Les rites de passage
192 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Les rites de passage

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
192 pages
Français

Description

Cet ouvrage mène l'enquête sur les rites de passages, avec un autre regard, depuis les travaux des grands ethnologues aux découvertes récentes. D'abord, il fait le tri entre ce qui est "culturel" et ce qui est "naturel". Puis, grâce à l'analyse structurale, il compare près de 30 rites de passage, en s'apercevant qu'au-delà du temps et de l'espace, les rites se regroupent pour délivrer des messages frappants. Peu à peu, il nous fait découvrir les racines des rites, logées dans notre psychisme le plus profond.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2013
Nombre de lectures 15
EAN13 9782336667645
Langue Français
Poids de l'ouvrage 4 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

« Les rites de passage ? Passionnants mais difficile de s’y retrouver ; tous différents avec un air de famille. »
et ce qui est « naturel ». Vous saurez alors vous repérer : filiaîon ou pas ? Influence ou créaîon ? À quel niveau parle-t-on ?
rites de passage, en extraire les éléments consîtuîfs et les ordonner par familles. Pour vous apercevoir qu’au-delà du temps et de l’espace, les
leurs éléments consîtuîfs. C’est ainsi que vous dégagerez, sous la mulîplicaîon des formes, un scénario type. Un peu de lumière dans les travaux variés des ethnologues. Sous la diversité des iniîaîons, vous
, psychopédagogue, se passionne pour les rites iniîaîques depuis une trentaine d’années. Il a été reçu Franc-maçon en 1969. Il n’a de cesse, depuis, d’éclaircir le symbolisme, les rites et les mythes, et de transmeTre les messages qu’ils conîennent secrètement. Il s’efforce de contribuer à la réalisaîon personnelle de ses lecteurs et lectrices.
Jacques Fontaine
LesRitesdepassage
Des Dogons aux Francsmaçons
Les Rites de passage
© L'Harmattan, 2013 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00636-9 EAN : 9782343006369
Jacques FONTAINELes Rites de passage Des Dogons aux francs-maçonsL’Harmattan
DU MÊME AUTEURL’Éveil – De l’initiation au Maître– Detrad aVs, 1995. L’Essor – Du Maître secret au Grand élu de la voûte sacrée – Detrad aVs, 1997. L’Élan – Du Chevalier d’Orient au Prince du Liban –Detrad aVs, 1999. L’Envol –Du Chef du tabernacle au Souverain grand inspecteur général – Detrad aVs, 2001. Tintin chez les initiés –Dervy, 2001. L’Espoir –Vers une réforme de la Franc-maçonnerie – Detrad aVs, 2007 – Trois tomes :L’Énigme – La Franc-maçonnerie, une spiritualité pour agirL’Enjeu – Pour une Franc-maçonnerie libérative.L’Essence – Au coeur du rite maçonnique. L’Étude – Analyse des symboles – Techniques de mise en application –Detrad aVs, 2010. La Franc-maçonnerie– Trois clefs vers la conscienceGrancher, 2010. Le savoir maçonnique – Un chemin de clarté– Dervy, 2011. 1, 2, 3 planchez! – Detrad aVs, 2011. Les 9 poisons de la pensée maçonnique– La Hutte, 2011.
Introduction
 Pourquoi tant de peuples, à plusieurs époques et en plusieurs endroits, instituèrent-ils des rites de passage, pré-pubertaire ou initiatique ? Quel est le moteur secret qui ronronne en permanence, semble-t-il, et produit ces constructions immatérielles et patrimoniales ? Y aurait-il un scénario commun, premier, primitif, d’où les différentes formes rituelles auraient surgi ? Ou plutôt, est-il préférable d’imaginer des filiations, des influences ? Ou encore les deux options se conjuguent-elles ? A tout le moins, peut-on distinguer, dans l’amas touffu des traditions, des scénarios types, des schémas de base, dans lesquels les traditions se coulent et se dessinent ?  Voilà les principales questions qui sont posées dans cet ouvrage et auxquelles je propose, à ma modeste mesure, des réponses. Ce que j’écris n’a évidemment rien de dogmatique, pas plus que je n’ai de certitudes. Un travail de recherche sur plusieurs décennies me permet, néanmoins, d’avoir des convictions que, paradoxalement, j’ai mesuré à l’aune de la raison. Car en ce domaine, par excellence, la fascination est au rendez-vous et ne tarde pas à déclencher émotions et passions. Ainsi, le message devient-il autant un acte de foi qu’une démonstration. Je me suis toujours efforcé de me ranger sous l’aile protectrice des ethnologues patentés et de faire miennes leurs observations et leurs propositions, plus fondées sur la neutralité que sur l’effusion.  J’ai donc lu et fouillé les ouvrages de ces grands scientifiques ; James George Frazer, Arnold Van Gennep, Marcel Griaule, Claude Lévi-Strauss, Mircea Eliade, Joseph 1 Campbell et d’autres encore, qui m’ont apporté le matériau pour construire l’édifice. Aujourd’hui, mais depuis peu, il n’est plus strictement nécessaire de vivre trois ans avec les Bouriates, de traquer, in vivo, les restes de la culture algonquine, pour pénétrer les rites de passage. Les centaines de témoignages de celles et ceux qui ont vécu ces rites et en ont fait des rapports circonstanciés, sont désormais accessibles en quelques clics. Il
1 James Georges Frazer, 1854-1941 –Le rameau d’or- Inventaire planétaire des rites et des mythes.Arnold Van Gennep, 1873-1957.Marcel Mauss, 1872-1957.Claude Lévi-Strauss, 1908-2009.Marcel Griaule, 1898-1956. Mircea Eliade, 1907-1986.Joseph Campbell, 1904-1981.
7
est simple de devenir érudit en toute matière, pourvu qu’on s’en donne le temps. Il n’est plus essentiel de consacrer sa vie à étudier deux ou trois ethnies, la nôtre étant comprise. Nos prédécesseurs ont consigné, par écrit, leurs minutieuses observations des rites de passage qu’ils ont observés. Sans ces observations et ces synthèses, mon ouvrage n’aurait jamais vu le jour. Avec ces textes, il devient plus facile de prendre du recul, d’analyser, de comparer, de peser, et, in fine, de modéliser.  Le modèle qui rend compte des rites de passage, et qui est le but de ce livre, est formé de quelques propositions de base, que je pense être plutôt nouvelles ; pas tant les idées en elles-mêmes que leurs alliances, les structures dans lesquelles elles rentrent, les paradigmes qui les déclinent. L’ouvrage apporte, je suppose, une valeur ajoutée dans ces assemblages qui doivent toujours répondre aux exigences de la rationalité et de la cohérence.  Pour autant, mon point de vue ne saurait être complet ! Je parle en fonction de ce que je suis et fais. En deux mots, amateur de psychologie et de sociologie, passionné de mythes, de symboles et de rites, j’ai rédigé, sur ces thèmes, une trentaine d’ouvrages, à peu près. Il me semble, en outre, difficile de n’avoir aucune expérience rituelle, de type prépubertaire ou initiatique, et de l’avoir vécu de l’intérieur, pour pouvoir écrire sur les rites de passage. Car une expérience forte sert de base aux comparaisons. Quelques ethnologues, explorateurs, vont encore vivre des années chez des peuplades premières, en voie de disparition. J’ai précisé plus haut que cette nécessité n’était plus une condition sine qua non. Mais il reste, à mon avis, l’obligation morale d’avoir pénétré, par le vécu, au moins un rite de passage. Je suis, pour ma part, Franc-maçon depuis quarante deux ans et je crois bien connaître les fondamentaux de cette voie initiatique. De fait, cette appartenance, longue, me rend immédiatement sensible aux autres processus rituels. Si l’approche de ce livre se veut rationnelle, elle n’en est pas moins bien vivante par la clef que me procure cet engagement social et spirituel.  Oui, il existe bel et bien une structure universelle des rites de passage, qui s’appuie sur le travail fondateur de Van Gennep et
8
en détaille les aspects. Cet ethnologue distingue, trois rites ou séquences : les rites préliminaires, c’est la séparation ; les rites liminaires ou de marge ; enfin, les rites post-liminaires ou d’agrégation. Ils se rencontrent partout. Dans le regard d’un étudiant bizuté comme dans celui d’un initié soufi, on sent palpiter le même langage de fond, la même vision rituelle et, souterrainement, les grandes articulations structurelles. Exemple entre cent, voici ce que le compilateur grec, Plutarque, rapporte :"Mourir, c’est être initié aux grands mystères, et le rapport entre les mots comme entre les choses (Teleuth), l’accomplissement de la vie, de la mort, tel est le perfectionnement de la vie, l’initiation. D’abord des circuits, des courses et des fatigues, et dans les ténèbres, des marches incertaines et sans issue ; puis, en approchant du terme, le frisson, l’horreur, et la sueur et l’épouvante. Mais après tout cela, une merveilleuse lumière, et dans de fraîches prairies la musique et les chœurs de danse, et les discours sacrés et les visions saintes ; parfait maintenant et délivré, maître de lui-même et couronné de myrte, l’initié célèbre les orgies en compagnie des saints et des purs, et regarde d’en haut la foule non purifiée, non initiée des vivants qui s’agite et se presse dans la fange et le brouillard, attachée à ses maux par la crainte de la mort et l’ignorance du bonheur qui est au delà".  Nettoyez ce texte de qu’il a de culturel, sociétal et conjoncturel, la structure apparaît, claire et convaincante. Beaucoup d’éléments rituels fondamentaux s’assemblent sous les mots circonstanciés.  C’est justement de ces circonstances, une époquedonnée, un lieudonné, qu’il a fallu s’affranchir, sans pour autant les nier ; les remettre à leur place, c’est tout. Pour mener à bien cette tâche, il devient nécessaire de disposer d’un échantillon de rites large, en faisant varier le temps, l’espace et la nature. Au total, je m’appuie sur l’analyse de vingt huit rites, de l’Orient, e de l’Occident et du 4 siècle avantJCà l’époque actuelle ; rites très développés d’une dizaine de phases aux rites embryonnaires. Toutefois, je n’ai pas exploré les récits
9
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents