La France et l’Italie
223 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

La France et l’Italie , livre ebook

-
composé par

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
223 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cette cinquième livraison des Études d’histoire du droit et des idées politiques marque la préoccupation du Centre toulousain qui les publie de s’ouvrir sur une réflexion à caractère international. En l’occurrence, c’est une étude sur les regards croisés qu’échangent la France et l’Italie depuis le xvie jusqu’au xxe siècle qui constitue le thème retenu, avec la volonté de ne pas s’en tenir à l’évocation des affinités intellectuelles qui se sont développées depuis longtemps entre les deux pays mais d’élargir le champ d’intérêt aux questions de diplomatie et aux problèmes que pose l’immigration. Sept contributions sont consacrées à ces divers aspects du domaine traité, sans prétention à l’exhaustivité. Elles mêlent des travaux de jeunes docteurs à ceux de professeurs confirmés. Ils ont souhaité conjuguer leurs efforts. La diversité de leurs points de vue témoigne du souci de traiter la question sous des angles variés, même les moins classiques, n’hésitant pas à faire appel, à côté de l’histoire des institutions et de la société et de la science politique, à des champs d’investigation moins habituels dans les faculté de droit, tel l’opéra, et à des méthodes moins fréquentes, comme l’analyse de contenu.

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 0
EAN13 9782379280986
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0075€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

La France et l’Italie
Affinités intellectuelles, diplomatie, immigration (1544-1940)
Jean Bastier (dir.)



Éditeur : Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, Presses de l’Université des Sciences sociales de Toulouse Année d'édition : 2001 Date de mise en ligne : 4 janvier 2021 Collection : Études d’histoire du droit et des idées politiques ISBN électronique : 9782379280986


http://books.openedition.org


Édition imprimée ISBN : 9782909628691 Nombre de pages : 277
 

Référence électronique
BASTIER, Jean (dir.). La France et l’Italie : Affinités intellectuelles, diplomatie, immigration (1544-1940). Nouvelle édition [en ligne]. Toulouse : Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2001 (généré le 06 janvier 2021). Disponible sur Internet : <http://books.openedition.org/putc/12499>. ISBN : 9782379280986.

Ce document a été généré automatiquement le 6 janvier 2021. Il est issu d'une numérisation par reconnaissance optique de caractères.

© Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2001
Conditions d’utilisation : http://www.openedition.org/6540
Cette cinquième livraison des Études d’histoire du droit et des idées politiques marque la préoccupation du Centre toulousain qui les publie de s’ouvrir sur une réflexion à caractère international. En l’occurrence, c’est une étude sur les regards croisés qu’échangent la France et l’Italie depuis le xvi e jusqu’au xx e  siècle qui constitue le thème retenu, avec la volonté de ne pas s’en tenir à l’évocation des affinités intellectuelles qui se sont développées depuis longtemps entre les deux pays mais d’élargir le champ d’intérêt aux questions de diplomatie et aux problèmes que pose l’immigration. Sept contributions sont consacrées à ces divers aspects du domaine traité, sans prétention à l’exhaustivité. Elles mêlent des travaux de jeunes docteurs à ceux de professeurs confirmés. Ils ont souhaité conjuguer leurs efforts. La diversité de leurs points de vue témoigne du souci de traiter la question sous des angles variés, même les moins classiques, n’hésitant pas à faire appel, à côté de l’histoire des institutions et de la société et de la science politique, à des champs d’investigation moins habituels dans les faculté de droit, tel l’opéra, et à des méthodes moins fréquentes, comme l’analyse de contenu.


Jean Bastier
Jean Bastier, professeur à l’Université des sciences sociales de Toulouse
Sommaire
Ont collaboré à cet ouvrage
Avant-propos
Les affinités intellectuelles et morales de la France et de l’Italie historiographie et politique
Jean Bastier
Analyse rhétorique, logique et politique de l’ Apologie de Lorenzino de Medici (1544)
Gilles Revelles I – Enquête : La disposition (structure rhétorique) II – Examen : L’invention (structure logique) III – Épreuve : La discussion (structure politique) Conclusion : Esquisse d’une morale machiavélienne
Charles Giraud : À propos de son article : "Sixte-Quint, son influence sur les affaires de France au xvi e  siècle"
Jacques Bouineau I – Le pape allié de la France Il – Le pape sauveur de la France
"Salut à la France" dans l’opéra italien (1789-1918) : sources françaises et histoire de France
Marie-Bernadette Bruguière Les sources françaises d’opéras italiens L’histoire de France à l’opéra
De Voltaire à Verdi : regards sur la liberté à l’opéra
Emmanuelle Cauquil-Darrouy La liberté de l’individu Les libertés publiques
Trois ambassadeurs de France à Rome : Camille Barrère (1897-1924), Henry de Jouvenel (1933), André Francois-Poncet (1938-1940) d’après les Bulletins de presse étrangère du Quai d’Orsay
Jean Bastier I – Camille Barrère, ambassadeur de France à Rome (1897-1924) Il – Henry de Jouvenel, ambassadeur de France à Rome (1933) III – André François-Poncet, ambassadeur de France à Rome (1938-1940)
L’émigration italienne en France : l’exemple du sud-ouest de 1920 à 1939
Aimé Mucci
La création d’un consulat d’Italie à Toulouse le fascisme italien dans le sud-ouest de la France
Olivier Bataillé I – Installation et développement du consulat Le fascisme officiel II – Installation et développement des organisations liées au consulat. Le fascisme officieux
Ont collaboré à cet ouvrage


Jean Bastier, professeur à l’Université des sciences sociales de Toulouse
Olivier Bataillé, doctorant, attaché temporaire d’enseignement et de recherche à l’Université des sciences sociales de Toulouse
Jacques Bouineau, professeur à l’Université de La Rochelle, directeur de l’Institut de droit des affaires internationales du Caire
Emmanuelle Cauquil-Darrouy, docteur en droit (histoire des institutions)
Aimé Mucci, professeur émérite à l’Université de Toulouse Le Mirail
Gilles Revelles, docteur en droit (histoire des institutions), auditeur de justice
Avant-propos
Les affinités intellectuelles et morales de la France et de l’Italie historiographie et politique
Jean Bastier


Vers 1925, le rayonnement intellectuel de l’Italie à Toulouse avait le visage du Fascisme de Mussolini ; c’ est pour répandre l’esprit fasciste parmi les immigrés ou réfugiés italiens et parmi les Toulousains, que les autorités fascistes, après avoir institué un Consulat d’Italie, fondèrent la Société Dante Alighieri. À la même époque, à Rome, la longue carrière d’ambassadeur de Camille Barrère s’était achevée dans la tristesse : Barrère avait agi inlassablement pour séparer l’Italie de l’Allemagne et de l’Autriche-Hongrie. Contribuant à ruiner la Triplice, il avait aidé puissamment à rapprocher l’Italie de l’Entente et à permettre l’entrée en guerre des Italiens en 1915. Précisément, la "victoire mutilée" de l’Italie, l’affaire de Fiume, le désespoir des anciens combattants qui avaient soulevé la colère du pays et abouti à la marche sur Rome des chemises brunes de Mussolini, tout cela engendrait un sentiment d’hostilité à l’égard de la France, de sournoises rancœurs et rancunes qui contenaient en germe les événements de juin 1940.
Paul Valéry observait, vers 1927, que les nations d’Europe "se faisaient la moue". Ici et là, les nationalismes s’exaspéraient, les fiertés nationales s’irritaient, les susceptibilités patriotiques des journaux multipliaient les incidents et les insultes. Pour des historiens de la vie politique, de la société, des idées politiques, pour des historiens du droit ou de la littérature, s’interroger sur le long terme des relations politiques et culturelles de la France et de l’Italie, n’est-ce pas inviter le lecteur à une méditation de philosophie politique sur les affinités intellectuelles et morales franco-italiennes ?
La France et l’Italie  –  Affinités intellectuelles, diplomatie, immigration (1544  –  1940) , le thème de ce recueil d’études scientifiques offre quelques jalons à la réflexion, laquelle ne peut que difficilement prétendre à l’exhaustivité. D’ailleurs, toute vraie recherche scientifique ne débouche-t-elle pas sur des questions, sur le mystère de la psychologie humaine ?
Dans l’université française, il est assez mal vu de parler de la nation, de la psychologie des peuples ; l’on craint la résurgence des nationalismes et des racismes. Poser la question de l’identité nationale présente cependant un intérêt : l’historien peut-il ignorer les nations ? Le droit a toujours été d’ordre national, voire étatique, et la littérature ne coïncide-telle pas avec la langue, la culture, la personnalité d’une nation ?
Dans Le silence de la mer , de Vercors, l’offider allemand compare, dans son monologue, la richesse culturelle de la France à celle de l’Allemagne. Il admire la foisonnante diversité de la littérature classique française au siècle de Louis XIV, qui engendra cette "univ

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents