AbanDon Adoption

-

Livres
239 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

AbanDONNER son enfant, c'est lui donner de meilleures chances dans la vie en lui offrant la possibilité d'être adopté par des parents désirants et réellement en mesure d'assumer son éducation. Or la démarche de confier son enfant en vue de son adoption est non seulement méconnue mais très réprouvée socialement, condamnant mères et enfants à la honte et au secret. Ce livre est le premier dans lequel une mère abanDONNANTE témoigne à visage découvert.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 septembre 2011
Nombre de visites sur la page 51
EAN13 9782296465787
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005 €. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
AànDON Adoption Quànd là mère se retire
© L’Hàrmàttàn, 2011 5l7, rue de l’Eçole polyteçhnique, 75005 Pàris
http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978l2l296l55247l0 EAN : 9782296552470
Edwige Plànçhin
AànDON Adoption Quànd là mère se retire
L’Hàrmàttàn
Ouvrages du même auteur :
Comment te dire ?Villeurbanne : Fleur de Ville, 2009. Le Noël vert de Siméon.Carcassonne : Les Petits Pas de Ioannis, 2010. La petite sœur de Virgile.Cholet : Pour Penser à l’Endroit, 2011. Le souffle du papillon.: Laura Mare, àSaint Etienne paraître en 2011. Papa et Maman divorcent. Clermont-Ferrand : Tournez la page, à paraître en 2012. Papillote.Saint Etienne : Laura Mare, à paraître en 2012. Le grand secret de Maman.Lyon: Les Grilles d’Or, en projet pour 2012. Bienvenue chez les « Tous-pareils ».Villeurbanne : Fleur de ville, en projet pour 2012 Petit Octave.Bordeaux : La Compagnie Créative, en projet pour 2012.
©Photo de couverture : sirène sculptée par Patrick lors de mon premier trimestre de grossesse. Si on regarde attentivement, on peut voir que la sirène commence également à avoir un petit ventre rond !
A Patrick, mon tendre mari.
A Orfée, ma fille adorée.
A Ulysse, mon filspour l’éternité.
Avant propos
Ce texte est un témoignage. Il est constitué de deux parties. La première est le récit des faits tels que je les ai vécus. Pour cela, je me suis efforcée de rela-ter, avec un maximum de fidélité, ce que j’ai vécu et ce que j’ai ressenti. Mais cette partie est éminemment subjective. Je ne prétends pas avoir raison, je n’affirmepas non plus que tout soit rigoureusement exact, notamment sur le plan médical, mais c’est de cette façon-là que j’ai vécu l’histoire d’Ulysse. D’autre part, j’y évoque, entreautres, la peine que m’ont faite certaines personnes à des moments pré-cis. Cela a aujourd’hui disparu. D’ailleurs, pourga-rantir l’anonymat des personnes ne faisant pas partie de la famille ou des amis, leurs noms ont été sup-primés. Mes proches savent que je ne leur en veux pas. J’ai rédigé cette partieun peu moins de deux ans après le décès d’Ulysse.Pour cela, je me suis aidée des notes que j’avais prises après sanaissance.
La seconde partie fut rédigée six mois plus tard. Elleest également très subjective puisqu’il s’agit de mon analyse des événements et des émotions ressen-ties. J’y présente les étapes et la façon dont je m’y suis prise pour dépasser le sentiment de culpabilité,
sublimer la douleur et panser mes plaies. Avant cela, j’écrivais mon journal intime, ce qui m’a grandement aidée pour la rédaction de cette partie. Les passages en italique en sont des extraits. Il faut les lire comme des «documents d’époque », témoins de mon ressen-ti quelques mois après le décès d’Ulysse. Là encore, il ne s’agit pas d’énoncer des vérités, mais de retracer un cheminement intérieur.
10