Mélancolie et vérité
347 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Mélancolie et vérité

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
347 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Peut-on considérer le mélancolique comme un pur et simple malade de la vérité ? La vérité que Freud débusque à l'oeuvre derrière la plainte mélancolique est-elle le dernier terme que la dépossession mélancolique préserve ? Ou au contraire, la compétence spéciale du mélancolique recouvre-t-elle et désigne-t-elle la part d'inconsistance que toute vérité recouvre ?

Au terme de cette enquête pouvons-nous décider si le mélancolique est momentanément ignorant de la vérité ou, si comme l'affirmait Freud, il "s'est passablement approché de la vérité" ? De quel côté de la vérité est-il ? En fait entre les deux cas, la vérité a changé de nature et de lieu, ce dont s'approche le mélancolique freudien est une vérité écornée et dépendante du sujet qui la nomme.

Sommaire :

Première partie : DU VRAI ET DU FAUX CHEZ LES MELANCOLIQUES

Deuxième partie : VERITE ET OBJET

Troisième partie : L'OBJET MELANCOLIQUE

Quatrième partie : LE TEXTE MELANCOLIQUE

Cinquième partie : LE REGARD MELANCOLIQUE

Sujets

Informations

Publié par
Nombre de lectures 3
EAN13 9782130791010
Langue Français
Poids de l'ouvrage 1 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0150€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Au terme de cette enquête pouvons-nous décider si le mélancolique est momentanément ignorant de la vérité ou, si comme l'affirmait Freud, il "s'est passablement approché de la vérité" ? De quel côté de la vérité est-il ? En fait entre les deux cas, la vérité a changé de nature et de lieu, ce dont s'approche le mélancolique freudien est une vérité écornée et dépendante du sujet qui la nomme.

Sommaire :

Première partie : DU VRAI ET DU FAUX CHEZ LES MELANCOLIQUES

Deuxième partie : VERITE ET OBJET

Troisième partie : L'OBJET MELANCOLIQUE

Quatrième partie : LE TEXTE MELANCOLIQUE

Cinquième partie : LE REGARD MELANCOLIQUE

' />
Frédéric Pellion
Mélancolie et vérité
Copyright
© Presses Universitaires de France, Paris, 2000
ISBN papier : 9782130509141 ISBN numérique : 9782130791010
Composition numérique : 2016
http://www.puf.com/
Cette œuvre est protégée par le droit d’auteur et strictement réservée à l’usage privé du client. Toute reproduction ou diffusion au profit de tiers, à titre gratuit ou onéreux, de tout ou partie de cette œuvre est strictement interdite et constitue une contrefaçon prévue par les articles L 335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle. L’éditeur se réserve le droit de poursuivre toute atteinte à ses droits de propriété intellectuelle devant les juridictions civiles ou pénales.
Présentation
Peut-on considérer le mélancolique comme un pur et simple malade de la vérité ? La vérité que Freud débusque à l'oeuvre derrière la plainte mélancolique est-elle le dernier terme que la dépossession mélancolique préserve ? Ou au contraire, la compétence spéciale du mélancolique recouvre-t-elle et désigne-t-elle la part d'inconsistance que toute vérité recouvre ? Au terme de cette enquête pouvons-nous décider si le mélancolique est momentanément ignorant de la vérité ou, si comme l'affirmait Freud, il "s'est passablement approché de la vérité" ? De quel côté de la vérité est-il ? En fait entre les deux cas, la vérité a changé de nature et de lieu, ce dont s'approche le mélancolique freudien est une vérité écornée et dépendante du sujet qui la nomme.
Table des matières
Remerciements
Première partie. Du vrai et du faux chez les mélancoliques Chapitre 1. Préliminaires, problématique, situation Chapitre 2. « Tout ce que je dis est faux » Chapitre 3. Où l’on se retourne encore une fois vers Descartes Seconde partie. Vérité et objet Chapitre 4. Adæquatio rei et intellectus De l’Incarnation à la signature Nicolas de Cuse d’un infini l’autre La mise en question spinoziste Chapitre 5. Les critères freudiens du vrai Vrai et absurde Le vrai et la science Vérité matérielle, vérité historique Chapitre 6. De quelques doctrines modernes de la vérité Vérité, oubli de l’être Référence et dénotation Décitation Chapitre 7. Les catégories lacaniennes de la vérité Vérité, savoir et sujet Vérité, énonciation et trait unaire Vérité, objet et cause Troisième partie. L’objet mélancolique Chapitre 8. La passion pathologique L’objet de la lypémanie L’admiration entre savoir et étonnement Passion et affect Chapitre 9. L’objet freudien Mélancolie,libidoet pulsion L’objet de l’ombre Substances de l’objet
Chapitre 10. Angoisse et mélancolie Au-delà de « Deuil et mélancolie » ? Quelques apories freudiennes concernant l’angoisse Angoisse et objet Chapitre 11. La privation mélancolique Quelques remarques sur la catégorie lacanienne de la privation Le rêve d’une mélancolique Quatrième partie. Le texte mélancolique Chapitre 12. De la mélancolie dans ses rapports avec la vérité Mélancolie et connaissance Le paradigme de l’acedia Avatars inédits de l’infini Chapitre 13. L’invention de Cotard Contexte et enjeux Le délire des négations L’inflexion de Séglas Chapitre 14. Phénomènes de langage dans la mélancolie L’hallucination mélancolique Polyphonie de l’énonciation Le tiret de la réplique Chapitre 15. La faute et le reproche Entre-deux-morts Amour et aveu Procès et culpabilité Cinquième partie. Le regard mélancolique Chapitre 16. Corps et âme dans la mélancolie LeProblème XXX-1, ou l’après-coup mélancolique Humeur et tempérament, constitution et accident Le visible et le lisible Chapitre 17. Mélancolie d’amour Courtoisie et mélancolie : autour duLai de l’ombre Quelques appareils du regard dansLa divine comédie Guy de Corvo et sa veuve Chapitre 18. Phénomènes visuels dans la mélancolie Le corps du Christ : incarnation, ressemblance et similitude Mélancolie et perspective
Quelques remarques aux alentours duCrid’Edvard Munch Chapitre 19. L’un et le regard « L’icône circonscrit le Verbe de Dieu » Unicité et identité De l’image à l’objet, et retour Conclusions. L’exception mélancolique L’exclusion mélancolique Universel et particulier Brève esquisse pour une topologie de la mélancolie Références Index rerum Index nominum
Remerciements
Tout ce qui était absolu devient historique[1].
Guy Debord,La société du spectacle
La question de la vérité conditionne dans son essence le phénomène de la folie, et, [...] à vouloir l’éviter, on châtre ce phénomène de la signification par où je pense vous montrer qu’il tient à l’être même de l’homme. [...] Le vrai est « dans le coup », mais en quel point[2] ?
Jacques Lacan,Propos sur la causalité psychique r erci en premier lieu au P Pierre Fédida, qui m’a accueilli dans son Mlaboratoire, qui a soutenu et orienté mes efforts, qui a enfin cru bon rs d’être monsupporterFrançois Richard, Guy Briole et. Je remercie les P Roland Gori, et Monique David-Ménard, qui a accepté de se confronter à r l’étendue de mes lacunes philosophiques. Je pense au D Françoise Gorog, à son service et à la longue formation que j’ai eue à ses côtés. Je suis redevable à Colette Soler et à Éric Laurent de l’apport qu’a constitué leurs enseignements dans le service à l’instant désigné. L’ensemble des personnes y travaillant a rendu possibles les observations cliniques sur lesquelles je m’appuie : même si r je ne peux pas citer la centaine de leurs noms, il y a particulièrement le D r Diana Kamienny. Je tiens à saluer aussi le P Serge Cottet, qui a dirigé naguère r une recherche dont le présent texte est le développement, le P Pierre Bruno, r rencontré à un moment décisif, le P Philippe Ascher, qui a accompagné ma r scolarité à l’École normale supérieure, le D Christian Vereecken, et mon ami Alain Crouzet, pour ses précieuses indications philosophiques. Annie Staricky et Alain Didier-Weill se trouvent bien sûr associés à ces pages, dont la dédicace revient tout naturellement à mon père, Robert Pellion, ainsi qu’à mon épouse, Perla Ruth Drechsler-Pellion. J’espère enfin que Tristan et Malena m’excusent du temps à eux pris par leur rédaction.
Notes du chapitre
[1]G. Debord,La société du spectacle, Paris, Gallimard, 1992, p. 69. [2]J. Lacan, « Propos sur la causalité psychique »,Écrits, Paris, Seuil, 1966, p. 153-
154 et 163.
Première partie. Du vrai et du faux chez les mélancoliques
  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents