La préhistoire dans le monde
521 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

La préhistoire dans le monde

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
521 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

AVANT-PROPOS, par José Garanger, V

LIVRE PREMIER. SOURCES BIBLIOGRAPHIQUES

Environnement et chronologie, 3

Interrogation directe et indirecte : méthodes et concepts, 9

Les Hominidés, 25

L'Europe et l'Asie septentrionale, 26

Le Moyen-Orient, 52

L'Afrique, 58

L'Asie du Sud et l'Asie orientale, 66

L'Océanie, 68

L'Amérique, 70

Amérique du Nord et Arctique, 71

Mésoamérique, 78

Amérique du Sud, 79

LIVRE DEUXIÈME. APPROCHES MÉTHODOLOGIQUES ET ORIENTATIONS NOUVELLES

CHAPITRE PREMIER – ENVIRONNEMENT ET CHRONOLOGIE, 89

L'évolution du milieu naturel, 89

Le milieu physique, par Jean-Laurent Monnier, 89

Le monde végétal, par Arlette Leroi-Gourhan, 106

Le monde animal, par Claude Guérin, 128

CHAPITRE 2 – INTERROGATION DIRECTE ET INDIRECTE : MÉTHODES ET CONCEPTS, 163

Du fossile directeur à la chaîne opératoire, par Michèle Julien, 163

La céramique, par Hélène Balfet, 194

Méthodes graphiques, statistiques et informatiques en préhistoire, 211

L'analyse spatiale informatisée, 217

La fouille et l'analyse spatiale, 220

LIVRE TROISIÈME

LES CONNAISSANCES

CHAPITRE PREMIER – LES HOMINIDÉS, par Jean Chavaillon, 283

CHAPITRE 2 – L'EUROPE ET L'ASIE SEPTENTRIONALE, 295

Le Paléolithique inférieur, 297

Du Paléolithique inférieur au Paléolithique moyen, 315

La fin du Paléolithique moyen et le début du Paléolithique supérieur, de 40000 à 32000, 345

L'Aurignacien, par Yvette Taborin, 359

Le Gravettien, par Béatrice Schmider, 379

Le Solutréen et l'Epigravettien, par Béatrice Schmider, 396

Le Magdalénien, par Yvette Taborin, 411

Le repeuplement du nord de l'Europe : les industries à pointes à cran, par Béatrice Schmider, 438

Le Paléolithique supérieur de la Sibérie, par Béatrice Schmider, 441

La parure préhistorique, par Yvette Taborin, 451

L'art du Paléolithique supérieur européen, par Dominique Baffier, 456

Le Mésolithique, par Michel Orliac, 495

L'art des cultures épipaléolithiques et postglaciaires européennes, par Dominique Baffier, 516

CHAPITRE 3 – LE MOYEN-ORIENT, par François Valla, 525

Le Paléolithique inférieur ancien, 527

Le Paléolithique inférieur moyen, 529

Le Paléolithique inférieur récent, 530

La transition vers le Moustérien, 533

Le Moustérien, 536

CHAPITRE 4 – L'AFRIQUE, par Jean Chavaillon, 557

Hadar ou les premiers témoignages d'une industrie lithique, 559

Les campements provisoires de la vallée de l'Omo et de Koobi-Fora, 560

Olduvai Gorge et l'Oldowayen, 563

Les habitats de Melka-Kunturé, 566

De Gadeb en Ethiopie à Barogali en République de Djibouti, 570

Les grottes à Australopithèques d'Afrique du Sud, 573

Les industries à galets d'Afrique centrale, 574

Le Pré-Acheuléen en Afrique du Nord, 574

L'Acheuléen africain : définition, durée, critères culturels, 576

L'Afrique orientale et la transition oldowayen-acheuléen, 585

L'Acheuléen en Afrique du Sud et en Afrique centrale, 591

Le Maghreb, le Sahara et le Sahel, 594

Conclusion et devenir, 598

Paléolithique moyen ou Middle Stone Age, 599

L'Afrique du Nord et le Moustéro-Atérien, 602

L'Afrique équatoriale et le Sangoen, 607

L'Afrique occidentale et le golfe de Guinée, 609

Le Middle Stone Age en Afrique du Sud et de l'Est, 611

Paléolithique final et sociétés de production, 617

L'Afrique du Nord et le Sahara, 617

L'Afrique du Sud, 633

L'Afrique orientale, 636

Le Paléolithique final de la Vallée du Nil, 639

L'Afrique subsaharienne, 646

Conclusion, 648

CHAPITRE 5 – L'ASIE DU SUD ET L'ASIE ORIENTALE, par José Garanger, 651

Le sous-continent indien, 651

Le Paléolithique, 651

Le Mésolithique, 654

Le Néolithique, 655

L'Asie du Sud-Est, 657

Le Paléolithique, 657

Les cultures de l'Holocène et la néolithisation, 660

La Chine, 662

Le Paléolithique, 662

Le Néolithique, 665

Le Japon, 668

Le Paléolithique, 669

Le Jomon, 670

CHAPITRE 6 – L'OCÉANIE, par José Garanger, 675

Australie, Tasmanie et Nouvelle-Guinée, 675

L'Australie, 677

La Tasmanie, 682

La Nouvelle-Guinée, 683

L'Océanie insulaire, 684

Le peuplement du Pacifique sud-occidental, 686

Le peuplement de la Micronésie, 691

Le peuplement de la Polynésie orientale, 694

CHA

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 30
EAN13 9782130738244
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0292€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Le Moyen-Orient, 52

L'Afrique, 58

L'Asie du Sud et l'Asie orientale, 66

L'Océanie, 68

L'Amérique, 70

Amérique du Nord et Arctique, 71

Mésoamérique, 78

Amérique du Sud, 79

LIVRE DEUXIÈME. APPROCHES MÉTHODOLOGIQUES ET ORIENTATIONS NOUVELLES

CHAPITRE PREMIER – ENVIRONNEMENT ET CHRONOLOGIE, 89

L'évolution du milieu naturel, 89

Le milieu physique, par Jean-Laurent Monnier, 89

Le monde végétal, par Arlette Leroi-Gourhan, 106

Le monde animal, par Claude Guérin, 128

CHAPITRE 2 – INTERROGATION DIRECTE ET INDIRECTE : MÉTHODES ET CONCEPTS, 163

Du fossile directeur à la chaîne opératoire, par Michèle Julien, 163

La céramique, par Hélène Balfet, 194

Méthodes graphiques, statistiques et informatiques en préhistoire, 211

L'analyse spatiale informatisée, 217

La fouille et l'analyse spatiale, 220

LIVRE TROISIÈME

LES CONNAISSANCES

CHAPITRE PREMIER – LES HOMINIDÉS, par Jean Chavaillon, 283

CHAPITRE 2 – L'EUROPE ET L'ASIE SEPTENTRIONALE, 295

Le Paléolithique inférieur, 297

Du Paléolithique inférieur au Paléolithique moyen, 315

La fin du Paléolithique moyen et le début du Paléolithique supérieur, de 40000 à 32000, 345

L'Aurignacien, par Yvette Taborin, 359

Le Gravettien, par Béatrice Schmider, 379

Le Solutréen et l'Epigravettien, par Béatrice Schmider, 396

Le Magdalénien, par Yvette Taborin, 411

Le repeuplement du nord de l'Europe : les industries à pointes à cran, par Béatrice Schmider, 438

Le Paléolithique supérieur de la Sibérie, par Béatrice Schmider, 441

La parure préhistorique, par Yvette Taborin, 451

L'art du Paléolithique supérieur européen, par Dominique Baffier, 456

Le Mésolithique, par Michel Orliac, 495

L'art des cultures épipaléolithiques et postglaciaires européennes, par Dominique Baffier, 516

CHAPITRE 3 – LE MOYEN-ORIENT, par François Valla, 525

Le Paléolithique inférieur ancien, 527

Le Paléolithique inférieur moyen, 529

Le Paléolithique inférieur récent, 530

La transition vers le Moustérien, 533

Le Moustérien, 536

CHAPITRE 4 – L'AFRIQUE, par Jean Chavaillon, 557

Hadar ou les premiers témoignages d'une industrie lithique, 559

Les campements provisoires de la vallée de l'Omo et de Koobi-Fora, 560

Olduvai Gorge et l'Oldowayen, 563

Les habitats de Melka-Kunturé, 566

De Gadeb en Ethiopie à Barogali en République de Djibouti, 570

Les grottes à Australopithèques d'Afrique du Sud, 573

Les industries à galets d'Afrique centrale, 574

Le Pré-Acheuléen en Afrique du Nord, 574

L'Acheuléen africain : définition, durée, critères culturels, 576

L'Afrique orientale et la transition oldowayen-acheuléen, 585

L'Acheuléen en Afrique du Sud et en Afrique centrale, 591

Le Maghreb, le Sahara et le Sahel, 594

Conclusion et devenir, 598

Paléolithique moyen ou Middle Stone Age, 599

L'Afrique du Nord et le Moustéro-Atérien, 602

L'Afrique équatoriale et le Sangoen, 607

L'Afrique occidentale et le golfe de Guinée, 609

Le Middle Stone Age en Afrique du Sud et de l'Est, 611

Paléolithique final et sociétés de production, 617

L'Afrique du Nord et le Sahara, 617

L'Afrique du Sud, 633

L'Afrique orientale, 636

Le Paléolithique final de la Vallée du Nil, 639

L'Afrique subsaharienne, 646

Conclusion, 648

CHAPITRE 5 – L'ASIE DU SUD ET L'ASIE ORIENTALE, par José Garanger, 651

Le sous-continent indien, 651

Le Paléolithique, 651

Le Mésolithique, 654

Le Néolithique, 655

L'Asie du Sud-Est, 657

Le Paléolithique, 657

Les cultures de l'Holocène et la néolithisation, 660

La Chine, 662

Le Paléolithique, 662

Le Néolithique, 665

Le Japon, 668

Le Paléolithique, 669

Le Jomon, 670

CHAPITRE 6 – L'OCÉANIE, par José Garanger, 675

Australie, Tasmanie et Nouvelle-Guinée, 675

L'Australie, 677

La Tasmanie, 682

La Nouvelle-Guinée, 683

L'Océanie insulaire, 684

Le peuplement du Pacifique sud-occidental, 686

Le peuplement de la Micronésie, 691

Le peuplement de la Polynésie orientale, 694

CHA

' />

Sous la direction de José Garanger
La préhistoire dans le monde
Nouvelle édition de la préhistoire d'André Leroi-Gourhan
1992
Copyright
© Presses Universitaires de France, Paris, 2015 ISBN numérique : 9782130738244 ISBN papier : 9782130444633 Cette œuvre est protégée par le droit d’auteur et strictement réservée à l’usage privé du client. Toute reproduction ou diffusion au profit de tiers, à titre gratuit ou onéreux, de tout ou partie de cette œuvre est strictement interdite et constitue une contrefaçon prévue par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. L’éditeur se réserve le droit de poursuivre toute atteinte à ses droits de propriété intellectuelle devant les juridictions civiles ou pénales.
Table des matières Avant-propos (José Garanger) Livre premier. Sources bibliographiques Sources bibliographiques Approches méthodologiques et orientations nouvelles Les connaissances Livre deuxième. Approches méthodologiques et orientations nouvelles Chapitre premier. Environnement et chronologie (Jean-Laurent Monnier, Arlette Leroi-Gourhan, Claude Guérin et Georgette Delibrias) Évolution du milieu naturel Les méthodes physiques de datation, par Georgette Delibrias Chapitre 2. Interrogation directe et indirecte : méthodes et concepts (Michèle Julien, Hélène Balfet, Norbert Aujoulat, Françoise Audouze, Anick Coudart et Claude Masset) La technologie et la typologie Le relevé d’art rupestre, par Norbert Aujoulat Traitement informatique des données, par Françoise Audouze Vers l’interprétation ethnologique des sols d’habitat, par Michèle Julien Sur l’analogie ethnographique et l’ethnoarchéologie et sur l’histoire des rapports entre archéologie et ethnologie, par Anick Coudart L’étude des sépultures et la paléosociologie, par Claude Masset Livre troisième. Les connaissances Chapitre premier. Les Hominidés (Jean Chavaillon) Les ramapithèques et leurs proches parents Les australopithèques Les premiers hommes L’homme moderne Chapitre 2. L’Europe et l’Asie septentrionale (Catherine Farizy, Yvette Taborin, Béatrice Schmider, Dominique Baffier et Michel Orliac) Le paléolithique inférieur et moyen et la transition avec le paléolithique supérieur, par Catherine Farizy Le Paléolithique moyen Le Paléolithique supérieur Les cultures épipaléolithiques et postglaciaires Chapitre 3. Le Moyen-Orient (François Valla) Le Paléolithique inférieur Le Paléolithique moyen Le Paléolithique supérieur L’Epipaléolithique Conclusion Chapitre 4. L’Afrique (Jean Chavaillon) Introduction Paléolithique archaïque Paléolithique inférieur Paléolithique moyen ou Middle Stone Age Paléolithique final et sociétés de production Conclusion Chapitre 5. L’Asie du Sud et l’Asie orientale (José Garanger) Le sous-continent indien L’Asie du sud-est La Chine Le Japon Chapitre 6. L’Océanie (José Garanger) Australie, Tasmanie et Nouvelle-Guinée (fig. 123) L’Océanie insulaire Chapitre 7. L’Amérique (Danièle Lavallée et Patrick Plumet) Le milieu naturel. Données paléogéographiques et paléoclimatiques, par Danièle Lavallée et Patrick Plumet Les gisements pléistocènes. Problèmes et hypothèses, par Danièle Lavallée Amérique du nord, par Patrick Plumet Amérique moyenne, centrale et méridionale, par Danièle Lavallée Index (José Garanger et André Leroi-Gourhan)
Avant-propos

José Garanger

Professeur à l’Université de Paris I Panthéon-Sorbonne, directeur du Laboratoire d’Ethnologie préhistorique (URA 275 du CNRS).

A ndré Leroi-Gourhan avait commencé, avec ses proches collaborateurs, à préparer une nouvelle édition de son ouvrage La préhistoire , paru dans cette même collection en 1965. Lorsqu’il nous quitta en février 1986, le plan en avait été à peu près établi, différent de celui de la première édition (inchangé dans la réédition de 1968). Nous sommes convenus de modifier le titre pour qu’il n’y ait pas confusion entre cette ancienne publication, La préhistoire , et celle d’aujourd’hui, entièrement renouvelée et intitulée La préhistoire dans le monde . La préhistoire était divisée en trois livres : « La documentation », « Nos connaissances », « Problèmes et directions de recherche », division reprise avec les mêmes intitulés dans La protohistoire de l’Europe (« Nouvelle Clio »), de Jan Lichardus et Marion Lichardus-Itten, paru en 1985. Ce plan, des plus satisfaisants pour une étude régionale, se révèle aujourd’hui inadapté pour un ouvrage concernant l’ensemble de la préhistoire mondiale. D’une part, les travaux et leur publication se sont à ce point multipliés depuis vingt-cinq ans qu’il faudrait plus d’un seul et très volumineux ouvrage pour faire un état, même non exhaustif, de la documentation disponible, qu’il s’agisse des sources (c’est-à-dire de la description des gisements) et de la bibliographie. D’autre part, et en ce qui concerne le livre III (« Nos connaissances »), il était encore possible, en 1965, de les présenter selon « les divisions traditionnelles les plus générales qui distinguent trois périodes de l’humanité : le Paléolithique, le Mésolithique et le Néolithique qui enchaîne sur l’âge des Métaux » (A. Leroi-Gourhan, avant-propos de La préhistoire ), mais il soulignait également l’intérêt de traiter, en dehors de ces trois périodes, l’Océanie-Australie et l’Amérique qui, séparées de l’ensemble Europe-Asie-Afrique aux connexions culturelles éventuelles, permettaient d’y tracer des lignes de développement autonomes. Il apparaît aujourd’hui que l’évolution des cultures préhistoriques à travers le monde est partout plus complexe qu’on ne l’imaginait jadis, qu’il s’agisse des différents stades du Paléolithique, du Mésolithique ou des processus de néolithisation. Nous avons donc préféré pour cette Préhistoire dans le monde et dans son livre III, donner la priorité à un découpage géographique et exposer, à l’intérieur de chaque ensemble, les évolutions chronoculturelles qui lui sont propres. Précisons enfin que le Néolithique de l’Europe et de l’Asie antérieure n’est pas traité ici, puisqu’il fait l’objet de l’ouvrage de la même collection, déjà cité, La protohistoire de l’Europe .
Le livre II traite des approches méthodologiques et des nouvelles orientations de recherche. Nous avons pensé que les progrès réalisés dans ces domaines justifiaient une présentation relativement développée et détaillée, qu’il s’agisse de l’environnement et de la chronologie ou des méthodes de terrain et de laboratoire. Nous n’y avons cependant pas inclus les méthodes de prospection qui sont depuis longtemps exposées dans maintes publications et n’ont guère évolué au cours de ces dernières années.
Le livre I rassemble la bibliographie, chaque référence est affectée d’un numéro qui est utilisé pour les appels dans le texte. Le lecteur trouvera dans cette bibliographie les sources des informations complémentaires qu’il souhaiterait consulter. D’une façon plus générale et en particulier pour des questions de terminologie, ou encore, pour plus de détails sur la stratigraphie de tel ou tel site, il pourra utilement se reporter à l’important Dictionnaire de la préhistoire publié sous la direction d’André Leroi-Gourhan aux PUF (1988). Beaucoup d’auteurs de cette Préhistoire dans le monde ont également participé à la rédaction de ce dictionnaire, sont membres du Laboratoire d’Ethnologie préhistorique créé par A. Leroi-Gourhan ( CNRS et Université de Paris I), ou font partie de ses anciens disciples.
Le nombre élevé des auteurs qui ont collaboré à l’élaboration de cet ouvrage : une vingtaine, peut étonner, mais il était nécessaire, compte tenu, d’une part des progrès méthodologiques et, d’autre part, de l’accroissement considérable des connaissances acquises, depuis plus de deux décennies, quant à la préhistoire des diverses régions du monde, de faire appel, de préférence, à des spécialistes des différents thèmes et domaines abordés. La difficulté fut surtout d’obtenir de chacun, tant il avait à dire, qu’il ne dépassât pas le nombre de lignes qui lui avait été fixé lors de l’élaboration du plan général dans un souci d’équilibre et pour respecter le nombre total de pages prévu pour cet ouvrage. Le calibrage des chapitres du livre III, notamment, devait tenir compte de l’importance de la documentation concernant chaque région, importance très variable selon la durée chronologique considérée (ainsi pour l’Afrique), l’ancienneté et le nombre des recherches et des résultats (très importants pour l’Europe occidentale et notamment pour la France « berceau de la préhistoire »). On pourrait encore citer le cas de l’Océanie insulaire où les recherches en archéologie préhistorique n’ont réellement commencé qu’après la seconde guerre mondiale et dont la préhistoire remonte à quatre millénaires, à peine, dans l’Ouest et à un peu plus de mille ans dans les îles de la Polynésie orientale les plus éloignées.
Pour ce qui est des datations absolues (par le radiocarbone en particulier) nous avons adopté, comme dans la « Nouvelle Clio » La protohistoire de l’Europe et le Dictionnaire de la préhistoire déjà cités, les abréviations d’usage international : BP pour Before Present (= avant 1950), BC pour Before Christ (avant Jésus-Christ), AD pour Anno Domini (après Jésus-Christ). Plusieurs illustrations, lorsque cela était nécessaire, ont été reprises de La préhistoire (« Nouvelle Clio », 1965) et du Dictionnaire de la préhistoire (1988), quelques figures ont été dessinées par les auteurs des chapitres les concernant. Cependant, les illustrations de cette Préhistoire dans le monde , pour la plupart jusqu’ici inédites, ont été réalisées par Maurice Hardy (CNRS, URA 275) et, notamment, celles des chapitres consacrés à l’Europe, l’Afrique et l’Amérique. Dominique Baffier (URA 275 du CNRS) a assumé le secrétariat général de la publication.
Livre premier. Sources bibliographiques



Sources bibliographiques


Approches méthodologiques et orientations nouvelles

Environnement et chronologie
[1] Aitken J. et Busseh G. D., Dating of fallen stalactites. A special Seminar of TL dating, PACT , 6, 1982, p. 550-554.
[2] Anderson-Gerfaud P., Apports et limites de l’étude des phytolithes, Nouvelles de l’Archéologie , 18, 1984, p. 48-55.
[3] Bandi H. G., Huber W., Sauter M. R. et Sitter B., La contribution de la zoologie et de l’éthologie à l’interprétation de l’art des peuples chasseurs préhistoriques , III e Colloque Soc. suisse Sci. humaines, Sigriswil, juin 1979, Ed. universitaires Fribourg, 1984, 436 p.
[4] Bardintzeff J.-M. et Brousse R., Téphrochronologie, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire , Paris, Géopré, 1987, p. 973-990.
[5] Bazile-Robert E., Données expérimentales pour l’anthracoanalyse, Etudes quaternaires languedociennes , 2, 1982, p. 19-28.
[6] Bender E. D., Variations in the 13 C/ 12 C ratios of plants in relation to the pathway of photosynthetic carbon dioxide fixation, Photo Chemistry , 10, 1971, p. 1239-1244.
[7] Berger R., Taylor R. E. et Libby W. F., Radiocarbon content of marine shells from the California and Mexican west coast, Science , 153, 3738, 1966, p. 864-866.
[8] Billard A., Analyse critique des stratotypes quaternaires , Paris, Ed. du CNRS, 1987, 142 p.
[9] Bloom A. L., Broecker W. S., Chapell J. M. A., Matthews R. K. et Mesolella K. J., Quaternary sea-level fluctuations on a tectonic coast : new 230 Th/ 234 U dates from the Huon Peninsula, New Guinea, Quaternary Research , 4, 1974, p. 185-205.
[10] Blumenschine R. J. et Selvaggio Μ. M., Percussion marks on bone surfaces as a new diagnostic of Hominid behaviour, Nature , 333, Londres, 1988, p. 763-765.
[11] Bouvier J.-M., Approche astronomique, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire , Paris, Géopré, 1987, p. 1145-1157.
[12] Brousse R. et Bardintzeff J.-M., Le volcanisme quaternaire - influence sur le cadre de vie, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire , Paris, Géopré, 1987, p. 241-250
[13] Bull. Assoc. fr. Quatern. , 1/2, 1979.
[14] Carpena J. et Mailhe D., La méthode des traces de fissions : son intérêt en géologie, in Roth et Poty, Méthodes de datation par les phénomènes naturels. Applications , Paris, Masson, série Sc., coll. CEA, 1985, p. 204-249.
[15] Cassignol C., Quelques recherches sur la méthode Potassium-Argon, Bull. Assoc. fr. Quatern. , 1/2, 1979, p. 27-33.
[16] Cataliotti-Valdina J., Mollusques marins, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire : méthodes, techniques, applications , Paris, Géopré, 1987, p. 717-723.
[17] Chavaillon J., Boisaubert J.-L., Faure M., Guérin C., Ma J.-L., Nickel B., Poupeau G., Rey P., Warsama S. A., Le site de dépeçage pléistocène à Elephas recki de Barogali (République de Djibouti) : nouveaux résultats et datation, CR Acad. Sci. Paris , sér. II, 305, 1987, p. 1259-1266.
[18] Chevallier-Renaud M.-C., Granulométrie des fractions limono-argileuses, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire , Paris, Géopré, 1987, p. 427-437.
[19] Cotillon P., Stratigraphie , Paris, Dunod, coll. « Géosciences », 1988.
[20] Courtin J., Le Mésolithique de la Baume Fontbrégoua à Salernes (Var), Cahiers ligures de Préh. et d’Archéol. , 24, 1975, p. 227-243.
[21] Courty M.-A., Fedoroff N. et Guilloré P., Micromorphologie des sédiments archéologiques, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire , Paris, Géopré, 1987, p. 439-477.
[22] Covey C., L’orbite de la Terre et les périodes glaciaires, Pour la Science , avril 1984, p. 22-31.
[23] Craig H. T., Carbon 13 in plants and the relationships between carbon 13 and carbon 14 variations in nature, J. Geol. , 62, 1954, p. 115-149.
[24] Damon P. E., Long A. et Wakllick E. I., Dendrochronologic calibration of the carbon-14 time scale, in T. A. Rafter and T. Grant-Taylor (eds), Internat. 14 C dating conf., 8th Proc. , Royal Soc., Wellington, New Zealand, 1972, p. 44-59.
[25] Davis S., The Archaeology of Animals , Londres, B. T. Batsford Ltd edit., 1987, 224 p.
[26] Denys C., Micro-mammifères, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire : méthodes, techniques, applications , Paris, Géopré, 1987, p. 775-800.
[27] Desse J. et Desse G., Poissons, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire : méthodes, techniques, applications , Paris, Géopré, 1987, p. 743-750.
[28] Dix ans de recherches au Centre de Géomorphologie, Bull. Centre de Géomorphologie du CNRS , Caen, 1976.
[29] Dubar M., Les terrasses fluviatiles, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire , Paris, Géopré, 1987, p. 149-160.
[30] Duchadeau-Kervazo C. et Kervazo B., Confrontation de plusieurs types de courbes climatiques et corrélations avec quelques dépôts du Quaternaire récent, Bull. Assoc. fr. Et. Quat. , 1, 1983, p. 25-38.
[31] Duplessy J.-C. et Arnold M., La mesure du carbone 14 en spectrométrie de masse par accélérateur. Premières applications, in Roth et Poty, Méthodes de datation par les phénomènes naturels. Applications , Paris, Masson, série Sc., coll. CEA, 1985, p. 459-473.
[32] Emery-Barbier A., A submerged Neolithic village : Charavines « les Baigneurs », in J. Coles (ed.), European Wetlands in Prehistory , Oxford, Clarendon Press, 1987, p. 44-51
[33] Emery-Barbier A., L’homme et l’environnement en Egypte durant la période prédynastique, in Bottema, Man’s Role in the Shaping of the Eastern Mediterranean landscape , Rotterdam, Balkema, 1990, p. 319-326.
[34] Emilliani C., Pleistocene temperature variations in the Mediterranean, Quaternaria , 2, 1955, p. 87-98.
[35] Faure M., Révision critique d’une collection de gravures mobilières paléolithiques : les galets et les os gravés de La Colombière (Neuville-sur-Ain, Ain, France), Nouv. Arch. Mus. Hist. nat. Lyon , 16, 1978, p. 41-99.
[36] Faure H., Le cadre chronologique des phases pluviales et glaciaires de l’Afrique, partie II, in J. Ki-Zerbo, Histoire générale de l’Afrique , vol. I : Méthodologie et préhistoire africaine , Unesco, 1980, p. 409-434.
[37] Faure H. et Keraudren B., Variations du niveau des mers et dépôts sous-marins, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire , Paris, Géopré, 1987, p. 225-240.
[38] Fedoroff N. et Courty M.-A., Paléosols, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire , Paris, Géopré, 1987, p. 251-280.
[39] Giot P. R. et Langouët L., La datation du passé, Revue d’Archéométrie , GMPCA, 1984.
[40] Guérin C., Les rhinocéros (Mammalia, Perissodactyla) du Miocène terminal au Piéistocène supérieur en Europe occidentale. Comparaison avec les espèces actuelles , Docum. Lab. géol. Lyon, 79, 3 fasc., 1980, 1 185 p., 115 fig., 161 tabl., 21 pl.
[41] Guérin C., Première biozonation du Pléistocène européen, principal résultat biostratigraphique de l’étude des Rhinocerotidae (Mammalia, Perissodactyla) du Miocène terminal au Pléistocène supérieur d’Europe occidentale, Geobios , Lyon, 15/4, 1982, p. 593-598.
[42] Guérin C., Biochronologie, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire : méthodes, techniques, applications , Paris, Géopré, 1987, p. 931-935.
[43] Guérin C., Biozones or mammal Units ? Methods and Limits in Biochronology, NATO Advanced Research Workshop « European Neogene Mammal Chronology » , Munich mai 1988, New York, Plenum Press, 1990, p. 119-130.
[44] Guérin C. et Barychnikov G. F., Le rhinocéros acheuléen de la grotte de Koudaro I (Géorgie, URSS ) et le problème des espèces relictes du Pléistocène du Caucase, Geobios , 20/3, 1987, p. 389-396.
[45] Guérin C. et Faure M., Les hommes du Paléolithique européen ont-ils chassé le rhinocéros ?, in La faune et l’homme préhistoriques , dix études en hommage à Jean Bouchud réunies par F. Poplin, Paris, Mém. Soc. préhist. franç., 16, 1983, p. 29-36.
[46] Guérin C. et Faure M., Grands mammifères, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire : méthodes, techniques, applications , Paris, Géopré, 1987, p. 801-830.
[47] Guérin C., Mourer-Chauviré C., Ballesio R., Faure M. et Debard E., Biostratigraphie comparée des faunes de grands mammifères et d’oiseaux du Pléistocène moyen et supérieur en Europe occidentale et en URSS d’Europe, Bull. Assoc. fr. Et. Quat. , Paris, 20 e ann., 14-15, 2/3, 1983, p. 133-144.
[48] Hadjouis A., Granulométrie des fractions sableuses, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire , Paris, Géopré, 1987, p. 413-426.
[49] Helbaek H., Grauballemandens Sidste Maltid, Kulm , 1958, p. 83-116.
[50] Huxtable J., Fine grain thermoluminescence (TL) technique applied to flint dating. In : a specialist seminar on TL dating, PACT , 6, 1982, p. 346-352.
[51] Karlen J., Olsson I. U., Kalberg P. et Kiliccis S., Absolute determination of the activity of two 14 C dating standards, Arkiv Geofysik , 6, 1966, p. 465-471.
[52] Klein J., Lerman J. C., Damon P. E. et Ralph E. K., Calibration of Radiocarbon dates, Radiocarbon , 24/2, 1982, p. 103-150.
[53] Kukla G. J., Pleistocene land-sea correlations Europe, Earth Science Reviews , 13, 1977, p. 307-374.
[54] Labeyrie J., Le cadre paléoclimatique depuis 140 000 ans.
[55] Lalou C. et Hoang C. T., Les méthodes de datation par les descendants de l’Uranium, Bull. Assoc. fr. Et. Quat. , 1/2, 1979, p. 3-14.
[56] Larque P., in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire , Paris, Géopré, 1987, p. 519-540.
[57] Lautridou J.-P., Dépôts périglaciaires, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire , Paris, Géopré, 1987, p. 117-124.
[58] Le Gall O., Les poissons de quelques gisements préhistoriques du sud-ouest de la France. Etude ostéologique. Intérêt paléo-écologique et paléo-ethnographique , thèse doctorat 3 e cycle Univ. Bordeaux I, 1982, 177 p.
[59] Legigan P. et Le Ribault L., Exoscopie des quartz : application à la reconstitution des environnements sédimentaires, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire , Paris, Géopré, 1987, p. 499-517.
[60] Leroi-Gourhan A., Les religions de la préhistoire (Paléolithique) , Paris, PUF, coll. « Mythes et Religions », 51, 1971, 154 p.
[61] Leroi-Gourhan Arl., Le paysage au temps des graveurs de la grotte de la Marche (Vienne), avec une analyse zoologique par J. Chaline, Estudios dedicados al Pr. Dr. Luis Pericot , Barcelone, 1973, p. 101-108.
[62] Leroi-Gourhan Arl., Les analyses polliniques au Moyen-Orient, Paléorient , 6, 1980, p. 79-91.
[63] Leroi-Gourhan Arl., La place du Néandertalien de Saint-Césaire dans la chronologie würmienne, Bull. Soc. préhist. fr. , 81/7, 1984, p. 196-198.
[64] Leroi-Gourhan Arl., Pinus-Betula au Tardiglaciaire en Rhénanie, Revue de Paléobiologie , vol. spécial, Genève, 1984, p. 117-118.
[65] Leroi-Gourhan Arl., Paysages et climats il y a 35 000 ans, Histoire et Archéologie, les dossiers , 87, 1984, p. 20-24.
[66] Leroi-Gourhan Arl., Notes sur des termes employés pour la chronologie du Pléistocène supérieur, Bull. Assoc. fr. Et. Quat. , 1/2, 1986, p. 182-184.
[67] Leroi-Gourhan Arl., Le cadre naturel et les Néandertaliens, in L’Homme de Néandertal , 2 : L’environnement , Liège, 1988, p. 95-100.
[68] Leroi-Gourhan Arl., Faunes et flores, Le temps de la préhistoire , II, Soc. Préhist. fr., Ed. Archéologia, 1989, p. 54-60.
[69] Leroi-Gourhan Arl., Renault-Miskovsky J., La palynologie appliquée à l’archéologie, méthodes, limites et résultats, in Approche écologique de l’Homme fossile , suppl. Bull. Assoc. fr. Et. Quat. , 1978, p. 35-49.
[70] Leroyer C., De l’intérêt de différentes études botaniques sur un gisement archéologique : une démarche interdisciplinaire, Nouvelles de l’Archéologie , 19, 1985, p. 8-12.
[71] Leroyer C., Leroi-Gourhan Arl., Problèmes de chronologie : le Castelperronien et l’Aurignacien, Bull. Soc. préhist. fr. , 80/2, 1983, p. 41-43.
[72] Libby W. F., Radiocarbon Dating , Chicago, The University of Chicago Press, 1952, 37.
[73] Magny M., Varves, chronologie et recherche préhistorique, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire , Paris, Géopré, 1987, p. 951-971.
[74] Mahaney W. C., Quaternary dating methods , Amsterdam, Elsevier Science Publishers, 1984.
[75] Mandier P., Géomorphologie et cartographie, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire , Paris, Géopré, 1987, p. 295-302.
[76] Marinval P., L’alimentation végétale en France du Mésolithique jusqu’à l’âge du Fer , Toulouse, CNRS, 1988.
[77] Montigny R., Méthode classique Potassium-Argon, in Roth et Poty, Méthodes de datations par les phénomènes nucléaires naturels. Applications , Paris, Masson, série Sc., coll. CEA, 1985, p. 391-392.
[78] Montjuvent G., Glaciations, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire , Paris, Géopré, 1987, p. 101-116.
[79] Mook W. G., Carbon-14 in hydrogeological studies, in P. Fritz and J. C. Fontes (eds), Handbook of Environmental isotope Geochemistry , Amsterdam, Elsevier Scient. Pub. Co., 1, 1980, p. 49-74.
[80] Mourer-Chauviré C., La chasse aux oiseaux pendant la préhistoire, La Recherche , Paris, 106, vol. 10, 1979, p. 1202-1210.
[81] Munaut A., Etude paléo-écologique d’un gisement tourbeux situé à Terneuzen (Pays-Bas), Bericht. Rijksd. Oudh. Boden. , 1967, p. 7-21.
[82] Munaut A., La dendrochronologie, une synthèse de ses méthodes et applications, Départ. de Botan. Sart Tilman , Liège, Ed. Lejeunia, 1978, p. 1-47.
[83] Nilsson T., The Pleistocene. Geology and life in the Quaternary ice age , Boston/Londres, Reidel, 1983.
[84] Orcel A., Groupe de travail pour la dendrochronologie , Moudon (Suisse), Lab. de dendrochronologie, 1985, p. 111-216.
[85] Oscillations climatiques entre 125 000 ans et le maximum glaciaire, Colloque de l’Association française pour l’Etude du Quaternaire, Rennes, juin 1985, Bull. Assoc. fr. Et. Quat. , 1/2, 1986.
[86] Ozouf J.-C., Etude expérimentale sur la gélifraction des calcaires et silex, signification climatique, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire , Paris, Géopré, 1987, p. 403-412.
[87] Paterne M., Reconstruction de l’activité volcanique des volcans de l’Italie du Sud par téphrochronologie marine , thèse, Université Paris-Sud, Orsay, 1985.
[88] Paterne M., Guichard F., Labeyrie J., Gillot P. Y. et Duplessy J.-C., Tyrrhenian sea tephrachronology of the oxygen isotope record for the past 60 000 years, Mar. Geol. , 72, 1986, p. 259-285.
[89] Pazdur M. F. et Michczinska D. J., Improvement of the procedure for probabilistic calibration of radiocarbon dates, Radiocarbon , 30/2, 1988, p. 133-151.
[90] Pearson G. W., Pilcher J. R., Baillie M. G. L., Corbett D. M. and Qua F., High precision 14 C Measurement of Irish Oaks to show the Natural 14 C variations from AD 1840-5210 BC, Radiocarbon , 28, 2 b , 1986, p. 911-934.
[91] Pearson G. W. et Stuiver M., High precision calibration of the Radiocarbon time scale, 500-2500 BC, Radiocarbon , 28, 2, 1986, p. 839-865.
[92] Puissegur J.-J., Mollusques continentaux, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire : méthodes, techniques, applications , Paris, Géopré, 1987, p. 705-716.
[93] Rage J.-C., Batraciens et reptiles, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire : méthodes, techniques, applications , Paris, Géopré, 1987, p. 751-763.
[94] Ralph E. K., Michael H. N. et Han M. C., Radiocarbon dates and reality, MASCA Newsletter , Applied Science Center for Archeology, 9/1, 1973, p. 1-20.
[95] Reynaud A., Epistémologie de la géomorphologie , Paris, Masson, coll. « Premier Cycle de Géographie », 1971.
[96] Rognon P. et Coude-Gaussen G., Dépôts quaternaires des déserts chauds et de la zone intertropicale, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire , Paris, Géopré, 1987, p. 125-148.
[97] Roth E. et Poty B., Méthodes de datation par les phénomènes naturels . Applications , Paris, Masson, série Sc., coll. CEA, 1985.
[98] Said R., Le cadre chronologique des phases pluviales et glaciaires de l’Afrique – partie I, in J. Ki-Zerbo, Histoire générale de l’Afrique , vol. I : Méthodologie et préhistoire africaine , Unesco, 1980, p. 395-408.
[99] Shackleton N. J., Oxygen isotopes, ice volume and sea level, Quaternary Science , 6, 1987, p. 183-190.
[100] Shackleton J. C. et Van Andel T. H., Late palaeolithic and mesolithic coastlines of the western Mediterranean, Cahiers ligures de préhistoire et de protohistoire , 2, 1985, p. 7-19.
[101] Shipman P., Scavenging or Hunting in early Hominids : Theoretical Framework and Tests, Amer. Anthrop. , 88/1, 1986, p. 27-43.
[102] Signification dynamique et climatique des formations et terrasses fluviatiles quaternaires, Colloque de l’Assoc. française pour l’Etude du Quaternaire, janvier 1983, Bull. Assoc. fr. Et. Quat. , 1/2/3, 1984.
[103] Stuiver M. et Pearson G. W., High precision decadal calibration of the Radiocarbon time scale AD 1950-2500 BC, Radiocarbon , 28, 2 b , 1986, p. 863-910.
[104] Taborin Y., La parure en coquillages de l’Epipaléolithique au Bronze ancien en France, Gallia Préhistoire , Paris, 1974, 17/1, p. 101-179 ; 2, p. 307-417.
[105] Taylor R. E., Payen B., Donahue D. J., Zabel A. T., Jull J. et Damon E., Middle Holocene Age of the Sunnyvale human skeleton, Science , 220, 1983, p. 1271-1273.
[106] Thellier E., Sur l’aimantation des terres cuites et ses applications géophysiques, Annales Inst. Phys. Globe , 16, 1938, p. 157-302.
[107] Thellier E. et O., Sur l’intensité du champ magnétique terrestre dans le passé historique et géologique, Annales de Géophysique , 15, 1959, p. 285-376.
[108] Thiébault S., L’homme et le milieu végétal , Paris, DAF, Ed. Maison des Sciences de l’Homme, 1989, p. 110.
[109] Tourenq J., Minéraux lourds, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire , Paris, Géopré, 1987, p. 479-497.
[110] Tricart J., Précis de géomorphologie , 2 t., Paris, SEDES, 1977.
[111] Valladas G., La datation des roches par la thermoluminescence. Applications, Bull. Assoc. fr. Et. Quat. , 1/2, 1979, p. 43-52.
[112] Valladas H., Datation par la thermoluminescence de gisements moustériens du sud de la France , thèse, Univ. P. et M. Curie (Paris VI), 1985.
[113] Van Vliet-Lanoe B., Le pédocomplexe de Warneton : où en est-on ? Bilan paléopédologique et micromorphologique, Quaternaire , 1, 1990, p. 65-76.
[114] Vaquer J. et al. , Mesolithic plants exploitation at the Balma Abeurador, Oxford Journal of Archaeol. , 5/1, 1986, p. 1-18.
[115] Vergnaud-Grazzini C., Stratigraphie isotopique - isotopes stables de l’oxygène et du carbone, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire , Paris, Géopré, 1987, p. 1011-1028.
[116] Vernet J.-L., Le milieu végétal à la fin du Würm de 15000 à 8000 BC d’après les charbons de bois, La fin des temps glaciaires en Europe , Talence, Colloque du CNRS, 1977, p. 55-61.
[117] Vilette P., Oiseaux, in J.-C. Miskovsky, Géologie de la préhistoire : méthodes, techniques, applications , Paris, Géopré, 1987, p. 765-773.
[118] Visset L., Recherches palynologiques sur la végétation pléistocène et holocène de quelques sites du district phytogéographique de Basse-Loire, Bull. Soc. Sc. nat. Ouest-France , suppl. hors série, 1979.
[119] Woillard G., The last interglacial-glacial cycle at Grande Pile in north-eastern France, Bull. Soc. belge Géol. , 1, 1979, p. 51-69.
[120] Woillard G. M. et Mook W. G., Carbon-14 dates at Grande Pile : correlations of land and sea chronologies, Science , 215, 1982, p. 159-161.
[121] Yokoyama Y. et Nguyen H. V., Direct and non-destructive dating of marine sediments, Mn nodules and corals by high resolution gamma-ray spectrometry, in E. D. Goldberg, Y. Horibe, K. Saruhashi, Uchida-Rokakuha (eds), Isotope Marine Chemistry , Tokyo, 14, 1980, p. 235-265.
[122] Yokoyama Y., Quaegebeur J. P., Bibron R., Léger C., Chappaz N., Michelot C., Shen G. J. et Nguyen U. V., ESR dating of stalagmites of the Caune of Arago, the grotte du Lazaret, the grotte du Vallonet and the abri Pie-Lombard : a comparison with the U-Th method, PACT , 9, 1983, p. 381-389.
[123] Zeist W. van, Aperçu sur la diffusion des végétaux cultivés dans la région méditerranéenne, in Colloque de la Fondation L. Emberger, La mise en place, l’évaluation et la caractérisation de la flore et de la végétation circum-méditerranéenne , Naturalia Monspeliensia , numéro hors série, 1980, p. 129-145.
[124] Zohary D., Hopf M., Domestication of plants in the old World , Oxford, New York, Oxford University Press, 1988.

Interrogation directe et indirecte : méthodes et concepts
[125] Acsádi G., Nemeskéri J., History of Human Life Span and Mortality , Budapest, Akadémiai Kiadó, 1970.
[126] Adams R. M., Nissen J., The Uruk countryside, The natural setting of urban societies , Chicago and London, Univ. of Chicago Press, 1972.
[127] Allain J., Le cimetière du Champ de l’Image à Argentomagus , Collège de France, séminaire sur les structures d’habitat. Sépultures, 1975, p. 2-6
[128] Ammann B., Lotter A. F., Zbinden H., Chrono- and biostratigraphy of the late-glacial on the Swiss plateau, Colloque MCQS , Dijon, 5 - 7 décembre 1988 , 1988, p. 107-108.
[129] Anderson P. et al. , Analyses des matériaux, Les mystères de l’archéologie , 1990, p. 189-229.
[130] Anderson-Gerfaut P., Moss E., Plisson H., A quoi ont-ils servi ?, Bull. de la Soc. préhist. fr. , 84/8, 1987, p. 226-236.
[131] Applications informatiques en archéologie, Bull. de la Soc. préhist. fr. , 83/10, 1986, p. 291-379.
[132] Archéologie française à l’étranger (L’) , Paris, Ed. Recherche sur les Civilisations, ADPF , 1985.
[133] Audouze F., Les activités de boucherie à Verberie (Oise), Technologie préhistorique , « Notes et monographies techniques », 25, Paris, CNRS, 1988, p. 97-111.
[134] Audouze F. et Perles C., L’ethnoarchéologie, Nouvelles de l’archéologie , Paris, 4, 1980, p. 7-9.
[135] Audouze F. et al. , Taille du silex et finalité du débitage dans le Bassin parisien, in M. Otte (éd.), De la Loire à l’Oder, les civilisations du Paléolithique final dans le Nord-Ouest européen , Actes du Colloque de Liège, décembre 1985, ERAUL , 25, BAR International Series 444 (i), 1988, p. 30-55.
[136] Audouze F. et Buchsenschutz O., Villes, villages et campagnes de l’Europe celtique , Paris, Hachette, « Bibliotèque d’Archéologie », 1989.
[137] Audouze F. et Perles C., Structures naturelles, structures anthropiques et dynamique des sols d’habitat, in J. Combier (dir.), Les habitats des derniers grands chasseurs de la préhistoire. Hommage à A. Leroi-Gourhan , Mâcon, numéro spécial des Etudes préhistoriques (sous presse).
[138] Aujoulat N., Le relevé des œuvres pariétales paléolithiques, enregistrement et traitement des données , Paris, Maison des Sciences de l’Homme, 1987.
[139] Aurenche O. (dir.), Nomades et sédentaires. Perspectives ethnoarchéologiques , Paris, ERC , 1984.
[140] Baffier D., David F., Gaucher G., Julien M., Karlin C., Leroi-Gourhan A., Orliac M., Les occupations magdaléniennes de Pincevent. Problèmes de durée, in J. Combier (dir.), Les habitats du Paléolithique supérieur , Actes du colloque international en hommage à A. Leroi-Gourhan, Roanne-Villerest, juin 1982, prétirage, 2, 1982, p. 243-271.
[141] Balfet H., Fauvet-Berthelot M.-F., Monzon S., Lexique plurilingue pour la description des poteries , Paris, Ed. du CNRS, 1988.
[142] Balfet H., Fauvet-Berthelot M.-F., Monzon S., Lexique et typologie des poteries , Paris, Presses du CNRS, 1989 (publié initialement sous le titre : Pour la normalisation de la description des poteries , Paris, Ed. du CNRS, 1983).
[143] Barandiaran I., El Paleomesolitíco del Pireneo occidental. Bases para una sistematizacion tipológica del instrumental óseo paleolítico , Monografias arqueológicas III, Zaragoza, 1967.
[144] Barral L. et Simone S., Eléments d’analyse des données. Application aux sciences naturelles et humaines et notamment à la préhistoire, Bull. Mus. Anthropol. préhist. Monaco , 21, 1977, p. 5-92.
[145] Baud C. A., Gossi M., Degree of Mineralization of Bone Tissue as determined by Quantitative Microradiography : Effect of Age, Sex and Pathological Conditions, Proceedings Fourth International Conference on Bone Measurement (US Department of Health), 1980, p. 345-351.
[146] Bauer I., Endress W., Kerkhoff-Hader B., Koch R., Stephan H. G., Leitfaden zur Keramikbeschreibung , Terminologie , Typologie , Technologie , Munich, Prähistorische Staatsammlung, 1987.
[147] Benzecri J.-P., L’analyse des données , 2 vol., Paris, 1973.
[148] Berke H., Hahn J., Kind C.-J. (eds), Structures d’habitat du Paléolithique supérieur en Europe , Colloque international Reisensburg-Günzburg, mai 1983, Verlag Archaeologia Venatoria, Institut für Urgeschichte der Universität Tübingen, 1984.
[149] Bertin J., La sémiologie graphique , Paris, 1967.
[150] Bietti A., The Late Upper Palaeolithic in Italy : An Overview, Journal of World Prehistory , 4/1, 1990, p. 95-155.
[151] Billamboz A., L’industrie du bois de cerf en Franche-Comté au Néolithique et au début de l’âge du Bronze, Gallia Préhistoire , 20/1, 1977, p. 91-176.
[152] Binder D., Perlès C. (avec la collab. de M.-L. Inizan et M. Lechevallier), Stratégies de gestion des outillages lithiques au Néolithique, Paléo , 2, 1990, p. 257-283.
[153] Binford L. R., Interassemblage variability : the Mousterian and the « functional » argument, in C. Renfrew (ed.), The explanation of Culture Change : models in Prehistory , Londres, Duckworth, 1973, p. 227-254.
[154] Binford L. R., Nunamiut ethnoarchaeology , New York, Academic Press, 1978.
[155] Binford L. R., In Pursuit of the Past , Decoding the Archaeological Record , London, Thames and Hudson, 1983.
[156] Binford L. R., Binford S. L., A preliminary analysis of functional variability in the mousterian of Levallois facies, American Anthropologist , 68, 2, 1966, p. 238-295.
[157] Binford S. L. et Binford L. R. (eds), New perspectives in archaeology , Chicago, Aldine, 1968.
[158] Blalock H. M., Social statistics , McGraw-Hill Book Company, New York, 1960, p. 465.
[159] Blayo Y., La mortalité en France de 1740 à 1829, Population , 30, numéro spécial, 1975, p. 123-142.
[160] Bocquet-Appel J.-P., Masset C., Estimateurs en Paléodémographie, L’Homme , 17/4, 1977, p. 65-90.
[161] Bocquet-Appel J.-P., Masset C., Farewell to Paleodemography, Journal of Human Evolution , 11, 1982, p. 321-333.
[162] Boeda E., Approche technologique du concept Levallois et évaluation de son champ d’application , thèse, Paris X, 1986.
[163] Boeda E., Le concept Levallois et évaluation de son champ d’application, in L. Binford et J.-Ph. Rigaud (éd.), L’Homme de Néandertal , vol. 4 : La technique , Liège, Université de Liège, ERAUL, 31, 1988, p. 13-26.
[164] Boeda E., Croisset E. de, Pélegrin J., Schmider B., Les amas lithiques de la zone 19 du gisement magdalénien de Marsangy : approche méthodologique par l’expérimentation, Archéologie expérimentale , I, Archéodrome, Association pour la promotion de l’archéologie de Bourgogne, 1985.
[165] Boeda E., Geneste J.-M., Meignen L., Identification des chaînes opératoires lithiques du Paléolithique ancien et moyen, Paléo , 2, 1990, p. 43-80.
[166] Bonte P., Izard M. et al. (dir.), Dictionnaire de l’ethnologie et de l’anthropologie , Paris, PUF, 1991.
[167] Bonucci E., Graziani G., Comparative thermogravimetric, x -ray diffraction and electron microscope investigations of burnt bones from recent, ancient and prehistoric age, Accadèmia Nazionale dei Lincei , serie 8, 59/5, 1975, p. 518-533.
[168] Bordes F., Principes d’une méthode d’étude des techniques et de la typologie du Paléolithique ancien et moyen, L’Anthropologie , 54, 1950, p. 19-34.
[169] Bordes F., Typologie du Paléolithique ancien et moyen , Bordeaux, Delmas, 1961.
[170] Bordes F., Sur la notion de sol d’habitat en préhistoire paléolithique, Bull. de la Soc. préhist. fr. , 72/5, 1975, p. 139-144.
[171] Bordes F. et Bourgon M., Le complexe moustérien : Moustérien, Levalloisien et Tayacien, L’Anthropologie , 55/1-2, 1951, p. 1-23.
[172] Bordes F. et Gaussen J., Un fond de tente magdalénien près de Mussidan (Dordogne), Fundamenta , Frühe Menschheit und Umwelt, Teil 1, 1970, p. 312-329.
[173] Borillo M., Gardin J.-C. (dir.), Les banques de données archéologiques , Paris, CNRS , 1974.
[174] Boriskovsky P. I., Paleolit Ukrainy , MIA, XL, 1953.
[175] Boucher de Perthes J., Antiquités celtiques et antédiluviennes , Mémoire sur l’industrie primitive et les arts à leur origine, t. 1, Paris, 1847.
[176] Bouvier J.-M., Fossilisation différentielle des restes humains würmiens, C.R. Académie des Sciences , 212 (sér. D), 1971, p. 1613-1615.
[177] Breuil H., Prolègomènes à une classification préhistorique, Bull. de la Soc. préhist. fr. , 51, 1954, p. 7-15.
[178] Brézillon M. N., La dénomination des objets de pierre taillée. Matériaux pour un vocabulaire des préhistoriens de langue française , IV e suppl. à Gallia Préhistoire , Paris, CNRS, 1968.
[179] Brochier J.-L. et al. , Sédimentologie, Les mystères de l’archéologie , 1990, p. 51-73.
[180] Brochier J.-L., Estienne P., L’analyse d’image par ordinateur pour une méthode d’analyse stratigraphique, Colloque MCQS , Dijon, 5 - 7 décembre 1988 , 1988, p. 91.
[181] Brun P., La civilisation des champs d’urnes. Etudes critiques dans le Bassin parisien , Paris, DAF , 4, 1986.
[182] Buikstra J. E., Mortuary practices, palaeodemography and palaeopathology : a case study from the Koster site (Illinois), in R. Chapman, I. Kinnes and K. Randsborg (eds), The Archaeology of Death , Cambridge University Press, 1981, p. 123-132.
[183] Cahen D. (éd.), Tailler ! pour quoi faire : préhistoire et technologie lithique , II : Recent progress in microwear studies , Tervuren, Musée royal de l’Afrique centrale, « Studia Praehistorica Belgica », 2, 1982.
[184] Cahen D., Karlin C., Keeley L. H., Van Noten F., Méthodes d’analyse technique, spatiale et fonctionnelle d’ensembles lithiques, Helinium , 20, 1980, p. 209-259.
[185] Camps G., Manuel de recherche préhistorique , Paris, Doin, 1979.
[186] Camps-Fabrer H., Matière et art mobilier dans la préhistoire nord-africaine et saharienne , Paris, Arts et Métiers graphiques, mém. 5 du CRAPE, 1965.
[187] Camps-Fabrer H., Fiches typologiques africaines. L’industrie osseuse épipaléolithique et néolithique du Maghreb et du Sahara , VI : fiches 166-199 ; VII : fiches 200-225, Paris, Arts et Métiers graphiques, 1968.
[188] Camps-Fabrer H. (éd.), Premier colloque international sur l’Industrie de l’os dans ...

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents