Papa, nous nous sommes apprivoisés

-

Français
192 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Un homme, une femme., l'un et l'autre ont été mariés et ont divorcé. Ils vivent quelques années ensemble puis se marient. Lui a déjà trois enfants, elle n'a jamais eu d'enfant et dit être heureuse de ne pas en avoir. Le projet d'adopter est souhaité, voulu, engagé. Puis l'agrément donné, des années s'écoulent en attente, en recherche. Après une longue attente, Eos est enfin annoncée... L'histoire d'un deuxième mariage, d'une adoption, puis d'un divorce pas comme les autres.... L'auteur raconte ce parcours, centrant sa réflexion sur l'adoption.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2004
Nombre de lectures 50
EAN13 9782296349018
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème

PAPA, NOUS NOUS SOMMES
APPRIVOISEScgL'Harmattan, 2003
ISBN: 2-7475-5845-2
EAN : 9782747558457Miguel BERGER
PAPA, NOUS NOUS SOMMES
APPRIVOISES
PAPA, NOS DOMESTICAMOS
L'Harmattan L 'Harmattan Hongrie L'Harmattan Italia
Hargita u. 3 Via Bav~ 375-7
~ rue de
l'ÉcolePolytechnique 1026 Budapest 10214 Torino
75005 Paris HONGRIE ITALIE
FRANCEA Eos et à notre apprivoisement
Aux parents en quête d'adoption ou
adoptants
A ceux pour qui adopte,r, est exister
Aux enfants adoptés en quête
d'apprivoisement
A ce pays des mille et UN Soleils.A Eos y nuestra adaptaci6n
A los padres en busca de adopci6n
A aquellos para quienes, adoptar es
existir
A los ninos adopüvos en busca de
adaptaci6n
A este pais de los TTlil y UN soles
Traduction en espagnol
En attendant une traduction complète en
espagnol, cette traduction partielle est un
hommage à Eos et à son pays d'origine.Remerciements
Ce livre doit beaucoup aux encouragements et
à l'appui de nombreuses personnes à travers
quatre pays.
Merci tout spécialement:
. A mes enfants si proches, à leur
générosité et leur accueil, nouvelle
famille d'Eos.
. Aux, parrain et marraine d'Eos, sans
qui l'adoption n'aurait pas été. Les liens
créés témoignent d'une profonde amitié.
Pour Eos, ce couple est et restera le
relais humain le plus intense avec son
pays d'origine.
. A nos amis témoins, présents dans
l'ombre et la lumière et qui osent la vie,
chaleureux seniors pour Eos.
. A mon ami si fidèle, pour son accueil et
ses conseils, auteur de la photo de
couverture.
. A l'amie, femme intègre, à l'élégance
rare, pour sa fidèle présence dans
l'épreuve du voyage et dans la correction
du manuscrit.
. A mon élève, passionnée par l'existence,
qui en a composé le « prêt à clicher. »
. A ces femmes de l'ombre, pleine de
lumière et de féminité, imprégnées de
l'enfance qui témoignent d'Eos. A celle qui a traduit cette histoire
partiellement, dans la langue de ceux
qui vivent dans le pays des mille et un
soleils~ et à Eos, qui en est originaire.
. A la femme que j'ai profondément aimée,
avec qui, j'ai adopté et qui nous a trahis.
8Agradecimientos
Este libro le debe mucho a las inumerables
personas que ofrecieron sus palabras de
aliento y apoyo a través de cuatro paises.
Agradezco especialmente a :
. A mis ninos tan cercanos, a su
generosidad y su acogida, a la nueva
familia de Eos.
. A los padrinos de Eos, sin ellos la
adopciôn no hubiera sido posible. Los
lazos de union son testigo de una
profunda amistad. Para Eos, esta pareja
es y sera el albergue humano, el mâs
intenso con su pais de origen.
. A nuestros amigos testigos, presentes en
el camino, y quienes se atreven a existir
entusiastamente por Eos.
. A mi amigo tan fiel, por su acogida y sus
consejos, autor de la foto de cobertura.
. A la amiga, mujer integra, a la elegancia
rara~ por su presencia fiel durante el
viaje y en la correcciôn deI manuscrito.. A mi alumno, apasionado por la
existencia, quien ha preparado todopara
reproducir.
. A estas mujeres de la sombra, llena de
luz y de feminidad impregnadas de la
infancia. ElIas acompailan y
acompanarân à Eos a 10 largo de su
vida.. A ella, que tradujo esta historia a la
lengua de quienes viven en el pais de los
mil y UN soles, a Dalia, a quien este
pais le pertenece.
. A la mujer a quien profundamente amé,
con quien adopté. A la mujer que nos ha
traicionado.
10SOMMAIRE
AVWlt propos
1ere Partie: JOURNAL D'UNE ADOPTION
1-1 : En amont de l'adoption.
1-2 : Un parcours pour adopter.
1-3 : L'accueil de l'enfant.
1-4 : L'adoption comme révélation, bouleversement,
épreuve du voyage.
1-5 : L'adoption en quête de preuves
Adopter, c'est apprivoiser.
2eme PARTIE: MUSICALITES en NAISSANCE.
2-1 : De la nuit à l'aube.
2-2 : Divorce: où est ta victoire?
2-3 : Quelle offrande?
2-4 : Marie.
2-5 : La nuit et le jour.
2-6 : Marches dWlS la ville.
2-7 : Robin des bois.
2-8 : Ombres chinoises.
2-9 : Dompter ou apprivoiser?
2-10: Tous les matins du monde.
2-11: Eos, sois fière de toi!
2-12: Du visible à l'invisible.
2-13: Naître
2-14: Eos a vingt ans.
Petit caillou: S'apprivoiser.
Voyage, chemin faisant, enfance
Postface: Résister et aimerSUMARIO
Prôlogo
Primera Parte: DIARIO DE UNA ADOPCION
1-1 : El inicio de la adopci6n.
1-2 : Un sendero para adoptar.
1-3 : La recepci6n del niilo adoptivo.
1-4 : La adopci6n como revelaci6n, desbordamiento,
prueba del viqje.
1-5 : La adopci6n y bl1squeda de pruebas
Adoptar, es domesticarse
Segunda Parte: Musicalidad en Nacimiento
2-1 : De la noche al alba.
2-2 : Divorcio : dônde estâ tu victoria?
2-3 : CUŒofrenda ?
2-4 : Maria.
2-5 : La noche y el dia.
2-6 : Marchas en la ciudad .
2-7 : Robin de los bosques.
2-8 : Sombras chinas.
2-9 : Domesticar 0 adaptar ?
2-10 : Todas las mananas del mundo.
2-11 : Eos, siéntete orgulloso de ti !
2-12 : De lo visible a lo invisible.
2-13 : Nacer
2-14 : Eos tiene veinte anos.
Piedrita : domesticarse
Viqjes, camino haciendo,infancia
Portada : Resistir y Amar
12Avant propos
A vous, lecteur inconnu
Voici une histoire étrange, douloureuse,
unique. Une dans mon histoire. Une
histoire dans l'histoire des hommes et des
femmes. Sollicité par des amis pour rédiger ce
manuscrit, j'ai hésité puis accepté. Il y a déjà
tant d'écrits et par ailleurs d'histoires bien
plus étranges, douloureuses et uniques.
Pourquoi donc alors écrire? Ce manuscrit peut
accompagner des personnes dans leur propre
histoire. Il peut contribuer à rendre plus
exigeant et plus noble l'acte d'amour d'adopter
à deux. Il peut permettre d'approfondir ce qui
est au cœur de l'adoption: l'enfant et
l'enfance. En cela, nous sommes tous des
adoptants. L'adoption est aussi une démarche
d'exploration pour mieux comprendre l'acte
posé définitivement, en vue de le construire.
Ecrit en quelques semaines dans un contexte
par ailleurs chargé d'activités et de contraintes
diverses, il est, dans la forme, imparfait, j'en
sollicite votre indulgence. Son contenu est une
histoire que je tenterai de restituer avec
honnêteté. Dans cet écrit, comme dans le
combat engagé pour un enfant, m'animent ni
haine, ni morale, ni ressentiment, mais la
volonté d'un langage vrai, une lucidité accrue
sur ma faiblesse et ma fragilité, à la fois
tendon d'Achille et base pour lutter. Sanslutte
et sans combat, exister n'est qu'un mot creux
et insignifiant. Avec le combat, croît larésistance; avec la lutte, la volonté de créer;
alors l'existence entre en noblesse.
Généralement, l'adoption est formulée en
termes de procédures à dominante juridique.
Inévitables, elles ont à être retravaillées,
approfondies, affinées dans l'intérêt de l'enfant.
Il reste que l'adoption est avant tout un
processus, un acte qui engage, l'un des actes
les plus forts que l'on puisse poser dans son
existence.
Avec et par cette adoption naît un cri sur la
trahison, sur l'appropriation d'un enfant
comme objet, sur une séparation irréversible
alors que rien n'a été tenté pour réparer les
blessures de la vie. La séparation n'est
recevable qu'à ce prix. Engager à deux une
adoption, témoigner, en confirmer la volonté et
créer les conditions requises pour l'enfant
pendant des années, puis trahir cet
engagement et fuir, rejeter le père, réifier
l'enfant, est indigne et irrecevable. Le statut de
senior devrait contribuer à plus de sagesse.
Hélas, sous l'influence d'une mère et avec
comme carapace le refus systématique à
l'échange, au dialogue, un des deux êtres
renonce à exister pour survivre en marge. Que
devient alors l'enfant? Et son enfance? Quel
choix reste-t-il au père? Renoncer ou dans
l'épreuve, prouver son métier d'homme et son
engagement de père pour toujours.
Si rendu à ce point de votre lecture, vous
décidez de m'accompagner, permettez-moi de
vous faire partager, avant de poursuivre,
14quatre propositions qui résultent de mon
histoire.
Je doute désormais de la phrase du poète:
«La femme est l'avenir de l'homme.» J'ai
rencontré des femmes exceptionnelles et de,s
hommes aussi. Plus que la femme, je pense
que l'avenir est dans la valorisation de la
féminité et à ses valeurs attachées.
- Pour vivre, nous ne pouvons faire l'économie
de l'action. Toutefois l'action qui se transforme
et se dégrade en activisme révèle un mal être,
une absence lourde de contemplation. L'acte
fonde l'existence. Il témoigne de l'existence
comme aventure. L'acte de l'adoption
transforme encore et toujours mon existence.
- Si l'essentiel est invisible pour les yeux, il
exige de s'incarner dans des actes pour fonder
sa primauté.
- L'âge de l'enfant est celui de la production de
son enfance, cette enfance comme micro
culture qui nous accompagne pour exister.
Prolonger sa vie par des médicaments devient
pour des nantis une raison de vivre.
Contribuer à travailler à l'enfance et à sa
production, source et jouvence irradient
l'existence. Cet acte est prioritaire. Pourquoi
prolonger sa vie sans son enfance et alors vivre
en renonçant à exister? Exister est bien
supérieur à vivre.
- Adopter est un des actes le plus créateur que
l'on puisse engager dans son existence. Acte
15loyal, intense, où l'enfance partagée
s'apprivoise pour toujours; alors prendre soin
de cette relation, prendre le temps pour ce
projet et ce trajet, pour que le Je, le Tu et le
Nous, deviennent création.
Une brève présentation du parcours de cette
adoption est nécessaire pour comprendre le
drame, le tragique de cette histoire.
Musicalités en naissance préludent à l'ouvrage
en cours: « Hymne à l'enfance. »
Il comporte quatorze textes qui ont pour
origine des faits, des échanges, un vivre
ensemble, entre Eos et Miguel.
La postface, « résister et aimer. »
Pour ce témoignage:
Le père adoptif: Miguel
L'enfant: Eos
La mère adoptive: Pandora
La grand-mère: Cruela
Le chat: Elgato
Le choix du titre
A Paris, Eos et moi sortons émerveillés du
spectacle «Le Petit Prince.» Il fait froid.
L'attente à la station de taxi est longue. Je
serre Eos dans mes bras et lui dis que je l'aime
mucho, mucho...
Puis, je l'interroge doucement...
- Dis-moi, Eos, pourquoije t'aime?
- Mais Papa, parce que nous nous sommes
apprivoisés!
16Pro logo
A ti, lector desconocido
Eh aqui una extrafia historia, dolorosa y
ûnica. Una historia en mi historia. Una
historia en la de los hombres y de las
mujeres. Solicitado por los amigos para
redactar este manuscrito, yo dudé, luego
acepté. Ya hay tantos escritos y por
dondequiera historias tan extrafias, dolorosas
y ûnicas. Porqué entonces escribir? Este
manuscrito puede acompafiar a las personas
en su propia historia. Este pue de contribuir a
volver mâs exigente y mâs noble el acto de
amor de adoptar a dos. Puede permitir
profundizar en aquello que estâ en el corazôn
de la adopciôn: el nino y la infancia¥ En esto,
todos somos los adoptantes. La adopciôn es
también un trâmite de exploraciôn para
comprender mejor el acto, en vista de
construirlo. Fue escrito en algunas semanas
en y un contexto ademâs cargado de
actividades y de inconvenientes diversos. El es,
en la forma, imperfecta. Les ruego su
indulgencia. Su contenido es una historia que
intentaré restituir con honestidad. En este
escrito, como en la lucha comprometida por un
nino, no me animan ni el odio, ni la moral, ni
el resentimiento, sino la voluntad de un
lenguaje cierto, una lucidéz engrandecida por
mi debilidad y fragilidad, a la vez el tendon de
Aquiles y la fuerza para luchar. Sin lucha y sin
combate, existir no es mas que una palabra
hueca e insignificante. Con combate, se crea laresistencia; con la lucha, la voluntad de creer;
entonces la existencia entra en la nobleza.
Generalmente, la adopciôn esta formulada en
términos de procedimientos juridicos.
Inevitablemente, estos tienen que ser
retrabajados, analizados, afmados, todo por el
interês del nino. La adopciôn es ante todo un
proceso, un acto que compromete, uno de los
actos mas fuertes que se pueda poseer en la
existencia. Con y para la adopciôn nace un
grito de traiciôn, de la apropiaciôn de un nino
como objeto, de una separaciôn irreversible
luego de que nada se haya intentado para
remediar las heridas de la vida. La separaciôn
no es aceptada mas que a este precio.
Comprometerse a dos a una adopciôn,
atestiguar confirmando la voluntad y crear las
condiciones necesarias para el nino durante
estos afios, y luego traicionar este compromiso,
esto significa huir, rechazar al padre,
deshumanizar al nino, esto es indigno e
innaceptable. El estatuto de senor deberâ
contribuir a mayor sabiduria. Bajo la
influencia de una madre con y como
caparazôn, el rechazo sistematico al
intercambio, al diâlogo, uno de los dos seres
renuncia a existir para sobrevivir al margen de
todo acontecer. Que es deI nino ahora ? Y su
infancia? Que opciôn queda para el padre?
Renunciar 0, en la prueba, probar su roI de
hombre y su compromiso de padre por
siempre.
Si agotado hasta este punto de su lectura
usted decide acompafiarme, antes de seguir
18déjeme compartirle cuatro proposiciones que
resultan de mi historia.
- Desde ahora dudo de la frase deI poeta: « La
mujer es el avenir deI hombre» Encontré
mujeres excepcionales, hombres también. Mas
que la mujer pienso que el avenir estâ en
valorizar la feminidad y sus valores.
- Para vivir, no podemoshacer la economia de
la acciôn. No obstante la acciôn que se
transforma y se degrada en activism,o, revela
un mal ser, una gran ausencia de
contemplaciôn. El acto funda la existencia,
atestigua la existencia como aventura. El acto
de la adopciôn transforma todavia y por
siempre mi existencia
- Si 10 esencial e,s invisible para los ojos, esto
exige encarnarse en los actos para producir su
preeminencia.
- La edad del nino es aquello que produce su
infancia, esta infancia tal que micro cultura
que nos acompafia para existir. Prolongar su
vida con medicamentos es para los
afortunados una razôn de vivir. Contribuir a
trabajar con la infancia y con su producciôn,
caudal que irradia la existencia, es altamente
prioritario. Porqué prolongar su vida sin su
infancia y luego vivir renunciando a existir ?
Existir es mâs que vivir.
Adoptar es uno de los actos mas creadores al
que uno pueda comprometerse en su
existencia. Acto leal, intenso, en el que la
19