-Lachaise
Service continu : de 12h à 23h (tous les jours). Brunch : 23 €. Terrasse.

Ce petit restaurant de quartier vous propose (le dimanche seulement) un brunch bien consistant qui ne s’adresse assurément pas aux appétits d’oiseaux ou aux amateurs de petites tartines beurrées : pour commencer, orange pressée et boisson chaude au choix, puis œufs brouillés, bacon, antipasti de légumes, toast de saumon fumé et frites maison et, pour terminer, fromage blanc et son coulis de fruits ou pain perdu et caramel au beurre salé ! Bigre ! Aller à la Mère Lachaise, c’est aussi l’occasion, ensuite, de faire une promenade dans les allées du cimetière du Père-Lachaise, où vous pouvez admirer les tombes d’illustres personnages.

Restaurants de rêve
S’offrir un grand restaurant est une expérience inoubliable. Paris ne manque pas de tables gastronomiques cotées où l’on savoure des mets raffinés et parfois audacieux dans un cadre recherché, que ce dernier soit classique ou contemporain.


LE CARRÉ DES FEUILLANTS
14, rue de Castiglione (1 er )
✆  01 42 86 82 82
www.carredesfeuillants.fr
carredesfeuillants@orange.fr
M° Concorde, Opéra ou Tuileries
Fermé en août. Ouvert du lundi au vendredi de 12h30 à 14h ; du lundi au samedi de 19h30 à 22h. Réservation impérative. Menus de 159 € à 198 €. Carte : 200 € environ. Formule du midi : 68 €. Chèques non acceptés. Accueil des groupes. Voiturier.

S'offrir un double étoilé Michelin au déjeuner, c'est possible sans faire tilter la carte bleue ? Oui et un grand oui et c'est chez Alain Dutournier que cela se passe. 60 €, une aubaine pour une cuisine d'un tel niveau et pour un emplacement aussi prestigieux. Avouez que cela serait dommage de passer à côté de ce bien nommé menu Tentation. Au choix, après la mise en bouche : une fricassée de ris de veau et morilles crémeuses, à moins que vous ne préfériez des crevettes servies tièdes en crème de tête, chutney de melon en gaspacho safrané. À suivre, un pavé de thon cuit rosé, artichauts poivrades, fenouil étuvé ou agneau de lait rôti sur l’os, gratin de légumes d’été selon la carte du moment. Et pour conclure ce festival, sablé aux abricots et crème glacée amande. Le tout précédant la série de petits fours et mignardises qui attendent le café pour être dégustés. À la carte et le soir, tout autres prix et tout autres émotions avec des produits préparés à la perfection.
jackbauer le 04/01/2011 Exceptionnel au déjeuner ! L'entrée, somptueuse sans être monumentale, invite à la concentration préalable au plaisir du gouter... On peut y aller pour jouer : avec ses papilles, avec le rôle que l'on s'inventera le temps d'un déjeuner, en croisant les tailleurs Channel et les cravatés dont le lieu est la cantine. Plaisir des assiettes, des échanges avec les serveuses et serveurs. Une halte à budgeter lorque l'on passe quelques jours en goguette à la capitale.
morille le 20/01/2010 Une table de luxe certes mais pas du tout guindée ; elle sait mettre à l'aise tous les clients, y compris ceux qui n'ont pas l'habitude de fréquenter ce genre d'endroits.Des plats d'exception et très copieux.


LE GRAND VÉFOUR
17, rue de Beaujolais (1 er )
✆  01 42 96 56 27
www.grand-vefour.com
M° Palais Royal
Fermé en août. Ouvert du lundi au vendredi de 12h à 14h30 et de 19h à 22h30. Fermé du 30 juillet au 22 août inclus. Réservation recommandée. Menu unique à 315 € (menu Plaisir). Carte : 350 € environ. Formule du midi : 115 €. Vin au verre. American Express, Diners Club. Accueil des groupes. Voiturier.

Situé dans les superbes jardins du Palais Royal, ce grand restaurant parisien prestigieux continue d’écrire son histoire au quotidien, sous la direction de son chef et propriétaire, Guy Martin, distingué par les plus prestigieuses distinctions, dont celles du Petit Futé bien évidemment ! Alors soyons clairs, on est ici dans un établissement que l'on n'a pas forcément l'habitude de vous proposer, en raison du coût très prohibitif du repas. Mais la magie du lieu vaut bien d'en parler. On y vient pour le plaisir de s’attabler dans un lieu de mémoire, classé aux Monuments historiques. En leurs temps, Bonaparte, Balzac, Victor Hugo, Malraux ou Colette, avaient ici leurs habitudes. La salle de style Directoire, avec ses boiseries sculptées de guirlandes style Louis XVI, ses beaux miroirs, ses dorures, ses fresques et ses lustres d’époque, est des plus accueillantes. Le chef a ses classiques comme les ravioles de foie gras, crème foisonnée truffée ou le pigeon Prince Rainier III et les autres : des langoustines rôties, fenouil en fine purée et cru, jus vert ; une poitrine et cuisse de poularde de Bresse, polenta au basilic, olives et tomates confites et pour finir une tranche de mangue sur un sablé à la noix de coco, passion, sorbet façon piña colada. Les saveurs éclatent en bouche, les mariages sont harmonieux. Le midi ou le soir, au menu ou à la carte, les prix s'envolent et les émotions avec, grâce à une cuisine traditionnelle, impeccable exécution de la haute gastronomie à la française.
Benjain le 13/08/2016 Un rêve , nous l'avons fait ! Et quel plaisir ! Tout était parfait pour ce déjeuner. Je conseille à tous de se laisser tenter . Bravo
charlesbaudr le 02/03/2010 Bon restaurant. Oui un peu cher. Mais, l'accueil, le décor, les plats sont excellents.
LaDubarry le 24/04/2009 Excellente table pour une dînette le midi... Seul regret, celui qu'on soit un peu à l'étroit selon les tables. Néanmoins la carte mérite toute notre attention et un grand bravo à ce ténor de la gastronomie française.


HÉLÈNE DARROZE
4, rue d’Assas (6 e )
✆  01 42 22 00 11
www.helenedarroze.com
reservation@helenedarroze.com
M° Sèvres-Babylone
Ouvert de 12h30 à 14h et de 19h30 à 22h. Ouvert du mardi au samedi. Service de voiturier (toute l'année excepté du 18 juillet au 2 septembre). Menus de 98 € à 185 €. Formule du midi : 58 €. Menus du midi au Salon d'Hélène de 28 € à 49 €. Accueil des groupes. Voiturier.

Une cuisine de femme dans un espace conçu comme une maison aux ambiances bien différenciées avec son salon, son boudoir et sa salle à manger. Les prix sont eux aussi différenciés. Le Salon d'Hélène c'est plutôt style décontracté avec musique lounge , lumière tamisée et dégustation de bouchées ou de tapas. La Table du sommelier c'est déjà un peu plus cher avec un menu autour de 7 produits de saison déclinés en 7 plats « dégustation » salés ou sucrés, créés à partir des notes de dégustation des vins sélectionnés auprès des sommeliers de la Grande Épicerie. Enfin la Salle à manger c'est restaurant gastronomique étoilé. Le Sud-Ouest est bien évidemment très présent dans la cuisine de la chef landaise mais d'autres belles régions de l'Ouest de la France aussi, et tous les produits sont ici d’une extrême qualité. Nous avons ainsi pu déguster une huître préparée tartare, gelée de caviar Kristal, velouté de haricot-maïs, une belle illustration des Charentes. Pour une évasion périgourdine, la truffe était à l'honneur dans une tartelette au piment d'espelette. La Bretagne était aussi au rendez-vous avec un bon homard poché aux épices Tandoori, purée de carottes aux agrumes, mais tant d'autres merveilles gastronomiques françaises ont défilé sous nos yeux et sur nos papilles...
Tout ce qui est servi ici est à la hauteur des attentes et les plats qui sont faits avec ses produits sont d'une simplicité rayonnante. Un régal pour nos palais avec ces saveurs authentiques. Des prestations en privatisations sont possibles.


LE JULES VERNE
Champ-de-Mars – Tour Eiffel (7 e )
✆  01 45 55 61 44
www.lejulesverne-paris.com
reservation.jv@lejulesverne-paris.com
M° Bir-Hakeim
Ouvert tous les jours de 12h à 13h30 et de 19h à 21h30. Réservation recommandée. Menus de 190 € (5 plats) à 230 € (6 plats). 5 vins : 95 €, 6 vins : 120 €. Menu déjeuner (3 plats) : 105 €. American Express. Accueil des groupes. Voiturier.

Le Jules Verne, piloté depuis 2007 par Alain Ducasse et son chef Pascal Féraud, entouré d'autres professionnels talentueux, se trouve en un lieu magique : le second étage de la tour Eiffel. À la vue, forcément époustouflante et totalement panoramique, répond une carte centrée de façon claire, et d'ailleurs parfaitement efficace, sur quelques-uns des produits stars de nos tables gastronomiques hexagonales : foie gras de canard avec des agrumes en fine gelée, langoustine rôtie, pavé de bar en meunière, tronçon de turbot, tournedos de bœuf entre autres. La présentation est soit audacieuse comme ces écrevisses rafraîchies, soit très traditionnelle comme cette cassolette de ris de veau, cette escalope de foie gras ou ce pigeon rôti présentés chacun en cocotte. On reconnaîtra aussi un traitement des légumes typique des établissements du grand chef entrepreneur français. Ici pas de  world food ou de yuzu que l’on trouve trop souvent un peu partout, c’est à une promenade dans la gastronomie franco-française que l’on nous invite. Rien de révolutionnaire, donc, mais dans l’ensemble : une réussite. A noter : on peut offrir un repas au Jules Verne sous forme de « paquet-cadeau ». Maison parente, mais moins chère, le "58", au 1 er  étage, est une brasserie chic tout en métal et en transparence.
Pete Mc PiG le 25/04/2015 Une cuisine efficace. Un rapport qualité prix excellent. Un cadre unique. Incontournable. .
henrijuled le 06/05/2011 la vue est extraordinaire ! ! magique ,bon dans l assiette c est un peu la déception ! ! l addition est a la hauteur de la vue ..... élevée ! !
laura75 le 27/09/2010 Un restaurant qui vaut d'abord pour sa vue panoramique sur Paris, un régal pour les yeux, surtout quand il fait beau. Le contenu de l'assiette est à la hauteur de la vue... mais le prix aussi !


HÔTEL PLAZA ATHÉNÉE
25, avenue Montaigne (8 e )
✆  01 53 67 66 65  / 08 00 90 98 56
www.dorchestercollection.com/
coordinateurrestauration.hpa@dorchestercollection.com
M° Alma – Marceau

Alain Ducasse, le chef le plus étoilé au monde, est aux commandes des cinq restaurants de l’hôtel Plaza Athénée. « Alain Ducasse au Plaza Athénée » est son restaurant de haute gastronomie dont la décoration mélange subtilement l’innovation et la tradition. Le Relais Plaza, bistro chic, est le point de rencontre de l’élite parisienne où les clients peuvent apprécier une version plus raffinée de la cuisine « brasserie » dans un décor Art déco. Le restaurant d’été, La Cour Jardin, situé au cœur de l’hôtel, est entouré de géraniums rouges et de vignes vierges. La Galerie des Gobelins est une pause post-shopping pour le déjeuner et le thé dans une atmosphère chaleureuse bercée par le doux son d’une harpe. Enfin, située en face de l’avenue Montaigne, La Terrasse Montaigne propose une cuisine résolument moderne à toute heure de la journée.


LUCAS CARTON
9, place de la Madeleine (8 e )
✆  01 42 65 22 90
www.lucascarton.com
restaurant@lucascarton.fr
M° Madeleine
Fermé le 1 er janvier, le 1 er mai, le 14 juillet et le 25 décembre. Fermé les 3 premières semaines d'août. Une étoile au guide Michelin. Ouvert du mardi au samedi de 12h à 14h15 et à partir de 19h30 (dernier service à 22h15). Réservation recommandée. Menu Balade Gourmande du mardi au vendredi déjeuner et dîner, samedi déjeuner uniquement : 89 €. Menu dégustation ("Voyage sensationnel en 5 escales") : 192 €. American Express. Voiturier.

Après un feuilleton parisien digne d'un film hollywoodien, ce sont finalement les Vranken qui reprennent le restaurant d'Alain Senderens et le confient au traiteur Potel et Chabot. En 2005, Senderens avait fait sensation en rendant ses étoiles Michelin et en baissant ses prix – résultat ? Sa clientèle a doublé ! Avec la reprise du restaurant, seuls quelques petits changements notables sont à signaler : tout d'abord le nom, avec un retour à la source Lucas Carton, et quelques ajustements à la carte. Globalement, la cuisine reste tout aussi délicieuse et convaincante. Si vous n'avez jamais mis les pieds dans cette brasserie de luxe, allez-y pour découvrir ce que « cuisine à la française » veut réellement dire. Chaque plat proposé à la carte est recommandé avec un vin, mais rien ne vous empêche de choisir un autre nectar pour accompagner les mets raffinés sortant de l'une des plus belles cuisines parisiennes.

Salons de thé
Quoi de plus reposant que de faire escale dans un salon de thé ? Ces lieux élégants au charme discret et parfois suranné se situent pour la plupart dans les arrondissements de la capitale où l'on aime se promener. On y déguste un thé accompagné d’une délicieuse pâtisserie, mais aussi divers jus de fruits et boissons chaudes. Le choix étant souvent très vaste, il est fort agréable de se resservir, laissant ainsi l’après-midi s’écouler dans une douce quiétude…


ANGELINA
226, rue de Rivoli (1 er )
✆  01 42 60 82 00
www.angelina-paris.fr
angelina@groupe-bertrand.com
M° Concorde ou Tuileries
Ouvert du lundi au vendredi de 7h30 à 19h ; le week-end de 8h30 à 19h30. Chocolat chaud à l’ancienne dit « l’Africain » : 8,20 €. Le Mont-Blanc (meringue, chantilly légère, vermicelles de crème de marrons) : 9,20 €. Vente en ligne.

Angelina est sans doute le plus célèbre des salons de thé parisiens. La "vieille dame" a fêté ses 110 ans en 2013. On y vient avant tout pour son Africain, un onctueux et épais chocolat chaud accompagné d'un petit pot de crème fouettée, ainsi que pour son Mont-Blanc, une meringue fourrée de crème fouettée recouverte de vermicelles de crème de marron. Sébastien Bauer, ancien chef pâtissier chez Pierre Hermé, dévoile à chaque saison ses collections tel un styliste. Récemment, il a fait défiler sur son podium Eva, une tartelette chocolat à la pulpe de framboise sauvage et Olympe, un biscuit macaron à la violette, gelée de fraise et framboise. Le cadre a conservé son charme d'antan avec ses grandes peintures et ses miroirs dorés. Le brunch du dimanche est à 39 € et il est de qualité.
Autres adresses : Boutique Rive Gauche 108, rue du Bac (7e) ✆ 01 42 22 63 08 • Galeries Lafayette – 1 er étage Mode femme – 40, boulevard Haussmann (9e) ✆ 01 42 82 82 93 • Musée du Louvre – Aile Richelieu, Café Richelieu (1er) ✆ 01 49 27 93 31 • Musée du Luxembourg 19, rue de Vaugirard (6e) ✆ 01 46 34 31 19 • Palais des Congrès – 2, rue de la Porte-Maillot (17e) ✆ 01 40 68 22 50.
clio84 le 31/08/2010 Ce salon de thé mérite d'être connu pour son ambiance(déco d'un autre temps)et les délices proposés : en particulier son chocolat chaud et ses pâtisseries sublimes comme le"mont blanc"(l'une de ses spécialités).Je vais à Paris depuis très longtemps et j'ai découvert Angelina le mois dernier sur les conseils d'une amie ; je n'ai pas été déçue.Le seul "point noir",c'est le monde : les gens font la queue mais on avance assez vite.
ppmc le 12/10/2009 très joli cadre mais service plus que criticable : on attend toujours qu'on nous dise au revoir... nous avons vraiement eu l'impression que cet endroit negligeait les clients- touristes... nous avons prit le petit dejeuner parisien à 17 e qui lui ne merite pas la sous nappe et serviettes en papier au nom du salon ( c un peu petit comme attitude), chocolat de renom excellent, le reste bon mais rien d'inoubliable.


BERTHILLON
31, rue Saint-Louis-en-l’Ile (4 e )
✆  01 43 54 31 61
www.berthillon.fr
berthillonparis@icloud.com
M° Pont-Marie
Ouvert du mercredi au dimanche de 10h à 20h.

Toute langue dehors, les amateurs de glaces sillonnent les petites rues de l'île Saint-Louis, jusqu'à la tombée de la nuit, parce qu'ils ont la gourmandise nomade. On les retrouve sur le bord des quais, enlacés sur les bancs ou sous les arbres, juchés sur les murets ou affalés à même le sol. Le plaisir n'est pas toujours d'allure chic, mais il est là. Berthillon étant une référence à l'international, les touristes se pressent devant l'adresse de la maison mère ! Des parfums et des « mariages » sans cesse renouvelés dans une tradition créée par Raymond Berthillon (hélas disparu en 2014 !). La relève est assurée par les petits-enfants, Muriel et Lionel, et surtout par Bernard Chauvin, le gendre, qui fabrique les glaces. Le sorbet à la fraise des bois est un délice ! De nombreux restaurants proposent une sélection de glaces Berthillon. Et c'est tant mieux, car elles sont délicieuses.
genevieve97 le 22/01/2014 Les meilleures glaces au monde ! Dommage que la boutique principale soit si souvent fermée.
triska le 19/04/2011 On y est bien accueilli et on y mange des glaces tellement délicieuses qu'on ne regrette pas d'avoir fait la queue, mention spéciale pour le macaron sa boule de glace et son coulis
cboy le 03/02/2010 Le passage obligé pour tout les promeneurs de l'ile Saint Louis. Les glaces sont vraiment délicieuses, mais il ne faut as air peur de faire un looongue queue !
peppermint le 08/09/2009 Au bord des quais, on y déguste les meilleures glaces de Paris, dans un cadre superbe, à quelques pas du Parvis de Notre Dame et de son jardin !


LADURÉE
75, avenue des Champs-Elysées (8 e )
✆  01 42 60 21 79
www.laduree.fr
espacecommercial@laduree.com
M° George V
Restaurant : du lundi au jeudi de 7h30 à 23h30, vendredi de 7h30 à 0h30, samedi de 8h30 à 0h30 et dimanche de 8h30 à 23h30. Boutique : du lundi au jeudi de 7h30 à 23h, vendredi et samedi de 7h30 à 24h, dimanche de 7h30 à 23h. Coffret Gourmandises (24 macarons, expédiable) : 59 €. Boutique en ligne.

En 1862, Louis-Ernest Ladurée crée une boulangerie au 16, rue Royale. Rapidement célèbre pour ses viennoiseries et petits pains, la maison devient un salon de thé en 1890. Son décor somptueux de style Second Empire (boiseries et fresques représentant des angelots...) donne une impression de volupté et de légèreté. On retrouve cet esprit dans leur restaurant emblématique situé sur la plus belle avenue du monde. Ici, vous savourez les pâtisseries et autres douceurs qui ont fait la réputation de la maison avec, en tête de file, le macaron. Au cassis-violette, au caramel au sel, à la vanille, au chocolat, aux fruits rouges... Il est impossible que vous ne succombiez pas au charme de ces extraordinaires petits gâteaux moelleux ! Nous vous conseillons également leur restaurant (salades, plats légers...) et leur boutique pour emmener avec vous un joli coffret de macarons !
Autres adresses : Ladurée au Printemps de la Maison (9e) • Ladurée au Printemps de la Mode (9e) • Ladurée Bonaparte – boutique (6e) • Ladurée Le Bar (8e) • Ladurée Royale (8e)
Charenard le 26/12/2015 Nous avons été déçus par les pâtisseries qui étaient lourdes (beaucoup de crèmes au beurre), les macarons étaient en revanche délicieux.Salle bruyante, tables très proches les unes des autres.
Marie J. Thuot le 26/03/2013 Une petite pause douceur bien méritée. Si possible, demandez une place à l'étage supérieur, c'est beaucoup plus joli. Sans doute le meilleur Saint-Honoré de ma vie...Thé en feuilles entières de bonne qualité. Je rêve d'y retourner.
devendeuvre le 07/07/2011 Mais il y a aussi des plats du jour, de magnifiques salades le midi. Je vous recommande celle avec des saint Jacques et de la mâche. Quant à la coupe de champagne parfumée rose et framboises : à se damner ! J'y retourne la semaine prochaine !


L'OISIVETHÉ
1, rue Jean-Marie-Jégo (13 e )
✆  01 53 80 31 33
www.loisivethe.com
loisivethe@gmail.com
M° Corvisart ou Tolbiac
Ouvert : du mardi au vendredi 12h-18h, samedi et dimanche : 11h-18h. Thés : 5 €, plats entre 10 et 14 €. Stages journée : 75 €. Cours : 45 € (laine et prêt de fourniture). Terrasse. Boutique. Boutique en ligne.

Un nom plein d’humour et un concept original : le mélange du thé et du tricot, l’un pouvant se déguster en pratiquant l’autre, bien sûr ! Voici donc une charmante petite boutique-salon de thé où les adeptes du tricot et du crochet seront chez elles (ou chez eux) ! Une adresse chaleureuse et intimiste à tester à l'heure du goûter pour sa formule comprenant un thé découverte et une part de gâteau maison, mais aussi les week-ends pour un brunch complet. Vous pourrez également profiter des stages ou de cours de tricot.
Autre adresse : 27, rue Paulin-Mery (13e) ✆ 01 46 27 60 86


CHEZ CARETTE
4, place du Trocadéro (16 e )
✆  01 47 27 98 85
www.carette-paris.fr
contact@carette-paris.com
M° Trocadéro
Ouvert 7 jours sur 7 : de 7h à 23h30 du lundi au vendredi et de 7h30 à 23h30 le week-end.

Carette a changé sans changer : les tables sont toujours en marbre, les miroirs ont toujours leur côté années 1930 et les serveuses leur tablier blanc, mais la terrasse a grandi pour mieux profiter de la vue sur le Trocadéro. En 2007, les journalistes des pages gastronomie d'un grand quotidien national ont attribué à cette institution de la place du Trocadéro la première place à leur banc d'essai consacré aux éclairs au chocolat. Fidèles à la tradition, les babas à la crème, les tartes aux pommes et à la cannelle ou le gâteau normand ne détrônent pas la spécialité : le macaron. En taille normale ou en assiette de petits échantillons colorés comme des confettis, ils sont très demandés ; celui au chocolat est sans doute le meilleur de la Capitale. On peut même en commander un géant qui servira de gâteau d’anniversaire et qui régalera tout le monde. Cerise sur la pâtisserie : les serveuses traitent le client avec beaucoup d'égards. En revanche, ici tout se paye cher, car la qualité et le standing de l'établissement le valent ! C'est sans doute pourquoi la maison ne mentionne sur son site Internet que les prix des produits à emporter !
Autre adresse : 25, place des Vosges (3e) ✆ 01 48 87 94 07 et 7, place du Tertre (18e) ✆ 09 67 82 18 86

Musées


© olly – stock.adobe.com
Les musées de Paris sont d’une diversité phénoménale. Toutes les formes d’art qui se sont épanouies en France et dans le monde au fil des siècles jusqu’à nos jours sont représentées par d’innombrables chefs-d’œuvre. Les amateurs de peinture, de sculpture ou de photographie ne peuvent que trouver leur bonheur. Mais ce n’est pas tout ! Nombre de musées se consacrent en effet aux arts décoratifs ou numériques, à l’architecture, à l’histoire, aux sciences et techniques, à la musique et même aux manuscrits, au chocolat, au parfum ou encore aux poupées !


Le Paris Museum Pass

Vous voulez visiter les plus grands sites touristiques parisiens dans un temps limité et sans vous ruiner : acquérir le Paris Museum Pass est une excellente solution. Ce laissez-passer vous permet en effet d’entrer gratuitement, sans limite et sans attente, dans plus de soixante musées et monuments de Paris et d’Ile-de-France, de l’Arc de Triomphe au château de Vincennes, en passant par les musées du Louvre et d’Orsay, les tours de Notre-Dame, la Sainte-Chapelle, la basilique de Saint-Denis ou le château de Versailles… Notez cependant que le pass ne vous donne pas un accès gratuit aux expositions temporaires ou aux visites-conférences.
Vous pouvez obtenir votre Paris Museum Pass en le commandant sur le site Internet qui lui est consacré. Vous le recevrez chez vous une dizaine de jours plus tard. Une autre possibilité consiste à le faire envoyer au bureau d’accueil de l'office de tourisme et des Congrès de Paris (25, rue des Pyramides, 1 er ) où vous le retirerez sans frais. Il est également disponible dans les points info tourisme, les musées et monuments, les magasins Fnac et les bureaux de tabac de la capitale. Une fois activé, dès sa première utilisation, il est valable 2, 4 ou 6 jours consécutifs. Un conseil : préparez bien votre programme en fonction des jours de fermeture des musées et monuments. Vérifiez aussi que les sites qui vous intéressent ne sont pas fermés pour travaux !
Tarifs  : 2 jours : 48 €. 4 jours : 62 €. 6 jours : 74 €. Pour en savoir plus : www.parismuseumpass.com


Musées gratuits à Paris

De nombreux musées de Paris sont gratuits, pensez-y ! En voici une liste, selon les modalités de leur gratuité :
Gratuits tous les jours, toute l'année –  Gratuité des collections permanentes
Musée d'Art moderne de la Ville de Paris – 11, avenue du Président-Wilson, Paris 16 e – M° Iéna
Maison de Balzac (gratuité des collections hors période d'exposition temporaire) – 47, rue Raynouard, Paris 16 e – M° Passy
Musée Bourdelle (gratuité des collections seulement en partie en temps d'exposition) – 16, rue Antoine-Bourdelle, Paris 15 e – M° Montparnasse – Bienvenüe
Musée Carnavalet – Histoire de Paris – 23, rue de Sévigné, Paris 3 e – M° Saint-Paul Chemin Vert
Musée Cernuschi – 7, avenue Velasquez, Paris 8 e – M° Villiers
Musée Cognacq-Jay (gratuité des collections seulement en partie en temps d'exposition) – Hôtel Donon – 8, rue Elzévir, Paris 3 e – M° Saint-Paul
Petit Palais , musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris – Avenue Winston-Churchill, Paris 8 e – M° Champs-Élysées – Clemenceau
Maison de Victor Hugo – Hôtel de Rohan-Guéménée – 6, place des Vosges, Paris 4 e – M° Bastille
Musée de la Vie Romantique – 16, rue Chaptal, Paris 9 e – M° Pigalle
Gratuits tous les jours, toute l'année –  Entrée gratuite
Musée national de la Légion d'honneur et des ordres de chevalerie – 2, rue de la Légion-d'Honneur, Paris 7 e – M° Solférino
Musée Bible et Terre Sainte – Institut catholique de Paris – 21, rue d'Assas, Paris 6 e – M° Rennes
Musée – Librairie du Compagnonnage – 10, rue Mabillon, Paris 6 e – M° Saint-Germain-des-Prés
Musée Curie (Institut du radium) – 11, rue Pierre-et-Marie-Curie, Paris 5 e – M° Cardinal Lemoine / Place Monge
Musée du Parfum Fragonard – 9 rue Scribe, Paris 9 e – M° Opéra
Théâtre musée des Capucines Fragonard – 39, boulevard des Capucines, Paris 2 e – M° Opéra
Musée de la Préfecture de Police – Hôtel de Police du 5 e arrondissement – 4, rue de la Montagne-Sainte-Geneviève, Paris 5 e – M° Maubert – Mutualité
Arènes de Lutèce – 47, rue Monge, Paris 5 e – M° Cardinal-Lemoine
Atelier Brancusi – Musée national d'Art moderne – Centre Pompidou – Place Georges-Pompidou / Rue Saint-Martin, Paris 4 e – M° Rambuteau
Le Plateau – Centre d'Art contemporain – Place Hannah-Arendt, angle des rues des Alouettes et Carducci, Paris 19 e – M° Buttes-Chaumont – Jourdain
Musée Zadkine (gratuité des collections hors période d'exposition temporaire) – 100 bis, rue d'Assas, Paris 6 e – M° Notre-Dame-des-Champs
Musée d'Ennery (entrée gratuite sur réservation le samedi) – 59, avenue Foch, Paris 16 e – M° Porte-Dauphine
Gratuits le 1 er dimanche de chaque mois, toute l'année
Musée national d'Art moderne – Centre Pompidou – Place Georges-Pompidou, Paris 4 e – M° Hôtel-de-Ville / Châtelet – Les Halles
Musée de l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris (fermé pour travaux jusqu'en 2016) – Hôtel de Miramion – 47, quai de la Tournelle, Paris 5 e – M° Maubert – Mutualité / Saint-Michel – Notre-Dame
Musée des Arts et Métiers – 60, rue Réaumur, Paris 16 e – M° Arts-et-Métiers
Musée de la Chasse et de la Nature – Hôtel de Mongelas – 62, rue des Archives, Paris 3 e – M° Hôtel-de-Ville / Châtelet – Les Halles
Musée national Eugène Delacroix – 6, rue de Furstenberg, Paris 6 e – M° Saint-Germain-des-Prés / Saint-Michel – Notre-Dame
Musée national Gustave Moreau – 14, rue de la Rochefoucauld, Paris 9 e – M° Trinité
Musée national Ernest Hébert – Hôtel de Montmorency-Bours – 85, rue du Cherche-Midi, Paris 6 e – M° Vaneau
Musée national Jean-Jacques Henner (fermé pour travaux jusqu'en novembre 2015) – 43, avenue de Villiers, Paris 17 e – M° Malesherbes
Musée national du Moyen Âge – Thermes de Cluny – 6, place Paul-Painlevé, Paris 5 e – M° Cluny – La Sorbonne / Saint-Michel – Notre-Dame
Musée national de l'Orangerie – Jardin des Tuileries, Paris 1 er – M° Concorde
Musée d'Orsay – 1, rue de la Légion-d'Honneur, Paris 7 e – M° Solférino / Musée-d'Orsay
Musée national Picasso – Hôtel Salé – 5, rue de Thorigny, Paris 3 e – M° Saint-Paul, Châtelet – Les Halles
Cité de l'architecture et du patrimoine – Palais de Chaillot – 1, place du Trocadéro et du 11-Novembre, Paris 16 e – M° Trocadéro, Champ-de-Mars – Tour Eiffel
Cité nationale de l'histoire de l'immigration – 293, avenue Daumesnil, Paris 12 e – M° Porte-Dorée
Musée du Quai Branly – 37, quai Branly, Portail Debilly, Paris 7 e – M° Alma – Marceau / Pont de l'Alma
Musée Rodin – 79, rue de Varenne, Paris 7 e – M° Varenne, Invalides
Gratuit le 1 er dimanche de chaque mois, du 1 er octobre au 31 mars
Musée du Louvre – Paris 1 er – M° Palais Royal – Collections permanentes du musée du Louvre

Gratuit le 1 er dimanche de chaque mois, du 1 er novembre au 31 mars
Arc de Triomphe – Place Charles-de-Gaulle, Paris 8 e – M° Charles-de-Gaulle – Étoile
Conciergerie – 2, boulevard du Palais, Paris 1 er – M° Cité, Saint-Michel – Notre-Dame
Panthéon – Place du Panthéon, Paris 5 e – M° Cardinal-Lemoine, Luxembourg
Sainte-Chapelle – 4, boulevard du Palais, Paris 1 er – M° Châtelet, Saint-Michel – Notre-Dame
Tours de Notre-Dame – 6, place du Parvis-Notre-Dame, Paris 4 e – M° Saint-Michel, Saint-Michel – Notre-Dame
Gratuit en nocturne
Le mercredi soir : Maison européenne de la Photographie – Hôtel Hénault de Cantobre – 5-7, rue de Fourcy, Paris 4 e – M° Saint-Paul
Le jeudi soir : Musée des Arts et Métiers – 60, rue Réaumur, Paris 16 e – M° Arts-et-Métiers


LE MUSÉE DE LA MODE ET DU TEXTILE
107, rue de Rivoli (1 er )
✆  01 44 55 57 50
www.lesartsdecoratifs.fr
adac@lesartsdecoratifs.fr
M° Palais Royal – Musée du Louvre
Ouvert toute l'année. Du mardi au dimanche de 11h à 18h. Fermeture des caisses à 17h15. Jusqu'à 21h le jeudi. Fermeture des caisses à 20h15 (uniquement pour les expositions temporaires, les collections permanentes étant accessibles jusqu’à 17h45). Adulte : 11 €. Tarif réduit : 8,50 €. Gratuit pour les moins de 18 ans, les résidents européens de 18 à 25 ans (collections), les handicapés et leur accompagnateur. Visite guidée. Restauration. Boutique. Animations.

Installé dans l’aile de Rohan du Louvre, le musée de la Mode et du Textile fait partie des Arts Décoratifs, institution qui comprend également le musée de la Publicité, le musée des Arts décoratifs et le musée Nissim de Camondo, lequel se trouve dans le 8 e arrondissement. Avec 86 000 pièces de costumes, d’accessoires et de pièces de textile du XVII e siècle à nos jours, mais aussi des milliers d’estampes, de gravures et de dessins originaux, ce musée possède l’une des plus riches collections au monde. Les fashion victims seront particulièrement aux anges face aux créations de couturiers des XX e et XXI e siècles que l’on peut voir ici. Elles sont signées de grands noms tels que Paul Poiret, Jeanne Lanvin, Elsa Schiaparelli, Chanel, Pierre Balmain, Christian Dior, André Courrèges, Paco Rabanne, Yves Saint Laurent, Christian Lacroix, Alexander McQueen... Cela dit, notez que ces œuvres étant fragiles, le choix a été fait de les présenter lors d’expositions temporaires thématiques et non pas en permanence. Les vitrines de ce musée sont sobrement éclairées. Conçues comme de « petits théâtres successifs », elles permettent de bien mettre en valeur les vêtements. Des vidéos et panneaux expliquent comment toute mode est un instantané de son époque.


MUSÉE DE L’ORANGERIE
Jardin des Tuileries (1 er )
✆  01 44 77 80 07
www.musee-orangerie.fr
information.orangerie@musee-orangerie.fr
M° Concorde
Ouvert de 9h à 18h. Dernier accès : 17h15. Fermé le mardi. Adulte : 9 €. Tarif réduit : 6,50 €. Gratuit pour les moins de 18 ans, les 18-25 ans résidents de l'Union européenne, les handicapés et leur accompagnateur ; pour tous le premier dimanche de chaque mois. Visite guidée. Boutique.

Bâtie dans le plus pur style classique, l'orangerie du Jardin des Tuileries est achevée en 1852. Ses architectes, Firmin Bourgeois et Ludovico Visconti, ont souhaité accorder ce bâtiment à l'ensemble architectural du palais des Tuileries, aujourd'hui détruit, et de la place de la Concorde. Ce bâtiment a été transformé en musée en 1927. Il abrite une des œuvres les plus fameuses de Claude Monet, la suite des Nymphéas , plusieurs tableaux peints dans les célèbres jardins de sa résidence à Giverny. D'autres pièces maîtresses y sont exposées, notamment les collections Jean Walter et Paul Guillaume. Vous pourrez ainsi contempler plusieurs chefs-d’œuvre des grands maîtres de la peinture moderne : Derain, Laurencin, Matisse, Picasso, Derain, Cézanne, Renoir, Rousseau, Modigliani, Utrillo, Soutine... Tout au long de la visite, des documents sont fournis pour mieux vous faire découvrir les tenants et aboutissants de ces toiles, permettant ainsi de mieux comprendre le contexte historique et social dans lequel ces pièces ont vu le jour. De nombreuses expositions temporaires sont aussi organisées.
khalua75 le 01/09/2010 Le Musée est vraiment impressionant. Les toiles sont vraiment bien mises en valeur (surtout par l'éclairage qui est prodigieux !). Même si l'attente pour accéder à été longue...
marinouch2 le 03/02/2010 Un musée formidable ! Les salles contenant les nymphéas de Monet sont tout simplement extraordinaires ! ! ! A voir absolument !
cboy le 03/02/2010 Un musée de petite taille, mais incontournable à Paris... Les salles du rez-de-chaussée présentant les nymphéas sont tout simplement sublimes ! !
seb9287 le 09/11/2009 Musée abritant une belle collection de peintures du XIX e et du XX e siècle, des salles réservées aux nymphéas de Claude Monet au rez-de-chaussée aux salles du niveau inférieur abritant les plus grands artistes. Les expositions temporaires ont bonne presse à raison. Collection japonaise Bridgestone l'an dernier, Dada à l'hiver 2017-18, c'est un plaisir de découvrir ces nouvelles expositions. Comptez 1h30 à 2 heures pour visiter les salles sans se presser au milieu d'une journée dans ce quartier des musées (Grand et Petit Palais, Musée d'Orsay,...). Le billet jumelé avec le Musée du Quai d'Orsay peut se réserver en ligne pour éviter la file d'attente parfois assez longue.


MUSÉE DES ARTS DÉCORATIFS
107, rue de Rivoli (1 er )
✆  01 44 55 57 50
www.lesartsdecoratifs.fr
adc@lesartsdecoratifs.fr
M° Tuileries, Pyramides ou Palais Royal Musée du Louvre
Musée des Arts décoratifs : du mardi au dimanche de 11h à 18h (dernier billet vendu à 17h30) ; le jeudi, nocturne jusqu’à 21h (expositions temporaires), dernier billet vendu à 20h30. Fermé le lundi, le 25 décembre, le 1 er janvier et le 1 er mai. Le musée fermera alors ses portes à 18h. Musée Nissim de Camondo : du mercredi au dimanche de 10h à 17h30 (fermé lundi et mardi, le 25 décembre, le 1 er janvier et le 1 er mai). Pass Rivoli (Musée des Arts décoratifs, audioguide inclus + expo Nef) : 11 €, tarif réduit : 8,50 €. Musée Nissim de Camondo (audioguide inclus) : 9 €, tarif réduit : 6,50 €. Pass Arts Décoratifs (Musée des Arts décoratifs + musée Nissim de Camondo, audioguides inclus + expo Nef), valable 4 jours : 19 €, tarif réduit : 15 €. Visite guidée. Restauration. Boutique. Bibliothèque.

Installé dans une aile du palais du Louvre, au côté des musées de la Publicité et de la Mode, le musée des Arts décoratifs possède d'incroyables collections qui se sont constituées grâce à des dons et des legs. La plupart des techniques existantes sont mises à l'honneur : ébénisterie, sculpture sur bois, orfèvrerie, céramique, maroquinerie, peinture, broderie, etc. Cette grande malle aux trésors (150 000 œuvres !) est compartimentée en cinq départements couvrant chacun une période : Moyen Âge et Renaissance, XVII e et XVIII e siècles, XIX e siècle, Art nouveau et Art déco, Moderne et Contemporain. De plus, cinq autres départements sont consacrés à un thème : arts graphiques, bijoux, jouets, papiers peints, verre. Ébahi, vous passez d'une galerie à l'autre. Ici des retables médiévaux, là des émaux peints durant la Renaissance, plus loin un cabinet orné de dorures du XVIII e siècle, des porcelaines prodigieuses de cette même époque, des bibelots ultra sophistiqués du XIX e siècle, des meubles 1900 de Majorelle, des objets design en plastique des années 1960... En bonus, ne manquez pas la galerie Jean Dubuffet, lequel fit don au musée d'une série d'œuvres (peintures, dessins, sculptures). Pour finir, notez que des expositions temporaires sont organisées dans la Nef du musée.
Emilie1707 le 13/01/2015 Un musée à voir absolument car il retrace bien les différentes époque, il faut tout de même prévoir la journée pour tout faire. Un plus : il gratuit pour les moins de 26 ans,et l'audioguide aussi ! L'exposition temporaire actuelle était celle de Barbie : vraiment intéressant !


MUSÉE DES ARTS DÉCORATIFS - Le musée des Arts décoratifs, dans le pavillon de Marsan au palais du Louvre et le jardin des Tuileries
© Visibilis – Fotolia


MUSÉE DU LOUVRE
Place du Carrousel (1 er )
✆  01 40 20 50 50  / 01 40 20 53 17
www.louvre.fr/accessibilite
handicap@louvre.fr , sourds@louvre.fr
M° Palais-Royal – Musée du Louvre
Ouvert du mercredi au lundi de 9h à 18h. Jusqu’à 21h45 mercredi et vendredi. Fermé le 1 er janvier, le 1 er mai et le 25 décembre. Collections : 15 €. Gratuit pour les moins de 18 ans, les moins de 25 ans de l'UE, les demandeurs d'emploi, les allocataires de minima sociaux, les handicapés et leur accompagnateur ; pour tous le 1 er dimanche de chaque mois et le 14 juillet. Visite guidée. Restaurant. Cafés. Librairie. Boutiques. Auditorium.

L’ancienne demeure des rois de France est devenue l’un des plus grands musées du monde, lequel a été fondé lors de la Révolution française. Depuis les années 1980, le Louvre fait l’objet de continuels réaménagements afin de satisfaire les millions de personnes qui le visitent chaque année (les pyramides en verre de Ieoh Ming Peï datent de 1989). Un conseil : ne soyez pas trop gourmand, préparez un programme réalisable, vous ne pourrez pas tout voir en une fois ! Huit départements abritent les collections de ce musée exceptionnel : Antiquités orientales (tablettes archaïques, Taureaux ailés du palais du roi Sargon…), Antiquités égyptiennes (objets divers, momies, sarcophages, peintures du Fayoum...), Antiquités grecques, étrusques et romaines (objets divers, sculptures de la Vénus de Milo et de la Victoire de Samothrace, sarcophages étrusques...), Arts de l'Islam (ouverture prévue en septembre 2012), Objets d'art (du Moyen Âge à la première moitié du XIX e siècle), Sculptures (Michel-Ange, Cellini, Goujon, Houdon, David d’Angers…), Arts graphiques (œuvres sur papier montrées temporairement en raison de leur fragilité). Le département des peintures (écoles européennes du XIII e siècle à 1848) présente d’innombrables chefs-d’œuvre : La Joconde (Vinci), Les Noces de Cana (Véronèse), La Dentellière (Vermeer), La Belle Jardinière (Raphaël), Les Mendiants (Pieter I Bruegel), La Bohémienne (Hals), Le Tricheur à l'as de carreau (Georges de la Tour), Diane sortant du bain (Boucher), Le Verrou (Fragonard), Pierrot (Watteau), Les Sabines (David), Le Bain turc (Ingres), Le Radeau de la Méduse (Géricault), La Liberté guidant le peuple (Delacroix)…
eyhlou le 31/10/2016 Musée incontournable ! La collection est très riche et variée, avec de nombreuses œuvres fameuses dont la Joconde bien-sûr mais pas seulement ! Ce musée qui et ancien palais royal, est en lui même magnifique et on en profite en se baladant autour et à l'intérieur du monument, qui nous offre plusieurs angles magnifiques !
Amandynn le 30/10/2015 Un musée immense abritant des collections d’œuvres d’Art absolument superbes ! Les appartements de Napoléon III sont splendides, il faut plusieurs jours pour voir le musée dans sa totalité et pour en apprécier les œuvres. Beaucoup de monde dans la salle de la Joconde. Mon coup de cœur est pour le célèbre tableau de Géricault, « Le Radeau de la Méduse ».
Bernard Frederic le 23/01/2015 Collection immense qui rassemble les plus beaux joyaux culturels français et étrangers. Partie sur l'Egypte passionnante. Le monument est pas dégueu.
guyenneg le 03/08/2011 Il est difficile de le visiter en entier en une seule fois car il est très grand et la visite est fatigante. Si vous avez des enfants et peu de temps, faites la partie égyptienne en priorité qui leur plaira, puis allez rapidement voir les tableaux qui vous intéressent : La Joconde, Le radeau de la méduse etc. sans vous attarder sur le reste. Pour gagner du temps, entrez dans le musée par le centre commercial rue de Rivoli plutôt que par la pyramide ! C'est un musée qui pourrait être encore plus agréable à visiter s'il y avait plus d'explication concernant les œuvres, et plus d'endroits où se poser au cours de la visite..


MUSÉE DU LOUVRE - Intérieur du Musée du Louvre.
© Walter Zerla / Blend Images / GraphicObsession


MUSÉE COGNACQ-JAY
8, rue Elzévir (3 e )
✆  01 40 27 07 21
www.cognacq-jay.paris.fr
M° Saint-Paul, Chemin-Vert ou Rambuteau
Fermé le lundi et certains jours fériés. Ouvert du mardi au dimanche et les jours fériés de 10h à 18h. Accès aux collections permanentes gratuit. Entrée des expositions payantes (tarifs variables selon l’exposition). Visites conférences et activités pédagogiques (individuels et groupes) : renseignements et réservations au 01 40 27 07 21, du lundi au vendredi de 9h30 à 12h30. Audioguide : 5 €. Le musée n’est pas accessible aux personnes à mobilité réduite. Visite guidée.

Le musée Cognacq-Jay est établi dans le ravissant hôtel Donon (XVI e et XVII e siècles). Il abrite les collections du couple formé par Ernest Cognacq et Marie-Louise Jay à qui l'on doit la création des grands magasins de la Samaritaine à la fin du XIX e siècle. Étant épris du XVIII e siècle français, les Cognacq-Jay ont collecté de nombreux trésors datant de cette période. Léguées à la Ville de Paris en 1928, leurs collections sont depuis lors accessibles au public. À travers une série de pièces aménagées comme des boudoirs, celui-ci découvre un ensemble remarquable d'œuvres peintes, dessinées ou sculptées (Chardin, Fragonard, Watteau, Houdon...), ainsi que des meubles, des porcelaines et divers objets précieux. Le musée propose également de nombreuses expositions temporaires.


MUSÉE DES ARTS ET MÉTIERS
60, rue Réaumur (3 e )
✆  01 53 01 82 00
www.arts-et-metiers.net
musee-handi@cnam.fr
M° Arts-et-Métiers ou Réaumur-Sébastopol
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h ; le jeudi de 10h à 21h30. Fermé le lundi, le 1 er mai et le 25 décembre. Le centre de documentation est ouvert de 10h à 18h du mardi au vendredi, et de 13h à 18h le premier dimanche du mois et les samedis suivants. Adulte : 8 € (tarif réduit pour les étudiants : 5,50 €. Gratuit pour les handicapés, les moins de 18 ans, les ressortissants de l’UE de moins de 26 ans, les demandeurs d'emploi ; pour tous le 1 er dimanche de chaque mois et les jeudis de 18h à 21h30). Expositions temporaires : 6 €, réduit : 4 €. Gratuit pour les handicapés et les moins de 5 ans. Musée et exposition temporaire : 9 € ; tarifs réduits : 6,50 € et 4 € pour les moins de 18 ans. Label Tourisme & Handicap. Circuits possibles en fauteuil. Visite guidée. Restauration. Centre de documentation.

Installé sur le site de l'ancien prieuré médiéval de Saint-Martin-des-Champs, le musée des Arts et Métiers présente plus de trois mille inventions sur 10 000 m 2  ! Lié au Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM), son but est de résumer l'évolution des innovations scientifiques qui ont changé l'histoire de l'humanité. Il retrace ainsi l'évolution des techniques dans divers domaines : « Instruments scientifiques », « Matériaux », « Construction », « Communication », « Énergie », « Mécanique » et « Transports ». Chacun d'eux est traité de manière chronologique. On y admire des merveilles comme le pendule de Foucault, la machine à calculer de Pascal, première ébauche de l'ordinateur d'aujourd'hui, le cinématographe des frères Lumière, la machine volante de Clément Ader, qui malgré son aspect farfelu est l'ancêtre de nos avions, des automates délicats vieux de plusieurs siècles et de nombreuses autres choses toutes aussi incroyables les unes que les autres. Vous n'en soupçonniez pas l'existence jusqu'à cette visite, mais vous découvriez qu'elles ont changé le cours de l'histoire... Le tout se trouve dans de vastes salles, ainsi que dans l'ancienne église du prieuré. Notez que des visites guidées avec démonstration de machines ou d'appareils sont organisées tous les jours. Elles sont gratuites et sans réservation. Par ailleurs, sachez que le musée propose des ateliers pour les enfants.
clm_rnd le 02/11/2015 A mon humble avis, l'un des musées les plus intéressants de Paris. Pour tous ceux qui en ont marre de visiter des musées remplis de peinture, et pour tous les férus de sciences en tout genre.
triska le 19/04/2011 A visiter et à revisiter en plusieurs fois , il y a tant de choses à y voir


MUSÉE NATIONAL D'ART MODERNE – CENTRE POMPIDOU
Place Georges-Pompidou (4 e )
✆  01 44 78 12 33
www.centrepompidou.fr
M° Rambuteau
Fermé le 1 er mai, et à 19h les 24 et 31 décembre. Ouvert du mercredi au lundi de 11h à 22h (dernière visite à 20h) ; le jeudi de 11h à 23h. Nocturnes pour certaines expositions au niveau 6. Gratuit jusqu'à 26 ans. Adulte : 14 € (réduit 11 €). Pass de 42 € à 69 €. Label Tourisme & Handicap. Gratuité accordée à la personne handicapée sur présentation d'un justificatif et à son accompagnateur pour le Musée et les expositions. Visite guidée. Restauration. Boutique. Animations.

Le musée est installé au 4 e et au 5 e niveau du centre Pompidou. Il possède une collection de 60 000 œuvres, laquelle constitue le premier fonds européen et le deuxième du monde, après le MoMA de New York. Issues de ce fonds, mille cinq cent à deux milles œuvres sont exposées par roulement. La présentation se fait de façon chronologique et vous permet de mieux comprendre l'évolution des arts plastiques durant les cent dernières années. Au niveau 5 du centre sont montrées des œuvres datant de 1905 à 1960. Au niveau 4, on reprend le fil et on termine par l'art contemporain. À ces étages, on accède aux salles où sont montrées de grandes expositions temporaires qui, régulièrement, approfondissent un thème lié à l'histoire de l'art moderne ou l'œuvre d'un créateur. Enfin, trois terrasses prolongent ces espaces et donnent à admirer des sculptures imposantes d'Henri Laurens, Joan Miro et Alexandre Calder. La visite du musée est presque affolante tant on peut y voir de chefs-d'œuvre de peintres et de sculpteurs qui ont changé notre regard sur le monde. Tous les grands courants et mouvements sont représentés : le fauvisme (Derain, Matisse, Vlaminck, Dufy, Van Dongen, Rouault...), le cubisme (Braque, Picasso, Léger, Gris, Gleizes...), le dadaïsme et le surréalisme (Duchamp, Man Ray, Picabia, Magritte, Dali...), le futurisme (Boccioni, Russolo, Magnelli...), l'expressionnisme (Kirchner, Kokoschka, Dix...), l'école de Paris (Chagall, Modigliani, Soutine...), les différentes tendances de l'art abstrait (Kandinsky, Mondrian, Malevitch, Pollock, Rothko, de Kooning, Hartung, Soulages, Zao Wou Ki...), l'art brut ou informel (Fautrier, Dubuffet, Tàpies, Chaissac...), le Nouveau Réalisme (Arman, Klein, Tinguely de Saint-Phalle, César...), le Pop Art (Warhol, Rauschenberg, Johns...), Fluxus (Beuys, Paik, Filliou, Ben...), le minimalisme (LeWitt, Serra, Stella, Buren, Morellet...), l'Arte Povera (Manzoni, Penone, Kounellis, Pistoletto...), la figuration narrative (Adami, Cueco, Erro, Fromanger, Rancillac...)... Il est impossible de tous les mentionner ! Aux artistes cités, qui souvent passèrent d'un mouvement à l'autre au cours de leur parcours, il faut citer encore des individualités aussi diverses que Rousseau, Signac, Delaunay, Klee, Giacometti, Arp, Rivera, Kahlo, Bourgeois, Bacon... À ces trésors s'ajoutent enfin des pièces illustrant l'histoire de l'architecture et du design au cours de la même période (Le Corbusier, Mallet-Stevens, Prouvé, Loewy, Paulin, Garouste & Bonetti, Starck, Nouvel, de Portzamparc...). Notez enfin que, sur le parvis du centre, l'Atelier Brancusi reconstitue le dernier lieu de travail du sculpteur roumain Constantin Brancusi (1876-1957). Cette installation imaginée par Renzo Piano vous permet, depuis un petit jardin clos et à travers des baies vitrées, de voir des œuvres, ainsi que les outils et les objets personnels de l'artiste.
Jadranka le 27/12/2015 Excellent musée d'art moderne. En plein Paris (Beaubourg). La vie du musée est dynamique et remarquable : expositions temporaires, conférences, activités ludiques...
pieriko le 01/09/2010 Le Centre Georges Pompidou, fidèle à sa réputation, dispose d’une architecture bien différente des immeubles haussmanniens qui l’entourent, avec sa structure tubulaire. La première visite à faire est le tour même du bâtiment, qui propose différentes statues et mobiles. Une fois à l’intérieur, les zones d’expositions sont particulièrement lumineuses et aérées, ce qui rend la visite moins oppressante que dans un musée traditionnel. Les manifestations du rez-de-chaussée organisées de manière occasionnelle sont en outre un must et permettent au grand public de rencontrer les exposants et de les observer alors qu'ils accomplissent leur travail.
parsifal le 29/07/2010 L'expo dali est formidable : passionnante, drole, a l'image de l'artiste
didibou le 15/08/2009 la vue exterieure est géniale, l'architecture est belle. quand on monte les escaliers les vitres sont impressionnates et laissent une belle vue de toute la cour du centre. à l'interieur il y a tellement à voir qu'il faut prevoir d'y retourner ! tarifs speciaux enseignants avec le pass


MUSÉE NATIONAL D'ART MODERNE – CENTRE POMPIDOU - Centre Georges Pompidou – Paris
© Stéphan SZEREMETA


MUSÉE DE CLUNY / MUSÉE NATIONAL DU MOYEN ÂGE
6, place Paul-Painlevé (5 e )
✆  01 53 73 78 16
www.musee-moyenage.fr
contact.musee-moyenage@culture.gouv.fr
M° Cluny La Sorbonne
Fermé pour travaux du 1 er mars à mi-juillet 2018. Fermé les 1 er janvier, 1 er mai et 25 décembre. Ouvert du mercredi au lundi de 9h15 à 17h45 (dernière visite à 17h15). Adulte : 8 €. Tarif : 9€ / 7€ avec audioguide. Visite guidée. Boutique. Animations. Parcours muséographique en cours de refonte, des salles peuvent être fermées au public.

Au début du XVII e siècle, un riche amateur d'art acquiert l'ancienne demeure des abbés de Cluny, pour y installer sa collection d'objets de la Gaule romaine au Haut Moyen Âge. Il y a quelques années, un jardin de 5 000 m 2 , d'inspiration médiévale, a été ajouté, entre le musée et le boulevard Saint-Germain. Idéal pour se détendre si vous souhaitez faire une visite exhaustive du musée. Il faudra compter au moins deux heures pour faire le tour des collections, riches et variées. De plus, les enfants seront ravis de découvrir de nombreuses empreintes d'animaux fantastiques qui ont alimenté les contes et légendes de nos ancêtres. Vous y trouverez aussi des plantes odorantes, un tapis de fleurs et un espace de culture potagère, souvenir d'une agriculture médiévale qui a perduré jusqu'à nos jours. Les thermes gallo-romains accueillent les collections datant de l'Antiquité et du Haut Moyen Âge, où sont regroupées des œuvres qui ont influencé d'autres époques, plus tardives. L'art roman est présenté (sculptures, enluminures, fresques, vitraux et pierres), le gothique également (quelques chapiteaux, sculptures et vitraux, vestiges de l'église abbatiale de Saint-Denis, berceau de l'art gothique). Parmi les fleurons du musée, de somptueuses pièces d'orfèvrerie et d'émaillerie du Moyen Âge. Les plus pressés prendront tout de même le temps d'aller admirer la collection de tentures et soieries, où vous verrez une des pièces les plus célèbres au monde : La Dame à la licorne , un ensemble de six tapisseries immortalisé par de nombreux romanciers.
Sallyndra le 13/01/2015 Beau musée de l'époque médiévale avec la célèbre "Dame à la licorne" en tapisserie mais aussi une belle collection de vitraux et sculptures, le tout installé dans un bâtiment qui à l'origine abritait des bains romains, leur structure étant encore visibles dans certaines salles. Pour certaines expos temporaires les guides des visites guidées sont des étudiants de l'Ecole du Louvre.
burgess le 13/04/2012 Je vais souvent au musée de Cluny : on ne se lasse pas de voir et revoir les œuvres de la collection permanente (les vitraux, les statues, l'orfèvrerie, le Dame à la Licorne bien sûr). Les expositions temporaires, petites, sont toujours de qualité. La librairie est incontournable pour tous ceux qui s'intéressent au Moyen-Age. Le bâtiment est magnifique.
cboy le 03/02/2010 Musée passionnant pour les amateurs du moyen age ... Et pour les autres, il vaut aussi le détour pour sa magnifique tapisserie "la dame à la Licorne" ! De plus le musée est situé dans un superbe batiment au cœur de Paris


MUSÉE DE CLUNY / MUSÉE NATIONAL DU MOYEN ÂGE - Le jardin médiéval du musée national du Moyen Âge
© Yvan Reitserof – Fotolia


MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE
Rue Cuvier (5 e )
✆  01 40 79 56 01  / 01 40 79 54 79
www.mnhn.fr
valhuber@mnhn.fr
M° Gare d’Austerlitz, Jussieu ou Censier Daubenton
Fermé le 1 er mai et le mardi (sauf la Ménagerie). Grande galerie de l'Évolution : tlj de 10h à 18h. Dernier accès aux caisses 45 min avant la fermeture. Tarif plein : 9 €, réduit : 7 € + 2 € avec l'exposition temporaire. Galerie des Enfants : tlj de 10h à 18h. Tarif plein : 11 €, réduit : 9 € (couplé avec la visite de la Grande Galerie de l'Évolution). Galerie de Minéralogie et de Géologie / exposition Trésors de la Terre : 6 €, réduit : 4 €. Galerie d'Anatomie comparée et de Paléontologie : 7 €. TR : 5 €. Grandes serres et Galerie de Botanique : 7 €. TR : 5 €. Ménagerie : 13 €. TR : 9 €. Jardin des plantes : ouvert tous les jours de 7h 30 à 20h en période d’été. Ouvert tous les jours de 8h à 17h30 en période d’hiver. Entrée gratuite sauf pour le jardin alpin (Tarif unique : 2 €) et le jardin écologique. Accessible en visite guidée uniquement le samedi, réservation au ✆ 08 26 10 42 00 (0,15 € TTC). Label Tourisme & Handicap. Visites guidées. Restauration. Animations.

Le Muséum national d'Histoire naturelle vous propose de visiter à la fois une ménagerie, les plantations du Jardin des Plantes, les galeries de Botanique, de Paléontologie ou d'Anatomie comparée et la Grande Galerie de l'Évolution. Le domaine que forme l'ensemble de ces sites est né du Jardin royal des plantes médicinales ici créé au XVII e siècle. Une centaine d'années plus tard, notamment grâce au scientifique Buffon, le jardin s'enrichit de bâtiments consacrés à l'étude de la nature où se réunissent des savants. C'est sous la Révolution française qu'est véritablement fondé le Muséum, lequel abrite depuis plus de deux siècles des enseignants-chercheurs et leurs élèves. Spécialistes comme néophytes se promènent avec un égal bonheur d'une galerie à l'autre. Côté minéralogie et géologie, ne manquez pas d'admirer les œuvres d'art conçues par la nature qui sont exposées. Sur le versant paléontologie et anatomie comparée, vous serez fascinés par de très vieux fossiles ou des squelettes de dinosaures. Pour sa part, la Grande Galerie de l'Évolution prend place sous une imposante verrière. La visite mérite plusieurs heures si l'on veut tout découvrir. Autour de spécimens d'animaux naturalisés sont détaillés de grands thèmes tels que la diversité du vivant, l'évolution de la vie et l'homme et ses facteurs. La scénographie mêle sons, lumières, jeux de décors, bornes interactives. La Galerie des Enfants complète cette offre. Notez également qu'en novembre 2013 la Galerie de Botanique, qui abrite l'Herbier national, la plus prestigieuse collection de plantes du monde, a ouvert ses portes au public. En plus de la présentation de ses collections, le muséum organise des expositions temporaires ainsi que de nombreuses activités pour tous les âges et tous les niveaux de connaissance. Enfin, sachez que cette institution est également en charge du musée de l'Homme et du Parc zoologique de Paris au bois de Vincennes
gag1708 le 01/12/2010 Une collection d'animaux empaillés splendide. A faire pour les passionnés. Par contre déçu des expositions temporaires à deux reprises. Allez y pour le muséum.
zitau le 18/08/2009 un musée aussi bien pour les grands et les petits. La grande galerie de l'évolution est un lieu magique qui permets de déambuler au milieu des animaux. Une journée inoubliable.


MUSÉUM NATIONAL D'HISTOIRE NATURELLE - Museum national d'histoire naturelle.
© Jacques PALUT – Fotolia


LE MUSÉE DU LUXEMBOURG
19, rue Vaugirard (6 e )
✆  01 40 13 62 00
www.museeduluxembourg.fr
M° Saint-Sulpice, Rennes, Odéon ou RER Luxembourg
Horaires : ouvert tous les jours de 10h30 à 19h (aucun jour de fermeture hebdomadaire) – Nocturne les vendredis jusqu’à 22h – Ouverture de 10h30 à 18h les 24, 31 décembre – Fermeture le 25 décembre – Dernière entrée 45 minutes avant l’heure de fermeture -. Tarif : 12 € – Réduit : 8,50 € (16-25 ans, demandeurs d'emploi et famille nombreuse) Spécial Jeune : 8,50 € pour deux entrées (du lundi au vendredi à partir de 17h) Gratuit pour les moins de 16 ans, bénéficiaires des minima sociaux. Des audioguides (en 4 langues : français, anglais, espagnol et allemand) sont proposés sur place à la location au tarif de 5 € par appareil. Visite guidée. Restauration. Boutique.

Lorsque est construit le palais du Luxembourg pour Marie de Médicis au XVII e siècle, la reine demande à ce que soit créée une galerie spécialement destinée à exposer des œuvres d'art. En 1750, elle est ouverte au public et devient ainsi le premier musée, au sens actuel du terme. Le palais ayant été attribué au Sénat au début du XIX e siècle, celui-ci fait bâtir en 1884 l'actuel bâtiment. Situé au bord du jardin du Luxembourg, ce musée présente de remarquables expositions temporaires consacrées à des peintres comme Raphaël, Modigliani, Botticelli ou Vlaminck. Le Sénat, dont il dépend toujours, a confié la gestion du site à la Réunion des Musées nationaux en 2010. Il a à cette occasion fait l'objet d'une rénovation qui est l'œuvre de Shigeru Ban et Jean de Gastines, architectes du récent Centre Pompidou Metz. Rouvert depuis avril 2012, l'organisation du musée a été totalement repensée pour permettre une meilleure expérience aux visiteurs des lieux.


LE MUSÉE DU LUXEMBOURG - Le palais du Luxembourg – Paris
© MARTINE COQUILLEAU – FOTOLIA


MUSÉE NATIONAL EUGÈNE DELACROIX
6, rue Furstenberg (6 e )
✆  01 44 41 86 50
www.musee-delacroix.fr
M° Saint-Germain-des-Prés ou Mabillon
Ouvert du mercredi au lundi de 9h30 à 17h30. Fermé le 1 er janvier, le 1 er mai et le 25 décembre. Gratuit jusqu'à 26 ans. Billet d’entrée au musée Delacroix : 7 €. Billet jumelé Louvre + Delacroix, valable toute la journée : 15 €. Visites guidées chaque samedi à 10h30 par un conférencier des musées nationaux, sans réservation : 10 €, réduit : 7 € + billet d’entrée du musée.

Il est toujours troublant de découvrir l'intimité d'un artiste, surtout s'il s'agit d'un des plus grands peintres français. Le musée est installé dans l'appartement où Eugène Delacroix termina sa vie. Cet artiste majeur, flambeau du romantisme révolutionnaire, auteur de La Liberté guidant le peuple que vous trouverez au Louvre, a choisi ce paisible quartier pour y peindre ses dernières œuvres. Passé le porche de l'immeuble de la rue Furstenberg, montez jusqu'à son appartement pour y voir les petits objets de son quotidien. Puis vous découvrirez son jardin et son atelier, où est retracé tout le parcours artistique du peintre. Vous découvrirez entre autres une Madeleine dans le désert fantasmagorique, prouvant l'esprit novateur de Delacroix. Vous verrez aussi quelques souvenirs qu'il a ramenés du Maroc lors de son voyage de jeunesse en Orient, au cours duquel il forma son talent.


MUSÉE ZADKINE
100 bis, rue d’Assas (6 e )
✆  01 55 42 77 20
www.zadkine.paris.fr
musee.zadkine@paris.fr
M° Notre-Dame-des-Champs, Vavin ou RER Port-Royal
Ouvert tous les jours sauf les lundis et jours fériés, de 10h à 18h. Entrée gratuite hors expositions temporaires (se renseigner). Visite guidée.

Le musée Zadkine se trouve au fond d'une étroite allée, dans une ravissante maison bordée par un jardin. C'est celle où a vécu le sculpteur d'origine russe Ossip Zadkine (1898-1967) de 1928 jusqu'à sa mort. On y trouve près de trois cents œuvres réparties chronologiquement en cinq salles permettant de suivre l'évolution de son art : primitivisme, cubisme, art antique mythologique et art abstrait. Vous pourrez découvrir ainsi sa fameuse Femme à l'éventail , un bronze de 1923. L'atelier attenant à la maison accueille des expositions temporaires d'art contemporain.


MUSÉE DE L’ARMÉE
Hôtel national des Invalides
129, rue de Grenelle (7 e )
www.musee-armee.fr
jeunes@musee-armee.fr
M° Invalides, La Tour-Maubourg ou Varenne
Tous les jours du 1 er avril au 31 octobre de 10h à 18h et du 1 er novembre au 31 mars de 10h à 17h. Fermé les 1 er janvier, 1 er mai et 25 décembre. Clôture des caisses 30 minutes avant la fermeture. Le 1 er lundi de chaque mois : seuls l'église du Dôme (tombeau de Napoléon Ier), la cathédrale Saint-Louis des Invalides, l'exposition temporaire en cours, le parcours artillerie de la Cour d'honneur sont accessibles. Gratuit jusqu'à 18 ans. Adulte : 11 € (tarif réduit : 9 € hors exposition temporaire. Du 13 avril au 30 juillet 2017 et du 11 octobre 2017 au 28 janvier 2018 : 12 € plein tarif et 8,5 € réduit). Le 1 er lundi des mois de juillet, août et septembre, l'ensemble du musée est ouvert à l'exception de l'Historial Charles de Gaulle. Pendant les vacances de Noël et les vacances d'hiver, le musée est ouvert jusqu'à 17h30. L'Historial Charles de Gaulle est fermé tous les lundis. Visite guidée. Restauration. Le mardi, d'avril à septembre 2017, l'église du Dôme, le département moderne et l'exposition temporaire en cours sont ouverts jusqu'à 21h. En juillet et en août, l'église du Dôme (tombeau de Napoléon Ier) est ouverte jusqu'à 19h.

Le Musée de l'Armée raconte l'histoire des armes et de l'art de la guerre du Moyen Age à la Seconde Guerre mondiale. Vous découvrirez de superbes armes et armures, des uniformes comme ceux des maréchaux de l'Empire ou la tenue bleu horizon des Poilus ainsi que des souvenirs historiques comme l'épée de François I er , la redingote et des chapeaux de Napoléon I er . Extrêmement riche, le musée est divisé en quatre départements qui suivent un ordre chronologique. Les connaisseurs ne manqueront pas de visiter l'exceptionnel département consacré à l'artillerie qui regroupe des bouches à feu, des canons ainsi que des petits modèles d'artillerie de toute sorte. Le département des emblèmes (drapeaux, étendards, fanions) rassemble quant à lui une collection de 150 000 figurines. Sans oublier les œuvres exposées dans le département des peintures avec des sculptures, un cabinet des estampes, des dessins et de nombreuses photographies. Un musée très complet ; il vous faudra plus d'une journée pour une visite exhaustive. On pourrait considérer que le Musée de l'Armée n'est pas tout à fait un but de visite pour une sortie en compagnie d'enfants, mais ce n'est pas exact : grands-parents, parents, mettez le Musée de l'Armée au programme de vos sorties avec vos enfants ou petits-enfants, car ceux-ci seront certainement fascinés par le Cabinet des modèles d'artillerie et le Cabinet des figurines, espace d'exposition du Musée de l'Armée récemment ouvert au sein de ce qui est appelé dans le musée les « Cabinets insolites » selon une appellation renvoyant aux cabinets de curiosités apparus au cours du XVIII e siècle.
Le Cabinet des figurines  : cela se fait peut-être moins aujourd'hui, mais autrefois les petits garçons collectionnaient les « soldats de plomb ». Des collectionneurs en ont conservé ou acheté et le musée a acquis certaines de ces collections. Désormais, près de 5 000 de ces figurines sont exposées, reflétant la diversité de la collection du Musée de l'Armée, qui en compte près de 140 000 au total. Ce cabinet expose les quatre grands types de figurines, : tout d'abord, les figurines de carte, fabriquées en carton rigide dès le début du XVIII e siècle, puis les figurines dites « de plats d'étain », fabriquées dans la seconde moitié du XIX e siècle, et les figurines de plomb, à l'origine des fameux « petits soldats » évoqués plus haut. Enfin, on trouve les soldats en plastique du XX e siècle, solides et peu coûteux.
Le Cabinet des modèles d'artillerie  : c'est l'une des plus importantes collections de ce type au monde, avec un millier de pièces. Elle s'ouvre sur les pièces royales et princières et se poursuit avec des modèles porteurs d'armoiries privées pour la plupart présents honorifiques. Curiosité : des maquettes de projets d'armes jamais adoptées, conçues dans le but d'améliorer les pièces d'artillerie, sont également présentées.
gag1708 le 01/12/2010 C'est un musée très intéressant avec de très belle collection d'armures. Tout y est très bien expliqué, en particulier sur la période 1870-1945.Le seul reproche concernerait les étiquettes dans la partie Moyen âge qui ne sont pas toujours très bien placées.A faire.Profitez en pour visiter le tombeau de Napoléon à côté.
orfeo le 02/07/2009 Passionnant ! Excellentes explications idéal pour réviser toute son histoire de France et surtout de ses guerresUne présentation d'armes, d'uniformes ietonnante des reconstitutions de batailleLe tout et très pédagogique ' il faudrait plus d'une journée pour tout voir et comprendre


MUSÉE DE L’ARMÉE - Le tombeau de l'empereur Napoléon Ier dans l'église du Dôme des Invalides.
© Paris, musée de l'Armée : Emilie Cambier


MUSÉE D’ORSAY
1, rue de la Légion-d'Honneur (7 e )
✆  01 40 49 48 14
www.musee-orsay.fr/fr/espace-particuliers/particuliers/visiteurs-handicapes/bienvenue.html
M° Solferino ou RER Musée d’Orsay
Fermé les 1 er janvier, 1 er mai et 25 décembre. Ouvert le mardi, le mercredi et du vendredi au dimanche de 9h30 à 18h ; le jeudi de 9h30 à 21h45. Dernière admission 30 min avant la fermeture du musée. Gratuit jusqu'à 18 ans (entrée libre le 1 er dimanche du mois ; gratuit pour les moins de 26 ans ressortissants de l'Union européenne, les enseignants du 1 er et 2nd degré – hors expositions temporaires – et pour les demandeurs d'emploi). Adulte : 12 €. Enfant : 9 €. Label Tourisme & Handicap. Accueil enfants (atelier enfant, 2h, 7 €, sur réservation). Visite guidée (6 €). Restauration. Boutique. Animations. Jeux en famille : 4,50 € en sus du droit d'entrée (uniquement les dimanches).

En 2011, des travaux de rénovation de certains espaces ont été réalisés. Pour la galerie consacrée aux impressionnistes, l’architecte Jean-Michel Wilmotte a conçu un écrin gris foncé qui rappelle les intérieurs bourgeois où les tableaux étaient exposés en leur temps. Des bancs en verre massif dessinés par Tokujin Yoshioka y ont été installés. Le même Wilmotte a également transformé la salle des Colonnes en un espace dévolu à des expositions temporaires. Dominique Brard a de son côté créé cinq niveaux d’exposition dans le pavillon Amont, lequel est dédié aux arts décoratifs, aux peintures grand format et aux décors peints par les artistes nabi. Les collections du musée d’Orsay reflètent toute la diversité de la création artistique du monde occidental de 1848 à 1914. Les chefs-d’œuvre présentés ici sont innombrables. Régulièrement, de grandes et prestigieuses expositions temporaires font affluer d'importantes foules de visiteurs vers ce musée incontournable. Enfin, vous apprécierez sans aucun doute le restaurant qui se trouve sur place (lustres, plafonds peints, dorures…). Un musée à ne rater sous aucun prétexte, autant pour ses collections que pour son bâtiment !
fute_989137 le 31/08/2015 La plus belle gare de Paris est devenue un musée, on peut y voir les grands classiques du XIX e comme les impressionnistes mais on y revient aussi pour les riches expositions temporaires.
nade61 le 03/08/2011 Musée très intéressant qui permet d'avoir une vision synchronique de la peinture au XIX . Musée incontournable et si possible avec guide.
ray91 le 20/04/2011 Un super musée qui change du Louvre ! Un peu de modernité, de grandes pièces, des œuvres somptueuses. Je pourrais y passer des heures. Enfin un musée où l'on ne s'ennuie pas !
kalymimi le 31/08/2010 lors d'un voyage à Paris je l'avais visité et j'avais apprécié ce haut lieu de culture. Je viens d'y retourner et les travaux l'ont embelli, rajeuni.J'ai constaté que des salles d'exposition avait été modifiées afin de donner plus de volume aux pièces exposées.J'ai apprécié l'exposition temporaire qui y était lors de ma visite, DEGAS et ses nus, une merveille, une continuité dans l'œuvre, on comprend mieux l'artiste en voyant ses esquisses. A tout moment c'est un lieu incontournable à voir dans Paris, il faut prendre le temps...


MUSÉE D’ORSAY - La grande horloge du musée d'Orsay.
© S. Greg Panosian


MUSÉE DU QUAI BRANLY – JACQUES CHIRAC
37, quai Branly
206 ou 218, rue de l’Université (7 e )
✆  01 56 61 70 00
www.quaibranly.fr
accessibilite@quaibranly.fr
M° Alma Marceau, Bir Hakeim ou RER Pont de l’Alma
Fermé le 1 er mai et le 25 décembre. Ouvert le mardi, le mercredi et le dimanche de 11h à 19h ; du jeudi au samedi de 11h à 21h. Ouvert le lundi pendant les vacances scolaires. Gratuit jusqu'à 26 ans (et le 1 er dimanche du mois. Gratuit pour les -26 ans ressortissants de l'Union européenne, les enseignants du 1 er et 2nd degré (hors expositions temporaires). Gratuit pour les visiteurs en situation de handicap et leur accompagnateur). Adulte : 10 €. Réduit 7 €. Label Tourisme & Handicap. Visite guidée (durée 1h30 : 8 €).

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents