Régionalisme et problèmes d intégration économique
208 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Régionalisme et problèmes d'intégration économique

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
208 pages
Français

Description

L'enjeu du régionalisme et de l'intégration économique est la création et la redistribution des richesses, sous-tendant la paix par le marché. Néanmoins, cette pratique pose des problèmes de théorie, de souveraineté, de normes, de production industrielle, de commerce, de biens publics régionaux, de développement, etc. Les différentes communautés économiques servent de toile de fond pour jauger les atouts et les vulnérabilités du régionalisme dans le monde.Š

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mars 2012
Nombre de lectures 633
EAN13 9782296485648
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

RÉGIONALISME ET PROBLÈMES D’INTÉGRATION ÉCONOMIQUE
Aléna, Mercosur, Union européenne, Union africaine
Collection « Géopolitique mondiale » Dirigée par Mwayila TSHIYEMBE L’objet de la collection « Géopolitique mondiale » est de susciter les publications dont la vocation est double : d’une part, donner un sens aux mutations provoquées par la mondialisation, étant donné la perte des repères du monde ancien et la nécessité d’inventer des repères du monde nouveau ; d’autre part, analyser la complexité des enjeux territoriaux, des rivalités d’intérêt et de stratégies qui pousse les acteurs à user de la force ou de la diplomatie, pour modifier ou tenter de modifier le rapport de force (ressources naturelles, humaines, culturelles), selon des idéologies qui les animent. A cette fin, la prospective et la pluridisciplinarité sont des approches privilégiées. Déjà parus Évelyne GARNIER-ZARLI,Les risques de la fragmentation de la recherche scientifique sur les enjeux sociétaux, 2011. Théophile YUMA KALULU,Géopolitique de la violence des jeunes dans la ville de Kinsagani, 2011. Philémon MUAMBA MUMBUNDA,Géopolitique identitaire en RDC. Cas de l’identité kasaïenne, 2011. Mwayila TSHIEMBE, Stephan TUBENE,Migration, mondialisation, développement. L’exemple de la RDC, 2011. Benjamin MULAMBA MBUYI,Droit des Organisations Internationales, Notes de cours à l’usage des étudiants en droit, 2011. Thérèse Osenga BADIBAKE,Pouvoir des organisations internationlales et souveraineté des Etats. Le cas de l'Union africaine, 2010. Didier NZAPASEZE TIMBA,La Cour pénale internationale et la lutte contre l'impunité en RDC, 2010. Nissé Nzereka MUGHENDI,Guerres récurrentes en République démocratique du Congo, 2010. Evelyne GARNIER-ZARLI,Le doctorat scientifique dans le monde scientifique, 2010.
MWAYILA TSHIYEMBE
RÉGIONALISME ET PROBLÈMES D’INTÉGRATION ÉCONOMIQUE Aléna, Mercosur, Union européenne, Union africaine
Du même auteur
Migration, mondialisation, développement(sous la direction) Paris, L’Harmattan, 2011
La politique étrangère des grandes puissances, Paris, L’Harmattan, 2010
Droit de la sécurité internationale, Paris, L’Harmattan, 2010
La politique étrangère de la République Démocratique du Congo, Paris, L’Harmattan, 2009
L’avenir de la question noire en France, (sous la direction) Paris, L’harmattan, 2008
Refondation de la nation et nationalité en République Démocratique du Congo, Paris, L’Harmattan, 2007
Le défi de l’armée républicaine en République Démocratique du Congo, Paris, L’Harmattan, 2005
Géopolitique de paix en Afrique médiane, Paris, L’harmattan, 2003
Etat multinational et démocratie africaine. Sociologie de la renaissance politique, Paris, L’Harmattan, 2001
© L’Harmattan, 2012 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-96680-2 EAN : 9782296966802
AVANT-PROPOS
Dans le cursus universitaire des étudiants de Relations internationales (Licence 1 ou équivalent Master 1) en République Démocratique du Congo, la réforme a introduit un nouvel enseignement intitulé « Problèmes d’intégration économique régionale » ou « Régionalisme et problèmes d’intégration économique », dont il sied, ex nihilo, d’imaginer le contenu, faute de manuels spécifiques.
Ce contenu est, au demeurant, conditionné par l’objectif même de la réforme à savoir : donner un enseignement de qualité aux jeunes universitaires congolais, soit pour les former à une carrière diplomatique, soit pour leur fournir les clefs d’analyse (recherche des causes) et de compréhension (recherche de sens) des enjeux et défis liés aux processus et stratégies d’intégration économique régionale dans le monde d’une part ; et les problèmes de l’arrimage du régionalisme à la globalisation, c’est-à-dire au multilatéralisme et au développement durable d’autre part.
Et ce, d’autant plus que face aux difficultés économiques et politiques inhérentes tantôt à la seconde guerre mondiale, tantôt à la décolonisation, nombre d’Etats à travers le monde, anciens et nouveaux, ont opté pour la régionalisation de l’économie comme catalyseur de progrès économique et social d’une part ; instrument de paix entre les nations d’autre part.
Abordée sous cet angle, la régionalisation de l’économie est pensée comme un outil de création des richesses entre les Etats, c’est-à-dire source de prospérité chez eux et de puissance entre eux, par-delà les territoires et les souverainetés, au nom du principe « l’Union fait la force ».
Néanmoins, la pertinence de ce postulat de régionalisation contraste étrangement avec les conditions de sa réalisation. En effet, dans les pays industrialisés d’Europe, détruits par la seconde guerre mondiale, l’intégration économique régionale est conçue comme un outil pour la paix et la reconstruction nationale, alors que dans les pays d’Amérique latine, d’Asie et d’Afrique
5
décolonisés, où l’économie est encore à l’étape préindustrielle, l’intégration économique régionale est un instrument de lutte contre la misère et le sous-développement, et son ambition est également la création des richesses et le développement (au sens de la théorie libérale : la prospérité et la paix par le marché).
Alors, il n’est pas sans intérêt de se poser la question suivante : comment intégrer à l’échelle régionale des économies préindustrielles ? Autrement dit, le régionalisme fermé est-il une stratégie optimale pour éradiquer le sous-développement dont la pré-industrialisation est un goulot d’étranglement dans une économie globalisée ? Sinon, quels sont les préalables ?
Par-delà la question vitale de l‘industrialisation des pays pauvres par le régionalisme économique, la prolifération des organisations d’intégration économique régionale au cours des années 19980-1990, a-t-elle contribué à la structuration du système international ? Régionalisme économique et mondialisation : que nous apprennent les théories ? Inspirée du modèle d’intégration économique européenne, la typologie de Balassa est-elle applicable ailleurs ? Quels problèmes l’intégration régionale et la mondialisation de l’économie posent-elles au commerce international ? Quelles sont les spécificités de l’ALENA et du MERCOSUR par rapport à l’Union européenne et à ses succédanés (CEDEAO, UEMOA, SADC) ? Qu’apporte le néorégionalisme lorsqu’il introduit dans sa problématique la sécurité complexe et les réseaux ? S’agit-il d’un alibi pour dissimiler l’échec de l’intégration économique ?
Pourquoi le processus d’intégration économique et politique a-t-il échoué en Afrique ? Quel est l’impact des pays émergents sur le partenariat Europe/Afrique à l’épreuve de la globalisation ? Quelle est l’incidence du processus régionalisation/décentralisation sur le basculement géopolitique des provinces frontalières en République Démocratique du Congo ?
Somme toute, le choix de ces problèmes d’intégration économique régionale, est toujours sujet à caution, car il se fait par élimination. L’approche pédagogique associant le cours magistral, les travaux
6
pratiques et les lectures personnalisées, permettra aux bénéficiaires de compléter leur bagage intellectuel.
Pour ce faire, la présentation de cet ouvrage est en rupture avec l’ordonnancement classique par chapitres. Nous avons opté pour un alignement séquentiel des problèmes traités un à un, afin de respecter cette spécificité.
Je ne saurais terminer cet avant-propos, sans remercier Monsieur Cédric LUHITO, Assistant au Département de Relations internationales (Faculté des Sciences sociales, politiques et administratives, Université de Lubumbashi), d’avoir accepté de saisir le texte de cet ouvrage.
7
PROBLEME N°1
CLARIFICATION CONCEPTUELLE
1.Régionalisme et régionalisation
Le mot régionalisme contient le suffixe – isme, dérivé de la terminaison grecque – ismos, et fait ainsi référence à la dimension théorique du processus de développement d’une région.
En relations internationales, écrit Christian Deblock, « le régionalisme désigne toute forme de coopération institutionnelle 1 entre deux ou plusieurs pays ». Il met en présence une forme de pluralisme ordonné qui ne se distingue du multilatéralisme que par le nombre d’acteurs et par la portée des règles.
Le concept a été pendant longtemps d’un usage limité en économie internationale. Il s’est généralisé à partir des années 1980, au point de supplanter progressivement celui de l’intégration régionale, pour désigner « toute forme d’arrangement institution-nel qui vise à libéraliser ou à faciliter le commerce à un niveau autre que multilatéral ». Tel est, du reste, la définition très restrictive que retient l’Organisation mondiale du commerce : elle n’envisage que le cas de la libéralisation des échanges et laisse ouverte la question des raisons qui peuvent pousser deux ou plusieurs pays à rechercher une « intégration étroite » de leur économie.
1  Christian D. Deblock, “Régionalisme économique et mondialisation : que nous apprennent les théories », Cahier de recherche CEIM, n°05-07, octobre 2005, pp.3-16 9
En revanche, le mot régionalisation a pour terminaison – tion, dérivée du latin – tio et se réfère donc à une action ou à un résultat de cette action. Il désigne le processus et la dynamique même de l’interaction régionale voire le processus de développe-ment d’une région. Selon Figuière et Guilhot, la régionalisation est une concentration des flux économiques au sein d’une région géographique donnée tandis que le régionalisme est une construc-tion politique menée par les Etats et matérialisée par un accord, en vue d’organiser les relations entre les pays et favoriser la coopération de ces derniers dans divers domaines.
Quant à l’intégration économique régionale, elle est une combinaison de régionalisme et de régionalisation. Alors, un espace sera qualifié d’intégré régionalement, « si et seulement s’il enregistre une concentration des flux entre les nations qui le constituent et s’il révèle une coordination institutionnelle instau-2 rant durablement des règles communes ».
Selon ces deux auteurs, il se dégage trois degrés d’intégration économique régionale à savoir : intégration aux frontières (coordination visant l’instauration et l’application de règles communes portant sur les relations entre les nations ou régulation des flux) ; intégration en profondeur (coordination visant l’harmonisation des pratiques au sein de chacune des nations partenaires ou instauration des règles communes) ; gouvernance régionale (coordination dotant une institution régionale de pouvoirs supranationaux).
3 Pour Deblock, Dorvalle et Rioux , on peut distinguer trois modèles d’intégration économique régionale : le modèle européen dur (autonomie des marchés et coopération institutionnalisée) ; le régime régional (souveraineté des Etats et coopération
2  Catherine Figuière et Laetitia Guilhot, “caractériser les processus régionaux : les apports d’une approche en termes de coordination », in ème Mondes en développement, n°135, 3 trimestre, 2006, p.80 3 “Mondialisation, concurrence et gouvernance : Emergence d’un espace juridique transnational dans les Amériques”, Cahier de Recherche du CEIM, n°2-3, 2002 10
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents