Inde, la disparition de Jean-Baptiste
94 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

Inde, la disparition de Jean-Baptiste , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
94 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Comment la quête d’un disparu se transforme-t-elle en un périple dans des lieux sacrés et incongrus d’Inde ? Une famille française explore les villages reculés du sous-continent, sillonne les bidonvilles des mégapoles, à la recherche du fils évaporé en Inde, lors d’un tour du monde à vélo. Kidnapping, accident, retraite, réseau mafieux, toutes les pistes doivent être vérifiées, au risque de rencontres improbables.
Les parents sont déterminés à comprendre le destin de leur fils, à découvrir comment un voyage ordinaire l’a mené en un lieu de non-retour. De rencontres en rencontres avec des Hindous ou des Jains, ces Français découvrent des philosophies et des religions dont ils se croyaient éloignés. Le pays où se cache leur fils, vivant ou mort, devient une terre amie.
Ceci est une histoire vraie aux sources nombreuses et vérifiées, une enquête suivie depuis dix ans dans tous les Etats de l’Inde. Aucun détail n’y a été inventé. On ne trouvera ici que des faits authentiques et des émotions ressenties. Le quotidien de voyageurs au long cours se mêle à l’inconnu d’un destin particulier. Celui de l’être cher évaporé en Inde.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 31 janvier 2019
Nombre de lectures 0
EAN13 9782363159724
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0250€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

Dominique Hoeltgen

Inde, la disparition de Jean-Baptiste

Ayamé Editions
Reportages


Du même auteur
Inde, la révolution par les femmes é ditions Philippe Picquier, 2009 et 2010 (poche)
Les marchands de l’Internet é ditions du Téléphone, 1996
Internet pour tous é ditions du Téléphone, 1995, Nouvelles éditions en 1996 et 1997
Le salaire des Africains Jeune Afrique Plus, 1983, seconde édition en 1984
L’Algérie Jeune Afrique é ditions, 1982, nouvelle édition en 1987
ISBN 9782363159724
© janvier 2019, Dominique Hoeltgen, Ayamé Editions
Photo de couverture et cahier photos : © Dominique Hoeltgen


Chapitre 1 Quelqu’un sait
Oui, quelqu’un sait. Quelqu’un sait ce qui s’est passé ce 5 décembre 2007 à Goregaon, sous la double-voie surélevée qui mène du cœur de Mumbai à Ahmedabad. Il est six heures du soir, la circulation est à son comble et le flot anarchique de camions, voitures, rickshaws, bus est ininterrompu. La nuit va tomber dans une demi-heure.
A Goregaon, sous le béton de la voie rapide surélevée, cinq ou six familles vivent, dans la poussière soulevée à chaque passage de quatre, trois et deux roues, dans le bruit des klaxons ininterrompus, mais à l’abri des intempéries, sous le béton gris. Sous des couvertures couleur poussière, des silhouettes allongées d’hommes, de femmes et d’enfants se resserrent comme pour repousser la chaleur et éloigner le bruit. Des formes grises se blottissent les unes contre les autres, façonnant un rempart humain au milieu du flux automobile.
A Goregaon, à six heures du soir, il y a toujours quelqu’un qui ne dort pas. L’œil aux aguets sur les événements alentour.
Qu’un éléphant vienne à passer, le guetteur ne réveillera pas la famille. Pas plus qu’au passage d’un homme penché sur son vélo chargé de ces petites boîtes, les dhabbas, qui servent à livrer les repas aux salariés. Quand un rickshaw, le tricycle motorisé indien, pousse un autre rickshaw de son pied droit, tout en conduisant son attelage, cela fait sourire tout au plus. Qu’un mini-camion perde son chargement en milieu de chaussée, tous les habitants du trottoir suivront les événements de près. Il y a peut-être quelques roupies à grappiller, cinq minutes d’aide à donner contre monnaie sonnante. Mais qu’un cycliste chargé de quatre sacs roule à bonne allure sur la voie qui longe le pont routier, et c’est toute la tribu qu’il secouera. A-t-on jamais vu un touriste en tee-shirt circuler sur un engin de pauvre ? Sur un vélo !
Ce 5 décembre 2007, à six heures du soir, cinq ou six hommes, six ou sept femmes, et quelques enfants, les habitants du trottoir de cette banlieue nord de Mumbai, regardent la circulation comme d’autres à la même heure fixent leur poste de télévision. Une distraction pour chasser les soucis de la journée, pour rêver à d’autres vies.
Le vélo bleu aux quatre sacoches ralentit devant une gargote où les chauffeurs prennent à la va-vite un chai, ce thé au lait et aux épices à l’odeur enivrante de cannelle. Le cycliste étranger fait un demi-tour pour s’engager en sens contraire, et arrête son attelage contre un luminaire sur le côté opposé de la chaussée.
Sous le béton du flyover, comme on appelle ici le pont routier, les familles se sont déplacées dans l’ombre et la poussière, intriguées par ce voyageur d’un type nouveau. Sous la faible lueur du luminaire, l’étranger monte les cinq marches qui mènent à un distributeur de billets, un ATM, seul et unique établissement de cette portion de voie désolée. Tous les ATM d’Inde sont surveillés par des gardiens, jour et nuit, foi de banquier. Comme il semble incongru ce distributeur de billets, petit bloc carré de béton planté là, dans un endroit où personne ne s’arrête, loin de toute banque. Seul un « centre de formation de police » ouvre ses grilles à cinq mètres de là, comme pour rassurer. L’étranger fait ses opérations, retire quelques billets, les glisse dans la poche de son pantalon, et ressort. La nuit va arriver. Il lui faut pédaler vers un espace de verdure pour planter sa tente. A-t-il repéré sur la carte les deux poumons verts de la mégapole, Aarey Milk Colony et Sanjay Gandhi National Park ? En quelques coups de pédales, il devrait y arriver. Sous le béton gris, dans l’ombre de la nuit, quelques hommes, des femmes et des enfants suivent les allées et venues de cet étrange visiteur du soir qui roule comme un pauvre.


Chapitre 2 Le temps de comprendre, le temps de dire
Décembre 2007. Nancy.
A six mille kilomètres de là, dans la grisaille d’un jour sans soleil, près de la fenêtre du premier étage, une femme est penchée sur son ordinateur. « Ca y est ! Il est arrivé à Mumbai. Cette fois, c’est sûr. Je viens de voir qu’il a retiré de l’argent le 5 décembre. » Les yeux rivés sur l’écran, la femme aux longs cheveux attachés dans le dos, tape sur le clavier, change de page, revient sur un site de banque. Elle scrute les chiffres, les commente à voix haute : « Il a pris 1000 roupies le matin, et 10 000 roupies le soir. Ca fait combien mille roupies ? On dirait qu’il a fait ses retraits dans deux banques différentes. Cela ressemble bien à Jean-Baptiste. Il ne sait jamais combien il lui faut quand il arrive dans un pays.» Rassurée, la mère clame la nouvelle, sa dernière trouvaille sur le périple du fils aventurier, ce 8 décembre 2007. Voilà plus de cinq mois que depuis son salon de Nancy, elle suit les pas du fils, grâce aux liaisons internet. Un voyage par procuration qui l’a menée d’Italie en Grèce, de Turquie en Iran, de Dubaï en Inde. L’Italie, elle connaissait déjà, pour avoir fait un voyage éclair Nancy-Rome avec son groupe de la paroisse. Quels poignants souvenirs ! Le seul fait d’évoquer la basilique Saint-Pierre lui fait remonter le sourire aux lèvres. Quant aux autres pays, elle les a découverts, semaine après semaine, par l’intermédiaire de son grand cycliste de fils.
Dans trois jours, on fêtera son anniversaire, puis Noël quelques jours plus tard suivi du Nouvel An. Quel bonheur, ce mois des festivités durant lesquelles la maison ne désemplit guère. Ces fêtes chaque année rassemblent toute la famille, une belle tribu aux sept enfants qui après avoir grandi dans l’Est de la France, se sont éparpillés aux quatre coins du monde, reléguant au rayon des souvenirs heureux les chamailleries pour un ours en peluche ou un jeu vidéo. L’aîné, François, développe des logiciels pour le Parlement européen à Thionville. Marie est à Chengdu en Chine où elle enseigne le stylisme. Chantal est la seule qui réside encore à Nancy, non loin de ses parents. Les jumeaux, Catherine et Jean-Baptiste, sont partis à la découverte du monde, dans des directions opposées. Vincent, « le petit rigolo », pétrit du pain et des croissants à Londres. Le petit dernier, Pierre-Emmanuel, termine ses études en industrie papetière à Grenoble, avant d’aller s’installer à Manchester. Chacun a façonné sa vie à son image, s’est tissé des amis et des amours qui, au fil des ans, viennent agrandir la tribu.
Mais décidément, cette année ne ressemble pas aux autres.
Il y a des jours comme ce 11 décembre 2007 où se mêlent le gris et le soleil, des jours où toutes les routes d’Asie et d’Amérique convergent sur une colline au nord de Nancy. Dans la maison du haut de la colline.
Drôle d’anniversaire : ceux dont on fête aujourd’hui les vingt-six ans 1 se trouvent au bout du monde : l’une est au Mexique, l’autre en Inde. Ces jumeaux, qui ont grandi en Lorraine, apprécient l’art du voyage au long cours et les découvertes… de continents différents. «Catherine a reçu la carte que je lui ai envoyée par mail. Elle m’a répondu qu’elle soufflait ses bougies avec des amis. JB, lui, ne l’a pas regardée, » dit la mère. Sa voix trahit à la fois le bonheur d’avoir une partie de sa tribu rassemblée et l’anxiété de ne pas savoir où se trouvent les absents. Sur ses sept enfants, deux sont de l’autre côté de la planète, en des mondes inconnus, trop loin, si différents. Comment faire taire cette anxiété, ce tourment qui la ronge sans trop savoir pourquoi ? JB a toujours donné des nouvelles avec régularité, depuis son départ de France pour son grand voyage vers l’Orient. Avec ponctualité, il a toujours écrit quelques mots - oh pas de longues missives - mais quelques précisions sur l’avancée de

  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • Podcasts Podcasts
  • BD BD
  • Documents Documents