L endométriose
83 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

L'endométriose , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
83 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

L’endométriose est une maladie complexe, qui engendre souvent beaucoup d’errance médicale et une mauvaise gestion des douleurs : il se passe en moyenne cinq ans entre le début des symptômes et le diagnostic. Cette pathologie, qui se développe pendant les règles, touche pourtant une femme sur dix.

Le docteur François-Xavier Aubriot, spécialiste de l’endométriose et de la fertilité, et Violaine Chatal, spécialisée en santé et médecine douce, vous donnent les clés pour comprendre le fonctionnement de cette maladie et pour mieux la vivre au quotidien (gestion de la douleur, alimentation, fertilité…).

Associant rigueur scientifique et approche bienveillante et empathique, les auteurs abordent le sujet sans tabou. De nombreux cas cliniques et témoignages complètent le livre, apportant aux explications médicales un regard humain et pratique sur cette maladie.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 26 novembre 2019
Nombre de lectures 79
EAN13 9782317022371
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0025€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

LA SANTÉ SANS TABOU
L’endométriose
Mieux la comprendre, mieux la vivre

Docteur François-Xavier Aubriot

Médecin gynécologue
Illustrations : Emmanuelle Teyras
Table des matières
Introduction
Qu’est-ce que l’endométriose ?
De quoi s’agit-il ?
Fréquence de la maladie
Mécanismes du développement de l’endométriose
Les facteurs favorisants
Où sont localisées les lésions ?
Les lésions superficielles
Les lésions dites profondes
Les kystes endométriosiques et l’adénomyose : formes particulières
Quelles sont les conséquences possibles ?
La douleur
L’infertilité
Dégénérescence des lésions endométriosiques
Comment reconnaître la maladie ?
Comment détecter cette maladie ?
Quelles formes prend le diagnostic ?
Comment soigner l’endométriose ?
Les traitements en cas de douleurs
Les traitements de l’infertilité associée à l’endométriose
Les formes particulières d’endométriose
Les kystes endométriosiques (endométriomes)
L’adénomyose
À chaque âge sa stratégie thérapeutique
L’endométriose à l’adolescence
L’endométriose de la trentaine
L’endométriose de la quarantaine
L’endométriose à la ménopause
Comment soulager l’endométriose et mieux vivre avec au jour le jour ?
Gérer la douleur
Booster sa fertilité
Trouver de l’aide
Conclusion
Bibliographie
Sites internet
Glossaire
Dans la même collection
Page de copyright
Introduction
L’endométriose est une maladie extrêmement fréquente : selon différentes études, elle pourrait toucher 5 à 15 % des femmes dans le monde. Même si cela reste une estimation, on considère qu’une femme réglée sur dix en est atteinte. Cette pathologie est de mieux en mieux connue et le diagnostic de plus en plus souvent réalisé. Cependant, encore beaucoup de médecins et gynécologues mettent du temps à la repérer (il se passe en moyenne cinq ans entre le début des symptômes et le diagnostic !), ce qui peut entraîner une errance médicale lourde de douleurs et de conséquences. De plus, toutes les femmes qui en souffrent ne consultent pas systématiquement un médecin !
l’endométriose est une véritable maladie qui, même si elle reste le plus souvent bénigne, n’est pas sans conséquences physiques et psychologiques. Son diagnostic, quand il est fait, est trop souvent tardif, ce qui amène les médecins à proposer une prise en charge alors qu’elle est déjà à un stade très avancé.
L’endométriose est une maladie complexe. Une meilleure connaissance de cette pathologie, une meilleure information du personnel soignant, mais aussi de la population en général, représentent donc un impératif si l’on veut mieux la traiter. C’est le but de cet ouvrage, qui a pour mission d’informer le grand public en général, mais aussi, bien entendu, les femmes qui en souffrent, et de leur donner des explications claires et des conseils pour mieux vivre avec cette maladie. En revanche, il faut savoir qu’expliquer en termes simples une maladie aussi complexe et encore mystérieuse sous certaines formes reste un exercice difficile. Une trop grande simplification risque d’être source de données erronées, tandis que trop de détails peuvent être incompréhensibles pour un lecteur non spécialiste.
La fréquence de l’endométriose, répandue dans tous les pays, suscite par ailleurs de nombreuses recherches et travaux scientifiques qui devraient progressivement aider à une meilleure prise en charge de cette maladie, à une meilleure compréhension de son développement, à un diagnostic plus précoce, même s’il n’existe pas actuellement de véritable prévention. Il n’existe pas de réel moyen de dépistage en l’absence de symptômes, excepté un examen clinique qui sera réalisé par un médecin sensibilisé à ce diagnostic, et qui ne se révélera significatif qu’en présence d’une forme avancée de l’endométriose.
À ce jour, le diagnostic réalisé le plus tôt possible reste la meilleure arme contre cette maladie.
J’aime à citer Henri Mondor, l’un de nos anciens maîtres, qui disait, concernant la grossesse extra-utérine : « Quand on y pense toujours, on n’y pense pas encore assez. »
Qu’est-ce que l’endométriose ?
De quoi s’agit-il ?

Qu’est-ce que l’endomètre ?
Si l’on veut être simple, et donc un peu schématique, il faut savoir que l’endomètre est le tissu composé de glandes reposant sur un stroma, ou tissu conjonctif, qui tapisse la paroi de la cavité utérine. L’utérus est un muscle creux pourvu d’une cavité d’où partent les trompes, jonction entre les ovaires et la cavité utérine.
La cavité utérine, par ailleurs, s’ouvre sur le vagin par l’intermédiaire du col utérin. C’est à l’intérieur de l’endomètre que s’implante l’embryon né de la fécondation de l’ovocyte par le spermatozoïde. La fécondation se fait dans la trompe, qui assure le contact entre le spermatozoïde remontant du vagin lors d’un rapport et l’ovocyte pondu par l’ovaire au moment de l’ovulation et capté par le pavillon tubaire (extrémité de la trompe en contact avec l’ovaire, qui capte l’ovule au moment de l’ovulation).
L’endomètre est donc le tissu qui tapisse l’intérieur de l’utérus. Il est sous l’influence des hormones sécrétées par l’ovaire. Il se développe en première partie de cycle sous cette influence hormonale et mûrit pour recevoir l’embryon au moment de l’implantation. En l’absence de grossesse à la fin du cycle se produit une chute des sécrétions hormonales de l’ovaire, ce qui entraîne une élimination de l’endomètre sous la forme du sang des règles.


Lésions superficielles ou en profondeur
L’endométriose se développe en raison de ce tissu endométrial qui se localise en dehors de la cavité utérine (dans une position qualifiée d’ectopique).

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents