Visages hybrides
142 pages
Français

Visages hybrides

-

142 pages
Français

Description

L'hybridation en prothèse maxillo-faciale a rendu une conscience aux praticiens tout en donnant une nouvelle forme de vie aux patients. Par la convocation des dernières recherches en neurosciences et grâce au support conceptuel de la philosophie du corps, voire même de la neurophilosophie au sens large du terme, les auteurs de cet essai démontrent l'importance du geste de la mise en place d'une prothèse sur un individu blessé, mais appréhendé en tant qu'entité bio-psycho-sociale.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 23 juillet 2018
Nombre de lectures 0
EAN13 9782140096976
Langue Français
Poids de l'ouvrage 9 Mo

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Sous la direction de Bernard Andrieu, Philippe Pomar, Florent Destruhaut et Emmanuelle Vigarios
Visages hybrides Vers une anthropologie de la prothèse
Visages hybrides
Mouvement des savoirs Collection dirigée par Bernard Andrieu L’enjeu de la collection est de décrire la mobilité des Savoirs entre des sciences exactes et des sciences humaines. Cette sorte de mobilogie épistémologique privilégie plus particulièrement les déplacements de disciplines originelles vers de nouvelles disciplines. L’effet de ce déplacement produit de nouvelles synthèses. Au déplacement des savoirs correspond une nouvelle description. Mais le thème de cette révolution épistémologique présente aussi l’avantage de décrire à la fois la continuité et la discontinuité des savoirs : un modèle scientifique n’est ni fixé à l’intérieur de la science qui l’a constitué, ni définitivement fixé dans l’histoire des modèles, ni sans modifications par rapport aux effets des modèles par rapport aux autres disciplines (comme la réception critique, ou encore la concurrence des modèles). La révolution épistémologique a instauré une dynamique des savoirs. La collection accueille des travaux d’histoire des idées et des sciences présentant les modes de communication et de constitution des savoirs innovants. Déjà parus Odile GIRARDIN-GANTIER,D’autres limites à la prison, Comment l’Art-thérapie peut aider à supporter le monde carcéral, 2018. Éric DUGAS (dir.),Les violences scolaires d’aujourd’hui en question. Regards croisés et altérités, 2018. Alessandro PORROVECCHIO, Gabriele DI FRANCESCO et Joël LADNER (dir.),Etudiants : acteurs de leur santé ?,Regards pluridisciplinaires,2017. Bernard ANDRIEU et Cyril THOMAS (dir.),Entre les corps, Les pratiques émersiologiques aujourd’hui (cirque, marionnettes, performance et arts immersifs), 2017. Pierre PARLEBAS et Thierry DEPAULIS,Jeux et culture à la Renaissance. L’album d’estampes de Nicolas Prévost, 2017. Bernard ANDRIEU et Petrucia DA NÓBREGA (dir.), Somaticiens,Encyclopédie des corps,2017.
Sous la direction deBernard ANDRIEU, Philippe POMAR, FlorentDESTRUHAUTet Emmanuelle VIGARIOS
Visages hybrides
Vers une anthropologie de la prothèse
Illustration de couverture © auteurs.
© L’Harmattan, 2018 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-14140-4 EAN : 9782343141404
Remerciements pour leur précieuse collaboration à :  - Éric TOULOUSE, épithésiste à la Faculté de Chirurgie Dentaire de Toulouse, qui a réalisé la plupart des prothèses présentées ici ; - Hélène DESTRUHAUT, pour l’acuité de son regard… À tous nos patients : avec qui nous avons évolué sur le chemin si complexe de l’identité. Nous avons été leur soutien, ils ont été nos guides…
Introduction De l’hybridation du corps à l’hybridité des savoirs
1. Une hybridation du visage
Injustement qualifiée de simple enveloppe corporelle dénuée de sens, la peau est un lieu d’échanges et d’interactions. Interface entre soi-même et le monde extérieur, visible par tous et par soi, elle autorise le passage de la dimension anatomique de la face et de ses lésions, à la dimension socioculturelle du visage et de ses stigmates. De par sa couleur, sa température et ses frémissements, la peau, véritable « enveloppe de vie », témoigne des tensions et des joies, des désirs et des angoisses. Pour les anthropologues, cette frontière symbolique sépare soi des autres, mais aussi soi de l’image de soi. Évocateurs des émotions, peau et visage constituent les organes visibles de la vie de relation : vie sociale et affective. Liés aux plaisirs et à la sexualité, lieux de naissance de la tendresse et de la sensualité, ce sont de véritables interfaces modelées par le regard de l’autre. Le visage est une matière de symbole, mais pour l’homme lui-même, il est souvent problématique, ambigu. Lieu le plus intime et le plus expressif de sa relation au monde, le visage incarne la vérité du sujet, qui, en son point de vue, n’a jamais une connaissance directe de lui-même. Il en appelle à un « sujet de réflexion » : miroir doté de diverses qualités et de mobilité, dans le but d’appréhender quelque peu ce qui lui reste inaccessible, et qui pourtant, le constitue. Ce sujet de réflexion peut être : l’individu lui-
9
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents