Albert Schweitzer et l histoire du Gabon
166 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Albert Schweitzer et l'histoire du Gabon , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
166 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

"L'exil" de Schweitzer à Lambaréné répond à l'appel du Christ. Cet appel est l'appel à la bonne nouvelle du Royaume. Schweitzer découvre ainsi la grâce qui lui est faite. Celle de servir dans les lointains; c'est la source de la transformation de sa vie. Tous ses actes prennent un sens nouveau. Cette quête conduit chez Schweitzer à une affirmation éthique du monde et de la vie et elle nous conduit à la découverte des qualités qui permettent aux autres de nous traiter comme leurs semblables.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 septembre 2011
Nombre de lectures 65
EAN13 9782296467286
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

ALBERT SCHWEITZER

ET L’HISTOIRE DU GABON
La Philosophie en commun
Collection dirigée par Stéphane Douailler,
Jacques Poulain, Patrice Vermeren

Nourrie trop exclusivement par la vie solitaire de la pensée, l’exercice de la réflexion a souvent voué les philosophes à un individualisme forcené, renforcé par le culte de l’écriture. Les querelles engendrées par l’adulation de l’originalité y ont trop aisément supplanté tout débat politique théorique.
Notre siècle a découvert l’enracinement de la pensée dans le langage. S’invalidait et tombait du même coup en désuétude cet étrange usage du jugement où le désir de tout soumettre à la critique du vrai y soustrayait royalement ses propres résultats. Condamnées également à l’éclatement, les diverses traditions philosophiques se voyaient contraintes de franchir les frontières de langue et de culture qui les enserraient encore. La crise des fondements scientifiques, la falsification des divers régimes politiques, la neutralisation des sciences humaines et l’explosion technologique ont fait apparaître de leur côté leurs faillites, induisant à reporter leurs espoirs sur la philosophie, autorisant à attendre du partage critique de la vérité jusqu’à la satisfaction des exigences sociales de justice et de liberté. Le débat critique se reconnaissait être une forme de vie.
Ce bouleversement en profondeur de la culture a ramené les philosophes à la pratique orale de l’argumentation, faisant surgir des institutions comme l’École de Korcula (Yougoslavie), le Collège de Philosophie (Paris) ou l’Institut de Philosophie (Madrid). L’objectif de cette collection est de rendre accessibles les fruits de ce partage en commun du jugement de vérité. Il est d’affronter et de surmonter ce qui, dans la crise de civilisation que nous vivons tous, dérive de la dénégation et du refoulement de ce partage du jugement.

Dernières parutions
Marie BARDET, Penser et mouvoir, Une rencontre entre danse et philosophie , 2011.
Jean-Pierre COTTEN, Entre théorie et pratique , 2011.
Jean-François GAVA, Contrariété sans dialectique , 2011.
Walter MENON, L’œuvre d’art. L’expérience esthétique de la vérité , 2010.
Lucie REY, Qu’est-ce que la douleur ? Lecture de René Leriche , 2010.
Alain ELLOUE-ENGOUNE


ALBERT SCHWEITZER

ET L’HISTOIRE DU GABON


Préface de Jacques Poulain
© L’Harmattan, 2011
5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN : 978-2-296-55493-1
EAN : 9782296554931

Fabrication numérique : Actissia Services, 2012
Je dédie ce livre à mon épouse : Caléopie, à mon père Pierre Nzoghe, à ma mère Georgette Nyndong, à mes enfants : Elodie, Emery, Parfait, Pierre, Cédric, Rostand-Erick, Vanessa, Nestor, Luwdvine, Juliette, Olivia, Lolo, Izia, Anaëlle, à toute ma famille, aux chercheurs du CENAREST, aux étudiants gabonais et à la jeunesse africaine.
Qu’ils trouvent ici, l’expression de ma profonde reconnaissance.
Remerciements
Mes remerciements les plus sincères vont à tous ceux qui, de la conception à la réalisation, m’ont aidé à des degrés divers :
Professeur J. Poulain de l’Université de Paris 8, qui a bien voulu accepter de publier cet essai ;
Professeur J.P Sorg, rédacteur en chef de la revue Les Etudes schweitzériennes de L’Association française des amis d’A. Schweitzer. (Strasbourg), pour m’avoir fourni une documentation précieuse sur A. Schweitzer.
Rodrigue Eyene-Mba, maître-assistant à l’Université Omar Bongo, Dieudonné Muzangala-Mounzéwu, chargé de recherche à l’Institut de Recherche en Sciences Humaines et mon fils, Nestor Engone Elloué, étudiant en philosophie, pour leur soutien dans la réalisation de cet ouvrage ;
Tous les Elloué : grands-parents, tantes, épouses, enfants et petits-enfants pour toute leur affection.
Mes Maîtres François Meyer et Robert Lamblain, pour m’avoir encouragé en dirigeant ma thèse de 3° cycle de philosophie à Aix-en-Provence (France).
Mes amis et collègues Dominique Essone Atome, Philippe Moundounga, Mboumba Moulambou, pour m’avoir contraint à l’excellence dans les travaux de recherche en sciences humaines et sociales.
A. E . E.
Préface La philosophie d’Albert Schweitzer
Alain Elloué-Engoune nous restitue dans cet ouvrage, l’horizon philosophique de la pensée d’Albert Schweitzer et analyse avec soin le dialogue qu’a su nouer ce dernier avec le Gabon. Sa renommée l’a trop longtemps cantonné dans son activité de médecin de Lambaréné, oubliant qu’il avait été conduit à y installer son hôpital-village par l’ample formation universitaire qu’il s’était donnée. Philosophe, théologien, médecin, il était aussi pasteur, architecte et musicien.
L’auteur montre avec un réel talent que « très respectueux des expériences spirituelles et philosophiques du passé et des traditions séculaires, il a voulu saisir l’âme intime du Gabon », sa signification permanente, au-delà de leur expression. C’est ainsi qu’il est arrivé à une mystique : « aller au-delà de la réalité pour y découvrir la vie authentique ». Son mysticisme de la vie a orienté une « éthique active » soucieuse de faire du respect de la vie la finalité ultime de sa propre existence. Il lui a fait découvrir son affinité avec le mysticisme négro-africain pour lequel « le monde ne consiste pas seulement en phénomènes, il est aussi une vie ».

De ce respect des conditions de vie locales, la conception de son hôpital-village en témoigne puisqu’il veille scrupuleusement à ce que ses patients puissent y retrouver un environnement familial et garder ainsi un soutien psychologique adéquat. Il y développe un dialogue réel avec le Gabon et ses habitants, basé sur une anthropologie et une philosophie transculturelles avant la lettre.
L’auteur dévoile très explicitement la façon dont cette activité prolonge et complète la vision du monde acquise en rédigeant ses trois doctorats de philosophie, de théologie et de médecine. Il déchiffre la philosophie que « le grand docteur » forge en commun avec ses partenaires gabonais.
Attentif à l’originalité, à l’ouverture spirituelle et à la pertinence du projet de vie d’A. Schweitzer, A. Elloué Engoune relève pourtant sans complaisance les limitations de sa réalisation et interroge son avenir. C’est ainsi qu’il parvient à nous communiquer l’insertion de cette expérience intérieure dans l’histoire même du Gabon et qu’il rend accessible à tous cette expérience et cette existence que chacun s’accorde à reconnaître comme exemplaires.


Jacques Poulain
Prologue
« Qui veut agir avec justesse en Afrique doit posséder un cœur de gazelle et une peau d’hippopotame »
(A. S CHWEITZER )


Schweitzer, contrairement à Kierkegaard, nous donne sa vérité par l’écriture. En effet, il y a chez lui trois niveaux d’écriture :
Le premier niveau : une écriture réaliste qui se tourne vers le réel concret, notamment les romans historiques qui relatent les écrits et réflexions d’un médecin en Afrique équatoriale française. On peut noter : A l’Orée de la forêt vierge, Histoire de mon Pélican, souvenirs en Afrique, etc…
Le deuxième niveau : une écriture naturaliste car elle est influencée par l’utilitarisme de John Stuart Mill, le positivisme d’Auguste Comte, qui ont engagé Schweitzer vers une description de l’homme et des choses en transgressant les tabous traditionnels de la religion et de la morale.
Le troisième niveau : une écriture philosophique et mystique. En effet, les textes comme Le secret historique de la vie de Jésus, La Mystique de St Paul ont une structure initiatique. Ces textes ne sont qu’un modèle, un support à son exil où le sujet (Schweitzer lui-même) subit les épreuves difficiles mais rassurantes qui l’introduisent dans une communauté nouvelle et le forment pour la vie. Finalement, Schweitzer sera le héros-quêteur de soi qui se marie pour toujours avec monde de la nuit, c’est-à-dire avec la forêt équatoriale.
Mais, nous pensons que malgré cet effort pour dévoiler la vérité, pour exprimer ses états d’âme dans l’écriture, cette vérité est restée secrète, non susceptible d’être dévoilée totalement.
Dans son Essai sur les données immédiates de la conscience , publié en 1888, Bergson s’efforce de montrer que le langage ne rend pas compte de nos états d’âme en raison de l’ineffable. Pour lui, le langage désigne chez tous les hommes, des manières particuliè

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents