Haïti aujourd hui, Haïti demain : Regards croisés
194 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Haïti aujourd'hui, Haïti demain : Regards croisés , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
194 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Haïti aujourd’hui, Haïti demain rassemble les témoignages et analyses d’universitaires, de spécialistes et d’organisations du Canada et d’Haïti sur la situation haïtienne après le séisme de 2010. L’objectif du volume est d’échanger sur les moyens de transformer la crise en une occasion de renforcer un développement endogène, équitable et durable. Les textes, éclairés par un retour sur les erreurs du passé et informés par le Plan d’action des pays donateurs, nous permettent de mieux comprendre les obstacles à surmonter. Ils nous permettent aussi de réfléchir aux principes devant inspirer la réalisation concertée de projets en matière de droits humains, de gouvernance, de sécurité, de justice et de développement économique, social et culturel. Les intervenants et intervenantes s’entendent sur la nécessité d’une refonte de la gouvernance haïtienne, centrée sur la réforme en profondeur de l’ensemble de l’appareil administratif. Une telle refonte de l’État passe par la réaffirmation d’une souveraineté sans équivoque, laquelle ne doit pas venir « d’en haut » seulement, mais de la société civile également. Par delà les actions humanitaires d’urgence et les engagements internationaux, la refondation d’Haïti doit s’appuyer sur un développement ancré dans les droits humains.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 07 septembre 2011
Nombre de lectures 14
EAN13 9782760319622
Langue Français
Poids de l'ouvrage 7 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0022€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

HAÏTI AUJOURD’HUI, HAÏTI DEMAIN : Regards croisés
HAÏTI AUJOURD’HUI, HAÏTI DEMAIN : Regards croisés
Actes du symposium organisé par l’École de développement international et mondialisation (ÉDIM), Université d’Ottawa les 6 et 7 avril 2010
Sous la direction d’Andrea Martinez, Pierre Beaudet et Stephen Baranyi
Les Presses de l’Université d’Ottawa 2011
© Les Presses de l’Université d’Ottawa, 2011
Les Presses de l’Université d’Ottawa reconnaissent avec gratitude l’appui accordé à leur programme d’édition par le ministère du Patrimoine canadien en vertu de son programme d’aide au développement de l’industrie de l’édition, le Conseil des Arts du Canada, la Fédération canadienne des sciences humaines en vertu de son Programme d’aide à l’édition savante, le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et l’Université d’Ottawa.
Les Presses remercient aussi le vice-rectorat à la recherche de l’Université d’Ottawa pour l’appui financier apporté à la publication de cet ouvrage.
CATALOGAGE AVANT PUBLICATION DE BIBLIOTHÈQUE ET ARCHIVES CANADA
Haïti aujourd’hui, Haïti demain : regards croisés / sous la direction d’Andrea Martinez, Pierre Beaudet et Stephen Baranyi.
“Actes du symposium organisé par l’École de développement international et mondialisation (ÉDIM), Université d’Ottawa, les 6 et 7 avril 2010”. ISBN 978-2-7603-0769-8
1. Tremblement de terre d’Haïti, Haïti, 2010. 2. Aide économique--Haïti. 3. Développement économique--Haïti. 4. Haïti--Politique et gouvernement--2001-. 5. Haïti--Conditions sociales. I. Martinez, Andrea, 1955-II. Beaudet, Pierre, 1950- III. Baranyi, Stephen, 1962-IV. Université d’Ottawa. École de développement international et mondialisation
HV600.2010H2 H35 2011
363.34’958097294
C2011-904909-0
Table des matières Introduction Andrea Martinez,Pierre BeaudetetStephen Baranyi– p. 1
PARTIE I Discours officiels Discours d’ouverture du symposium international sur la reconstruction d’Haïti L’honorableAllan Rock, Recteur de l’Université d’Ottawa – p. 13 Réinventer la vie S. E. Michaëlle Jean, Gouverneure générale du Canada – p. 15 Haïti aujourd’hui, Haïti demain S. E. Léo Mérorès, Ambassadeur et Représentant permanent d’Haïti auprès des Nations Unies à New York – p. 20 Un grand rêve pour Haïti Josseline Colimon Féthière, Ministre de l’Industrie et du Commerce de la République d’Haïti – p. 24 Nous sommes tous Haïtiens François Delattre, Ambassadeur de France au Canada – p. 30 Renforcer le leadership des gouvernements locaux dans le processus de reconstruction d’Haïti Muscadin Jean-Yves Jason, Maire de Port-au-Prince – p. 33 Repenser notre engagement Maryse Gaudreault, Députée de Hull et adjointe parlementaire du ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie du gouvernement du Québec – p. 45 Construire le tissu humain du développement Michèle S. Jean, Présidente de la Commission canadienne pour l’UNESCO et chercheure invitée au Centre de recherche en droit public de la Faculté de droit de l’Université de Montréal – p. 50 Reconstruire Haïti par une approche fondée sur les droits Michel Forst, Expert indépendant sur la situation des droits de l’Homme en Haïti mandaté par le Haut-commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme – p. 54 Du devoir d’intervention au devoir d’exigence Andrea Martinez, Directrice de l’École de développement international et mondialisation de l’Université d’Ottawa – p. 62
PARTIE II Analyses critiques Haïti SOS : aide internationale à la reconstruction, solidarité pour la reconstruction nationale Franklin Midy, Professeur associé à l’Université du Québec à Montréal – p. 67 Construire ou reconstruire Haïti ? Acteurs, enjeux et stratégies Camille Chalmers, Professeur au département d’économie de l’Université d’État d’Haïti et Directeur exécutif de la Plateforme Haïtienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif (PAPDA), etÉmile Brutus, membre de la PAPDA – p. 81 Quelle stratégie de développement pour Haïti ? Yasmine Shamsie, Professeure associée à l’Université Wilfrid Laurier – p. 93 Une autre Haïti est possible après le 12 janvier 2010 Marie-Ange Noël, Coordonnatrice de Fanm Deside Jacmel (FDJ) – p. 99 Refonder la nation haïtienne Suzy Castor, Directrice du Centre de recherche et de formation économique et social pour le développement (CRESFED) – Haïti – p. 105 La tutelle Daniel A. Holly, Professeur au département de science politique de l’Université du Québec à Montréal – p. 114 Par-delà Créoles et Bossales : pour une révolution culturelle en Haïti Fritz Dorvilier, Enseignant-chercheur à l’Université d’État d’Haïti – p. 128 Gouvernance et reconstruction en Haïti : Vers l’État stratège Antoine Ambroise, Professeur titulaire à la retraite de l’Université Laval. Conseiller spécial au PARGEP, temporairement affecté auprès du Premier Ministre haïtien – p. 144 Impact initial du séisme sur le système de justice et de sécurité haïtien Isabelle Fortin, Chercheure associée à l’Institut Nord-Sud – p. 154 Justice et sécurité publique dans la refondation d’Haïti Jean-Claude Icart, Professeur associé au département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal et chercheur à l’Observatoire international sur le racisme et les discriminations – p. 160 La coopération internationale et l’ENAP Marcel Proulx, Directeur général de l’École nationale d’administration publique (ENAP) – p. 173 Pour un cadre canado-haïtien de coopération universitaire Alain Gilles, Vice-recteur aux affaires académiques de l’Université Quisqueya (Haïti) – p. 176
Introduction
Problématique e 12 janvier 2010 marque un tournant dans la spirale des catas-L trophes naturelles qui s’abattent sur Haïti. Après les ravages meur-triers des cyclones, ouragans et autres tempêtes tropicales, voilà que la capitale haïtienne est frappée par un puissant séisme de 7,3 sur l’échelle de Richter. En quelques dizaines de secondes, la zone métropolitaine de Port-au-Prince est détruite à 50 pour cent. Le nombre de personnes affectées dans les trois départements géographiques touchés se chiffre à trois millions, dont 300 000 morts et 450 000 blessés. La valeur maté-rielle des dégâts est en outre estimée à 56 pour cent du PIB. L’impact est d’autant plus foudroyant que la ville de Port-au-Prince concentre historiquement le pouvoir et le savoir. D’où une croissance urbaine anarchique qui, doublée d’un laisser-faire en matière de réglementation de la construction, explique en bonne partie l’ampleur de la dévasta-tion : 62 pour cent des maisons bâties entre 1995 et 2000 s’effondrent comparativement à 12 pour cent de celles construites avant 1986. Il faut aussi rappeler que, de 1982 à 2009, la population de l’aire métropoli-taine passe de 700 000 personnes à plus de trois millions, dont 65 pour cent résident dans des bidonvilles et des habitats précaires, caractérisés par l’absence ou la rareté des services et des infrastructures publics, la surpopulation (1 800 à 2 000 personnes par hectare) et des conditions environnementales déplorables (proximité de sites d’entreposage des déchets, égouts à ciel ouvert, zones inondables, pentes prononcées sujet-tes à éboulis, déboisements, destruction des espaces verts et pollution de l’air, parmi d’autres).
2
HAÏTI AUJOURD’HUI, HAÏTI DEMAIN
Un an plus tard, la situation d’urgence en Haïti prend hélas des airs de permanence, comme en témoignent les camps insalubres de milliers de sinistrés livrés aux gangs et à l’épidémie de choléra (plus de 3 000 décès en sus des 52 000 personnes affectées), les 40 millions de mètres cubes de gravats en attente d’être ramassés ou les barricades en feu provoquées par l’incertitude sur l’issue du scrutin électoral du 28 novembre dernier. Du coup, les accusations se succèdent au profit du pathos médiatique. Ainsi, la déclaration de Ricardo Seitenfus, représentant de l’Organisation des États américains en Haïti depuis 2008, voulant que « Haïti soit la preuve de l’échec de l’aide internationale », propos rapportés par le journal suisse Le Tempset qui lui auraient valu d’être rappelé au siège de l’organisation, fait écho aux révélations d’impuissance des autorités sanitaires et des organisations non gouvernementales (LeMonde diplomatique, 12 janvier 2011). Par delà les bavures de la force militaire et humanitaire internatio-nale ainsi que les promesses financières trahies (moins de 20 pour cent des 5,57 milliards de dollars en aide annoncés pour 2010-2011 auraient été livrés), il y a pourtant les relations économiques et sociopolitiques tributaires d’un siècle de paupérisation et d’oppression de la nation haï-tienne qui gagneraient à être davantage expliquées.
Objectifs de l’ouvrage
Mû par la volonté d’insuff ler plus de rigueur scientifique à la lecture des événements, le présent ouvrage tranche avec la nébuleuse de « l’im-puissance » en s’attaquant aux enjeux et défis de la (re)construction en Haïti. Y sont rassemblés 22 textes présentés dans le cadre du sym-posium international de l’Université d’Ottawa qui s’est tenu les 6 et 7 avril 2010 sous l’égide de l’École de développement international et mondialisation (ÉDIM). Rappelons que ce symposium avait pour but de favoriser un dialogue entre des participants et des participantes provenant de milieux divers (agences de développement internationales, gouvernements, organisations humanitaires et non gouvernementales, universitaires), autour de la question suivante : «Comment transformer la crise haïtienne en une occasion susceptible de renforcer un développement endogène, équitable et durable ?» Plus encore, le travail se faisait « à chaud », à l’heure où l’œuvre humanitaire était encore prioritaire et où les divers acteurs/actrices de
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents