La femme, sa sexualité et son pouvoir sexuel : Programme d appropriation de sa sexualité
186 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

La femme, sa sexualité et son pouvoir sexuel : Programme d'appropriation de sa sexualité , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
186 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Ce guide d’intervention vise à aider les femmes à reconnaître et à se réapproprier leur sexualité en actualisant leur pouvoir sexuel, principalement celles ayant vécu de la violence sexuelle sous différentes formes, comme la prostitution ou l’agression sexuelle.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 30 août 2011
Nombre de lectures 7
EAN13 9782760530225
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0500€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

LA FEMME, SA SEXUALITÉ ET SON POUVOIR SEXUEL
PROGRAMME D’APPROPRIATION DE SA SEXUALITÉ
Presses de l’Université du QuébecLe Delta I, 2875, boulevard Laurier, bureau 450, Québec (Québec) G1V 2M2 Téléphone: 418 6574399 − Télécopieur : 418 6572096 Membre deCourriel : puq@puq.ca − Internet : www.puq.ca Diffusion / Distribution: Canada et autres pays: Prologue inc.,1650, boulevard LionelBertrand, Boisbriand (Québec) J7H 1N7 – Tél. : 450 4340306/ 1 800 3632864 France: Sodis,128, av. du Maréchal de Lattre de Tassigny, 77403 Lagny, France – Tél. : 01 60 07 82 99 Afrique: Action pédagogique pour l’éducation et la formation,Angle des rues Jilali Taj Eddine et El Ghadfa, Maârif 20100, Casablanca, Maroc – Tél.: 212 (0) 22231222 Belgique: Patrimoine SPRL, 168, rue du Noyer, 1030 Bruxelles, Belgique – Tél. : 02 7366847 Suisse: 022 960.95.32: Servidis SA, Chemin des Chalets, 1279 ChavannesdeBogis, Suisse – Tél.
LaLoi sur le droit d’auteurla reproduction des œuvres sans autorisation des titulaires de droits. Or, la photocopie non autorisée – le « photocopillage » – s’est généralisée,interdit provoquant une baisse des ventes de livres et compromettant la rédaction et la production de nouveaux ouvrages par des professionnels. L’objet du logo apparaissant cicontre est d’alerter le lecteur sur la menace que représente pour l’avenir de l’écrit le développement massif du « photocopillage ».
Ina Motoi Rose Dufour |
LA FEMME, SA SEXUALITÉ ET SON POUVOIR SEXUEL
PROGRAMME D’APPROPRIATION DE SA SEXUALITÉ
Guide de formation, d’animation et d’autoréflexion
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Motoi, Ina  La femme, sa sexualité et son pouvoir sexuel : programme d’appropriation de sa sexualité  Comprend des réf. bibliogr.  ISBN 9782760530218  1. Prostituées  Sexualité. 2. Femmes  Sexualité. 3. Prostitution. I. Dufour, Rose. II. Titre. HQ111.M67 2011 306.74 C20119403986
Les Presses de l’Université du Québec reconnaissent l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada et du Conseil des Arts du Canada pour leurs activités d’édition.
Elles remercient également la Société de développement des entreprises culturelles (SODEC) pour son soutien financier.
Mise en pages :PRESSESDEL’UNIVERSITÉDUQUÉBEC Conception de la couverture:RICHARDHODGSON Illustration : © J F . ANNET OTOLIA COM
20111.1 –Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés –© 2011, Presses de l’Université du Québec e Dépôt légal – 3 trimestre 2011 – Bibliothèque et Archives nationales du Québec / Bibliothèque et Archives Canada Imprimé au Canada
PrEmièrE préfacE
Dans ce monde de la marchandisation du corps, voire de l’humain, toutes les femmes sont prostituables. Le sexe des femmes et des fillettes est un objet, une marchandise que les hommes peuvent acheter, vendre, utiliser ou tout simplement posséder. D’ailleurs, depuis leur plus tendre enfance, la grande majorité des femmes apprennent à devenir, souvent sans le savoir, des objets de désir et à penser d’abord au plaisir de l’homme plutôt qu’à ce qu’elles veulent vraiment. Cette chosification se construit, toutefois, par l’utilisation d’un leurre auquel bon nombre de femmes croient fermement : la libération sexuelle. Que ce soit dans les publicités, les films, les vidéoclips, etc., les codes sociaux et les images mettent en valeur cette « liberté » des femmes à disposer de leur corps et de leur sexualité. Ou plutôt, cette soidisant liberté de se mettre nue ou d’avoir des relations sexuelles multiples pour démontrer son pouvoir, soitil sexuel, aux hommes. Comme vous le constatez, cela n’est rien d’autre qu’un fauxsemblant !
Dans les faits, après des millénaires de domination et des années de lutte pour l’égalité, de nombreuses femmes croient encore qu’elles ne sont qu’un sexe au service des hommes. Certaines d’entre elles ont malheureusement découvert la sexualité dans des familles dysfonctionnelles où l’inceste et l’absence de figure maternelle significa tive ont grandement contribué à une sexualité malsaine ; d’autres ont appris que la prostitution était la seule voie à suivre pour exister ou encore qu’être une vraie femme, voire une bonne femme, était de mettre de côté ses besoins et ses désirs sexuels pour combler plutôt ceux de son partenaire. Elles acceptent donc d’être, et ce, très souvent inconsciemment, des objets sexuels, et entretiennent avec les hommes ce que Motoi et Dufour nomment ici des rapports prostitutionnels, et en arrivent même parfois à monnayer ces rapports.
La prostitution ne naît pas spontanément. Elle se nourrit de la misère intérieure et socioéconomique des femmes, mais aussi de la perte de contrôle sur leur propre sexualité par un processus progressif de déshumanisation. Lutter contre cette forme de violence qu’est la prostitution revient donc non seulement à créer un système de
protection (lois, refuges, programmes de scolarisation et d’employabilité, campagne de sensibilisation, etc.) pour les femmes prostituées – afin de contrer les facteurs pro ducteurs de prostitution, tels que la traite des personnes, les prostitueurs (proxénètes, clients), l’industrie du sexe, la banalisation de la sexualité, la pornographie, la toxico manie, les familles incestueuses, etc. –, mais aussi à aider les victimes à se réapproprier leur sexualité, le cœur véritable du problème.
Le guide de formation et d’animation de Motoi et Dufour m’apparaît donc fort à propos dans cette optique de réappropriation sexuelle. Les auteures proposent un cadre de réflexion progressif bâti, notamment, à partir du point de vue des femmes concernées, ce qui le rend encore plus pertinent. En outre, les animatrices (toutes des femmes) doivent laisser place aux participantes sans imposer leurs idéologies, leurs intérêts personnels ou leurs valeurs. Elles sont toutes sur un même pied d’égalité. Une réflexion entre femmes peut alors s’engager pendant quatre rencontres, dont l’objectif est, bien évidemment, la réappropriation de sa sexualité. Certains ateliers visent, par exemple, une réflexion sur les facteurs de risques menant à la prostitution, les systèmes producteurs de ce type d’exploitation et les effets négatifs en découlant ; d’autres, les différents types de sexualité, les mythes entourant la prostitution, la responsabilisation des clients ou encore le vrai pouvoir, soit celui de savoir dire NON.
La femme, sa sexualité et son pouvoir sexuelest un guide dede Motoi et Dufour sens pour des femmes qui ont souvent tout perdu, particulièrement le sens de leur vie. Elles apprendront à se réapproprier leur corps, leur sexualité, leur être, mais surtout à donner un sens à tout cela !
Maria Mourani Députée d’Ahuntsic du Bloc québécois Criminologue et sociologue, spécialisée sur les gangs de rue
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents