Le Roman des Maisons Closes

Le Roman des Maisons Closes

-

Livres
240 pages

Description

Lieux de plaisirs suaves pour les uns, d'abattage sordide pour les autres, les maisons closes, signalées par la fameuse lanterne rouge, ont fleuri en France jusqu'en 1946. Ce livre nous invite à un voyage dans le temps. Nicolas Charbonneau et Laurent Guimier nous ouvrent les portes des lupanars romains, fiefs des louves, des turnes sous Louis XV, des bouges des grognards de Napoléon. Dans les alcôves du Chabanais et du One-Two-Two, nous partageons le quotidien des taulières et des filles : descentes de police, amours interdites, rixes entre proxénètes, débauches, espoirs et naufrages. Nous entrons à pas feutrés dans leur existence, comme dans un roman où l'on croiserait Toulouse-Lautrec, Guy de Maupassant, Michel Simon et tant d'autres clients prestigieux. Le roman des maisons closes est un ouvrage d'histoire dont la narratrice a tout vu, sait tout, parce qu'on lui a tout soufflé, tout susurré... Un livre dans lequel elle dit tout. Grand reporter pour la radio et la télévision, Nicolas Charbonneau a présenté les grandes tranches d'information d'Europe 1 et de I-Télé. II est aujourd'hui rédacteur en chef du Parisien-Aujourd'hui en France. Tour à tour reporter, journaliste politique et directeur de la rédaction d'Europe 1, Laurent Guimier se consacre aujourd'hui à la presse en ligne et dirige notamment lejdd.fr et parismatch.com.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 16 septembre 2010
Nombre de lectures 3
EAN13 9782268072272
Licence : Tous droits réservés
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
LE ROMAN DES MAISONS CLOSES
Des mêmes auteurs
Nicolas Charbonneau Deux ou trois fois rien, Le Cherche-Midi éditeur, 2002. Le roman de Saint-Tropez, éditions du Rocher, 2009.
Laurent Guimier & Nicolas Charbonneau Docteur Jack et Mister Lang, Le Cherche midi éditeur, 2004. Génération 69 - Les trentenaires ne vous disent pas merc,iéditions Michalon, 2005. Le Roi est mort ? Vive le Roi !, éditions Michalon, 2006. e La V République pour les Nuls, First éditions, 2008.
NICOLAS CHARBONNEAU LAURENT GUIMIER
Le roman des maisons closes
« Le roman des lieux et destins magiques » Collection dirigée par Vladimir Fédorovski
Tous droits de traduction, d’adaptation et de reproduction réservés pour tous pays.
© Éditions du Rocher, 2010.
ISBNversion papier: 978-2-268-06990-6 ISBNversion pdf : 978-2-268-07692-8
Sommaire
Petite mise en bouche . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Intrigante Messaline . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Les libertins de Versailles . . . . . . . . . . . . . . . . . Les filles à soldats de la « baraque bleue » . . . . Hiver 1875, quand Valentine devint « Bouche cousue » . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Welcome to the Chabanais au soir du 6 mai 1889 Le fils de l’horloger . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Toulouse-Lautrec et les demoiselles de Pigalle . Le bon docteur Galinette . . . . . . . . . . . . . . . . . . Amélie Élie, dite « Casque d’Or », reine des Apaches . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Du côté du Palais Oriental, à Reims . . . . . . . . . L’incendie du « 12 », l’ancêtre du peepshow . . . Les illusions perdues de la belle Suzon . . . . . . . Quand Monsieur Anthelme s’aventure au Chat Noir Les petits carnets secrets de Lisette . . . . . . . . . . Martoune, grande prêtresse du Sphinx . . . . . . . . La tournée d’Augustin Flambart, représentant en sommiers et matelas . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Lulu, le taxi rabatteur et son guide rose . . . . . . . One-Two-Two . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . « Der sogenannte Puff Europas », le lupanar de l’Europe . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
9 12 20 29
35 44 56 61 67
73 82 94 103 113 119 130
139 146 155
169
7
LE ROMAN DES MAISONS CLOSES
Et puis vint Marthe Richard . . . . . . . . . . . . . . . Adjugée, vendue… 110 500 francs, la baignoire du Prince de Galles . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . En pèlerinage dans ce qui reste de ces maisons historiques . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Et maintenant… . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . En guise de conclusion provisoire . . . . . . . . . . .
ANNEXES
Ici et là, les adresses les plus fameuses des maisons closes . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Petit lexique à l’usage de ceux qui ne maîtriseraient pas l’argot des maisons closes . . . . . . . . . . . . . . Bibliographie . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .
8
186
194
200 207 217
218
221 225
Petite mise en bouche
Ne les écoutez pas.
Voyez-vous, je sais déjà ce qu’ils pourraient vous raconter, et tout ceci me lasse. Ce n’est pas que je m’en agace, c’est juste que la rengaine est éculée et me navre désormais, car je l’ai si souvent entendue. Sempiternel air répété et complainte de ceux qui croient savoir alors qu’ils ne font que seriner mille bêtises. Je les connais, vous savez. Tant de fois j’ai écouté leurs sottises et leurs balivernes. Toujours très prompts à vous faire de beaux discours et raconter partout que je ne suis plus aujourd’hui qu’une vieille chimère un peu fanée, que j’ai fait mon temps et qu’il serait bienheureux que je m’éteigne à tout jamais. Que je vous parle d’un temps révolu et que, bienheu-reusement, tout cela est terminé. À tout jamais.
C’est vrai que je ne suis plus aussi gaillarde. Je commence à vaciller et, le soir venu, j’ai bien du mal à me tenir éveillée. Il suffirait d’un rien, un coup de vent ou un souffle un tantinet trop fort pour que je m’affaiblisse davantage et que je ne sois plus qu’un vague souvenir dans l’esprit de ceux qui m’ont connue étincelante et droite. Brillante. Ils étaient nombreux à l’époque, tous ceux qui rêvaient en m’apercevant au loin, ceux que j’ai guidés, et qui voyaient en moi les plus belles promesses.
9