D un coeur chagriné à une plénitude de joie
34 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

D'un coeur chagriné à une plénitude de joie , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
34 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Pour tous ceux qui pensent que les tempêtes de leurs vies sont insurmontables, ou qui essaient de les surmonter seuls et en vain, ce livre est pour vous. Née d’une famille de 4 enfants, Angélique est restée seule avec son père, après que sa mère, sa sœur et ses deux frères soient tués pendant le génocide des Tutsis en 1994 au Rwanda, son pays natal. Comme si cela ne suffisait pas, 4 ans après, son père décéda. Elle a pu terminer ses études tant bien que mal et s’est mariée. Elle a vécu le bonheur conjugal pendant presque 10 ans avant que son mari, à son tour, ne décède, des suites d’un cancer. Elle s’est retrouvée plus que jamais seule au monde. Une vie marquée par beaucoup d’épreuves, beaucoup de chagrin, beaucoup de questionnements…. Heureusement, elle a rencontré Celui qui est la source de vie, de joie, de paix et Il a radicalement changé sa vie: de l’amertume, du chagrin et de la colère, elle est passée à une vie remplie de joie et de paix. Eh oui, c’est possible ! A première vue, son autobiographie est dramatique. Mais, ce livre n’a d’autre objectif que de relater justement comment Dieu, jour après jour, est intervenu dans sa vie, pour la transformer complètement, en déversant en elle la joie de vivre, qu’elle n’avait jamais eue auparavant. Angélique I. Rutayisire est née au Rwanda et y a fait ses études jusqu’à l’université. Elle obtint par la suite un master en agronomie à la Faculté Universitaire des Sciences Agronomiques de Gembloux en Belgique, où elle vit et travaille depuis quelques années. Elle signe ici son premier livre.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2018
Nombre de lectures 6
EAN13 9782369571667
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0350€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

D’un cœur chagriné à une plénitude de joie
 
 
 
Le témoignage de ma vie
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Angélique I. Rutayisire
 
 
 
ISBN 978-2-36957-166-7
© 2017, Angélique I. Rutayisire
Aucun extrait de cette publication ne peut être reproduit ni transmis sous une forme quelconque, que ce soit par des moyens électroniques ou mécaniques, y compris la photocopie, l'enregistrement ou tout stockage ou report de données sans la permission écrite de l'éditeur.
Sauf indication contraire, les textes cités sont tirés de la version LSG pour Bible Segond 1910.
Ce livre a été publié sous la division auto-publication ‘Publiez votre livre !’ des Éditions l'Oasis. Les Éditions l'Oasis déclinent toute responsabilité concernant d'éventuelles erreurs, aussi bien typographiques que grammaticales, et ne sont pas forcément en accord avec certains détails du contenu des livres publiés sous cette forme.
Dépôt légal : 4e trimestre 2017.
Imprimé en France.
9, Rte d'Oupia, 34210
Olonzac, France
Tél (33) (0) 468 32 93 55
Fax (33) (0) 468 91 38 63
Email:contact@editionsoasis.com
9, Rte d'Oupia, 34210
Olonzac, France
Tél (33) (0) 468 32 93 55
Fax (33) (0) 468 91 38 63
Email:contact@editionsoasis.com

Boutique en ligne sécurisée sur www.editionsoasis.com .
Vous avez écrit un livre, et vous cherchez un éditeur ? Vous pouvez publier votre livre via Éditions l'Oasis ! RDV sur notre site, rubrique ‘Publiez votre livre !’ pour plus d’information.
 
Sommaire
Remerciements
Introduction
Chapitre I. Ma vie avant de rencontrer mon Rédempteur
Chapitre II. Ma découverte de la lumière                            
Chapitre III. Ma vie après avoir reçu Jésus-Christ
III.1 Les débuts de ma conversion
III.2 Ma conscience réveillée
III.3 Les débuts de ma communion avec Jésus
III.4 Les orages de la vie continuent…
III.4.1 Un nouveau coup                                   
III.4.2 Une approche différente
III.4.3 Départ pour la Belgique
III.4.4 Encore un coup                                           38
Chapitre IV. La transformation complète de ma vie                            
IV.1 Le début d’un processus de transformation et de
g uérison des blessures                                    41
IV.1.1 La délivrance complète de la rancune et de l’amertume
IV.1.2 La liberté !
IV.1.3 Joie débordante et paix profonde
VI.2 Le regard tourné vers l’avenir
IV.2.1 Le passé fait partie du passé
IV.2.2 Tu n’es pas le (la) seul(e) à avoir eu une vie difficile
IV.2.3 Une vie de promesses
Chapitre V. Conclusion
V.I Les tempêtes de la vie, une véritable école
V.II Appel au Salut                                   

 
Remerciements
 
 

M
a reconnaissance et mes sincères remerciements sont tout d’abord à mon Créateur et mon Rédempteur, pour m’avoir aidé à publier ce livre qui ne fait que témoigner de ses grandes œuvres dans ma vie. N’eût été sa grâce, ce témoignage ne serait pas sorti de mon cœur.
Que toute la gloire te revienne Éternel Dieu.
Je remercie Dieu également pour mes chers parents. Même s’ils ne sont plus sur cette terre pour lire ces quelques phrases, je reconnais au plus profond de moi que c’est aussi grâce à l’éducation qu’ils m’ont donnée ; en l’occurrence la passion de la lecture que m’a transmise ma maman, que j’ai choisi la voie du papier et de l’encre pour témoigner aux autres les bienfaits du Seigneur dans ma vie.
Merci mon Dieu.
Toute ma gratitude à mon cher pasteur Paul-Daniel Kukimunu. Vos conseils, vos éclaircissements au fur et à mesure que j’avançais dans la rédaction, et surtout vos prières, ont immensément contribué à la réalisation et l’aboutissement de ce projet. Vous m’avez éclairé, avec sagesse, sur plusieurs points.
Je vous suis profondément reconnaissante.
Un grand merci également à ma chère amie, Francine Mugeni, pour la relecture du manuscrit à plusieurs reprises. Tes corrections et suggestions ont beaucoup apporté.
Que le Seigneur te bénisse abondamment.
 
Introduction
 
 

L
a vie est une réelle école. Avec différents niveaux à échelonner, des matières à apprendre, des épreuves à passer. Ce sont des leçons de la vie. Chacune de ces leçons a un but, une raison. Malheureusement, quand on n’en est pas conscient, on rate certains chapitres, et ce sont de merveilleuses leçons qui s’envolent alors qu’elles pouvaient nous servir ou nous aider à mieux vivre notre quotidien, à surmonter certaines difficultés pendant l’attente de solutions et plus encore, à surmonter les prochaines épreuves.
Je suis née d’une famille de quatre enfants : mes deux grands frères, ma petite sœur et moi. Ma mère, mes frères et ma sœur, ont été tués en 1994 pendant le génocide perpétré contre les Tutsis, par le régime Hutu en place en ce temps-là. Je suis restée ou plutôt rescapée, avec mon papa. Quatre ans plus tard, en mai 1998, il est à son tour parti, décédé.
J’ai pu continuer et terminer les études sans trop de soucis, par la grâce de Dieu, que j’ignorais complétement à cette époque. À la fin de mes études universitaires, en 2000, j’ai rencontré celui qui, un an plus tard, est devenu mon époux. Nous avons vécu ensemble pendant presque 10 ans, avant que lui aussi, à son tour, en mars 2011, ne décède. Nous n’avons pas eu d’enfants. Je me suis retrouvée plus que jamais seule au monde.
Une vie d’épreuves, de chagrin, de pleurs, de beaucoup de questionnements…
Jusqu ’au jour où j’ai retrouvé la paix et la joie que procure la communion avec celui qui est la source de vie. Il s’agit d’une paix véritable, durable. Depuis ce jour, je vis ! Eh oui ! J’ose et j’aime le dire et le redire à haute voix, j’aime le témoigner à tous ceux qui veulent bien me prêter oreille attentive : JE VIS !!
 
Cet ouvrage est pour partager avec vous qui le tenez entre vos mains, cette belle et enrichissante réalité qui a complétement changé ma vie, au moment où la pente devenait de plus en plus raide, très raide. Durant cette période, tout pour moi n’était que sombre, obscur. J’étais seule, sans famille. La plupart de ceux qui m’entouraient m’avait rejeté. Je commençais à me demander si réellement Dieu me connaissait, s’Il me voyait et surtout s’Il était réellement compatissant, du moins envers moi, comme le dit sa Parole :
« L’Eternel est miséricordieux et compatissant, lent à la colère et riche en bonté ». (Psaumes 103 : 8)
Ces moments arrivent, à certaines périodes de la vie, que l’on le veuille ou pas. Vous avez beau consulter les meilleurs psychologues de la planète, vous avez beau suivre les différentes techniques et programmes anti-stress et antidépresseurs, vous avez beau suivre les meilleurs traitements du monde, vous pourrez expérimenter un certain soulagement, c’est possible. Mais, ce n’est qu’un soulagement. Une communion, une intimité avec le Créateur, est de loin la véritable, réelle et durable solution. C’est une grâce qu’on reçoit dans la vie.
Dans les lignes qui suivent, je parlerai de deux saisons de ma vie : celle d’avant et celle d’après la rencontre avec mon Rédempteur. Le dénominateur commun de ces deux saisons étant les dures épreuves. Mais ce qui est merveilleux, c’est comment la providence divine a été avec moi dans la seconde saison, comment j’ai été complétement transformée au travers des difficultés.
 
Chapitre I. Ma vie avant de rencontrer mon Rédempteur
 
 

R
estée seule après le génocide qu’a connu ma chère patrie, qui a emporté ma mère, mes frères et ma sœur, et après le décès de mon papa, survenu quatre ans plus tard, en 1998, j’ai vécu une vie sans espoir. Mon cœur était rempli d’amertume. Premièrement envers Dieu, qui, pour moi, à cette époque de ma vie, était l’être le plus injuste, mais aussi envers toutes les personnes qui étaient susceptibles d’avoir eu une quelconque responsabilité ou d’avoir joué un quelconque rôle pendant le génocide.
Nous étions une famille modeste, dans le quartier de Ngoma, ville de Butare, dans le Sud du Rwanda. C’est là où je suis née, où j’ai grandi et où j’ai été à l’école primaire dans l’établissement où enseignait ma mère. J’ai continué les études secondaires à Nyanza, non loin de ma ville natale jusqu’en dernière année. Malheureusement, on n’a pas pu terminer cette année scolaire, car c’était pendant les vacances de Pâques qu’a commencé le génocide.
C’était le matin du 07 avril 1994, quand maman arriva dans notre chambre, ma petite sœur et moi. Nous dormions encore, tranquillement. Elle nous a réveillées en disant « Levez-vous, nous allons mourir ! ». Nous nous sommes réveillées en sursaut et elle nous a informées des nouvelles de la radio à propos de la mort du président rwandais à cette époque. A Kigali, la capitale du pays, et dans certaines autres zones du pays, les massacres des Tutsis avaient déjà commencé.
Maman avait trop peur. Je ne l’avais jamais vue dans un tel état. Elle est allée également réveiller nos frères. Elle nous a demandé de tout de suite nous préparer, de bien nous vêtir, afin d’être prêts s’il fallait partir de la maison, fuir. Durant toute cette matinée, nous sommes restés tous au salon, écoutant la radio. C’était terrible ce qu’on entendait à la radio. La peur régnait. Quelques voisins Tutsis venaient chez nous, pour partager des nouvelles. C’était relativement calme dans notre quartier et dans la ville de Butare en général, les tueries n’avaient pas encore commencé.
Nous sommes restés chez nous. Quelques jours plus tard, la tension avait monté, on a commencé à tuer les Tutsis, un par un. Nous avons commencé à ne plus dormir chez nous. Nous avions des voisins Hutus qui ont accepté de nous cacher.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents