Être et Temps de Martin Heidegger
15 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Être et Temps de Martin Heidegger

-

15 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Bienvenue dans la collection Les Fiches de lecture d’Universalis

Du seul véritable livre de Martin Heidegger (1889-1976) publié en 1927, Être et Temps (Sein und Zeit, 1927), certainement le traité de philosophie le plus important paru au XXe siècle, ne seront menées à bien et ne paraîtront que les deux premières sections de la première partie.

Une fiche de lecture spécialement conçue pour le numérique, pour tout savoir sur Être et Temps de Martin Heidegger

Chaque fiche de lecture présente une œuvre clé de la littérature ou de la pensée. Cette présentation est couplée avec un article de synthèse sur l’auteur de l’œuvre.

À PROPOS DE L'ÉDITEUR

Encyclopædia Universalis édite depuis 1968 un fonds éditorial à partir de son produit principal : l’encyclopédie du même nom. Dédiée à la recherche documentaire, la culture générale et l’enseignement, l’Encyclopædia Universalis est la plus importante encyclopédie généraliste de langue française et une des plus renommées du monde, équivalant à la célèbre encyclopédie américaine Encyclopædia Britannica. Encyclopædia Universalis développe et maintient une politique éditoriale très exigeante, ce qui lui confère le statut d’encyclopédie de référence. 

Depuis sa création, plus de 7 400 auteurs spécialistes de renommée internationale, parmi lesquels de très nombreux universitaires tous choisis pour leur expertise, sont venus enrichir et garantir la qualité du fonds éditorial de l’entreprise.Son savoir-faire est également technique. Dès 1995, l’encyclopédie a été développée sur support numérique. Ses contenus sont aujourd’hui disponibles sur Internet, e-books, et DVD-Rom. Ils sont accessibles sur ordinateur, tablette ou smartphone. L’entreprise a conçu un moteur de recherche exclusif et ultraperformant qui permet aux utilisateurs d’obtenir des résultats incroyablement précis, grâce à plusieurs modes de recherche (par mot clé, par thème, par média…).

Forte de ces atouts, Encyclopædia Universalis s’adresse à la fois à l’ensemble des particuliers et au monde de l’éducation.Un partenariat a été développé avec l’Éducation nationale dès 1999 pour mettre à la disposition des établissements secondaires et des universités une version adaptée du fonds encyclopédique. Une nouvelle encyclopédie a ensuite été conçue pour les écoles élémentaires. Encyclopædia Universalis se positionne aujourd’hui comme un acteur essentiel dans le nouveau panorama de l’éducation numérique.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 10 novembre 2015
Nombre de lectures 12
EAN13 9782852294943
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Universalis, une gamme complète de resssources numériques pour la recherche documentaire et l’enseignement.
ISBN : 9782852294943
© Encyclopædia Universalis France, 2019. Tous droits réservés.
Photo de couverture : © Dirk Ercken/Shutterstock
Retrouvez notre catalogue sur www.boutique.universalis.fr
Pour tout problème relatif aux ebooks Universalis, merci de nous contacter directement sur notre site internet : http://www.universalis.fr/assistance/espace-contact/contact
Bienvenue dans la collection Les Fiches de lecture d’Encyclopædia Universalis .
Ce volume présente des notices sur des œuvres clés de la littérature ou de la pensée autour d’un thème, ici Être et Temps, Martin Heidegger (Les Fiches de lecture d'Universalis).
Afin de consulter dans les meilleures conditions cet ouvrage, nous vous conseillons d'utiliser, parmi les polices de caractères que propose votre tablette ou votre liseuse, une fonte adaptée aux ouvrages de référence. À défaut, vous risquez de voir certains caractères spéciaux remplacés par des carrés vides (□).
ÊTRE ET TEMPS, Martin Heidegger (Fiche de lecture)
Du seul véritable livre de Martin Heidegger (1889-1976) publié en 1927, Être et Temps ( Sein und Zeit , 1927), certainement le traité de philosophie le plus important paru au XX e  siècle, ne seront menées à bien et ne paraîtront que les deux premières sections de la première partie. Dans cette thèse, Heidegger cherche à penser l’Être et sa structure temporelle à partir d’une analytique de l’être que nous sommes ( Dasein ). « Cet étant que nous sommes nous-mêmes et qui a entre autres la possibilité essentielle de questionner, nous le saisissons terminologiquement comme Dasein . » Poser la question de l’homme et de son existence est la question préalable à celle de l’être en général, puisque l’homme est cet être particulier qui a en propre de se rapporter à l’être en tant que ce qui fait question pour lui. Alors que l’auteur voulait explicitement « poser à neuf la question du sens de l’être  », certains de ses lecteurs (Husserl, Sartre) ont voulu y trouver une anthropologie qui, fatalement, ne pouvait s’avérer que très lacunaire et partiale.

Martin Heidegger. En affirmant que la conscience était le «là de l'être» (ou Dasein ), Martin Heidegger (1889-1976) jette, avec Être et Temps (1927), les bases d'une «ontologie fondamentale» qui distingue radicalement l'être du phénomène et conduit à relire, c'est-à-dire repenser, l'ensemble de la philosophie. Heidegger à Berlin, 1959. (G. Schütz/ AKG)
• Le « Dasein », ouverture au monde
Dans la première section, intitulée « L’Analyse fondamentale préparatoire du Dasein  », l’auteur dégage les structures fondamentales, qu’il nomme « existentiaux », dont la notion de « souci » ( Sorge ) récapitulera tous les traits.
Le Dasein est « au monde », ouvert à lui. Être-au-monde c’est se rapporter à lui selon la modalité de la préoccupation qui donne sens aux choses sur un mode familier et nous y inscrit, à chaque fois, selon une certaine disposition ou humeur particulière ( Stimmung ). Le Dasein ne peut se comprendre qu’en relation avec d’autres Dasein , eux-mêmes ouverts au monde selon des manières différentes. Le Dasein est donc essentiellement « être-avec » : c’est là la structure première de son être. Heidegger entreprend une analyse systématique, qui déroutera bien des lecteurs, des modalités « inauthentiques » de l’être-au-monde : « L’inauthenticité désigne si peu quelque chose comme un ne-plus-être-au-monde qu’elle constitue précisément un être-au-monde privilégié qui est complètement pris par le monde » (paragr. 38). Jeté d’ores et déjà dans le monde, préoccupé par le quotidien, le Dasein peut déchoir : des manifestations telles que le bavardage, la curiosité, l’équivoque sont co-originaires des possibilités authentiques d’être que sont comprendre, pouvoir-être, sens, affectivité, projet et discours. Le souci, lui, rassemble tous les traits du Dasein  : il se donne comme « être-en-avant-de-soi-dans-l’être-déjà-dans-un-monde ».
• L’être-pour-la-mort
Le Dasein est ses possibilités : « tendu vers un pouvoir-être qu’il est lui-même », il est ouvert à un futur sur les bases d’un passé dont il hérite. En ce sens, le mouvement de la temporalité part du futur, reprend le passé et ouvre le présent. Ce mouvement de se projeter n’est pas infini : il rencontre sa limite propre avec la mort. « Possibilité de l’impossibilité », la mort constitue la limite toujours imminente, constamment présente dans tout projet de l’être-au-monde. « Être-pour-la-mort », le Dasein est temporalité finie. Les fuites, esquives, palinodies multiples, pour « inauthentiques » qu’elles soient, constituent les modes d’être quotidien de celui qui se pense comme situé dans un temps préexistant à ses propres pouvoirs. L’homme est « être des confins » : nulle apologie de la mort dans cette pensée, mais la prise en compte d’une irréductible finitude « déliée des illusions du On ( das Man ), factice, certaine d’elle-même et angoissée ».
Le livre, inachevé, encore trop marqué par une pensée centrée sur l’homme, ne parvient pas à dégager pleinement une pensée de l’être comme temps. Les développements ultérieurs, marqués par un « tournant » (à partir des années 1930), s’emploieront à penser l’être à partir du temps, reléguant l’homme à n’être que le « berger de l’être ». Reste que les analyses qui scandent Être et Temps orchestrées avec une puissance spéculative rare, ont marqué de leur empreinte des penseurs aussi différents que Sartre, Merleau-Ponty, Lévinas, aussi bien que des psychiatres phénoménologues tels Erwin Straus ou Ludwig Binswanger. Il s’agit bien là, pour la philosophie, d’un livre tout aussi fondateur que les Méditations de Descartes, la

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents