Un périple miraculeux : de Ndobo (RD Congo) à Toronto (Canada)

-

Livres
278 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Cet ouvrage relate le parcours, à travers les âges, les marées et les montagnes, de la vie d'un enfant qui décide de quitter sa mère pour façonner son avenir sous l'oeil vigilant de son père. Depuis, tous ses accomplissements illustrent l'interférence d'une main puissante et invisible.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 06 octobre 2017
Nombre de visites sur la page 15
EAN13 9782140046995
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
GastonNyabul di KanzaMABAYA
UN PÉRIPLE MIRACULEUX : de Ndobo (RD Congo) à Toronto (Canada)
Récit de vie
Préface d’Isidore Ndaywel è Nziem
Unpériple miraculeux : de Ndobo (RD Congo) à Toronto (Canada)
Gaston Nyabul di KanzaMABAYA
UN PÉRIPLE MIRACULEUX: DENDOBO(RDCONGO) ÀTORONTO(CANADA)
Récit de vie
Préface d’Isidore Ndaywel è Nziem
L’Harmattan
© L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr ISBN : 978-2-343-13062-0 EAN : 9782343130620
DÉDICACE
À mon père et à ma mère, dont l’amour inconditionnel m’a façonné et reste à jamais gravé dans mon cœur.
Que leurs âmes reposent en paix.
PRÉFACESur le champ heuristique, rien n’est aussi riche qu’un récit de vie. Il se prête effectivement à plusieurs sortes d’exploitation. A l’initiale, il est une construction réalisée à partir d’un amoncellement de matériaux issus tout droit de la fabrique événementielle. Parce qu’il est une succession de scénarios tirés du réel, il renseigne, édifie, suscite de l’admiration ou une forme de rejet ou de mise à l’écart. Nul doute qu’il constitue, de manière incontestable, un véritable réservoir d’informations directes, dignes d’être exploitées en histoire.
Mais le récit de vie est aussi d’une toute autre importance. C’est, aussi, le champ dans lequel l’historien glane des témoignages indirects ou involontaires, ceux que l’auteur renseigne accidentellement, sans être conscient de son apport, et qui éclaire l’histoire d’une société ou d’une époque donnée. Seul le spécialiste serait capable de faire une abondante moisson de ces informations si précieuses pour la reconstitution historique, parce qu’elles sont affectées d’un plus grand coefficient de véracité. Car un tel récit est, dans son essence même, le produit d’un environnement culturel, ayant pour bagage, un mode de pensée spécifique, une manière d’être, un savoir-vivre qui permet de prendre la pleine mesure de l’écart qui existe entre les pratiques d’hier et celles du présent du narrateur.
Le récit de Gaston Mabaya, objet de cet ouvrage, s’impose, d’emblée, comme, exemplaire. D’abord, il restitue avec force détails les péripéties d’un cheminement exceptionnel, avec ses hauts et ses bas, ses hésitations et ses certitudes, ses permanences et ses ruptures. De ses enjambées dans le temps, du village natal de Ndobo au cœur du Congo/Kinshasa jusqu’à la grande métropole canadienne de Toronto, on ne pourra
ϵ