Nous les vaincus

Nous les vaincus

-

Livres
130 pages

Description

Ce journal de guerre que son auteur a choisi d'intituler Noi Vinti (« Nous les vaincus ») constitue un précieux et émouvant témoignage de ce que fut le sort des jeunes soldats italiens entraînés dans la défaite durant les dernières heures du régime mussolinien. L'auteur raconte ces moments où pointent la défaite et son cortège d'humiliations à venir dès l'approche des troupes alliées débarquées en 1942 en Afrique du Nord.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 29 janvier 2019
Nombre de visites sur la page 0
EAN13 9782140111877
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page  €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
UmbERtO Marianelli
Nous les vaincus
Récît
tRàdûît NoudEs’îleîsEvaincus pàR LOy LéV y
Nous les vaincus
Umberto MARIANELLINousles vaincus Récit Traduit de l’italien parLoly Lévy
© L’Harmattan, 2019 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr
ISBN : 978-2-343-16280-5 EAN : 9782343162805
Désirant rester le plus fidèle à la prose de l’écrivain, l’auteure et traductrice a tenu dans ce livre, à certaines pages, à maintenir le style originel sans le corriger.
Introduction C'est à Viareggio, une des plus belles plages de la Versilia en Toscane, que j'ai fait la connaissance, au "Bagno Amelia", du Docteur Umberto Marianelli et de sa famille. Cette station balnéaire était fréquentée par des Florentins et des habitants des petites villes industrielles proches de la capitale artistique de l'Italie. Nos enfants avaient sympathisé et nous les parents également. Je m'entretenais volontiers avec Dina, sa femme. Nous nous retrouvions surtout l'après-midi à la plage sous un parasol ou au bord de la mer où nous surveillions les ébats de nos enfants. Le Docteur Marianelli arrivait le samedi de Empoli pour se reposer et jouir de sa famille à la mer. C'était un bon nageur et l'eau tiède de l'après-midi le comblait. Son goût pour la peinture et l'écriture nous rapprochèrent et il nous offrit quelques livres qu'il avait édités, parmi lesquels 1 Noi Vinti, journal intime qui nous fit découvrir l’itinéraire d’un jeune Italien aux prises avec la réalité de la Seconde Guerre mondiale qu’il avait été. À l’âge de dix-huit ans, le jeune Umberto Marianelli se porta volontaire pour participer à la guerre dans laquelle son pays s’était engagé aux côtés d’Hitler.Nous les vaincus, formule choisie par l’auteur pour intituler ses écrits, indique bien quelle fut l’issue de cette malencontreuse épopée. 1943. L’heure approche du crépuscule mussolinien et la situation devient confuse et périlleuse pour les soldats
1 Noi Vinti : Nous les Vaincus.
9