La lettre anonyme
96 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

La lettre anonyme , livre ebook

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
96 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Moi, c'est Octave. Avec ma sœur, Plume, nous nous sommes inscrits au cours "Enquêtes et filatures".

Nous y avons rencontré Mathis et Eliott.

Entre Mathis, qui est toujours dans la lune, et Eliott qui se prend pour un véritable policier, je sens que nous allons bien rire dans nos enquêtes !

Yvain, notre professeur, est un ancien agent secret, et un peu détective aussi.

Il nous impressionne tous avec ses nombreuses cicatrices et son œil de verre !



Aujourd'hui, nous avons retrouvé les morceaux d'une lettre déchirée !

En mettant à l’œuvre nos talents d'enquêteurs, nous avons réussi à lire le message.

Mais qui en est donc l'auteur ? Ouvrons l’œil !


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 10 août 2020
Nombre de lectures 0
EAN13 9782728928750
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0015€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

À Roule… Quand, petites, nous pensions que le mystère se tenait juste au coin de la rue.

Table La boîte Il était une fois Yvain Zible Au fond de la corbeille La lettre anonyme Récolte du jour L’enquête commence Dans la cour Compte rendu Récolte du jour Retrouvailles Des preuves Récolte du jour Photographes amateurs Flagrant délit Récolte du jour Monsieur Viot Enquête téléphonique Une nouvelle piste Plan de bataille Aux aguets Récolte du jour Marceau Rendez-vous Déconfiture Dernière récolte Lundi matin Chez le directeur Réunion de crise Guet-apens Héros malgré moi Lettre d’amour Épilogue Dossier de l'enquêteur Page de copyright
Points de repère Page de Copyright Couverture Page de Titre Remerciements Chapitre Annexe Autres crédits
1
La boîte
Accroupi dans ma chambre, j’allonge le bras sous mon lit pour récupérer ma boîte. C’est alors que la porte s’ouvre. Je sursaute, me redresse d’un coup et rougis. Ma sœur Plume me regarde d’un air suspicieux.
– Qu’est-ce que tu fais ?
– Rien… rien… je bafouille.
– J’ai bien vu. Tu cherchais quelque chose sous ton lit.
– Non, j’affirme, plus sûr de moi.
– Tu mens !
Plume a beau avoir un an de moins que moi – onze mois trois quarts en réalité, précise-t-elle toujours –, elle n’est pas du tout impressionnée par moi. Il faut dire que mon physique n’en impose pas beaucoup. Elle plisse les yeux puis me sourit. Je déteste quand elle fait ça. Elle devient si jolie que je ne peux rien lui refuser, c’est déloyal.
– Qu’est-ce que tu caches ?
– Rien.
– Allez…
Je résiste encore un peu, pour la forme, puis je cède, souris à mon tour et m’accroupis à nouveau. Du bout des doigts, je tire la boîte jusqu’à moi. Plume a les yeux qui pétillent d’excitation. Elle a trop hâte de voir ce que je vais lui montrer.
Je caresse la boîte du bout des doigts un instant. J’hésite à l’ouvrir.
– Tu n’as pas intérêt à te moquer, j’avertis Plume, sinon… Sinon rien, je suis incapable de menacer ma petite sœur.
– Promis ! s’impatiente Plume.
Depuis que nous sommes entrés dans le groupe Enquêtes et Filatures , ma vie a changé. Je pense agent secret. Je vis agent secret. Je mange agent secret. Je rêve agent secret. Je SUIS un agent secret ! Je ne m’ennuie plus jamais – même quand nos parents rentrent très tard le soir – et, surtout, je ne vois plus les choses de la même façon. Maintenant, partout où je vais, je ne peux pas m’empêcher de noter chaque détail, d’écouter ce que disent les gens et de deviner ce qu’ils ne disent pas. Dès que je vois quelque chose qui me paraît suspect, je le note. Quand je trouve un papier, je le récupère. Même un ticket de caisse peut avoir de l’importance. J’entasse les preuves en attendant que l’une d’entre elles serve un jour et je consigne tout sur un carnet. J’adore les carnets, j’en ai plein. Pire ! Depuis que je suis apprenti agent secret, je fouille même les poubelles ! Les corbeilles à papier, plutôt. C’est plus facile et ça sent moins mauvais.
Je soulève le couvercle de la boîte lentement, j’ai le sens du théâtre . J’ai l’impression que Plume est prête à me sauter dessus tellement elle trouve que je prends trop mon temps.
– Et voilà ! j’annonce fièrement en retirant le couvercle d’un seul coup. Mon matériel d’agent secret !
Plume se penche au-dessus de la boîte sans rien dire. Elle fait une drôle de grimace que je n’arrive pas à déchiffrer.
– C’est quoi ? me demande-t-elle enfin.
J’avais peur qu’elle se moque de moi. Pas du tout. Mais elle est loin de partager mon enthousiasme. Elle semble déçue.
– Mes récoltes, je lui explique en tentant de lui rendre les choses plus passionnantes.
Je sors une page d’agenda déchirée avec un numéro de téléphone.
– Ça, je l’ai trouvé juste en sortant de l’immeuble.
Je saisis un bouton avec un morceau de tissu encore accroché dessus.
– Il a dû être arraché, je précise. Trouvé près de la boîte aux lettres.
Je brandis sous son nez l’une des pièces maîtresses de mon trésor.
– Un billet de train Nancy-Épinal ! J’ai dû regarder où se trouvaient les deux villes sur une carte. Pour deux personnes, j’ajoute pour que Plume mesure toute l’importance de ma trouvaille.
– Aaaah ! réagit enfin Plume. Et ça sert à quoi tout ça ?
J’écarquille les yeux, sidéré par sa question.
– Bah, à enquêter. C’est une évidence. Qui sait si, un jour, l’un de ces objets ne nous aidera pas à résoudre une enquête. Et à écrire un roman, peut-être aussi. Je rêve souvent à mon futur best-seller.
– Mmm…
Décidément, Plume ne semble pas convaincue. Elle m’énerve ! Je range précipitamment mes preuves et mes indices dans la boîte, en me gardant bien de lui montrer le stylo publicitaire Locabus ou le sous-verre en carton avec un dessin dessus. Elle ne mérite pas de voir mes plus belles découvertes.
– Tu vas montrer tout ça à Yvain ? me demande ma sœur.
Je hausse les épaules, vexé, et remets ma boîte sous mon lit.
– Je ne sais pas. Peut-être…
Moi, je suis certain qu’Yvain verrait d’un très bon œil mes trouvailles. C’est grâce à lui que je me suis transformé en agent secret et je n’imaginais pas que cela me passionnerait autant.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents