L'Afrique dans la mondialisation

-

Livres
236 pages
Lire un extrait
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le consulter en ligne
En savoir plus

Description

Dans le processus actuel de mondialisation des économies, l'indépendance socioéconomique, dans le contexte africain, est une renaissance, une reconstruction, qui nécessite un véritable plaidoyer et appelle un réajustement dans la structure de pensée des jeunes Africains. La souveraineté économique dont nous parlons doit être une construction émanant d'un peuple, d'un Etat ou d'un continent.

Sujets

Informations

Publié par
Date de parution 01 janvier 2015
Nombre de lectures 55
EAN13 9782336367071
Langue Français

Informations légales : prix de location à la page 0,0005€. Cette information est donnée uniquement à titre indicatif conformément à la législation en vigueur.

Signaler un problème
Jacqueline Nkoyok
L’AFRIQUE
DANS LA MONDIALISATION
Les défis de la participation, de la démocratie, et de la gouvernance mondiale
L’Afrique dans la mondialisation
Jacqueline Nkoyok
L’Afrique dans la mondialisation
Les défis de la participation, de la démocratie, et de la gouvernance mondiale
Du même auteur De l’antériorité des idées et institutions politiques de l’Afrique précoloniale. Les paradoxes sociopolitiques, 2014.
© L’Harmattan, 2014 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-04486-6 EAN : 9782343044866
Aux institutions des Nations Unies (UNESCO, CEA, UNCCD,UNEP…etc.; Aux institutions de l’UE: Assemblée paritaire, Parlement européen, Commission européenne et Le CLONG ; À partenariat Afrique Canada et L’ACDI; Au FOVAD ; Au forum OSCACP ; Au forum AfriqueAsie ; Au Gouvernement du Cameroun ; À la CONGAC ; Dont la contribution financière et technique a facilité mes activités de plaidoyer, l’organisation des séminaires et ateliers pour le développement de l’AfriqueQue ces réflexions puissent contribuer à l’améliorationdes conditions de vie des peuples
REMERCIEMENTS
À mes parents ; Mon époux et à mes enfants ; Au ministre Mandeng Ambassa ; Au prof Vincent Ntouda Ebodé ; Au prof Mono Ndjana Hubert ; Au prof Nga Ndongo ; Au prof Claude Abé ; Au prof Jean Mfoulou ; Au prof François Mbome ; À Mr Onana Mvondo, Mr Mabiom Christophe, Mr Bakot Njock et à tous les experts sollicités pour que leurs contributions trouvent ici leur appréciation. Je rends hommage à ceux qui ne sont plus de ce monde
«Dans un monde de plus en plus ouvert et démocratique, la voie du développement passe par une participation responsable de tous les acteurs du développement, avec un partage judicieux des rôles entre l’État et les partenaires de la société civile. La démocratisation de la vie politique, le désengagement de l’État et lalibéralisation constituent trois facteurs complémentaires d’accroissement du rôle et de la responsabilité de la société civile ». KOFI ANANN ancien secrétaire général des Nations Unies