La sexualité féminine africaine en mutation

-

Français
210 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Après La parole aux négresses, Awa Thiam aborde, dans ce nouvel ouvrage, la question de la reproduction sociale du côté des femmes, par le biais du marquage du corps, des scarifications, des mutilations sexuelles féminines, de l'habillement, de la coiffure, de la contraception, de l'avortement... et de la sexualité féminine.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2015
Nombre de lectures 217
EAN13 9782336364940
Langue Français
Poids de l'ouvrage 6 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
des scarifications, des mutilations sexuelles féminines, de l’habillement, de la coiffure, de la contraception, de l’avortement... et de la sexualité féminine.
Awa Thiam
Préface d’Amady Aly Dieng
La sexualité féminine africaine en mutation L’exemple du Sénégal
La sexualité féminine africaine en mutation
L’exemple du Sénégal
Awa Thiam La sexualité féminine africaine en mutation
L’exemple du Sénégal
Préface d’Amady Aly Dieng
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-03998-5 EAN : 9782343039985
Avec la paille et le temps se murissent les nèfles et les glands. Proverbe
REMERCIEMENTS
Nos remerciements vont à tous ceux et à toutes celles qui ont rendu ce travail possible : - l'IFAN pour avoir permis nos maintes missions à travers le Sénégal, - Oumar Guèye - "Parisien", illustre technicien-informateur de l'IFAN, qui nous a facilité l'accès à certains milieux au Sénégal ; - MM. Mamadou Mbaye, Lacky Thiam et Fallou MBacké Diakhaté chauffeurs de l'IFAN qui nous ont aidée à parcourir le Sénégal en long et en large ; - Mmes Khadija Georges Djodj, Fatou Camara, Fadiaw Dièye, Néné Aïssata Tall et M. Malick Sy pour la saisie de ce texte ; - toutes les personnes qui nous ont aidée dans le cadre de nos enquêtes.
 A - Alpha-Abdoulaye, Khadidiatou, René-Seydou-Nourou, Mouhamed-Alpha-Frédéric, Néné-Satourou, Seynabou, Fatoumata, Nafissatou, Gnagna, Banthini, Gisèle, Tassoum, Mariam, Kani... pour leur soutien indéfectible ; - toute notre famille élargie : Tall, Sy, Sao, Diallo, Thioye, Camara, Sylla, Hamoud, Samb, Guèye, Diouf, Ly, Nury, Diop, Aïdara, Thiam ; - la galaxie "Jibia" de Guinée, du Mali, de France, de Belgique, du Canada, des États-Unis, d'Arabie Saoudite, du Sénégal ; - toutes les femmes et à tous les hommes qui, de par le monde, ont eu à s’impliquer et/ou s'impliquent dans la lutte pour la défense et pour l'extension des droits des femmes. Entre autres. Avec une mention spéciale pour : - les associations de féministes historiques occidentales et autres qui nous ont permis de découvrir et le féminisme et la solidarité internationale ; - Simone de Beauvoir, Benoîte Groult, Yvette Roudy, Michèle André, Edmond Kaiser, Renée Saurel, Paul et Carole Roussopoulos, Claude et Olivier Revault d'Allonnes, Pierre Fougeyrollas, Sonia Dayan, Simone Iff, Dagmar Schultz, Tobe Levin, Alice Walker, Aïssatou, Marie-Josèphe Dhavernas, Oumou, Hallouma, Khady, Adiara, Amy, Aïcha, Denise, Mes Monique Antoine, Catherine Zviloff et Linda Weil-Curiel ; - toutes les filles et femmes victimes des maux ci-traités ; - toutes les membres de la CAMS internationale et du MOFEM’S ; - Hady, Xore, Seydou Nourou, Moustapha, Lamine, Souleymane, Aziz, Cheikh ; - tous les chefs religieux du Sénégal.
9