Oola : trouver l équilibre dans un monde déséquilibré : Les SEPT FACETTES où vous devez PROGRESSER et TROUVER UN EQUILIBRE  pour VIVRE la VIE DE VOS RÊVES
168 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Oola : trouver l'équilibre dans un monde déséquilibré : Les SEPT FACETTES où vous devez PROGRESSER et TROUVER UN EQUILIBRE pour VIVRE la VIE DE VOS RÊVES , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
168 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Vous êtes destiné à une vie de grandeur qui a un sens
Oo.la/adj./1 a : dérivé du français oh-la-la ! b. un état de génialitude. c. une vie qui est équilibrée et en progression dans les facettes clés que sont la santé, les finances, la carrière, les relations interpersonnelles et le mieux-être. d. une destination (comme dans aller à Oola). 2 a : une description des actions, des connaissances et des objectifs qui mènent à une vie équilibrée (ex. : c’est tout à fait Oola). 3 a : le plan ultime pour atteindre l’équilibre dans un monde déséquilibré. Loin d’être un livre de croissance personnelle semblable aux autres sur le marché, Oola est une méthode révolutionnaire qui vous propose un plan personnalisé. Un plan qui vous permettra d’atteindre les objectifs et les rêves qui sont uniques à vous. Une vie avec moins de stress et plus d’équilibre, une vie qui a un sens. Vous apprendrez à gagner, non seulement : • en affaires • et pour les questions d’argent, mais dans toutes les autres facettes de la vie : santé • finances • famille • carrière • foi • amitié et plaisir
Avec leurs savoureuses anecdotes et leurs propres témoignages, Dave Braun et Troy Amdahl vous montreront comment avoir la vie dont vous rêvez et que vous méritez-vous OolaVie.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 10 juillet 2019
Nombre de lectures 5
EAN13 9782897930301
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0600€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

L’édition originale de ce livre a été publiée sous le titre OOLA FIND BALANCE In an Unbalanced World © 2017, David Braun and Troy Amdahl Health Communications, Deerfield Beach, FL (É.-U.) 978-07573-1997-6
Réalisation de la couverture : Jean-François Szakacs
Tous droits réservés
© 2019, BÉLIVEAU Éditeur
Dépôt légal : 1 er trimestre 2019
Bibliothèque et Archives nationales du Québec
Bibliothèque et Archives Canada
ISBN : 978-2-89793-029-5
ISBN Epub : 978-2-89793-030-1 567, rue de Bienville Boucherville (Québec) Canada J4B 2Z5 450 679-1933
www.beliveauediteur.com
admin@beliveauediteur.com
Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC – www.sodec.gouv.qc.ca .
Nous reconnaissons l’appui financier du gouvernement du Canada.
Reproduire une partie quelconque de ce livre sans l’autorisation de la maison d’édition est illégal. Toute reproduction de cette publication, par quelque procédé que ce soit, sera considérée comme une violation du copyright. Tous droits de traduction et d’adaptation réservés.
Toute reproduction ou utilisation d’un extrait du fichier Epub ou PDF de ce livre autre qu’un téléchargement autorisé par l’éditeur constitue une infraction aux droits d’auteur passible de poursuites pénales ou civiles.
Ce livre est le produit de chaque défi et de chaque blessure cachée dans ma vie. Je le dédie à Ashelyn, Tamaryn, Tiandra, Brynnae et Zaren. Je vous aime davantage que la poussière, encore et toujours.
– D AVE B RAUN
Merci à Dieu. Ce livre est dédié à Kris, Max, Joelle, Bennett et Alea. Je suis béni.
– T ROY A MDAHL
AVANT-PROPOS
UN MINIBUS. DEUX GARS. DES MILLIERS DE KILOMÈTRES. UN MILLION DE RÊVES.

L a couverture de ce livre met en vedette notre minibus VW 1970, surnommé le Surf Bus . Vous pourriez vous dire Hum, intéressant, mais pourquoi un Surf Bus et pourquoi une peinture de carrosserie si originale ? Même si cela a toutes les apparences d’éclaboussures de peinture, regardez de plus près. Il s’agit en fait d’autocollants sur lesquels ont été écrits les rêves individuels des dizaines de milliers de personnes que nous avons rencontrées pendant notre périple. Notre objectif est de changer le monde avec un mot (Oola), un autocollant à la fois. Ce sont des gens comme vous qui ont accepté de prendre un moment pour se mettre en retrait de ce monde en folie, écrire ce qu’ils attendent de la vie sur un autocollant avec un crayon à l’encre indélébile, puis coller le tout sur le côté de notre VW. Avec ce geste tout simple, ils se sont mis en mouvement pour faire de leurs rêves une réalité.
Dans ce livre, vous en apprendrez davantage sur cette approche révolutionnaire en plein essor. La perspective de vous assister dans ce cheminement nous enthousiasme au plus haut point, et nous vous invitons à partager vos objectifs et vos rêves. Après avoir lu ce livre, ces objectifs et ces rêves seront mieux définis, et les gestes à poser pour les atteindre seront plus évidents.
Vos rêves sont importants et nous pensons que c’est grâce à eux s’il devient possible de changer le monde avec un mot : Oola . Si vous vous engagez envers des changements positifs et que vous agissez en ce sens, vous inspirerez tout naturellement les personnes qui vous entourent. Devenir une meilleure personne, c’est rendre meilleurs sa famille, sa collectivité et, ultimement, le monde.
Nous sommes heureux de vous accompagner dans cette aventure. Vous êtes plus doué que vous ne le croyez. Et vos rêves n’attendent que vous les réclamiez. Maintenant, commencez votre lecture et amorcez votre quête vers votre vie Oola.
INTRODUCTION

L’ APPEL
D ifficile de croire qu’il y a trois ans à peine, je faisais L’Appel. Je vois encore l’image dans ma tête aussi clairement aujourd’hui qu’alors.
Cette nuit-là, étendu sur le lit inconfortable de ma chambre de motel bon marché, j’étais profondément endormi. Je n’étais pas en vacances – c’était mon chez-moi. Je n’avais pas pris la chambre pour une nuit. Je la louais au mois.
Le bruit avait été aussi soudain qu’assourdissant, comme si quelqu’un essayait d’entrer dans ma chambre par effraction. Du coup, j’ai bondi hors du lit pour voir ce qui se passait. Par la fenêtre, j’ai aperçu des policiers en train d’enfoncer la porte de la chambre voisine avec un bélier.
Un moment à la fois surréel et profondément humiliant. Comment en suis-je arrivé là ? Il y avait quelques années à peine, j’étais au sommet. J’étais un homme marié, père de cinq magnifiques enfants. Je poursuivais une carrière fructueuse, ma valeur nette excédait deux millions de dollars et je possédais une magnifique demeure de plus d’un million de dollars construite au pied des montagnes.
Que s’était-il passé ? Comment en étais-je arrivé à vivre dans un motel miteux où la plupart des clients louaient leur chambre à l’heure ?
J’ai compris alors que je devais demander de l’aide. J’ai passé en revue toutes les personnes avec qui j’avais entretenu des liens dans le passé dans l’espoir de trouver la bonne ressource. J’étais dans l’embarras et je n’avais pas besoin d’être jugé ; j’avais plutôt besoin d’être guidé dans la bonne direction. Il faut dire que même lorsque tout espoir semblait perdu, j’avais toujours entretenu l’idée « que tout irait bien ». Au plus profond de moi, je savais qu’il me fallait redevenir la personne que j’avais été.
J’ai repensé à un stage de formation que j’avais fait quinze années auparavant et à un type que j’avais rencontré alors. Il est probable que vous connaissez quelqu’un du même genre. Je me rappelle qu’un de nos amis communs lui avait lancé un fer à cheval en or de la grosseur d’une pièce de cinquante sous et lui avait dit de se le mettre dans le derrière pour le faire fructifier. C’était ce genre de personne : un veinard à qui tout réussit.
Tout ce qu’il touchait semblait se transformer en or. On ne pouvait parler uniquement de chance, c’est du moins ce que je pensais. Après l’avoir côtoyé pendant mon stage et au fil de nos discussions, j’ai compris que ce n’était pas le fruit du hasard. Cet homme trimait dur pour maintenir un équilibre dans sa vie. Il faisait un effort conscient pour progresser dans toutes les facettes importantes de sa vie. Ce souvenir m’a montré la voie à suivre, la poursuite d’Oola. Je savais à qui je devais passer un coup de fil.
Je suis sorti de ma chambre pour jeter un coup d’œil à travers la porte défoncée à coups de bélier de la chambre voisine. Je me rappelle avoir pensé que je me sentais un peu comme cette porte. J’ai marché au rythme des gyrophares des voitures de police qui illuminaient les bâtiments voisins, puis je me suis retrouvé dans une ruelle protégée du vent. Il faisait froid, mais je ne le sentais pas. Je me sentais à la fois humble, humilié et étrangement optimiste.
Tout ce que je me rappelle avoir pensé alors, c’est : comment en suis-je arrivé là ?
Le téléphone dans la main, j’espérais trouver le courage de faire cet appel. Je savais que c’était le coup de fil que je devais faire. C’est dans cet état de vulnérabilité que j’ai appelé l’OolaGourou.
L’O OLA G OUROU
Cet appel fut exactement l’appel que je devais faire au moment où je devais le faire. Cela faisait un bout de temps que je n’avais pas parlé au OolaGourou. Des kilomètres et des mois nous séparaient, et cet appel révélait à quel point nos routes s’étaient écartées. Il y avait eu une époque où nos esprits ne faisaient qu’un. Nous partagions les mêmes rêves, les mêmes objectifs et les mêmes aspirations. Toutefois, alors que ma vie était partie en vrille, tout semblait avoir réussi pour l’OolaGourou
L’OolaGourou est un gars très réservé. Il est loin d’être timide, mais c’est plutôt un besoin de discrétion fondé sur l’humilité. Il écoute plus qu’il ne parle, et disons qu’il possède ce que la plupart des gens souhaitent avoir. Il avait toujours été celui vers qui les autres se tournaient lorsqu’il fallait « monter son niveau de jeu d’un cran », peu importe le domaine dans la vie.
À l’âge de quarante ans, il ne traînait aucune dette. Il était marié à la même femme (qu’il connaissait depuis la maternelle) depuis plus de vingt-sept années. Il avait pris sa retraite à quarante-deux ans et, depuis, il faisait uniquement ce qui lui plaisait, au moment où cela lui plaisait.
Je me rappelle qu’à l’époque, il ne pouvait pas courir un seul kilomètre. Après s’être fixé cet objectif, il a couru plusieurs marathons et a même terminé un Ironman. C’est un homme qui passe énormément de temps avec ses enfants et qui vit conformément à ses valeurs.
Sa passion personnelle est le voy

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents