//img.uscri.be/pth/863ebaa5d425fc3b6aa08a7fc555f06b8566ddcb
Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 1,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB - MOBI - PDF

sans DRM

2013

De
330 pages

"Cher lecteur,

Si tu n’as pas lu La VIe République, c’est pour quand ?, tu ne comprendras pas l’intérêt de ce livre-ci. C’est un commentaire au jour le jour d’événements politiques ou autres, donné sur un ton moqueur, irrespectueux et parfois gaulois, afin d’éviter de pleurer sur notre bêtise qui consiste à supporter sans rien dire les incompétents qui nous gouvernent.
Je suis du Peuple comme toi, je parle la même langue que toi, à moins que tu ne sois un énarque qui dispose de la langue de bois pour tromper les autres. Trop occupé à gagner durement ta vie, tu n’as pas le temps d’observer leur comportement, ni de comprendre leurs astuces pour te garder à leur service dans le but de se faire entretenir et vivre sur un grand pied, à tes dépens. Le premier livre t’ouvrira les yeux, et le second te les gardera ouverts.
Si ces livres ne sont pas en vitrine ou sur une étagère dans les librairies, demande-les, ils sont répertoriés. Si tu lis ces lignes, c’est que tu en auras un en mains, et la phrase précédente est une ânerie qui ne coûte rien au contribuable.

Bonne lecture."

Le Prométhée du pauvre.


Voir plus Voir moins

Couverture

Image couverture

Copyright

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Cet ouvrage a été composé par Edilivre

175, boulevard Anatole France – 93200 Saint-Denis

Tél. : 01 41 62 14 40 – Fax : 01 41 62 14 50

Mail : client@edilivre.com

www.edilivre.com

 

Tous droits de reproduction, d’adaptation et de traduction,

intégrale ou partielle réservés pour tous pays.

 

ISBN numérique : 978-2-332-71594-4

 

© Edilivre, 2014

2013

« Quelle époque terrible où des idiots dirigent des aveugles »

W. Shakespeare.

On va me reprocher de faire tous les jours des commentaires désobligeants sur la politique. Qu’est-ce que j’y peux si la connerie est quotidienne ?

Ils jouent au Mistigri menteur. Le Mistigri, c’est les erreurs cumulées depuis des générations de gouvernements, qu’ils se refilent à chaque alternance. C’est le Mistigri menteur, parce que celui qui l’a à la fin de la partie a gagné. A gagné le droit de refiler à son successeur un valet de pique encore pire que celui qu’il a touché.

Citoyens, mettez-vous si vous en êtes capables, en dehors de votre parti-pris pour tel ou tel courant politique, et observez bien. Que font tous les politicards de votre bord ou d’un autre ? Ils critiquent systématiquement l’action ou l’inaction des autres, surtout s’ils n’ont pas fait mieux qu’eux. Ils présentent les choses à leur façon, soit en exagérant, soit en minimisant, selon ce qui les arrange. Ils rusent, mentent, utilisent tous les moyens à leur disposition pour disqualifier leurs ennemis (car c’est bien d’ennemis qu’il s’agit), ils truquent les chiffres, inventent ou exagèrent les défauts de leurs concurrents, cherchent à les atteindre par la bande quand ils ne veulent pas être vus, se servent de la justice qualifiée d’indépendante, surtout quand elle est aux ordres, pour les descendre sans apparaître. L’insulte directe ne leur est pas permise car elle est politiquement incorrecte, mais on la sent sous-jacente, non dite, retenue. Ils s’invectivent aussi, les uns les autres, au sein d’un même parti et jettent l’anathème à leurs concurrents. Ils ne sont d’accord que sur une seule chose : perpétuer le système corrompu qui les favorise tous.

• Jean-Marc Ayrault, lors du premier conseil des ministres de son mandat, veut créer, en priorité, des conditions favorables à l’emploi… de fonctionnaires ? Pour faire baisser le chômage, il parle de grande bataille… perdue d’avance. Quand on se prive des armes pour la gagner, on la perd. Les incantations magiques sont inefficaces.

Le premier ministre veut « un gouvernement soudé et cohérent »… pour appliquer une politique décousue et incohérente. (03/01/2013).

• Depardieu s’il se fait naturaliser Russe, ne pourra plus être représenté en « Manneken pis », ni pisser dans la rue au risque de se voir geler la zézette en hiver à Moscou. Même le whisky de Johnny gèlerait aux températures hivernales russes.

• Hollande n’ayant pris aucune mesure susceptible de faire redémarrer l’Economie, tente de gagner du temps en attendant que son échec devienne patent, en espérant encore un miracle venu de l’extérieur.

• François Bayrou, ne voulait pas qu’il y ait écrit aux frontières de la France « Défense de réussir ». Il est servi. Il doit commencer à regretter d’avoir personnellement voté pour Hollande. Il aurait mieux fait de s’abstenir.

• La politique de Sarko consistait à garder ou faire venir des milliardaires en leur concédant des avantages fiscaux au détriment du budget de l’Etat.

La politique de Hollande, les taxe à mort, ce qui les fait partir, entraînant un manque à gagner pour le budget.

Deux politiques opposées donnent le même résultat négatif. Bravo ! Nos politicards sont des cracks !

• La cage aux oiseaux.

Pierre Perret, quand il a fait la chanson « ouvrez la cage aux oiseaux », ne savait pas de quoi il parlait. Les oiseaux nés en cage, ne savent pas se débrouiller dehors : soit ils meurent de faim, soit ils font l’affaire du chat du voisin. Pierre Perret s’était excusé d’avoir fait cette chanson en méconnaissance de cause.

Nos politiciens qui légifèrent sur des sujets importants qu’ils méconnaissent, ne s’excusent pas : la loi Delalande, les 35 heures, etc… En particulier, quand ils se mettent à la place des entrepreneurs, ils sont certains de faire des conneries que nous aurons à payer ensuite. C’est de saison.

• La dénonciation à l’opinion publique des riches qui partent, par les politiciens, sert à faire oublier les gros salaires que ces derniers s’octroient eux-mêmes, pris sur le dos du contribuable alors qu’ils sont largement incompétents. C’est un écran de fumée qui les dissimule en détournant l’attention des citoyens. Ça leur donne l’occasion d’exprimer leur jalousie (en la masquant sous de bons sentiments) envers des gens qui, parfois sans diplômes, ont réussi à gagner plus qu’eux. Les milliardaires, en ont ras le bol d’entretenir des incapables. Alors ils s’en vont, car eux, ont l’opportunité de le faire. C’est donc au citoyen de base qui n’a pas cette possibilité, de continuer à engraisser les hordes de politicards, hauts gratte-papiers (fonctionnaires), et autres privilégiés de la République.

• Les stars chez les Tsars. L’affaire Depardieu-Bardot est devenue une vraie pantalonnade qui doit effectivement faire rire le monde entier. Hollande, qui est réputé avoir de l’humour, devrait en faire un one-man-show au théâtre. Il a démontré qu’il avait une certaine dose d’humour, un peu coincé il est vrai, quand il s’agit de se moquer des autres. Quand on se fout de sa hure, il en a beaucoup moins (cf. l’enfarinage et les miettes de pain). Saurait-il pratiquer l’autodérision ? Avec son aspect clownesque et un nez rouge, ça devrait marcher.

• Quand je dis qu’il faut supprimer des fonctionnaires et diminuer leurs avantages, je dois modérer cette affirmation en faisant la distinction entre ceux qui sont le cul dans leur bureau climatisé, et ceux qui risquent leur vie au mali ou dans les banlieues, ou encore qui bossent dans les hôpitaux. Ceux qui ne risquent rien s’amalgament volontiers aux autres. On devrait clairement établir la distinction entre eux.

• JL Mélenchon parle dru. En plus il est cru par les pauvres naïfs qui l’ont accepté comme chef, comme s’il était de leur bord. Ils ne se sont pas rendu compte qu’il fait des propositions démagogiques irréalisables et contreproductives. JL les prend pour des, allez disons-le dru et cru comme il le préconise : cons !

Réflexions

Séléné est la déesse de la lune : donc le sélénium devrait être administré en suppositoires.

On avait TOUSHOLLANDE (touche hollande) on a maintenant à l’occasion de la manif contre le mariage gay, TOUS HERAULT (touche Ayrault). Les Français sont des touche-à-tous !

Pancarte vue dans la rue : « mariage = 1 homme et 1 femme ». Les musulmans vont-ils afficher : « mariage = 1 homme + 4 femmes » ?

Q : Comment reconnaît-on le politicien qui n’a rien à dire ? R : C’est celui qui parle trop.

Aux States, les partisans du port d’armes préconisent l’interdiction des trous de balles.

Sous titre à la télé : « Thomas Dutronc envoie du bois sur la scène ». Il a de la branche et n’est pas dur de la feuille.

Les retraites ne suivront pas l’inflation. Augmenteront-elles en cas de déflation ?

21012, « année noire pour l’emploi ». On pourrait dire aussi que c’a été une année rose.

Par son art oratoire et son attitude, Hollande en impose. Les plus riches s’en sont aperçus.

François Hollande au Mali : « Béni soit qui Mali panse ».

« Quand on interroge le passé, il répond présent ». (Sacha Guitry). Nous payons aujourd’hui nos erreurs d’hier. Ne les reproduisons plus.

La France est devenue le pays des passe-droits de l’Homme et du Citoyen.

Un chômeur s’est immolé par le feu à l’est de Nantes. A l’ouest il n’aurait pas pu.

« Gouverner c’est prévoir ». Prévoir qu’on ne tiendra pas ses promesses.

Bœuf ou cheval, « pigeon ou cochon, c’est tout de la volaille ».

Une filiale du CNES propose des vols en apesanteur. Hollande n’en a pas besoin, il y est.

Quel est le point commun entre Mahomet et Hollande ? Tous les deux en imposent.

« Les fonctionnaires sont les meilleurs des maris. Ils rentrent à la maison sans être fatigués et en ayant déjà lu le journal ».

(Georges Clémenceau).