L

L'affaire de Boulogne

-

Livres
186 pages

Description

Histoire troublante que celle de Renée Colonnier qui, en 1934, assassine sauvagement sa tante. Texte empreint d'émotion et de violence, de dérision aussi, qui nous entraîne dans les méandres de la relation mère-fille et nous transporte dans l'entre-deux-guerres, au sein d'une société qui, d'une façon sournoise, s'oppose à l'émancipation des femmes. Récit d'un crime que les journaux de l'époque ont appelé "L'Affaire de Boulogne".

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 décembre 2018
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782140107252
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
ANNE-MaRîE GaRagNON
JacqUElîNE ZîNEttî
L’AFFAIrede BouLoGne HîstOîRE D’UNE mEURtRîèRE aU cœUR DEs aNNéEs tRENtE
« Ma taNtE m'a aît RatER tOUtE ma vîE... JE l'aî tUéE... » L’Intransigeant, 4 jaNvîER 1934
LAFFAIRE DE BOULOGNE
© L’Harmattan, 2018 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Parishttp://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-16313-0 EAN : 9782343163130
Anne-Marie Garagnon Jacqueline Zinetti L’affaire de Boulogne Histoire d’une meurtrière au cœur des années trente
Des mêmes auteures
Ouvrages d'Anne-Marie Garagnon
Commentaires stylistiques, en collaboration avec J.-L. de Boissieu, SEDES 1987 (deuxième édition 1990 ; troisième édition 1997)La Phrase complexe, en collaboration avec F. Calas, Hachette, 2002Cinq études sur le style de Voltaire, Éditions Paradigme, 2008Cinq études sur le style de Rousseau,en collaboration avec F. Calas (à paraître)
Ouvrages de Jacqueline Zinetti
L'invisible au petit chien, recueil de nouvelles, l'Harmattan, 2011.Le chien dans l'arbre, théâtre, l'Harmattan, 2013.Rencontres meurtrières, roman, Anfortas, 2015.Deux femmes pour l'éternité, théâtre, l'Harmattan, 2013, nouvelle édition 2016.
6
À Nicole et Jacques, qui nous accompagnent.
À Théophile, Pauline, Angèle, Adèle, Iris, Adrien, Lucie et Alexandre, qui nous liront un jour.
7
Les morts sont toujours à la merci des vivants : on pénètre chez eux à sa guise et on ne s’y conduit pas toujours avec la délicatesse dont on devrait faire preuve. Le moulin de la mémoire est ouvert à tous vents et il accueille avec la même indifférence les visiteurs et les vandales, les pèlerins et les pillards, les amis et les ennemis des défunts.
Il y a la légende et la réalité. Et, bien sûr, l’une ne va pas sans l’autre. La réalité n’existe jamais que sous la forme que lui prête la légende. Et la légende ne prend forme qu’en raison de la réalité qu’elle réinvente et à partir de laquelle elle fabrique ses fables.
C’est souvent à l’insu des hommes que s’écrit le roman de leur vie. Car chaque moment d’une vie, si heurtée soit-elle, contient en lui tous les autres : sous forme de regret ou de remords, de survivance, de promesse ou de pure possibilité finalement démentie par les faits.
9
Philippe FOREST,Aragon