//img.uscri.be/pth/f4a7147feaf548975c2d243d976cc8eacd17114b
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 10,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Longtemps, j'ai vécu avec une bouteille

De
198 pages
Vivre avec l'alcool. Boire tous les jours, en cachette de ses enfants, de ses amis, mais sans pouvoir s'arrêter... Longtemps, Madeleine Melquiond, journaliste et formatrice, a « vécu avec une bouteille ». Dans ce livre écrit d'une plume vive, parfois violente, mais qui ne manque pas d'humour, elle raconte les repas de famille saccagés, le déni qui désole les proches, la nuit dans la cellule de dégrisement d'un commissariat, le cycle infernal des bonnes résolutions et des échecs à répétition... Car aujourd'hui, l'alcoolisme féminin demeure un tabou : ivre, une femme est jugée vulgaire, indigne de considération, incapable de tenir son rôle de mère et d'épouse. Sa solitude n'en n'est que plus grande, et sa lutte intérieure plus difficile à surmonter. D'autant que les structures de soins pour les aider manquent cruellement, nous dit Madeleine Melquiond.

Ce récit courageux, qui aborde la réalité en face, est un témoignage rare qui peut aider à percer le monde fermé des femmes alcooliques.


« Le plus souvent, l'art du récit n'est rien d'autre qu'un témoignage, plus ou moins spectaculaire selon l'expérience décrite... Mais quand l'auteur sait manier la plume, c'est autre chose. Madeleine Melquiond, elle, a du style. Elle sait manier l'humour et la distance pour nous conter sa descente aux enfers. »

L'Humanité.

Voir plus Voir moins
Vivre avec l'alcool. Boire tous les jours, en cachette de ses enfants, de ses amis, mais sans pouvoir s'arrêter... Longtemps, Madeleine Melquiond, journaliste et formatrice, a « vécu avec une bouteille ». Dans ce livre écrit d'une plume vive, parfois violente, mais qui ne manque pas d'humour, elle raconte les repas de famille saccagés, le déni qui désole les proches, la nuit dans la cellule de dégrisement d'un commissariat, le cycle infernal des bonnes résolutions et des échecs à répétition... Car aujourd'hui, l'alcoolisme féminin demeure un tabou : ivre, une femme est jugée vulgaire, indigne de considération, incapable de tenir son rôle de mère et d'épouse. Sa solitude n'en n'est que plus grande, et sa lutte intérieure plus difficile à surmonter. D'autant que les structures de soins pour les aider manquent cruellement, nous dit Madeleine Melquiond.

Ce récit courageux, qui aborde la réalité en face, est un témoignage rare qui peut aider à percer le monde fermé des femmes alcooliques.


« Le plus souvent, l'art du récit n'est rien d'autre qu'un témoignage, plus ou moins spectaculaire selon l'expérience décrite... Mais quand l'auteur sait manier la plume, c'est autre chose. Madeleine Melquiond, elle, a du style. Elle sait manier l'humour et la distance pour nous conter sa descente aux enfers. »
L'Humanité.