Le petit roman des bijoux
128 pages
Français

Le petit roman des bijoux

-

Description

Toute la magie et les clefs des bijoux dans un petit livre univers. Ce Petit Roman des bijoux introduira le lecteur à l'univers fascinant et féérique du bijou. Luxueux ou ordinaire, signe de puissance ou objet décoratif, le bijou révèle la personnalité de celui qui le porte et influence la relation qui s'établit entre deux interlocuteurs. «Cet ouvrage voudrait renouer avec le passé tout en scrutant les motivations qui guident nos pulsions d'achat en matière de bijoux. Quel sens donnons-nous à nos bijoux familiers, à ceux que l'on achète, que Fon offre et qui proviennent de lieux aussi divers que les grands magasins, les boutiques touristiques, les bijoutiers ou...Internet ?» Claudette Joannis. Les bijoux ne sont pas uniquement les témoins d'une vie, ils témoignent aussi d'événements, de la mode, des inventions techniques ou des pratiques sociales et politiques. Luxueux ou ordinaire, signe de puissance ou objet décoratif, le bijou révèle la personnalité de celui qui le porte et influence la relation qui s'établit entre deux interlocuteurs. Une part de mystère entoure les bijoux, c'est aussi un de leurs attraits. Quel sens donnons-nous à nos bijoux familiers, à ceux que l'on achète, que l'on offre ? Le Petit Roman des bijoux raconte l'univers fascinant et féerique du bijou : attachement sentimental, recherche du bon gout ou d'originalité, expression du désir de possession ou de séduction, etc. Tout en évoquant au fil des chapitres l'histoire du bijou, Claudette Joannis invite son lecteur à se laisser envouter par les pierres, les métaux et les matières qui composent ces indispensables accessoires. «Qu'ils soient en or, en métal doré, en strass, en cuir ou en laine, les bijoux accompagnent et continueront d'accompagner notre quotidien de beauté et de fantaisie.» Connaître l'origine romaine et chrétienne de la bague de fiançailles, le rôle épisodique des bijoux masculins, l'importance des petites breloques porte-bonheur dans les années 1900, l'existence de bijoux fait avec des cheveux, ou encore le lien surprenant qui unit la politique et les bijoux. Sait-on par exemple qu'ont existé des boucles d'oreille en forme de guillotine ? Que sont ces bijoux aux noms mystérieux esclavage, châtelaine, poissardes... ? Claudette Joannis est conservateur en chef honoraire des Musées de France, auteur de nombreux livres sur les bijoux : Bijoux des régions de France - Bijoux Des Deux Empires, Mode et sentiments, 1804-1870 - Joséphine, Impératrice de la mode, L'élégance sous l'Empire - Bijoux : carnets du Louvre. Elle a conduit une enquête sur les bijoux masculins pour la mission du patrimoine ethnologique intitulée «Entre Bagouze et chevalière». Elle est actuellement LA spécialiste du bijou et Professeur à l'École du Louvre (histoire du costume et des arts du spectacle).

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 17 février 2011
Nombre de lectures 4
EAN13 9782268005478
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

L E P E T I T ROMAN D E S B I J O U X
Claudette Joannis
L E P E T I T R O M A N D E S B I J O U X
DU MÊME AUTEUR
– Bijoux des régions de France, Flammarion, 1992. Dictionnaire international du bijou (bijoux régionaux), sous la direction de Marguerite de Cerval, éditions du Regard, 1998. Entre bagouzes etRapport pour la mission du patrimoine ethnologique « chevalière » ; les bijoux masculins aujourd’hui, 1997. – Catalogue de l’exposition « Bijoux d’hommes, signes et insignes », musée de la Chemise d’ArgentonsurCreuse, 1999. – Catalogue de l’exposition, « Bijoux des deux empires 18041870. Mode et sentiment », musée national de Malmaison, Somogy, 2004. Bijoux. Carnets du Louvre, Flammarion, 2008. – Catalogue en ligne, « Parures et bijoux des musées nationaux de Malmaison et du palais de Compiègne », RMN, 2010.
Claudette Joannis
L E P E T I T R O M A N D E S B I J O U X
Collection dirigée par Vladimir Fédorovski
Déjà parus: Le petit roman du mariage, Michèle Kahn. Le petit roman de Shangaï, Bernard Debré. Le petit roman d’Haïti, Marc Menant. Le petit roman du vin, Christian Millau. Le petit roman de la chasse, Bruno de Cessole. Le petit roman de la gastronomie, François Cérésa. Le petit roman du désert, Philippe Frey.
Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction réservés pourtous pays.
©Éditions du Rocher, 2011
ISBN: 9782268070636 ISBN pdf : 978-2-268-00546-1
À Joëlle
I N T R O D U C T I O N
« La très chère était nue, et, connaissant mon cœur elle n’avait gardé que ses bijoux sonores. » Charles Baudelaire
Cet ouvrage voudrait renouer avec le passé tout en scrutant les motivations qui guident nos pulsions d’achat en matière de bijoux. Quel sens donnons nous à nos bijoux familiers, à ceux que l’on achète, que l’on offre et qui proviennent de lieux aussi divers que les grands magasins, les boutiques touristiques, les bijoutiers ou… Internet ? Telle sera notre interro gation au cours de ces pages qui voudraient initier les curieux et conforter les passionnés. La place que prennent les bijoux chez les poètes et les artistes se justifie à plusieurs titres. Depuis des siècles et dans tous les milieux, il est habituel
7
de commémorer un événement notable par le don d’un bijou qui scande les âges et les périodes de la vie : naissance, baptême, communion, fiançailles, mariage et mort. Si nous tentons d’analyser notre attirance pour les bijoux, vient en premier lieu l’attachement sentimental. Qui d’entre nous en effet ne possède une broche, un fragment de collier laissé par une tante ou une grandmère, un bijou secret montré au grand jour ou caché au fond d’un coffret ? Il est toujours d’actualité d’offrir une bague de fiançailles ou une alliance. La remise ostentatoire de l’anneau d’engagement devant la famille réunie n’est plus de mise mais demeure la force symbolique du geste même si la bague est donnée à présent dans une plus grande discrétion. « Cette bague qu’on appelle si singulièrement une alliance et qui n’est que le premier anneau de la chaîne qui n’a pas de bout », écrit Barbey d’Aurevilly. Une part de mystère entoure les bijoux c’est aussi un de leurs attraits, quand ils scellent un amour interdit ou partagent un secret. Ils prennent acces soirement la forme d’un bracelet identique porté par un couple illégitime, d’une paire d’anneaux
8
d’oreilles séparée entre les deux partenaires ou plus classiquement d’un médaillon enfermant les cheveux de l’aimé(e). Ce langage des bijoux, nous n’en avons pas toujours conscience car leur sens est oublié ou occulté par l’abondance de ceux qui nous sont proposés dans les boutiques ou sur les marchés. La croix, par exemple, qui fut pendant longtemps l’expression de la foi, n’est plus qu’un ornement parmi d’autres, brodé sur les vêtements des couturiers ou mêlée sur une chaîne à des breloques porte bonheur. Biens précieux et rares, les bijoux furent pourtant, il y a encore un siècle, limités à l’alliance, accompagnée pour les femmes par de modestes boucles d’oreilles en or et pour les hommes d’une montre de gousset en or ou en argent. Ce n’est plus le cas aujourd’hui où toutes sortes de bijoux sont à portée de nos bourses La recherche d’originalité a remplacé le bon goût avec la rupture des codes sociaux dans l’habillement. Les femmes qui empruntent les tenues de leurs compagnons brouillent les pistes de la tradition quand elles adoptent la chevalière, la gourmette ou l’épingle de cravate. Le bijou comme la façon de
9