La Réprobation de l´avarice et de l´amour de l´argent
75 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

La Réprobation de l´avarice et de l´amour de l´argent , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
75 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Livre VII du tome III, cet ouvrage s’inscrit dans l’œuvre magistrale de l’imam al-Ghazâlî, Revivification des Sciences de la Religion. Faisant suite au livre de La réprobation du monde qui était de caractère plus général, al-Ghazâlî cerne ici un défaut plus précis ; l’avarice et l’amour des biens matériels. Dépeignant subtilement les différences de l’avarice, de la cupidité ou encore de la convoitise, il met à jour les subterfuges qu’emploie l’âme pour toujours obtenir sa part derrière les apparences de la générosité ou de l’altruisme. L’auteur nous invite à un travail d’introspection sincère dans le but de déceler la réalité de l’intérêt motivant nos actes. Très souvent cachée derrière des désirs de reconnaissance, de réputation ou de rétribution, notre intention est rarement pure et désintéressée ; l’auteur pose même la question de savoir si une telle intention est possible ou pas. Il termine en faisant l’éloge de la pauvreté et par l’entremise de traditions et d’histoires, il démontre l’ampleur de la grâce que constituent le contentement du peu et l’indépendance à l’égard des gens.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 28 octobre 2015
Nombre de lectures 66
EAN13 9791022501279
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0400€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Les Éditions Albouraq
– Revivification des sciences de la religion –
© Dar Albouraq
Distribué par :
Albouraq Diffusion Distribution
Zone Industrielle
7, rue Henri François
77330 Ozoir-la-Ferrière
Tél. : 01 60 34 37 50
Fax : 01 60 34 35 63
E-mail : distribution@albouraq.com
Comptoirs de ventes :
Librairie de l’Orient
18, rue des Fossés Saint Bernard
75005 Paris
Tél. : 01 40 51 85 33
Fax : 01 40 46 06 46
Face à l’Institut du Monde Arabe
Site Web : www.orient-lib.com
E-mail : orient-lib@orient-lib.com
Librairie Albouraq
91, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
Tel : 01 48 05 04 27
Fax : 09 70 62 89 94
E-mail : librairie11@albouraq.com
Site Web : www.albouraq.com
Tous droits de reproduction, d’adaptation ou de traduction, par quelque procédé que ce soit, réservés pour tous les pays à l’Éditeur.
1435-2014
EAN 9782841619849
Imâm Abû Hâmid Al-Ghazâlî
LE LIVRE DE LA RÉPROBATION DE L’AVARICE ET DE L’AMOUR DE L’ARGENT
( Kitāb dhamm al-bukhl wa hubb al-māl ) Ihyâ ‘ulûm al-Dîn
Livre VII / X - Tome III
Traduction et annotations
Hassan Boutaleb
INTRODUCTION
Le Kitāb dhamm al-bukhl wa hubb al-māl , le septième livre du Tome III de l’Ihyā de Ghazālī vient compléter le livre de la réprobation du monde qui le précède.
Ici aussi, Ghazālī met en garde les croyants contre les plaisirs de la vie. Il y examine plus particulièrement des défauts comme l’avarice, la cupidité et la convoitise et se tourne, ensuite, vers l’amour de l’argent et la « fausse générosité ».
Avec un soin méthodologique, il recense des traditions et des histoires concernant aussi bien les avares que les généreux en nous invitant à distinguer le geste volontaire de celui intéressé : entre faire le bien pour le bien ou le faire pour une récompense dans ce bas-monde ou dans l’au-delà.
Avant de conclure que la pauvreté est plus noble et plus digne de mérite que la richesse (même celle absolument licite) il nous fait découvrir, à travers des récits plus merveilleux les uns que les autres, la ligne extrêmement subtile qui sépare le licite de ce qui prête à confusion., Il nous exhorte à nous en éloigner le plus possible afin de nous mettre sous l’Étendard du Prophète  et de nous rapprocher de ceux qui rentreront au paradis en marchant et non en rampant.
Au Nom de Dieu, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux
Louanges à Dieu, digne de toutes les louanges pour et par tous les moyens de subsistance qu’Il a mis à notre disposition ! Il écarte les torts, l’angoisse ; Il a créé toutes choses et les a abondamment dotées de nombreuses subsistances. Il a répandu sur les mondes des richesses diversifiées. Il a éprouvé les gens par le changement de leurs conditions et les a soumis tant aux difficultés qu’à la tranquillité ; tant à la richesse qu’ à la pauvreté ; tant au contentement qu’à la déception ; tant à l’opulence qu’à l’indigence ; tant à l’impuissance qu’à la force ; tant à l’insatisfaction qu’au contentement ; tant à la cupidité qu’ à la générosité ; tant à la réjouissance pour ce qui est disponible qu’au chagrin pour ce qui est perdu ; tant à l’altruisme qu’à l’égoïsme ; tant à l’aisance qu’à la pauvreté ; tant au gaspillage qu’à l’avarice ; tant au contentement du peu qu’au mépris de trop. Tout ceci afin de savoir lequel d’entre nous agit le mieux, voir qui a préféré ce monde à l’Autre, qui a troqué cette vie contre l’Autre et qui a fait de ce monde sa provision et son esclave ( khawl ).
Que la Prière soit sur Muhammad qui a abrogé, par sa Tradition toutes les autres et a aboli par sa Loi toutes les autres, ainsi que sur sa Famille et ses Compagnons qui ont suivi la Voie de leur Seigneur. Que la Paix se répande abondamment sur eux tous !
[Nous disons donc :]
Les tentations ( al-fitan ) de ce monde sont nombreuses. Leurs branches et ramifications sont très étendues. Mais la pire de toutes, la plus dévastatrice est l’argent. Ses aspects les plus cruels sont que nul ne peut s’en passer et que celui qui en possède est épargné de son mal. La disparition de l’argent engendre la pauvreté. Peu s’en faut que celle-ci ne suscite l’incroyance. En avoir peut inciter à opprimer autrui, ce qui ne peut qu’aboutir à la perte.
Dans l’absolu, l’argent n’est doté ni de torts ni d’avantages. Ces avantages peuvent mener au salut mais ses torts à la perdition. En distinguer le bien du mal est ardu, seuls les savants confirmés en sont capables, c’est une prérogative de leur clairvoyance en matière de religion.
Cette explication est importante car elle n’est pas mentionnée dans le Livre de la réprobation de ce bas monde 1 . Ce livre concernait tout ce qui apporte une part immédiate dans ce bas-monde tels que l’argent, l’orgueil, les passions du ventre et du sexe, la colère, l’emportement, la jalousie, l’arrogance, la vengeance. Ces exemples ont en commun la part immédiate en ce monde.
Dans ce livre, nous n’avons pris en compte que l’argent [car celui-ci aussi] comporte des vices et des malheurs. La qualité de celui qui n’en possède pas est la pauvreté et celle de celui qui en a est la richesse. Il s’agit de deux conditions qui constituent un examen ( ikhtibār ) et une épreuve ( imtihān ).
Le pauvre peut tenir deux positions : le contentement ou la cupidité ( al-hirs ).
La première est louable, la seconde blâmable. Le cupide peut adopter deux attitudes : soit il convoite ce que les gens possèdent, soit il commence à travailler durement en éprouvant du ressentiment pour ses semblables. La pire des attitudes est évidemment la convoitise ( al-tam‘ ).
Le riche peut, lui aussi, tenir deux positions : il évite les dépenses ( imsāk ) par avarice et cupidité ou, au contraire, il dépense. La première position est blâmable alors que la seconde est louable. Celui qui dépense a deux attitudes : gaspiller ou épargner. Cette dernière est louable.
Toutes ces situations sont confuses. Il est donc nécessaire et important de les éclairer et de les expliquer pour éviter des confusions. C’est que nous tâcherons de développer, si Dieu le veut, dans les quatorze chapitres suivants :
La réprobation et l’éloge de l’argent, le détail des avantages et des fléaux de l’argent, la réprobation de la cupidité, de la convoitise et leurs remèdes, le mérite de la largesse et les anecdotes relatives à des personnes généreuses, la réprobation de l’avarice et les anecdotes relatives à des personnes avares, l’altruisme et son mérite, les limites de la largesse et de l’avarice, le remède de l’avarice, les différents emplois de l’argent, puis la réprobation de la richesse et la louange de la pauvreté et leurs remèdes.
[ Bayān ]
De la réprobation de l’argent et de l’exécration de son amour
Dieu (exalté soit-Il) a dit : « Ô vous qui croyez, que vos richesses et vos enfants ne vous distraient pas du souvenir de Dieu ! Car ceux qui agissent ainsi sont les perdants. » 2 Et : « Sachez que vos biens et vos enfants sont une tentation, mais qu’une récompense magnifique se trouve auprès de Dieu. » 3
Celui qui préfère son argent et ses enfants à ce qui est auprès de Dieu sera perdant et sera affecté d’une immense perte. Dieu (exalté soit-Il) a dit : « Ceux qui désirent la vie de ce monde et ses attraits, Nous rétribuons équitablement leurs actions ici-bas et ils ne sont pas lésés » 4 , et : « L’homme se rebelle, dès qu’il se voit bien pourvu. » 5
Il n’y a de force et de puissance qu’en Dieu (exalté soit-Il) !
Il (exalté soit-Il) a dit aussi : « Vous préoccuperiez-vous d’accumuler [jusqu’à ce que vous visitiez les tombes] ? » 6
L’Envoyé de Dieu  a dit : « L’amour de l’argent et des honneurs produit l’hypocrisie dans le cœur, comme l’eau fait pousser les potagers. » 7
Il  a dit aussi : « Deux loups affamés lâchés dans une bergerie ne sont pas pires que la convoitise de l’homme pour les biens et l’honneur pour la religion de l’homme musulman » 8 , et : « Périssent ceux qui amassent, sauf ceux qui donnent ceci et cela aux serviteurs de Dieu, mais ils sont bien rares. » 9
On lui demanda : «

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents