Kateb ou la liberté
160 pages
Français
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Kateb ou la liberté

-

Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus
160 pages
Français

Description

Kateb Yacine, poète, romancier, dramaturge, est certainement celui qui se confond intimement avec la notion de liberté, celle entendue dans tous les sens, autant philosophique que politique ou dans la création. La liberté du poète est complète dans ce qu’il choisit de faire, dire, créer… C’est cela même Kateb Yacine.Cet ouvrage, très subjectif, non exhaustif, est un rappel de ce que fut le poète et l’homme, vu par des poètes, des universitaires, dramaturges, journalistes et amis. Il se veut résolument amoureux de l’œuvre du poète qui résonne aujourd’hui encore, au moment où les esprits se ferment et les libertés rétrécissent.Kateb Yacine, le poète libre nous enseigne aujourd’hui, comme hier, la nécessité d’être debout face aux pouvoirs quels qu’ils soient à partir du moment où il y a menace sur la dignité des hommes.Sont réunis ici des femmes et des hommes qui connaissent et aiment l’œuvre de Kateb : Zineb Ali-Benali, Yahia Belaskri, Tahar Djaout, Hafid Gafaïti, Stéphane Gatti, Paule Giraud, Hubert Haddad, Brahim Hadj-Slimane, Amin Khan, Rym Khène, Hans Jordan Kateb, Bernard Magnier, Adlène Meddi, Salah Oudahar, Claire Riffard, Madeleine Riffaud, Eric Sarner.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2018
Nombre de lectures 4
EAN13 9789931639183
Langue Français
Poids de l'ouvrage 3 Mo

Informations légales : prix de location à la page 0,0218€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Exrait

Kateb ou la liberté
© Edïons Sedïa, 2018. Tous droïs réservés. ISBN : 978-9931-639-18-3
Kateb ou la liberté
Sous a dïrecon de Yahïa BELASKRI Avec a contrïbuon de Hans Jordan-Kaeb Huber Haddad Adène Meddï Amïne Khan Erïc Sarner Haid Gafa Saah Oudahar Tahar Djaou Zïneb Aï-Benaï Yahïa Beaskrï Madeeïne Rïaud Caïre Rïard Rym Khene Paue Gïraud Séphane Ga Bernard Magnïer Brahïm Hadj-Sïmane
Ediîon Sedia ALGER
« Ce ouvrage a bénéicïé du souen du Programme d’aïde à a pubïcaon de ’Insu Françaïs d’Agérïe. »
Avantpropos
Après un ouvrage sur Mohammed Dïb, es édïons Sedïa m’on soïcïé pour consacrer un ïvre à Kaeb Yacïne. Sans aucune hé-sïaon, j’aï accepé ’honneur quï m’es faï de coordonner ce hommage au poèe, dramaurge, essayïse e romancïer qu’ï éaï. Pus que cea : un ïneecue engagé dans sa socïéé, poèe jusqu’au bou des doïgs. Bïen enendu, c’es une responsabïïé énorme car an de spécïaïses de ’œuvre on produï éudes, recherches e conrïbuons. En faï de responsabïïé, c’es une monagne à gravïr quï m’a éé proposée. J’aï accepé, encouragé par mon amï Huber Haddad. Mo-De a même manïère que j’aï procédé pour ’ouvrage hammed Dïb, un écrïvaïn de umïère , j’aï soïcïé des amïs (ïes), poèes, écrïvaïns, dramaurges. I es bïen évïden que j’au-raïs pu consuer d’aures, je ne ’aï pas faï non pas que je eur dénïe oue experse, au conraïre. D’une par, e emps ïmpar ne permeaï pas de ancer une arge consuaon, d’aure par ce ravaï es oaemen subjecf e de ce faï ï es parceaïre. I se veu cependan résoumen amoureux. Amoureux du poèe e de son œuvre an ï a éé ceuï quï es 1 fondateur de a nouvee ïérature maghrébïne e « » e an Le vraï poète,ï es Le poèe ! Au sens où ï ’enendaï : « (…) est, au seïn de a perturbaon, ’éterne perturbateur. Le (…)
Subversïon et réécrïture du modèe romanesque dans 1 Chares Bonn, de Kateb Yacïne Nedjma , ENS Édïons, 2013.
7
poète, c’est a révouon à ’état nu, e mouvement même de a vïe dans une ïncessante exposïon . » L’écrïvaïn Jean-Marïe Bas de Robès ne dï pas aure chose, ’objecf de tenïr a mèche aumée assïgnan au poèe«(…) dans ’espérance poéque d’une exposïon . » C’es de cea qu’ï s’agï avec ce ouvrage : vïsïer Kaeb Yacïne e son œuvre pour faïre émerger un exe quï réconcïïe avec e monde. Un Nedjma exe ? Ouï, , femme e erre à a foïs :
Nedjma depuïs que nous rêvons bïen des astres nous ont suivis… Je t’avaïs prévue ïmmortee aïnsï que ’aïr et ’ïnconnu Et voïà que tu meurs et que je me perds et que tu ne peux me demander de peurer…
Le poèe désïgne a erre qu’ï vénère, cee Agérïe quï faï corps avec e Maghreb :
Icï est a rue des vandaes. C’est une rue d’Ager ou de Constanne, de Séf ou de Guema, de Tunïs ou de Casaban-ca. Icï est a rue de Nedjma, mon étoïe, a seue artère ou (…) je veux rendre ’âme.
Arère, auremen dï cee quï ïrrïgue e abreuve, erre mïénaïre quï a donné an de beaué, déiguré par e coo-nïaïsme, revenan à a vïe dans une espérance éeïne sïô Nedjma écose. , éoïe à ’ïmage d’une e chanée par e poèe Grec Tïos Parïkïos :
Je suïs une e surgïe e temps de voïr a umïère, dure comme a pïerre puïs sombrer. Les montagnes sont venues après. Je es aï choïsïes.
8
I faaït bïen que je partage un peu e poïds ce pays depuïs des sïèces.écrasan
Ces deux poèes, on en communoure d’êre nés à a même époque, 1928 pour Parïkïos, 1929 pour Kaeba poé-sïe de résïsance, cee quï écaïre e parcours des hommes e aîrme a nécessïé de prendre par à a vïe de a cïé e dé-fendre es vaeurs quï fon de ’ïndïvïdu un homme ïbre. L’un e ’aure on connu a prïson e ’exï, ’un e ’aure chanen eur erre. A eur manïère, cees e ceux quï on conrïbué à ce ou-vrage, Madeeïne Rïaud, Paue Gïraud, Caïre Rïard, Rym Khène, Zïneb Aï-Benaï, Huber Haddad, Erïc Sarner, Haid Gafa, Brahïm Hadj-Sïmane, Adène Meddï, Séphane Ga, Amïn Khan, Saah Oudaharquï nous donne à ïre es propos de Tahar DjaouBernard Magnïer e Hans Jordan Kaeb, ’un des enfans de Kaeb, meen en avan ’esprï de ïberé quï anïmaï e poèe. C’es de cea qu’ï s’agï ; renouer avec a pus merveïeuse des uopïes humaïnes : a ïberé. Yahia BELASKRI
9