Flash Épreuve écrite 2 : Tests d aptitude Concours Infirmier
85 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Flash Épreuve écrite 2 : Tests d'aptitude Concours Infirmier

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
85 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cet ouvrage d'entraînement « Flash » propose une préparation rapide et efficace à l'épreuve de tests d'aptitude du concours d'entrée en Institut de Formation en Soins Infirmiers (IFSI).
Il couvre tous les types de tests au programme de la nouvelle épreuve : raisonnement logique et analogique, abstraction et concentration, aptitude numérique et résolution de problèmes.
Cette épreuve est obligatoire pour tous les candidats au concours.
Cette nouvelle édition propose, pour chaque type de test :
• des conseils méthodologiques,
• de nombreux exercices de difficulté croissante,
• tous les corrigés détaillés.
Synthétique et pratique, cet ouvrage constitue un outil de préparation efficace à la deuxième épreuve écrite du concours d'entrée en IFSI. Il pourra aussi intéresser les candidats aux concours d'entrée en écoles d'ergothérapeutes, d'orthophonistes et de psychomotriciens, où de tels tests sont également proposés.

Un ouvrage synthétique pour une préparation rapide et efficace
Tous les tests au programme avec pour chacun :
- Des conseils méthodologiques
- De nombreux exercices de difficulté croissante
- Tous les corrigés détaillés

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2012
Nombre de lectures 3
EAN13 9782294718328
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0039€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Épreuve écrite 2
Tests d’aptitude Concours infirmier

M.-F. Baranes
Consultante en organisation du travail, Directrice Filière Métier, Formation Ile de France, Croix Rouge Française

D. Guérin
Ingénieur civil des mines de St-Étienne, Ancien professeur de mathématiques
MASSON
Front matter


Épreuve écrite 2 : Tests d’aptitude Concours infirmier
M.-F. Baranes
Consultante en organisation du travail
Directrice Filière Métier
Formation Ile de France
Croix Rouge Française
D. Guérin
Ingénieur civil des mines de St-Étienne
Ancien professeur de mathématiques
Copyright
Ce logo a pour objet d’alerter le lecteur sur la menace que représente pour l’avenir de l’écrit, tout particulièrement dans le domaine universitaire, le développement massif du «photocopillage».
Cette pratique qui s’est généralisée, notamment dans les établissements d’enseignement, provoque une baisse brutale des achats de livres, au point que la possibilité même pour les auteurs de créer des œuvres nouvelles et de les faire éditer correctement est aujourd’hui menacée.
Nous rappelons donc que la reproduction et la vente sans autorisation, ainsi que le recel, sont passibles de poursuites.
Les demandes d’autorisation de photocopier doivent être adressées à l’éditeur ou au Centre français d’exploitation du droit de copie: 20, rue des Grands-Augustins, 75006 Paris. Tél.: 01 44 07 47 70.
Chez le même éditeur
• Hors collection :
L e M éga G uide C oncours I nfirmier , par G. B enoist , D. D umas , M. V asseur , R. L ucas . 2010, 544 pages.
• Dans la collection « Guide prépa » :
C oncours d ’E ntrée I nfirmier , par J. G assier , M.-C. D enoyer et P. L ecocq . 2009, 320 pages.
L es T ests d’aptitude C oncours infirmier , par G. B royer , A. C ousina et J. G assier . 2010, 224 pages.
G rands T hèmes S anitaires et S ociaux , par M.-C. D enoyer . 2010, 320 pages.
• Dans la collection « Prépa santé » :
A nnales C orrigées C oncours infirmier 2009-2010, par le CEFIEC. 2009, 192 pages.
E ntraînement A ctualité sanitaire et sociale , par J. G assier et M.-H. B ru . 2009, 176 pages.
F lash É preuve O rale C oncours infirmier , par G. B enoist . 2010, 96 pages.
F lash T ests d’aptitude . C arrés L ogiques , par G. B royer , A. C ousina et J. G assier . 2009, 80 pages.
E ntraînement T ests d’aptitude E t E ntretien , par J. G assier et N. M uller . 2009, 224 pages.
F lash É preuve écrite 1 : C ulture générale C oncours infirmier , par O. P erche . 2010, 96 pages.
E ntraînement thèmes sanitaires et sociaux par la presse , par J. G assier et M.-H. B ru . 2004, 176 pages.
• Dans la collection « Mémo-Santé » :
G rands P roblèmes S anitaires E t S ociaux . C oncours d ’E ntrée en IFSI, par P. R efalo . 2004, 192 pages.
• Dans la collection « Petits dictionnaires » :
D ictionnaire D es T ermes S anitaires E t S ociaux , par M.-C. D enoyer . 2002, 320 pages.
Tous droits de traduction, d’adaptation et de reproduction par tous procédés réservés pour tous pays.
Toute reproduction ou représentation intégrale ou partielle par quelque procédé que ce soit des pages publiées dans le présent ouvrage, faite sans l’autorisation de l’éditeur est illicite et constitue une contrefaçon. Seules sont autorisées, d’une part, les reproductions strictement réservées à l’usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective, et d’autre part, les courtes citations justifiées par le caractère scientifique ou d’information de l’œuvre dans laquelle elles sont incorporées (art. L. 122-4, L. 122-5 et L. 335-2 du Code de la propriété intellectuelle).
© 2010, Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés
ISBN: 978-2-294-09608-2
Elsevier Masson SAS – 62, rue Camille-Desmoulins – 92442 Issy-les-Moulineaux Cedex
Table of Contents
Front matter
Copyright
Introduction
Chapitre 1: Les capacités mobilisées au cours de l’épreuve
Chapitre 2: Pour mieux réussir vos tests
Partie 1: Les tests de raisonnement logique et analogique
Chapitre 3: Suites logiques
Chapitre 4: Déduction et analogie
Partie 2: Les tests d’abstraction et de concentration
Chapitre 5: Logiques d’observation et d’attention
Chapitre 6: Abstraction
Partie 3: Les tests d’aptitude numérique et de résolution de problèmes
Chapitre 7: Aptitude numérique
Chapitre 8: Résolution de problèmes
Partie 4: Les tests d’organisation pratique
Introduction
Chapitre 9: Organisation pratique
Derniers conseils avant le succès
Introduction

Présentation et objectifs de l’ouvrage
La réforme des études paramédicales dans le système LMD, entreprise début 2009, privilégie les compétences, placées au centre du dispositif de formation.
La compétence professionnelle est la mise en œuvre de capacités et d’acquis en vue de réaliser une action dans un contexte déterminé.
La préparation au concours d’entrée en formation paramédicale est un contexte particulier, qui insiste sur les capacités de raisonnement et les aptitudes de concentration et de résolution de problèmes, des facultés fondamentales, servant de base aux compétences nécessaires à l’exercice du métier de soignant.
Les tests d’aptitudes occupent depuis de nombreuses années une place de plus en plus importante dans les épreuves d’entrée en formation.
Ils permettent de mettre en évidence la faculté à respecter des consignes simples, des aptitudes à la réflexion d’une manière logique et structurée et à la résolution de problèmes, des capacités à se concentrer et des dispositions à l’abstraction.
L’entraînement aux tests d’aptitude, de nature psychotechnique, est considéré comme une condition de réussite à la passation de l’épreuve mais aussi comme une activité d’introspection : un bon moyen de préciser son projet professionnel en réalisant un premier bilan de ses compétences.
L’engagement dans une formation paramédicale nécessite d’être réaliste quant à ses motivations et ses ressources. La réussite aux épreuves d’entrée en formation repose sur l’intérêt porté au domaine sanitaire et social et la qualité régulière et dynamique de la préparation technique.
Pour vous aider dans cette préparation, nous avons construit cet ouvrage en insistant sur des tests permettant d’évaluer les capacités de raisonnement logique et analogique, d’abstraction, de concentration, de résolution de problème et les aptitudes numériques.

Présentation de l’épreuve
Les tests psychotechniques ont pour objectif d’évaluer si le candidat possède les aptitudes nécessaires à la formation et à l’exercice du métier choisi. L’épreuve des tests d’aptitude mesure les capacités à observer, à mémoriser et à raisonner logiquement, et à résoudre des problèmes.
Chapitre 1 Les capacités mobilisées au cours de l’épreuve

Introduction
La formation des professionnels de la santé change. Les hôpitaux et les structures de soins privilégient des agents aux compétences individuelles et collectives multiples afin d’atteindre un niveau maximum de qualité pour la personne prise en charge.
Les tests d’aptitude peuvent être perçus comme une épreuve parmi d’autres, dont la finalité est la réussite du concours d’entrée dans une structure de formation paramédicale, mais ils sont surtout un moyen de procéder à un bilan de compétences de ses propres capacités afin d’évaluer son potentiel.
Faire preuve de logique, de mémoire et d’aptitude au raisonnement sont des capacités indispensables pour l’exercice de tout métier, mais qui le sont particulièrement pour celui qui s’engage dans le domaine de la santé.
Les tests d’aptitude, de nature psychotechnique, ne mesurent pas d’une manière scientifique les facilités à suivre une formation ou les capacités à résister aux contraintes physiques et psychiques du métier, mais ils peuvent aider à dépister chez le futur étudiant des freins potentiels à l’acquisition des mises en pratique de la profession soignante.
L’entraînement aux tests est une véritable aide : à court terme il permet la réussite de l’épreuve, et à plus long terme, il devient un bon exercice de conservation des facultés mentales mobilisées au cours du test : attention, logique, observation, concentration, raisonnement. Même en dehors de la vie professionnelle, nous avons tous besoin de garder en éveil ces facultés, garantes d’un bon équilibre avec notre environnement.

1 L’observation
La notion d’observation est utilisée pour désigner l’action qui consiste à recueillir et à enregistrer des données grâce à l’utilisation d’une méthode logique.
Nous effectuons cette action quotidiennement d’une manière automatique et spontanée. Pourtant, c’est un processus complexe et dynamique qui est composé d’un ensemble d’opérations mentales représentées par la perception (qui fait appel aux organes sensoriels), la réflexion , l’ interprétation et la mise en forme des données que l’organe sensoriel a saisies.
Lorsque nous observons quelque chose, nous tentons de porter notre attention sur un fait ou un phénomène pour pouvoir ultérieurement nous en resservir (« Observe avec attention ce que je suis en train de faire ! »).
Ce processus est continu et ses différentes étapes sont en interaction constante, il est seulement plus soutenu à certains moments : cela sera le cas lorsque vous passerez l’épreuve des tests d’attention ou lorsque vous apprendrez des techniques de soins durant la formation.
Lorsque vous observez la réalité ordinaire, vous percevez certains aspects qui vous entourent et que vous « reconnaissez » grâce à des savoirs acquis depuis l’enfance (l’expérience du réel), cette observation du quotidien ne vous demande pas une attention exagérée, elle est courante et facile.
Certaines personnes sont cependant plus attentives à ceux et à « ce » qui les entourent et observent plus précisément et justement. Nous disons souvent d’elles qu’elles sont « douées pour l’observation ».
En revanche, lorsque l’observation n’est pas naturelle mais qu’elle est exigée et dirigée (dans le cas d’un test, par exemple), la perception visuelle ou auditive est plus soutenue, la mise en forme des informations est ordonnée d’une manière rationnelle et logique selon une méthode précise.
L’observation dirigée que vous aurez à mobiliser durant le passage du test consiste à percevoir des éléments figurés ou nominés ou une suite de chiffres qu’il vous faudra reconnaître, puis repérer entre eux des similitudes ou des disparités et enfin les organiser selon le mode de classement logique exigé par le test.

2 L’aptitude numérique et l’organisation
Les aptitudes numériques, la capacité à s’organiser sont des facultés intellectuelles, mobilisées quotidiennement dans la mise en œuvre des pratiques de soins. Elles sont développées tout au long de l’apprentissage scolaire et adaptées au cours de la formation en institut à des situations professionnelles. Les tests vont permettre de mesurer la rapidité avec laquelle vous êtes capable d’effectuer un calcul simple, mettant en évidence les connaissances préalables telles les opérations numériques, multiplication, division, indispensables à détenir avant votre entrée en formation. La capacité à s’organiser dans le temps et l’espace permet d’évaluer votre traitement logique de sources d’informations différentes.

3 La logique
Tous les tests proposés au cours des exercices qui vont suivre mesurent votre capacité à raisonner d’une manière logique, à résoudre un problème et à prendre une décision (la bonne réponse). C’est une faculté mobilisée à tout instant dans la vie quotidienne et professionnelle.
Cette capacité à raisonner logiquement et analogiquement, en associant des idées, vous permettra de démontrer votre aptitude à organiser votre pensée et à résoudre des situations à partir de concepts.

4 Ces capacités dans l’exercice professionnel
Le rôle d’un professionnel de la santé est d’agir avec une attention toute sélective ; il est entraîné durant sa formation à résoudre des problèmes après avoir catégorisé les signes issus des situations rencontrées.
Au cours de sa pratique professionnelle, ses sens deviennent de plus en plus aiguisés et lui permettent, face à une circonstance particulière, de réagir rapidement et faire gagner ainsi des minutes vitales à la personne concernée.
Toute l’activité clinique (en présence de la personne) est centrée autour des processus de l’observation, de la mémorisation et de la faculté de raisonnement qui en découle. Le professionnel soignant agit en analysant ce qu’il perçoit et en mobilisant des savoirs complexes, autant pour évaluer le degré de gravité d’une situation, que pour apporter une aide relationnelle.
Chapitre 2 Pour mieux réussir vos tests
Voici quelques recommandations à mettre en œuvre pendant la préparation aux tests ou le jour même de l‘épreuve, afin d’être le plus efficace possible.
Le temps sera votre « pire ennemi » tout au long de l’épreuve, vous devez apprendre à le gérer avec efficacité.
En effet, vous pouvez avoir des difficultés à effectuer les exercices proposés dans un temps limité, cette contrainte peut vous faire paniquer et vous « bloquer » irrémédiablement.
Aussi, entraînez-vous à effectuer chaque test d’abord, sans vous imposer de durée, puis progressivement augmentez la contrainte et limitez-vous dans le temps. Apprenez à gérer votre temps et votre stress.
Que ce soit pendant la préparation ou le jour de l’épreuve, afin de perdre le moins de temps possible :
• Utilisez des moyens mnémotechniques (qui vous aident à vous souvenir) rapides et concrets.
• Commencez toujours la lecture des tests dans le même sens, par la droite ou la gauche en haut ou en bas de la feuille afin de ne pas perdre de temps dans la représentation géographique que vous aurez à en faire.
• Ne surchargez pas votre cerveau d’éléments parasites qui le distrairaient tels que regarder en l’air ou écouter votre entourage.
• Ne paniquez pas si vous ne « voyez » plus défiler les images enregistrées, décrochez quelques secondes votre attention et tentez de vous replonger dans l’ambiance du début du test (voix de l’examinateur, distribution des copies) afin de recréer les conditions du moment, propice à vous restituer l’instant où votre esprit s’est mis à enregistrer.
• Restez extrêmement concentré tout au long de l’épreuve, ne repensez à aucun des tests passés, vivez le moment avec toute votre énergie et votre volonté, préparez-vous mentalement à la nouvelle série de tests distribués.
• Soyez confiant , vous allez réussir dans ces exercices comme vous avez sûrement déjà réussi dans bien d’autres domaines.
• Amusez-vous (si vous le pouvez !) à répondre aux tests, plus vous prendrez du plaisir à les effectuer et moins vous les ressentirez comme une épreuve contraignante, meilleures seront vos chances de les réussir. Imaginez-vous en train de répondre tranquillement aux questions dans un endroit agréable (au bord de la mer par exemple… !).
Partie 1
Les tests de raisonnement logique et analogique
Chapitre 3 Suites logiques

Présentation et objectifs
Ces tests ont comme objectif d’évaluer votre aptitude à raisonner logiquement autour de nombres, seuls ou associés à des lettres.
La plupart des exercices concernent le calcul d’un pourcentage, d’une règle de trois et utilisent les tables de multiplications. Ce ne sont pas des opérations complexes qui vous sont demandées, ne vous crispez pas dès le début de l’épreuve surtout si vous pensez être depuis toujours « nul en maths » ! Découvrez au contraire les exercices avec enthousiasme.
Les autres exercices sont des suites logiques que vous devez compléter.

1 Méthodologie
Les suites logiques exigent une disponibilité totale de votre esprit, vous devez retrouver l’aspect créatif de votre personnalité, celui qui vous permet de trouver des solutions à des problèmes qui peuvent paraître insolubles.
Soyez libre d’imaginer sur votre brouillon toutes les possibilités de réponse, écrivez les nombres qui viennent immédiatement après la lecture du texte, retournezles en tous sens ! Stimulez l’hémisphère gauche de votre cerveau (celui qui vous aide à être imaginatif) mais sans oublier l’hémisphère droit qui vous rappelle que les tests sont à effectuer dans un laps de temps donné.
Ne revenez que rarement sur un résultat dont vous n’êtes pas très sûr, cela vous induirait en erreur et vous perturberait inutilement ou faites-le uniquement à la fin de la série des tests.
Ne vous acharnez jamais à vouloir répondre à un exercice qui vous semble difficile, vous n’êtes pas là pour gagner un record mais pour réussir une épreuve, c’est différent.
Les réponses sont souvent banales et simples mais toujours logiques, ne compliquez pas votre raisonnement.
Lisez l’exercice… Réfléchissez tranquillement aux combinaisons possibles… Vous ne trouvez pas ? Passez à l’exercice suivant, vous y reviendrez plus tard !

2 Entraînement


EXERCICE 1

➤Trouvez les chiffres qui complètent logiquement la suite



EXERCICE 2

➤Chiffres et lettres associés

A. A1 B2 C3 …
B. 11A 12 C 13E …
C. a1b b2d c3f d4h …
D. u d t q c s …
E. A85 B94 C103

EXERCICE 3

➤Trouvez les chiffres qui complètent logiquement la suite



EXERCICE 4

➤Complétez les tableaux



EXERCICE 5

➤Complétez



EXERCICE 6

➤ Complétez

A.
B.

EXERCICE 7
Si :
456389 = MARINE
545839 = AMANTE
175649 = CHARME
Quelle est la correspondance de 3658179 ?


➜ Corrigés

CORRIGÉ 1
C’est votre capacité à raisonner du général (la liste ordonnée représente un ensemble) au particulier (vous devez proposer un exemple qui appartiendra au système) qui est évaluée au cours de ce test.
A. Rajouter 15 à chaque nombre. Le nombre suivant dans la liste est 50.
B. Rajouter 1 puis 2 puis 3 puis 4, etc. Le nombre suivant dans la liste est 16.
C. Rajouter 0 puis 1, puis 2, puis 4, puis 8, etc. Le nombre suivant dans la liste est 16.
D. Ajouter 1 puis retrancher 2 puis ajouter 3 puis retrancher 4, etc. Le nombre suivant dans la liste est − 2.
E. Les nombres sont élevés au carré dans la suite 1 2 , 2 2 , 3 2 . Le nombre suivant dans la liste est 36.
F. Chaque nombre s’obtient en multipliant par 6 le précédent. Le nombre suivant dans la liste est 5 184.
G. Le premier chiffre de chaque nombre est croissant 1, 2, 3… et le deuxième est décroissant 9, 8, 7… Le nombre suivant dans la liste est 55.
H. Le chiffre des unités est obtenu en faisant la somme des chiffres des unités et des dizaines du nombre précédent, et le chiffre des dizaines en faisant la différence arithmétique. Le nombre suivant dans la liste est 53.
I. Chaque nombre s’obtient par permutation successive de chacun des quatre chiffres. Les nombres suivants dans la liste sont 2 714, 4 217.
J. Rajouter 7 à chaque nombre.
Le nombre suivant dans la liste est 29.
K. Rajouter 2 fois le nombre 2, puis 2 fois le nombre 3, puis 2 fois 4, etc.
Le nombre suivant dans la liste est 21.
L. La somme des deux chiffres d’un nombre (25) en forme un troisième (7 = 2 + 5) qui est à additionner à ce même nombre (25) pour obtenir le suivant (32 = 25 + 7).
M. Les nombres sont élevés au cube dans la suite 1, 2, 3, 4… C’est-à-dire : 1 3 , 2 3 , 3 3 , 4 3 …
N. C’est la suite des nombres premiers (non divisibles sauf par eux- mêmes).
Le nombre suivant dans la liste est 17.
O. Chaque nombre est obtenu soit en divisant le précédent par 6 soit en le multipliant par 5 (alternativement).
Le nombre suivant dans la liste est 50.
P. Chaque nombre est obtenu à partir du précédent en prenant la somme des chiffres qui le composent et la différence entre le plus grand et le plus petit : 12 = 1 + 2 = 3 et 2 − 1 = 1 donc 31.

CORRIGÉ 2
Dans cet exercice, il vous est demandé d’associer des nombres à des lettres, le principe de raisonnement reste identique.
A. D4. Le chiffre attendu est celui qui suit le nombre 3 puisque la suite est croissante.
B. 14G. Le raisonnement est identique, suite croissante des lettres, en en sautant une sur deux.
C. e5j. La dernière lettre s’obtient à partir de la première lettre en ajoutant le chiffre central de lettres de l’alphabet.
D. s. Il s’agit de la première lettre des nombres de la suite un, deux, trois, …, six, sept…
E. D112 : les lettres de l’alphabet ainsi que les dizaines augmentent, mais les unités diminuent.

CORRIGÉ 3

A. La progression observée conduit logiquement à ajouter un nombre constant au précédent (1 010) pour trouver le suivant. Le nombre suivant dans la suite est 10 380.
B. Ici, il faut ajouter 102. Le nombre suivant est 460.
C. On observe que chaque élément de cette suite se déduit du précédent soit en lui ajoutant 2 soit en le multipliant par 3. Le nombre suivant de la suite est 107.
D. Deux suites arithmétiques sont imbriquées, 3, 5, 7, 9… et 8, 10, 12. Les chiffres suivent alternativement chacune des deux suites : 14, 11, 16…
E. Les chiffres correspondant à l’unité, à la dizaine et au millier du nombre constituent autant de suites simples : 1, 2, 3, 4… Le chiffre correspondant à la centaine est constant et égal à 1. Le nombre suivant dans la suite est 5 167.
F. Chaque chiffre s’obtient en multipliant le précédent par . Les chiffres suivants sont 4 , 8, 8 , 16…
G. Il y a trois suites arithmétiques imbriquées, une première suite − 2, − 4, − 6…, une deuxième suite composée uniquement de 0 et une troisième suite 2, 4, 6… Les chiffres suivants sont donc − 6, 0, 6, &#

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents