Aspects gascons des Chemins de Saint-Jacques
139 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Aspects gascons des Chemins de Saint-Jacques

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
139 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Démystifier et décortiquer par le menu ce qu’ont été les pèlerinages vers Saint-Jacques-de-Compostelle.


En particulier en Gascogne et Pays Basque où les populations locales étaient sensées profiter, voire pire, des pèlerins traversant nos contrées.


Osmin Ricau, après avoir travaillé sur le mystère des Cagots, s’insurge — nous sommes au milieu des années 1960 — contre l’image d’Epinal, véhiculée par certains historiens, du pèlerinage de Compostelle. Il rappelle très concrètement, et avec bon sens, ce qu’il fut au travers des siècles, puis sa quasi disparition au profit des pèlerinages locaux et de proximité.


Ecrit à une période où Compostelle ne connaissait pas le regain d’intérêt dont il bénéficie depuis la fin du XXe siècle, cet essai, à la fois historique et polémique, intéressera comme témoignage de son époque (plus d’un demi-siècle), comme réflexion et contribution non négligeable à un élan mystique — empreint de plus ou de moins de religiosité suivant les époques — qui perdure par-delà le temps.


Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 0
EAN13 9782824053295
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0056€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Même auteur, même éditeur :
isbn
Tous droits de traduction de reproduction et d’adaptation réservés pour tous les pays.
Conception, mise en page et maquette : © Eric Chaplain Pour la présente édition : © EDR/EDITIONS DES RÉGIONALISMES ™ — 2003/2019 Editions des Régionalismes : 48B, rue de Gâte-Grenier — 17160 CRESSÉ
ISBN 978.2.8240.1033.5 (papier) ISBN 978.2.8240.5329.5 (numérique : pdf/epub)
Malgré le soin apporté à la correction de nos ouvrages, il peut arriver que nous laissions passer coquilles ou fautes — l’informatique, outil merveilleux, a parfois des ruses diaboliques... N’hésitez pas à nous en faire part : cela nous permettra d’améliorer les textes publiés lors de prochaines rééditions.
AUTEUR
OSMINRICAU
TITRE
ASPECTS GASCONS
DES CHEMINS
DE SAINT-JACQUES
AVANT-PROPOS mi Lecteur, pèlerAOr, il n’est pas l’unique acteur de cette grandein seul qui requiert l’attention. L’histoire des pèlerinages reste encore en partie inconnue. Les auteurs abordent trop souvent ce sujet avec une intention d’édificat ion, de propagande. C’est le aventure : il rencontrait sur son chemin le paysan qui devait le nourrir. La Gascogne, où convergeaient tous les chemins de Saint-Jacques avant de franchir les Pyrénées, a vu de ce fait se poser avec une acuité particulière et souve nt dramatique le problème de ces passages. Le point de vue gascon est utile à connaî tre. De là peuvent s’apercevoir des aspects encore ignorés d’un chapitre les plus passionnants de l’Histoire.
QUI DEVENAIT PÈLERIN ? °)Le pèlerin bénévole: d’une foi ardente, absolument persuadé de mériter ainsi le voy1age et de la mort même. ciel, même si, mourant en chemin, il n’atteignait p as Compostelle ; il plaçait les félicités célestes incomparablement au-dessus des m isères, des souffrances du Le désir latent devenait un vœu proféré souvent au moment d’un danger, pour obtenir sa guérison personnelle ou celle d’un être cher... 2 ° )Pèlerinage = pénitencemalgré lui : le plus souvent condamné . Le pèlerin par le confesseur de la paroisse, juge confidentiel, certe s, mais qui, en refusant l’absolution, excommuniait pratiquement le pécheur dont l’absence à la Sainte Table, surtout en temps pascal, invitaient le soupçon, la calomnie, à se do nner libre cours. L’atmosphère de la famille, du village, du quartier devenait irrespirable : le malheureux n’avait plus qu’à obéir. Du Cange indique le pèlerinage infligé comme sancti on pénale :... aut in carcerem mittatur aut in perigrinationem ejiciatur... omnibus diebus vitae suae ignominiosus e perigrinatione poeniteat...directementsiècle, condamnent Les juges laïcs béarnais, au XIV un meurtrier à faire le pèlerinage de Saint-Jacques de Compostelle. (Arch. Dép. Pau; E 1766). Parfois, le châtiment s’aggravait de l’obligation irréalisable d’aller chargé de chaînes : ... ferreis vinculis constricti... Mais, un autre document nous apprend que ces chaîn es devaient être forgées avec le métal de l’arme du crime, ce qui rendait cette peine possible, les fers devenant symboliques et en quelque manière semblables à ces insignes ornant les boutonnières des membres d’un Congrès.
Contingent inquiétant, certes, augmenté de pauvres diables tentés par l’aventure, se décidant d’autant mieux que leur condition familial e ou sociale était plus déplorable. Ils n’avaient guère à perdre en changeant d’horizon. La jurade de Bordeaux, Louis XIV,... prendront des mesures contre les pères de famille déserteurs du foyer familial. A Burgos, l’hôpital de Saint-Jacques montrait un pilori et une potence à l’intention des pèlerins mauvais garçons. Ceci dit, nous ne nous occuperons plus que du premier pèlerin cité, mû par sa passion mystique, car c’était lui qui se conduisait de son mieux, et persévérait davantage.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents