Comment redresser l'économie de la France et de l'Europe

-

Livres
106 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Endettement de l'État et des ménages, pouvoir d'achat en berne, fiscalité à l'échelle européenne de nature ubuesque et par trop complexe... L'économie de l'Europe d'aujourd'hui vit assurément au ralenti. Une situation à propos de laquelle R. Bézy a voulu prévenir les politiques de toute obédience. Une vision qu'il confie à présent au plus grand nombre dans cet essai qui, après un panorama économique inquiétant, propose quelques pistes de sortie de crise. Première d'entre elle?: activer ce levier fondamental qu'est la TVA. Plus qu'un texte économique, "Comment redresser l'économie de la France et de l'Europe" s'impose comme un ouvrage engagé et citoyen, qui prouve que ce thème n'est pas l'apanage des bureaucrates et autres banquiers. Qui dit que ce champ, qui met en jeu le devenir du pays, appartient à tous. Qu'il revient à chacun de s'emparer du sujet et, comme le dit l'expression, d'y "mettre son grain de sel". Et ce grain de sel ne manque pas de relever les discussions si l'on en juge le présent effort de R. Bézy?!

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 03 janvier 2013
Nombre de lectures 59
EAN13 9782342000030
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0052€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Comment redresser l’économie de la France et de l’Europe
Robert Bézy Comment redresser l’économie de la France et de l’Europe Publibook
Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits d’auteur. Son impression sur papier est strictement réservée à l’acquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits d’auteur. Éditions Publibook 14, rue des Volontaires 75015 PARIS – France Tél. : +33 (0)1 53 69 65 55 IDDN.FR.010.0117615.000.R.P.2012.030.31500 Cet ouvrage a fait l’objet d’une première publication aux Éditions Publibook en 2013
L’économie c’est simple et très compliqué à la fois. Elle est l’aboutissement de civilisations successives. Une civilisation est le rassemblement de population sous un périmètre de territoire donné – ces peuples se sont ré-unis en principe avec une même langue, afin de mieux se comprendre et sous un même régime économique. C’est-à-dire l’achat de biens et de marchandises par l’intermédiaire d’une même monnaie. La civilisation est soumise à des lois juridiques, financières, administratives, politiques, pénales et d’organisation territoriale acceptée en principe par tout le monde. Ainsi qu’une police et ar-mée, obligatoires pour la bonne marche et l’intégrité des frontières établies. Elle subit et profite de développement technique et politique. Les religions multiples sont permises, mais en principe une religion principale est déterminée et participe au début à la formation politique et morale de cette civilisation. Cette religion peut continuer à partager l’organisation po-litique du pays ou en être séparée. Une civilisation a forcément une histoire, où s’entremêle le répertoire de toutes les formes d’État qui a présidé à son développement, son extension et sa défense, car une civilisation de par son agrandissement, par d’autres territoires conquis, mais également elle doit se défendre contre les invasions. On s’aperçoit qu’au fil de l’histoire, une civilisation qui englobe des ethnies différentes, habitant des territoires au climat tempéré ou plus rude, possède des sols aux agrégats multiples qui produisent des cultures variées d’une pro-
9
vince à l’autre. Cela conduit à des habitudes de vie diffé-rentes, à l’enracinement profond de population attachée à ce sol. Au fil des générations, nous avons ce qu’on appelle une population régionale, avec son langage spécifique, les patois, une production locale et sa culture culinaire, son architecture et la construction d’habitations selon l’emploi de matériaux extraits et disponibles de la région. Et cette population a fini par se fondre en un ensemble plus cohé-rent et différent de la région où se situe le pouvoir central. Mais en définitive, une civilisation est composée de plusieurs noyaux de population, plus un brassage ethnique, provenant d’invasions successives et que ces invasions ont apporté d’autres techniques et savoir-faire et un mélange chromosomique plus intense. Dans l’histoire de l’humanité, les premières civili-sations sont apparues 5000 années avant Jésus-Christ, elles marquent un progrès humain : agriculture, domestication des animaux, conquête du cheval, l’écriture a apporté la preuve de l’histoire et de la vie des peuples. Les civilisations sont apparues sur l’ensemble de la Terre. Sumérienne et égyptienne, civilisation maya, chinoise et japonaise ensuite (Asie et Mésopotamie) sont venues se diffuser en Europe. Une civilisation a toujours développé l’import-export, le commerce extérieur a toujours été une nécessité, avoir ce qu’on ne fabrique pas chez soi, avoir ce que son sol n’a pas, ou ne produit pas et développe son industrie pour vendre au-delà de ses frontières. Une civilisation a tou-jours été l’annexion de groupes différents. Dans l’histoire de l’humanité, les premières civilisa-tions sont Sumer-Égypte antique-l’Indus et la Chine. Ce qui a été déterminant dans la formation d’une civilisation, c’est la découverte et la maîtrise de l’agriculture pour les nomades. Les populations se sont rassemblées autour de ce qui était semence et récolte, d’où la formation de lieu de vivre, de bourgades, puis de villes et de réunion admi-
10