Les proverbes du Nouveau Testament
73 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Les proverbes du Nouveau Testament , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
73 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

"On sert d'abord le bon vin puis, quand les gens sont gais, le moins bon." (Jn 2, 10), "Guides aveugles : vous filtrez le moucheron, mois vous avalez le chameau !" {Mt 23, 24), "Une étincelle peut embraser une gronde forêt." (Jc 3, 5)

Plus ou moins connus, plus ou moins obscurs, le Nouveau Testament regorge de proverbes et de maximes. Pour la première fois, un ouvrage nous permet de tous les (re)découvrir, dons une traduction originale à partir des textes grecs, accompagnés d'un bref commentaire exégétique et historique qui leur redonnera, lorsque c'est nécessaire, toute leur saveur.

Un guide culturel et spirituel qui permettra à chacun de pénétrer le mystère des Écritures.


Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 24 mars 2022
Nombre de lectures 1
EAN13 9782728921348
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0474€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

BERNARD-MARIE
docteur en théologie, diplômé de langues bibliques
Proverbes et maximes du Nouveau Testament
DU MÊME AUTEUR
Prier le Rosaire avec la Bible , éd. Saint-Paul, Paris, 1978, 6 e éd. 2002
L’Islam et la miséricorde, éd. Autrement, Paris, 2002
La Langue de Jésus, l’araméen dans le N.T ., éd. Pierre Téqui, Paris, 3 e éd. 2002
L’Humble de Dieu, Joseph de Nazareth, éd. Parole & Silence, Paris, 2003
Psaumes de tempête – pour ceux qui n’en peuvent plus , éd. Parole & Silence, Paris, 2004
Le Nouveau Testament (révision de la traduction Crampon 1923, avec de nouvelles annotations et introductions), éd. Pierre Téqui, Paris, 2004
Les Tentations de la Vierge Marie , éd. Cerf, Paris, 2006
Les 150 Psaumes de David , éd. Pierre Téqui, Paris, 2007
Sept Regards sur François d’Assise , éd. Lethielleux/Parole & Silence, Paris, 2009
Toutes les prières de François d’Assise , éd. Salvator, Paris, 2010
Le Cinquième Évangile, d’après les agrapha et quelques mystiques , 1997, nvlle éd. revue et augmentée aux éd. Salvator, Paris, 2010
L’Ange de Tobie, éd. Saint-Paul, Paris, 1985, 8 e éd. 2011
Le Rosaire des humbles , éd. Mame-Chalet, Paris, 2 e éd. 2010
Questions insolites sur la foi catholique , éd. Salvator, Paris, 2012
Bénédictions pour traverser l’épreuve , éd. Mame, Paris, 2015
« Je vais ouvrir ma bouche pour dire des sentences,
je vais proclamer les mystères des temps anciens. »
Ps 78, 2 & Mt 13, 35
Introduction
Les livres de sagesse occupent une place bien repérable dans la littérature biblique de l’Ancien Testament. On peut citer les Proverbes, l’Ecclésiaste, la Sagesse, l’Ecclésiastique ou le Siracide. Dans les autres livres de l’Ancien Testament, qu’ils soient historiques, juridiques, liturgiques, poétiques, prophétiques ou apocalyptiques, on rencontre également bon nombre de sentences de sagesse. En Israël, comme dans tout le Proche-Orient, le proverbe (ou mashal en hébreu) était une manière fort prisée de véhiculer des connaissances jugées importantes pour la vie courante. La forme de ces « dits » était ramassée, le plus souvent structurée en diptyque ou triptyque, bien rythmée et à portée universelle. Cette manière de dire brièvement l’essentiel se voulait facilement compréhensible et mémorisable. Cette forme hautement pédagogique offrait une trame solide à d’éventuels développements oraux à but didactique et édifiant.
Le Nouveau Testament ne comprend aucun livre de sagesse proprement dit, mais cite de temps en temps les ouvrages du même nom qui se trouvent dans l’Ancien Testament. Les évangiles ont à cet égard une importance particulière. Ils témoignent que Jésus lui-même fut, bien plus qu’un usager des proverbes anciens, un grand créateur de sentences en tout genre. Avant que soient mis par écrit les quatre textes canoniques, les historiens s’accordent à dire qu’il devait exister des collections de paroles ou logia de Jésus, souvent formulées comme des proverbes ou des maximes. Sans prétendre les ressusciter de façon plus ou moins artificielle et conjecturale, sans prétendre non plus à une exhaustivité probablement impossible, nous avons cherché à repérer dans les textes du Nouveau Testament, consignés en langue grecque, tous les proverbes et sentences de sagesse nettement reconnaissables comme tels. Le résultat en est une sorte d’évangéliaire de sagesse, d’accès aisé, propre à nourrir la méditation personnelle, voire l’effort missionnaire. Ces proverbes christiques et apostoliques devraient être également très appréciés des chrétiens d’Afrique pour lesquels les proverbes font intégralement partie de la culture. Un intérêt semblable pourrait aussi exister en Europe, dans certains lieux de jeunesse où la parole, souvent chantée, prime l’écrit.
Un mot sur notre méthode de travail. Dans le prolongement de notre révision biblique du Nouveau Testament, nous sommes partis des textes originaux que nous avons traduits de façon littérale en veillant, si possible, à en sauvegarder la force et la beauté. Dans le cas de termes grecs rares ou obscurs, notre traduction les cite entre parenthèses.
En présence de deux ou trois leçons de la même sentence, cas relativement fréquent dans les évangiles synoptiques, nous avons privilégié celle dont le style nous paraissait le mieux frappé et le plus aisément mémorisable, mais les références des textes parallèles ont été néanmoins mentionnées à chaque fois. Si parfois nous privilégions un évangéliste, c’est parce que l’un ajoute une leçon que n’ont pas les autres. Voir, par exemple, Luc 20, 38 qui conclut par cette pensée qui lui est propre : « tous (les décédés) vivent pour Lui » (p. 51).
Quand le sens complexe ou obscur de la formulation grecque le réclamait, ces sentences ont été replacées dans leur contexte immédiat et expliquées à la lumière de l’exégèse, de l’histoire et de la liturgie judéo-chrétienne. En scrutant mieux ou avec un autre regard, nous ne doutons pas que l’on aurait pu obtenir une récolte légèrement différente. Nul doute que certains des aphorismes retenus ici auraient été écartés par d’autres, pour raison de trop grande proximité avec des genres littéraires jugés trop différents, comme celui des bénédictions / malédictions, etc.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents