La beauté en plus
440 pages
Français

La beauté en plus

-

Description

Il est de bon ton de critiquer notre société de l’apparence, ses obsessions, cette facilité avec laquelle nous nous laissons aveugler par le paraître.

La beauté nous fascine. De fait, elle est un atout magnifique. Mais a-t-on assez conscience des tensions, des frustrations, de l’agressivité qu’elle génère ? Si la beauté a ses grandeurs, elle a ses servitudes. A l’inverse, il est bon de se dire que la beauté n’est pas seulement un don, mais une conquête. Que garder la face peut même être, au temps de l’épreuve, un autre nom pour le courage.

Ce voyage sur la planète des beaux a été l’occasion pour Guillemette de Sairigné de riches rencontres. Nul point de vue édifiant, mais un plaisir manifeste au spectacle qu’offre la beauté, que ce soit celle d’inconnus ou de célébrités (au rang desquelles Inès de La Fressange, Marie-Christine Barrault, Claudia Cardinale, Robert Redford, Arielle Dombasle…). Et la découverte parfois d’une formidable distorsion entre le corps réel et celui que l’on porte dans sa tête.

Ce livre est aussi une tentative de réhabilitation de la « vraie » beauté. Une beauté qui révèle l’être humain, qui n’est pas source d’angoisse, mais promesse d’aller vers les autres.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 05 mai 2004
Nombre de lectures 50
EAN13 9782213656786
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Il est de bon ton de critiquer notre société de l’apparence, ses obsessions, cette facilité avec laquelle nous nous laissons aveugler par le paraître.

La beauté nous fascine. De fait, elle est un atout magnifique. Mais a-t-on assez conscience des tensions, des frustrations, de l’agressivité qu’elle génère ? Si la beauté a ses grandeurs, elle a ses servitudes. A l’inverse, il est bon de se dire que la beauté n’est pas seulement un don, mais une conquête. Que garder la face peut même être, au temps de l’épreuve, un autre nom pour le courage.

Ce voyage sur la planète des beaux a été l’occasion pour Guillemette de Sairigné de riches rencontres. Nul point de vue édifiant, mais un plaisir manifeste au spectacle qu’offre la beauté, que ce soit celle d’inconnus ou de célébrités (au rang desquelles Inès de La Fressange, Marie-Christine Barrault, Claudia Cardinale, Robert Redford, Arielle Dombasle…). Et la découverte parfois d’une formidable distorsion entre le corps réel et celui que l’on porte dans sa tête.

Ce livre est aussi une tentative de réhabilitation de la « vraie » beauté. Une beauté qui révèle l’être humain, qui n’est pas source d’angoisse, mais promesse d’aller vers les autres.