Les mutilations des ennemis chez les Celtes préchrétiens
183 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Les mutilations des ennemis chez les Celtes préchrétiens , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
183 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dans ce livre, l'hypothèse de travail de Claude Sterckx est qu'un type de torture ou de mise à mort relève d'un système de représentation. C'est à l'examen d'un secteur sombre des pratiques anciennes que nous convie l'auteur, pratiques dont il éclaire l'origine par les conceptions qui régnaient alors en physiologie. En cela la présente étude est anthropologique : unissant pratiques et représentations, elle se situe à l'interférence de la guerre, de la médecine, de la religion et de la physiologie...

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 mai 2005
Nombre de lectures 167
EAN13 9782336253985
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Reproductions de la couverture. La déesse KUBABA (Dessin de V. Tchernychev), La Martyre ( Finistère ) porche. L’Ankou avec flèche et tête (Photographie de Erwan Sterckx)
Directeur de publication : Michel Mazoyer Directeur scientifique : Jorge Pérez Rey
Comité de rédaction Trésorière : Christine Gaulme Colloques : Jesús Martínez Dorronsorro Relations publiques : Annie Tchernychev Directrice du Comité de lecture : Annick Touchard
Comité de lecture Brigitte d’Arx, Marie-Françoise Béal, Olivier Casabonne, François-Marie Haillant, Germaine Demaux, Rosalie Fernandes, Frédérique Fleck, Hugues Lebailly, Eduardo Martínez, Paul Mirault, Anne-Marie Oehlschläger, Nicolas Richer, Francisco de la Rosa, Germaine Servettaz
Ingénieur informatique Patrick Habersack ( macpaddy@free.fr )
Comité scientifique Pierre Bordreuil, Dominique Briquel, Gérard Capdeville, René Lebrun, Florence Malbran-Labat, Michel Mazoyer, Dennis Pardee, Nicolas Richer
Avec la collaboration artistique de Jean-Michel Lartigaud et Vladimir Tchernychev
Ce volume a été imprimé par
© Association KUBABA, Paris © L’Harmattan, 2005
9782747583411
EAN : 978274758341 1
Les mutilations des ennemis chez les Celtes préchrétiens
La Tête, les Seins, le Graal

Claude Sterckx
Bibliothèque Kubaba (sélection)
http://www.kubaba.univ-parisl.fr
Cahiers Kubaba (chez L’Harmattan)
Fêtes et Festivités.
Rites et célébrations.
La campagne antique : espace sauvage, terre domestiquée.
La campagne colonisée.
Collection Kubaba
Série Antiquité
Le forum brûle, Dominique Briquel (Paris IV, EPHE 4e section), 2002.
Télipinu, le dieu au marécage, Michel Mazoyer
Histoire du Mitanni, Jacques Freu
Eloge mazdéen de l’ivresse, Eric Pirart
La vie quotidienne du dieu hittite Télipinu, Michel Mazoyer
Suppiluliuma et la reine d’Egypte. Histoire d’un mariage manqué, Jacques Freu
Mélanges Lebrun, éd. Mazoyer et Casabonne
Série Monde moderne, Monde contemporain
Un homme de désirs. Le poète islandais Einar Benediktsson, Patrick Guelpa
Eysteinn Ásgrímsson, Le Lys, présentation et traduction de Patrick Guelpa
Toi qui écoutes, Jôn Óskar, traduction de Régis Boyer
L’enseignement de l ‘ Histoire en russie. De la révolution à nos jours, Annie Tchernychev.
Série Actes
(Ed. Mazoyer, Pérez, Malbran-Labat, Lebrun)
L’arbre, symbole et réalité, Actes des lères Journées universitaires de Hérisson, Hérisson, juin, 2002, Paris
Ville et pouvoir: origines et développements.
Le pouvoir et à la ville à l’époque moderne et contemporaine.
Actes du colloque sur la ville au cœur du pouvoir, Premier Colloque international de Paris organisé par les Cahiers Kubaba et l’Institut catholique de Paris, Paris, décembre, 2000, Paris (2 volumes).
La Fête dans l ‘ Antiquité , la rencontre des dieux et des hommes.
La Fête, de la transgression à l’intégration.
Actes du colloque sur la fête, la rencontre du sacré et du profane, Deuxième Colloque international de Paris, organisé par les Cahiers Kubaba et l’Institut catholique de Paris, Paris, décembre, 2000, Paris (2 volumes).
Du même auteur :
La tête et les seins, Sarrebruck, Homo et Religion, 1981
Eléments de cosmogonie celtique, Bruxelles, Editions de l’Université de Bruxelles, 1986
Histoire brève de la musique celtique, Plymouth Meeting, CISLB, 1987
Les dieux protéens des Celtes et des Indo-Européens, Bruxelles, Société Belge d’Etudes Celtiques, 1994
Dieux d’eau : Apollons celtes et gaulois , Bruxelles, Société Belge d’Etudes Celtiques, 1996
Des dieux celtes aux dieux romains, Treignes, CEDArc, 1997 (en collaboration avec Pierre Cattelain)
Sangliers Père & Fils, Bruxelles, Société Belge d’Etudes Celtiques, 1998
Des dieux et des oiseaux, Bruxelles, Société Belge d’Etudes Celtiques, 2000
Le fils parfait et ses frères animaux, Bruxelles, Société Belge d’Etudes Celtiques, 2002
A Frédéric Blaive, fraternellement
Sommaire
Page de Copyright Page de titre Bibliothèque Kubaba (sélection) Dedicace PREFACE AVANT-PROPOS I. LES DOCUMENTS ANTIQUES II. LES DOCUMENTS POSTERIEURS III. LES EXEGESES CONTEMPORAINES IV. LA CHASSE AUX TETES DANS LE MONDE ET DANS L’HISTOIRE V. LA CHASSE AUX TETES DANS LE MONDE INDO-EUROPÉEN VI. A LA RECHERCHE D’UNE INTERPRETATION VII. LA LOCALISATION DE L’AME SELON LES CELTES VIII. LA MASTECTOMIE RITUELLE DES CELTES IX. L’AME SEMINALE ET SON IMMORTALITE X. L’AME CELTE XI. LA TETE ET LES JAMBES XII. LE NOM DE PERCEVAL ET LA BLESSURE DU ROI MEHAIGNE XIII. LA TETE ET LE CHAUDRON XIV. DE L’AUTRE MONDE CELTE AU GRAAL CHRETIEN bibliographie
PREFACE
Le travail que propose Claude Sterckx est anthropologique : il vise à reconstituer l’organisation symbolique de tout un pan des représentations de l’ancienne civilisation celtique.
Avec l’érudition et le talent qui lui sont propres, l’auteur mobilise à cette fin la totalité de la documentation ancienne, puis de la documentation médiévale, la première consistant davantage en données brutes (textes d’auteurs latins, qui décrivent les faits et gestes des Celtes sans en pénétrer le sens ; documentation archéologique, qui témoigne de pratiques guerrières ou religieuses, sans disposer des clefs de lecture qui permettraient de les interpréter), la seconde fournissant au contraire essentiellement des mythes, consignés dans des récits irlandais et gallois, et qui, habilement utilisés - là se révèle tout le talent de l’exégète -, donnent accès aux clefs de lecture qui manquent aux premiers documents.
Claude Sterckx se situe en effet dans la lignée d’une école d’exégèse de la matière celtique magnifiquement inaugurée en France par Henri d’Arbois de Jubainville à la fin du dix-neuvième siècle et poursuivie, avec des résultats remarquables qui en démontrent à la fois la fécondité et la pertinence, par Joseph Loth, Marie-Louise Sjoestedt, Georges Dumézil, Paul-Marie Duval, Françoise Le Roux et Christian Guyonvarc’h.
On aura reconnu ici quelques-uns des noms les plus célèbres de la celtologie et du comparatisme indo-européen, auquel le recours est souvent nécessaire en l’absence de textes celtiques antiques pour nous éclairer sur les représentations des peuples de cette époque.
Cette école exégétique repose sur ce qui était initialement une hypothèse mais dont l’efficience a depuis amplement démontré la validité : à savoir, elle considère que les récits mis par écrit en Irlande et au Pays de Galles au Moyen Age (mais ni en Ecosse ni en Bretagne : ce sont les hasards de l’histoire), « textes mythologiques » de la première, Mabinogion et textes apparentés du second, préservent une authentique matière mythique dont la conservation a été assurée par la transmission, de bouche de barde à oreille de barde, tout au long des siècles qui vont de l’Antiquité à leur rédaction écrite, à partir du onzième siècle principalement. Au plus, le Pays de Galles a-t-il traité sa matière de manière littéraire, faisant d’un groupe de mythes de petits romans, mais, si la forme a changé, si un tri a été effectué, la matière mythique, elle, est restée inchangée 1 . La matière irlandaise a gardé un caractère plus spontané, plus brut, accru pour nous par le foisonnement et la dispersion des sources, qu’il s’agisse de véritables récits - mais hélas parfois lacunaires ou comprenant des mots souvent difficilement compréhensibles - ou de ces recueils, ces sortes de dictionnaires appelés Dindsenchas, où l’explication de toponymes est l’occasion de raconter à chaque fois un petit mythe ou un fragment de mythe.
C’est, là encore, l’art de l’exégète que de réunir en un même dossier certains de ces documents d’apparence disparate pour montrer la cohérence d’une représentation, l’homogénéité d’un motif sous des formes diverses, pour reconstituer les linéaments d’un mythe perdu.
L’hypothèse de travail de Claude Sterckx est double : il suppose d’abord que les horribles supplices infligés par les Iceni du sud-est de la Grande-Bretagne, lors de leur révolte en 62 de notre ère, aux femmes romaines capturées - l’arrachage des seins, ensuite cousus sur leur bouche - ne résultait pas du pur hasard d’une cruauté en mal d’imagination, mais obéissait à une représentation symbolique donnant sens à la pratique. Secondairement, il met cette torture en opposition, et formant couple, avec la coutume uniformément attestée, tant dans les récits historiques antiques que dans les textes médiévaux irlandais, de la décapitation guerrière 

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents