Parkour d adolescents
74 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Parkour d'adolescents

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
74 pages
Français

Vous pourrez modifier la taille du texte de cet ouvrage

Description

Michelle Van Hooland a proposé à plusieurs jeunes placés en foyer de l'enfance de participer à l'élaboration d'un recueil d'histoires fictionnelles de résilience. Jim Carhaix et Bee Lee Rennais, actuellement en foyer de l'enfance, ont souhaité écrire leur vécu selon le thème résister et se construire. Sur le ton du slam, du rap et du journal, ils parcourent leur vécu. Ils posent un regard sur leur passé, ils envisagent l'avenir en n'oubliant pas d'explorer le potentiel du présent.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 juin 2009
Nombre de lectures 245
EAN13 9782336271781
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Collection « Histoires de résiliences »
Dirigée par Michelle Van Hooland

La collection « Histoires de résiliences » propose de rendre compte d’histoires de personnes qui ont su résister et se construire face à une expérience de vie difficile — maltraitance, maladie, deuil... La collection s’intéresse au vécu difficile du côté des savoirs, des processus de résistance et de construction. Elle est ouverte autant aux jeunes qu’aux adultes, aux professionnels qu’aux non-professionnels.
Les histoires de résiliences peuvent être l’objet d’un travail à plusieurs voix : à une seule voix, à deux voix — entre un auteur et un facilitateur d’histoire —, à différentes voix dans un cadre institutionnel par exemple de foyers de l’enfance. Les Histoires de résiliences peuvent se présenter sous diverses formes : histoires de vie, histoires fictionnelles de résilience avec notamment des contes ou bien encore des comptes rendus scientifiques.
Parkour d'adolescents
RÉSISTER ET SE CONSTRUIREAU FOYER DE L'ENFANCE

Jim Carhaix
Bee Lee Rennais
© L’HARMATTAN, 2009
5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris
http://www.librarieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan@wanadoo.fr
9782296091009
EAN : 9782296091009
Sommaire
Collection « Histoires de résiliences » Page de titre Page de Copyright Avant-propos LE BOU-BOU DE LA VIE - TEXTES DE JIM CARHAIX OCTOBRE 2008 / FÉVRIER 2009
ME VOILÀ ÉCOUTEZ-MOI MON PASSÉ EST MON FUTUR SANS ÉDUCATION QUI JE SUIS ? ON ME DIT ON ME DIT C’EST SI RARE C’EST LA VIE A ARMES ÉGALES MES PENSÉES PERDUES IL Y A PAS DE JUSTICE JE SUIS DÉÇU J’AI TANT DE CHOSES À DIRE JE M’EXCUSE HONNEUR AUX FEMMES C’EST LE BOU-BOU DE LA VIE
TEXTE À DEUX MAINS
ESCLAVE
A TOUS CEUX QUI SE RECONNAISSENT DANS MES TEXTES - TEXTES DE BEE LEE RENNAIS JANVIER 2009 / FÉVRIER 2009
A TOUS CEUX QUI SE RECONNAISSENT DANS MON TEXTE MES ANNIVERSAIRES AU FOYER ! PARKOURIR SON ENFANCE MON PROJET AUJOURD’HUI, CELA A ÉTÉ, ON VA DIRE, « MOUVEMENTÉ » ... PETIT RÉCIT INVENTÉ LE SAUT DE PUCE MES CHIENS LA MUSIQUE RÉVOLUTION EN CLASSE RELAIS AU JOUR LE JOUR DES CHANGEMENTS DANS LES TEMPS À VENIR ?
Avant-propos 1
Ce volume propose les textes de deux adolescents, Jim Carhaix et Bee Lee Rennais 2 actuellement dans deux foyers de l’enfance, qui racontent leur vécu au jour le jour, leur façon de vivre le présent et de penser l’avenir.
Ces textes ont une histoire et ils proposent de s’inscrire dans un genre d’histoires : celui des histoires de résilience. Les textes présentés ici s’inscrivent effectivement dans ce genre car ce sont des textes de jeunes gens engagés dans un processus de résilience-personnalisation autrement dit dans un processus d’apprentissage, de connaissance et de formation de soi. Pour les accompagner dans ce processus, il leur a été proposé de faire un effort de transformation de leur vécu en ressources, ressources biographiques, culturelles et sociales, pour soi et pour les autres, à partir d’une démarche d’écriture de soi 3 . Ces textes sont donc un des résultats de cet effort. Ils ont été recueillis dans le cadre de mon travail de recherche-action en éducation biographique pour la promotion de la résilience face à la maltraitance.
J’ai proposé à plusieurs jeunes, avec l’accord et le soutien de la direction des foyers 4 , de participer à l’élaboration d’un recueil d’histoires fictionnelles de résilience, élaboration qui passe par un principe de travail et plusieurs étapes : le principe est que les jeunes fassent le récit de leurs actions et réactions face à un vécu familial difficile et transforment ce récit en histoires fictionnelles de résilience. Ceci s’appuie tout d’abord sur la présentation de contes de résilience 5 et d’une histoire de résilience sous forme d’un film, ensuite sur le récit d’histoires d’enfance maltraitée résiliente et enfin, sur le contage de plusieurs histoires fictionnelles de résilience (ces deux dernières étapes se font au cours de rencontres individuelles). Face à ces étapes, deux groupes de jeunes se sont distingués : un groupe a réalisé un recueil d’histoires fictionnelles de résilience à partir de récits oraux 6 ; un autre groupe s’est mobilisé autour d’un aspect et d’un thème et a réalisé un recueil de leur histoire de résilience à partir de récits et textes écrits. En effet, ce groupe souhaitait écrire le vécu présent et passé et rien que le vécu. Jim Carhaix et Bec Lee Rennais constituent ce deuxième groupe. Ils se sont engagés dans l’écriture autour du thème Histoires de résilience ou résister et se construire au jour le jour.
Écrire à partir de ce thème résister et se construire au jour le jour s’est fait en suivant leurs parcours de pensées et d’actions : celui du quotidien dans le foyer et à l’extérieur (notamment en classe relais et avec le sport -Parkour ) et celui en lien avec le vécu familial passé et présent. De plus, c’est Jim Carhaix qui a, le premier, déclaré sa volonté d’écrire son vécu et c’est lui, ensuite, qui a engagé Bee Lee Rennais dans l’écriture. Tous deux ont accepté d’écrire parce qu’il y avait un projet de publication : ils souhaitaient ainsi proposer leur vécu à la lecture d’autres jeunes mais aussi à ceux qui se reconnaîtraient dans leurs textes 7 . Ils souhaitaient en effet partager leurs ressentis, leurs interrogations et leurs messages d’espoir 8 . Il ne s’agit pas pour eux d’accuser ou de condamner -notamment leurs parents respectifs- mais plutôt d’écrire pour se canaliser, se poser, se changer les idées, réfléchir 9 . Enfin, leurs textes ont été réunis au fur et à mesure des rencontres individuelles avec eux. En effet, il s’agit d’une écriture solitaire 10 qui a été accompagnée par des rencontres et des courriers individualisés. Au cours de ces rencontres et dans ces courriers, des thèmes étaient proposés, discutés, négociés.

  • Accueil Accueil
  • Univers Univers
  • Ebooks Ebooks
  • Livres audio Livres audio
  • Presse Presse
  • BD BD
  • Documents Documents