La Recherche qualitative en éducation
190 pages
Français

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris

La Recherche qualitative en éducation , livre ebook

-

Découvre YouScribe en t'inscrivant gratuitement

Je m'inscris
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
190 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Recherche qualitative? - Familles de recherche qualitative - Raison d'être de la recherche qualitative - Choix d'une approche qualitative - Recherche qualitative : préparation et déroulement - Observation sur le terrain - Entrevues semi-structurées - Analyse des données - Rédaction du rapport de recherche - Séminaires et thèses d'inspiration ethnographique.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 22 avril 2011
Nombre de lectures 7
EAN13 9782760523111
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0025€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Extrait

YVES POISSON
1991 Presses de l’Université du Québec Case postale 250, Sillery, Québec G1T 2R1
Cet ouvrage a été publié grâce à une subvention de la Fédération canadienne des sciences sociales, dont les fonds proviennent du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada.
ISBN 2-7605-0643-6 Tous droits de reproduction, de traduction et d’adaptation réservés ©1991 Presses de l’Université du Québec
er Dépôt légal - 1 trimestre 1991 Bibliothèque nationale du Québec Bibliothèque nationale du Canada Imprimé au Canada
Observer, c’est choisir, c’est classer, c’est isoler en fonction de la théorie. Élaborer une théorie, c’est résumer la pertinence de l’observation passée et attendre confirmation ou infirmation empirique des problèmes posés par la théorie.
Bronislaw Malinowski (1968) Une théorie scientifique de la culture Paris : Maspero, p. 16.
Avant-propos
C’est il y a cinq ans, lorsque j’ai animé des séminaires avancés sur les méthodes de recherches en sciences de l’éducation, que m’est venue l’idée d’écrire ce livre. Jusqu’alors, les séminaires de méthodologie de la recherche offerts dans les programmes d’études de deuxième et troisième cycles en psychopédagogie, à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval, étaient axés sur l’approche expérimentale d’inspiration positiviste. Cependant, nombre d’étudiants* qui participaient à mes séminaires demandaient des informations sur la recherche qualitative et souhaitaient passer quelques heures à étudier cette approche méthodologique. J’étais assez favorable à cette demande puisque j’ai toujours estimé que la recherche en éducation doit répondre aux besoins pédagogiques réels et se dérouler dans le milieu scolaire, comme c’est souvent le cas pour la recherche qualitative en éducation.
Mon mémoire de maîtrise en sciences de l’éducation avait pour objet l’utilisation du système de Flanders pour l’analyse de l’interaction en classe (Poisson, 1970). En vue de mon doctorat, j’ai mené une recherche expérimentale dans des classes du secondaire portant sur l’examen et le contrôle de l’enseignement donné au moment de l’application d’un nouveau programme de mathématiques (Poisson, 1974). Je devais aller dans différentes classes
* Le générique masculin utilisé dans cet ouvrage n’a aucune volonté discriminante et ne vise qu’à l’allégement du texte.
X
pour vérifier si tout se déroulait comme prévu pendant l’enseignement. Je veillais à l’enregistrement sur rubans magnétoscopiques de tout l’enseignement qui était donné dans les salles de cours afin de pouvoir l’analyser par la suite.
L’approche de recherche alors privilégiée répondait cependant à toutes les exigences de la production scientifique : formulation d’hypothèses tirées de théories et de recensions, expérimentation, contrôles en vue d’assurer la validité et la généralisation des résultats, etc. Ce modèle de recherche, hérité des sciences naturelles, s’était imposé en psychologie éducative et en pédagogie et correspondait en tous points aux critères de scientificité reconnus en sciences de l’éducation.
Les choses ont beaucoup changé depuis et je suis porté à croire qu’il est assez bien vu actuellement de se montrer favorable à une approche de recherche qui soit autre que positiviste et expérimentale. On constate aujourd’hui que cette dernière approche n’est plus vraiment la seule qui soit acceptable pour mener une recherche en sciences de l’éducation.
Au cours des six dernières années, j’ai personnellement dirigé des recherches en éducation adoptant une perspective nettement qualitative, et je l’ai fait parce que je crois en la valeur de cette approche et également par goût. Les études en sociologie que j’ai faites au début des années soixante m’y ont sûrement prédisposé.
Avant de m’intéresser vraiment à la recherche qualitative en éducation et plus spécifiquement à celle d’approche ethnographique, je me suis beaucoup interrogé sur la valeur de ce type de recherche et je me suis abondamment documenté pour encourager des étudiants diplômés dans cette voie. C’est le fruit de ce travail de réflexion et de recherche sur le terrain en éducation que je livre aujourd’hui.
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents