La vérité et l’erreur : Discours de l´Ayatollah Ali Khamenei
21 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

La vérité et l’erreur : Discours de l´Ayatollah Ali Khamenei , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
21 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Discours de Sa Bienveillance, l’ayatollah al-Sayyid Ali Khamenei, prononcé en 1997 "Au nom de Dieu, le clément, le miséricordieux" et devant des officiers du régiment "Muhammad, Messager de Dieu" : il s’agit d’un régiment rattaché aux « Gardiens de la révolution », « Al harath al thawri » en arabe, « Bazdaran » en perse. Fondée par l’imam Khomeiny, cette structure est distincte de la marine et des forces aériennes. L’on peut dire qu’elle représente aujourd’hui un force politique, militaire et économique majeure dans le pays. Ils reçoivent les directives directement du Guide Suprême.« Voyons donc d’abord si nous faisons partie des gens du commun ou non, et si nous y appartenons nous devons nous empresser de sortir de cette catégorie et commencer à rechercher et à réfléchir pour atteindre le statut de l’élite. Quand nous y serons parvenus nous devrons regarder attentivement si nous faisons partie de l’élite de la Vérité ou de celle de l’Erreur ». Ayatollah al Sayyid Ali Khamenei

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 juin 2015
Nombre de lectures 7
EAN13 9782841617081
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,016€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

© Dar Albouraq, 2009
Distribué par :
Albouraq Diffusion Distribution
Zone Industrielle
25, rue François de Tessan
77330 Ozoir-la-Ferrière
Tél. : 01 60 34 37 50
Fax : 01 60 34 35 63
E-mail : distribution@albouraq.com
Comptoirs de ventes :
Librairie de l’Orient
18, rue des Fossés Saint Bernard
75005 Paris
Tél. : 01 40 51 85 33
Fax : 01 40 46 06 46
Face à l’Institut du Monde Arabe
Site Web : www.orient-lib.com
E-mail : orient-lib@orient-lib.com
Librairie Albouraq
91, rue Jean-Pierre Timbaud
75011 Paris
Tel : 01 48 05 04 27
Fax : 09 70 62 89 94
E-mail : librairie11@albouraq.com
Site Web : www.albouraq.com
Tous droits de reproduction, d’adaptation ou de traduction, par quelque procédé que ce soit, réservés pour tous les pays à l’Éditeur.
1431-2010
ISBN 978-2-84161-441-7 // EAN 9782841614417
La Verité et l’ Erreur
Discours de l’Ayatollah Ali Khamenei
Traduit de l’arabe par Hedi Djebnoun en collaboration avec G. Rossignol
Titre original: « ‘Awam wa Khawas, al haqq wal batel »
Discours de Sa Bienveillance, l’ayatollah al-Sayyid Ali Khamenei 1 prononcé devant des officiers du régiment
Muhammad   , Messager de Dieu 2 (1997)
Au nom de Dieu, le clément, le miséricordieux,
Dieu, faites que notre parole soit de raison et de sagesse.
Parmi les problèmes importants de la culture islamique qui offre, à leur propos, de nombreux exemples clairs aux premiers temps de l’Islam et, dans une moindre mesure, dans le cours de l’histoire, figure la culture du jihad 3 . Le jihad ne se réduit pas à une situation de guerre seulement mais toute action qui demande un effort pour affronter l’ennemi est un jihad . Certains prétendent au statut de mujâhid parce qu’ils ont accompli avec effort une action fatigante mais cela n’est pas exact. Le jihad exige comme condition la confrontation avec l’ennemi. Sur le champ de bataille, c’est un jihad guerrier ; sur la scène politique, un jihad politique ; dans le domaine culturel, un jihad culturel et dans celui du développement, un jihad pour le développement et il en est de même pour de nombreux autres domaines. Le travail ne peut être considéré comme un jihad qu’à deux conditions : premièrement, il nécessite une peine et un effort pour l’accomplir et deuxièmement que ce soit dans un affrontement avec l’ennemi.
Le triomphe de la révolution grâce au jihad dans divers domaines
Le jihad a figuré longtemps, comme nous l’avons indiqué, parmi les questions importantes dans la culture islamique et nous en avons des exemples nombreux dans divers domaines. De nos jours le jihad a commencé dès le moment où l’imam 4  et ses compagnons ont appelé en 1923 (1341 de l’Hégire) à affronter le régime impur des Pahlavi 5 . L’importance de ce jihad est apparue dès le début et jusqu’à la victoire de la révolution et depuis cette date jusqu’à nos jours il n’a pas cessé d’exister dans ce pays.
La nécessité de la perpétuation du jihad .
Nous avons un ennemi et nos ennemis ont des moyens matériels puissants, qui nous assiègent de toutes parts car ils sont déterminés dans leur hostilité et les coups qu’ils veulent nous porter viennent de toute part. Toute personne en Iran doit être prête à affronter cet ennemi qui dirige ses flèches empoisonnées vers la révolution et ce pays musulman. Tous les gens en Iran doivent être des mujâhidin 6 au service de Dieu et, Dieu merci, ils l’ont tous été et poursuivent, de nos jours, le jihad . Quant au jihad intellectuel, il fait immanquablement partie de ce jihad . Face à l’ennemi qui pourrait nous surprendre et dénaturer notre esprit et par là nous jeter sur le terrain dangereux de l’ambiguïté, chacun doit éduquer les gens afin d’éviter les déviations et les malentendus entre classes sociales. C’est pourquoi, tout ce qui est affrontement avec l’ennemi est un effort et cet effort peut être considéré comme un jihad même de nos jours.
Chers amis, notre pays est aujourd’hui la base de ce jihad et nous sommes tranquilles de ce côté-là.Les responsables de ce pays sont excellents, Dieu merci. A sa tête, nous avons des personnalités croyantes, des mujâhidin cultivés et fidèles et vous devez en retour bien vous comporter. A titre d’exemple, parmi ces personnalités est le président de notre république, cheikh Hachemi Rafsanjani 7 . C’est une personnalité mujâhida et combattante qui a passé sa vie dans le jihad et qui continue à lutter jour et nuit. Il en est de même des autres responsables dans les différentes institutions du pays : le Conseil de la Chûra 8 , le pouvoir judiciaire et les forces armées ainsi que tout le peuple de ce pays, le pays du jihad au service de Dieu. De ce point de vue la responsabilité la plus importante et la plus lourde dont j’ai la charge est de voir où brûle la flamme du jihad , de l’alimenter sans cesse et de voir où se trouve une action erronée pour pouvoir l’arrêter. Telle est la responsabilité de l’humble serviteur que je suis.
Comment apprendre de l’histoire.
Sachez que je n’ai pas d’inquiétude quant à l’état actuel du jihad dans notre pays mais il y a une chose importante à laquelle le Saint Coran nous ordonne de réfléchir, c’est l’examen du passé pour en tirer des leçons. Certains prétendent, j’ai entendu ce discours, que le passé ne peut nous donner de leçons profitables pour le temps présent. Ils veulent par des méthodes philosophiques et par leur imagination nous faire croire cela mais ils ont échoué et, de toute manière, leur travail ne nous intéresse pas. Le Coran, le livre vrai et attesté, nous appelle à tirer des leçons de l’histoire, ce qui veut dire que nous devons étudier les évènements du passé afin de savoir ce qui s’est passé pour définir ce qui nous créerait de l’inquiétude si ces événements se reproduisaient et c’est là le sens que je donne à l’inquiétude que j’ai évoqué plus haut. Nous devons rester inquiets quant à ce qui pourrait advenir dans l’avenir mais de quoi devons-nous être inquiets aujourd’hui ? Et bien nous devons nous inquiéter de ce qui s’est passé aux premiers temps de l’Islam.
Les leçons de l’ Achoura 9
J’ai dit une fois qu’il est donné à la nation islamique de se demander pourquoi, cinquante ans après le décès du Prophète  les choses en sont arrivées dans un pays musulman à ce que des musulmans, des émirs, ministres, chefs, savants, juges, lecteurs du Coran et même des étrangers et des crapules se soient réunis à Koufa et Kerbala et aient répandu d’une manière effrayante le sang de la descendance du Prophète  ?
Nous devons réfléchir profondément pour savoir pourquoi et comment cela s’est produit.
J’ai abordé ce sujet, il y a presque deux ans, sous le titre : les leçons de l’ Achoura . Sûrement, les leçons de l’ Achoura sont nombreuses et diverses, parmi elles la leçon du courage et bien d’autres. Mais le plus important dans ces leçons est ce que nous pouvons en tirer. L’affaire est arrivée, je l’ai dit auparavant, au point que la famille du Prophète  a été traînée aux yeux de tous dans les ruelles et les marchés. Les auteurs de cet acte ont été traités de kharijites 10 . Le mot kharijite n’avait pas alors le sens qu’il a aujourd’hui, celui d’expatrié 11 . A l’époque, le mot indiquait un membre du groupe des kharijites . Toute personne qui se dresse contre un imam juste 12 est, dans la pensée islamique, maudite par Dieu, le Prophète  et les croyants. Tel est le sens du mot kharijite , et c’est pourquoi to

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents