La place des jeunes dans la cité

-

Français
299 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Voici le premier volume d'un recueil d'articles de recherches sur "La place des jeunes dans la Cité". De l'école à l'emploi s'intéresse tout particulièrement aux trajectoires des jeunes issus des milieux populaires et étudie comment celles-ci sont influencées par les mesures de rattrapage scolaire et par les dispositifs de lutte contre l'exclusion professionnelle. Les auteurs y interrogent, tour à tour, les représentations portées sur la jeunesse, la nature de ses "difficultés" et leurs traitements, la capacité des politiques publiques à réparer des inégalités. Les textes portent sur leur mode de vie, leurs aspirations, sur les politiques qui leur sont destinées.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 novembre 2005
Nombre de lectures 134
EAN13 9782296414273
Langue Français
Poids de l'ouvrage 2 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
LA PLACE DES JEUNES DANS LA CITÉ
TOMEI De l’école à l’emploi ?
La sérieLes cahiers du Griotest une publication du Groupe de recherche interdisciplinaire sur les organisations et le travail (Griot-Lise, Cnam/CNRS). Cette série accueille les travaux et recherches menés dans le champ du travail, de l’emploi, des organisations et de la formation.Les cahiers du Griotveulent promouvoir des recherches exigeantes sur le plan empirique, ouvertes et originales sur le plan des interprétations. Leur objectif est de donner à voir le travail en acte, mais aussi les multiples dynamiques des r égulations organisa-tionnelles, marchandes, éducatives… qui informent ce dernier.
Directeur de la série : Michel Lallement N° 5, octobre 2005
Ce numéro desCahiers du Griotest coédité avec les éditions L’Harmattan par : • Le Centre d’études de l’emploi (CEE) 29, promenade Michel-Simon 93166 Noisy-le-Grand cedex Tél. : 01 45 92 68 00 Fax : 01 49 31 02 44 http://www.cee-recherche.fr • Le Griot-Lise/Cnam 2, rue Conté 75003 Paris Tél. : 01 40 27 21 30 Fax : 01 40 27 28 39 Jocelyne.bugnot@cnam.fr • Le Centre national de formations et d ’études de la Protection judiciaire de la jeunesse 54, rue de Garches 92420 Vaucresson Tél. : 01 47 95 98 98 Fax : 01 47 95 98 70 Cnfepjj-vaucresson@justice.fr
© L’Harmattan, 2005 ISBN : 2-7475-9268-5 EAN : 9782747592680
Cécile Baron,
Coordonné par Élisabeth Dugué et Patrick Nivolle
LA PLACE DES JEUNES DANS LA CITÉ
TOMEI De l’école à l’emploi ?
L’Harmattan 5-7, rue de L’École-Polytechnique 75005 Paris FRANCE
’LHarmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest HONGRIE
LHarmattanItalie Via Bava, 37 10214 Torino ITALIE
CollectionLes cahiers du Griot:
N° 1
N° 2
N° 3
N° 4
N° 5
N° 6
Figures du temps : les nouvelles temporalités du travail et de la for-mation, Collectif Griot.
Initiative individuelle et formation, Fabienne Berton, Mario Correia, Corinne Lespessailles, Madeleine Maillebouis (eds). PME et entrepreneurs : approches alg éro-françaises, Abderrahmane Abedou, Ahmed Bouyacoub, Michel Lallement, Mohamed Madoui (eds). La pr évention : concepts, politiques, pratiques en d ébatla direc-, sous tion de Brigitte Bouquet. La place des jeunes dans la Cit é (tome 1). De l ’école à l’emploi ?, coordonné par Cécile Baron, Élisabeth Dugué, Patrick Nivolle. La place des jeunes dans la Cit é (tome 2). Espaces de rue, espaces de parole, coordonné Callu, Jean-Pierre par Élisabeth Jurmand, Alain Vulbeau.
AVERTISSEMENT
La Place des jeunes dans la Cit éregroupe dans ses deux tomes (De l’école à l’emploi ?etEspaces de rue, espaces de parole) une partie des travaux présentés lors des premi ères Journées de la recherche sociale du Conservatoire national des arts et m étiers (Cnam), organisées par la chaire de travail social et le laboratoire de recherche Griot-Lise, qui se sont tenues les 27 et 28 janvier 2004 sur le th ème : « Les jeunes en difficulté : leur place dans les politiques et dans la Cit é ». Pour cette première édition, la manifestation était couplée avec les journ ées an-nuelles de valorisation de la recherche du Centre national de forma-tion et d’études de la Protection judiciaire de la jeunesse (CNFE-PJJ) et organisées en partenariat avec l ’école doctorale Entreprise, travail, emploi (ETE) du Cnam et le Centre d ’études de l’emploi (CEE). Une cinquantaine de jeunes chercheurs ont pr ésenté leurs travaux ap-puyés sur des investigations récentes. Ils les ont confrontés à la critique de chercheurs confirm és mais aussi aux connaissances pratiques d étenues par le public, largement constitu é de travailleurs sociaux. Le colloque a ainsi pu rassembler un ensemble de données empiriques sur les modes de vie et de pensée des jeunes des milieux populaires et sur les politiques qui leur sont destin ées. Il a aussi donn é place à des r éflexions plus critiques, notamment sur les pr ésupposés des politiques et particuli èrement sur la catégorie « jeunesse en difficulté » autour de laquelle s’agrègent des poli-tiques diversifiées. Les synthèses et confrontations entre les diverses ap-proches, assurées par des chercheurs sp écialistes de la question, ont per-mis de faire surgir les zones d’ombre de la recherche comme de nouvelles interrogations, interpellant ainsi tant les politiques sociales en direction de la jeunesse que le monde de la recherche. Les contributions r éunies dans les deux ouvrages faisant suite à ces journées reflètent la grande diversité des travaux qui y ont été présen-
LA PLACE DES JEUNES DANS LA CITÉI.DE LÉCOLE À LEMPLOI?
tés. Ces deux volumes constituent, en effet, un état des apports récents 1 des universités et laboratoires de recherche français à la connaissance de «la jeunesse en difficultéà la fois des donn ées». Ils rendent compte disponibles sur le sujet, des thématiques développées dans les diverses disciplines concern ées par la question – si la sociologie dominait, huit autres disciplines étaient représentées lors du colloque –, des ma-nières de poser les probl èmes d ’un point de vue tant empirique que théorique, mais aussi de la fa çon dont se construit ce champ de re-cherche aujourd’hui. Les contributions apportent une compr éhension de la diversit é des places occup ées par les jeunes dans les politiques publiques et dans la Cité, levant le voile sur des trajectoires, des dispo-sitifs ou encore des exp ériences concrètes réalisées tant par les jeunes eux-mêmes que par les intervenants sociaux. Ces deux volumes renvoient également à des états d’avancement dif-férents des travaux et à des formes d ’écriture contrast ées : certaines contributions mettent en sc ène avec finesse et pr écision des r ésultats d’enquêtes portant sur une mesure, une action, un dispositif exp éri-mental ou encore des populations sp écifiques ; elles s’appuient sur des entretiens et des observations parfois de longue dur ée, sans pour au-tant proposer toujours une analyse th éorique achev ée. D’autres met-tent en perspective des résultats en vue d’élaborer un cadre théorique, avec une volont é affich ée de monter en g énéralité, mobilisant des concepts, tels ceux de différentes théories de la justice ou de la théorie de la « capabilité » d’Amartya Sen, ou encore inscrivent leurs travaux dans une comparaison internationale. Cette vari été des contributions s’explique également par le fait que certains auteurs sont encore doc-torants alors que d’autres ont soutenu leur thèse, voire publié leurs ré-sultats. Elle s’explique sans doute enfin par des positionnements diff é-rents dans la conduite de la recherche, notamment quant au rapport de l’auteur à la théorisation ou à la « distance scientifique ». Nous espérons en tout état de cause que ces contributions, grâce à leur grande vari été, incitent le lecteur à confronter ses propres connais-sances avec celles issues d ’une d émarche scientifique, confrontation que nous avons d éjà observ ée entre professionnels et jeunes cher-cheurs pendant ces premières Journées de la recherche sociale.
1. On trouvera également les contributions de deux chercheurs belges.
8
REMERCIEMENTS
Cet ouvrage n ’aurait pu voir le jour sans tous ceux qui ont largement contribué à l’organisation scientifique et mat érielle, à l’animation des débats et aux synth èses de travaux du colloque « Les jeunes en diffi-culté : leur place dans les politiques et dans la Cité ». Que soient ici cha-leureusement remerciés :
Les membres du comité scientifique FRANÇOISABALLEA, Gris, université de Rouen, CÉCILEBARON, Centre d’études de l’emploi, COLETTEBEC, université de Paris V, ROGERBERTAUX, IRTS de Lorraine, BRIGITTEBOUQUET,PRÉSIDENTE, chaire de travail social du Cnam, ÉLISABETHCALLU, département Réd du CNFE-PJJ, GENEVIÈVECRESPO, Etsup, CLAUDEDUBAR, Mire, ÉLISABETHDUGUÉ, Griot-Lise/Cnam-CNRS, JEAN-FRANÇOISGERME, ETE-Cnam, MARCELJAEGER, IRTS de Montrouge, CLAUDEMARTIN, Lapss-ENSP, FRANÇOISEMONCOMBLE, université de Paris XII, PATRICKNIVOLLE, Centre d’études de l’emploi, MARC-HENRYSOULET, université de Fribourg, ALAINVULBEAU, université de Paris X-Nanterre ;
Les membres du comité d’organisation YVONNECAPUS, chaire de travail social du Cnam, JEAN-PIERREJURMAND, département Réd du CNFE-PJJ, LÉALIMA, chaire de travail social du Cnam, MICHELINEPOISSON, département Réd du CNFE-PJJ, ZAIAREHIEL, chaire de travail social du Cnam ;
LA PLACE DES JEUNES DANS LA CITÉI.DE LÉCOLE À LEMPLOI?
Les discutants et les animateurs des ateliers , et les intervenants des tables rondes PHILIPAÏDAN, sociologue au Cnam, JEAN-YVESBARREYRE, directeur du Cédias-Musée social, ÉLISABETHBAUTIERVIII (sciences, professeur à l’université de Paris de l’éducation), responsable du laboratoire Éscol, PIERREBERTON, directeur du CNFE-PJJ, JOËLLEBORDET, psychosociologue, chercheure au CSTB, MICHELCORBILLONépartement de sciences de l ’édu-, professeur au d cation, Cref-université de Paris X-Nanterre, GISÈLEFICHE, directrice du département Réd du CNFE-PJJ, GINETTEFRANCEQUIN, maître de conférences au Griot-Cnam, OLIVIERGALLAND, directeur de recherche, directeur scientifique adjoint à la Mission scientifique, technique et pédagogique du ministère de la Jeunesse, de l’Éducation et de la Recherche, CHANTALGUÉRIN-PLANTINérences à l’université de, maître de conf Savoie, chercheure associée au Cerat-CNRS, FRANÇOISEHICKEL, formatrice au CNFE-PJJ, EMMANUELJOVELINsocial Lille-, enseignant-chercheur à l’Institut Vauban de l’université catholique de Lille, MICHELLALLEMENT, chaire d’analyse sociologique du travail du Cnam, FRANÇOISELAOTde conf érences , maître à l’université de Paris XIII (sciences de l’éducation), MOHAMEDMADOUI, ingénieur de recherche au Griot-Cnam, ALAINMILON, philosophe, professeur à l’université de Paris X (p ôle métiers du livre), membre du Grass/Iresco-CNRS, NICOLEMOSCONI’éduca-, professeure au département de sciences de l tion, Cref-université de Paris X-Nanterre, PAULOLRY, maître de conférences à l’université de Paris XIII, membre du Griot-Cnam, BERNARDROUDET, chargé de recherche à l’Injep, CLAUDEROUYER, chargé d’études à l’Etsup, STÉPHANETESSIER, directeur du Crésif, MAHAMETTIMERAà l’université érences associ é de conf , maître de Paris VII, chercheur à l’Urmis-CNRS ; Et tout particulièrement les chercheurs confirmés qui ont accepté d’introduire, de synthétiser et de conclure les travaux de ce colloque : GÉRARDMAUGER, directeur de recherche CSE/CNRS/EHESS, ÉLISABETHMAUREL, Cerat-Pacte/IEP de Grenoble, JOSÉROSE, directeur scientifique du Céreq.
10